Voyage autour de l'évocation

1 131 vues

Publié le

Voyage autour de l'évocation

Publié dans : Spirituel
  • Soyez le premier à commenter

Voyage autour de l'évocation

  1. 1. 
 « Le Dhikr est pour le coeur ce que l’eau est au poisson. Quel serait l’état du poisson hors de l’eau ? » Ibn Taymiyya.
  2. 2. Introduction 3 Le Dhikr : Définition 4 Importance et mérites du Dhikr 5 L’histoire de Ahmed Ibn Hanbal 10 Programme journalier de Dhikr 13 Invocations Bénéfiques 16 BONUS 19
  3. 3. Les louanges et les remerciements reviennent à Allah ‘Azzawagel, sans qui ce modeste livre numérique n’aurait jamais vu le jour. Que ses prières soient sur notre bien aimé prophète Muhammad (saws), ainsi que sur sa famille. A l’approche de notre invité, le mois du Ramadan, nous avons pensé à élaborer un rappel sur l’évocation, une adoration vitale pour le coeur, mais aussi pour l’âme. Ainsi, j’invite tous ceux qui sont résolus à prendre de bonnes résolutions pendant ce mois béni de bien vouloir lire avec attention ces quelques pages pour pouvoir en tirer un maximum de profits au jour de la résurrection in sha allah. En effet, Le dhikr est l’une des oeuvres les plus faciles à effectuer, mais qui est aussi d’un mérite extrêmement élevé auprès du tout miséricordieux. Par ailleurs, Allah dit dans son livre «  Souvenez-vous de moi, je vous évoquerai » (S2V152) Nous demandons à Allah la sincérité, sans quoi aucune oeuvre ne serait acceptée. Qu’Allah permette à tous les lecteurs de cet Ebook d’en tirer des leçons, et d’appliquer ce qu’ils auront appris pour pouvoir se rapprocher un peu plus de lui chaque jour. «  Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux » Prie sur notre prophète Muhammad, sa famille, ses compagnons, ainsi que sur tous ceux qui suivront leur voie jusqu’au jour de la résurrection.
  4. 4. En langue arabe, le Dhikr signifie se remémorer une chose, le fait de ne pas oublier et son évocation incessante de la langue. D’un point de vue religieux, il inclut toutes sortes d’actes d’obéissance qui rapprochent le serviteur d’Allah. En outre, le Dhikr correspond à l’évocation d’Allah tabaraka wa ta’ala. D’après Ibn Al Qayyim al jawziya, le champ d’action du Dhikr est large, il touche tous les domaines de la vie du musulman, comme ses actions, son discours, son silence, ce qu’il cache, ce qu’il divulgue et tous ses états. (Les mérites de l’évocation d’Allah - P9 - 10) Ainsi, les formules telles que « Subhanallah, Al hamdulillah, Allahu akbar, la ilaha illallah » etc, sont des paroles de Dhikr, d’évocation. Lorsque on effectue des rappels, des prières, une lecture du coran, une aumône, lorsque on s’abstient de mentir ou de médire sur une personne, c’est également du Dhikr car avant d’accomplir ces actions, notre première pensée va dans la même direction : Allah.
  5. 5. L’être humain est composé de deux éléments : Le corps et l’âme. Pour préserver ces derniers, il faut les nourrir équitablement selon leurs besoins. En effet, le corps se nourrit de la Terre (eau, fruits, légumes, etc) et l’âme se nourrit de l’adoration d’Allah (prières, jeûne, dhikr, lecture de coran, etc), qui fait parti du Monde céleste. Ainsi, pour assurer un équilibre de vie harmonieux, ces deux éléments là doivent être nourri de manière quotidienne. Si l’homme ne nourrit que son corps, son âme commencera à s’affaiblir et s’éloigner d’Allah. Dans le cas inverse, s’il ne nourrit que son âme, son corps s’affaiblira et mourra. De plus, lorsque l’ange de la mort retire l’âme d’un être humain, ses 2 éléments retrouvent son origine : - L’âme retourne vers le monde céleste, à son seigneur - Le corps se décompose et retourne vers la terre. Cependant, la position actuelle des musulmans pose de nombreuses interrogations. Pourquoi tant de gens se retrouvent confrontés tous les jours au stress, l’angoisse, les soucis, la tristesse ? Vous l’aurez compris, nous prenons soin de nourrir notre corps, mais laissons de côté une composante vitale : Notre relation avec Allah, réel objectif de notre vie sur terre. Qu’Allah ‘azzawagel nous assiste et nous guide vers le droit chemin, celui qui mène vers sa satisfaction !
  6. 6. Quant aux mérites du Dhikr, voici quelques récits, ô combien profitables, pour appuyer les propos précédemment cités… 1) Abu Darda, Tirmidi et Hakim rapportent que le prophète (saws) a dit : «  - Vous informerais-je de la meilleure de vos actions, la plus pure au regard de votre Souverain, celle qui vous élèvera davantage et qui sera meilleure pour vous que de rencontrer votre ennemi et de le tuer (littéralement frapper à la nuque) ou être tué ?  - Bien sûr ! - Il s’agit de l’évocation de Dieu » 2) Selon Abu Houreyra, le prophète (saws) a dit : «  Prenez votre armure contre l’enfer. Cette armure consiste à dire Subhanallah, wal Hamdulillah, wa Allahu akbar, wa la illaha illallah, car elles viendront le jour de la résurrection comme prélude puis elles succèderont » (cad qu’elles reviendront le protéger, écarteront de lui le châtiment et elles sont les bonnes oeuvres qui persisteront) Hadith authentifié par Shaykh Al Albani. Par ailleurs, Abu Houreyra rapporte que le prophète dit : «  Ces 4 paroles me sont préférables à tout ce sur quoi le soleil s’est levé » 3) D'après 'Abdullah Ibn Mass'oud, le prophète (saws) a dit: « J'ai rencontré Ibrahim (as) durant mon voyage nocturne, il m'a dit: Ô Muhammad ! Passe le salam à ta communauté de ma part et informe les que la terre du paradis est bonne, son eau est pure, sa terre est plate et que les plantations du paradis consiste à dire : Subhanallah, Al Hamdulilah, La Ilaha Illa Allah et Allahou Akbar ». (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3462 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi) 4) Selon ‘Abdullah Ibn ‘Amrin (ra) ,le Prophète a dit : « Moussa (as) a dit : « Ô Seigneur ! Enseigne-Moi ce qui Me permettrait de Te mentionner et de T’invoquer - Ô Moussa ! Dis « La ilaha illallah ! »
  7. 7. - Ô Seigneur ! Tous tes serviteurs disent cela. - Dis : « La ilaha illallah ! » - Il n’y a de dieu que Toi, ô Seigneur ! Je voudrais cependant quelque chose qui me soit particulier. - Ô Moussa ! Si les sept cieux et ce qu’ils contiennent et les sept terres étaient sur le plateau d’une balance, et que « La ilaha illallah » était sur l’autre, la balance pencherait du côté de « La ilaha ilallah ». 5) Mouadh ibn Jabal a dit : « Quand j’ai vu pour la dernière fois le Prophète (saws) je lui ai demandé quelles sont les meilleures actions ? «  Il a répondu : « Que la mort te survienne alors que ta langue est adoucie par l’évocation d’Allah. » Rapporté par Al-Bayhaki et ibn-Hibanne 6) D’après Abu Hourayra (ra) le prophète (saws) a dit: « Allah, à Lui la puissance et la gloire, dit: « je suis tel que mon serviteur m’estime. Je serai avec lui chaque fois qu’il me mentionnera. Ainsi, s’il me mentionne dans son for intérieur, Je le mentionnerai dans mon for intérieur; s’il me mentionne dans une assemblée, Je le mentionnerai dans une meilleure assemblée…..   »  Rapporté par Muslim. 7) D’après Mu’awiya (ra), le messager d’Allah (saws) sortit chercher un cercle de ses compagnons. Il dit : « Pourquoi vous êtes assis ? ». Ils dirent : Nous sommes assis pour évoquer Allah et le louer de nous avoir convertis à l’Islam. Il dit : «  vous vous êtes assis pour cette cause là, je ne vous ai pas accusé mais Jibril est venu me dire qu’Allah est fier de vous devant ses Anges.» Muslim, Tirmidi, An-nassai.
  8. 8. Ibn Al Qayyim Al Jawziya, parla longuement des avantages du dhikr dans son livre « Al-wâbil assayib minal kalâm at-tayyab  ». En voici quelques extraits : - Il chasse Satan, le réprime et le brise. - Il entraîne l'agrément de Dieu . - Il élimine les soucis et les angoisses du coeur. - Il apporte au coeur la joie et l'allégresse. - Il illumine le visage et le coeur. - Il fortifie le coeur et le corps. - Il attire la subsistance. - Il revêt l'invocateur de respect, de douceur et d'aspect agréable. - Il fait obtenir la qualité de « la remise confiante à Dieu dans toutes ses affaires » c'est-à-dire le retour à Dieu. Et celui qui se retourne souvent vers Dieu au moyen du dhikr, verra son coeur se tourner vers Dieu en toutes circonstances. Dieu devient ainsi son refuge et asile, son Protecteur contre les calamités et les malheurs de la vie. - Il héritera une place rapprochée de Dieu. Ainsi en fonction de l’ampleur de son dhikr se situe sa position par rapport à Dieu. C'est dire que plus son dhikr est abondant, plus il se trouve dans la proximité de Dieu et plus son insouciance s'accroît, plus son éloignement s'accentue. - Le dhikr est un barrage entre le serviteur et l'Enfer. Si une oeuvre ouvre à ce dernier un chemin vers la Géhenne, le dhikr s'érige en barrage sur ce chemin. Et si le dhikr est constant, complet, il devient un barrage solide et ferme que rien ne peut traverser... - Le dhikr est la plus facile des pratiques cultuelles mais il compte au nombre des plus magnifiques et des plus profitables. C'est que le mouvement des lèvres est plus aisé que celui des membres. Alors que si quelqu'un se met à bouger un de ces membres nuit et jour comme le dhakir (l'invocateur) bouge sa langue, cela l'épuiserait et le fatiguerait, et il lui serait impossible de continuer.
  9. 9. - Il réconforte la vie -même- du coeur. J'ai entendu le chaykh al-islâm Ibn Taymiyya dire : « Le dhikr est au coeur ce que l'eau est au poisson. Quel serait l'état du poisson s'il quittait l'eau ? » - Il évacue la rouille du coeur. Chaque chose a sa rouille et celle du coeur, c'est l'insouciance et les passions irréfléchies ; et son polissage se fait par le dhikr, le repentir et la demande du pardon à Dieu. - Il efface les fautes et les élimine complètement. Il compte au nombre des plus grandes oeuvres et celles-ci chassent inévitablement les mauvaises actions. - Il détruit l'appréhension (al wahchat) qui sépare l'adorateur de son Seigneur. C'est que entre l'insouciant et Dieu, il y a une cloison (appréhension) qui ne peut être effacée que par le dhikr. - Il occupe la langue, et de ce fait celle-ci ne commet pas de calomnie et médisance, ni de mensonge, ni turpitude ni de vaines choses. C'est que l'homme est obligé de parler. Donc s'il n'occupe pas sa langue à invoquer Dieu et à rappeler Ses prescriptions qu'il met en pratique, il lui donne toute la latitude pour verser dans le langage prohibé. Or, il n'y a pas de voie plus salutaire pour se débarrasser de toutes les formes d'insanité, que le dhikr. Les témoignages et les expériences le prouvent. En effet, celui qui habitue sa langue à invoquer Dieu, il la protège dès lors de ce qui est vain et des propos malsains. Par contre, celui dont la langue omet le dhikr, il se laisse aller à la malfaisance et à l'immoralité. Il n'y a de force et de puissance qu'en Dieu. - Les assemblées du dhikr sont aussi celles des anges. Quant à celles des paroles oiseuses et de la dissipation d'esprit, elles relèvent du domaine des démons. Que le serviteur opte pour ce qui lui convient. Son choix l'accompagnera toute sa vie et ira avec lui dans la vie dernière.
  10. 10. Dans son livre sur les hauts faits et qualités de l'Imam Ahmed Ibn Hanbal (l'un des 4 grands Imams de la Oummah), l'Imam Ibnou Al Jawzi dit : Ahmed Ibn Hanbal avait fait un voyage. Il fit la prière du ‘Icha dans une mosquée et voulut y rester pour y passer la nuit. Le gardien de la mosquée vint lui dire : - Il faut quitter la mosquée. - Mais mon frère, je n'ai où aller ! -Tu dois sortir, c'est interdit de dormir à l’intérieur. - Mais mon frère ... - Tu dois sortir ! Alors, l'Imam quitta la mosquée et se mit à regarder à droite et à gauche ne sachant pas où aller. Puis, il s'assit à l'extérieur de la mosquée, sur le seuil. Le gardien vint fermer la porte de la mosquée, et lorsqu'il vit l'Imam sur le seuil, il lui demanda de partir. - Mais mon frère, je n'ai où aller ! - Ne reste pas ici, tu dois partir ! Il ne savait toujours pas que cet homme était l'Imam Ahmed Ibn Hanbal. Le gardien grossier empoigna le pied de l'Imam et le tira jusqu'au milieu de la route. L'Imam Ahmed Ibn Hanbal restait interloqué face à un tel comportement : C'est la première fois que quelqu'un le traitait comme ça ! Il était là, à réfléchir..où est-ce qu'il pouvait bien aller ? Puis il vit le local d'un boulanger en face de la mosquée. Le boulanger avait vu le Shaykh Imam au milieu de la rue, alors il l'appela : - Ô Shaykh, viens, tu peux dormir dans ma boulangerie. L'Imam Ibn Hanbal entra dans la boulangerie et s'assit. Il remarqua que le boulanger n'arrêtait pas de dire les formules de Dhikr en mélangeant la pâte, en confectionnant des boules, en les déposant déposant au four. Il répétait sans cesse : as-staghfirullah, subhanallah wa bihamdihi, subhanallahi al ‘adhim, la ilaha ilallah, etc. L'Imam lui demanda alors : - Depuis combien de temps fais-tu ainsi ? - Ainsi comment ? - Je parle du Dhikr que tu fais sans cesse ...
  11. 11. - Ah, ça fait des années que je suis ainsi : au lieu de rester silencieux, je fais Dhikr ! - Et tu n'es pas fatigué ? - Non, j'ai pris l'habitude ! - Et quelle forme de bénédiction en as-tu trouvé dans ta vie pour évoquer ALLAH autant ? Est-ce que le fais d'évoquer ALLAH autant, de le Vénérer et de LE Glorifier sans cesse, laisse des traces dans ta vie ? - Chaque fois que j'ai demandé quelque chose à ALLAH, IL me l'a accordée ! - Subhanallah ! Chaque fois que tu as demandé quelque chose à ALLAH, IL te l'a accordé ! - Ah oui, je le jure ! Chaque fois que je lui ai demandé quelque chose, il me l'a accordé… à part une seule que j'attends encore ... - Et qu'est-ce c'est comme demande ? - Je lui ai demandé de m'accorder de voir Ahmed Ibn Hanbal ! Alors, l'Imam Ahmed Ibn Hanbal lui dit : - ALLAH vient de t'exaucer ! Je suis Ahmed Ibn Hanbal et on m'a trainé par les pied jusqu'à ta boulangerie. En fait, c’est tes invocations qui m'ont fait expulser de la mosquée ! TIRÉ D’UNE CONFÉRENCE DE SHAYKH MUHAMMAD AL ’ARIFI « Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par des moyens sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il lui suffit » ( S. 65, V. 2-3 )
  12. 12. - Subhanallah : Cette formule de dhikr est tirée du mot « Subhaan », qui signifie : Nager avec la tête au dessus de l’eau. En effet, lorsque nous disons « Subhanallah  », nous affirmons qu’Allah est au-dessus de toute imperfection. Ainsi, cette métaphore signifie que de la même manière qu’on maintient la tête au dessus de l’eau, on maintient qu’Allah est au-dessus des imperfections de la création. Autrement dit, cette expression veut dire : Allah est parfait, il est exempt de toutes les imperfections. - Al Hamdulillah : Al hamd comprend deux choses : la louange et le remerciement. Le hamd n’est employé uniquement pour Allah. Exemple : Nous pouvons louer la beauté d’un objet de valeur, mais nous ne pouvons les remercier, cela n’aurait aucun sens ! Inversement, Moussa (as) ne peut louer Pharaon pour son comportement et son orgueil. Cependant, il peut le remercier car c’est ce dernier qui l’a élevé et pris en charge De plus, la particule « Al » devant le mot « Hamdulillah » signifie la chose suivante : LE MEILLEUR. Une traduction améliorée serait donc : LA MEILLEURE louange et le MEILLEUR des remerciements sont à Allah. - Allahu Akbar : Cette expression signifie : Allah est plus grand que … Tout ! Ainsi, lorsque nous levons les mains pendant la prière pour dire «  Allahu Akbar », nous disons par là « Allah est plus grand que tout » : Mes soucis, mes factures, mes enfants. Et en levant mes mains vers l’arrière, je met toute la vie d’ici bas derrière mon dos et je me tourne vers Allah et à lui seul.
  13. 13. - Subhanallah (100 fois) : Sa'd Ibn Abi Waqqas (ra) rapporte : Nous étions chez le prophète (saws) lorsqu’il nous demanda : « Est-ce que l'un d'entre vous serait capable d'acquérir chaque jour mille bonnes actions ? » L'un de ceux qui étaient en sa compagnie rétorqua : « Comment pourrait-on acquérir mille bonnes actions? » Le prophète répondit : « En disant cent fois "subhanallah", il vous sera inscrit mille bonnes actions ou il vous sera ôté mille péchés. » (Muslim) ‫اهلل‬ ‫سبحان‬ - Al Hamdulillah (100 fois) : D'après Imran Ibn Husayn (ra), le prophète (saws) a dit: « Certes les meilleurs serviteurs d'Allah le jour du jugement sont les hammadoun ». (C’est à dire ceux qui répètent souvent Al hamdulillah) (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1571) ‫هلل‬ ‫الحمد‬ - As-staghfirullah (100 fois) : Abu Houreyra rapporte que le prophète (saws) a dit : « Par Dieu, je me repens sûrement chaque jour plus de soixante dix fois ». Selon une autre version, le prophète (saws) se repentait plus de 100 fois. (Rapporté par Al Bukhari) َّ‫هلل‬َ‫ا‬ ُ‫ر‬ِ‫ف‬ْ‫غ‬َ‫ت‬ ْ‫س‬َ‫ا‬ - La ilaha illallah (100 fois) : Oum Hani’ Bint Abi Talbi (ra) rapporte que le prophète (saws) lui a dit : « Dis : Il n’y a de Dieu qu’Allah 100 fois, celle-ci ne laisse aucun péché et aucune oeuvre ne peut la devancer. » (Rapporté par l’imam Ahmed et jugé valide par Shaykh Al Albani). ‫اهلل‬ ‫إال‬ ‫إله‬ ‫ال‬ - Subhanallah wa Bihamdihi (100 fois) : D'après Abu Houreyra (ra), le prophète (saws) a dit: « Celui qui dans la journée dit 100 fois « Gloire et louange sont à Allah  » aura ses péchés effacés même si ils sont
  14. 14. aussi nombreux que l'écume de la mer » (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6405 et Mouslim dans ses Sounan numéro 2691) ‫بحمده‬ ‫و‬ ‫اهلل‬ ‫سبحان‬ - La Hawla wa la Quwwata illa Billah (50 fois) : D’après Abu Moussa (ra), le prophète (saws) a dit : « Veux-tu que je t’apprenne une parole qui est l’un des trésors du Paradis ? : La Hawla wa la Quwwata Illa Billah (il n’y a de force et de puissance qu'en Allah). » (Bukhari et Muslim) ّ‫الل‬ِ‫ب‬َّ‫ال‬ِ‫ا‬ ‫َّة‬‫و‬ُ‫ق‬ َ‫ال‬َ‫و‬ َ‫ْل‬‫و‬‫ح‬َ‫ال‬ - La ilaha illallah wahdahou la charika lah lahoul moulk wa lahoul hamd wa houwa 'ala kouli chay in qadir (10 fois) : Selon Abou Ayyub Al Ansari, le prophète (saws) a dit : Celui qui dit 10 fois par jour   « Il n’y a d’autre divinité digne d’être adorée sauf Allah l’Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange et Il est capable de toute chose.  » a le même salaire que celui qui a affranchi 4 esclaves parmi les enfants d’Ismael (as) ) »( Unaniment Reconnu Authentique ) ‫قدير‬ ‫شيء‬ ‫كل‬ ‫على‬ ‫هو‬ ‫و‬ ‫الحمد‬ ‫له‬ ‫و‬ ‫امللك‬ ‫له‬ ‫له‬ ‫شريك‬ ‫ال‬ ‫وحده‬ ‫اهلل‬ ّ‫ال‬‫إ‬ ‫إله‬ ‫ال‬ - Subhanallah wa bihamdihi ‘adada khalqihi, wa ridha nafsihi, wa zinata ‘archihi, wa midaada kalimatihi (3 fois) : La mère des croyants, Juwayriya, fille de Harith rapporte : Le prophète (saws) sortit un matin de chez moi après avoir accompli la salat du matin (subh) tandis que je demeurais assise à l'endroit où j'avais effectué la salat. Puis il revint en milieu de matinée. Me trouvant assise, il me demanda ; « Tu n'as pas changé de posture depuis que je t'ai quittée ? » - « Non, répondis-je. » Le Prophète dit alors : « Après t'avoir quittée, j'ai prononcé à trois reprises quatre formules qui pèsent plus lourd (sur la balance) que tout ce que tu as dit depuis ce matin : "Gloire et louange à Dieu, autant de fois qu'il y a de ses créatures, autant qu'il le faut pour obtenir Son agrément, autant que pèse Son Trône et autant qu'il faudrait d'encre pour écrire Ses paroles." » (Muslim) ‫كلماته‬ ‫ومداد‬ ‫عرشه‬ ‫وزنة‬ ‫نفسه‬ ‫ورضا‬ ‫خلقه‬ ‫عدد‬ ، ‫وبحمده‬ ‫اهلل‬ ‫سبحان‬
  15. 15. - Al Hamdulillah ‘adada ma khalaq, wal Hamdulillah mil a ma khalaq, wal Hamdulillah ‘adada ma fis-sawamati wa ma fil ard’. Al Hamdulillah ‘adada ma ahsa kitabuhu, wal Hamdulillah ‘ala ma ahsa kitabuhu, wal Hamdulillah ‘adada koulli chay, wal Hamdulillah mil a kulli chay (1 fois) : Abu Umama rapporte : " Le prophète me vit tandis que je bougeais les lèvres, il me demanda : Que dis tu, Abu Umama ? J'évoque Allah, répondis-je. Il poursuivit : Veux-tu que je t’indique ce qui surpasse l’évocation d’Allah jour et nuit ? Dis : - Al hamdulillah autant de fois que l’univers compte de ses créatures - Al hamdulillah autant de fois que le nombre de choses qu’il a créée - Al hamdulillah un nombre de fois égal à tout ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre - Al hamdulillah du nombre de ce que dénombre son livre - Al hamdulillah pour ce que dénombre son livre - Al hamdulillah un nombre de fois égal à toutes choses » . Retiens les et enseigne-les à ta descendance après toi. (Rapporté par an-nasai, at- tabarani et authentifié par Shaykh Al Albani) ، ِ‫ض‬ْ‫ر‬َ‫أل‬‫ا‬ ‫ي‬ِ‫ف‬ ‫ا‬َ‫م‬َ‫و‬ ِ‫ات‬َ‫و‬‫ا‬َ‫م‬ َّ‫الس‬ ‫ي‬ِ‫ف‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫د‬َ‫د‬َ‫ع‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ، َ‫ق‬َ‫ل‬َ‫خ‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫ء‬ ْ‫ل‬ِ‫م‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ، َ‫ق‬َ‫ل‬َ‫خ‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫د‬َ‫د‬َ‫ع‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ،ٍ‫ْء‬‫ي‬ َ‫ش‬ ِّ‫ل‬ُ‫ك‬ َ‫د‬َ‫د‬َ‫ع‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ،ُ‫ه‬ُ‫ب‬‫ا‬َ‫ت‬ِ‫ك‬ ‫ى‬ َ‫ص‬ْ‫ح‬َ‫أ‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫ء‬ ْ‫ل‬ِ‫م‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ،ُ‫ه‬ُ‫ب‬‫ا‬َ‫ت‬ِ‫ك‬ ‫ى‬ َ‫ص‬ْ‫ح‬َ‫أ‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫د‬َ‫د‬َ‫ع‬ َِِّ‫هلل‬ ُ‫د‬ْ‫م‬َ‫ح‬ْ‫ل‬‫ا‬َ‫و‬ ٍ‫ْء‬‫ي‬ َ‫ش‬ ِّ‫ل‬ُ‫ك‬ َ‫ء‬ ْ‫ل‬ِ‫ م‬ - Réciter Sourate Al-Ikhlass (10 fois) : Mou’adh ibn nass (ra) a rapporté que le prophète (saws) a dit : " Celui qui lit dix fois : «Dis : Il est Allah Unique» (sourate Al Ikhlass), Allah lui construira un palais au Paradis." (Rapporté par Ahmed et authentifié par Shaykh al Albani)
  16. 16. Il est important à préciser que ce programme est un exemple parmi tant d’autres. Si vous trouvez ce programme là trop léger ou trop conséquent, n’hésitez pas à le modifier à votre aise. Ne prenez surtout pas le risque de faire des actions qui représentent un fardeau pour vous. En effet, les meilleures actions auprès d’Allah sont celles qui sont les plus régulières, même si elles sont minimes. Voici quelques invocations « du’as » (à ne pas confondre avec L’évocation) recommandées et riches en récompenses ! 1- D’après Oubada Ibn Samit (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière  d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui demande pardon  pour les croyants et les croyantes, Allah lui inscrit une bonne action pour chaque croyant et chaque croyante ».   Rapporté par Tabarani et authentifié par Shayk al Albani dans Sahih Al Jami n °6026 ! ‫واألموات‬ ‫منهم‬ ‫األحياء‬ ‫واملؤمنات‬ ‫للمؤمنني‬ ‫اغفر‬ ‫ اللهم‬ Allahumma ghfir lil mou’minine wal mou’minate, al ahya minhoum wal amwate. Ô Allah pardonne aux croyants et aux croyantes, les vivants d’entre eux et les morts ! 2- Il a été rapporté de Shaddad Ibn Aws que le prophète (saws) a dit : «La meilleure formule d’imploration de pardon consiste à ce que le serviteur dise : «Ô Allah ! tu es mon Seigneur, nul divinité ne mérite d'être adoré si ce n’est toi, c'est Toi qui m'a créé et je suis ton esclave.  Je suis soumis à ton pacte et à tes promesses autant que je le pourrai.  Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j'ai commis, je reconnais les bienfaits dont tu m'as comblé et je reconnais mon péché.  Pardonne-moi, car nul autre que toi n'absout les péchés.» Le prophète dit ensuite:    « Celui qui fait cette invocation, en étant convaincu, dans la journée (entre l’aube et le lever du soleil) et meurt dans la même journée, avant le soir, fera
  17. 17. partie des gens du paradis, et celui qui l'a dit de nuit (en début de soirée), en en étant convaincu, et meurt avant l’arrivée du matin fera partie des gens du paradis ».   Bukhari vol7-p.588 َ‫ت‬ْ‫ن‬َ‫أ‬ َّ‫ال‬ِ‫إ‬ َ‫ه‬‫ل‬ِ‫إ‬ ‫ال‬ ‫ي‬ِ‫ب‬َ‫ر‬ َ‫ت‬ْ‫ن‬َ‫أ‬ َّ‫م‬ُ‫ه‬َّ‫ل‬‫ ال‬       َ‫ك‬ُ‫د‬ْ‫ب‬َ‫ع‬ ‫ا‬َ‫ن‬َ‫أ‬َ‫و‬ ‫ي‬ِ‫ن‬َ‫ت‬ْ‫ق‬َ‫ل‬َ‫خ‬   ُ‫ت‬ْ‫ع‬َ‫ط‬َ‫ت‬ ْ‫اس‬ ‫ا‬َ‫م‬ َ‫ك‬ِ‫د‬ْ‫ع‬َ‫و‬َ‫و‬ َ‫ك‬ِ‫د‬ْ‫ه‬َ‫ع‬ ‫لى‬َ‫ع‬ ‫ا‬َ‫ن‬َ‫أ‬َ‫و‬  ُ‫ت‬ْ‫ع‬َ‫ن‬ َ‫ص‬ ‫ا‬َ‫م‬ ِ‫ر‬ َ‫ش‬ ْ‫ن‬ِ‫م‬ َ‫ك‬ِ‫ب‬ ُ‫ذ‬‫و‬ُ‫ع‬َ‫أ‬  ‫ي‬ِ‫ب‬ْ‫ن‬َ‫ذ‬َ‫ب‬ ُ‫ء‬‫و‬ُ‫ب‬َ‫أ‬َ‫و‬ ، َّ‫ي‬َ‫ل‬َ‫ع‬ َ‫ك‬ِ‫ت‬َ‫م‬ْ‫ع‬ِ‫ن‬ِ‫ب‬ َ‫ك‬َ‫ل‬ ُ‫ء‬‫و‬ْ‫ب‬َ‫أ‬  َ‫ت‬ْ‫ن‬َ‫أ‬ َّ‫ال‬ِ‫إ‬ َ‫وب‬ُ‫ن‬ُّ‫ذ‬‫ال‬ ُ‫ر‬ِ‫ف‬ْ‫غ‬َ‫ي‬ ‫ال‬ ُ‫ه‬َّ‫ن‬ِ‫إ‬َ‫ف‬ ، ‫ي‬ِ‫ل‬ ْ‫ر‬ِ‫ف‬ْ‫غ‬‫ا‬َ‫ف‬ Allahumma anta rabbi la ilaha illa ant, khalaqtani wa ana ‘abduk , wa ana 'ala 'ahdika, wa wa'dika ma stata't, a'udhu bika min sharri ma sana't, abou- ou laka bini'matika ‘alaya , wa abou-ou bi dhanbi faghfir li, fa innahou la yaghfirou dh-dhounouba illa ant.   3- D’après ‘Umar Ibn Khattâb (ra), le Messager d’Allah (saws) a dit : « Celui qui entre au marché et dit :  « Point de divinité digne d'adoration qu'Allah, Unique et sans associé, à Lui la royauté et à Lui la louange, Il fait vivre et mourir, Il est vivant et ne meurt jamais, tout le bien est dans Sa main, et Il est capable de tout. » 
 Allah lui écrit un million de bonne actions , il lui efface un million de mauvaises actions , et il l'élève d'un million de degrés. » Source : as-Sahiha n°3139, at-Tirmidhi 3429 َ‫و‬‫ه‬َ‫و‬ ُ‫ر‬ْ‫ي‬‫ـ‬َ‫خ‬ْ‫ل‬‫ا‬ ِ‫ه‬ِ‫ـد‬َ‫ي‬ِ‫ب‬ ،‫مـوت‬َ‫ي‬ ‫ال‬ ٌّ‫ي‬َ‫ح‬ َ‫و‬ُ‫ه‬َ‫و‬ ُ‫ميـت‬ُ‫ي‬َ‫و‬ ‫يـي‬ْ‫ح‬ُ‫ي‬ ،‫ـد‬ْ‫م‬َ‫الح‬ ُ‫ه‬‫ول‬ ُ‫ـك‬ْ‫ل‬ُ‫مل‬‫ا‬ ُ‫ه‬‫ل‬ ،ُ‫ه‬‫ل‬ َ‫شريك‬ ‫ال‬ ُ‫ه‬َ‫د‬‫وح‬ ّ‫هلل‬‫ا‬ ّ‫ال‬‫إ‬ َ‫ه‬‫إل‬ ‫ال‬ ‫قدير‬ ٍ‫شيء‬ ّ‫كل‬ ‫ على‬ La ilaha illallah, wahdahu la charikalah, lahul mulk wa lahul hamd, yuhyi wa yumit, wa huwa hayyun la yamut biyadihil khayr, wa huwa 'ala kulli chay in qadir   
  18. 18. "Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l'Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l'Antéchrist." ِ‫ة‬َ‫ن‬‫ـ‬ْ‫ت‬ِ‫ف‬ ِّ‫ـر‬ َ‫ش‬ ْ‫ن‬‫ـ‬ِ‫م‬َ‫و‬ ،‫مـات‬َ‫مل‬‫ا‬َ‫و‬ ‫ـيا‬ْ‫ح‬َ‫مل‬‫ا‬ ِ‫ة‬َ‫ن‬‫ـ‬ْ‫ت‬ِ‫ف‬ ْ‫ن‬‫ـ‬ِ‫م‬َ‫و‬ ،‫م‬َّ‫ن‬‫ـ‬َ‫ه‬َ‫ج‬ ِ‫ذاب‬َ‫ع‬ ْ‫ن‬‫ـ‬ِ‫م‬َ‫و‬ ،‫ر‬ْ‫ب‬‫ـ‬َ‫ق‬‫ال‬ ِ‫ذاب‬َ‫ع‬ ْ‫ن‬‫ـ‬ِ‫م‬ َ‫ك‬ِ‫ب‬ ُ‫ذ‬‫عـو‬َ‫أ‬ ‫ـي‬ِّ‫ن‬ِ‫إ‬ َّ‫م‬‫ـ‬ُ‫ه‬ّ‫ل‬‫ال‬ ‫ال‬ّ‫ج‬َّ‫د‬‫ال‬ ِ‫ح‬‫سي‬َ‫مل‬‫ ا‬ Allahumma inni a’udhubika min ‘adhabil qabr, wa min ‘adhab jahannam, wa min fitnatil mahya wal mamaati, wa min sharri fitnatil masihi d-dajjâl.
  19. 19. Voici quelques autres évocations à dire pendant la journée si vous le souhaitez in sha Allah : Après la prière : 1) « Quiconque, à la fin de chaque prière, répète : Subhanallah (33fois), Al hamdulillah (33fois), Allahu akbar (33fois), sois un total de 99, puis complète la centaine en disant : « La ilaha illallah wahdahou la charikalah, lahoul moulk wa lahoul hamd wa houwa ’ala koulli chay in qadir (Nul divinité digne d’être adoré en dehors d’Allah, Seul, sans associé, à Lui la royauté et la louange, et Il est l’Omnipotent) », ses péchés lui seront pardonnés même s’ils sont aussi abondants que l’écume de la mer. »  (Rapporté par Muslim n°597) 2) Le prophète (saws) a dit: « Celui qui récite ayat al kursi (verset du Trône) après chaque prière prescrite (obligatoire), rien ne l’empêchera d'entrer au Paradis si ce n'est la mort. » (Rapporté par An-Nasaï) Avant de dormir : 1) Ali Rapporte que sa femme Fatima s'est plainte de la fatigue causée par le travail du grain (dans une version du Hadith il est mentionné que cette tache ménagère lui avait fait des marques au niveau des mains, ce qui les avait abimé et que cela avait provoqué chez elle des douleurs au niveau du cou ou du haut de la poitrine) et elle entendit qu'on avait donné au prophète (saws) un servant, c'est pourquoi elle alla le voir pour qu'il lui en accorde un (afin de l'aider dans ses travaux), mais il ne répondit pas à sa demande. Elle se rendit donc chez Aicha qui rapporta cela au prophète qui vint nous voir alors que nous étions couchés. Nous nous apprêtions à nous lever mais il nous dit : " Restez où vous êtes, Vous indiquerais-je ce qui est meilleur que ce que vous m'avez demandé ?
  20. 20. Lorsque vous aller vous coucher, dites : Subhanallah (33 fois) Al hamdulillah (33 fois) Allahu akbar (34 fois) Cela est meilleur que ce que vous m'avez demandé."  Ali (ra) ne cessa de répéter ces évocations là jusqu’à sa mort. 2) Faire ses ablutions + Lire le verset du trône : Le diable ne vous approchera pas lors de votre sommeil, vous évitant ainsi les cauchemars. D’autres invocations peuvent être évoquées, celles-ci étant uniquement quelques exemples. Ô Allah, accepte cette oeuvre et bénis celle-ci jusqu’au jour du jugement, et fais que ce modeste livre numérique soit profitable à tes serviteurs qui le liront. Toutes les louanges et les remerciements reviennent à Allah, maître de l’univers.

×