Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 11. DéfinitionPrenons un exemple. Lorsque vous dites : Yidir d argaz ! ...
Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 23. Règles de Lecture et d’écritureDans les exemples précédents, la particule pré...
Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 3Exercice 1Associer à chaque dessin la phrase qui lui convient :Phrase ...
Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 4Exercice 4Compléter chaque phrase par l’un des mots suivants : { nettat, tatut, ...
Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 5Correction de l’exercice 1Ɛliluc d areqqaq Ḥmimi d azuran Zayna d taɣe...
Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 6Description des erreurs et correction :1. Ecriture assimilée en tt :L’assimilati...
Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 7Correction de l’exercice 5 :1. Dans le texte la particule « d » appara...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tamsirt3tazelantilawtparticuleprdicatived 121214123351-phpapp02(1)

40 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
40
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tamsirt3tazelantilawtparticuleprdicatived 121214123351-phpapp02(1)

  1. 1. Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 11. DéfinitionPrenons un exemple. Lorsque vous dites : Yidir d argaz ! vous énoncez avec une phrase complète, uneidée complète : ” Yidir est un homme ”. Cette phrase se compose de trois éléments grammaticaux : {Yidir, d, argaz }. Deux de ces éléments sont des noms : “ Yidir ” et ” argaz ”. La lettre d, écrite seule, estici, une unité grammaticale de la langue amazighe appelée : La particule prédicative « d ». Entamazight on lappelle : « tazelɣa n tilawt ». Elle sert, le plus souvent, à définir ou à désigner la chose oula personne dont on parle. On pourrait, dans ce cas, la traduire en français par : « C’est / est » commedans l’exemple précédant. La particule prédicative « d » sert aussi à qualifier un état, à décrire unepersonne ou une chose comme dans les exemples suivants- d azuran il est gros.- d amellal il est blanc.- d asemmiḍ il fait froid.2. Position de la particule prédicative “ d ” dans une phraseLa particule prédicative “d” peut être suivie dun nom, d’un adjectif, d’un pronom ou éventuellement d’unadverbe. Pour illustrer cela, examinons les exemples suivants dans lesquels la particule prédicative “d”prend diverses positions dans la phrase. Elle peut-être :2.1 – suivie d’un :Suivie d’un Exemple1 Nom D izem ay d agellid n lewḥuc.2 Pronom personnel D kemm ay asent-yennan.3 Pronom démonstratif D wa kan ay d mmi-s.4 Adverbe de temps Armi d iḍelli ay d-yusa.5 Pronom indéfini macci d wa d wayeḍ.6 Adjectif Amendil-im d awraɣ !2.2 – précédée d’un :Précédée d’un Exemple1 Nom Adfel d aman isebken.2 Verbe Yebɣa ad d-yuɣal d ilemẓi.3 Pronom personnel Netta d baba-k, kecc d mmi-s.4 Adverbe: Zik d agellid… tura d ameksa5 Négation ((une) Macci d nekk ay t-yeddmen6 Pronom démonstratif Wa d awtul.7 Pronom indéfini Yiwen d azuran wayeḍ d areqqaq.© Hamid Oubagha. 2010. Extrait du livre : “ Orthographe de la Langue Amazighe “. Edition Baghdadi 2010. Tous les droitsréservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr . Telephone : (213) 06.64.77.07.37
  2. 2. Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 23. Règles de Lecture et d’écritureDans les exemples précédents, la particule prédicative "d" est facile à lire puisque elle sécrit et elle seprononce seule dans la phrase. Phonétiquement, la prononciation du son "d" est spirante. Parexemple on écrit « abeṛnus-iw d amellal » et on prononce [ abeṛnus-iw d amellal ](1). En passant auféminin, nous remplacerons ” abeṛnus “ par “tabeṛnust” et “amellal” par “tamellalt”. La phrase s’écrira doitalors logiquement s’écrire :tabeṛnust-iw d tamellaltmais elle se prononce :[ tabeṛnust-iw ttamellalt ]En fait, lorsque la particule prédicative “d” est suivie d’un nom féminin (qui commence généralement part), il y a une assimilation phonétique qui se produit dans la prononciation car la rencontre des sons [ d] et [ t ] donne alors une prononciation tendue [ tt ]. Plus généralement, c’est le cas chaque fois que lemot qui suit la particule prédicative commence par t. Mais bien évidemment à lécrit, on ne tiendra pascompte de cette prononciation assimilée. Voici quelques exemples pratiques pour résumer :IL FAUT écrire On prononceTaqenduṛt-im d tamellalt [ Taqenduṛt-im ttamellalt ]d tuɣmest ay d-kkseɣ [ ttuɣmest i d-kkseɣ ]armi d tura ay d-yusa [ armi ttura i d-yusa ]d ta ay d talwest-im. [ Tta i ttalwest-im ]3.1 - La Règle d’écritureLa particule prédicative “ d ” doit sécrire seule suivie du nom (ou du mot) qu’elle précède même si cedernier commence par la consonne t.3.2 - La Règle de lectureLorsque la particule prédicative « d » est suivie d’un nom féminin commençant par t, elle se prononce [ tt] sous forme d’occlusive tendue [ T ] ou d’affriquée [ ts ] selon l’usage du locuteur ou l’usage oral habitueldans son aire dialectale ou encore sa convenance personnelle. Mais nous suggérons de privilégier laprononciation occlusive parce qu’elle est plus courante dans tous les dialectes amazighs et d’éviterl’affriquée qui même en kabyle elle n’est pas systématiquement usitée.Association Culturelle IMEDYAZEN. BP 129. Poste Didouche Mourad. 16006. Alger. ALGERIE. Telephone : (213) 06.64.77.07.37Site web : www.imedyazen.com – E-mail : imedyazen89@yahoo.fr
  3. 3. Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 3Exercice 1Associer à chaque dessin la phrase qui lui convient :Phrase 1 Phrase 2 Phrase 3 Phrase 4Zayna d taɣezzfant Ɛliluc d areqqaq Faḍma d tawezzlant Ḥmimi d azuranExercice 2Placez convenablement la particule prédicative " d " dans les réponses aux questions suivantes :Question Réponse1 Anwa ay d-yusan akka ? ... Muḥend ... ay ... d-yusan2 Anwa ay d gma-s n Faḍma ? … wahi yelsan azegzaw ... ay ... gma-s n Faḍma3 D acu tesnuzuyem akka ? … timellalin .... ay ... nesnuzuy4 Amek ay tga tcacit-is ? … Tacacit-is ... tamellalt.5 Anta ay d tutlayt n Leqbayel ? … tamazit … ay … tutlayt … n … LeqbayelExercice 3Relevez les erreurs et corrigez :1. Didrimen kan ay ɣef rɣan medden.2. T-tizizwit ay t-yeqqsen macci darẓaẓ.3. Yejja-d arraw-is d-igujilen.4. Seɛdiya t-talwest-is macci ttanuḍt-is.5. Allen-is d-tizegzawin, amzur-is d awraɣ.6. Tta ay ttaɣaḍt n yaya.7. Netta d azuran, nettat t-tareqqaqt.8. Yusa-d armi dda, yuɣal-n armi ddin.9. Yiwet ettamellalt, ma ttayeḍ ttaberkant.© Hamid Oubagha. 2010. Extrait du livre : “ Orthographe de la Langue Amazighe “. Edition Baghdadi 2010. Tous les droitsréservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr . Telephone : (213) 06.64.77.07.37
  4. 4. Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 4Exercice 4Compléter chaque phrase par l’un des mots suivants : { nettat, tatut, taɣaḍt, iḍelli, tikkelt }1. Armi d ………….. tis snat ay iyi-ten-id-yewwi.2. Ziɣ d ………….. n Dda Qasi ay d-irewlen ɣer tejmaɛt.3. Ahat d ………….. ay yettu.4. Armi d ………….. ay yefsi wedfel.5. Netta yeggul, ma d ………….. ur tumin ara.Exercice 5 :Relevez dans le texte les particules prédicatives «d ». Signaler, décrire et corrigez les erreursd’orthographe dans le texte suivant.Tin yuɣen amɣarTella yiwet n tmeṭṭut deg At Mlikec, d lɛeṛc deg tama-inna n Bgayet. Nettat d tilemẓit izewdjen, ur tesɛiara zzheṛ, imi, ɣas meẓẓiyet terna tecveḥ, d amɣar ay tuɣ. Tettru kan teqqar-as « ur cbiɣ tizzyiwin-iw ! ».Imi tinuḍin-is deg lḥaṛa uɣent ilmeẓyen am nutenti : kul ta tuɣ tanuda-is. Ɛacent deg lehna, teban-asent-dtalwit, sɛant derya, dima ceṛhen wulawen-nsent, dima ḍsant, ur sɛint lweswas. Ma d nettat meskint, tesɛayiwen mmi-s kan. Dɣa tenḥaf nezzeh, txeddem lameɛna ur tɛedda ara imi ula deg wexxam-is ḥeqqrent-tttnuḍin, ttlaqabent-tt. Nettat tikwal ad tettru, tikwal ad tesbeṛ, tɣil ad as-d-yawi wergaz-is leḥq-is. Netta uras-t-id-yewwi ara. Yiwen wass, teqqim tettcewwiq ɣef mmi-s teqqar-as :Aqli-yi deg At MlikecAndeg ɣlayet ṛṛeḥbacciɣ seksu d asemmaḍUr yedhin ur iseqqaZzwaj-iw am lmeɣṛebTqubel-it-id lɛicaArgaz-is, yesla-as-d, iɣaḍ-it lḥal, yerra-as-d :ṭṭef imi-im tgeḍ-as lqisMa cemteɣ medden ẓran-iA agerbuz n taɣaḍtYettmezlan deg llyaliṛbeɛṭac deg tmital-imAd tt-aɣeɣ s uzeyyaniWa d anzi aqdim, ttawin-t-id medden deg tegnatin yecban ti. Llan ula d kra n yicennayen ay t-yecnan degtezlatin.Karima Baha“ Inzan ed yefyar ”Exercice 6Traduire en tamazight les phrases suivantes1. Son père est vieux mais sa mère est jeune.2. C’est le lion qui a dévoré la gazelle.3. L’aigle est un aigle même si son nid n’est fait que de bois.4. C’est la neige qui nous a bloqué la route.Association Culturelle IMEDYAZEN. BP 129. Poste Didouche Mourad. 16006. Alger. ALGERIE. Telephone : (213) 06.64.77.07.37Site web : www.imedyazen.com – E-mail : imedyazen89@yahoo.fr
  5. 5. Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 5Correction de l’exercice 1Ɛliluc d areqqaq Ḥmimi d azuran Zayna d taɣezzfant Faḍma d tawezzlantCorrection de l’exercice 2 :Question Réponse1 Anwa ay d-yusan akka ? D Muḥend ay d-yusan2 Anwa ay d gma-s n Faḍma ? D wahi yelsan azegzaw ay d gma-s n Faḍma3 D acu tesnuzuyem akka ? D timellalin ay nesnuzuy4 Amek ay tga tcacit-is ? Tacacit-is d tamellalt.5 Anta ay d tutlayt n Leqbayel ? D tamaziɣt ay d tutlayt n LeqbayelCorrection de l’exercice 3On commence par souligner les erreurs d’écriture :1. Didrimen kan ay ɣef rɣan medden.2. T-tizizwit ay t-yeqqsen macci darẓaẓ.3. Yejja-d arraw-is d-igujilen.4. Seɛdiya t-talwest-is macci ttanuḍt-is.5. Allen-is d-tizegzawin, amzur-is d awraɣ.6. Tta ay ttaɣaḍt n yaya.7. Netta d azuran, nettat t-tareqqaqt.8. Yusa-d armi dda, yuɣal-n armi ddin.9. Yiwet ettamellalt, ma ttayeḍ ttaberkant.© Hamid Oubagha. 2010. Extrait du livre : “ Orthographe de la Langue Amazighe “. Edition Baghdadi 2010. Tous les droitsréservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr . Telephone : (213) 06.64.77.07.37
  6. 6. Leçon 3 : La Particule prédicative « d » 6Description des erreurs et correction :1. Ecriture assimilée en tt :L’assimilation phonétique : d + t [ tt ] a été notée dans :ttanuḍt-is, Tta, ttaɣat, ttayeḍ, ttaberkantLa particule prédicative « d » doit s’écrire seule, détachée du mot qui la suit. Lorsqu’on note cetteassimilation d + t [ tt ], on masque la particule prédicative dans la phrase écrite. Il fallait donc écrire :d tanuḍt-is, d ta, d taɣaḍt, d tayeḍ, d taberkant.2. Ecriture assimilée en ett :Dans : ”ettamellalt“, non seulement la particule prédicative est notée assimilée mais en plus, on y ajouteune voyelle faible “e” qui n’a presque toujours qu’une importance phonétique. Il faut écrire la particuleprédicative "d" seule, détachée du mot qui la suit. L’écriture correcte est donc : d tamellalt.3. Ecriture assimilée en t-t :L’assimilation d + t [ tt ] a été notée avec, en plus, l’insertion inutile d’un trait d’union dans :t-tizizwit, t-talwest, t-tareqqaqtLes règles d’utilisation du trait d’union seront détaillées dans les prochains chapitres mais ne concernentaucunement cette particule. La particule prédicative « d » doit s’écrire seule. Il faut donc écrire ici : dtizizwit, d talwest-is, d tareqqaqt.4. La particule prédicative est collée au mot qui la suit :La particule prédicative « d » est collée au mot qui la suit dans :Didrimen, darẓaẓ, dda, ddinOr cette particule est une unité grammaticale indépendante qu’il faut écrire seule. Lécriture correcte estdonc :d idrimen, d arẓaẓ, d da ( d deg-a), d din ( d deg-in).5. Particule prédicative rattachée au nom par un trait d’unionla particule prédicative « d » est rattachée au nom qui la suit par un trait d’union dans :d-igujilen, d-tizegzawinOr elle doit s’écrire seule et détachée de l’élément grammatical qui la suit. On doit donc écrire :d igujilen, d tizegzawin.Correction de l’exercice 4 :1. Armi d tikkelt tis snat ay iyi-ten-id-yewwi.2. Ziɣ d taɣaḍt n Dda Qasi ay d-irewlen ɣer tejmaɛt.3. Ahat d tatut ay yettu.4. Armi d iḍelli ay yefsi wedfel.5. Netta yeggul, ma d nettat ur tumin ara.Association Culturelle IMEDYAZEN. BP 129. Poste Didouche Mourad. 16006. Alger. ALGERIE. Telephone : (213) 06.64.77.07.37Site web : www.imedyazen.com – E-mail : imedyazen89@yahoo.fr
  7. 7. Hamid Oubagha : Orthographe de la langue Amazighe. 7Correction de l’exercice 5 :1. Dans le texte la particule « d » apparaît dans les phrases :(At Mlikec d lɛeṛc). (Nettat d tlemẓit izewjen). (d amɣar ay tuɣ). (Ma d nettat meskint). (cciɣ seksu dasemmaḍ). (Wa d anzi aqdim). (Ula d kra n yicennayen).2. Correction des erreurs d’orthographe relevées dans le texteEcritureincorrecteDescription de l’erreur Ecriture correcteizewdjen Le premier principe de transcription affecte àun son une seule lettre. Le son bref [ dj ] doits’écrire “ j ”.izewjentecveḥ On ne doit pas distinguer à l’écrit entre lesspirantes et les occlusives correspondantes.Le son [ v ] s’écrit en langue amazighe “ b “.tecbeḥteban-asent-dLa voyelle faible “e” est inutile dans “ teban ”.tban-asent-dDeryaLe son [ d ) est tendu. On doit le noter endoublant la lettre d. dderyaLeḥq-is Dans la prononciation la voyelle faible «e »s’est déplacée à cause de la voyelle « i » dupronom possessif (is) mais le nom s’écritlḥeqqLḥeqq-isLmeɣṛebAu voisinage de ( ɣ) l’emphase du son ( ṛ )est prévisible. Il est donc inutile de la noter. lmeɣrebRemarque : “ ẓran-i ” est une forme réduite de “ ẓran-iyi “. Dans un texte poétique on considère cettenotation simplifiée comme acceptable si les contraintes de la poésie l’exige. Mais dans un énoncéordinaire il faut écrire : ẓran-iyi.Correction de l’exercice 6 :Traduction des phrases en langue Amazighe.1. Baba-s d amɣar ma d yemma-s d tilemẓit.2. D izem ay yebbezbazen taɣzalt.3. Lbaz d lbaz ɣas lɛecc-is d isɣaren.4. D adfel ay aɣ-d-ireglen abrid.© Hamid Oubagha. 2010. Extrait du livre : “ Orthographe de la Langue Amazighe “. Edition Baghdadi 2010. Tous les droitsréservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr . Telephone : (213) 06.64.77.07.37

×