SlideShare une entreprise Scribd logo
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
RAPPORT DE LA 3ème
REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS
DES PORTS DE L’AGPAOC,
Du 24 au 26 Octobre 2016 à Cape Town – Afrique du Sud
I- Introduction
Dans le cadre du programme annuel (supposé biannuel) de la réunion du Réseau des
Commandants des Ports de l’AGPAOC pour favoriser la coopération inter portuaire, et
en particulier les échanges d'informations et d'expertise dans le domaine de la sécurité et
la sûreté de la navigation dans les eaux territoriales et zones portuaires, la 3ème
réunion
du Réseau des Commandants des Ports s’est tenue du 24 au 26 Octobre 2016 à l'Hôtel
Protea (Fire and Ice) de Cape Town en Afrique du Sud.
Cette réunion a eu lieu en dehors de la région de l’AGPAOC suite à une invitation de
Marine Data Solutions Ltd de l'Afrique du Sud, expert en services de technologie marine
et membre observateur de l'AGPAOC. L'objectif était de permettre aux Commandants
des Ports de partager des expériences avec leurs homologues de l’Afrique du Sud et
également d’avoir l’opportunité de visiter les ports et d’apprendre sur le terrain le
déploiement des technologies modernes et les systèmes d’aide à la navigation dont les
AIS les plus adaptés pour les ports.
La 3ème
réunion a réuni un total de vingt-sept (27) Commandants des Ports et des Agents
de Sûreté des Installations Portuaires (PFSO) des pays membres suivants: Cameroun,
Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Nigeria, Sénégal et Togo.
D'autres invités ont également pris part à la réunion notamment le Commandant
principal de Transnet Autorité Nationale des Ports de l'Afrique du Sud, le Directeur
Général et Directeur Commercial de Marine Data Solutions, ainsi que la Secrétaire
Générale de l'Association de Gestion des Ports de l'Afrique de l’Est et Australe
(AGPAEA).
Lors de la cérémonie d'ouverture, de brèves allocutions de bienvenue et des messages
de soutien ont été prononcés par le DG de Marine Data Solutions, le Secrétaire Général
de l'AGPAOC, la Secrétaire Générale de l’AGPAEA et le Président du Réseau des
Commandants de Ports de l’AGPAOC.
II- Présentations techniques et discussions:
Le programme de la réunion s’est déroulé sur trois jours et a porté sur les sujets
suivants:
I. Une présentation de Marine Data Solutions de l’Afrique du Sud, sur les
technologies modernes marines, la sécurité maritime et les outils d'information de
sécurité tels que certains équipements de VTS notamment l’AIS, le radar, les
caméras de vidéosurveillance. Cette présentation a porté également sur le
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
2 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
concept de la connaissance du domaine maritime et les mises à jour pertinentes
des systèmes existants pour une couverture efficace du domaine maritime.
II. Une présentation effectuée par Sealite SARL (fournisseur d'aides à la navigation
marine) sur l'expérience dans les ports de l’AGPAOC en ce qui concerne le vol et
le vandalisme, des aides à la navigation maritime et les solutions proposées pour
protéger ces équipements vitaux afin de sauvegarder la sécurité de la navigation
dans les ports et hors des ports;
III. Une présentation de l'Autorité Portuaire Nationale de l'Afrique du Sud sur les
fonctions de Commandant de port, et les projets clés pour le renforcement des
capacités des pilotes et les marins, ainsi que les initiatives de collaboration avec
certaines compagnies maritimes pour assurer la formation en mer des Officiers
stagiaires.
IV. Lors d’un tour de table, chacun des ports participants a présenté et fait partager
ses principales expériences de l'année écoulée dans les domaines suivants :
Renforcement des Capacités des Pilotes; la Prévention de la Pollution des Eaux
Portuaires (déchets des navires, le nettoyage des hélices, l’évacuation des eaux
de ballast); la mise en œuvre du Code ISPS; l'application de la sécurité sur les
navires et les zones en dehors de la couverture ISPS; les Incidents liés à la
gestion des passagers Clandestins et les mesures préventives, le contrôle des
navires par l’État du port, les inspection des navires par d’autres organismes
d’Etat ; les cas de piraterie ou de vols à main armée - des expériences, des
mesures particulières de prévention mises en place, etc.; la manutention des
marchandises dangereuses, et toute autre dispositions spéciales visant à
renforcer la collaboration entre l'Administration portuaire et d'autres agences pour
améliorer la sécurité de la navigation, la sécurité du port et la facilitation du
commerce.
V. Une visite du port de Cape Town, a permis un partage des connaissances avec
leurs homologues hôtes, sur les systèmes de surveillance et de contrôle des côtes
et des ports sud-africains. Puis, s’en est suivi une séance de travail dans un
centre de formation équipé de simulateurs AIS et d'autres outils modernes pour la
navigation maritime et portuaire.
A la fin des présentations techniques, de la table ronde et de la visite du port, la 3ème
réunion du Réseau des Commandants des Ports de l’AGPAOC a fait les observations
et recommandations pertinentes suivantes :
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
3 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
III. Observations et recommendations
1. Les technologies marines modernes pour une meilleure couverture et
connaissance du domaine maritime
A ce sujet, les participants ont noté qu’au vu de l’intérêt croissant pour une meilleure
connaissance du domaine maritime et la nécessité impérieuse de déployer des outils
modernes qui permettront une couverture efficace plus large du domaine maritime des
pays et de leurs régions contiguës, les installations existantes tels que les systèmes
d'identification automatique (AIS), les radars et les caméras en circuit fermé (CCTV) qui
sont de plus en plus obsolètes et inadéquates en tant qu’outils autonomes modernes
dans les équipements VTS (Vessel Traffic System).
Grâce aux innovations technologiques, il existe des outils et des systèmes modernes, y
compris les systèmes de satellites qui peuvent aider à mettre à niveau les outils existants
ou les intégrer pour une couverture plus indépendante et pour une plus grande efficacité.
Et Marine Data Solutions SARL est l'une des entreprises de services de technologies
marines qui peut aider les ports membres dans les domaines aussi bien des services
conseils, que dans la fourniture et l'installation, la maintenance des susdits équipements
et procurer les formations y afférentes.
À cet égard, les participants ont recommandé ce qui suit:
(1a) Aux Ports membres de l’AGPAOC d’évaluer leurs systèmes existants en vue de
prendre des décisions appropriées pour l'avenir. A cet effet, la réunion a recommandé à
chaque Port de l’AGPAOC de solliciter les services de Marine Data Solutions afin
de procéder à une évaluation des besoins techniques de ses systèmes existants
dans le but de déterminer s’il y a nécessité de leur mise à jour ou de les intégrer. Le
Secrétariat de l’AGPAOC assurerait la liaison avec la société Marine Data Solutions et
chaque Port Membre pour coordonner la logistique et les modalités de la conduite des
études des besoins.
(1b) Dans le cadre de la mission d'évaluation des besoins, l'AGPAOC devrait également
explorer les possibilités de partenariat public-privé (PPP), et d’’investissement de groupe
au niveau sous-régional pour l’installation et l’exploitation de certains des outils
modernes tels que les systèmes de satellites pour la couverture du domaine maritime
afin de réduire le fardeau du financement et de la gestion de ces installations dans les
ports et pays membres.
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
4 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
2. Importance des outils d’aides à la navigation dans la région de l’AGPAOC et
les vols et vandalismes dont ils sont l’objet
Ces outils sont indispensables pour la sécurité de la navigation. Pourtant, dans la
plupart de nos ports, ces équipements souffrent de vol et de vandalisme, laissant
ainsi nos chenaux d’accès non sécurisés pour les mouvements des navires. Les
principaux auteurs du vol et du vandalisme de ces équipements sont les pêcheurs
artisanaux et les bateaux de pêche peu équipés ;
La réunion a donc recommandé aux autorités portuaires de:
(2a) Veiller à l'installation des outils modernes d’aide à la navigation dans leurs
chenaux d'accès dotés des équipements de sécurité anti - vol tels que les cages et
les alarmes et s'assurer régulièrement leur entretien;
(2b) Organiser des séances de sensibilisation périodiques pour les communautés
côtières portuaires et surtout les pêcheurs afin de les éduquer sur l'importance des
aides à la navigation et la nécessité de protéger ces équipements contre le vol et le
vandalisme.
3. Le renforcement des capacités des pilotes des ports
La réunion a noté que les pilotes des Ports ayant effectués normalement leur cursus
scolaire intégrant des embarquements sont plus efficaces que leur collègues; Les
pays de l’AGPAOC ne possèdent pas d’armement national, d’où leurs jeunes officiers
sortis des académies maritimes ne trouvent pas des embarquements, leur privant
ainsi de formations complètes. Ce qui engendre l’insuffisance ou l’incompétence des
pilotes des ports.
Toutefois, les très bonnes relations de travail existantes entre les différents ports de
la sous région et les compagnies maritimes étrangères ont permis au réseau de faire
les recommandations suivantes :
(3a) Que l’AGPAOC adopte une résolution demandant à chaque port membre de
solliciter les compagnies maritimes étrangères dont les navires font escale dans leurs
ports respectifs, comme une marque de responsabilité sociale, afin de prendre à bord
au moins deux stagiaires pour les périodes exigées pour l’obtention de leurs brevets.
Une telle initiative permettrait même de renforcer davantage les relations entre les
ports et les lignes maritimes et contribuera au renforcement des capacités des
ressources humaines dans les ports. En plus, ces stagiaires deviendront les futurs
pilotes de ces navires pour leur mouvements d’entrées et de sorties des ports.
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
5 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
(3b) Comme une initiative à long terme, les ports membres devront encourager leurs
gouvernements respectifs à explorer les options pour la mise en place des lignes
maritimes nationales afin d’aider à assurer les stages embarqués en mer et d’offrir
également de meilleures possibilités d'emploi pour les africains dans le secteur
maritime.
(3c) Que l’AGPAOC devrait s’inspirer des leçons des Autorités Portuaires d'Afrique
du Sud qui ont entrepris avec succès cette initiative de permettre aux lignes maritimes
de prendre à bord sur une base annuelle des Officiers stagiaires pour la formation en
mer.
4. Lutte contre la pollution dans les ports et les eaux territoriales
Sur ce point, la réunion a noté que de nombreux ports ont fait des efforts louables
dans la lutte contre la pollution dans les ports et dans les eaux territoriales dans le
rejet des déchets par les navires. Cependant, il a été noté que, certains navires
nettoient leurs hélices et leur coque dans les eaux portuaires ce qui présente un
risque potentiel pour l'environnement. La réunion a donc recommandé:
(4a) Aux Ports de l’AGPAOC de prendre collectivement une résolution pour interdire
aux navires de faire le nettoyage de leurs hélices et coque dans les eaux portuaires ;
Chacun des pays est invité à réfléchir sur l’application de la Convention sur la Gestion
des Eaux de Ballast qui rentrera en vigueur l’année prochaine (le NIGERIA possède
déjà une entreprise spécialisée dans la récupération et le traitement des eaux de
ballast)
(4b) L'Autorité Portuaire Nationale Sud-Africaine a informé les participants qu’il y a
des solutions modernes pour faire face au nettoyage de coque des navires, et
l’Afrique du Sud serait prête à partager son expérience avec les ports de l’AGPAOC.
Le Secrétariat s’approchera des Ports de l’Afrique du Sud pour de plus amples
informations à cet égard et les partagera avec les ports membres.
5. Efficacité du Contrôle des navires par l’Etat du Port (inspection des navires)
dans les Ports de l’AGPAOC
La réunion a exprimé sa préoccupation selon laquelle, dans certains pays, les agents
des autorités maritimes chargés du contrôle par l'État du port ne sont pas qualifiés
pour effectuer le Contrôle. Dans d'autres cas, il y a eu des désaccords entre les
Commandants des Ports et les agents de contrôle par l'État du port en ce qui
concerne la procédure d'inspection, les motifs de détention, les amendes ou les
retards. La réunion a donc recommandé ce qui suit:
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
6 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
(5a) Aux Commandants des Ports de l’AGPAOC de favoriser une collaboration plus
étroite avec les agents de contrôle par l'État du port dans leurs ports respectifs afin
d'encourager une conduite conjointe du contrôle par l’Etat du port. Là où il y a la
nécessité, les autorités portuaires devraient aider l'Autorité maritime avec des
formations et les renforcements des capacités des agents du Contrôle par l’Etat du
Port afin de veiller à ce qu'ils soient capables de bien travailler.
(5b) L’AGPAOC devrait organiser un atelier de formation sur le contrôle par l’Etat du
port au profit des Commandants des ports et le personnel d’exploitation maritimes
afin de les doter de l'expertise nécessaire et d’aider les Administrations maritimes
dans la conduite du Contrôle des Navires par l’Etat du Port en cas de nécessité.
6. La menace des passagers clandestins dans les ports
La réunion a exprimé sa préoccupation sur le fait que la région de l’AGPAOC est
parmi les zones les plus touchées par le fléau des passagers clandestins. En
conséquence, un certain nombre de mesures ont été prises par les ports, y compris la
conduite dans certains ports, des fouilles conjointes par le Commandant du port et le
Commandant du navire avant le départ, le déploiement de sécurité supplémentaire
sur la passerelle et des deux côtés du navire entre autres.
Malheureusement, la menace persiste. Il a été constaté que certains passagers
clandestins utilisent les petites embarcations et pirogues pour monter à bord du
navire dans les eaux territoriales. Dans certains cas, les P & I Clubs (assureurs des
navires) sont également complices dans l'embarquement des passagers clandestins
à bord des navires afin qu’ils puissent réclamer en aval d'énormes primes pour le
rapatriement des passagers clandestins.
En conséquence, au niveau bilatéral, sur l’initiative du Commandant du port d’Abidjan
(Côte d’Ivoire), un formulaire de fouille certifiée par le Commandant du port de Tema
(Ghana) ou son mandataire est exigé de tout navire en provenance de Tema pour
Abidjan. Ce formulaire est communiqué par le Consignataire au Commandant du port
d’Abidjan, avant l'arrivée du navire.
Ce formulaire est également contre signé par le Commandant du port de départ et
communiqué au prochain port d’escale avant l'arrivée du navire. De cette façon, le
capitaine du navire ne peut plus prétendre que les passagers clandestins sont
montés à bord dans le port précédent à son insu.
D'autres ports, y compris Dakar, Abidjan et le Gabon ont imposé des amendes allant
jusqu'à 1800 $ par passager clandestin trouvé à bord du navire. La pénalité est
admise à Abidjan en cas de débarquement du clandestin au Port d’Abidjan. Cette
somme devra être payée par l’agence consignataire du navire à titre de pénalité.
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
7 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
La réunion a donc recommandé que :
(6a) Le montant de 1800 $ de pénalité perçu par passager clandestin soit adopté et
imposé par tous les ports de l’AGPAOC pour une application uniforme. Cela
permettrait d'éviter aux navires de débarquer les passagers clandestins dans les
ports qui n'appliqueraient aucune pénalité.
(6b) Le bel exemple mis en œuvre par les Commandants des Ports de Tema et
d'Abidjan devrait être adopté pour son application uniforme par chaque port de
l’AGPAOC. Selon ce modèle, avant le départ du navire d'un port, le capitaine doit
procéder à une fouille du navire et déclarer en signant conjointement un formulaire
avec le port indiquant que la perquisition avait été effectuée et qu'aucun passager
clandestin n’a été trouvé à bord du navire avant le départ du port. Ce formulaire
contresigné est transmis à la capitainerie du prochain port d'escale pour information
et suivi.
7. Sécurisation effective des zones de mouillages des ports et des suggestions
pour le paiement des droits de mouillage
Ayant appris l'exemple du port de Lomé, qui prélève une taxe de 1500 euros à tous
les navires pour tous les 15 jours d'attente dans la zone de mouillage du port, la
réunion a noté que ce prélèvement était nécessaire pour aider l'Autorité Portuaire à
financer la sécurisation efficace des zones de mouillage pour la sûreté des navires en
rade. La réunion a donc recommandé à tous les autres ports de l’AGPAOC de
s’approprier cet exemple de Lomé et imposer des taxes qu'ils jugeraient acceptables
afin de veiller à ce que, à tout moment, les zones de mouillage de leurs ports soient
surveillées efficacement et sécurisées pour le séjour des navires.
8. Le problème du harcèlement de l'équipage du navire par les organismes
d'inspection de l’État
La réunion a noté avec regret que dans la plupart des ports, plusieurs agents de l'État
montent à bord des navires pour effectuer diverses inspections dont certaines ne sont
pas nécessaires. En conséquence, un certain nombre de ces agences vont à bord
pour harceler les membres de l'équipage du navire en demandant de la nourriture,
des boissons et des pourboires monétaires. Cette attitude donne une mauvaise
réputation aux ports de l’AGPAOC au sein de la communauté des lignes maritimes.
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
8 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
Le port d'Abidjan a partagé son expérience avec l’assemblée. Ainsi, selon cette
expérience, il existe un protocole entre les Armateurs (Consignataires) et
l’Administration des Douanes. Au terme de ce protocole, plus aucun douanier ne doit
monter à bord d’un navire en escale à Abidjan dans le cadre d’un arraisonnement, à
moins qu’une situation particulière l’exige. A cet égard, la réunion a recommandé:
(8a) Aux autres ports de l’AGPAOC d’évaluer le rôle et la pertinence de chaque
agence étatique qui monte à bord des navires pour inspection et explorer des pistes
pour la réduction du nombre de ces organismes afin de raccourcir la procédure
d'inspection, minimiser les risques de harcèlement et de faciliter le trafic maritime.
(8b) Aux Autorités portuaires (Commandants des Ports) d’insister sur l'embarquement
des navires par une équipe de toutes les agences de l'Etat pour le besoin des
inspections. Cette équipe d'embarquement conjointe doit être placée sous le
commandement unitaire de la Capitainerie. Cette mesure contribuerait à réduire au
minimum le harcèlement.
(8c) A chaque Autorité portuaire d’accorder au commandant du navire la possibilité
de signaler tout incident de harcèlement par un agent de l'Etat, y compris les agents
de l'Autorité Portuaire elle-même.
9. Les efforts de lutte contre la piraterie et le vol à main armée
La réunion a souligné la nécessité pour chaque port d'investir dans les ressources
humaines de qualité, des équipements et des outils technologiques modernes pour
promouvoir l’efficacité du port et la sécurité maritime. En outre, la réunion a
recommandé que tous les ports membres accordent la priorité à une collaboration
efficace avec d'autres organismes étatiques et non étatiques, y compris la Marine
nationale et l'Autorité Maritime pour mener la lutte contre la piraterie et les vols à main
armée.
10.Collaboration avec l'Association de Gestion des Ports de l'Afrique de l’Est et
Australe (AGPAEA)
La réunion a recommandé fortement la nécessité pour la région de l’AGPAEA de
créer aussi son Réseau des Commandants des Ports dès que possible
La réunion a noté que cette initiative pourrait en synergie contribuer à promouvoir la
naissance d'un réseau panafricain des Commandants des Ports avec les efforts
visant à promouvoir une navigation sûre et sécurisée au niveau continental. Ceci
permettra d'accroître la contribution du secteur portuaire à la réalisation des objectifs
Port Management Association de Gestion
Association of West des Ports de l’Afrique
and Central Africa de l’Ouest et du Centre
Associação de Gestão
dos Portos da Africa
do Oeste E Centro
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
9 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6
pertinents des différents instruments clés de la Commission de l'Union Africaine, dont
la Stratégie Maritime Intégrée Africaine (AIMS 2050), Agenda 2063, et la récente
Charte 2016 de l'UA de Lomé sur la sécurité et le développement maritime.
En conséquence, la Secrétaire Générale de l’AGPAEA a fortement recommandé
que la 4ème
réunion prochaine du Réseau des Commandants des Ports de
l’AGPAOC en 2017 se tienne à Mombasa, au Kenya afin de permettre aux
Commandants des Ports de l’AGPAEA d’y assister, et de s’approprier l’expérience de
l'AGPAOC pour créer leur propre Réseau.
11. Divers – mandat du bureau du réseau
Compte tenu son inscription tardive à l’ordre du jour, les différents documents de
passation de service n’ont pas été élaborés ; par conséquent les élections ont été
renvoyées à la prochaine session avec le souhait du Président du réseau de se faire
remplacer par son vice ; des fortes suggestions ont fait état qu’il faudrait s’en tenir aux
statuts et d’ailleurs, y apporter des amendements pour tenir compte des exigences
délégations et de la composition de l’AGPAOC en deux (2) régions (centre et ouest
de l’Afrique).
12. Projet d’Ordre du jour de la 4ème
Réunion du Réseau
La réunion a proposé les principaux points suivants sous réserve d’amendement
pour la 4ème
Réunion en 2017:
i. Examen de l'état de mise en œuvre des recommandations de la 3ème
réunion ;
ii. Séminaire d'une journée sur le Contrôle des Navires par l’Etat du Port ;
iii. Session de partage des connaissances avec les Commandants des Ports de
l'Afrique de l’Est et Australe ;
iv. Tables ronde des présentations de chaque port sur des sujets spécifiques d'intérêt
commun ;
v. Election du nouveau Président et des membres de bureau prochain pour la
période 2017-2019
Fait à Cape Town, Afrique du Sud le 26 Octobre 2017.
3ème
réunion des Commandants des Ports de l’AGPAOC

Contenu connexe

En vedette

Les coûts de passage portuaires
Les coûts de passage portuaires Les coûts de passage portuaires
Les coûts de passage portuaires
AGPAOC- PMAWCA
 
Sejarah perkembangan wacana di Malaysia
Sejarah perkembangan wacana di MalaysiaSejarah perkembangan wacana di Malaysia
Sejarah perkembangan wacana di Malaysia
syifa atiqah
 
Question 2
Question 2Question 2
Question 2
benfellows99
 
Question 6
Question 6Question 6
Question 6
benfellows99
 
Conceptos fundamentales
Conceptos fundamentalesConceptos fundamentales
Conceptos fundamentales
nahuel erdocia
 
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
Arno Montorfano
 
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
AGPAOC- PMAWCA
 
Ch03 supplement 1
Ch03 supplement 1Ch03 supplement 1
Ch03 supplement 1
Akash Ghosh
 
CV - Anne Nash v1.1
CV - Anne Nash v1.1CV - Anne Nash v1.1
CV - Anne Nash v1.1
Anne Nash
 
Fedora 24-rpi-kotek
Fedora 24-rpi-kotekFedora 24-rpi-kotek
Fedora 24-rpi-kotek
Lenka Čvančarová
 
Informática y convergencia tecnológica
Informática y convergencia tecnológicaInformática y convergencia tecnológica
Informática y convergencia tecnológica
Eusebio Marenco
 
El arbol del conocimiento
El arbol del conocimientoEl arbol del conocimiento
El arbol del conocimiento
erika viviana salazar aristizabal
 
Hangman
HangmanHangman
Hangman
Michael Ott
 
ToolChest Powerpoint
ToolChest PowerpointToolChest Powerpoint
ToolChest Powerpoint
Michael Ott
 
Diaspositiva
DiaspositivaDiaspositiva
Diaspositiva
nahuel erdocia
 
Maruti Suzuki Swift Features by DD Motors
Maruti Suzuki Swift Features by DD MotorsMaruti Suzuki Swift Features by DD Motors
Maruti Suzuki Swift Features by DD Motors
DD Motors
 

En vedette (16)

Les coûts de passage portuaires
Les coûts de passage portuaires Les coûts de passage portuaires
Les coûts de passage portuaires
 
Sejarah perkembangan wacana di Malaysia
Sejarah perkembangan wacana di MalaysiaSejarah perkembangan wacana di Malaysia
Sejarah perkembangan wacana di Malaysia
 
Question 2
Question 2Question 2
Question 2
 
Question 6
Question 6Question 6
Question 6
 
Conceptos fundamentales
Conceptos fundamentalesConceptos fundamentales
Conceptos fundamentales
 
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
Product_Card_Digital_it_20161121(VLD)
 
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
REPORT OF THE 3RD MEETING OF PMAWCA HARBOUR MASTERS’ NETWORK,
 
Ch03 supplement 1
Ch03 supplement 1Ch03 supplement 1
Ch03 supplement 1
 
CV - Anne Nash v1.1
CV - Anne Nash v1.1CV - Anne Nash v1.1
CV - Anne Nash v1.1
 
Fedora 24-rpi-kotek
Fedora 24-rpi-kotekFedora 24-rpi-kotek
Fedora 24-rpi-kotek
 
Informática y convergencia tecnológica
Informática y convergencia tecnológicaInformática y convergencia tecnológica
Informática y convergencia tecnológica
 
El arbol del conocimiento
El arbol del conocimientoEl arbol del conocimiento
El arbol del conocimiento
 
Hangman
HangmanHangman
Hangman
 
ToolChest Powerpoint
ToolChest PowerpointToolChest Powerpoint
ToolChest Powerpoint
 
Diaspositiva
DiaspositivaDiaspositiva
Diaspositiva
 
Maruti Suzuki Swift Features by DD Motors
Maruti Suzuki Swift Features by DD MotorsMaruti Suzuki Swift Features by DD Motors
Maruti Suzuki Swift Features by DD Motors
 

Similaire à RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,

EXPERIENCES DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
EXPERIENCES  DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVESEXPERIENCES  DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
EXPERIENCES DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
AGPAOC- PMAWCA
 
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUESTAPPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
SWAIMSProject
 
Présentation des résultats de la mission "SNSO"
Présentation des résultats de la mission "SNSO"Présentation des résultats de la mission "SNSO"
Présentation des résultats de la mission "SNSO"
Kilalalini
 
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
SWAIMSProject
 
O Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em MarrocosO Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em Marrocos
aplop
 
Compte-rendu de la délégation du CSOP
Compte-rendu de la délégation du CSOPCompte-rendu de la délégation du CSOP
Compte-rendu de la délégation du CSOP
Institution Publique
 
Air transport market in Cameroon
Air transport market in CameroonAir transport market in Cameroon
Rapport d'Activité 2015
Rapport d'Activité 2015Rapport d'Activité 2015
Rapport d'Activité 2015
Guadeloupe Port Caraïbes
 
FWP 2017 l Lorient, Port Presentation
FWP 2017 l Lorient, Port PresentationFWP 2017 l Lorient, Port Presentation
FWP 2017 l Lorient, Port Presentation
Bluesign
 
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
AGPAOC- PMAWCA
 
ATELIER presentation Nouadibou
ATELIER presentation NouadibouATELIER presentation Nouadibou
ATELIER presentation Nouadibou
Robert Lee
 
Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yachtCommuniqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Arnaud RIEUTORT
 
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO ForumPorts d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
SPATPortToamasina
 
Management Stratégique Somaport
Management Stratégique SomaportManagement Stratégique Somaport
Management Stratégique Somaport
Imane SBAI
 
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
Jean Crusol
 
Terminaux a-conteneur
Terminaux a-conteneurTerminaux a-conteneur
Terminaux a-conteneur
Rabah HELAL
 
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
SWAIMSProject
 
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
SWAIMSProject
 
Thème central: les coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
Thème central: les  coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...Thème central: les  coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
Thème central: les coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
AGPAOC- PMAWCA
 
Decret code ism
  Decret   code  ism  Decret   code  ism
Decret code ism
Rabah HELAL
 

Similaire à RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC, (20)

EXPERIENCES DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
EXPERIENCES  DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVESEXPERIENCES  DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
EXPERIENCES DU PORT AUTONOME DE CONAKRY ET PERSPECTIVES
 
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUESTAPPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
APPUI À LA SÉCURITÉ MARITIME INTÉGRÉE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
 
Présentation des résultats de la mission "SNSO"
Présentation des résultats de la mission "SNSO"Présentation des résultats de la mission "SNSO"
Présentation des résultats de la mission "SNSO"
 
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
LA STRATEGIE MARITIME INTEGREE DE LA CEDEAO: ETAT DE MISE EN OEUVRE, ENJEUX E...
 
O Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em MarrocosO Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em Marrocos
 
Compte-rendu de la délégation du CSOP
Compte-rendu de la délégation du CSOPCompte-rendu de la délégation du CSOP
Compte-rendu de la délégation du CSOP
 
Air transport market in Cameroon
Air transport market in CameroonAir transport market in Cameroon
Air transport market in Cameroon
 
Rapport d'Activité 2015
Rapport d'Activité 2015Rapport d'Activité 2015
Rapport d'Activité 2015
 
FWP 2017 l Lorient, Port Presentation
FWP 2017 l Lorient, Port PresentationFWP 2017 l Lorient, Port Presentation
FWP 2017 l Lorient, Port Presentation
 
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
LES COUTS DE PASSAGE PORTUAIRE, EXPERIENCES ET PERSPECTIVES DES AUTORITES POR...
 
ATELIER presentation Nouadibou
ATELIER presentation NouadibouATELIER presentation Nouadibou
ATELIER presentation Nouadibou
 
Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yachtCommuniqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
 
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO ForumPorts d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
Ports d'Afrique - Rapport de l’Africa CEO Forum
 
Management Stratégique Somaport
Management Stratégique SomaportManagement Stratégique Somaport
Management Stratégique Somaport
 
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
Attractivité aéroportuaire : La Martinique dans la Caraïbe"
 
Terminaux a-conteneur
Terminaux a-conteneurTerminaux a-conteneur
Terminaux a-conteneur
 
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
RÔLE DES ÉTATS SANS LITTORAL DANS LA SÉCURISATION DU DOMAINE MARITIME DE LA C...
 
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
Place des États sans littoral dans L’Architecture de Sécurité Maritime de la ...
 
Thème central: les coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
Thème central: les  coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...Thème central: les  coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
Thème central: les coûts de passage portuaires – quelle responsabilité des d...
 
Decret code ism
  Decret   code  ism  Decret   code  ism
Decret code ism
 

Plus de AGPAOC- PMAWCA

Port Transit Costs
Port Transit CostsPort Transit Costs
Port Transit Costs
AGPAOC- PMAWCA
 
CMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group PresentationCMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group Presentation
AGPAOC- PMAWCA
 
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS              ...PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS              ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
AGPAOC- PMAWCA
 
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES  OF GHANA PORTS             ...PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES  OF GHANA PORTS             ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
AGPAOC- PMAWCA
 
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement / Trends
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement  / TrendsBrief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement  / Trends
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement / Trends
AGPAOC- PMAWCA
 
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World BankPrivate sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
AGPAOC- PMAWCA
 
Port Transit (ship and cargo ) Costs
Port Transit (ship and cargo ) CostsPort Transit (ship and cargo ) Costs
Port Transit (ship and cargo ) Costs
AGPAOC- PMAWCA
 
PORT TRANSIT COST Session 1
PORT TRANSIT COST  Session 1PORT TRANSIT COST  Session 1
PORT TRANSIT COST Session 1
AGPAOC- PMAWCA
 
13th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 113th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 1
AGPAOC- PMAWCA
 
Pmawca newsletter 1st edition
Pmawca newsletter   1st editionPmawca newsletter   1st edition
Pmawca newsletter 1st edition
AGPAOC- PMAWCA
 

Plus de AGPAOC- PMAWCA (10)

Port Transit Costs
Port Transit CostsPort Transit Costs
Port Transit Costs
 
CMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group PresentationCMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group Presentation
 
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS              ...PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS              ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
 
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES  OF GHANA PORTS             ...PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES  OF GHANA PORTS             ...
PORT TRANSIT COSTS PERSPECTIVES AND EXPERIENCES OF GHANA PORTS ...
 
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement / Trends
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement  / TrendsBrief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement  / Trends
Brief Overview of AfDB on Ports Present and Future Involvement / Trends
 
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World BankPrivate sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
Private sector participation in West Africa Container Terminals, World Bank
 
Port Transit (ship and cargo ) Costs
Port Transit (ship and cargo ) CostsPort Transit (ship and cargo ) Costs
Port Transit (ship and cargo ) Costs
 
PORT TRANSIT COST Session 1
PORT TRANSIT COST  Session 1PORT TRANSIT COST  Session 1
PORT TRANSIT COST Session 1
 
13th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 113th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 1
 
Pmawca newsletter 1st edition
Pmawca newsletter   1st editionPmawca newsletter   1st edition
Pmawca newsletter 1st edition
 

RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,

  • 1. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 1 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC, Du 24 au 26 Octobre 2016 à Cape Town – Afrique du Sud I- Introduction Dans le cadre du programme annuel (supposé biannuel) de la réunion du Réseau des Commandants des Ports de l’AGPAOC pour favoriser la coopération inter portuaire, et en particulier les échanges d'informations et d'expertise dans le domaine de la sécurité et la sûreté de la navigation dans les eaux territoriales et zones portuaires, la 3ème réunion du Réseau des Commandants des Ports s’est tenue du 24 au 26 Octobre 2016 à l'Hôtel Protea (Fire and Ice) de Cape Town en Afrique du Sud. Cette réunion a eu lieu en dehors de la région de l’AGPAOC suite à une invitation de Marine Data Solutions Ltd de l'Afrique du Sud, expert en services de technologie marine et membre observateur de l'AGPAOC. L'objectif était de permettre aux Commandants des Ports de partager des expériences avec leurs homologues de l’Afrique du Sud et également d’avoir l’opportunité de visiter les ports et d’apprendre sur le terrain le déploiement des technologies modernes et les systèmes d’aide à la navigation dont les AIS les plus adaptés pour les ports. La 3ème réunion a réuni un total de vingt-sept (27) Commandants des Ports et des Agents de Sûreté des Installations Portuaires (PFSO) des pays membres suivants: Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Nigeria, Sénégal et Togo. D'autres invités ont également pris part à la réunion notamment le Commandant principal de Transnet Autorité Nationale des Ports de l'Afrique du Sud, le Directeur Général et Directeur Commercial de Marine Data Solutions, ainsi que la Secrétaire Générale de l'Association de Gestion des Ports de l'Afrique de l’Est et Australe (AGPAEA). Lors de la cérémonie d'ouverture, de brèves allocutions de bienvenue et des messages de soutien ont été prononcés par le DG de Marine Data Solutions, le Secrétaire Général de l'AGPAOC, la Secrétaire Générale de l’AGPAEA et le Président du Réseau des Commandants de Ports de l’AGPAOC. II- Présentations techniques et discussions: Le programme de la réunion s’est déroulé sur trois jours et a porté sur les sujets suivants: I. Une présentation de Marine Data Solutions de l’Afrique du Sud, sur les technologies modernes marines, la sécurité maritime et les outils d'information de sécurité tels que certains équipements de VTS notamment l’AIS, le radar, les caméras de vidéosurveillance. Cette présentation a porté également sur le
  • 2. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 2 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 concept de la connaissance du domaine maritime et les mises à jour pertinentes des systèmes existants pour une couverture efficace du domaine maritime. II. Une présentation effectuée par Sealite SARL (fournisseur d'aides à la navigation marine) sur l'expérience dans les ports de l’AGPAOC en ce qui concerne le vol et le vandalisme, des aides à la navigation maritime et les solutions proposées pour protéger ces équipements vitaux afin de sauvegarder la sécurité de la navigation dans les ports et hors des ports; III. Une présentation de l'Autorité Portuaire Nationale de l'Afrique du Sud sur les fonctions de Commandant de port, et les projets clés pour le renforcement des capacités des pilotes et les marins, ainsi que les initiatives de collaboration avec certaines compagnies maritimes pour assurer la formation en mer des Officiers stagiaires. IV. Lors d’un tour de table, chacun des ports participants a présenté et fait partager ses principales expériences de l'année écoulée dans les domaines suivants : Renforcement des Capacités des Pilotes; la Prévention de la Pollution des Eaux Portuaires (déchets des navires, le nettoyage des hélices, l’évacuation des eaux de ballast); la mise en œuvre du Code ISPS; l'application de la sécurité sur les navires et les zones en dehors de la couverture ISPS; les Incidents liés à la gestion des passagers Clandestins et les mesures préventives, le contrôle des navires par l’État du port, les inspection des navires par d’autres organismes d’Etat ; les cas de piraterie ou de vols à main armée - des expériences, des mesures particulières de prévention mises en place, etc.; la manutention des marchandises dangereuses, et toute autre dispositions spéciales visant à renforcer la collaboration entre l'Administration portuaire et d'autres agences pour améliorer la sécurité de la navigation, la sécurité du port et la facilitation du commerce. V. Une visite du port de Cape Town, a permis un partage des connaissances avec leurs homologues hôtes, sur les systèmes de surveillance et de contrôle des côtes et des ports sud-africains. Puis, s’en est suivi une séance de travail dans un centre de formation équipé de simulateurs AIS et d'autres outils modernes pour la navigation maritime et portuaire. A la fin des présentations techniques, de la table ronde et de la visite du port, la 3ème réunion du Réseau des Commandants des Ports de l’AGPAOC a fait les observations et recommandations pertinentes suivantes :
  • 3. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 3 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 III. Observations et recommendations 1. Les technologies marines modernes pour une meilleure couverture et connaissance du domaine maritime A ce sujet, les participants ont noté qu’au vu de l’intérêt croissant pour une meilleure connaissance du domaine maritime et la nécessité impérieuse de déployer des outils modernes qui permettront une couverture efficace plus large du domaine maritime des pays et de leurs régions contiguës, les installations existantes tels que les systèmes d'identification automatique (AIS), les radars et les caméras en circuit fermé (CCTV) qui sont de plus en plus obsolètes et inadéquates en tant qu’outils autonomes modernes dans les équipements VTS (Vessel Traffic System). Grâce aux innovations technologiques, il existe des outils et des systèmes modernes, y compris les systèmes de satellites qui peuvent aider à mettre à niveau les outils existants ou les intégrer pour une couverture plus indépendante et pour une plus grande efficacité. Et Marine Data Solutions SARL est l'une des entreprises de services de technologies marines qui peut aider les ports membres dans les domaines aussi bien des services conseils, que dans la fourniture et l'installation, la maintenance des susdits équipements et procurer les formations y afférentes. À cet égard, les participants ont recommandé ce qui suit: (1a) Aux Ports membres de l’AGPAOC d’évaluer leurs systèmes existants en vue de prendre des décisions appropriées pour l'avenir. A cet effet, la réunion a recommandé à chaque Port de l’AGPAOC de solliciter les services de Marine Data Solutions afin de procéder à une évaluation des besoins techniques de ses systèmes existants dans le but de déterminer s’il y a nécessité de leur mise à jour ou de les intégrer. Le Secrétariat de l’AGPAOC assurerait la liaison avec la société Marine Data Solutions et chaque Port Membre pour coordonner la logistique et les modalités de la conduite des études des besoins. (1b) Dans le cadre de la mission d'évaluation des besoins, l'AGPAOC devrait également explorer les possibilités de partenariat public-privé (PPP), et d’’investissement de groupe au niveau sous-régional pour l’installation et l’exploitation de certains des outils modernes tels que les systèmes de satellites pour la couverture du domaine maritime afin de réduire le fardeau du financement et de la gestion de ces installations dans les ports et pays membres.
  • 4. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 4 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 2. Importance des outils d’aides à la navigation dans la région de l’AGPAOC et les vols et vandalismes dont ils sont l’objet Ces outils sont indispensables pour la sécurité de la navigation. Pourtant, dans la plupart de nos ports, ces équipements souffrent de vol et de vandalisme, laissant ainsi nos chenaux d’accès non sécurisés pour les mouvements des navires. Les principaux auteurs du vol et du vandalisme de ces équipements sont les pêcheurs artisanaux et les bateaux de pêche peu équipés ; La réunion a donc recommandé aux autorités portuaires de: (2a) Veiller à l'installation des outils modernes d’aide à la navigation dans leurs chenaux d'accès dotés des équipements de sécurité anti - vol tels que les cages et les alarmes et s'assurer régulièrement leur entretien; (2b) Organiser des séances de sensibilisation périodiques pour les communautés côtières portuaires et surtout les pêcheurs afin de les éduquer sur l'importance des aides à la navigation et la nécessité de protéger ces équipements contre le vol et le vandalisme. 3. Le renforcement des capacités des pilotes des ports La réunion a noté que les pilotes des Ports ayant effectués normalement leur cursus scolaire intégrant des embarquements sont plus efficaces que leur collègues; Les pays de l’AGPAOC ne possèdent pas d’armement national, d’où leurs jeunes officiers sortis des académies maritimes ne trouvent pas des embarquements, leur privant ainsi de formations complètes. Ce qui engendre l’insuffisance ou l’incompétence des pilotes des ports. Toutefois, les très bonnes relations de travail existantes entre les différents ports de la sous région et les compagnies maritimes étrangères ont permis au réseau de faire les recommandations suivantes : (3a) Que l’AGPAOC adopte une résolution demandant à chaque port membre de solliciter les compagnies maritimes étrangères dont les navires font escale dans leurs ports respectifs, comme une marque de responsabilité sociale, afin de prendre à bord au moins deux stagiaires pour les périodes exigées pour l’obtention de leurs brevets. Une telle initiative permettrait même de renforcer davantage les relations entre les ports et les lignes maritimes et contribuera au renforcement des capacités des ressources humaines dans les ports. En plus, ces stagiaires deviendront les futurs pilotes de ces navires pour leur mouvements d’entrées et de sorties des ports.
  • 5. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 5 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 (3b) Comme une initiative à long terme, les ports membres devront encourager leurs gouvernements respectifs à explorer les options pour la mise en place des lignes maritimes nationales afin d’aider à assurer les stages embarqués en mer et d’offrir également de meilleures possibilités d'emploi pour les africains dans le secteur maritime. (3c) Que l’AGPAOC devrait s’inspirer des leçons des Autorités Portuaires d'Afrique du Sud qui ont entrepris avec succès cette initiative de permettre aux lignes maritimes de prendre à bord sur une base annuelle des Officiers stagiaires pour la formation en mer. 4. Lutte contre la pollution dans les ports et les eaux territoriales Sur ce point, la réunion a noté que de nombreux ports ont fait des efforts louables dans la lutte contre la pollution dans les ports et dans les eaux territoriales dans le rejet des déchets par les navires. Cependant, il a été noté que, certains navires nettoient leurs hélices et leur coque dans les eaux portuaires ce qui présente un risque potentiel pour l'environnement. La réunion a donc recommandé: (4a) Aux Ports de l’AGPAOC de prendre collectivement une résolution pour interdire aux navires de faire le nettoyage de leurs hélices et coque dans les eaux portuaires ; Chacun des pays est invité à réfléchir sur l’application de la Convention sur la Gestion des Eaux de Ballast qui rentrera en vigueur l’année prochaine (le NIGERIA possède déjà une entreprise spécialisée dans la récupération et le traitement des eaux de ballast) (4b) L'Autorité Portuaire Nationale Sud-Africaine a informé les participants qu’il y a des solutions modernes pour faire face au nettoyage de coque des navires, et l’Afrique du Sud serait prête à partager son expérience avec les ports de l’AGPAOC. Le Secrétariat s’approchera des Ports de l’Afrique du Sud pour de plus amples informations à cet égard et les partagera avec les ports membres. 5. Efficacité du Contrôle des navires par l’Etat du Port (inspection des navires) dans les Ports de l’AGPAOC La réunion a exprimé sa préoccupation selon laquelle, dans certains pays, les agents des autorités maritimes chargés du contrôle par l'État du port ne sont pas qualifiés pour effectuer le Contrôle. Dans d'autres cas, il y a eu des désaccords entre les Commandants des Ports et les agents de contrôle par l'État du port en ce qui concerne la procédure d'inspection, les motifs de détention, les amendes ou les retards. La réunion a donc recommandé ce qui suit:
  • 6. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 6 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 (5a) Aux Commandants des Ports de l’AGPAOC de favoriser une collaboration plus étroite avec les agents de contrôle par l'État du port dans leurs ports respectifs afin d'encourager une conduite conjointe du contrôle par l’Etat du port. Là où il y a la nécessité, les autorités portuaires devraient aider l'Autorité maritime avec des formations et les renforcements des capacités des agents du Contrôle par l’Etat du Port afin de veiller à ce qu'ils soient capables de bien travailler. (5b) L’AGPAOC devrait organiser un atelier de formation sur le contrôle par l’Etat du port au profit des Commandants des ports et le personnel d’exploitation maritimes afin de les doter de l'expertise nécessaire et d’aider les Administrations maritimes dans la conduite du Contrôle des Navires par l’Etat du Port en cas de nécessité. 6. La menace des passagers clandestins dans les ports La réunion a exprimé sa préoccupation sur le fait que la région de l’AGPAOC est parmi les zones les plus touchées par le fléau des passagers clandestins. En conséquence, un certain nombre de mesures ont été prises par les ports, y compris la conduite dans certains ports, des fouilles conjointes par le Commandant du port et le Commandant du navire avant le départ, le déploiement de sécurité supplémentaire sur la passerelle et des deux côtés du navire entre autres. Malheureusement, la menace persiste. Il a été constaté que certains passagers clandestins utilisent les petites embarcations et pirogues pour monter à bord du navire dans les eaux territoriales. Dans certains cas, les P & I Clubs (assureurs des navires) sont également complices dans l'embarquement des passagers clandestins à bord des navires afin qu’ils puissent réclamer en aval d'énormes primes pour le rapatriement des passagers clandestins. En conséquence, au niveau bilatéral, sur l’initiative du Commandant du port d’Abidjan (Côte d’Ivoire), un formulaire de fouille certifiée par le Commandant du port de Tema (Ghana) ou son mandataire est exigé de tout navire en provenance de Tema pour Abidjan. Ce formulaire est communiqué par le Consignataire au Commandant du port d’Abidjan, avant l'arrivée du navire. Ce formulaire est également contre signé par le Commandant du port de départ et communiqué au prochain port d’escale avant l'arrivée du navire. De cette façon, le capitaine du navire ne peut plus prétendre que les passagers clandestins sont montés à bord dans le port précédent à son insu. D'autres ports, y compris Dakar, Abidjan et le Gabon ont imposé des amendes allant jusqu'à 1800 $ par passager clandestin trouvé à bord du navire. La pénalité est admise à Abidjan en cas de débarquement du clandestin au Port d’Abidjan. Cette somme devra être payée par l’agence consignataire du navire à titre de pénalité.
  • 7. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 7 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 La réunion a donc recommandé que : (6a) Le montant de 1800 $ de pénalité perçu par passager clandestin soit adopté et imposé par tous les ports de l’AGPAOC pour une application uniforme. Cela permettrait d'éviter aux navires de débarquer les passagers clandestins dans les ports qui n'appliqueraient aucune pénalité. (6b) Le bel exemple mis en œuvre par les Commandants des Ports de Tema et d'Abidjan devrait être adopté pour son application uniforme par chaque port de l’AGPAOC. Selon ce modèle, avant le départ du navire d'un port, le capitaine doit procéder à une fouille du navire et déclarer en signant conjointement un formulaire avec le port indiquant que la perquisition avait été effectuée et qu'aucun passager clandestin n’a été trouvé à bord du navire avant le départ du port. Ce formulaire contresigné est transmis à la capitainerie du prochain port d'escale pour information et suivi. 7. Sécurisation effective des zones de mouillages des ports et des suggestions pour le paiement des droits de mouillage Ayant appris l'exemple du port de Lomé, qui prélève une taxe de 1500 euros à tous les navires pour tous les 15 jours d'attente dans la zone de mouillage du port, la réunion a noté que ce prélèvement était nécessaire pour aider l'Autorité Portuaire à financer la sécurisation efficace des zones de mouillage pour la sûreté des navires en rade. La réunion a donc recommandé à tous les autres ports de l’AGPAOC de s’approprier cet exemple de Lomé et imposer des taxes qu'ils jugeraient acceptables afin de veiller à ce que, à tout moment, les zones de mouillage de leurs ports soient surveillées efficacement et sécurisées pour le séjour des navires. 8. Le problème du harcèlement de l'équipage du navire par les organismes d'inspection de l’État La réunion a noté avec regret que dans la plupart des ports, plusieurs agents de l'État montent à bord des navires pour effectuer diverses inspections dont certaines ne sont pas nécessaires. En conséquence, un certain nombre de ces agences vont à bord pour harceler les membres de l'équipage du navire en demandant de la nourriture, des boissons et des pourboires monétaires. Cette attitude donne une mauvaise réputation aux ports de l’AGPAOC au sein de la communauté des lignes maritimes.
  • 8. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 8 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 Le port d'Abidjan a partagé son expérience avec l’assemblée. Ainsi, selon cette expérience, il existe un protocole entre les Armateurs (Consignataires) et l’Administration des Douanes. Au terme de ce protocole, plus aucun douanier ne doit monter à bord d’un navire en escale à Abidjan dans le cadre d’un arraisonnement, à moins qu’une situation particulière l’exige. A cet égard, la réunion a recommandé: (8a) Aux autres ports de l’AGPAOC d’évaluer le rôle et la pertinence de chaque agence étatique qui monte à bord des navires pour inspection et explorer des pistes pour la réduction du nombre de ces organismes afin de raccourcir la procédure d'inspection, minimiser les risques de harcèlement et de faciliter le trafic maritime. (8b) Aux Autorités portuaires (Commandants des Ports) d’insister sur l'embarquement des navires par une équipe de toutes les agences de l'Etat pour le besoin des inspections. Cette équipe d'embarquement conjointe doit être placée sous le commandement unitaire de la Capitainerie. Cette mesure contribuerait à réduire au minimum le harcèlement. (8c) A chaque Autorité portuaire d’accorder au commandant du navire la possibilité de signaler tout incident de harcèlement par un agent de l'Etat, y compris les agents de l'Autorité Portuaire elle-même. 9. Les efforts de lutte contre la piraterie et le vol à main armée La réunion a souligné la nécessité pour chaque port d'investir dans les ressources humaines de qualité, des équipements et des outils technologiques modernes pour promouvoir l’efficacité du port et la sécurité maritime. En outre, la réunion a recommandé que tous les ports membres accordent la priorité à une collaboration efficace avec d'autres organismes étatiques et non étatiques, y compris la Marine nationale et l'Autorité Maritime pour mener la lutte contre la piraterie et les vols à main armée. 10.Collaboration avec l'Association de Gestion des Ports de l'Afrique de l’Est et Australe (AGPAEA) La réunion a recommandé fortement la nécessité pour la région de l’AGPAEA de créer aussi son Réseau des Commandants des Ports dès que possible La réunion a noté que cette initiative pourrait en synergie contribuer à promouvoir la naissance d'un réseau panafricain des Commandants des Ports avec les efforts visant à promouvoir une navigation sûre et sécurisée au niveau continental. Ceci permettra d'accroître la contribution du secteur portuaire à la réalisation des objectifs
  • 9. Port Management Association de Gestion Association of West des Ports de l’Afrique and Central Africa de l’Ouest et du Centre Associação de Gestão dos Portos da Africa do Oeste E Centro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 9 | R e p o r t – 3 r d P M A W C A H a r b o u r M a s t e r s ’ M e e t i n g – C a p e T o w n , O c t ’ 1 6 pertinents des différents instruments clés de la Commission de l'Union Africaine, dont la Stratégie Maritime Intégrée Africaine (AIMS 2050), Agenda 2063, et la récente Charte 2016 de l'UA de Lomé sur la sécurité et le développement maritime. En conséquence, la Secrétaire Générale de l’AGPAEA a fortement recommandé que la 4ème réunion prochaine du Réseau des Commandants des Ports de l’AGPAOC en 2017 se tienne à Mombasa, au Kenya afin de permettre aux Commandants des Ports de l’AGPAEA d’y assister, et de s’approprier l’expérience de l'AGPAOC pour créer leur propre Réseau. 11. Divers – mandat du bureau du réseau Compte tenu son inscription tardive à l’ordre du jour, les différents documents de passation de service n’ont pas été élaborés ; par conséquent les élections ont été renvoyées à la prochaine session avec le souhait du Président du réseau de se faire remplacer par son vice ; des fortes suggestions ont fait état qu’il faudrait s’en tenir aux statuts et d’ailleurs, y apporter des amendements pour tenir compte des exigences délégations et de la composition de l’AGPAOC en deux (2) régions (centre et ouest de l’Afrique). 12. Projet d’Ordre du jour de la 4ème Réunion du Réseau La réunion a proposé les principaux points suivants sous réserve d’amendement pour la 4ème Réunion en 2017: i. Examen de l'état de mise en œuvre des recommandations de la 3ème réunion ; ii. Séminaire d'une journée sur le Contrôle des Navires par l’Etat du Port ; iii. Session de partage des connaissances avec les Commandants des Ports de l'Afrique de l’Est et Australe ; iv. Tables ronde des présentations de chaque port sur des sujets spécifiques d'intérêt commun ; v. Election du nouveau Président et des membres de bureau prochain pour la période 2017-2019 Fait à Cape Town, Afrique du Sud le 26 Octobre 2017. 3ème réunion des Commandants des Ports de l’AGPAOC