Mardis de l'AIGx - Michel SONCK

1 676 vues

Publié le

Mardis de l'AIGx
Michel SONCK
La radioactivité dans l'environnement en Belgique.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 676
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 096
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mardis de l'AIGx - Michel SONCK

  1. 1. 1 La radioactivité dans l’environnement en Belgique Les mardis de l’A.I.Gx 27 mai 2014 Michel Sonck Chef de service Surveillance du Territoire et Rayonnements Naturels Organigramme AFCN Directeur- generaal Secretariaat Beheercel Communicatie Juridische zaken & Vertalingen Preventie & Bescherming op het werk RIAD Regulation, International Affairs & Development Inrichtingen & Afval Beveiliging & Vervoer Gezondheid & Leefmilieu Support Nucleaire basis inrichtingen Algemeen beheer en berging Afval Invoer & Vervoer Beveiliging – Richting & Strategie Beveiliging – Vergunningen & Controle Bescherming van de gezondheid Toezicht op het grondgebied & Natuurlijke straling Financiën, ICT & Logistiek HRM
  2. 2. 2 Cadre réglementaire • RGPRI charge l’AFCN de – Contrôle de la radioactivité du territoire et des doses reçues par la population (art. 70) – Organisation de la surveillance de la population dans son ensemble (art. 71) • International: traité EURATOM (art. 35 & 36) et convention OSPAR Dose moyenne en Belgique Rayonnements cosmiques 0.35 Activités humaines < 0.05 Applications médicales 2.1 Radon 1.35 Thoron 0.1 Corps humain 0.3 Terre et bâtiments 0.4 4.65 mSv/a
  3. 3. 3 Dose moyenne en Belgique • Au total 4.65 mSv/a • Environ la moitié par exposition médicale • Les applications sont peu significatives • Le reste du aux rayonnements naturels: 2.5 mSv/y • Radon & Thoron: 60% de celui-ci • Autres contributions naturelles: rayonnement cosmique (15%), terre et bâtiments (15%) et corps humain (10%) Le programme de la surveillance radiologique du territoire belge « Off-line »
  4. 4. 4 Sites nucléaires sous surveillance Compartiments environnementaux contrôlés • Atmosphère poussières, pluie (villes, sites nucl., zones de référence) • Sols Sites nucl., zones réf. • Eau rivières (Meuse, Sambre, Nete & Escaut) et Mer du Nord • Sédiments rivières (Meuse, Sambre, Nete & Escaut) et Mer du Nord • Faune & Flore eau douce (Meuse, Sambre, Nete & Escaut) et écosystème marin (Mer du Nord)
  5. 5. 5 Compartiments contrôlés Atmosphère Compartiments contrôlés Eau de surface
  6. 6. 6 Compartiments Contrôlés Sédiments Compart. humains contrôlés: Chaîne alimentaire • Eau de boisson a total (226Ra inclus) et b total (40K, 3H inclus) et spectrométrie g • Denrées alim. Lait (laiteries, supermarchés) viande ((super)marchés) poisson (criées, poissonneries) moules (magasins) légumes (marchés) Analyses additionnelles en collaboration avec l’AFSCA
  7. 7. 7 Compart. industriels contrôlés: Rejets des sites et dose • Rejets liquides Déclaration systématique mensuelle de l’activité rejetée Analyses indépendantes d’échantillons mensuelles des sites nucléaires et TCh • Gazeux Déclaration systématique mensuelle de l’activité rejetée • Dose Externe Jusque 2009: analyse par TLD TELERAD (stations ‘ring’) Résultats et conclusions • En 2013 le programme consistait en: – Plus de 5300 échantillons, 32000 analyses de radioactivité et un budget de M€ 2.1 • Situation radiologique: – Limites de rejet sont bien respectées par les exploitants nucléaires – Radioactivité naturelle est dominante – Traces de radioactivité artificielle sont détectées en routine à des niveaux largement inférieurs – L’ écosystème de Nete – Escaut demande un peu plus d’attention (artificielle & 226Ra)
  8. 8. 8 Résultats et conclusions • Synthèse des résultats publié annuellement sur le site web de l’AFCN: – http://www.fanc.fgov.be/fr/page/radiologisch-toezicht- in-belgie/700.aspx – http://www.fanc.fgov.be/nl/page/radiologisch-toezicht- in-belgie/700.aspx TELERAD Réseau d’alerte radiologique « on-line »
  9. 9. 9 TELERAD • Réseau national de stations qui mesurent en permanence la radioactivité dans l’air et des rivières • Remplit un double rôle: • Surveillance: mesures permanentes de la radioactivité aussi bien en routine qu’en situation de crise • Alerte: en cas de dépassement de niveaux d’action établit à l’avance Répartition générale du réseau Dans une maille de 20 km x 20 km parallèle à la ligne côtière
  10. 10. 10 Répartition géographique Répartition géographique
  11. 11. 11 • Réseau national • Les agglomérations • Cycle de mesure: 10 min. Débit de dose g dans l’air (nSv/h) Débit de dose g dans l’air (nSv/h)
  12. 12. 12 • Station de mesure déplaçable (24) • Sur les clôtures des sites nucléaires Spectrométrie g dans l’air
  13. 13. 13 • Détecteur NaI • Presque 100 radionucléides prédéfinis • 10 suivis en routine • Cycle de mesure: 10 min • Débit de dose calculé • A 400 µSv/h NaI saturé: GM reprends Spectrométrie g dans l’air Spectrométrie g dans l’air
  14. 14. 14 Contamination des rivières • Spectrométrie g (8) • Détecteurs LaBr3 • Meilleure résolution • Mêmes radionucléides prédéfinis • 6 stations utilisent échantillonnage Contamination des rivières
  15. 15. 15 • 2 stations immergées (sur l’Escaut) Contamination des rivières • Direction et vitesse du vent • Température • Ensoleillement et pluie Informations météorologiques
  16. 16. 16 L’interface de visualisation En cas d’alerte • 2 types d’alertes: – Alerte technique – Alerte radiologique
  17. 17. 17 Alertes techniques • Quand agir? – Pour chaque panne technique: • Perte d’alimentation électrique, perte de communication, … • Traitement – Le dispatcher fait une évaluation de la situation – Prend contact avec l’équipe technique qui mène l’intervention Alertes radiologiques • Quand agir? – Pour toutes les stations, 2 niveaux d’action ont été définis pour chaque paramètre radiologique – Pour les stations nationales et agglomérations: • 200 nSv/h et 400 nSv/h • Respectivement 2x et 4x la moyenne du bruit de fond naturel en Belgique
  18. 18. 18 Alertes radiologiques • Actions – Expert de garde effectue l’analyse: • Alerte réelle / problème technique • Naturel / notifiée / raison sporadique – Si nécessaire: s’enquérir d’informations complémentaires et prendre les mesures nécessaires, comme activer le plan d’urgence nucléaire et radiologique Surveillance environnementale des applications non-nucléaires
  19. 19. 19 Rejets des applications médicales • Stations automatiques de mesure dans les stations de purification d’eau – Stations immergées – Spectrométrie g • Détecteurs LaBr3 • Liste de radionucléides prédéfinis – 6 stations installées • Déplaçables • Caractérisent le flow in & out dans 3 stations d’épuration • Radionucléides médicaux détectés en routine Rejets des applications médicales
  20. 20. 20 Situations existantes – NORM Situations existantes – NORM
  21. 21. 21 Situations existantes – NORM Situations existantes – NORM
  22. 22. 22 Situations existantes – NORM Le plan d’action Radon
  23. 23. 23 • Le Radon est la plus importante source d’exposition de la population après l’exposition médicale • Suivant l’IARC, le radon est un carcinogène confirmé (cancer des poumons - LC) pour l’homme • Evaluations de risque correspondent entre elles • Pour la Belgique: 700 LC/y ( 10% du total) Risques pour la santé Concentration Rn (Bq/m³) Dose annuelle (mSv/y) LC per 1000 Non-fumeurs LC per 1000 fumeurs 0 0 4,1 101 100 2,5 4,7 116 200 5 5,4 130 400 10 6,7 160 800 20 9,3 216 Cadre légal national RGPRI (DR 20/07/2001) • Art. 4 & 9: contrôle des activités professionnels avec risque augmenté d’exposition au Rn • Art. 20 (lieux de travail): niveau de dose de 3 mSv/y ou 800 kBqh/m³ • Art. 70: surveillance de Rn dans les habitations et lieux de travail dans les zones à risque • Art. 72bis: interventions en case d’expositions de longue durée: assainissement ou système de surveillance imposé
  24. 24. 24 Le plan d’action Radon: Objectifs • Long terme: prévention générale pour les nouvelles constructions  diminution significative de l’incidence LC • Court terme: remédiation des cas les plus graves  identification et remédiation des expositions à 400 Bq/m³ ou plus (> 10 mSv/y).  Concerne environ 20 000 habitations, essentiellement dans les districts de Neufchâteau, Bastogne et Verviers. Radon dans l’environnement
  25. 25. 25 Radon dans l’environnement Mesures de radon: absorber des variations fortes dagelijks Seizoensgebonden Types de mesure radon 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 1 4 7 10 13 16 19 22 25 28 31 34 37 40 43 46 49 52 55 58 61 64 Temps (jours) Activité(Bq/m³) Continu Ponctuel Intégral Types de mesures Rn jours Activité(Bq/m³)
  26. 26. 26 Mesures de Rn: absorber des variations fortes mois

×