LE GENRE : APPROCHES ET ÉVOLUTION
CONCEPTUELLE DU TERME
Université Hassan II - Mohammedia
Faculté des Lettres et des Scien...
Le concept de genre, quelle définition?
•Difficulté de donner une définition conceptuelle
unique à ce terme.
•Gender = Out...
Orientations des études sur le genre
1. Distinction du sexe biologique du rôle social sexué.
Déconstruction du déterminism...
Sexe et genre : quelle différence ?
•Comment le concept de genre a été utilisé dans les
écrits des féministes, des cherche...
Historique des usages du concept de genre
•Depuis l’apparition du terme dans les années
50, on peut distinguer deux grande...
1ère étape : Genre = sexe social
•L’usage du terme genre sert à désigner les
différences entre hommes et femmes qui ne
rel...
1ère étape : Principaux auteurs
•Cette 1ère définition doit beaucoup aux travaux des
chercheurs suivants :
1. Travaux pion...
1ère étape : Margaret MEAD
Années 30 : Apport de Margaret Mead :
Mead M., Sex and temperament in three primitive
societies...
1ère étape : Margaret MEAD
Mead M., Male and Female. A Study of the Sexes in a Changing
World, 1949.
Objet : Montrer comm...
1ère étape : Apport de Simone de BEAUVOIR
Années 40: Apport de Simone de Beauvoir
Déconstruit la vision essentialiste de ...
1ère étape : Robert STOLLER
•Années 60 : Apport de Robert STOLLER,
psychanalyste américain.
•Dans ses travaux sur la trans...
1ère étape : John MONEY et Anke EHRHARDT
• Années 70 : Apport de John MONEY et Anke EHRHARDT,
sexologues américains.
• MON...
1ère étape : Ann OAKLEY
• 1972 : Apport de Ann OAKLEY, sociologue britannique
féministe
• Elle opère une distinction criti...
1ère étape : Conclusion
• La première définition du genre donnée par Robert
STOLLER, John MONEY et Anke EHRHARDT est donc ...
2ème étape : Critique de la relation sexe/genre
•A partir des années 80, révision et critique des
rapports du concept de g...
2ème étape : Thomas LAQUEUR
• LAQUEUR, historien américain
• Dans La fabrique du sexe, Laqueur fait une sorte
d’historique...
2ème étape : Citation de LAQUEUR
• « […] l’ancien modèle dans lequel hommes et femmes étaient
rangés selon leur degré de p...
2ème étape : Impact de LAQUEUR sur la pensée du genre
1. Il montre que la perception actuelle des organes génitaux
mâles e...
2ème étape : Christine DELPHY
•DELPHY : Féministe matérialiste
•Qu’est-ce que le féminisme matérialiste
•Sa critique de la...
2ème étape : Le féminisme matérialiste1
• Courant théorique développé dans les années 1970
• Principales représentantes : ...
2ème étape : Le féminisme matérialiste2
•Analyse du patriarcat : Un système de subordination
des femmes qui a une base éco...
2ème étape : Citation de DELPHY
•« Dans les années quatre-vingt et maintenant encore,
le sexe est conceptualisé comme une ...
2ème étape : Nouvelle définition du genre par DELPHY
• DONC si le genre (sexe social) n’est pas déterminé par le sexe
et s...
2ème étape : Judith BUTLER
• Philosophe américaine
• Elle critique également la distinction du sexe et du genre
basée sur ...
2ème étape : Conclusion
• La déconstruction du déterminisme biologique n’est pas suffisante
pour appréhender la nature du ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le genre approches et évolution conceptuelle

1 633 vues

Publié le

Diaporama de cours mis en ligne à l'attention des étudiants de la Filière de sociologie, 6ème semestre, Mohammedia, par Mme Souad Azizi

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 633
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le genre approches et évolution conceptuelle

  1. 1. LE GENRE : APPROCHES ET ÉVOLUTION CONCEPTUELLE DU TERME Université Hassan II - Mohammedia Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Mohammedia Département de Philosophie, Sociologie et Psychologie Filière de Sociologie U.E: Thèmes & textes choisis (Genre & Sociétés) Niveau: 6ème semestre Professeur : Mme Souad AZIZI
  2. 2. Le concept de genre, quelle définition? •Difficulté de donner une définition conceptuelle unique à ce terme. •Gender = Outil conceptuel forgé aux USA, dans les années 50, par les auteures féministes. •Approprié dans les années 60 et 70 par les féministes françaises, puis dans les années 80 et 90 par les auteures homosexuels. •Selon l’approche privilégiée, le contenu du concept et son usage changent. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  3. 3. Orientations des études sur le genre 1. Distinction du sexe biologique du rôle social sexué. Déconstruction du déterminisme biologique et définition du genre comme sexe social. 2. Approche relationnelle des deux sexes. Les études sur le genre ne sont pas des études sur les femmes seules parce que dans toutes les sociétés les caractéristiques associées aux femmes et au féminin sont toujours construites dans une relation d’opposition avec les caractéristiques associées aux hommes et au masculin. L’organisation de toute société est fondée sur le type de relations instaurées entre hommes et femmes. 3. Approche des relations hommes/femmes comme un rapport de pouvoir. Les deux sexes sont non seulement construits et pensés de manière différentielle, ils s’inscrivent également dans un rapport de hiérarchie sur les plans matériel et symbolique. 4. Approche du genre comme un rapport de pouvoir à l’intersection d’autres rapports de pouvoirs. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  4. 4. Sexe et genre : quelle différence ? •Comment le concept de genre a été utilisé dans les écrits des féministes, des chercheurs en sciences sociales et des philosophes ? •Comment a-t-il été distingué de, opposé à ou défini par rapport à la notion de sexe ?  Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de faire un historique des usages du concept de genre. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  5. 5. Historique des usages du concept de genre •Depuis l’apparition du terme dans les années 50, on peut distinguer deux grandes étapes dans son processus de définition conceptuelle. Étape 1 : Genre = « sexe social » CLIC Étape 2 : Genre = « rapport social diviseur » CLIC Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  6. 6. 1ère étape : Genre = sexe social •L’usage du terme genre sert à désigner les différences entre hommes et femmes qui ne relèvent pas du biologique et sont socialement construites. •En distinguant ce qui relève du biologique de ce qui relève du social, le concept de genre permet d’appréhender le social comme un domaine autonome du biologique. •Dans cet usage, le genre est souvent défini comme le « sexe social », distinct du « sexe biologique ». •Principaux chercheurs Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  7. 7. 1ère étape : Principaux auteurs •Cette 1ère définition doit beaucoup aux travaux des chercheurs suivants : 1. Travaux pionniers de Margaret MEAD (années 30/40) 2. Travaux de Simone de BEAUVOIR (années 40) 3. Travaux de Robert STOLLER psychanalyste américain (années 60) 4. Travaux de John MONEY et Anke EHRHARDT sexologues américains (années 70) 5. Travaux de Ann OAKLEY sociologue britannique (années 70) Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  8. 8. 1ère étape : Margaret MEAD Années 30 : Apport de Margaret Mead : Mead M., Sex and temperament in three primitive societies, 1935. 1ère à déconstruire le déterminisme biologique. Démontre que le tempérament des hommes et des femmes n’est pas déterminé par le sexe biologique mais construit par la société. Contribue à la distinction du sexe social du sexe biologique. Montre que le tempérament et les rôles sociaux attribués aux hommes et aux femmes sont variables d’une société à l’autre. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  9. 9. 1ère étape : Margaret MEAD Mead M., Male and Female. A Study of the Sexes in a Changing World, 1949. Objet : Montrer comment les institutions et les coutumes orientent les comportements des hommes et des femmes. Méthode : Approche comparative de 7 sociétés primitives et de la société nord-américaine.  Thèse : Dans toutes les sociétés, la condition des femmes diffère de celle des hommes. Seule varie la manière dont elles se distinguent. Conclusion : Impossibilité de définir un virilité ou une féminité en soi. Voir le diaporama de cours « Mead, Le concept de construction sociale des sexes » Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  10. 10. 1ère étape : Apport de Simone de BEAUVOIR Années 40: Apport de Simone de Beauvoir Déconstruit la vision essentialiste de la femme qui consiste à croire qu’il existe une nature féminine. Conclusion similaire à celle de Mead, même si elle est formulée différemment. Mead et de Beauvoir formulent la même thèse à partir de la description de données différentes, sur des terrains différents et avec une méthode d’interprétation différente. ilière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  11. 11. 1ère étape : Robert STOLLER •Années 60 : Apport de Robert STOLLER, psychanalyste américain. •Dans ses travaux sur la transsexualité, STOLLER distingue sur le plan terminologique « sexe » et « genre » en séparant le sexe biologique de « l’identification psychologique ». •STOLLER, Robert, 1968, Sex and Gender. On the Development of Masculinity and Feminity, New York : Science House. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  12. 12. 1ère étape : John MONEY et Anke EHRHARDT • Années 70 : Apport de John MONEY et Anke EHRHARDT, sexologues américains. • MONEY et EHRHARDT distinguent le sexe biologique et déterminé du genre qui résulte de « l’expérience de soi comme homme ou femme ». Ces deux sexologues distinguent également le « rôle de genre » (gender role), les comportements publics d’une personne, de « l’identité de genre » (gender identity) c’est-à-dire l’expérience privée que cette personne a d’elle-même. • MONEY J., EHRHARDT A., 1972, Man and Woman, Boy and Girl, Baltimore : John Hopkins University Press. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  13. 13. 1ère étape : Ann OAKLEY • 1972 : Apport de Ann OAKLEY, sociologue britannique féministe • Elle opère une distinction critique de sexe et genre. • Le sexe = la distinction biologique entre mâles et femelles. • Le genre = la distinction culturelle entre les rôles sociaux, les attributs psychologiques et les identités des hommes et des femmes. • Selon Oakley le sexe est un donné biologique invariant, tandis que le genre est une donnée sociale contingente qui peut être modifiée par l’action politique • OAKLEY A., 1972, Sex, Gender and Society, London : Temple Smith. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  14. 14. 1ère étape : Conclusion • La première définition du genre donnée par Robert STOLLER, John MONEY et Anke EHRHARDT est donc une distinction descriptive entre sexe et genre. • Ils définissent le genre comme le « rôle de sexe » ou le « sexe social ». • Pour les féministes des années 60 et 70, le genre est un outil conceptuel 1. qui sert à dénaturaliser le social 2. qui rend l’action possible au niveau individuel et au niveau collectif • Le synonyme de cette première acception du genre est donc le « sexe social »
  15. 15. 2ème étape : Critique de la relation sexe/genre •A partir des années 80, révision et critique des rapports du concept de genre avec la notion de sexe. •Les principaux auteurs de cette révision critique du contenu conceptuel du terme genre sont : • LAQUEUR Thomas, 1992 [1990], La fabrique du sexe. Essai sur le corps et le genre en Occident, Paris, Gallimard. •DELPHY Christine, 2001, L’ennemi principal 2. Penser le genre, Paris, Syllepse. • BUTLER Judith 2005 [1990], Trouble dans le genre : pour un féminisme de la subversion, Paris, La Découverte. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  16. 16. 2ème étape : Thomas LAQUEUR • LAQUEUR, historien américain • Dans La fabrique du sexe, Laqueur fait une sorte d’historique de l’évolution des représentations des organes génitaux humains de l’antiquité au XVIIIème siècle en passant par l’époque médiévale. • Il montre qu’aux époques antiques et médiévales les organes génitaux masculins et féminins ne sont pas perçus comme différents mais comme « les deux pôles opposés d’un continuum à une seule dimension ». • Tandis qu’au XVIIIème siècle a lieu l’invention d’un modèle de la différence des deux sexes perçus comme ayant chacun une nature distincte. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  17. 17. 2ème étape : Citation de LAQUEUR • « […] l’ancien modèle dans lequel hommes et femmes étaient rangés selon leur degré de perfection métaphysique, leur chaleur vitale le long d’un axe dont le télos était mâle, céda la place, à la fin du XVIIIème siècle, à un nouveau modèle de dimorphisme radical, de divergence biologique. Une anatomie et une physiologie de l’incommensurabilité remplacèrent une métaphysique de la hiérarchie dans la représentation de la femme par rapport à l’homme. » (Laqueur, 1992 : 19) • « […] dans les textes antérieurs aux Lumières, et dans certains plus tardifs, il faut à mon sens comprendre le sexe comme l’épiphénomène tandis que le genre, ce que nous prendrions pour une catégorie culturelle, était premier ou ‘réel’. Le genre – homme et femme – importait énormément et faisait partie de l’ordre des choses ; le sexe était une convention, même si la terminologie moderne rend absurde pareil réaménagement. » (Laqueur, 1992 : 21) Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  18. 18. 2ème étape : Impact de LAQUEUR sur la pensée du genre 1. Il montre que la perception actuelle des organes génitaux mâles et femelles comme différents est très tardive. 2. Il remet en question le postulat d’une base naturelle et biologique des sexes qui servirait de support à la construction du genre. 3. En fait, il montre que le genre est antérieur au sexe et que ce dernier est plus de l’ordre du social que du naturel. 4. DONC le genre (sexe social) n’est pas déterminé par le sexe et le sexe lui-même ne peut plus être appréhendé comme une réalité naturelle. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  19. 19. 2ème étape : Christine DELPHY •DELPHY : Féministe matérialiste •Qu’est-ce que le féminisme matérialiste •Sa critique de la distinction sexe/genre : 1. La notion de sexe recouvre déjà du social et non du naturel. 2. La division de l’humanité en mâles et femelles est déjà de l’ordre du social et non une réalité naturelle. 3. Citation 4. Nouvelle définition du genre par Delphy Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  20. 20. 2ème étape : Le féminisme matérialiste1 • Courant théorique développé dans les années 1970 • Principales représentantes : Christine DELPHY, Nicole- Claude MATHIEU, Paola TABET et Colette GUILLAUMIN • Méthode d’analyse (héritage du marxisme) : 1. Analyse de la société en termes de classes antagonistes constituées historiquement. 2. Les rapports de production expliquent la constitution et les caractéristiques de groupes sociaux différents et hiérarchisés. 3. Les dominations ne sont pas naturelles. Elles sont toutes motivées matériellement. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  21. 21. 2ème étape : Le féminisme matérialiste2 •Analyse du patriarcat : Un système de subordination des femmes qui a une base économique ; Les femmes constituent une classe basée sur la production d’un travail domestique gratuit. •Critique de l’exploitation du corps et du travail féminin dans ce système. •Le sexage, une notion popularisée par Colette GUILLAUMIN. Ce terme désigne l’appropriation et l’usage des femmes par les hommes et leur exploitation économique. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  22. 22. 2ème étape : Citation de DELPHY •« Dans les années quatre-vingt et maintenant encore, le sexe est conceptualisé comme une division naturelle de l’humanité – la division mâles/femelles -, division dans laquelle l’humanité met son grain de sel. C’était aussi ma vision. C’était déjà une avancée considérable que de penser qu’il y avait, dans les différences de sexe, quelque chose qui n’était pas attribuable à la nature. » (Delphy, 2001 : 25) •Question posée par Delphy : « […] quand on met en correspondance le genre et le sexe, […] on compare du social à du naturel ; ou est-ce qu’on compare du social avec encore du social […] ? » (Delphy, 2001 : 253) Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  23. 23. 2ème étape : Nouvelle définition du genre par DELPHY • DONC si le genre (sexe social) n’est pas déterminé par le sexe et si le sexe lui-même ne peut plus être appréhendé comme une réalité naturelle. • DELPHY propose de « déplacer le regard des parties divisées vers le principe de partition lui-même » (2001: 247). • Selon elle, le genre ne doit plus désigner simplement les « rôles de sexes » individuels, mais le système qui engendre ces sexes en les distinguant (2001 : 52-53). • DONC on passe d’une définition du genre comme « sexe social » à une définition du genre comme « rapport social et diviseur ». • « Le genre est le système de division hiérarchique de l’humanité en deux moitiés inégales » (Delphy, 2001 : 247). Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  24. 24. 2ème étape : Judith BUTLER • Philosophe américaine • Elle critique également la distinction du sexe et du genre basée sur la dichotomie nature/culture. • Elle montre comment en définissant le genre comme le « sexe social », on contribue à naturaliser la division de l’humanité en mâles et femelles. • La critique de Butler consiste à dire qu’une fois le genre isolé, il ne reste pas un sexe biologique « vrai », « pur », « naturel » et donc « pré ou non social ». • Butler déconstruit ainsi l’idéologie biologique sur laquelle s’est construite la première définition du genre comme « sexe social », une idéologie qui consiste à penser « qu’il existe un « sexe naturel » stable et universel, antérieur à la construction sociale et culturelle du genre. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi
  25. 25. 2ème étape : Conclusion • La déconstruction du déterminisme biologique n’est pas suffisante pour appréhender la nature du genre. Le sexe est déjà un construit culturel postérieur au genre. • Les relations sociales entre les hommes et les femmes doivent être appréhendées comme un rapport de pouvoir, car les deux sexes sont non seulement construits et pensés de manière différentielle, ils s’inscrivent également dans un rapport de hiérarchie sur les plans matériel et symbolique. Voir diaporama « Les trois dimensions du genre » • En tant que rapport de pouvoir, le genre est à l’intersection d’autres rapports de pouvoir, dont il ne peut être isolé : aînés/cadets, employeur/employés, maître/disciples, roi/sujets, Blancs/Noirs, hétérosexuels/homosexuels, riches/pauvres, etc. • Le genre est « un rapport social diviseur » à l’intersection d’autres rapports de pouvoir. Filière de Sociologie de Mohammedia/Genre et société/6ème semestre/Professeur: Souad Azizi

×