SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Indices et mensurations
Plan du document:
I. Introduction
II. Les mensurations se feront sur moulages
1. Mesure de l'Overbite et de l'Overjet
2. Mesure du périmètre des 10 ou 14 dents antérieures P10 ou P14
3. Mesure de l'arc incisif
4. Indices Arcades-Dents de Pont
5. longueur d'arcade: Mésiopositions
6. Indice d'IZARD
7. Longueur de base maxillaire
I Introduction
Les mensurations ont pour but de connaitre les dimensions des dents à ranger, de
l'espace habitable sur chacune des arcades.
Elles sont réalisées à l'aide d'un pied-à-coulisse dont on aura aiguisé les mors ; ou à
l'aide d'un compas à pointes séches.
• Le pied-à-coulisse est un instrument qui permet de mesurer le diamètre ou
l'épaisseur des differents objets avec précision (ordre de 1/10mm)
On mesure: le diamètre d'une dent, de l'espace interdentaire, etc...
La mesure est réalisée sur dent permamente et exprimée en “mm”.
Il faut savoir lire sur le pied-à-coulisse et savoir de quel point précis à quel point autre
point précis se fait chaque mesure.
Il faut controler les conclusions des mensurations par le bon sens ; des inexactitudes
de mesure, de lecture ou de calcul pourraient mener à de grossières erreurs.
II Les mensurations se feront sur moulages
II.A. Mesure de l'Overbite et de l'Overjet
- Overbite normal: 2mm
- Overjet normal: 2mm
II.B. Mesure du périmètre des 10 ou 14 dents antérieures P10 ou P14
S'il manque un certain nombre de prémolaires ou de canine, on a la possibilité de
mesurer quelque dents témoins. (Chateau)
- Le témoin 146 représente la somme des diamètres de l'incisive centrale, de la
première prémolaire et de la première molaire
- Le témoin 16 représente la somme des diamètre de l'incisive centrale et de la
première molaire.
Le mesures sont faites sur dents permanentes de la même hémi-arcade.
Pour l'arcade supérieure, la somme des diamètres des dents témoins nous donne:
• P10= ( 1 + 6 ) * 3.85
• P10= ( 1 + 4 + 6 ) * 2.84
• P14= ( 1 + 6 ) * 5.95
• P14= ( 1 + 4 + 6 ) * 4.4
L'utilisation du tableau de chateau évite les calculs. Les valeurs doivent être
comparées à celles du tableau des rapports arcades-Dents.
II.C. Mesure de l'arc incisif
C'est la mesure des diamètres mésio-distaux des 4 incisives permanentes. (mesure
faite en bouche normalement)
La mesure trouvée est comparée à celle du tableau, et on peut déduire d'une
présomption de D.D.M antérieure par macro- ou microdentie relative.
II.D. Indices Arcades-Dents de Pont
PONT avait établi une correlation entre l'arc incisif et la largeur d'arcade supérieure. Il
prend un seul group de dents témoins : les incisives supérieures.
La distance interprémolaires est définie comme étant la distance mesurée entre les
centres des faces occlusales de la 1ère prémolaire droite, à la 1ère prémolaire gauche.
( Schéma 21 )
La distance inter-molaire est mesurée des centres des faces occlusales de la 1ère
molaire droite à la première molaire gauche.
Ces valeurs seront comparées au distances de D4G4 et D6G6 donnée par le tableau de
Chateau en fonction du P10 ou P14.
Après comparaison, on conclut d'une endoalvéolie ou exoalvéolie.
Ces insuffisances ou excès apparents de largeur d'arcade doivent être interprétés en
tenant compte:
• D'une simple vestibulo- ou palato-version des dents de mesure (Molaires ou
prémolaires)
• Ou bien des mésiopositions éventuelles des prémolaires est molaires.
Ces distances sont données par les formules suivantes:
• Pont:
- D4G4= (A * 100) /80
- D6G6= (A * 100) /64
• Chateau:
- D4G4= P14 * 0.32
- D6G6= P14 * 0.40
II.E. longueur d'arcade: Mésiopositions
La longueur d'arcade ou Flèche d'arcade se mesure pour chaque côté sur la ligne
médiane entre le point incisif et une ligne transversale tangente à la face mésiale de la
dent de 6ans.
Formule en denture mixte: L = P10 * 4
La mesure de cette longueur d'arcade doit tenir compte de la position vestibulaire ou
linguale du point incisif.
On doit apporter une correction à la position initial du point incisif, ainsi il sera
convenablement placé:
- On ajoute à la longueur théorique (lue sur le tableau) l'amplitude de vestibulo-
version puisqu'elle allonge l'arcade.
- Ou bien on soustrait la linguo-version puisqu'elle raccourcit l'arcade.
La mesure est réalisée sur le moulage supérieur:
On pose au dessus du moulage le pied-à-coulisse de manière telle que son manche soit
parallèle au plan sagittal médian et que son mors fixe corresponde au point incisif, le
mors mobile indique la zone que la face mésiale des premières molaires ne doit pas
dépasser, sous peine d'être en mésioposition.
• Si la 1ème molaire droite dépasse ce mors, elle est en mésioposition. On note alors
“Mésioposition droite” cela se traduit par une insuffisance de longueur de l'hémi-
arcade droite pour permettre d'aligner les dents.
On retourne le pied-à-coulisse pour mesurer l'autre côté.
La comparaison des valeurs pathologiques se fait en consultant le tableau de Chateau
en fonction du P10 ou P14 ; colonne L: longueur d'arcade.
Chateau a établi un indice de longueur d'arcade inférieure en fonction du même P10,
le tableau donne aussi la longueur souhaitable d'arcade inférieure et les mesures des
mésiopositions inférieures se font de la même manière que pour l'arcade supérieure.
II.F. Indice d'IZARD
C'est l'indice Arcade-Face: la largeur maxillaire d'arcade doit être sensiblement égale
à la moitié du diamètre bizygomatique osseux.
• La largeur maximal d'arcade, LM se mesure plutôt sur meulage, entre les faces
vestibulaires des molaires les plus écartées.
• Le diamètre bizygomatique cutané, se mesure au compas d'épaisseur à l'endroit où il
est maximal, assez en arrière, et à 2~3 CM seulement en avant des conduits auditifs
externes.
On en soustrait 10mm pour l'épaisseur des téguments et on obtient le bizygomatique
osseux:
- BZC - 10mm = BZO et LM= BZO / 2
• Si LM est inférieure à BZO/2, on est en présence d'une endognathie.
• Si LM est supérieure à BZO/2, on est en présence d'une exognathie.
L'indice d'IZARD doit être complété par le rapport suivant:
• R = ( LM * 100 ) / BZO
Ce rapport doit être compris entre : 48 < R < 52 • R < 48 : endognathie • R > 48 :
exognathie
II.G. Longueur de base maxillaire
La longueur se mesure en principe sur TLRX de profil cutané :
- du point de rencontre du plan prétygo-maxillaire avec le plan bispinal
- Jusqu'au point A de Downs
Les dimensions standard (sur cliché de 4m) sont à:
• 8ans = 46mm
• 12ans = 49mm
• 16ans = 51mm
• Adulte = 52mm
Sur les moulages, la longueur de base maxillaire se mesure du point A, jusqu'à la
droite tangente postérieurement aux deux tubérosités (On peut mesurer dès que
l'empreinte est faite avant la coulée du platre)
Cette mesure permet de reconnaitre les Brachygnathies supérieures, ou les
Dolichognathies.
• La brachygnathie est un facteur important de la pathogénie des mésiopositions
molaires et d'autre anomalies des classes III squelettiques

Contenu connexe

Tendances

Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesAbdeldjalil Gadra
 
Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2rika duos
 
les articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciauxles articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciauxAbdeldjalil Gadra
 
Anomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieAnomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieBlood Breaking
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeAbdeldjalil Gadra
 
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectifL’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectifMounir ZAGHEZ
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissusAbdeldjalil Gadra
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediquefati guzel
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf Abdeldjalil Gadra
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassisAbdeldjalil Gadra
 
Traitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsTraitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsOussama Dahili
 
Technique Edgewise
Technique EdgewiseTechnique Edgewise
Technique EdgewiseMede Space
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
 
Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA
 
Le chassis metalique
Le chassis metalique   Le chassis metalique
Le chassis metalique
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
 
Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
La couronne jacket
La couronne jacket La couronne jacket
La couronne jacket
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
 
les articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciauxles articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciaux
 
Anomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieAnomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifie
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
 
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectifL’EXAMEN  CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
L’EXAMEN CLINIQUE EN PARODONTOLOGIE Intérêts & objectif
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 
Traitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsTraitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accès
 
Technique Edgewise
Technique EdgewiseTechnique Edgewise
Technique Edgewise
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Cours cement
Cours cementCours cement
Cours cement
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 

Indices et mensurations

  • 1. Indices et mensurations Plan du document: I. Introduction II. Les mensurations se feront sur moulages 1. Mesure de l'Overbite et de l'Overjet 2. Mesure du périmètre des 10 ou 14 dents antérieures P10 ou P14 3. Mesure de l'arc incisif 4. Indices Arcades-Dents de Pont 5. longueur d'arcade: Mésiopositions 6. Indice d'IZARD 7. Longueur de base maxillaire I Introduction Les mensurations ont pour but de connaitre les dimensions des dents à ranger, de l'espace habitable sur chacune des arcades. Elles sont réalisées à l'aide d'un pied-à-coulisse dont on aura aiguisé les mors ; ou à l'aide d'un compas à pointes séches. • Le pied-à-coulisse est un instrument qui permet de mesurer le diamètre ou l'épaisseur des differents objets avec précision (ordre de 1/10mm) On mesure: le diamètre d'une dent, de l'espace interdentaire, etc... La mesure est réalisée sur dent permamente et exprimée en “mm”. Il faut savoir lire sur le pied-à-coulisse et savoir de quel point précis à quel point autre point précis se fait chaque mesure. Il faut controler les conclusions des mensurations par le bon sens ; des inexactitudes de mesure, de lecture ou de calcul pourraient mener à de grossières erreurs. II Les mensurations se feront sur moulages II.A. Mesure de l'Overbite et de l'Overjet - Overbite normal: 2mm - Overjet normal: 2mm II.B. Mesure du périmètre des 10 ou 14 dents antérieures P10 ou P14 S'il manque un certain nombre de prémolaires ou de canine, on a la possibilité de mesurer quelque dents témoins. (Chateau) - Le témoin 146 représente la somme des diamètres de l'incisive centrale, de la première prémolaire et de la première molaire - Le témoin 16 représente la somme des diamètre de l'incisive centrale et de la
  • 2. première molaire. Le mesures sont faites sur dents permanentes de la même hémi-arcade. Pour l'arcade supérieure, la somme des diamètres des dents témoins nous donne: • P10= ( 1 + 6 ) * 3.85 • P10= ( 1 + 4 + 6 ) * 2.84 • P14= ( 1 + 6 ) * 5.95 • P14= ( 1 + 4 + 6 ) * 4.4 L'utilisation du tableau de chateau évite les calculs. Les valeurs doivent être comparées à celles du tableau des rapports arcades-Dents. II.C. Mesure de l'arc incisif C'est la mesure des diamètres mésio-distaux des 4 incisives permanentes. (mesure faite en bouche normalement) La mesure trouvée est comparée à celle du tableau, et on peut déduire d'une présomption de D.D.M antérieure par macro- ou microdentie relative. II.D. Indices Arcades-Dents de Pont PONT avait établi une correlation entre l'arc incisif et la largeur d'arcade supérieure. Il prend un seul group de dents témoins : les incisives supérieures. La distance interprémolaires est définie comme étant la distance mesurée entre les centres des faces occlusales de la 1ère prémolaire droite, à la 1ère prémolaire gauche. ( Schéma 21 ) La distance inter-molaire est mesurée des centres des faces occlusales de la 1ère molaire droite à la première molaire gauche. Ces valeurs seront comparées au distances de D4G4 et D6G6 donnée par le tableau de Chateau en fonction du P10 ou P14. Après comparaison, on conclut d'une endoalvéolie ou exoalvéolie. Ces insuffisances ou excès apparents de largeur d'arcade doivent être interprétés en tenant compte: • D'une simple vestibulo- ou palato-version des dents de mesure (Molaires ou prémolaires) • Ou bien des mésiopositions éventuelles des prémolaires est molaires. Ces distances sont données par les formules suivantes: • Pont: - D4G4= (A * 100) /80 - D6G6= (A * 100) /64 • Chateau: - D4G4= P14 * 0.32 - D6G6= P14 * 0.40 II.E. longueur d'arcade: Mésiopositions
  • 3. La longueur d'arcade ou Flèche d'arcade se mesure pour chaque côté sur la ligne médiane entre le point incisif et une ligne transversale tangente à la face mésiale de la dent de 6ans. Formule en denture mixte: L = P10 * 4 La mesure de cette longueur d'arcade doit tenir compte de la position vestibulaire ou linguale du point incisif. On doit apporter une correction à la position initial du point incisif, ainsi il sera convenablement placé: - On ajoute à la longueur théorique (lue sur le tableau) l'amplitude de vestibulo- version puisqu'elle allonge l'arcade. - Ou bien on soustrait la linguo-version puisqu'elle raccourcit l'arcade. La mesure est réalisée sur le moulage supérieur: On pose au dessus du moulage le pied-à-coulisse de manière telle que son manche soit parallèle au plan sagittal médian et que son mors fixe corresponde au point incisif, le mors mobile indique la zone que la face mésiale des premières molaires ne doit pas dépasser, sous peine d'être en mésioposition. • Si la 1ème molaire droite dépasse ce mors, elle est en mésioposition. On note alors “Mésioposition droite” cela se traduit par une insuffisance de longueur de l'hémi- arcade droite pour permettre d'aligner les dents. On retourne le pied-à-coulisse pour mesurer l'autre côté. La comparaison des valeurs pathologiques se fait en consultant le tableau de Chateau en fonction du P10 ou P14 ; colonne L: longueur d'arcade. Chateau a établi un indice de longueur d'arcade inférieure en fonction du même P10, le tableau donne aussi la longueur souhaitable d'arcade inférieure et les mesures des mésiopositions inférieures se font de la même manière que pour l'arcade supérieure. II.F. Indice d'IZARD C'est l'indice Arcade-Face: la largeur maxillaire d'arcade doit être sensiblement égale à la moitié du diamètre bizygomatique osseux. • La largeur maximal d'arcade, LM se mesure plutôt sur meulage, entre les faces vestibulaires des molaires les plus écartées. • Le diamètre bizygomatique cutané, se mesure au compas d'épaisseur à l'endroit où il est maximal, assez en arrière, et à 2~3 CM seulement en avant des conduits auditifs externes. On en soustrait 10mm pour l'épaisseur des téguments et on obtient le bizygomatique osseux: - BZC - 10mm = BZO et LM= BZO / 2 • Si LM est inférieure à BZO/2, on est en présence d'une endognathie. • Si LM est supérieure à BZO/2, on est en présence d'une exognathie. L'indice d'IZARD doit être complété par le rapport suivant: • R = ( LM * 100 ) / BZO Ce rapport doit être compris entre : 48 < R < 52 • R < 48 : endognathie • R > 48 : exognathie
  • 4. II.G. Longueur de base maxillaire La longueur se mesure en principe sur TLRX de profil cutané : - du point de rencontre du plan prétygo-maxillaire avec le plan bispinal - Jusqu'au point A de Downs Les dimensions standard (sur cliché de 4m) sont à: • 8ans = 46mm • 12ans = 49mm • 16ans = 51mm • Adulte = 52mm Sur les moulages, la longueur de base maxillaire se mesure du point A, jusqu'à la droite tangente postérieurement aux deux tubérosités (On peut mesurer dès que l'empreinte est faite avant la coulée du platre) Cette mesure permet de reconnaitre les Brachygnathies supérieures, ou les Dolichognathies. • La brachygnathie est un facteur important de la pathogénie des mésiopositions molaires et d'autre anomalies des classes III squelettiques