SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  97
Télécharger pour lire hors ligne
Prévention et
productivité
Pr NEZZAL Abdelmalek
Université Badji Mokhtar, Faculté de Médecine, Annaba, Algérie
Société Algérienne de médecine du Travail
nezzal.abdelmalek@gmail.com
Introduction:
• la prévention des risques professionnels est intégrée dans les
systèmes de management des grandes entreprises et des PME par le
biais des systèmes normatifs tels que ISO, BS OHSAS, ILO…..
• L'intérêt de cette démarche se justifie de jour en jour au regard des
gains en productivité engendrés par une plus grande maîtrise des
processus et une réduction des pertes.
• Cette démarche s'imposait du fait d'une concurrence féroce à
l'échelle mondiale sur les prix, la qualité et les délais.
Introduction:
• Des résultats non négligeables ont été ainsi obtenus, mesurables à
l'aide d'indicateurs tels que la diminution de la fréquence et de la
gravité des lésions d'origine professionnelle. À tel point que dans
certaines grandes entreprises le "risque zéro" accidents est affiché
comme objectif et donc estimé comme réalisable.
Introduction:
• À la suite de ces succès, de nombreux outils opérationnels et simples
d'utilisation ont été développés pour les petites entreprises et
l'organisation internationale du travail (ILO) en a fait la promotion
dans les pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique dans des contextes ou
les ressources ne sont pas toujours disponibles, et où le travail
agricole et l'économie informelle sont dominants.
Objectifs:
1- Faire le point sur les publications concernant la prévention et la
productivité des entreprises en Afrique,
2- Décrire les coûts et les gains engendrés par les actions préventives,
3- Présenter les méthodes et outils utilisés dans la démarche participative
d'évaluation des risques et d'intervention au sein des petites entreprises,
4- Illustrer par des exemples publiés la faisabilité et les résultats obtenus par
quelques entreprises.
Méthode:
• Cet exposé est le fruit d'une recherche bibliographique sur Google
scholar…et d'une expérience de plus de quarante années dans le
domaine de la prévention en entreprise.
Résultats
I- Les publications
Objectif 1: Faire le point sur les publications concernant la prévention
et la productivité des entreprises en Afrique,
• Google Scholar
• Mots clef: Africa AND small AND enterprises AND prevention AND
productivity AND ILO -HIV
• Depuis Année 2012, Google scholar, Résultats : 1730
• Mots clef: Africa AND small AND enterprises AND prevention AND
productivity AND ILO AND “occupational health safety” -HIV
• Depuis Année 2012, Google scholar, Résultats : 478
• Après traitement nous avons retenu 88 articles concernant
exclusivement l’Afrique.
• Articles spécifiques : 34
• Articles sur le management: 53
Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N
1
South Africa
OHS Informal Workers, OHS Street Vendors, contractors HS regulations, contractor’s
OSH management system, Compliance OHS Industries, OSH management
qualification, CSR OHS mines, OHS construction workers, BSC safety construction,
costs of construction accidents , indicators performance, Costs Accidents,
Psychosocial risk, Manganese, Hazards Mining , construction electricity, Poultry
Abattoir, Musculoskeletal Disorders, Safety fuel station, Silica Stoneworkers,
Pulmonary , stress, early contractor involvement, sewing-machine operators,
injuries .
25
2 Ghana OHS practices , OHS Organizational Commitment, Safety Culture Artisans, Factors
inhibiting OHS Construction, health safety practices roof construction, Worker
characteristics OHS, HS Practices Building Contractors, HS standards productivity,
Non-Compliance HS Regulation Building, Human Resource HS, promoting
construction HS, Safety Climate Learning , HS practices policies Electricity
Company, Implications management, Building Construction, Safety tools building,
Musculoskeletal, Health Street Vendors
18
Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N
3 Ethiopia OSH practice & accidents severity, Workplace innovation OSH, Practices and
Challenges OHS, Economic costs injuries, OHS construction, Older Workers, building
construction, floriculture farm workers, injury and cement
Hair Dressers, Occupational health safety, Cobble Stone Workers
12
4 Kenya Management OSH Programmes, OSH programmes performance power, Legal
Framework OHS, OHS performance manufacturing, labour laws Small enterprises,
OSH Employee Productivity, Occupational risk factors, OHS Electronic Media, OHS
training injuries reduction, Key Performance Indicators Manufacturing Paint, Safety
audit client satisfaction, Eye Safety,
12
5 Nigeria Ergonomic port, Human resource performance , Risk Management Manufacturing,
organizational HS policies performance, ergonomics agricultural development,
Safety Performance Construction, Safety Building Construction, Regulatory HS
8
Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N
6 Tanzania Pesticide Informal Sector 1
7 Egypt Injuries Safety Climate 1
8 Uganda
Awareness HS farmers, Construction accidents 2
9 Zambia Personal Protective Equipment 1
10 Mozambique Dust and quartz 1
11 Soudan TQM OSH 1
12 Guinea
Strategic Management HSE Risks 1
13 Liban Contractor safety, health 1
14 Botswana OHS management practices 1
15 Tanzania
Owner Managers' perception Regulations 1
16 Gambia
Risk factors occupational injuries 1
Quelques études,
Une revue de la littérature sur la santé et sécurité au travail dans les économies émergentes : Le
cas de l’Afrique du sud : Dingani Moyo et col 2015
•Dans les 4 pays étudiés , les services de santé et sécurité au travail sont partagés entre 3
ministères la Santé, le Travail et les Mines ainsi que parfois l’ environnement et l’agriculture,
•Les 4 pays sont à des niveaux différents de construction de leur arsenal juridique
•L’inadéquation des ressources humaines et de l’expertise en santé sécurité au travail constituent
les contraintes majeures rapportées,
•L'Afrique du sud a un système plus mature que ceux du Zimbabwe, de la Zambie, et du Botswana.
•L’insuffisance de formation spécialisée dans les services de santé au travail, comme la formation
spécialisée en médecine du travail, sont rapportés comme un désavantage au Zimbabwe, en
Zambia, et au Botswana.
Une revue de littérature concernant les actions préventives dans les petites entreprises:
Peter HASLE and col in 2005 :
•Il y'a eu une augmentation du nombre d'études dans les PME ces dernières années.
•La communauté de chercheurs est disséminée entre différentes disciplines et institutions.
•L'évaluation de l’efficacité et applicabilité des études d'intervention est insuffisante.
•Les travailleurs des PME sont exposés à des risques plus élevés que ceux des grandes entreprises.
•Les PME ont des difficultés à contrôler les risques.
•Les actions préventives les plus efficaces semblent être les plus simples et les moins coûteuses.
•Elles sont diffusées par le biais de contacts personnalisés et directs.
•Des recherches supplémentaires sont indiquées pour étudier l'ensemble du système préventif:
intermédiaires, méthodes et résultats des actions préventives.
Une autre revue de la littérature s'est intéressée aux études réalisées depuis 1980: Kassu Jilcha et col
2016.
- Diverses caractéristiques de la santé et sécurité au travail sur les lieux de travail ont été déterminées
comme résultant de l'absence d‘implication des employés aux actions préventives et de l’exposition
aux sources de danger de l'environnement interne et externe.
-De nombreuses recherches ont été limitées par l'absence d'une approche multidisciplinaire
-L'autre aspect est que les mécanismes de transfert du savoir sont perdus.
- Quelques recherches se sont focalisés exclusivement sur la santé sans prendre en compte les autres
aspects de santé et sécurité au travail.
Les autres études mettent l’accent sur
d’autres aspects,
• Les approches participatives sont en train de gagner de l'importance dans divers secteurs.
• Récentes expériences relatives à la prévention et la promotion de la qualité de vie au travail
particulièrement dans les PME.
• L'accent mis sur la prévention primaire à l'initiative des employés et des managers est générale.
• Les étapes participatives construites sur les bonnes pratiques locales apportent de nombreuses
améliorations sur les lieux de travail particulièrement surtout lorsqu’elles sont facilement
réalisables et peu coûteuses.
• La conception et l'utilisation d'outils adaptés localement jouent un rôle dans l'amélioration dans
chaque situation.
• L'efficacité des approches participatives avec ces outils est démontré par leur diffusion à
plusieurs secteurs et par de nombreuses études d'intervention.
• Dans le contexte local, un réseau de formateurs est essentiel pour entretenir les activités
d'amélioration.
• Avec le support adéquat d'un réseau de formateurs entrainés à l'utilisation des outils , les
approches participatives vont continuer à être le facteur clef pour un management proactif dans
diverses situations de travail.
II-Les gains engendrés par la prévention
2- Décrire les coûts et les gains engendrés par les actions préventives,
• En 2010 et 2013, l’ Association internationale de la sécurité sociale (AISS) lance une étude
internationale pour répondre à la question l’adoption d’ une stratégie de prévention en milieu
de travail est elle avantageuse sur le plan microéconomique?
• Intitulée: «Calcul du rendement de la prévention pour les entreprises au plan international:
coûts et avantages des investissements dans la sécurité et la santé au travail».
La comptabilité de la prévention:
• Utilise des mesures qualitatives et quantitatives,
• Afin d’ élaborer une analyse coût-bénéfices
• L’ indicateur clef de la performance est le «Rendement de la
prévention» (ROP)
Hypothèse:
• 1- Prévention globale
• 2-Impact avancées sociales et technique (-)
• 3- Coût intégré de la sécurité (-)
Méthode
- Entretiens:
•ont été analysés au moyen d’ entretiens standardisés,
•Auprès des propriétaires d’ entreprise, contrôleurs, agents de sécurité,
membres du comité d’ entreprise.
Méthode
Entreprises
•Sélectionnées total, 300 sociétés provenant de 15 pays ont participé
aux entretiens.
•Sur un large échantillon.
Analyse
• Les données ont été analysées de façon descriptive, afin d’ établir un
bilan intégré de prévention pour les sociétés participantes,
• mais aussi analytique, afin d’ identifier les corrélations
statistiquement significatives.
Impact de la sécurité et la santé au travail
dans certaines branches d’ activité
1 = aucun impact 6 = impact très fort
Effets de la sécurité et de la santé au
travail dans l’ entreprise
1 = aucun effet 6 = effet très fort
Impact de l’ accroissement des
investissements en prévention sur les coûts
d’ exploitation
Rendement de la prévention
ROP Moyenne = 2,2
Types d’ avantages signalés
Coûts et bénéfices de la prévention pour
les entreprises
Coût prévention (entreprises)
Euro/Employé/An 2011 2013
Avantages prévention (entreprises)
E/Emp/An 20112 20133
Equipements individuels de
protection 168 159 Economies prévention perturbations 566 506
Conseils sécurité soutien médical 278 251 Economies prévention perte de temps 414 386
Formation prévention 141 142 Valeur ajoutée motivation satisfaction 632 561
Examens médicaux préventifs 58 56 Valeur ajoutée qualité produits 441 400
Coûts organisationnels 293 235 Valeur ajoutée innovations produits 254 229
Coûts d’investissement 274 241 Valeur ajoutée image entreprise 632 563
Coûts initiaux 123 116 Coûts initiaux 0 0
Total des coûts 1334 1200 Total des coûts 2940 2645
Pour conclure sur les gains
• les entreprises peuvent espérer un retour potentiel de 2,20 FCFA(ou
toute autre monnaie) pour chaque FCFA (ou toute autre monnaie)
investi dans la prévention, par année et par salarié.
• Les entreprises ont économiquement intérêt à investir dans la
prévention.
• La sécurité et la santé est une obligation légale pour les employeurs
qui est bénéfique pour les employés, mais constitue également un
facteur de réussite de l’ entreprise.
III- Les méthodes et outils utilisés
3- Présenter les méthodes et outils utilisés dans la démarche
participative d'évaluation des risques et d'intervention au sein des
petites entreprises.
11
22
Mauvaises conditions de travail
Problèmes de santé sécurité au travail
Dispositions inefficaces concernant le travail
Travailleurs blessés et mécontents
Productivité et gains amoindris
Pertes et possibilités d’échec
Les PME sont souvent dans un cycle de travail
non productif
1- Évaluation des risques professionnels
BS OHSAS
Étape 1 Identifier les dangers,
Étape 2 Décider qui peut être atteint et comment
Étape 3 Évaluer les risques et décider des précautions
Étape 4 Enregistrer les résultats et les implanter
Étape 5 Faire une revue de l’évaluation et mettre à jour si nécessaire,
2- WISE: (Work Improvement in Small
Enterprises) Amélioration des conditions
de travail dans les petites entreprises,
BUT DE WISE
• Des lieux de travail améliorés et plus productifs pour tous
Le but consiste à fournir, en utilisant la méthode WISE, une base
offrant des conseils pratiques et profitables aux propriétaires et
gestionnaires des PMEs.
Ainsi, les entreprises peuvent mettre en œuvre des changements
simples et rentables afin d’en améliorer les conditions de travail.
Ces améliorations sont conçues pour augmenter la productivité, la
qualité et les bénéfices accrus, tant pour l’entreprise que ses
travailleurs, à court et à long terme.
MÉTHODE WISE
• La méthode WISE est claire et simple.
• Elle est basée sur une volonté d’améliorer l’activité de l’entreprise.
• Des sessions de formation interactive présentent des outils et des
techniques aux propriétaires et gestionnaires pour améliorer leurs
entreprises.
• WISE encourage les dirigeants des PME à travailler avec cette
méthode et à profiter de la méthode WISE.
• Plus important encore, la méthode WISE est fondée sur une approche
positive d’apprentissage mutuel et elle évite la critique négative.
PRINCIPES WISE
• 1- S’appuyer sur les pratiques locales
• 2- Recourir à l’apprentissage par l’action
• 3- Encourager échange d’expérience
• 4- Lier les conditions de travail aux autres objectifs
• 5- Se concentrer sur les réalisations
• 6- Favoriser la participation des travailleurs
FORMATION WISE
• La formation WISE met l’accent sur la participation des entrepreneurs et des
travailleurs sur la formulation d’idées, sur l’établissement de priorités
d’amélioration et sur l’implantation de changements sur les lieux de travail.
Environnement physique: 8 Modules
1- Manutention stockage
2-Aménagement des postes de travail
3-Sécurité et performance des machines
4-Contrôles des matières dangereuses
5-Eclairage
6-Installation et services de bien être
7-Aménagement des locaux
8 -Environnement
Environnement social : 7 Modules
1-Gestion du temps de travail
2-Climat de travail positif
3-Protection de la maternité
4-Organisation du travail
5-Supervision et motivation des travailleurs
6-Conciliation travail famille
7-Salaires et avantages sociaux
Gains à réaliser
Meilleure réussite en affaires
Lieu de travail plus efficace
Gestionnaires plus satisfaits
Travailleurs plus productifs
Travailleurs plus satisfaits
Investissements peu coûteux dans des
améliorations simples et permanentes
3- WIND: (WORK IMPROVEMENT IN
NEIGHBOURHOOD) AMÉLIORATION DES
CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LE
DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
• La méthode de formation action WIND apporte des réponses
appropriées à des problèmes de santé et sécurité au travail et
d’amélioration de la productivité des acteurs de l’économie rurale.
WIND
Tirant ses principes fondamentaux de la méthode WISE la méthode
WIND fait ses preuves en aidant les petits exploitants agricoles à
résoudre leurs problèmes:
-de stockage et de manutention,
-postures et d’organisation du travail,
-contrôle des substances dangereuses,
-la sécurité liée à l’utilisation des machines ,
-le bien être ,
WIND
S’appuyant sur des bonnes pratiques documentées et tirées du
savoir-faire local la méthode WIND et les matériaux didactiques qui
l’accompagnent ont été traduits et adaptés au Kirghizstan, Kazakhstan,
Tadjikistan, Moldavie et dans les pays de l’Amérique Centrale.
WIND
4-WIIE (Work improvement informal
economy) Amélioration des conditions de
travail dans l’économie informelle,
• Les conditions de travail inadéquates pour la santé et la sécurité sont
évidentes dans le secteur informel.
• Les travailleurs du secteur informel n'ont pas les informations ni les
moyens techniques ni les ressources nécessaires pour implanter les
actions préventives.
WIIE
• La protection de la santé et du bien être des travailleurs dans le
secteur informel est un défi qui ne peut être relevé que par une
approche intégrée pour la promotion de la santé, la protection
sociale et la création d'emploi.
• Des méthodes innovantes pour prévenir les accidents du travail, les
maladies et les risques liés à l'environnement doivent être
développées sur les lieux de travail, à l'aide de mesures soutenues
alliant coût et efficacité afin de les pérenniser dans le secteur
informel.
WIIE
• S'appuyer sur les institutions locales pour progressivement étendre la
protection sociale est un point critique.
• Une attention spéciale doit dédiée pour la sensibilisation des décideurs
politiques, des autorités municipales, et les inspections du travail pour qu'elles
modifient progressivement leur traditionnel rôle vers une approche préventive
et de promotion.
• L'extension de la médecine du travail au travailleurs du secteur informel en
incorporant celle-ci dans les services de santé publiques au niveau local et en
établissant un lien avec les soins de premiers secours et à la prévention sur les
lieux de travail.
WIIE
5- SOBANE
Expertise
Analysis
Observation
Screening
Sophistication
Coûts
Expertise
Nombre de situations de travail
Nombre de facteurs de risques
Prévention
Méthode
6- LES 5 S
Le Lean Manufacturing est
originaire du
Toyota Production System
1933: Toyota est
fondé
1940-45: En cours de faillite
1950-1960: Taiichi Ohni modifie le système de Production,
1974- 1985 : Toyota devient 1er
Exportateur
1985 Toyota produit à l’extérieur du Japon
1990 Naissance du Lean management
Qu’es ce que le LEAN?
• La production est dite « Lean » en anglais veut dire « mince » parce
qu’elle utilise les ressources avec économie: Heures travaillées, outils,
espace…..
• Le stockage est réduit à son maximum et elle veille à produire avec
beaucoup moins de défauts.
5 S organisation de l’espace pour faire
apparaitre les défauts et les éliminer.
Méthode visuelle
simple
Identifier , éliminer,
gaspillages
Garder espace de
travail dans de
bonnes
conditions,
5 S en japonais
1- SEIRI
2-SEITON
3-SEISOU
4-SEIKETSU
5-SHITSUKE
Trier
Ordonner
Briller
Standardiser
Maintenir
Sort
Straighten
Shine
Standardize
Sustain
Objectif des 5S
• Améliorer l’espace de travail,
• Mettre en place un système organisé pour maintenir cet espace.
• Améliorer les conditions de travail,
Opérations
stables
Progrès
continu
5 étapes nécessaires pour réussir son 5
S
Identifier et éliminer les gaspillages Maintenir , Améliorer
Trier Ordonner Briller Standardiser Maintenir
Vérifier les besoins Déposer de façon
optimale ,
Propreté Contrôle visuel Animer
Éliminer le superflu Management visuel Identifier les
contaminations
Standards
Check list
Progresser
Bénéfices 5 S
Personnes
Qualité
Performance
Sécurité, Environnement, motivation,
maintenance
Émergence des défauts
Standardisation
Réduction des temps et délais
Productivité
Réduction des bris
Réduction gaspillage
IV- Des exemples:
• 4- Illustrer par des exemples publiés la faisabilité et les résultats
obtenus par quelques entreprises.
Modèle prévention performance
OSHA
Entreprises et actions préventives /
Effectifs
OPPBTP
Étude sur l’impact des actions
préventives sur la performance des
entreprises,
OPPBTP
Typologie des actions de prévention
OPPBTP
OPPBTP
Le bilan économique
OPPBTP
Risques couverts
En résumé
Quelques exemples: OPPBTP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
OPPTBP
Conclusion
• En conclusion l'intérêt de la mise en place de programme de
prévention intégré à un management participatif dans une approche
d'amélioration continue n'est plus à démontrer.
• Néanmoins malgré leurs efforts les institutions et les collectivités en
Afrique ont à relever le défi dans un contexte où le travail en milieu
"agricole" et "informel" et dans les microentreprises familiales sont
dominants.
• La mutation des PME en Afrique constituent un véritable challenge à
relever.

Contenu connexe

Tendances

Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)
Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)
Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)Gwendoline Papegaey
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages hammani bachir
 
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)Université Mohamed Premier
 
Risques professionnels, risques du métier ?
Risques professionnels, risques du métier ?Risques professionnels, risques du métier ?
Risques professionnels, risques du métier ?Ozil Conseil
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailLaurent Metayer
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxFati987516
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019hammani bachir
 
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.pptHSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.pptmohamed ouanini
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017hammani bachir
 
Outils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risquesOutils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risquesGBO
 
Management des risques
Management des risques Management des risques
Management des risques Pasteur_Tunis
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéeLaurent Vincent
 
Document unique BTP
Document unique BTPDocument unique BTP
Document unique BTPNetPME
 
projet Evaluation routiere
projet Evaluation routiereprojet Evaluation routiere
projet Evaluation routierehammani bachir
 

Tendances (20)

H2 5
H2 5H2 5
H2 5
 
Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)
Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)
Méthode d'analyse de risques (MADS MOSAR)
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
 
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
 
Risques professionnels, risques du métier ?
Risques professionnels, risques du métier ?Risques professionnels, risques du métier ?
Risques professionnels, risques du métier ?
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
 
RISK MANAGEMENT
RISK MANAGEMENTRISK MANAGEMENT
RISK MANAGEMENT
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptx
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.pptHSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017
 
Outils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risquesOutils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risques
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
 
Management des risques
Management des risques Management des risques
Management des risques
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
 
Document unique BTP
Document unique BTPDocument unique BTP
Document unique BTP
 
projet Evaluation routiere
projet Evaluation routiereprojet Evaluation routiere
projet Evaluation routiere
 

Similaire à Prévention et productivité

Nouvelles Acquisitions FéVrier
Nouvelles Acquisitions FéVrierNouvelles Acquisitions FéVrier
Nouvelles Acquisitions FéVrierguestf4081736
 
Diagnostic smi pme mpi maroc
Diagnostic smi pme mpi marocDiagnostic smi pme mpi maroc
Diagnostic smi pme mpi marocAsmaa Obadi
 
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.Abdelmalek Nezzal
 
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE Youssef Boubaddara
 
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinal
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinalRapport pratique intelligence économique au maroc fffffinal
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinalMayassor Adrogbayoristic
 
Gazette AFAR avril 2016
Gazette AFAR avril 2016Gazette AFAR avril 2016
Gazette AFAR avril 2016Market iT
 
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprise
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprisePECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprise
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprisePECB
 
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de Réanimation
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de RéanimationEnquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de Réanimation
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de RéanimationHaute Autorité de Santé
 
programme de gestion des menace internes
programme de gestion des menace internesprogramme de gestion des menace internes
programme de gestion des menace internessoudakiAbderrahmane
 
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenance
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenanceAgroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenance
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenanceComsoce
 
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEK
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEKMise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEK
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEKIbtissemSlimeni
 
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIE
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIETENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIE
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIEPROF ALAIN NDEDI
 
Tendances de management africaines volume 21 serie 2
Tendances de management africaines volume 21 serie 2Tendances de management africaines volume 21 serie 2
Tendances de management africaines volume 21 serie 2PROF ALAIN NDEDI
 
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecom
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecomveille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecom
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie TelecomHassen Sic
 
Management-environnementalChap12.ppt
Management-environnementalChap12.pptManagement-environnementalChap12.ppt
Management-environnementalChap12.ppthicham928045
 
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tous
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tousAFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tous
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tousGroupe AFNOR
 

Similaire à Prévention et productivité (20)

Nouvelles Acquisitions FéVrier
Nouvelles Acquisitions FéVrierNouvelles Acquisitions FéVrier
Nouvelles Acquisitions FéVrier
 
Diagnostic smi pme mpi maroc
Diagnostic smi pme mpi marocDiagnostic smi pme mpi maroc
Diagnostic smi pme mpi maroc
 
Rapport Global Compact • 2015
Rapport Global Compact • 2015Rapport Global Compact • 2015
Rapport Global Compact • 2015
 
dida-mind.pptx
dida-mind.pptxdida-mind.pptx
dida-mind.pptx
 
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.
Le ou les systèmes de management dans les entreprises en Algérie.
 
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE
Boubaddara Youssef: Guide pour la mise en place d'un système HSE
 
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinal
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinalRapport pratique intelligence économique au maroc fffffinal
Rapport pratique intelligence économique au maroc fffffinal
 
Gazette AFAR avril 2016
Gazette AFAR avril 2016Gazette AFAR avril 2016
Gazette AFAR avril 2016
 
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprise
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprisePECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprise
PECB Webinaire: Enjeux et intérêts d’implantation d’un SME dans une entreprise
 
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de Réanimation
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de RéanimationEnquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de Réanimation
Enquêtes "Culture de sécurité" auprès d’équipes d’Obstétrique et de Réanimation
 
programme de gestion des menace internes
programme de gestion des menace internesprogramme de gestion des menace internes
programme de gestion des menace internes
 
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenance
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenanceAgroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenance
Agroalimentaire, la gestion du turnover dans les équipes maintenance
 
Guide hse 2009
Guide hse 2009Guide hse 2009
Guide hse 2009
 
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEK
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEKMise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEK
Mise en place d'un dispositif de veille dans le cadre PACKTEK
 
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIE
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIETENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIE
TENDANCES DE MANAGEMENT AFRICAINES VOLUME 21 SERIE
 
Tendances de management africaines volume 21 serie 2
Tendances de management africaines volume 21 serie 2Tendances de management africaines volume 21 serie 2
Tendances de management africaines volume 21 serie 2
 
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecom
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecomveille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecom
veille strategique et intelligence economique cas d'entreprise Algerie Telecom
 
La veille stratégique
La veille stratégiqueLa veille stratégique
La veille stratégique
 
Management-environnementalChap12.ppt
Management-environnementalChap12.pptManagement-environnementalChap12.ppt
Management-environnementalChap12.ppt
 
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tous
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tousAFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tous
AFNOR Normalisation : les normes, un cadre de progrès pour tous
 

Plus de Abdelmalek Nezzal

Guide méthodologie catarisk
Guide méthodologie catariskGuide méthodologie catarisk
Guide méthodologie catariskAbdelmalek Nezzal
 
Les bonnes pratiques en médecine du travail
Les bonnes pratiques en médecine du travailLes bonnes pratiques en médecine du travail
Les bonnes pratiques en médecine du travailAbdelmalek Nezzal
 
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail v5 14112017
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail  v5 14112017Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail  v5 14112017
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail v5 14112017Abdelmalek Nezzal
 
Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.Abdelmalek Nezzal
 
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législation
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législationLe médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législation
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législationAbdelmalek Nezzal
 
Effets sur la santé et dangers professionnels
Effets sur la santé et dangers professionnelsEffets sur la santé et dangers professionnels
Effets sur la santé et dangers professionnelsAbdelmalek Nezzal
 
Introduction à la médecine du travail
Introduction à la médecine du travailIntroduction à la médecine du travail
Introduction à la médecine du travailAbdelmalek Nezzal
 
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérieMaladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérieAbdelmalek Nezzal
 

Plus de Abdelmalek Nezzal (11)

Guide méthodologie catarisk
Guide méthodologie catariskGuide méthodologie catarisk
Guide méthodologie catarisk
 
Le mercure nezzal
Le mercure nezzalLe mercure nezzal
Le mercure nezzal
 
The work ability index
The work ability indexThe work ability index
The work ability index
 
Les bonnes pratiques en médecine du travail
Les bonnes pratiques en médecine du travailLes bonnes pratiques en médecine du travail
Les bonnes pratiques en médecine du travail
 
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail v5 14112017
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail  v5 14112017Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail  v5 14112017
Confèrence de la médecine du travail à la santé au travail v5 14112017
 
Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.
 
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législation
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législationLe médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législation
Le médecin du travail, l'évolution des entreprise et la législation
 
Définitions ohsas
Définitions ohsasDéfinitions ohsas
Définitions ohsas
 
Effets sur la santé et dangers professionnels
Effets sur la santé et dangers professionnelsEffets sur la santé et dangers professionnels
Effets sur la santé et dangers professionnels
 
Introduction à la médecine du travail
Introduction à la médecine du travailIntroduction à la médecine du travail
Introduction à la médecine du travail
 
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérieMaladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérie
 

Prévention et productivité

  • 1. Prévention et productivité Pr NEZZAL Abdelmalek Université Badji Mokhtar, Faculté de Médecine, Annaba, Algérie Société Algérienne de médecine du Travail nezzal.abdelmalek@gmail.com
  • 2. Introduction: • la prévention des risques professionnels est intégrée dans les systèmes de management des grandes entreprises et des PME par le biais des systèmes normatifs tels que ISO, BS OHSAS, ILO….. • L'intérêt de cette démarche se justifie de jour en jour au regard des gains en productivité engendrés par une plus grande maîtrise des processus et une réduction des pertes. • Cette démarche s'imposait du fait d'une concurrence féroce à l'échelle mondiale sur les prix, la qualité et les délais.
  • 3. Introduction: • Des résultats non négligeables ont été ainsi obtenus, mesurables à l'aide d'indicateurs tels que la diminution de la fréquence et de la gravité des lésions d'origine professionnelle. À tel point que dans certaines grandes entreprises le "risque zéro" accidents est affiché comme objectif et donc estimé comme réalisable.
  • 4. Introduction: • À la suite de ces succès, de nombreux outils opérationnels et simples d'utilisation ont été développés pour les petites entreprises et l'organisation internationale du travail (ILO) en a fait la promotion dans les pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique dans des contextes ou les ressources ne sont pas toujours disponibles, et où le travail agricole et l'économie informelle sont dominants.
  • 5. Objectifs: 1- Faire le point sur les publications concernant la prévention et la productivité des entreprises en Afrique, 2- Décrire les coûts et les gains engendrés par les actions préventives, 3- Présenter les méthodes et outils utilisés dans la démarche participative d'évaluation des risques et d'intervention au sein des petites entreprises, 4- Illustrer par des exemples publiés la faisabilité et les résultats obtenus par quelques entreprises.
  • 6. Méthode: • Cet exposé est le fruit d'une recherche bibliographique sur Google scholar…et d'une expérience de plus de quarante années dans le domaine de la prévention en entreprise.
  • 8. I- Les publications Objectif 1: Faire le point sur les publications concernant la prévention et la productivité des entreprises en Afrique,
  • 9. • Google Scholar • Mots clef: Africa AND small AND enterprises AND prevention AND productivity AND ILO -HIV • Depuis Année 2012, Google scholar, Résultats : 1730 • Mots clef: Africa AND small AND enterprises AND prevention AND productivity AND ILO AND “occupational health safety” -HIV • Depuis Année 2012, Google scholar, Résultats : 478 • Après traitement nous avons retenu 88 articles concernant exclusivement l’Afrique. • Articles spécifiques : 34 • Articles sur le management: 53
  • 10. Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N 1 South Africa OHS Informal Workers, OHS Street Vendors, contractors HS regulations, contractor’s OSH management system, Compliance OHS Industries, OSH management qualification, CSR OHS mines, OHS construction workers, BSC safety construction, costs of construction accidents , indicators performance, Costs Accidents, Psychosocial risk, Manganese, Hazards Mining , construction electricity, Poultry Abattoir, Musculoskeletal Disorders, Safety fuel station, Silica Stoneworkers, Pulmonary , stress, early contractor involvement, sewing-machine operators, injuries . 25 2 Ghana OHS practices , OHS Organizational Commitment, Safety Culture Artisans, Factors inhibiting OHS Construction, health safety practices roof construction, Worker characteristics OHS, HS Practices Building Contractors, HS standards productivity, Non-Compliance HS Regulation Building, Human Resource HS, promoting construction HS, Safety Climate Learning , HS practices policies Electricity Company, Implications management, Building Construction, Safety tools building, Musculoskeletal, Health Street Vendors 18
  • 11. Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N 3 Ethiopia OSH practice & accidents severity, Workplace innovation OSH, Practices and Challenges OHS, Economic costs injuries, OHS construction, Older Workers, building construction, floriculture farm workers, injury and cement Hair Dressers, Occupational health safety, Cobble Stone Workers 12 4 Kenya Management OSH Programmes, OSH programmes performance power, Legal Framework OHS, OHS performance manufacturing, labour laws Small enterprises, OSH Employee Productivity, Occupational risk factors, OHS Electronic Media, OHS training injuries reduction, Key Performance Indicators Manufacturing Paint, Safety audit client satisfaction, Eye Safety, 12 5 Nigeria Ergonomic port, Human resource performance , Risk Management Manufacturing, organizational HS policies performance, ergonomics agricultural development, Safety Performance Construction, Safety Building Construction, Regulatory HS 8
  • 12. Cl Pays Publications (Mots clefs Titre) N 6 Tanzania Pesticide Informal Sector 1 7 Egypt Injuries Safety Climate 1 8 Uganda Awareness HS farmers, Construction accidents 2 9 Zambia Personal Protective Equipment 1 10 Mozambique Dust and quartz 1 11 Soudan TQM OSH 1 12 Guinea Strategic Management HSE Risks 1 13 Liban Contractor safety, health 1 14 Botswana OHS management practices 1 15 Tanzania Owner Managers' perception Regulations 1 16 Gambia Risk factors occupational injuries 1
  • 14. Une revue de la littérature sur la santé et sécurité au travail dans les économies émergentes : Le cas de l’Afrique du sud : Dingani Moyo et col 2015 •Dans les 4 pays étudiés , les services de santé et sécurité au travail sont partagés entre 3 ministères la Santé, le Travail et les Mines ainsi que parfois l’ environnement et l’agriculture, •Les 4 pays sont à des niveaux différents de construction de leur arsenal juridique •L’inadéquation des ressources humaines et de l’expertise en santé sécurité au travail constituent les contraintes majeures rapportées, •L'Afrique du sud a un système plus mature que ceux du Zimbabwe, de la Zambie, et du Botswana. •L’insuffisance de formation spécialisée dans les services de santé au travail, comme la formation spécialisée en médecine du travail, sont rapportés comme un désavantage au Zimbabwe, en Zambia, et au Botswana.
  • 15. Une revue de littérature concernant les actions préventives dans les petites entreprises: Peter HASLE and col in 2005 : •Il y'a eu une augmentation du nombre d'études dans les PME ces dernières années. •La communauté de chercheurs est disséminée entre différentes disciplines et institutions. •L'évaluation de l’efficacité et applicabilité des études d'intervention est insuffisante. •Les travailleurs des PME sont exposés à des risques plus élevés que ceux des grandes entreprises. •Les PME ont des difficultés à contrôler les risques. •Les actions préventives les plus efficaces semblent être les plus simples et les moins coûteuses. •Elles sont diffusées par le biais de contacts personnalisés et directs. •Des recherches supplémentaires sont indiquées pour étudier l'ensemble du système préventif: intermédiaires, méthodes et résultats des actions préventives.
  • 16. Une autre revue de la littérature s'est intéressée aux études réalisées depuis 1980: Kassu Jilcha et col 2016. - Diverses caractéristiques de la santé et sécurité au travail sur les lieux de travail ont été déterminées comme résultant de l'absence d‘implication des employés aux actions préventives et de l’exposition aux sources de danger de l'environnement interne et externe. -De nombreuses recherches ont été limitées par l'absence d'une approche multidisciplinaire -L'autre aspect est que les mécanismes de transfert du savoir sont perdus. - Quelques recherches se sont focalisés exclusivement sur la santé sans prendre en compte les autres aspects de santé et sécurité au travail.
  • 17. Les autres études mettent l’accent sur d’autres aspects,
  • 18. • Les approches participatives sont en train de gagner de l'importance dans divers secteurs. • Récentes expériences relatives à la prévention et la promotion de la qualité de vie au travail particulièrement dans les PME. • L'accent mis sur la prévention primaire à l'initiative des employés et des managers est générale. • Les étapes participatives construites sur les bonnes pratiques locales apportent de nombreuses améliorations sur les lieux de travail particulièrement surtout lorsqu’elles sont facilement réalisables et peu coûteuses.
  • 19. • La conception et l'utilisation d'outils adaptés localement jouent un rôle dans l'amélioration dans chaque situation. • L'efficacité des approches participatives avec ces outils est démontré par leur diffusion à plusieurs secteurs et par de nombreuses études d'intervention. • Dans le contexte local, un réseau de formateurs est essentiel pour entretenir les activités d'amélioration. • Avec le support adéquat d'un réseau de formateurs entrainés à l'utilisation des outils , les approches participatives vont continuer à être le facteur clef pour un management proactif dans diverses situations de travail.
  • 20. II-Les gains engendrés par la prévention 2- Décrire les coûts et les gains engendrés par les actions préventives,
  • 21. • En 2010 et 2013, l’ Association internationale de la sécurité sociale (AISS) lance une étude internationale pour répondre à la question l’adoption d’ une stratégie de prévention en milieu de travail est elle avantageuse sur le plan microéconomique? • Intitulée: «Calcul du rendement de la prévention pour les entreprises au plan international: coûts et avantages des investissements dans la sécurité et la santé au travail».
  • 22. La comptabilité de la prévention: • Utilise des mesures qualitatives et quantitatives, • Afin d’ élaborer une analyse coût-bénéfices • L’ indicateur clef de la performance est le «Rendement de la prévention» (ROP)
  • 23. Hypothèse: • 1- Prévention globale • 2-Impact avancées sociales et technique (-) • 3- Coût intégré de la sécurité (-)
  • 24. Méthode - Entretiens: •ont été analysés au moyen d’ entretiens standardisés, •Auprès des propriétaires d’ entreprise, contrôleurs, agents de sécurité, membres du comité d’ entreprise.
  • 25. Méthode Entreprises •Sélectionnées total, 300 sociétés provenant de 15 pays ont participé aux entretiens. •Sur un large échantillon.
  • 26. Analyse • Les données ont été analysées de façon descriptive, afin d’ établir un bilan intégré de prévention pour les sociétés participantes, • mais aussi analytique, afin d’ identifier les corrélations statistiquement significatives.
  • 27. Impact de la sécurité et la santé au travail dans certaines branches d’ activité 1 = aucun impact 6 = impact très fort
  • 28. Effets de la sécurité et de la santé au travail dans l’ entreprise 1 = aucun effet 6 = effet très fort
  • 29. Impact de l’ accroissement des investissements en prévention sur les coûts d’ exploitation
  • 30. Rendement de la prévention ROP Moyenne = 2,2
  • 31. Types d’ avantages signalés
  • 32. Coûts et bénéfices de la prévention pour les entreprises Coût prévention (entreprises) Euro/Employé/An 2011 2013 Avantages prévention (entreprises) E/Emp/An 20112 20133 Equipements individuels de protection 168 159 Economies prévention perturbations 566 506 Conseils sécurité soutien médical 278 251 Economies prévention perte de temps 414 386 Formation prévention 141 142 Valeur ajoutée motivation satisfaction 632 561 Examens médicaux préventifs 58 56 Valeur ajoutée qualité produits 441 400 Coûts organisationnels 293 235 Valeur ajoutée innovations produits 254 229 Coûts d’investissement 274 241 Valeur ajoutée image entreprise 632 563 Coûts initiaux 123 116 Coûts initiaux 0 0 Total des coûts 1334 1200 Total des coûts 2940 2645
  • 33. Pour conclure sur les gains • les entreprises peuvent espérer un retour potentiel de 2,20 FCFA(ou toute autre monnaie) pour chaque FCFA (ou toute autre monnaie) investi dans la prévention, par année et par salarié. • Les entreprises ont économiquement intérêt à investir dans la prévention. • La sécurité et la santé est une obligation légale pour les employeurs qui est bénéfique pour les employés, mais constitue également un facteur de réussite de l’ entreprise.
  • 34. III- Les méthodes et outils utilisés 3- Présenter les méthodes et outils utilisés dans la démarche participative d'évaluation des risques et d'intervention au sein des petites entreprises.
  • 35. 11 22 Mauvaises conditions de travail Problèmes de santé sécurité au travail Dispositions inefficaces concernant le travail Travailleurs blessés et mécontents Productivité et gains amoindris Pertes et possibilités d’échec Les PME sont souvent dans un cycle de travail non productif
  • 36. 1- Évaluation des risques professionnels BS OHSAS Étape 1 Identifier les dangers, Étape 2 Décider qui peut être atteint et comment Étape 3 Évaluer les risques et décider des précautions Étape 4 Enregistrer les résultats et les implanter Étape 5 Faire une revue de l’évaluation et mettre à jour si nécessaire,
  • 37. 2- WISE: (Work Improvement in Small Enterprises) Amélioration des conditions de travail dans les petites entreprises,
  • 38. BUT DE WISE • Des lieux de travail améliorés et plus productifs pour tous Le but consiste à fournir, en utilisant la méthode WISE, une base offrant des conseils pratiques et profitables aux propriétaires et gestionnaires des PMEs. Ainsi, les entreprises peuvent mettre en œuvre des changements simples et rentables afin d’en améliorer les conditions de travail. Ces améliorations sont conçues pour augmenter la productivité, la qualité et les bénéfices accrus, tant pour l’entreprise que ses travailleurs, à court et à long terme.
  • 39. MÉTHODE WISE • La méthode WISE est claire et simple. • Elle est basée sur une volonté d’améliorer l’activité de l’entreprise. • Des sessions de formation interactive présentent des outils et des techniques aux propriétaires et gestionnaires pour améliorer leurs entreprises. • WISE encourage les dirigeants des PME à travailler avec cette méthode et à profiter de la méthode WISE. • Plus important encore, la méthode WISE est fondée sur une approche positive d’apprentissage mutuel et elle évite la critique négative.
  • 40. PRINCIPES WISE • 1- S’appuyer sur les pratiques locales • 2- Recourir à l’apprentissage par l’action • 3- Encourager échange d’expérience • 4- Lier les conditions de travail aux autres objectifs • 5- Se concentrer sur les réalisations • 6- Favoriser la participation des travailleurs
  • 41. FORMATION WISE • La formation WISE met l’accent sur la participation des entrepreneurs et des travailleurs sur la formulation d’idées, sur l’établissement de priorités d’amélioration et sur l’implantation de changements sur les lieux de travail.
  • 42. Environnement physique: 8 Modules 1- Manutention stockage 2-Aménagement des postes de travail 3-Sécurité et performance des machines 4-Contrôles des matières dangereuses 5-Eclairage 6-Installation et services de bien être 7-Aménagement des locaux 8 -Environnement
  • 43. Environnement social : 7 Modules 1-Gestion du temps de travail 2-Climat de travail positif 3-Protection de la maternité 4-Organisation du travail 5-Supervision et motivation des travailleurs 6-Conciliation travail famille 7-Salaires et avantages sociaux
  • 44. Gains à réaliser Meilleure réussite en affaires Lieu de travail plus efficace Gestionnaires plus satisfaits Travailleurs plus productifs Travailleurs plus satisfaits Investissements peu coûteux dans des améliorations simples et permanentes
  • 45. 3- WIND: (WORK IMPROVEMENT IN NEIGHBOURHOOD) AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
  • 46. • La méthode de formation action WIND apporte des réponses appropriées à des problèmes de santé et sécurité au travail et d’amélioration de la productivité des acteurs de l’économie rurale. WIND
  • 47. Tirant ses principes fondamentaux de la méthode WISE la méthode WIND fait ses preuves en aidant les petits exploitants agricoles à résoudre leurs problèmes: -de stockage et de manutention, -postures et d’organisation du travail, -contrôle des substances dangereuses, -la sécurité liée à l’utilisation des machines , -le bien être , WIND
  • 48. S’appuyant sur des bonnes pratiques documentées et tirées du savoir-faire local la méthode WIND et les matériaux didactiques qui l’accompagnent ont été traduits et adaptés au Kirghizstan, Kazakhstan, Tadjikistan, Moldavie et dans les pays de l’Amérique Centrale. WIND
  • 49. 4-WIIE (Work improvement informal economy) Amélioration des conditions de travail dans l’économie informelle,
  • 50. • Les conditions de travail inadéquates pour la santé et la sécurité sont évidentes dans le secteur informel. • Les travailleurs du secteur informel n'ont pas les informations ni les moyens techniques ni les ressources nécessaires pour implanter les actions préventives. WIIE
  • 51. • La protection de la santé et du bien être des travailleurs dans le secteur informel est un défi qui ne peut être relevé que par une approche intégrée pour la promotion de la santé, la protection sociale et la création d'emploi. • Des méthodes innovantes pour prévenir les accidents du travail, les maladies et les risques liés à l'environnement doivent être développées sur les lieux de travail, à l'aide de mesures soutenues alliant coût et efficacité afin de les pérenniser dans le secteur informel. WIIE
  • 52. • S'appuyer sur les institutions locales pour progressivement étendre la protection sociale est un point critique. • Une attention spéciale doit dédiée pour la sensibilisation des décideurs politiques, des autorités municipales, et les inspections du travail pour qu'elles modifient progressivement leur traditionnel rôle vers une approche préventive et de promotion. • L'extension de la médecine du travail au travailleurs du secteur informel en incorporant celle-ci dans les services de santé publiques au niveau local et en établissant un lien avec les soins de premiers secours et à la prévention sur les lieux de travail. WIIE
  • 53. 5- SOBANE Expertise Analysis Observation Screening Sophistication Coûts Expertise Nombre de situations de travail Nombre de facteurs de risques Prévention
  • 55.
  • 56.
  • 57.
  • 58.
  • 59.
  • 60.
  • 61.
  • 62. 6- LES 5 S Le Lean Manufacturing est originaire du Toyota Production System 1933: Toyota est fondé 1940-45: En cours de faillite 1950-1960: Taiichi Ohni modifie le système de Production, 1974- 1985 : Toyota devient 1er Exportateur 1985 Toyota produit à l’extérieur du Japon 1990 Naissance du Lean management
  • 63. Qu’es ce que le LEAN? • La production est dite « Lean » en anglais veut dire « mince » parce qu’elle utilise les ressources avec économie: Heures travaillées, outils, espace….. • Le stockage est réduit à son maximum et elle veille à produire avec beaucoup moins de défauts.
  • 64. 5 S organisation de l’espace pour faire apparaitre les défauts et les éliminer. Méthode visuelle simple Identifier , éliminer, gaspillages Garder espace de travail dans de bonnes conditions,
  • 65. 5 S en japonais 1- SEIRI 2-SEITON 3-SEISOU 4-SEIKETSU 5-SHITSUKE Trier Ordonner Briller Standardiser Maintenir Sort Straighten Shine Standardize Sustain
  • 66.
  • 67. Objectif des 5S • Améliorer l’espace de travail, • Mettre en place un système organisé pour maintenir cet espace. • Améliorer les conditions de travail, Opérations stables Progrès continu
  • 68. 5 étapes nécessaires pour réussir son 5 S Identifier et éliminer les gaspillages Maintenir , Améliorer Trier Ordonner Briller Standardiser Maintenir Vérifier les besoins Déposer de façon optimale , Propreté Contrôle visuel Animer Éliminer le superflu Management visuel Identifier les contaminations Standards Check list Progresser
  • 69. Bénéfices 5 S Personnes Qualité Performance Sécurité, Environnement, motivation, maintenance Émergence des défauts Standardisation Réduction des temps et délais Productivité Réduction des bris Réduction gaspillage
  • 70. IV- Des exemples: • 4- Illustrer par des exemples publiés la faisabilité et les résultats obtenus par quelques entreprises.
  • 72. Entreprises et actions préventives / Effectifs OPPBTP
  • 73. Étude sur l’impact des actions préventives sur la performance des entreprises,
  • 75. Typologie des actions de prévention OPPBTP OPPBTP
  • 77.
  • 78.
  • 80.
  • 97. Conclusion • En conclusion l'intérêt de la mise en place de programme de prévention intégré à un management participatif dans une approche d'amélioration continue n'est plus à démontrer. • Néanmoins malgré leurs efforts les institutions et les collectivités en Afrique ont à relever le défi dans un contexte où le travail en milieu "agricole" et "informel" et dans les microentreprises familiales sont dominants. • La mutation des PME en Afrique constituent un véritable challenge à relever.

Notes de l'éditeur

  1. La comptabilité de la prévention est utilisée dans cette étude,
  2. L’hypothèse retenue est que la prévention en milieu de travail est envisagée globalement, sans tenir compte des mesures de prévention individuelles. De même, on ne prend pas en considération l’ impact des avancées sociales et techniques, ni le coût intégré de la sécurité associé à l’ achat d’ équipements.
  3. Les effets microéconomiques de la prévention au travail ont été analysés au moyen d’ entretiens standardisés, menés auprès d’ experts (par exemple, propriétaires d’ entreprise, contrôleurs, agents de sécurité, membres du comité d’ entreprise) dans les entreprises sélectionnées.
  4. Cette approche n’ est pas sans risques. D’ une part, un échantillonnage sélectif d’ entreprises déjà concernées par la prévention risque de déboucher sur des résultats positifs supérieurs à la moyenne. D’ autre part, les entreprises qui s’ impliquent peu en matière de prévention pourraient ne pas être en mesure d’ évaluer de façon fiable les bénéfices qu’ elles pourraient en retirer; plus précisément, les évaluations faites par ces entreprises risquent d’ indiquer des résultats encore supérieurs à la moyenne, les avantages potentiels de la prévention restant pour ces entreprises largement inexploités.
  5. La prévention a été jugée particulièrement positive dans les branches d’ activité où cette préoccupation est traditionnellement présente, à savoir la production, les transports et l’ entreposage.
  6. Les effets directs de la prévention étaient également plus prononcés en ce qui concerne la réduction et la prise de conscience accrue des risques, et la diminution des comportements dangereux et des accidents. Quant aux effets indirects, ils concernent principalement l’ amélioration de l’ image de la société et le renforcement de la culture d’ entreprise,
  7. Le rendement de la prévention (return on prévention, ROP), dont le ratio moyen s’ établit à 2,2 pour l’ ensemble des pays. Ce chiffre a été calculé par la méthode de la moyenne tronquée ( -5% plus élevé et plus bas),
  8. Les entreprises ont considéré que l’ effet était particulièrement notable en ce qui concerne l’ amélioration de la motivation et de la satisfaction des employés, ainsi que l’ amélioration de l’ image de l’ entreprise.