SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  41
Télécharger pour lire hors ligne
DEDICACES
A ceux qui nous ont indiqués la bonne voie en nous rappelant que la volonté est la clé de la
réussite et qui ont attendus avec patience les fruits de leur bonne éducation...
« Nos Parents »
A ceux qui nous ont été toujours la garantie d’une existence paisible et d’un avenir radieux …
« Nos belles familles »
A Ceux qui nous ont soutenus, encouragés et qui ont appréciés nos efforts et crées le milieu
favorable, l’ambiance joyeuse et l’atmosphère joviale pour procurer ce travail.
« Nos chers amis »
A Toutes ces personnes que nous avons senties redoutable de leur dédier ce modeste travail avec nos
vifs remerciements et les expressions respectueuses de notre profonde gratitude.
REMERCIEMENTS
Avant d’entamer au vif notre rapport, nous tenons à présenter d’abord nos sincères
remerciements à notre Parrain Mlle OUKRID Ghada pour ses conseils, ses grandes
disponibilités vis-à-vis des stagiaires, pour l’accueil chaleureux, et pour l’aide qu’il nous a
apporté tout au long de ce travail. Avec tout notre respect, nous adressons ainsi nos
sincères remerciements aux agents de l’atelier électrique de l’unité 03Nord et auxagents qui
travaillent au chantier, pour tout l’aide et le soutien qu’ils nous ont donné durant la période
de stage, ainsi nous tenons à remercier les agents de service statistiques et performances et
particulièrement M.AGHZDIS JAMAL et M.HAIDA Nour-eddine. Nous remercions
également tous ceux qui ont veillé à ce que ce travail soit ce qu’il est, leurs conseils,
instructions, suggestions ou contributions. Nous tenons à remercier également toute
personne qui a contribuée à l’accomplissement de ce modeste travail.
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION GENERALE........................................................................................................................................................................ 6
chapitre1: Présentation de l’entreprised'accueil……………………………………………………………………………………………….….7
I- Présentation générale :............................................................................................................................................................................. 7
1- Fiche technique du groupe OCP :...................................................................................................................................................... 7
2- Historique :......................................................................................................................................................................................... 7
3- Profil OCP: ...................................................................................................................................................................................... 11
4- -Statut juridique de l'OCP :.............................................................................................................................................................. 13
5- La production du groupe :................................................................................................................................................................ 14
6- Les exportations du groupe :............................................................................................................................................................ 14
II. Description Jorf Lasfar :........................................................................................................................................................................ 15
1- Atelier sulfurique :............................................................................................................................................................................ 16
2- Atelier Engrais :................................................................................................................................................................................ 16
3- Atelier phosphorique :...................................................................................................................................................................... 16
4- les différentes étapes de la production de l’acide phosphorique :.................................................................................................... 17
5- Stockage et décantation de l’acide concentré :.........................................................................................................................22
Chapitre 2:méssion et travaux realiser…………………………………..……………………………………………………...…23
1. INTRODUCTION: .......................................................................................................................................................................23
2. Classification des équipements électriques selon la méthode TDPC : ................................................................................23
3. Plan de maitenaince préventive…………..……...……………………………............................................................34
4. Pareto…………..……………………………………………………………………………………………………..38
6.CONCLUSION.. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………40
7. CONCLUSION GENERAL……………………………………………………………………………………….……40
Bibliographie………………………………………………………………………………………………..………………41
LISTE DES FIGURES
Figure 1 : Historique de l’OCP .................................................................................................10
Figure 2 : Chiffres clés 2013.....................................................................................................11
Figure 3 : La chaine de valeur dans l’industrie de phosphate ...................................................12
Figure 4 : Unité de broyage du phosphate ................................................................................18
Figure 5 : Section d’épaississement..........................................................................................19
Figure 6 : Attaque filtration ......................................................................................................20
Figure 7 : Filtration...................................................................................................................21
LISTE DES TABLEAUX
Tableau 1 : Indices de méthode TDPC ...................................................................................24
Tableau 2 : Equipements .........................................................................................................25
Tableau 3 : Critères de la méthode TDPC ..............................................................................29
Tableau 4 : Score des équipements .........................................................................................32
Tableau 5 : Classification........................................................................................................34
Tableau 6 : Plan de maintenance préventive du moteur ..........................................................35
Tableau 7 : Plan de maintenance préventive des tableaux électriques ....................................36
Tableau 8 : Plan de maintenance préventive du transformateur .............................................37
Tableau 9 : Plan de maintenance préventive du variateur de vitesse......................................38
Tableau 10 : Tableau de pareto ...............................................................................................38
Tableau 11 : Graphe de pareto .................................................................................................39
INTRODUCTION GENERALE
L’atelier phosphorique a pour activité la production d’acide phosphorique. Il est constitué de
huit (8) lignes de production, chacune d’elle comprend les unités suivantes : unité de
broyage de phosphate (4 lignes) ; unité d’épaississement du phosphate (4 lignes) ; unité
d’Attaque – Filtration ; unité de stockage d’acide à 29% en P2O5 ; unité de concentration ;
unité de stockage d’acide à 54% en P2O5 ; unité de prétraitement (dans la zone Nord) ;
Unité de traitement (dans la zone Sud).
L’alimentation électrique des unités d’épaississement et Attaque Filtration est assurée par
deux postes de distribution électrique moyenne tension (MT) et quatre postes de distribution
électrique basse tension (BT). Les équipements électriques de ces unités sont des
équipements stratégiques dans le processus de production d’acide phosphorique.
Ces équipements présentent parfois des problèmes qui entraînent leur dégradation, leur
indisponibilité, une charge de travail importante, une diminution de la durée de vie prévue de
ces équipements, etc. …
Certains de ces problèmes sont déjà résolus alors que d’autres subsistent encore. Le but du
présent travail est d’identifier les problèmes électriques qui subsistent dans l’unité 03Sud de
l’attaque filtration de l’atelier phosphorique, de les analyser et de les résoudre en apportant les
modifications nécessaires pour améliorer la sécurité et la disponibilité de cette unité.
Ce travail comporte :
-Une première partie dédiée à la présentation du groupe OCP et le traitement du
principe de fonctionnement de la production d’acide phosphorique et les différentes
transformations au niveau du cycle de production.
-La deuxième partie est consacrée à l’étude et à l’analyse des problèmes liés à
la sécurité et à la disponibilité des équipements et installations électriques ;
7
Chapitre 1 : Présentation de l’entreprised'accueil
I- Présentation générale :
1- Fiche techniquedu groupeOCP :
 Numéro du registre de commerce : Casablanca 40.327
 Date de création : Dahir du 07/08/1920
 Mise en place de la structure du groupe : Juillet 1975
 Siège social : Angle Route d’El Jadida et BD de la grande ceinture, B.P 5196 Casa
Maarif –Casablanca-
 Président Directeur Générale : Mr. Mostafa TERRAB
 Secteur d’activités : Extraction, valorisation et commercialisation des Phosphates et
Produits dérivés
 Effectif : 22.677, dont 725 ingénieurs
2- Historique :
La première découverte d’indices de phosphate au Maroc remonte à 1905. C'était dans le
bassin des Meskala, au centre du pays. Elle n'avait alors pas suscité un intérêt notable. La
découverte de phosphate exploitable a eu lieu en 1917 à Oued Zem, dans le Nord du pays,
lors de travaux de terrassement d’une voie de chemin de fer.
La recherche géologique proprement dite sur les phosphates marocains a démarré avec la
création de l’Office Chérifien des Phosphates en 1920 par un dahir royal.
Les ressources phosphoriques du Royaume se répartissent en 4
8
Principaux bassins sédimentaires qui sont, du Nord au sud :
 Bassin des Ou lad Abdoun (région de Khouribga)
 Bassin des Gantour (régions de Youssoufia et Benguerir)
 Bassin des Meskala (régions d’Essaouira, Chichaoua et IminTanout)
 Bassin de Oued Eddahab (régions de Laâyoune et Boucraâ)
Ces phosphates sont formés de grains de taille généralement comprise entre 40 et 215 µm.
Les faciès de la série phosphatée marocaine sont caractérisés par une grande diversité, tant
sur le plan spatial que temporel.
Les ressources géologiques de phosphate en place mises en évidence au 1er janvier 1997
sont estimées à près de 85 milliards de m3, de concentration en P2O5 pouvant atteindre
35%.
9
10
Figure 1 : Historique de l’OCP
11
3- Profil OCP:
Figure 2 : Chiffres clés 2013
En tant que leader mondial sur le marché des phosphates et de ses dérivés, OCP est un acteur
clé du marché international, depuis sa création en 1920. Avec près de 30% de part de marché
mondiale, le Groupe est le premier exportateur de roche phosphatée et d’acide phosphorique,
ainsi que l’un des plus grands producteurs d’engrais dans le monde.
Totalement intégré, le Groupe intervient sur tous les maillons de la chaîne de valeur dans
l’industrie des phosphates, allant de l’extraction du minerai et la fabrication d’acide
phosphorique, à la production d’engrais. La variété et la qualité des gisements de phosphate
au Maroc sont parmi les meilleures au monde et assurent la richesse des produits d’OCP. La
stratégie commerciale du Groupe est basée sur le développement d’un portefeuille de
12
produits innovants et de qualité qui peuvent être adaptés à divers sols et cultures. La grande
capacité industrielle d’OCP, associée à son système de production flexible, assure une
structure de coûts optimisée.
Figure 3 : La chaîne de valeur dans l’industrie de phosphate
Selon l’USGS, les plus grandes réserves mondiales de phosphates se trouvent au Maroc, et
le Groupe OCP possède un droit d’accès exclusif à ces dernières. Avec les besoins globaux
en nourriture qui augmentent, le Groupe OCP est engagé dans un programme
d’investissements sur le long terme destiné à augmenter la capacité de production de
phosphates et d’engrais, obtenir une efficacité en matière de coûts, investir dans la R&D
pour développer de nouvelles technologies, et développer l'expansion internationale du
Groupe.
4- -Statutjuridique de l'OCP :
Le groupe OCP a été constitué sous la forme d’un organisme d’état, avec une gestion
autonome. Mais étant donné le caractère de ses activités commerciales et industrielles, il est
doté d’une organisation lui permettant d’agir avec les mêmes mécanismes que les entreprises
privées.
L’OCP fonctionne ainsi comme une société dont le seul actionnaire est l’état, il est dirigé par
un Directeur Général nommé par Dahir. Le conseil d’administration est présidé par le
Premier Ministre. En ce qui concerne la gestion financière, elle est entièrement séparée de
celle de l’Etat.
Chaque année, l‘OCP établit son bilan, son compte d’exploitation et ses prix de revient
comme les entreprises privées. L’OCP est inscrit aussi au registre du commerce et soumis
sur le plan fiscal aux mêmes obligations que n’importe quelle autre entreprise privée
(patente, droits de douanes, taxes à l’exploitation, impôts sur les salaires, impôts sur les
13
bénéfices, etc.).
L’OCP occupe une place de leader que ce soit, à l’échelle nationale qu’internationale. Il
joue un rôle primordial sur le plan économique et social par la source des revenus qu’il
présente et par le nombre d’agents qu’il emploi.
Il faut marquer que le groupe OCP et ses filiales bénéficient de deux Principaux privilèges
qui sont comme suit :
 Le premier exportateur mondial de phosphate brut.
 Le premier exportateur mondial de l’acide phosphorique
 Le premier exportateur mondial de phosphate sous toutes formes.
5- La production du groupe :
Maroc phosphore (ex : Maroc Chimie)I & II, à Safi, peut produire 270.000 t/a P2O5 d'acide
phosphorique, 500.000 t/a de superphosphate triple (TSP), 80.000 t/a d'un engrais binaire
consommé localement (19.38.0) et 250.000 t/a d'un engrais NPK (14.28.14) qui est aussi
vendu exclusivement aux agriculteurs marocains.
Maroc Phosphore I & II, à Safi, à une capacité de production de 1.110.000 t/a d'acide
phosphorique et de 300.000 t/a de phosphate monoatomique (MAP).
Maroc Phosphore III - IV, à Jorf Lasfar, a la capacité de produire 1.400.000 t/a d'acide
phosphorique, 850.000 t/a de phosphate diammonique (DAP) et 850.000 t/a de TSP ou
DAP. Au total, les deux sites étaient initialement conçus pour produire 2,8 millions de
tonnes P2O5 d'acide phosphorique par année. Environ la moitié de la production est
concentrée puis exportée comme produit semi-fini (acide phosphorique marchand) tandis
que l'autre moitié est granulée localement en engrais solides. La majeure partie de ces
engrais, où le DAP est largement prédominant, est expédiés hors du pays car 300.000 à
350.000 tonnes seulement sont vendues aux clients locaux. Une partie des engrais exportés
14
est livrée dans des sacs.
A l'heure actuelle, la plupart des unités d'acide phosphorique subissent un revamping qui
aboutira à une augmentation substantielle de capacité.
6- Les exportations du groupe :
Le Maroc est traditionnellement premier exportateur mondial du phosphate brut, avec
plus du tiers du commerce international, et pour l'acide phosphorique, avec
approximativement la moitié du marché. Le pays est troisième exportateur mondial d'engrais
solides.
Le Groupe OCP a exporté 11,14 millions de tonnes de phosphate en 2002. Ses
exportations en 2001 étaient de 10,85 millions de tonnes. Les trois premiers importateurs de
phosphate marocain restent les Etats-Unis (2,7 millions de tonnes), l’Espagne (1,6 million de
tonnes) et le Mexique (1,1 million de tonnes).
Les exportations d'acide phosphorique marchand ont atteint 1,58 millions de tonnes P2O5 en
2002, en augmentation de 7,5% par rapport à 2001. L'INDE est régulièrement le principal
acheteur de l'acide marocain, comptant pour environ 50% des exportations totales.
Les exportations d'engrais solides (DAP, MAP et TSP) ont totalisé 2,2 millions de tonnes en
2002, contre 2,4 millions de tonnes en 2001.
Globalement, le Groupe OCP est le premier exportateur mondial de phosphate sous toutes
ses formes avec une part de marché d’environ 28 % en 2002.
II. Description Jorf Lasfar :
L’année 1986 a connu la naissance ainsi que le démarrage d’un nouveau site de valorisation
de phosphate, situé à 25 KM d’EL JADIDA, le site Maroc phosphore III et IV intégré dans
le groupe OCP.
Sur plan ainsi que géographiquement le complexe industriel Maroc phosphore III et IV se
15
répartit en trois usines principales :
a-IMACID (Indo- Maroc acide phosphorique) :
Cette usine produit l’acide phosphorique a démarré en 1999 en partenariat avec le groupe
Birla (inde).
b-EMAPHOS : (Euro-Maroc-Phosphore) :
Cette usine a démarré en 1999 dans le but de produire l’acide phosphorique purifié (62%) en
partenariat avec la Belgique et l’allemande.
c-MAROC PHOSPHORE :
Elle comprend divers ateliers de production.
Les ateliers de production sont :
1- Atelier sulfurique :
C’est un atelier de production d’acide sulfurique :
6 lignes (A, B, C, X, Y et Z) de production d’une capacité nominale de 265 TMH/j d’acide
sulfurique.
- Unité de stockage et de transfert de soufre liquide.
- Unité de stockage et de transfert d’acide sulfurique.
2- Atelier Engrais :
Il est destiné à la fabrication des différents types d’engrais : DAP, MAP, TSP, ASP et NPK.
La production de chaque ligne est de l’ordre de 1440 T/J.
3- Atelier phosphorique :
16
L’atelier phosphorique, là où on a effectué notre stage, est la partie principale du complexe,
dans cet atelier, on produit l'acide phosphorique qui consiste sur l'attaque du phosphate par
l'acide sulfurique H2SO4.
L'élément phosphorique participe à la fabrication de plusieurs produits : engrais,
alimentation, plastifiants, produits pharmaceutiques.
4- les différentes étapes de la productionde l’acide phosphorique:
 Broyage :
o But : Le broyage est une opération de fragmentation du phosphate brute dans le
but de réduire la granulométrie du phosphate < 400 μm pour augmenter la
surface d’attaque du minerai par l’acide sulfurique pour atteindre un bon
rendement d’attaque chimique.
o Description du procédé de broyage : Le broyage a pour but d’augmenter la
surface d’attaque des phosphates. En effet la réaction chimique est d’autant plus
facile que la surface solide offerte aux réactifs est plus grande. L’opération
consiste à un broyage des phosphates en utilisant un broyeur à boulets jusqu'à
une granulométrie bien déterminée. Les fines formées sont aspirées vers un filtre
à manche, où une grande quantité de ces fines est arrêtée, alors qu’une fraction
est évacuée à l’atmosphère via des cheminées.
17
Figure 4 : Unité de broyage du phosphate
 Epaississement de la pulpe de phosphate
Le groupe OCP a installé des pipelines à boues qui ramènent le phosphate à partir de
Khouribga jusqu’au terminal situé à Jorf Lasfar pour livrer la suspension de phosphate,
pulpe, aux différentes entités du pôle industriel avec un taux de solide arrivant à 50%, la
pulpe est livrée dans le bac de réception et maintenue en agitation pour éviter sa décantation,
puis pompée par la suite vers l’épaississeur (figure 5) d’une façon tangentielle à travers une
gouttière. Au sein de l’épaississeur, la pulpe est diluée en premier lieu avec l’eau claire
surnageant, résultant de la décantation, en haut du l’épaississeur en vue d’atteindre un taux
de solide de 10 % et par la suite elle est mélangée avec le floculant. Le but de la dilution est
d’augmenter la surface de contact des particules avec le floculant. La pulpe évacuée est
recyclée à l’aide d’une pompe soit vers le haut de l’épaississeur ou vers son bas selon le
besoin afin d’atteindre la masse volumique désirée pour le soutirage vers le réacteur qui
varie de 1600 à 1700 Kg/m3 [1].
18
Figure 5 : Section d'épaississement
 Attaque filtration
L’attaque filtration : Le phosphate broyé est attaqué par l’acide sulfurique concentré à 98,5%
et l’acide phosphorique moyen (18 à 22% de P2O5) en milieux aqueux. Le mélange donne
une bouillie. La filtration de cette bouillie consiste à séparer l’acide phosphorique 29%
P2O5 du phosphogypse (*) via un filtre rotatif. Le produit est ensuite stocké dans des bacs
de décantation.
19
Figure 6 : Attaque filtration
Section filtration :
La filtration est une opération de séparation entre deux phases liquide et solide qui permet
d'éliminer le solide contenu dans la bouillie grâce à un filtre UCEGO soumis à vide.
Le filtre est divisé en 5 partie distingués : pré secteur, secteur fort, secteur moyen, secteur
faible et lavage toiles
20
Figure 7 : Filtration
 Concentration
L’installation de concentration permet par évaporation d’eau d’élever la teneur en acide 29%
à 54% en P2O5.
La chaleur nécessaire à l’évaporation est fournie par la vapeur basse pression, cette vapeur
transmet la chaleur à l’acide en circulation dans la boucle, par l’intermédiaire d’un
échangeur de chaleur.
La séparation acide vapeur s’effectue dans le bouilleur à une pression de 60mmHg et à une
température de 78°C.
La vapeur de pression utilisée est obtenue à l’aide d’un transformateur qui reçoit la vapeur
moyenne pression de la centrale thermique.
L’acide concentré est ensuite refroidi et clarifié avant le stockage fin.
21
5- Stockage et décantation de l’acide concentré :
L’acide concentré est préalablement stocké dans un réservoir de stockage maintenu agité
par un agitateur. Par débordement du réservoir via une rigole ouverte, l’acide entre dans le
tube central d’un décanteur. Un ajout de floculant est prévu dans cette rigole, avant entrée
Dans le décanteur pour régler le taux de solide de l’acide. Le solide décanté est raclé sur le
fond du décanteur par le racleur de manière à le ramener vers le cône central d’extraction.
Les boues sont pompées vers le premier réservoir de stockage d’acide faible ou le
décanteur.
L’acide clair déborde alors dans la colonne liquide d’où il est pompé vers le bac de
stockage. L’acide clarifié est pompé vers le stocke principale à MPIII et IV pour être
Commercialisé.
6- Réserves et gisement :
 Réserve :
Le phosphate est parmi les nombreuses ressources du Maroc. Ses réserves sont estimées à
51.8 milliards de tonnes ce qui représente 75% des réserves en phosphate du monde.
 Gisement :
Des principaux gisements de phosphate sont ceux de Khouribga, Youssoufia, Benguerir et
Boukraa.
 Les qualités du phosphate :
L’avantage du phosphate marocain c’est qu’il présente plusieurs qualités parmi lesquelles :
22
Chapitre 2 : Missions et travaux réalisés
1. INTRODUCTION:
Les équipements et installations électriques ont un rôle stratégique dans le processus de
production d’acide phosphorique. Nous citons par exemple : les moteurs électriques,
transformateurs, tableaux MT et BT, les dispositifs de protections, les têtes magnétiques,
etc.…
Ces équipements et installations présentent parfois des problèmes qui ont des conséquences
néfastes à savoir :
o L’indisponibilité de l’installation et donc un manque à produire ;
o Une mobilisation d’une main d’œuvre importante ;
o Une diminution de durée de vie, etc.… ;
Le but de cette partie est d’identifier, d’étudier et d’analyser, les problèmes liés à la sécurité
et à la disponibilité des équipements et installations électriques de l’unité d’Attaque
Filtration de l’atelier phosphorique afin de mettre en œuvre les actions nécessaires. Pour ce
faire nous allons nous intéresser à l’analyse de la disponibilité des équipements et
installations électriques en se basant sur les statistiques des heures d’arrêt de l’année 2017.
Nous allons aussi déterminer les équipements critiques selon la méthode TDPC des unités
épaississement, attaque et filtration et mettre des plans de maintenance préventifs.
2. Classification des équipements électriques selon la méthode TDPC :
La méthode de classification se résume dans les étapes suivantes :
1. Lister tous les équipements
2. Evaluer tous les équipements selon la méthode TDPC:
• T : Temps de réparation
• D : Degré d’influence
23
• P : Probabilité de panne
• C : Criticité de l’équipement
 Le tableau suivant illustre les descriptions pour chaque indice de classification :
Tableau 1 : tableau des indices TDPC
3. Le résultat sera une classification avec les critères suivants:
 5%: Classe AA : les équipements très critiques
 15%: Classe A : les équipements de criticité moyennement tolérable
 60%: Classe B : les équipements de criticité admissible
 20%: Classe C : les équipements non critiques
La liste suivante représente les équipements de la ligne :
24
Etape de
process
Repère
géographique
de
l'équipement
EQUIPEMENT
Attaque 03EM13 Tableaux HTA
Epaississement 02XYEC13 Transformateur unité d'épaississement
Epaississement 02XYEB42 Tableaux BT
Lavage des gaz 03XYC02 Ventilateur d'assainissement
Epaississement 02XYA02 Racleur de l'épaississeur
Attaque 03EB45/46 Tableaux BT
Attaque 03XYA01-A Agitateur du réacteurcompartiment 1
Attaque 03XYA01-B Agitateur du réacteurcompartiment 2
Attaque 03XYA01-C Agitateur du réacteurcompartiment 3
Attaque 03XYA01-D Agitateur du réacteurcompartiment 4
Epaississement 02XYA01 Agitateur du bac de réception
Attaque 03XYA05 Agitateur du bac M05
Attaque 03XYA06 Agitateur du digesteur1
Attaque 03XYA07 Agitateur du digesteur2
Attaque 03XYEF006 Onduleur
Attaque 03XYEC19 Transformateur forces motrices -EC19
Attaque 03XYEC20 Transformateur forces motrices -EC20
Floculation 02XYW01 Transformateur station de floculation
25
Epaississement 02XYEF003 Onduleur
Attaque 03XYP03
Pompe de transfert de la bouillie vers la
digestion
Lavage des gaz 03XYC01 Pompe à vide du flashcooler
Floculation 02XYW01 Vis doseuse
Floculation 02XYA05 Agitateur de maturation
Floculation 02XYA07 Agitateur de préparation
Floculation 02XYA08 Agitateur de stockage
Epaississement 02XYEF001 Chargeur - 24V
Epaississement 02XYEF002 Chargeur - 220V
Epaississement 02XYP01
Pompe de transfert de la pulpe vers
épaississeur
Epaississement 02XYP02 Pompe de circulation de la pulpe
Epaississement 02XYP04 Pompe de transfert vers la cuve d'attaque
Attaque 03XYEF004 Chargeur - 24V
Attaque 03XYEF005 Chargeur - 220V
Floculation 02XYP13 Pompe de transfert de floculant
Attaque 03XYBAT002 Batteries
Filtration 03XYS21 Moteur du filtre X
Filtration 03XYS31 Moteur du filtre Y
Filtration 03XYP21 Pompe à bouillie - alimentation filtre X
Filtration 03XYP31 Pompe à bouillie - alimentation filtre Y
26
Lavage des gaz 03XYC21 Pompe à vide du filtre X
Lavage des gaz 03XYC31 Pompe à vide du filtre Y
Filtration 03XYP23 Pompe d'acide produit filtre X
Filtration 03XYP33 Pompe d'acide produit filtre Y
Filtration 03XYP24 Pompe d'acide recyclé filtre X
Filtration 03XYP34 Pompe d'acide recyclé filtre Y
Filtration 03XYP25 Pompe d'acide faible filtre X
Filtration 03XYP35 Pompe d'acide faible filtre Y
Filtration 03XYP26 Pompe d'acide très faible filtre X
Filtration 03XYP36 Pompe d'acide très faible filtre Y
Filtration 03XYC22
Ventilateur de soufflage des toiles du filtre
X
Filtration 03XYC32
Ventilateur de soufflage des toiles du filtre
Y
Filtration 03XYC23 Ventilateur de séchage des toiles du filtre X
Filtration 03XYC33 Ventilateur de séchage des toiles du filtre Y
Filtration 03XYP27 Pompe de l'eau gypseuse du filtre X
Epaississement 02XYEB47 Transformateur d'éclairage
Epaississement 02XYA03 Agitateur de l'épaississeur PDUC
Attaque 03XYEC18 Transformateur d'éclairage
Lavage des gaz 03XYP02-A Pompe de lavage des gaz
Lavage des gaz 03XYP02-B Pompe de lavage des gaz
27
Attaque 03XYP01 Pompe de circulation du flashcooler
Filtration 03XYP28 Pompe de lavage des toiles du filtre X
Filtration 03XYP38 Pompe de lavage des toiles du filtre Y
Filtration 03XYP37 Pompe de l'eau gypseuse du filtre Y
Epaississement 02XYBAT001 Batteries
Epaississement 02XYGE001 Groupe électrogène
Epaississement 02XYA04 Agitateur fosse
Epaississement 02XYP10 Pompe fosse
Filtration 03XYP29 Pompe puisard filtre X
Filtration 03XYP39 Pompe puisard filtre Y
Filtration 03XYPA29 Agitateur fosse filtre X
Filtration 03XYPA39 Agitateur fosse filtre Y
Epaississement 02XYEG41 Systèmes d'éclairage
Epaississement 02XYCLIM001 Systèmes de climatisation
Attaque 03XYEG50 Systèmes d'éclairage
Attaque 03XYCLIM002 Systèmes de climatisation
Tableau 2 : Equipements
Selon les critères de la méthode TDPC suivants, les expériences des agents et selon
l’historique des pannes, nous avons calculé le score de la classification :
28
Tableau 3 : critères de la méthode TDPC
29
30
31
Tableau 4 : score des équipements
La classification :
32
33
Tableau 5 : classification
Le tableau montre que les équipements suivants qui sont les plus critiques :
 Ventilateur d'assainissement
 Agitateur du réacteur compartiment 2
 Tableaux HTA
 Transformateur unité d'épaississement
3. Plan de maintenance préventive :
Dans ce chapitre nous allons voir les plans de maintenance préventive pour les différents
équipements électriques de l’installation :
34
 Moteur :
Tableau 6 : plan de maintenance préventive du moteur
35
 Tableaux électriques :
Tableau 7 : plan de maintenance préventive des Tableaux électriques
36
 Transformateur :
Tableau 8 : plan de maintenance préventive du transformateur
37
 Variateur de vitesse :
Tableau 9: plan de maintenance préventive du Variateur de vitesse
4. Pareto :
Tableau 10 : tableau de pareto
38
Tableau 11 : graphe de pareto
On déduit de ce graphe que les moteurs entraînant les agitateurs centraux ont causés un
nombre important des heures d’arrêt .Ils feront l’objet d’une étude approfondie.
39
5. CONCLUSION
Le présent chapitre a été consacré à l’étude et à l’analyse des problèmes liés à la sécurité et à
la disponibilité des équipements et installations électriques de l’unité Attaque Filtration de
l’atelier phosphorique.
Au terme de ce chapitre, nous avons présenté dans un premier temps les équipements et
installations électriques qui présentent des problèmes liés à la sécurité et à la disponibilité.
Ensuite nous avons exposé les actions à entreprendre; et le matériel nécessaire pour la mise
en œuvre
CONCLUSION GENERALE
Le stage est certainement une occasion très importante pour mettre en pratique les
connaissances acquises pendant la période de formation et pour mettre en évidence les
aptitudes et les compétences professionnelles au milieu du travail.
Cette période de d’un mois et demi au sein de l’OCP nous a permis, d’une part
d’approfondir nos connaissances, et d’autre part de renforcer notre esprit d’organisation et
de gestion, mais aussi de développer notre côté relationnel.
Ce projet a pour objectif d’améliorer la sécurité et la disponibilité des équipements et
installations électriques de l’unité Attaque Filtration de l’atelier phosphorique, nous avons
examiné les problèmes rencontrés et nous avons retenu les solutions déjà citées
Pour conclure, au terme de ce travail, nous avons pris conscience des difficultés du monde
du travail et de la vie professionnelle. Nous avons aussi approfondi et mis en œuvre nos
acquis théoriques. Nous avons pu, de surcroit, mettre à l’épreuve notre sens du relationnel,
interagir avec les gens, nous adapter à de nouvelles règles et développer ainsi notre esprit
d’analyse et de synthèse.
40
Bibliographie
Bolton, W. (2015). industriels. paris.
Boujat, G. (2013). industrielle en 20 fiches. Saint-Claude, France.
Gallauziaux, T. (2015). Installer un tableau électrique. Nancy: electrique.
Häberle, G. (2014). Génie électrique. Nancy.
Micro hebdo, G. J.-L. (2013). Internet : passez à la vitesse supérieure. dunod.
robotshop. (2003). robotshop. Mirabel, Canada.
Site : www.ocp.group.ma
41

Contenu connexe

Tendances

Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp   etude critique des performances du parc materielRapport ocp   etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp etude critique des performances du parc materielAminov Bennejjar
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailYassine BAKMOU
 
21.la gestion de la production
21.la gestion de la production21.la gestion de la production
21.la gestion de la productionOULAAJEB YOUSSEF
 
Rapport(2ème version)
Rapport(2ème version)Rapport(2ème version)
Rapport(2ème version)Borgi Haytham
 
Rapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcimRapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcimSabrine Aghbal
 
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceRapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceYounesSALEK1
 
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSRapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSZouhair Boufakri
 
version finale du pfe _ la logistique au maroc (1).docx
version finale du pfe  _ la logistique au maroc (1).docxversion finale du pfe  _ la logistique au maroc (1).docx
version finale du pfe _ la logistique au maroc (1).docxIlhamNajib3
 
gestion d'approvisionnement et gestion de stock
gestion  d'approvisionnement et gestion de stockgestion  d'approvisionnement et gestion de stock
gestion d'approvisionnement et gestion de stockMaryam Boussaffa
 
Presentation Phosboucraa - Groupe OCP
Presentation Phosboucraa - Groupe OCPPresentation Phosboucraa - Groupe OCP
Presentation Phosboucraa - Groupe OCPAhmed Salem
 
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...Mohamed CHAKKOUR
 
Rapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistiqueRapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistiqueYaya Im
 
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Brahim Mouacha
 
Pfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlaliPfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlaliJihad DARYF
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...HAFID Ait Bihi
 
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Salah Eddine Ghandri
 

Tendances (20)

Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp   etude critique des performances du parc materielRapport ocp   etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
 
21.la gestion de la production
21.la gestion de la production21.la gestion de la production
21.la gestion de la production
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Rapport(2ème version)
Rapport(2ème version)Rapport(2ème version)
Rapport(2ème version)
 
Rapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcimRapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcim
 
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceRapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
 
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSRapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Rapport PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
 
version finale du pfe _ la logistique au maroc (1).docx
version finale du pfe  _ la logistique au maroc (1).docxversion finale du pfe  _ la logistique au maroc (1).docx
version finale du pfe _ la logistique au maroc (1).docx
 
gestion d'approvisionnement et gestion de stock
gestion  d'approvisionnement et gestion de stockgestion  d'approvisionnement et gestion de stock
gestion d'approvisionnement et gestion de stock
 
Presentation Phosboucraa - Groupe OCP
Presentation Phosboucraa - Groupe OCPPresentation Phosboucraa - Groupe OCP
Presentation Phosboucraa - Groupe OCP
 
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...
Optimisation du WIP et déploiement du Lean Management : Lear Corporation TRIM...
 
Rapport pfe v1
Rapport pfe v1Rapport pfe v1
Rapport pfe v1
 
Rapport de stage achat
Rapport de stage achatRapport de stage achat
Rapport de stage achat
 
Rapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistiqueRapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistique
 
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Pfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlaliPfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlali
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
 
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
 

Similaire à Rapport de stage

Rapport_PFE_Securite (1).pdf
Rapport_PFE_Securite (1).pdfRapport_PFE_Securite (1).pdf
Rapport_PFE_Securite (1).pdfAhmedDhib6
 
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...RidhaChayeh1
 
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.Rim ENNOUR
 
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances copie (2)
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances   copie (2)La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances   copie (2)
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances copie (2)dodoooooo
 
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdfMrShady1
 
Rapport pfe isi_Big data Analytique
Rapport pfe isi_Big data AnalytiqueRapport pfe isi_Big data Analytique
Rapport pfe isi_Big data AnalytiqueYosra ADDALI
 
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdf
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdfrapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdf
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdfOussamawahmane
 
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câblé
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câbléMise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câblé
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câbléCharif Khrichfa
 
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0Abissa Khadija
 
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...HICHAMLATRECHE1
 
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux fehmi arbi
 
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Rapport
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - RapportImplémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Rapport
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - RapportRihab Chebbah
 
Rapport_pfe_application_mobile.pdf
Rapport_pfe_application_mobile.pdfRapport_pfe_application_mobile.pdf
Rapport_pfe_application_mobile.pdfNadaHammami5
 
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5YounessLaaouane
 
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDESRAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDESTombariAhmed
 
Conception et Réalisation d'un Data Warehouse
Conception et Réalisation d'un Data WarehouseConception et Réalisation d'un Data Warehouse
Conception et Réalisation d'un Data WarehouseAbderrahmane Filali
 

Similaire à Rapport de stage (20)

Rapport_PFE_Securite (1).pdf
Rapport_PFE_Securite (1).pdfRapport_PFE_Securite (1).pdf
Rapport_PFE_Securite (1).pdf
 
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...
AUTOMATISATION D’UNE MACHINE EXTRUDEUSE ET MISE EN PLACE D’UNE INTERFACE HOMM...
 
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.
Concéption et réalisation d'un processus décisionnel, tableau de bord social.
 
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances copie (2)
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances   copie (2)La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances   copie (2)
La pratique de l'audit interne dans les entreprises d'assurances copie (2)
 
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf
546005863-Mon-Rapport-Stage-Technicien-Version-Final.pdf
 
Rapport pfe isi_Big data Analytique
Rapport pfe isi_Big data AnalytiqueRapport pfe isi_Big data Analytique
Rapport pfe isi_Big data Analytique
 
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdf
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdfrapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdf
rapport de stage de boufakri abdelmounaim.pdf
 
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câblé
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câbléMise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câblé
Mise en place de la solution d’authentification Radius sous réseau LAN câblé
 
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0
GETSION DES RESSOURCES HUMAINES ET PAIE MAROCAINE SOUS OPENERP V7.0
 
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...
rapport final Conception d’un système d’aide à la décision aux compagne ma...
 
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux
Rapport pfe 2017 Système de gestion des rendez-vous médicaux
 
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Rapport
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - RapportImplémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Rapport
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Rapport
 
Etude des effets de l'instauration de la loi concernant le droit à l'intégrat...
Etude des effets de l'instauration de la loi concernant le droit à l'intégrat...Etude des effets de l'instauration de la loi concernant le droit à l'intégrat...
Etude des effets de l'instauration de la loi concernant le droit à l'intégrat...
 
Rapport_pfe_application_mobile.pdf
Rapport_pfe_application_mobile.pdfRapport_pfe_application_mobile.pdf
Rapport_pfe_application_mobile.pdf
 
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5
Rapport de stage Application web Gestion RH ASP.NET MVC5
 
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDESRAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
 
Conception et Réalisation d'un Data Warehouse
Conception et Réalisation d'un Data WarehouseConception et Réalisation d'un Data Warehouse
Conception et Réalisation d'un Data Warehouse
 
Bien etre et_la_performance_au_travail (1)
Bien etre et_la_performance_au_travail (1)Bien etre et_la_performance_au_travail (1)
Bien etre et_la_performance_au_travail (1)
 
MONITORING APPLICATIF
MONITORING APPLICATIFMONITORING APPLICATIF
MONITORING APPLICATIF
 
PUPPET AND ICINGA WEB
PUPPET AND ICINGA WEBPUPPET AND ICINGA WEB
PUPPET AND ICINGA WEB
 

Dernier

BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111zaidtaim1214
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 

Dernier (10)

BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 

Rapport de stage

  • 1.
  • 2. DEDICACES A ceux qui nous ont indiqués la bonne voie en nous rappelant que la volonté est la clé de la réussite et qui ont attendus avec patience les fruits de leur bonne éducation... « Nos Parents » A ceux qui nous ont été toujours la garantie d’une existence paisible et d’un avenir radieux … « Nos belles familles » A Ceux qui nous ont soutenus, encouragés et qui ont appréciés nos efforts et crées le milieu favorable, l’ambiance joyeuse et l’atmosphère joviale pour procurer ce travail. « Nos chers amis » A Toutes ces personnes que nous avons senties redoutable de leur dédier ce modeste travail avec nos vifs remerciements et les expressions respectueuses de notre profonde gratitude.
  • 3. REMERCIEMENTS Avant d’entamer au vif notre rapport, nous tenons à présenter d’abord nos sincères remerciements à notre Parrain Mlle OUKRID Ghada pour ses conseils, ses grandes disponibilités vis-à-vis des stagiaires, pour l’accueil chaleureux, et pour l’aide qu’il nous a apporté tout au long de ce travail. Avec tout notre respect, nous adressons ainsi nos sincères remerciements aux agents de l’atelier électrique de l’unité 03Nord et auxagents qui travaillent au chantier, pour tout l’aide et le soutien qu’ils nous ont donné durant la période de stage, ainsi nous tenons à remercier les agents de service statistiques et performances et particulièrement M.AGHZDIS JAMAL et M.HAIDA Nour-eddine. Nous remercions également tous ceux qui ont veillé à ce que ce travail soit ce qu’il est, leurs conseils, instructions, suggestions ou contributions. Nous tenons à remercier également toute personne qui a contribuée à l’accomplissement de ce modeste travail.
  • 4. TABLE DES MATIERES INTRODUCTION GENERALE........................................................................................................................................................................ 6 chapitre1: Présentation de l’entreprised'accueil……………………………………………………………………………………………….….7 I- Présentation générale :............................................................................................................................................................................. 7 1- Fiche technique du groupe OCP :...................................................................................................................................................... 7 2- Historique :......................................................................................................................................................................................... 7 3- Profil OCP: ...................................................................................................................................................................................... 11 4- -Statut juridique de l'OCP :.............................................................................................................................................................. 13 5- La production du groupe :................................................................................................................................................................ 14 6- Les exportations du groupe :............................................................................................................................................................ 14 II. Description Jorf Lasfar :........................................................................................................................................................................ 15 1- Atelier sulfurique :............................................................................................................................................................................ 16 2- Atelier Engrais :................................................................................................................................................................................ 16 3- Atelier phosphorique :...................................................................................................................................................................... 16 4- les différentes étapes de la production de l’acide phosphorique :.................................................................................................... 17 5- Stockage et décantation de l’acide concentré :.........................................................................................................................22 Chapitre 2:méssion et travaux realiser…………………………………..……………………………………………………...…23 1. INTRODUCTION: .......................................................................................................................................................................23 2. Classification des équipements électriques selon la méthode TDPC : ................................................................................23 3. Plan de maitenaince préventive…………..……...……………………………............................................................34 4. Pareto…………..……………………………………………………………………………………………………..38 6.CONCLUSION.. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………40 7. CONCLUSION GENERAL……………………………………………………………………………………….……40 Bibliographie………………………………………………………………………………………………..………………41
  • 5. LISTE DES FIGURES Figure 1 : Historique de l’OCP .................................................................................................10 Figure 2 : Chiffres clés 2013.....................................................................................................11 Figure 3 : La chaine de valeur dans l’industrie de phosphate ...................................................12 Figure 4 : Unité de broyage du phosphate ................................................................................18 Figure 5 : Section d’épaississement..........................................................................................19 Figure 6 : Attaque filtration ......................................................................................................20 Figure 7 : Filtration...................................................................................................................21 LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 : Indices de méthode TDPC ...................................................................................24 Tableau 2 : Equipements .........................................................................................................25 Tableau 3 : Critères de la méthode TDPC ..............................................................................29 Tableau 4 : Score des équipements .........................................................................................32 Tableau 5 : Classification........................................................................................................34 Tableau 6 : Plan de maintenance préventive du moteur ..........................................................35 Tableau 7 : Plan de maintenance préventive des tableaux électriques ....................................36 Tableau 8 : Plan de maintenance préventive du transformateur .............................................37 Tableau 9 : Plan de maintenance préventive du variateur de vitesse......................................38 Tableau 10 : Tableau de pareto ...............................................................................................38 Tableau 11 : Graphe de pareto .................................................................................................39
  • 6. INTRODUCTION GENERALE L’atelier phosphorique a pour activité la production d’acide phosphorique. Il est constitué de huit (8) lignes de production, chacune d’elle comprend les unités suivantes : unité de broyage de phosphate (4 lignes) ; unité d’épaississement du phosphate (4 lignes) ; unité d’Attaque – Filtration ; unité de stockage d’acide à 29% en P2O5 ; unité de concentration ; unité de stockage d’acide à 54% en P2O5 ; unité de prétraitement (dans la zone Nord) ; Unité de traitement (dans la zone Sud). L’alimentation électrique des unités d’épaississement et Attaque Filtration est assurée par deux postes de distribution électrique moyenne tension (MT) et quatre postes de distribution électrique basse tension (BT). Les équipements électriques de ces unités sont des équipements stratégiques dans le processus de production d’acide phosphorique. Ces équipements présentent parfois des problèmes qui entraînent leur dégradation, leur indisponibilité, une charge de travail importante, une diminution de la durée de vie prévue de ces équipements, etc. … Certains de ces problèmes sont déjà résolus alors que d’autres subsistent encore. Le but du présent travail est d’identifier les problèmes électriques qui subsistent dans l’unité 03Sud de l’attaque filtration de l’atelier phosphorique, de les analyser et de les résoudre en apportant les modifications nécessaires pour améliorer la sécurité et la disponibilité de cette unité. Ce travail comporte : -Une première partie dédiée à la présentation du groupe OCP et le traitement du principe de fonctionnement de la production d’acide phosphorique et les différentes transformations au niveau du cycle de production. -La deuxième partie est consacrée à l’étude et à l’analyse des problèmes liés à la sécurité et à la disponibilité des équipements et installations électriques ;
  • 7. 7 Chapitre 1 : Présentation de l’entreprised'accueil I- Présentation générale : 1- Fiche techniquedu groupeOCP :  Numéro du registre de commerce : Casablanca 40.327  Date de création : Dahir du 07/08/1920  Mise en place de la structure du groupe : Juillet 1975  Siège social : Angle Route d’El Jadida et BD de la grande ceinture, B.P 5196 Casa Maarif –Casablanca-  Président Directeur Générale : Mr. Mostafa TERRAB  Secteur d’activités : Extraction, valorisation et commercialisation des Phosphates et Produits dérivés  Effectif : 22.677, dont 725 ingénieurs 2- Historique : La première découverte d’indices de phosphate au Maroc remonte à 1905. C'était dans le bassin des Meskala, au centre du pays. Elle n'avait alors pas suscité un intérêt notable. La découverte de phosphate exploitable a eu lieu en 1917 à Oued Zem, dans le Nord du pays, lors de travaux de terrassement d’une voie de chemin de fer. La recherche géologique proprement dite sur les phosphates marocains a démarré avec la création de l’Office Chérifien des Phosphates en 1920 par un dahir royal. Les ressources phosphoriques du Royaume se répartissent en 4
  • 8. 8 Principaux bassins sédimentaires qui sont, du Nord au sud :  Bassin des Ou lad Abdoun (région de Khouribga)  Bassin des Gantour (régions de Youssoufia et Benguerir)  Bassin des Meskala (régions d’Essaouira, Chichaoua et IminTanout)  Bassin de Oued Eddahab (régions de Laâyoune et Boucraâ) Ces phosphates sont formés de grains de taille généralement comprise entre 40 et 215 µm. Les faciès de la série phosphatée marocaine sont caractérisés par une grande diversité, tant sur le plan spatial que temporel. Les ressources géologiques de phosphate en place mises en évidence au 1er janvier 1997 sont estimées à près de 85 milliards de m3, de concentration en P2O5 pouvant atteindre 35%.
  • 9. 9
  • 10. 10 Figure 1 : Historique de l’OCP
  • 11. 11 3- Profil OCP: Figure 2 : Chiffres clés 2013 En tant que leader mondial sur le marché des phosphates et de ses dérivés, OCP est un acteur clé du marché international, depuis sa création en 1920. Avec près de 30% de part de marché mondiale, le Groupe est le premier exportateur de roche phosphatée et d’acide phosphorique, ainsi que l’un des plus grands producteurs d’engrais dans le monde. Totalement intégré, le Groupe intervient sur tous les maillons de la chaîne de valeur dans l’industrie des phosphates, allant de l’extraction du minerai et la fabrication d’acide phosphorique, à la production d’engrais. La variété et la qualité des gisements de phosphate au Maroc sont parmi les meilleures au monde et assurent la richesse des produits d’OCP. La stratégie commerciale du Groupe est basée sur le développement d’un portefeuille de
  • 12. 12 produits innovants et de qualité qui peuvent être adaptés à divers sols et cultures. La grande capacité industrielle d’OCP, associée à son système de production flexible, assure une structure de coûts optimisée. Figure 3 : La chaîne de valeur dans l’industrie de phosphate Selon l’USGS, les plus grandes réserves mondiales de phosphates se trouvent au Maroc, et le Groupe OCP possède un droit d’accès exclusif à ces dernières. Avec les besoins globaux en nourriture qui augmentent, le Groupe OCP est engagé dans un programme d’investissements sur le long terme destiné à augmenter la capacité de production de phosphates et d’engrais, obtenir une efficacité en matière de coûts, investir dans la R&D pour développer de nouvelles technologies, et développer l'expansion internationale du Groupe. 4- -Statutjuridique de l'OCP : Le groupe OCP a été constitué sous la forme d’un organisme d’état, avec une gestion autonome. Mais étant donné le caractère de ses activités commerciales et industrielles, il est doté d’une organisation lui permettant d’agir avec les mêmes mécanismes que les entreprises privées. L’OCP fonctionne ainsi comme une société dont le seul actionnaire est l’état, il est dirigé par un Directeur Général nommé par Dahir. Le conseil d’administration est présidé par le Premier Ministre. En ce qui concerne la gestion financière, elle est entièrement séparée de celle de l’Etat. Chaque année, l‘OCP établit son bilan, son compte d’exploitation et ses prix de revient comme les entreprises privées. L’OCP est inscrit aussi au registre du commerce et soumis sur le plan fiscal aux mêmes obligations que n’importe quelle autre entreprise privée (patente, droits de douanes, taxes à l’exploitation, impôts sur les salaires, impôts sur les
  • 13. 13 bénéfices, etc.). L’OCP occupe une place de leader que ce soit, à l’échelle nationale qu’internationale. Il joue un rôle primordial sur le plan économique et social par la source des revenus qu’il présente et par le nombre d’agents qu’il emploi. Il faut marquer que le groupe OCP et ses filiales bénéficient de deux Principaux privilèges qui sont comme suit :  Le premier exportateur mondial de phosphate brut.  Le premier exportateur mondial de l’acide phosphorique  Le premier exportateur mondial de phosphate sous toutes formes. 5- La production du groupe : Maroc phosphore (ex : Maroc Chimie)I & II, à Safi, peut produire 270.000 t/a P2O5 d'acide phosphorique, 500.000 t/a de superphosphate triple (TSP), 80.000 t/a d'un engrais binaire consommé localement (19.38.0) et 250.000 t/a d'un engrais NPK (14.28.14) qui est aussi vendu exclusivement aux agriculteurs marocains. Maroc Phosphore I & II, à Safi, à une capacité de production de 1.110.000 t/a d'acide phosphorique et de 300.000 t/a de phosphate monoatomique (MAP). Maroc Phosphore III - IV, à Jorf Lasfar, a la capacité de produire 1.400.000 t/a d'acide phosphorique, 850.000 t/a de phosphate diammonique (DAP) et 850.000 t/a de TSP ou DAP. Au total, les deux sites étaient initialement conçus pour produire 2,8 millions de tonnes P2O5 d'acide phosphorique par année. Environ la moitié de la production est concentrée puis exportée comme produit semi-fini (acide phosphorique marchand) tandis que l'autre moitié est granulée localement en engrais solides. La majeure partie de ces engrais, où le DAP est largement prédominant, est expédiés hors du pays car 300.000 à 350.000 tonnes seulement sont vendues aux clients locaux. Une partie des engrais exportés
  • 14. 14 est livrée dans des sacs. A l'heure actuelle, la plupart des unités d'acide phosphorique subissent un revamping qui aboutira à une augmentation substantielle de capacité. 6- Les exportations du groupe : Le Maroc est traditionnellement premier exportateur mondial du phosphate brut, avec plus du tiers du commerce international, et pour l'acide phosphorique, avec approximativement la moitié du marché. Le pays est troisième exportateur mondial d'engrais solides. Le Groupe OCP a exporté 11,14 millions de tonnes de phosphate en 2002. Ses exportations en 2001 étaient de 10,85 millions de tonnes. Les trois premiers importateurs de phosphate marocain restent les Etats-Unis (2,7 millions de tonnes), l’Espagne (1,6 million de tonnes) et le Mexique (1,1 million de tonnes). Les exportations d'acide phosphorique marchand ont atteint 1,58 millions de tonnes P2O5 en 2002, en augmentation de 7,5% par rapport à 2001. L'INDE est régulièrement le principal acheteur de l'acide marocain, comptant pour environ 50% des exportations totales. Les exportations d'engrais solides (DAP, MAP et TSP) ont totalisé 2,2 millions de tonnes en 2002, contre 2,4 millions de tonnes en 2001. Globalement, le Groupe OCP est le premier exportateur mondial de phosphate sous toutes ses formes avec une part de marché d’environ 28 % en 2002. II. Description Jorf Lasfar : L’année 1986 a connu la naissance ainsi que le démarrage d’un nouveau site de valorisation de phosphate, situé à 25 KM d’EL JADIDA, le site Maroc phosphore III et IV intégré dans le groupe OCP. Sur plan ainsi que géographiquement le complexe industriel Maroc phosphore III et IV se
  • 15. 15 répartit en trois usines principales : a-IMACID (Indo- Maroc acide phosphorique) : Cette usine produit l’acide phosphorique a démarré en 1999 en partenariat avec le groupe Birla (inde). b-EMAPHOS : (Euro-Maroc-Phosphore) : Cette usine a démarré en 1999 dans le but de produire l’acide phosphorique purifié (62%) en partenariat avec la Belgique et l’allemande. c-MAROC PHOSPHORE : Elle comprend divers ateliers de production. Les ateliers de production sont : 1- Atelier sulfurique : C’est un atelier de production d’acide sulfurique : 6 lignes (A, B, C, X, Y et Z) de production d’une capacité nominale de 265 TMH/j d’acide sulfurique. - Unité de stockage et de transfert de soufre liquide. - Unité de stockage et de transfert d’acide sulfurique. 2- Atelier Engrais : Il est destiné à la fabrication des différents types d’engrais : DAP, MAP, TSP, ASP et NPK. La production de chaque ligne est de l’ordre de 1440 T/J. 3- Atelier phosphorique :
  • 16. 16 L’atelier phosphorique, là où on a effectué notre stage, est la partie principale du complexe, dans cet atelier, on produit l'acide phosphorique qui consiste sur l'attaque du phosphate par l'acide sulfurique H2SO4. L'élément phosphorique participe à la fabrication de plusieurs produits : engrais, alimentation, plastifiants, produits pharmaceutiques. 4- les différentes étapes de la productionde l’acide phosphorique:  Broyage : o But : Le broyage est une opération de fragmentation du phosphate brute dans le but de réduire la granulométrie du phosphate < 400 μm pour augmenter la surface d’attaque du minerai par l’acide sulfurique pour atteindre un bon rendement d’attaque chimique. o Description du procédé de broyage : Le broyage a pour but d’augmenter la surface d’attaque des phosphates. En effet la réaction chimique est d’autant plus facile que la surface solide offerte aux réactifs est plus grande. L’opération consiste à un broyage des phosphates en utilisant un broyeur à boulets jusqu'à une granulométrie bien déterminée. Les fines formées sont aspirées vers un filtre à manche, où une grande quantité de ces fines est arrêtée, alors qu’une fraction est évacuée à l’atmosphère via des cheminées.
  • 17. 17 Figure 4 : Unité de broyage du phosphate  Epaississement de la pulpe de phosphate Le groupe OCP a installé des pipelines à boues qui ramènent le phosphate à partir de Khouribga jusqu’au terminal situé à Jorf Lasfar pour livrer la suspension de phosphate, pulpe, aux différentes entités du pôle industriel avec un taux de solide arrivant à 50%, la pulpe est livrée dans le bac de réception et maintenue en agitation pour éviter sa décantation, puis pompée par la suite vers l’épaississeur (figure 5) d’une façon tangentielle à travers une gouttière. Au sein de l’épaississeur, la pulpe est diluée en premier lieu avec l’eau claire surnageant, résultant de la décantation, en haut du l’épaississeur en vue d’atteindre un taux de solide de 10 % et par la suite elle est mélangée avec le floculant. Le but de la dilution est d’augmenter la surface de contact des particules avec le floculant. La pulpe évacuée est recyclée à l’aide d’une pompe soit vers le haut de l’épaississeur ou vers son bas selon le besoin afin d’atteindre la masse volumique désirée pour le soutirage vers le réacteur qui varie de 1600 à 1700 Kg/m3 [1].
  • 18. 18 Figure 5 : Section d'épaississement  Attaque filtration L’attaque filtration : Le phosphate broyé est attaqué par l’acide sulfurique concentré à 98,5% et l’acide phosphorique moyen (18 à 22% de P2O5) en milieux aqueux. Le mélange donne une bouillie. La filtration de cette bouillie consiste à séparer l’acide phosphorique 29% P2O5 du phosphogypse (*) via un filtre rotatif. Le produit est ensuite stocké dans des bacs de décantation.
  • 19. 19 Figure 6 : Attaque filtration Section filtration : La filtration est une opération de séparation entre deux phases liquide et solide qui permet d'éliminer le solide contenu dans la bouillie grâce à un filtre UCEGO soumis à vide. Le filtre est divisé en 5 partie distingués : pré secteur, secteur fort, secteur moyen, secteur faible et lavage toiles
  • 20. 20 Figure 7 : Filtration  Concentration L’installation de concentration permet par évaporation d’eau d’élever la teneur en acide 29% à 54% en P2O5. La chaleur nécessaire à l’évaporation est fournie par la vapeur basse pression, cette vapeur transmet la chaleur à l’acide en circulation dans la boucle, par l’intermédiaire d’un échangeur de chaleur. La séparation acide vapeur s’effectue dans le bouilleur à une pression de 60mmHg et à une température de 78°C. La vapeur de pression utilisée est obtenue à l’aide d’un transformateur qui reçoit la vapeur moyenne pression de la centrale thermique. L’acide concentré est ensuite refroidi et clarifié avant le stockage fin.
  • 21. 21 5- Stockage et décantation de l’acide concentré : L’acide concentré est préalablement stocké dans un réservoir de stockage maintenu agité par un agitateur. Par débordement du réservoir via une rigole ouverte, l’acide entre dans le tube central d’un décanteur. Un ajout de floculant est prévu dans cette rigole, avant entrée Dans le décanteur pour régler le taux de solide de l’acide. Le solide décanté est raclé sur le fond du décanteur par le racleur de manière à le ramener vers le cône central d’extraction. Les boues sont pompées vers le premier réservoir de stockage d’acide faible ou le décanteur. L’acide clair déborde alors dans la colonne liquide d’où il est pompé vers le bac de stockage. L’acide clarifié est pompé vers le stocke principale à MPIII et IV pour être Commercialisé. 6- Réserves et gisement :  Réserve : Le phosphate est parmi les nombreuses ressources du Maroc. Ses réserves sont estimées à 51.8 milliards de tonnes ce qui représente 75% des réserves en phosphate du monde.  Gisement : Des principaux gisements de phosphate sont ceux de Khouribga, Youssoufia, Benguerir et Boukraa.  Les qualités du phosphate : L’avantage du phosphate marocain c’est qu’il présente plusieurs qualités parmi lesquelles :
  • 22. 22 Chapitre 2 : Missions et travaux réalisés 1. INTRODUCTION: Les équipements et installations électriques ont un rôle stratégique dans le processus de production d’acide phosphorique. Nous citons par exemple : les moteurs électriques, transformateurs, tableaux MT et BT, les dispositifs de protections, les têtes magnétiques, etc.… Ces équipements et installations présentent parfois des problèmes qui ont des conséquences néfastes à savoir : o L’indisponibilité de l’installation et donc un manque à produire ; o Une mobilisation d’une main d’œuvre importante ; o Une diminution de durée de vie, etc.… ; Le but de cette partie est d’identifier, d’étudier et d’analyser, les problèmes liés à la sécurité et à la disponibilité des équipements et installations électriques de l’unité d’Attaque Filtration de l’atelier phosphorique afin de mettre en œuvre les actions nécessaires. Pour ce faire nous allons nous intéresser à l’analyse de la disponibilité des équipements et installations électriques en se basant sur les statistiques des heures d’arrêt de l’année 2017. Nous allons aussi déterminer les équipements critiques selon la méthode TDPC des unités épaississement, attaque et filtration et mettre des plans de maintenance préventifs. 2. Classification des équipements électriques selon la méthode TDPC : La méthode de classification se résume dans les étapes suivantes : 1. Lister tous les équipements 2. Evaluer tous les équipements selon la méthode TDPC: • T : Temps de réparation • D : Degré d’influence
  • 23. 23 • P : Probabilité de panne • C : Criticité de l’équipement  Le tableau suivant illustre les descriptions pour chaque indice de classification : Tableau 1 : tableau des indices TDPC 3. Le résultat sera une classification avec les critères suivants:  5%: Classe AA : les équipements très critiques  15%: Classe A : les équipements de criticité moyennement tolérable  60%: Classe B : les équipements de criticité admissible  20%: Classe C : les équipements non critiques La liste suivante représente les équipements de la ligne :
  • 24. 24 Etape de process Repère géographique de l'équipement EQUIPEMENT Attaque 03EM13 Tableaux HTA Epaississement 02XYEC13 Transformateur unité d'épaississement Epaississement 02XYEB42 Tableaux BT Lavage des gaz 03XYC02 Ventilateur d'assainissement Epaississement 02XYA02 Racleur de l'épaississeur Attaque 03EB45/46 Tableaux BT Attaque 03XYA01-A Agitateur du réacteurcompartiment 1 Attaque 03XYA01-B Agitateur du réacteurcompartiment 2 Attaque 03XYA01-C Agitateur du réacteurcompartiment 3 Attaque 03XYA01-D Agitateur du réacteurcompartiment 4 Epaississement 02XYA01 Agitateur du bac de réception Attaque 03XYA05 Agitateur du bac M05 Attaque 03XYA06 Agitateur du digesteur1 Attaque 03XYA07 Agitateur du digesteur2 Attaque 03XYEF006 Onduleur Attaque 03XYEC19 Transformateur forces motrices -EC19 Attaque 03XYEC20 Transformateur forces motrices -EC20 Floculation 02XYW01 Transformateur station de floculation
  • 25. 25 Epaississement 02XYEF003 Onduleur Attaque 03XYP03 Pompe de transfert de la bouillie vers la digestion Lavage des gaz 03XYC01 Pompe à vide du flashcooler Floculation 02XYW01 Vis doseuse Floculation 02XYA05 Agitateur de maturation Floculation 02XYA07 Agitateur de préparation Floculation 02XYA08 Agitateur de stockage Epaississement 02XYEF001 Chargeur - 24V Epaississement 02XYEF002 Chargeur - 220V Epaississement 02XYP01 Pompe de transfert de la pulpe vers épaississeur Epaississement 02XYP02 Pompe de circulation de la pulpe Epaississement 02XYP04 Pompe de transfert vers la cuve d'attaque Attaque 03XYEF004 Chargeur - 24V Attaque 03XYEF005 Chargeur - 220V Floculation 02XYP13 Pompe de transfert de floculant Attaque 03XYBAT002 Batteries Filtration 03XYS21 Moteur du filtre X Filtration 03XYS31 Moteur du filtre Y Filtration 03XYP21 Pompe à bouillie - alimentation filtre X Filtration 03XYP31 Pompe à bouillie - alimentation filtre Y
  • 26. 26 Lavage des gaz 03XYC21 Pompe à vide du filtre X Lavage des gaz 03XYC31 Pompe à vide du filtre Y Filtration 03XYP23 Pompe d'acide produit filtre X Filtration 03XYP33 Pompe d'acide produit filtre Y Filtration 03XYP24 Pompe d'acide recyclé filtre X Filtration 03XYP34 Pompe d'acide recyclé filtre Y Filtration 03XYP25 Pompe d'acide faible filtre X Filtration 03XYP35 Pompe d'acide faible filtre Y Filtration 03XYP26 Pompe d'acide très faible filtre X Filtration 03XYP36 Pompe d'acide très faible filtre Y Filtration 03XYC22 Ventilateur de soufflage des toiles du filtre X Filtration 03XYC32 Ventilateur de soufflage des toiles du filtre Y Filtration 03XYC23 Ventilateur de séchage des toiles du filtre X Filtration 03XYC33 Ventilateur de séchage des toiles du filtre Y Filtration 03XYP27 Pompe de l'eau gypseuse du filtre X Epaississement 02XYEB47 Transformateur d'éclairage Epaississement 02XYA03 Agitateur de l'épaississeur PDUC Attaque 03XYEC18 Transformateur d'éclairage Lavage des gaz 03XYP02-A Pompe de lavage des gaz Lavage des gaz 03XYP02-B Pompe de lavage des gaz
  • 27. 27 Attaque 03XYP01 Pompe de circulation du flashcooler Filtration 03XYP28 Pompe de lavage des toiles du filtre X Filtration 03XYP38 Pompe de lavage des toiles du filtre Y Filtration 03XYP37 Pompe de l'eau gypseuse du filtre Y Epaississement 02XYBAT001 Batteries Epaississement 02XYGE001 Groupe électrogène Epaississement 02XYA04 Agitateur fosse Epaississement 02XYP10 Pompe fosse Filtration 03XYP29 Pompe puisard filtre X Filtration 03XYP39 Pompe puisard filtre Y Filtration 03XYPA29 Agitateur fosse filtre X Filtration 03XYPA39 Agitateur fosse filtre Y Epaississement 02XYEG41 Systèmes d'éclairage Epaississement 02XYCLIM001 Systèmes de climatisation Attaque 03XYEG50 Systèmes d'éclairage Attaque 03XYCLIM002 Systèmes de climatisation Tableau 2 : Equipements Selon les critères de la méthode TDPC suivants, les expériences des agents et selon l’historique des pannes, nous avons calculé le score de la classification :
  • 28. 28 Tableau 3 : critères de la méthode TDPC
  • 29. 29
  • 30. 30
  • 31. 31 Tableau 4 : score des équipements La classification :
  • 32. 32
  • 33. 33 Tableau 5 : classification Le tableau montre que les équipements suivants qui sont les plus critiques :  Ventilateur d'assainissement  Agitateur du réacteur compartiment 2  Tableaux HTA  Transformateur unité d'épaississement 3. Plan de maintenance préventive : Dans ce chapitre nous allons voir les plans de maintenance préventive pour les différents équipements électriques de l’installation :
  • 34. 34  Moteur : Tableau 6 : plan de maintenance préventive du moteur
  • 35. 35  Tableaux électriques : Tableau 7 : plan de maintenance préventive des Tableaux électriques
  • 36. 36  Transformateur : Tableau 8 : plan de maintenance préventive du transformateur
  • 37. 37  Variateur de vitesse : Tableau 9: plan de maintenance préventive du Variateur de vitesse 4. Pareto : Tableau 10 : tableau de pareto
  • 38. 38 Tableau 11 : graphe de pareto On déduit de ce graphe que les moteurs entraînant les agitateurs centraux ont causés un nombre important des heures d’arrêt .Ils feront l’objet d’une étude approfondie.
  • 39. 39 5. CONCLUSION Le présent chapitre a été consacré à l’étude et à l’analyse des problèmes liés à la sécurité et à la disponibilité des équipements et installations électriques de l’unité Attaque Filtration de l’atelier phosphorique. Au terme de ce chapitre, nous avons présenté dans un premier temps les équipements et installations électriques qui présentent des problèmes liés à la sécurité et à la disponibilité. Ensuite nous avons exposé les actions à entreprendre; et le matériel nécessaire pour la mise en œuvre CONCLUSION GENERALE Le stage est certainement une occasion très importante pour mettre en pratique les connaissances acquises pendant la période de formation et pour mettre en évidence les aptitudes et les compétences professionnelles au milieu du travail. Cette période de d’un mois et demi au sein de l’OCP nous a permis, d’une part d’approfondir nos connaissances, et d’autre part de renforcer notre esprit d’organisation et de gestion, mais aussi de développer notre côté relationnel. Ce projet a pour objectif d’améliorer la sécurité et la disponibilité des équipements et installations électriques de l’unité Attaque Filtration de l’atelier phosphorique, nous avons examiné les problèmes rencontrés et nous avons retenu les solutions déjà citées Pour conclure, au terme de ce travail, nous avons pris conscience des difficultés du monde du travail et de la vie professionnelle. Nous avons aussi approfondi et mis en œuvre nos acquis théoriques. Nous avons pu, de surcroit, mettre à l’épreuve notre sens du relationnel, interagir avec les gens, nous adapter à de nouvelles règles et développer ainsi notre esprit d’analyse et de synthèse.
  • 40. 40 Bibliographie Bolton, W. (2015). industriels. paris. Boujat, G. (2013). industrielle en 20 fiches. Saint-Claude, France. Gallauziaux, T. (2015). Installer un tableau électrique. Nancy: electrique. Häberle, G. (2014). Génie électrique. Nancy. Micro hebdo, G. J.-L. (2013). Internet : passez à la vitesse supérieure. dunod. robotshop. (2003). robotshop. Mirabel, Canada. Site : www.ocp.group.ma
  • 41. 41