SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  26
RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL
----------------
MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’EQUIPEMENT RURAL
-----------------
PROJET D’APPUI AUX FILIERES AGRICOLES
PRESENTATION
DES REALISATIONS DU PAFA
Atelier de Partage des Résultats des Projets Appuyés par le FIDA au Sénégal
Dakar 09 -10 février 2015
OBJECTIFS
 OBJECTIF GLOBAL
 Améliorer de manière durable les revenus et les moyens d’existence
des exploitations familiales du Bassin arachidier, à travers leur
insertion dans des filières profitables et diversifiées.
 OBJECTIFS SPECIFIQUES
 Les petits producteurs de la zone du projet, y compris les plus
démunis, développent des activités économiques profitables, fondées
sur des arrangements contractuels avec des opérateurs de marchés,
dans le cadre de filières porteuses qui valorisent le potentiel agro-
écologique local ;
 Les acteurs des filières sélectionnées, et en particulier les plus petits
producteurs, se concertent au niveau du Bassin arachidier et au niveau
national, pour identifier et mettre en œuvre les actions susceptibles de
résoudre les contraintes identifiées au sein de ces filières et faciliter
l’accès au marché.
ZONE D’INTERVENTION DU PROJET
4 Régions: Kaolack, Kaffrine, Fatick, Diourbel
28.304 Km2 (14% du territoire national)
3.744.323 personnes (26% population totale)
14.000 exploitations familiales directes (140.000 directement touchées par
l’intervention du Projet)
SITUATION AVANT PROJET
 70% DES MENAGES CONNAISSNENT AU MOINS UNE
PERIODE DE SOUDURE EN MOYENNE DE 4 MOIS
 UNE SITUATION DE LA MALNUTRITION DES ENFANTS
ÂGÉS DE 0 À 59 MOIS AVEC UN INDICE DE MALNUTRITION
CHRONIQUE DE 30% (moyenne nationale de 16% :source
EDS 2005).
(Source: Enquête SYGRI PAFA, 2011)
LE PAFA VERS LA
REALISATION DE SES
OBJECTIFS
OUTILS D’INTERVENTION
 Démarche inclusive des femmes, des jeunes et groupes
vulnérables
 Financement dégressif sur trois années en intrants de
qualité (Semences certifiées, NPK ,Urée et insecticides)
et matériel agricole ( semoirs, Houe sine, pulvérisateurs,
décapsuleuse, séchoirs, …..)
 Formation de Conseillers à l’Exploitation Familiale
(CEF) sur les Bonnes Pratiques Agricoles) pour un
conseil agricole de proximité.
 Contractualisation entre OP et OM pour la
commercialisation des surplus de production.
OUTILS D’INTERVENTION
L’ Epargne-intrants comme outil de mobilisation de la
contribution des OP et d’amélioration de leur capacité
d’autofinancement
 Les Tables filières pour la concertation, la gouvernance
et la développement des filières par les acteurs filières
 Le partenariat avec les structures pérennes pour asseoir
une dynamique durable de collaboration entre les acteurs
filières et les structures d’appui
7
RÉSULTATS
25.382 ménages directement touchés, soit 181% du nombre
total ciblé au départ. Les femmes et les jeunes sont bien
représentés, pour respectivement 62% et 53%.
374 Sous projets financés
39 OP/40 de la première génération représentant 3 095
ménages assurent à 100% leur autofinancement pour les
intrants
121 OP de la deuxième génération, représentant 9 363
ménages, sont cours en phase d’autonomisation par la prise
de mesures (constitution de l’épargne) pour assurer leur
autofinancement pour 2015/2016
Superficies emblavées
0
1000
2000
3000
4000
5000
6000
7000
8000
9000
Mil/Sorgho Sésame Niébé Bissap Maïs
4600
2900
1410
1000 1000
8664
2501.5
1337
921
1799
prévue (ha)
emblavée (ha)
Option mise sur les céréales: +88% par rapport aux prévisions pour le mil
et +80% pour le maïs
SITUATION PLUVIOMETRIQUE DANS LA ZONE DU PROJET
 RETARD DANS L’INSTALLATION DES PLUIES
 IRREGULARITE OCCASIONNANT PLUSIEURS VAGUES DE SEMIS
 LONGUES PAUSES PLUVIOMETRIQUES ENTRE JUIN ET JUILLET
 REPRISE DES PLUIES EN AOUT
CUMULS ENREGISTRES VARIABT DE 650 mm en 21 jours à Ndiébel
(département de Kaolack) à 228 mm en 15 jours de pluie à Porokhane
(Département de Nioro).
 LA MOYENNE PLUVIOMETRIQUE DE LA REGION DE KAOLACK A
ÉTÉ DE 320 mm en 22 JOURS CONTRE 687 mm en 36 jours DE PLUIE EN
2013/2014.
 DEFICIT PLUVIOMETRIQUE AU NIVEAU DE TOUS LES POSTES
Pour cette présente campagne, les rendements de mil varient de 967
Kg/ha (Wilanène Ouoloff Dpt Koungheul à 2600 Kg/ha (GIE Diappo
Liggueye Dpt Kaolack). 85% ont obtenues des rendements supérieurs à
1100 Kg /ha
Filières Sit. Ref
Objectif
PAFA
Rdt
2011/12
Rdt
2012/13
Rdt
2013/14
Rdt
2014/15
Mil 653 800 1080 1 267 1 584 1 625
Sorgho 619 800 960 2 520 1 376 1 278
Niébé 350 600 550 607 665 712
Bissap 200 400 nd 300 636 650
Sésame 300 600 550 467 680 678
Maïs 900 1 500 nd 2420 2 579 2 738
Evolution des Rendements obtenus (Kg/ha)
La commercialisation par filière
Les quantités commercialisées par ménage ont également fortement évolué. Elles
passent d’une situation de référence de 11 kg à 350 kg pour le niébé, de 15 kg à
303 kg pour le sésame, de 42 kg à 650 kg pour le mil , de 46 à 150 kg pour le
bissap et de 53 kg à 1550 kg pour le maïs.
0
1000
2000
3000
4000
5000
6000
7000
8000
2011 2012 2013
Quantités
commercialisées
en
Tonnes
Evolution des quantités commercialisées
Maïs
Sésame
Bissap
Niébé
Sorgho
Mil
Quantités autoconsommées et vendues par ménage
Filières Autoconsommation (Kg Ventes (Kg)
Sit Réf 2014 Sit Ref 2014
Mil 382 1046 42 650
Niébé 98 177 11 350
Maïs 150 868 53 1550
Un producteur amenant sa production au niveau du CDF de Niakhar pour
la commercialisation du mil
AVICULTURE VILLAGEOISE AMÉLIORÉE
 1900 POULAILLERS
 LE CHEPTEL EST PASSE DE 10 (EFFECTIF DE DEPART) A 40
VOIRE 60 SUJETS PAR POULAILLER
 AMELIORATION DU POIDS DES SUJETS DE 800 gr A 2 kg
 BENEFICE NET DE 600 A 800 CFA PAR POULET VENDU
 AMELIORATION GENETQUE DE LA RACE LOCALE
 AMELIORATION DE L’HABITAT
 AUTOCONSOMMATION DES ŒUFS ET DE LA VOLAILLE
MARAICHAGE
 17 PERIMETRES MARAICHERS
 676 ménages composées de 60% de femmes
 DES MARGES BRUTES CALCULEES DE 1.710.815 F CFA/ha
 UN REVENU MOYEN DE 290.000 F CFA PAR MENAGE
 30% DE LA PRODUCTION EST AUTOCONSOMMEE PAR LE
MENAGE
AMELIORATION DE LA SECURITE
ALIMENTAIRE
 LA PERIODE DE SOUDURE PASSE DE 4 À 5 MOIS À 0 MOIS
POUR PLUS DE 80% ET À 1 MOIS POUR LE RESTE DES
MÉNAGES TOUCHÉS
 DIVERSIFICATION DES PRODUITS SOUS DIFFERENTES
FORMES GRACE A LA TRANSFORMATION (établissement de
tableaux nutritionnels de 32 produits dérivés des céréales, du
bissap et du sésame)
 AMELIORATION DU STATUT NUTRITIONNEL DES ENFANTS
GRACE A LA FARINE ENRICHIE POUR ENFANTS (xaritu xaleyi)
 51 CDF MIS EN PLACE POUR LES BESOINS DE
SECURISATION ET DE CONDITIONNEMENT DES PRODUITS
AGRICOLES
Des femmes en train de nettoyer le mil
AMELIORATION DE LA SECURITE
ALIMENTAIRE (SUITE)
 AUGMENTATION DES QUANTITES AUTOCONSOMMEES
(+174% pour le Mil et 81% pour le niébé)
 FORMATION EN ART CULINAIRES TOUCHANT 17 RECPTIFS
HOTELIERS
 EQUIPEMENT DE 12 GROUPEMENTS EN DECORTIQUEUSES
ET MOULINS POUR LA TRANSFORMATION DES CEREALES
 FORMATION EN TEHNIQUES DE TRANSFORMATIONS DES
CEREALES LOCALES TOUCHANT 450 FEMMES
 CARAVANE DE SENSIBILISATION ET DE FORMATION POUR LA
PREPARATION DES METS A BASE DE PRODUITS LOCAUX
TOUCHANT PLUS DE 1.000 MENAGES
 EMISSIONS NATIONALES TELEVISEES LARGEMENT SUIVIE
PAR LES FAMILLES SENEGALAISES (WAGNOU PAFA)
Des femmes formées aux techniques de préparation à base de produits locaux
Les marges brutes ont connu des progressions: Pour la filière mil, elle passe de 162 050 fcfa à
246 960 F cfa soit une augment de 52%. Pour le niébé, la marge est passée de 142 200 fcfa à
197 000 fcfa, Pour le sésame de 102 100 fcfa à 458 110 fcfa .
-
50,000
100,000
150,000
200,000
250,000
300,000
350,000
400,000
Sit Ref 2011 2012 2013
MB
en
Francs
CFA
Evolution des Marges Brutes
Mil
Sésame
Niébé
LES CHANGEMENTS INDUITS
Sur le plan social
 REFECTION DE L’HABITAT
 AMELIORATION DU CAPITAL SOCIAL (PARTICIPATION PLUS
ACCRUE DES MENAGES VULNERABLES AUX OCCASIONS
SOCIALES)
 ACQUISTION DE FOURNIRURES SCOLAIRES POUR LES
ENFANTS
 ACCES AUX SOINS DE SANTE
Une femme ayant acheté une bicyclette pour son enfant avec le produits de la
vente des poulets grâce a l’aviculture villageoise améliorée
Sur le plan économique
 DIVERSIFICATION DE NOUVELLES ACTIVITES
GENERATRICES DE REVENUS (PETIT COMMERCE,
TRANSPORT, INSTALLATION DES RESTAURANTS)
 ACQUISITION DE MATERIEL AGRICOLE, DE MOYENS DE
TRANSPORTS (MOTOS, CHEVAUX, ANES)
LES CHANGEMENTS INDUITS
 17 % DES MENAGES CONNAISENT UNE PERIODE DE
SOUDURE EN MOYENNE DE 1,2 MOIS
 22,8% DES ENFANTS AGES DE 0 59 MOIS CONNAISSENT UNE
MALNUTRITION CHRONIQUE
Source Enquête SYGRI en cours de PAFA EXTENSION
MERCI DE VOTRE ATTENTION

Contenu connexe

Similaire à VF PRESENTATION Atelier Bilan FIDA.pptx

Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...Fatimata Kone
 
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...Fatimata Kone
 
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...regiosuisse
 
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Institut de l'Elevage - Idele
 
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxPerspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxBenoît THIERRY
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseVivadour
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Fatimata Kone
 
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du secteur rural dans la lutte contr...
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du  secteur rural dans la lutte contr...Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du  secteur rural dans la lutte contr...
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du secteur rural dans la lutte contr...FIDAfrique-IFADAfrica
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA
 
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Institut de l'Elevage - Idele
 
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...Francois Stepman
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à VF PRESENTATION Atelier Bilan FIDA.pptx (20)

Projet fredo
Projet fredoProjet fredo
Projet fredo
 
Webinaire Qualainov déc23
Webinaire Qualainov déc23Webinaire Qualainov déc23
Webinaire Qualainov déc23
 
Exp inera mai2014
Exp inera mai2014Exp inera mai2014
Exp inera mai2014
 
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
 
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de  confiance au sein...
Vente collective du maïs et du soja à partir des stocks de confiance au sein...
 
Le long chemin des bananes Sénégalaises
Le long chemin des bananes SénégalaisesLe long chemin des bananes Sénégalaises
Le long chemin des bananes Sénégalaises
 
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...
Une innovation qui libère, Grenier de conservation des oignons Tilgr Baoré, D...
 
Projet BBI
Projet BBIProjet BBI
Projet BBI
 
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
 
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxPerspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
 
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
 
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du secteur rural dans la lutte contr...
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du  secteur rural dans la lutte contr...Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du  secteur rural dans la lutte contr...
Le FIDA au Burkina FASO : Les résultats du secteur rural dans la lutte contr...
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
 
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
 
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
 
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...
Défis et opportunités pour la petite production laitière en zone péri urbaine...
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
 
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
 

Dernier

AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...Cluster TWEED
 
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de Tours
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de ToursDossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de Tours
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de ToursYves MASSOT
 
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnement
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnementFormation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnement
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnementWassim Mansour
 
Système de management de l'Environnement - ISO 14001 V 2015-
Système de management  de l'Environnement      - ISO 14001 V 2015-Système de management  de l'Environnement      - ISO 14001 V 2015-
Système de management de l'Environnement - ISO 14001 V 2015-Kawther MEKNI
 
Problème environnementaux et développement durable
Problème environnementaux et développement durableProblème environnementaux et développement durable
Problème environnementaux et développement durablemohamed927969
 
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...Cluster TWEED
 

Dernier (6)

AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : Acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
 
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de Tours
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de ToursDossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de Tours
Dossier de presse du plan d'apaisement de la circulation de la ville de Tours
 
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnement
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnementFormation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnement
Formation exigences de l'ISO 14001 systèmes de management de l'environnement
 
Système de management de l'Environnement - ISO 14001 V 2015-
Système de management  de l'Environnement      - ISO 14001 V 2015-Système de management  de l'Environnement      - ISO 14001 V 2015-
Système de management de l'Environnement - ISO 14001 V 2015-
 
Problème environnementaux et développement durable
Problème environnementaux et développement durableProblème environnementaux et développement durable
Problème environnementaux et développement durable
 
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
AG TWEED-H2O : acteurs, projets et ecosystemes des secteurs de l'energie et d...
 

VF PRESENTATION Atelier Bilan FIDA.pptx

  • 1. RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL ---------------- MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’EQUIPEMENT RURAL ----------------- PROJET D’APPUI AUX FILIERES AGRICOLES PRESENTATION DES REALISATIONS DU PAFA Atelier de Partage des Résultats des Projets Appuyés par le FIDA au Sénégal Dakar 09 -10 février 2015
  • 2. OBJECTIFS  OBJECTIF GLOBAL  Améliorer de manière durable les revenus et les moyens d’existence des exploitations familiales du Bassin arachidier, à travers leur insertion dans des filières profitables et diversifiées.  OBJECTIFS SPECIFIQUES  Les petits producteurs de la zone du projet, y compris les plus démunis, développent des activités économiques profitables, fondées sur des arrangements contractuels avec des opérateurs de marchés, dans le cadre de filières porteuses qui valorisent le potentiel agro- écologique local ;  Les acteurs des filières sélectionnées, et en particulier les plus petits producteurs, se concertent au niveau du Bassin arachidier et au niveau national, pour identifier et mettre en œuvre les actions susceptibles de résoudre les contraintes identifiées au sein de ces filières et faciliter l’accès au marché.
  • 3. ZONE D’INTERVENTION DU PROJET 4 Régions: Kaolack, Kaffrine, Fatick, Diourbel 28.304 Km2 (14% du territoire national) 3.744.323 personnes (26% population totale) 14.000 exploitations familiales directes (140.000 directement touchées par l’intervention du Projet)
  • 4. SITUATION AVANT PROJET  70% DES MENAGES CONNAISSNENT AU MOINS UNE PERIODE DE SOUDURE EN MOYENNE DE 4 MOIS  UNE SITUATION DE LA MALNUTRITION DES ENFANTS ÂGÉS DE 0 À 59 MOIS AVEC UN INDICE DE MALNUTRITION CHRONIQUE DE 30% (moyenne nationale de 16% :source EDS 2005). (Source: Enquête SYGRI PAFA, 2011)
  • 5. LE PAFA VERS LA REALISATION DE SES OBJECTIFS
  • 6. OUTILS D’INTERVENTION  Démarche inclusive des femmes, des jeunes et groupes vulnérables  Financement dégressif sur trois années en intrants de qualité (Semences certifiées, NPK ,Urée et insecticides) et matériel agricole ( semoirs, Houe sine, pulvérisateurs, décapsuleuse, séchoirs, …..)  Formation de Conseillers à l’Exploitation Familiale (CEF) sur les Bonnes Pratiques Agricoles) pour un conseil agricole de proximité.  Contractualisation entre OP et OM pour la commercialisation des surplus de production.
  • 7. OUTILS D’INTERVENTION L’ Epargne-intrants comme outil de mobilisation de la contribution des OP et d’amélioration de leur capacité d’autofinancement  Les Tables filières pour la concertation, la gouvernance et la développement des filières par les acteurs filières  Le partenariat avec les structures pérennes pour asseoir une dynamique durable de collaboration entre les acteurs filières et les structures d’appui 7
  • 8. RÉSULTATS 25.382 ménages directement touchés, soit 181% du nombre total ciblé au départ. Les femmes et les jeunes sont bien représentés, pour respectivement 62% et 53%. 374 Sous projets financés 39 OP/40 de la première génération représentant 3 095 ménages assurent à 100% leur autofinancement pour les intrants 121 OP de la deuxième génération, représentant 9 363 ménages, sont cours en phase d’autonomisation par la prise de mesures (constitution de l’épargne) pour assurer leur autofinancement pour 2015/2016
  • 9. Superficies emblavées 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 9000 Mil/Sorgho Sésame Niébé Bissap Maïs 4600 2900 1410 1000 1000 8664 2501.5 1337 921 1799 prévue (ha) emblavée (ha) Option mise sur les céréales: +88% par rapport aux prévisions pour le mil et +80% pour le maïs
  • 10. SITUATION PLUVIOMETRIQUE DANS LA ZONE DU PROJET  RETARD DANS L’INSTALLATION DES PLUIES  IRREGULARITE OCCASIONNANT PLUSIEURS VAGUES DE SEMIS  LONGUES PAUSES PLUVIOMETRIQUES ENTRE JUIN ET JUILLET  REPRISE DES PLUIES EN AOUT CUMULS ENREGISTRES VARIABT DE 650 mm en 21 jours à Ndiébel (département de Kaolack) à 228 mm en 15 jours de pluie à Porokhane (Département de Nioro).  LA MOYENNE PLUVIOMETRIQUE DE LA REGION DE KAOLACK A ÉTÉ DE 320 mm en 22 JOURS CONTRE 687 mm en 36 jours DE PLUIE EN 2013/2014.  DEFICIT PLUVIOMETRIQUE AU NIVEAU DE TOUS LES POSTES
  • 11. Pour cette présente campagne, les rendements de mil varient de 967 Kg/ha (Wilanène Ouoloff Dpt Koungheul à 2600 Kg/ha (GIE Diappo Liggueye Dpt Kaolack). 85% ont obtenues des rendements supérieurs à 1100 Kg /ha Filières Sit. Ref Objectif PAFA Rdt 2011/12 Rdt 2012/13 Rdt 2013/14 Rdt 2014/15 Mil 653 800 1080 1 267 1 584 1 625 Sorgho 619 800 960 2 520 1 376 1 278 Niébé 350 600 550 607 665 712 Bissap 200 400 nd 300 636 650 Sésame 300 600 550 467 680 678 Maïs 900 1 500 nd 2420 2 579 2 738 Evolution des Rendements obtenus (Kg/ha)
  • 12. La commercialisation par filière Les quantités commercialisées par ménage ont également fortement évolué. Elles passent d’une situation de référence de 11 kg à 350 kg pour le niébé, de 15 kg à 303 kg pour le sésame, de 42 kg à 650 kg pour le mil , de 46 à 150 kg pour le bissap et de 53 kg à 1550 kg pour le maïs. 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 2011 2012 2013 Quantités commercialisées en Tonnes Evolution des quantités commercialisées Maïs Sésame Bissap Niébé Sorgho Mil
  • 13. Quantités autoconsommées et vendues par ménage Filières Autoconsommation (Kg Ventes (Kg) Sit Réf 2014 Sit Ref 2014 Mil 382 1046 42 650 Niébé 98 177 11 350 Maïs 150 868 53 1550
  • 14. Un producteur amenant sa production au niveau du CDF de Niakhar pour la commercialisation du mil
  • 15. AVICULTURE VILLAGEOISE AMÉLIORÉE  1900 POULAILLERS  LE CHEPTEL EST PASSE DE 10 (EFFECTIF DE DEPART) A 40 VOIRE 60 SUJETS PAR POULAILLER  AMELIORATION DU POIDS DES SUJETS DE 800 gr A 2 kg  BENEFICE NET DE 600 A 800 CFA PAR POULET VENDU  AMELIORATION GENETQUE DE LA RACE LOCALE  AMELIORATION DE L’HABITAT  AUTOCONSOMMATION DES ŒUFS ET DE LA VOLAILLE
  • 16. MARAICHAGE  17 PERIMETRES MARAICHERS  676 ménages composées de 60% de femmes  DES MARGES BRUTES CALCULEES DE 1.710.815 F CFA/ha  UN REVENU MOYEN DE 290.000 F CFA PAR MENAGE  30% DE LA PRODUCTION EST AUTOCONSOMMEE PAR LE MENAGE
  • 17. AMELIORATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE  LA PERIODE DE SOUDURE PASSE DE 4 À 5 MOIS À 0 MOIS POUR PLUS DE 80% ET À 1 MOIS POUR LE RESTE DES MÉNAGES TOUCHÉS  DIVERSIFICATION DES PRODUITS SOUS DIFFERENTES FORMES GRACE A LA TRANSFORMATION (établissement de tableaux nutritionnels de 32 produits dérivés des céréales, du bissap et du sésame)  AMELIORATION DU STATUT NUTRITIONNEL DES ENFANTS GRACE A LA FARINE ENRICHIE POUR ENFANTS (xaritu xaleyi)  51 CDF MIS EN PLACE POUR LES BESOINS DE SECURISATION ET DE CONDITIONNEMENT DES PRODUITS AGRICOLES
  • 18. Des femmes en train de nettoyer le mil
  • 19. AMELIORATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE (SUITE)  AUGMENTATION DES QUANTITES AUTOCONSOMMEES (+174% pour le Mil et 81% pour le niébé)  FORMATION EN ART CULINAIRES TOUCHANT 17 RECPTIFS HOTELIERS  EQUIPEMENT DE 12 GROUPEMENTS EN DECORTIQUEUSES ET MOULINS POUR LA TRANSFORMATION DES CEREALES  FORMATION EN TEHNIQUES DE TRANSFORMATIONS DES CEREALES LOCALES TOUCHANT 450 FEMMES  CARAVANE DE SENSIBILISATION ET DE FORMATION POUR LA PREPARATION DES METS A BASE DE PRODUITS LOCAUX TOUCHANT PLUS DE 1.000 MENAGES  EMISSIONS NATIONALES TELEVISEES LARGEMENT SUIVIE PAR LES FAMILLES SENEGALAISES (WAGNOU PAFA)
  • 20. Des femmes formées aux techniques de préparation à base de produits locaux
  • 21. Les marges brutes ont connu des progressions: Pour la filière mil, elle passe de 162 050 fcfa à 246 960 F cfa soit une augment de 52%. Pour le niébé, la marge est passée de 142 200 fcfa à 197 000 fcfa, Pour le sésame de 102 100 fcfa à 458 110 fcfa . - 50,000 100,000 150,000 200,000 250,000 300,000 350,000 400,000 Sit Ref 2011 2012 2013 MB en Francs CFA Evolution des Marges Brutes Mil Sésame Niébé
  • 22. LES CHANGEMENTS INDUITS Sur le plan social  REFECTION DE L’HABITAT  AMELIORATION DU CAPITAL SOCIAL (PARTICIPATION PLUS ACCRUE DES MENAGES VULNERABLES AUX OCCASIONS SOCIALES)  ACQUISTION DE FOURNIRURES SCOLAIRES POUR LES ENFANTS  ACCES AUX SOINS DE SANTE
  • 23. Une femme ayant acheté une bicyclette pour son enfant avec le produits de la vente des poulets grâce a l’aviculture villageoise améliorée
  • 24. Sur le plan économique  DIVERSIFICATION DE NOUVELLES ACTIVITES GENERATRICES DE REVENUS (PETIT COMMERCE, TRANSPORT, INSTALLATION DES RESTAURANTS)  ACQUISITION DE MATERIEL AGRICOLE, DE MOYENS DE TRANSPORTS (MOTOS, CHEVAUX, ANES) LES CHANGEMENTS INDUITS
  • 25.  17 % DES MENAGES CONNAISENT UNE PERIODE DE SOUDURE EN MOYENNE DE 1,2 MOIS  22,8% DES ENFANTS AGES DE 0 59 MOIS CONNAISSENT UNE MALNUTRITION CHRONIQUE Source Enquête SYGRI en cours de PAFA EXTENSION
  • 26. MERCI DE VOTRE ATTENTION