CELEBRATION DE LA JOURNEE DU PARTENARIAT
EPT-GROUPE IDYAL SA
CONFERENCE
«L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelle...
YOUSSOUF SAKHO
Consultant en Infrastructures et MP
 
La dématérialisation des procédures de passation
des marches publics ...
CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
 La dématérialisation de la commande publique repose sur un
postulat : respect des principes gén...
CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES (suite)
 Toutefois elle induit un réaménagement des
procédures existantes.
 La plupart des ques...
EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION
 Les documents de la Consultation publiés sur le profil
d’acheteur de l’Autorité contra...
EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)
 L’AC doit informer par voie traditionnelle, les candidats
de son intention de ...
EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)
 Certains éléments du DAO ne pouvant pas être transmis par
voie électronique du...
EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)
 Tous les échanges d’informations induits par les procédures
peuvent être opéré...
IMPORTANCE DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE
La signature électronique a trois fonctions
fondamentales :
 Identifier le signat...
ELÉMENTS DE SÉCURISATION DE LA PROCÉDURE
Etapes Action réalisée Eléments de sécurité
Consultation Publication des avis Hor...
ETAT DES LIEUX AU SÉNÉGAL
 Transposition au niveau national des directives n°04 et
05 de l’UEMOA
 Mise en place depuis M...
OBJECTIFS DU PROJET DE DÉMATÉRIALISATION
 Spécifier le service cible - infrastructures et procédures - de
réception de ré...
AVANTAGES ATTENDUS
 Contribuer à la réduction des délais
 Préparation, publication des DAO
 Réponses des candidats
 Tr...
CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS
Article 43 de la directive 04 de l’UEMOA
La dématérialisation est définie comme étant la créat...
CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS (SUITE)
Code des marchés publics (décret n°2011-1048)
Article 56.4
 Les AGPM et les AAO peuven...
CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS (SUITE)
Article 57
 Les dispositifs de transmission et de réception
électronique des documents...
CONTRAINTES DE LA
DÉMATÉRIALISATION
• Absence de mesures d’accompagnement
découlant du dispositif règlementaires : la
fonc...
CONTRAINTES DE LA DÉMATÉRIALISATION
(SUITE)
 Absence d’infrastructures de base pour les profils
d’acheteurs des AC;
 Maî...
CONTRAINTES DE LA DÉMATÉRIALISATION
(SUITE)
 Perturbations fréquentes dans l’alimentation en
électricité;
 Déficience du...
PERSPECTIVES ET RECOMMANDATIONS
 Les programmes de renforcement des capacités des
acteurs de la CP se sont traduits par u...
PERSPECTIVES ET RECOMMANDATIONS (SUITE)
 Compte tenu des nombreuses contraintes liées à
la dématérialisation, une approch...
MERCI POUR ATTENTION
22
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dématerilisation des Marchés Publics

638 vues

Publié le

Présentation d' Ibrahima KANE Directeur Exécutif chargé des investissements: Agriculture, industries Infrastructures à la Conférence sur thème «L’Apport de l’it à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? » organisée par GROUPE IDYAL SA et L'EPT.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
638
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dématerilisation des Marchés Publics

  1. 1. CELEBRATION DE LA JOURNEE DU PARTENARIAT EPT-GROUPE IDYAL SA CONFERENCE «L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? »
  2. 2. YOUSSOUF SAKHO Consultant en Infrastructures et MP   La dématérialisation des procédures de passation des marches publics au Sénégal Contraintes et perspectives Par INTERVENTION 3
  3. 3. CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES  La dématérialisation de la commande publique repose sur un postulat : respect des principes généraux (libre accès à la commande publique, équité dans le traitement des candidats, transparence des procédures et efficacité de la dépense).  La dématérialisation du procurement a pour finalité la conclusion des marchés publics qui pose les problématiques sous-jacentes de l’exécution et de l’archivage.  La dématérialisation n’implique pas le bouleversement des règles et procédures de passation des marchés hormis les cas où la voie électronique peut provoquer la naissance de nouveaux faits ayant une portée juridique. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ?  3
  4. 4. CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES (suite)  Toutefois elle induit un réaménagement des procédures existantes.  La plupart des questions soulevées par la dématérialisation sont d’essence technique mais les choix techniques adoptés doivent être en conformité avec la législation des marchés publics. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ?  4
  5. 5. EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION  Les documents de la Consultation publiés sur le profil d’acheteur de l’Autorité contractante doivent être d’accès libre, direct et complet  L’AC doit indiquer l’adresse de téléchargement des DAO et les conditions d’acquisition  Les candidats doivent indiquer le nom de la personne chargée du téléchargement et l’adresse électronique à laquelle doivent être envoyées les modifications et précisions éventuelles. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ?  5
  6. 6. EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)  L’AC doit informer par voie traditionnelle, les candidats de son intention de publier désormais ses avis sur son profil d’acheteur.  Pour les sites à audience réduite, la publicité électronique ne peut être complémentaire à la publication par voie de presse (cas du Sénégal).  L’AC doit informer par voie traditionnelle, les candidats de son intention de publier désormais ses avis sur son profil d’acheteur.  Pour les sites à audience réduite, la publicité électronique ne peut être complémentaire à la publication par voie de presse (cas du Sénégal). Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ?  6
  7. 7. EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)  Certains éléments du DAO ne pouvant pas être transmis par voie électronique du fait de leur sensibilité ou de leur confidentialité, doivent être envoyés sur support papier ou support physique électronique.  En plus de la transmission électronique de l’offre, l’AC peut exiger le dépôt d’une copie de sauvegarde dans les délais impartis. La copie de sauvegarde est ouverte dans les cas suivants :  Un programme malveillant est détecté lors de la transmission électronique. La trace de cette malveillance est alors conservée.  Une offre transmise par voie électronique ne parvient pas à être ouverte, sous réserve que la copie de sauvegarde soit parvenue dans le délai prescrit. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 7
  8. 8. EXIGENCES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)  Tous les échanges d’informations induits par les procédures peuvent être opérés par voie électronique ;  La plateforme doit garantir l’intégrité des informations transmises et la confidentialité des offres ;  Les moyens utilisés ne doivent induire aucune discrimination. Ils doivent être disponibles et interopérables.  Les AC doivent s’assurer que la sécurité du système mis en place est équivalente à celle requise dans le cas classique d’une procédure « papier » : o Identification des candidats ; o Confidentialité et intégrité des échanges ; o Traçabilité des événements et possibilité de reconstitution des preuves au cours de chaque étape. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 8
  9. 9. IMPORTANCE DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE La signature électronique a trois fonctions fondamentales :  Identifier le signataire ;  Enregistrer sa volonté d’adhésion à l’acte signé ;  Garantir l’intégrité de l’acte signé.  La responsabilité de la vérification de la signature électronique et de l’appréciation de la validité du certificat incombe à l’AC. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 9
  10. 10. ELÉMENTS DE SÉCURISATION DE LA PROCÉDURE Etapes Action réalisée Eléments de sécurité Consultation Publication des avis Horodatage Identification de l’émetteur Avis rectificatif Horodatage Identification de l’émetteur Retrait DAO Horodatage Identification du candidat Réception des offres Identification émetteur Intégrité du contenu Confidentialité du contenu Registre de dépôt Analyse des offres Rédaction du rapport sur la base des critères définis Signature du rapport Information des soumissionnaires Envoi courrier Accusé de réception Signature, notification et approbation du marché Signature et envoi courrier Signature électronique Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 10
  11. 11. ETAT DES LIEUX AU SÉNÉGAL  Transposition au niveau national des directives n°04 et 05 de l’UEMOA  Mise en place depuis Mars 2008 par le MEF du Portail des Marchés Publics (www.marchespublics.sn) et du système de gestion électronique des marchés publics (SYGMAP)  Mise en place depuis 2010 par la Direction Générale des Douanes d’une procédure de dématérialisation des formalités douanières et d’une Autorité de Certification  Élaboration du Cahier des Charges relatif à l’agrément des Prestataires de Service de Certification Électronique en projet (loi et décret de 2008) Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 11
  12. 12. OBJECTIFS DU PROJET DE DÉMATÉRIALISATION  Spécifier le service cible - infrastructures et procédures - de réception de réponses dématérialisées aux appels d’offre des marchés publics  Établir les bases juridiques et organisationnelles du futur service  Se conformer strictement aux normes et pratiques de référence  Mettre en place un service pilote réutilisable  Assurer un total transfert de compétences vers l’ARMP  Permettre un retour d’expérience afin de préparer le déploiement du service opérationnel  Constituer une vitrine du savoir faire de l’administration du Sénégal au sein de la sous-région Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 12
  13. 13. AVANTAGES ATTENDUS  Contribuer à la réduction des délais  Préparation, publication des DAO  Réponses des candidats  Traitement des réponses o Réduction des charges (préparation de la réponse) o Réduction des coûts (préparation et traitement des réponses) o Rapprochement des acteurs o Réduction du papier (sauvegarde de l’environnement) o Meilleure circulation de l’information entre les Services o Meilleure traçabilité des opérations o Faciliter les opérations d’audits  Archivage légale Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 13
  14. 14. CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS Article 43 de la directive 04 de l’UEMOA La dématérialisation est définie comme étant la création, la réception, l’échange, l’envoi ou la conservation d’informations ou de documents par des moyens électroniques ou optiques;  La transmission devra être privilégiée dès lors que les AC disposeront des moyens technologiques nécessaires; Les outils utilisés doivent avoir un caractère non discriminatoire, être couramment à la disposition du public et être compatibles avec les TIC généralement utilisées Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 14
  15. 15. CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS (SUITE) Code des marchés publics (décret n°2011-1048) Article 56.4  Les AGPM et les AAO peuvent faire l’objet d’une publication électronique. Ce mode est alors complémentaire de la publication classique; Article 57  Les documents des AC peuvent être transmis par voie électronique;  Les communications, les échanges et le stockage des documents sont effectués de manière à assurer la confidentialité des offres.  Les AC ne peuvent prendre connaissance du contenu des offres qu’à l’expiration du délai fixé pour leur dépôt. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 15
  16. 16. CADRE JURIDIQUE SÉNÉGALAIS (SUITE) Article 57  Les dispositifs de transmission et de réception électronique des documents ne peuvent être utilisés dans une procédure de passation que s’ils répondent aux caractéristiques, y compris de cryptage et de signature électronique, fixées par la règlementation en vigueur sur les transactions électroniques. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 16
  17. 17. CONTRAINTES DE LA DÉMATÉRIALISATION • Absence de mesures d’accompagnement découlant du dispositif règlementaires : la fonction de régulation de l’ADIE n’est pas encore effective; • Non effectivité du mécanisme relatif à l’agrément des Prestataires de Service de Certification Électronique en projet (loi et décret de 2008); • Absence d’un dispositif de validation des certificats délivrés par des prestataires étrangers. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 17
  18. 18. CONTRAINTES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)  Absence d’infrastructures de base pour les profils d’acheteurs des AC;  Maîtrise insuffisante de l’outil informatique par les acteurs de la commande publique et les PME;  Difficulté de généralisation dans l’espace UEMOA caractérisée par des distorsions notables dans le niveau de développement des TIC;  Manque d’harmonisation des règlementations nationales en matière de TIC Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 18
  19. 19. CONTRAINTES DE LA DÉMATÉRIALISATION (SUITE)  Perturbations fréquentes dans l’alimentation en électricité;  Déficience du réseau internet;  Absence d’infrastructure TIC au sein des entreprises;  Absence de réaménagement de certaines disposition du CMP  Difficultés de prévention et de traitement des litiges associés à la cybercriminalité  Absence de maitrise des contours de la responsabilité contractuelle des prestataires et de la responsabilité quasi-délictuelle des tiers Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 19
  20. 20. PERSPECTIVES ET RECOMMANDATIONS  Les programmes de renforcement des capacités des acteurs de la CP se sont traduits par une meilleures maîtrise des procédures;  Le SYGMAP à l’état embryonnaire en 2008 est en phase de consolidation: la majorité des AC disposent de leur clé d’accès pour poster leurs PPM et les mettre à jour;  Le contrôle a priori devrait être dématérialisé puisque le SYMAP est conçu pour la délivrance par voie électronique des ANO de la DCMP;  En cas de non respect des délais de revue, l’ANO est généré par la système. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 20
  21. 21. PERSPECTIVES ET RECOMMANDATIONS (SUITE)  Compte tenu des nombreuses contraintes liées à la dématérialisation, une approche progressive serait mieux appropriée avec une phase transitoire de coexistence de la procédure dématérialisée avec la procédure classique;  L’approche gagnerait à être sélective en initiant la dématérialisation dans certains types de marchés comme ceux relatifs aux équipements informatiques. Conférence: L’Apport de l’IT à l’Emergence d’un pays : Quelles stratégies pour le Sénégal ? 21
  22. 22. MERCI POUR ATTENTION 22

×