Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

La santé digitale des patients consommateurs

1 249 vues

Publié le

Club Santé & Club Marketing 2.0 du 6 avril 2015

Publié dans : Marketing
  • Soyez le premier à commenter

La santé digitale des patients consommateurs

  1. 1. 6 avril 2016 La santé digitale des patients consommateurs
  2. 2. Les Prix Adetem de l’excellence marketing
  3. 3. : ! W! Paris Le Mans Lyon Toulouse Montpellier Strasbourg 590 € HT 390 € HT Rejoignez le réseau !
  4. 4. www.adetem.org
  5. 5. 6 avril 2016 La santé digitale des patients consommateurs
  6. 6. Nos intervenants Christelle MAHO, Head of Healthcare Department Harris Interactive Guillaume de DURAT, Juriste - DLA Piper Souhad BALLOUK, Programme e-santé Vivoptim de la MGEN François LESCURE, Président de MEDECIN DIRECT Thomas VERJUS, Business Development Manager de Carenity Jean-Marc GOACHET, Co-Présidents du Club Marketing 2.0 Responsable de la Communication Digitale & Scientifique de Mines ParisTech François LAURENT, Co-Présidents du Club Marketing 2.0 - Directeur de ConsumerInsight Valérie Trouillet, Co-Présidente du Club Santé, Directrice Marketing et Développement des Offres - IMS Health FranceEric Phélippeau, Co-Président du Club Santé, Président de BY AGENCY Group Animateurs
  7. 7. Christelle MAHO Head of Healthcare Department Harris Interactive
  8. 8. Observatoire des Santénautes Extract Christelle MAHO Directrice Dept Healthcare Cmaho@harrisinteractive.fr Claire DE MOUGINS Dir. Développement Commercial Cdemougins@harrisinteractive.fr
  9. 9. Méthodologie 3000 internautes représentatifs de la population française Questionnaire online juin juillet 2015
  10. 10. • Age, sexe, revenu, csp, niveau d’études, composition foyer • Situation patho personnelle/ pathologie entourage, maladies chroniques • Consultations, hospitalisation • Automédication et raisons • Consommation de médicaments Usages du digital focus santé Focus objets connectés • Consommation digitale: satisfaction globale, image, sources, satisfaction détaillée, confiance, infos recherchées, activité, raisons de recherches • Focus internet: notoriété spontanée, sites utilisés, satisfaction globale, image, • Focus applications: notoriété spontanée, apps utilisées/ téléchargées, satisfaction globale, image, attitudes applications • Informations recherchées, raisons de recherches • Device utilisé, device préféré • Non santénautes: raison de non usage Socio démo et profil santé • Intérêt global objets connectés • Intérêt par objet (sur liste, dans les catégories hygiène de vie, alimentation, observance) • Intention d’achat par objet connecté Les thématiques étudiées 20 minutes de questionnaire auto-administré online
  11. 11. Une typologie d’usages détaillée et illustrée
  12. 12. La totalité des tris par sous cible
  13. 13. Pour commander le rapport Ou pour toute information complémentaire sur cette étude contactez : Claire de MOUGINS cdemougins@harrisinteractive.fr 01 44 87 60 67 • Harris Interactive vous propose le rapport complet : – La totalité des résultats de l’enquête ► Sur l’échantillon total Nat Rep ► Sur la base Santénautes ► Les tris par âge / sexe/ CSP/ Type – Les résultats triés sur la cible patients chroniques – Les analyses et conclusions de Harris Interactive Prix de vente: 1.000 € HT
  14. 14. Guillaume de DURAT Juriste - DLA Piper
  15. 15. I – Les Grands principes ..en droit A)  Les définitions B)  Le régime juridique C)  Les effets D)  Les conditions d’application E)  Les exceptions F)  La jurisprudence G) L’évolution de la doctrine Vision!juridique!
  16. 16. I – Les Grands principes A) les définitions : étude du titre !! La santé digitale des patients consommateurs le juriste aime les définitions, c'est le préalable à toute analyse : Santé : définition de l'OMS Patient : définition "médicale", réglementaire, juridique, état. Consommateurs : définitions soit par l'économique, soit par les instituts de sondage, soit par la DGCCRF Digital… terme plus flou non repris dans le droit en tant que tel… Vision!juridique!
  17. 17. I – Les Grands principes A) les définitions Santé : définition de l'OMS La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. Vision!juridique!
  18. 18. I – Les Grands principes A) les définitions Patient : définition "médicale", réglementaire, juridique, état. Dans le domaine de la médecine, un patient est une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin. Le patient désigne l'individu qui est examiné médicalement ou qui se voit administrer un traitement. Provenant du verbe latin "pati", qui veut dire "celui qui souffre", le patient est donc une personne soignée. Le terme de patient peut être décliné de plusieurs façons. On l'appelle "sujet" dans la recherche. Les Anglo-saxons, eux, parlent plus facilement de "clients". Une nouvelle terminologie prend de l'ampleur : "actient". Ce mot contracte "action" et "patient". Il est utilisé pour parler des personnes qui pratiquent l'automédication. Vision!juridique!
  19. 19. I – Les Grands principes A) les définitions Patient : définition "médicale", réglementaire, juridique, état. Selon le dictionnaire des soins infirmiers et de la profession infirmière, le patient ou personne soignée est : « Personne qui présente un ou plusieurs problèmes de santé pour lesquels elle a recours aux soins. Notes : 1. Dans la pratique et la littérature infirmières on trouve, avec des significations voisines, des termes tels que malade, patient, client, usager, bénéficiaire. - 2. Cette expression est préférée depuis que, s’est développée à partir de 1970, une approche humaniste des soins infirmiers qui considère les besoins de l’individu malade dans son histoire et son environnement et non pas exclusivement sa maladie. » AMIEC RECHERCHE, Dictionnaire des soins infirmiers et de la profession infirmière, édition Masson, 2005, 3ème édition Vision!juridique!
  20. 20. I – Les Grands principes Consommateurs : Code de la Consommation •  Jusqu'à la loi Hamon du 17 mars 2014, le code de la consommation n'établissait pas de définition juridique du consommateur. •  Selon cet article, est considérée comme un consommateur au sens du Code de la consommation, « toute personne physique qui agit à des fins qui n'entrent pas dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale ou libérale ». •  Cette définition est issue de la directive n°2011/83 du 25 octobre 2011 relative aux droits des consommateurs. Vision!juridique!
  21. 21. I – Les Grands principes A) les définitions Digital… terme plus flou non repris dans le droit en tant que tel… Digital Rights Management : Gestion des droits numériques Marketing Digital (appelé Marketing numérique en Français) est l’utilisation des supports numériques pour vendre ou promouvoir des produits aux consommateurs et entreprises. Larrousse : Synonyme de numérique. Mais aussi.. Qui appartient aux doigts : Nerfs digitaux. Vision!juridique!
  22. 22. Digital .. Pendant des années voire des siècles Vision!juridique!
  23. 23. I – Les Grands principes B) les régimes juridiques La santé digitale des patients consommateurs Santé : Code de la Santé Publique Patient : Code de la Santé Publique Consommateurs : Code de la Consommation Digital… codes informatiques !!! Vision!juridique!
  24. 24. I – Les Grands principes La santé digitale » Cela correspond ? •  Aux anciens « TIC » •  À la e-santé ? •  A la m-santé ? « à l’usage combiné de l’Internet et des technologies de l’information à des fins cliniques, éducationnelles et administratives, à la fois localement et à distance ». Vision!juridique!
  25. 25. I – Les Grands principes Doit-on retenir deux domaines majeurs aux frontières perméables . • les systèmes d’informations de sante (SIS) ou hospitaliers (SIH), qui forment le socle sur lequel repose la e-sante ( dont le DMP..) • la télésanté, qui regroupe notamment la télémédecine et la m-sante Vision!juridique!
  26. 26. II – Appréhension de l'exercice Donc pour le juriste… la santé digitale du patient-consommateur d'un point de vue juridique (et réglementaire) 1)  n'existe pas en tant que telle 2) le patient et le consommateur sont deux termes diamétralement opposés Vision!juridique!
  27. 27. II – Appréhension de l'exercice •  E-santé, que dit la loi ? •  Parmi les différentes branches de la e-santé, seule la télémédecine jouit d’une existence légale, notamment parce que son existence est bien antérieure à l’arrivée d’Internet. En 2009, la loi portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (diteloi HPST) définit le mot télémédecine comme « une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication Vision!juridique!
  28. 28. II – Esanté… Le 19 octobre 2010, un décret fixe les conditions de son application et introduit ainsi les termes suivants : •  téléconsultation : un médecin donne une consultation à distance à un patient. •  télé-expertise : un médecin sollicite à distance l’avis d’un ou de plusieurs confrères. •  télésurveillance médicale : un médecin surveille et interprète à distance les paramètres médicaux d’un patient. •  téléassistance médicale : un médecin assiste à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d’un acte. •  régulation médicale : les médecins du SAMU établissent par téléphone un premier diagnostic. Vision!juridique!
  29. 29. Mais le juriste est lui aussi innovateur •  Ou du moins, rechercher par analogie ce qui peut s’appliquer comme textes existants sur ces nouvelles notions Vision!juridique!
  30. 30. Distinction « classique » •  Le patient est dans le soin, guérison d’une maladie •  Le consommateur.. Maintien de l’homéostasie (définition utilisée pour différencier Médicaments des CA), il est a priori pas malade (réserves faites de Jules Romains) Vision!juridique!
  31. 31. La conjugaison des deux notions •  Veut-on dire le patient-consommateur : !  Patient à qui l’on vend les vertus d’un produit de consommation (FNAC, Darty, Boulanger…) –  Création d’un besoin –  Mais dans ce cas n’oublions pas que juridiquement est moins éclairé que le consommateur (cf les notices) •  Veut t’on dire le consommateur-patient !  Individu au demeurant bien portant à qui l’on va vanter les mérites d’applications concernant la surveillance de sa santé (prévention ou Bien-être ?) Vision!juridique!
  32. 32. La conjugaison des deux notions •  Pour arriver à un patient-patient, summum de l’échelle, comme sapiens sapiens. Vision!juridique!
  33. 33. I – appréhension par le juriste Devant un modèle nouveau.. Application stricte des textes existants ou Changement des lignes Vision!juridique!
  34. 34. Appréhension du juriste : utilité de la santé digitale ? Vision!juridique!
  35. 35. Bien-être ou Santé ? •  Nous distinguons aussi les objets connectés qui relèvent du bien-être ou de la santé Vision!juridique!
  36. 36. Le patient consommateur producteur de données •  Les données de consommations sont connues depuis longtemps (INSEE, ou grandes surfaces, cartes de fidélités etc..) •  Les données patient sont connues depuis ..moins longtemps et attirent beaucoup de convoitises. •  Qui les détient : •  pour les acteurs classiques •  CNAMTS-SNIIRAM •  Mais aussi le Gers, Cegedim, IMS Health •  Les complémentaires •  Pour les nouveaux acteurs •  Les GAFA … •  Certaines associations ou communautés de patients qui les réutilisent (Carenity par exemple) ou pas Vision!juridique!
  37. 37. On distinguerait donc •  Le quantified self (l'automesure Bien-être) •  L'actient ? •  Du selfpatient ? Vision!juridique!
  38. 38. Le patient consommateur producteur de données mais pas…propriétaire de ses données? Les données sont elles connues par les patients et ou consommateurs : •  Information sur le recueil des informations –  Qui a déjà exercé un droit de regard et rectification ? –  Conditions de collecte mais aussi d’hébergement (Cloud ou pas Cloud) •  Le patient/consommateur s’il bénéficie d’un droit sur ses données est-il à même de les comprendre ? (ex du DMP et possibilité de masquer) •  A qui appartient mes données ? •  L’anonymisation permet-elle la revente Ou l’utilisation? Vision!juridique!
  39. 39. Quels sont les enjeux ? Ils sont médico-économiques •  La prévention – comprendre les facteurs de risque •  L’observance •  La détection des effets secondaires indésirables OU nouvelles indications plus rapides •  Comprendre les réactions sur des populations et faire des thérapies ciblées Donc •  Etre plus efficace et plus rapide en R&D •  Dépenser mieux (investir mieux…) •  Réinventer la relation médecin patient Vision!juridique!
  40. 40. Quels sont les risques ? : Ils sont juridiques..! (Philosophiques et éthiques…) •  Mercantilisation des données •  Perte de contrôle de l’utilisation des données à des fins commerciales, directes ou indirectes •  Porosité des données d’individus entre les mutuelles possédées par des banques, croisées avec les assurances et les grandes surfaces : « Vous êtes inassurable, imprudent et déviant ! » •  « Usage médical bien établi » des ondes…attention aux actions de groupes si développements de maladies liés au Bluetooth, Wi-Fi et autres systèmes de transmission Vision!juridique!
  41. 41. La santé digitale : quels objets ? le statut •  Si l’objectif de l’appareil est uniquement de fournir une information brute à son utilisateur – le nombre de battement du coeur par minute – alors il s’agit d’un objet connecté et pas plus ; il devra néanmoins faire l’objet de certaines vérifications avant de pouvoir être mis sur le marché, notamment l’obtention du marquage CE, qui garantit l’innocuité pour le consommateur. •  Mais si cet objet a pour but d’interpréter les données qu’il collecte, c’est-à-dire de fournir un diagnostic, ou s’il est utilisé pour le suivi d’une maladie chronique, alors il doit être considéré comme un dispositif médical et devra respecter une réglementation bien plus stricte. Notamment, les concepteurs du produit devront démontrer le bénéfice médical qu’il peut apporter, au travers d’essais cliniques*, avant sa commercialisation. -> Maladie = Patient •  DM : Problème de l’evaluation Vision!juridique!
  42. 42. La santé digitale : quels acteurs ? •  Le patient consommateur expert ? –  Le patient veut y voir son intérêt sans que cela lui coute –  Le consommateur est prêt à payer –  Le patient consommateur peut-il payer une partie ? Remboursement pour l’autre par une mutuelle ? •  Le professionnel de santé –  Comprend t’il l’intérêt de la santé digitale ? –  Cela lui apporte t’il un gain de temps (60 consultation par jour) –  De quel temps dispose t’il –  De quelle formation ? –  De quelle rémunération ? C=23 ou eC = 23 x X ? –  Quelle responsabilité … lors de réception des données (interopérabilité, disponibilité…) Vision!juridique!
  43. 43. Quelles évolutions juridiques •  Une définition plus précise des outils •  Bien-être vs santé connectée avec la possibilité plus claire de pouvoir aller vers une reconnaissance par l’Assurance Maladie (aujourd’hui peu le sont, plus à par la FDA) •  Une définition rassurante sur le rôle et la place des Iots ou logiciels par rapport au médecin (responsabilité, codage à l’acte) •  Des experts indépendants qualifiés comme « data scientists » pour examiner les logiciels •  La digitalovigilance ! Vision!juridique!
  44. 44. Quelles évolutions juridiques •  L’égalité d’accès aux soins ? la notion de territoire Vision!juridique!
  45. 45. Quelles conséquences pour vous •  Présentez ce qui est santé comme santé •  Pas de confusion des genres •  Veillez à l’utilisation correctes des données selon les recommandations de la CNIL •  Ne pas oublier le rôle pivot du médecin en France, qui se sera pas remplacé par la machine (système décisionnel) – Cf. le CNOM •  Assurez vous de la qualité des outils •  Ne pas utiliser les smartphones pour contourner la loi anti-cadeaux !! Vision!juridique!
  46. 46. Références •  Site internet de l’ANSM : "Dispositifs médicaux" (DM) •  Portail Medical Device du site Europa •  Directive 93/42/CEE "Dispositifs médicaux" (DM) •  Directive 98/79/CE "Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro" (DMDIV) •  Directive 90/385/CEE "Dispositifs médicaux implantables actifs " (DMIA) •  Guide d’application pour les logiciels MEDDEV 2.1/6 « Qualification and Classification of stand alone software » - Janvier 2012 •  Guide d’interprétation “Manuel borderline et classification des DM et DMDIV” §8.4 sur les “Picture Archiving and Communication Systems ” •  Livre Blanc du CNOM Vision!juridique!
  47. 47. Any help •  Des questions publiques ? •  Des questions personnalisées ? DLA Piper LLP Departement Life sciences Guillaume.dedurat@dlapiper.com •  Vous êtes geek ? @gdedurat Vision!juridique!
  48. 48. Souhad BALLOUK Programme e-santé Vivoptim de la MGEN
  49. 49. www.vivoptim.fr https://www.vivoptim.fr/je-decouvre-vivoptim/
  50. 50. François LESCURE Président de MEDECIN DIRECT
  51. 51. MédecinDirect •  MédecinDirect est une plateforme médicale sécurisée et confidentielle mettant en relation des clients et des professionnels de santé. Nos trois services en B2B2C : 1.  L’information et la téléconsultation médicales •  gratuit pour le client grâce à sa mutuelle, ses assurances ou son entreprise, •  accès permanent, 24h/24, 7j/7, sans limite du nombre de questions. 2.  La téléexpertise médicale (déploiement télémédecine) •  gratuit pour le client grâce au partenaire, •  accès ponctuel indirect lié à une problématique donnée. 3.  Le télésuivi de pathologies chroniques (SYMPAD) •  gratuit pour le client grâce au partenaire (Pharmacie), •  accès via le partenaire uniquement. 5 médecins généralistes, 25 spécialistes, 50 spécialités Plus de 1 million de bénéficiaires
  52. 52. Nos produits Un service de conseil médical en ligne avec des actions de prévention, d’orientation, d’explication Un potentiel d’économie en évitant la consultation et l’ordonnance parfois inutiles. Les clients assureurs et complémentaires de santé offrent MédecinDirect à leurs bénéficiaires. Assureur! Une approche nouvelle utilisant des outils de e-santé et m-santé pour valoriser vos produits Urgo Expert : Outil dédié aux infirmières pour accompagner les soins à domicile Mon Partenaire Santé : prestation médicale -mon-partenaire-sante.com Industrie! Un complément indispensable à la médecine du travail MédecinDirect est offert à l’ensemble des salariés avec la possibilité pour l’entreprise de mettre en place des bilans spécifiques. En 2014, la Caisse d’Épargne (région Centre-Pays de Loire) a mis en place le service pour 1600 de ses collaborateurs. Entreprise! Pour les différentes cibles Le parcours de la future maman : www.sagesfemmesdirect.fr La pharmacie propose un entretien avec une diététicienne : http://www.groupephr.fr/relations- partenaires/nutrition-sante.html La pharmacie digitale www.sympad.info Par!parcours!
  53. 53. Convergences majeures Technologies mobiles Nouveaux usages santé Démographie médicale Capteurs non invasifs Puissance de calcul À lire : Quelle santé pour demain, éditions alternatives, direction Jacques Marceau, 2014 Guy Vallancien La médecine sans médecin Gallimard 2015 •  Future population vieillissante : née avec la technologie •  Consommateurs de soins •  Information immédiate •  Choisir ses soins, décider pour soi •  L’accès aux soins est toujours compliqué, surtout vers le spécialiste •  On traite plutôt que l’on prévient •  Une nouvelle génération de professionnels de santé à former (médecins, pharmaciens, paramédicaux…) •  L’accès aux données en mobilité, partout •  La dématérialisation de pratiquement toutes les activités •  Le Big data •  Capteurs physiques, chimiques, biologiques, comportementaux… •  Capacités exponentielles •  Sélectivité et sensibilité en constante progression E6Santé! M6Santé!
  54. 54. Un chemin loin d’être un long fleuve tranquille 65! Santé Soins Parcours de soins Idéal Réalité
  55. 55. Parabole du patient 3.0 Prendre le volant c’est vouloir gérer sa santé! 66! Améliorer sa sécurité Prévenir les problèmes Visualiser mon comportement …. La ceinture de sécurité est devenue une obligation puis un reflexe, il a fallu un peu de temps… Les technologies santé embarquées devront être silencieuses et incitatives Voir http://www.medecindirect.fr/ graph-mediterranee-2015/
  56. 56. Thomas VERJUS Business Development Manager de Carenity Code Wifi : DA27e819
  57. 57. Carenity : une communauté en ligne de 200 000 patients chroniques et aidants en Europe La santé digitale des patients consommateurs Club Santé & Club Marketing 2.0 - 6 avril 2016, Paris
  58. 58. Confidentiel - © Else Care 201669! L’essor des communautés de patients en ligne
  59. 59. 70! Les patients s’inscrivent sur Carenity pour s’informer, s’entraider et partager leur vécu avec d’autres patients Partager leur expérience avec d’autres patients et trouver de l’aide auprès de la communauté Suivre sa santé via un tableau de bord (symptômes, traitements…) Forums de discussions, messages entre patients Accéder à des informations et de l’actualité santé de qualité Articles santé, vidéos d’experts et médecins, témoignages patients Participer volontairement et anonymement à des enquêtes pour améliorer les connaissances médicales Etudes ad hoc en ligne, sondages, groupes de discussion… Êtes%vous)sa+sfait)de)votre)traitement) par)biothérapie)?) Vous)et)votre)médicament):)comment) l’acceptez%vous)?) L’alimenta+on)pendant)le)cancer) Confidentiel - © Else Care 2016
  60. 60. 71! Quels échanges entre les patients ? "  Maladie : symptômes, vécu du diagnostic, parcours de soin… "  Traitements : efficacité, tolérance, observance, facilité de prise, nouveaux traitements… "  Qualité de vie : vie professionnelle, familiale et sociale, aidants, droits et démarches administratives… "  Autres thématiques : gestion de la douleur, relations avec les professionnels de santé, journées mondiales… Confidentiel - © Else Care 2016
  61. 61. 72! Carenity : une plateforme européenne de recueil et d’analyse de données patients en vie réelle ? www.carenity.com Comité scientifique Industriels Sociétés d’étude Chercheurs Médecins Patients chroniques et aidants Partage d’expérience et self-monitoring Recueil et analyse de données anonymes Confidentiel - © Else Care 2016 "  5 pays : France, UK, Allemagne, Espagne et Italie "  200 000 patients et aidants "  1 000 pathologies
  62. 62. Connaître l'avis des patients pour améliorer la vie des patients ConfidenCel!6!©!Else!Care!2016! CARENITY 18-20 Place de la Madeleine 75008 Paris, France +33 (0)1 84 17 42 71 contact@carenity.com CONTACT Carenity est un site édité par la société ELSE CARE, SAS au capital de 14 855 €, immatriculée au Registre de Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro : 52993100800013
  63. 63. A vos agendas… Mercredi 12 avril Matinale Club Santé de l’ADETEM «Établissements de Santé, public ou privé, peut-on parler d’enjeux marketing-communication et de préférence Marque ?»
  64. 64. Merci ;-) Rejoignez l’Adetem www.adetem.org Notre prochain rendez-vous le mercredi 12 avril

×