SlideShare une entreprise Scribd logo

Hirata syndrome

Adrian Stefanescu
Adrian Stefanescu
Adrian StefanescuMédecin assistant at CHUV | Lausanne university hospital à CHUV | Lausanne university hospital

A case of auto-immune hypoglycemia

Hirata syndrome

1  sur  26
Télécharger pour lire hors ligne
Derrière uneDerrière une 
hypoglycémie…
Adrian STEFANESCUAdrian STEFANESCU
Médecin assistant 
Département de Médecine
17 02 201617.02.2016
Monsieur D.C. – 88 ans
Anamnèse: patient trouvé confus et agité à côté de son lit, après une probable chute à
3h du matin. Le SMUR constate une glycémie capillaire à 1.7 mmol/l, administre 2 x 20 g
de Glucose i.v.  glycémie 5.2 mmol/L  résolution état confusionnel. Amnésieg y
circonstancielle.
Antécédents:
- Pneumonie trilobaire communautaire à germe indéterminé (novembre 2015)
- Troubles de la marche et de l'équilibre
- Maladie cérébro-vasculaire :
- AVC ischémique aigu du gyrus précentral gauche (2014)
- AVC lacunaire D (2003)
- Remplacement valve aortique pour sténose sévère par valve biologique (2008)Remplacement valve aortique pour sténose sévère par valve biologique (2008)
- Gastrectomie partielle pour un GIST (Gastro-Intestinal Stromal Tumor) suivi d'un
traitement par Glivec (2009-2012) - actuellement en rémission
Médicaments: Lisitril 5 mg, Plavix 75 mg, Aspirine 100mg, Crestor 20 mg, Pantoprazole
40 mg, Calcium Sandoz D3 500/440, Vitarubin.
Que proposez-vous ?
Anamnèse ?
- pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un ADO.
- pas de changement dans son traitement habituel.
- pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente, pas de période de jeûne.
- premier épisode documenté d’hypoglycémie.p p yp g y
Examens complémentaires ?
- Laboratoire: tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine, HbA1c etc.p q , , , ,
Laboratoire
Que proposez-vous ?
Anamnèse?Anamnèse?
-- pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un autre ADO.pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un autre ADO.
-- pas de changement dans son traitement habituelpas de changement dans son traitement habituel-- pas de changement dans son traitement habituel.pas de changement dans son traitement habituel.
-- pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente.pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente.
-- premier épisode documenté d’hypoglycémie.premier épisode documenté d’hypoglycémie.
Examens complémentaires?Examens complémentaires?
-- laboratoire: créatinine, tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine etc.laboratoire: créatinine, tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine etc.
Test au Synacthène: négatif- Test au Synacthène: négatif.
Evolution pendant les premières 48h d’hospitalisation:
- récidive d’hypoglycémie asymptomatique entre 3 et 5 mmol/lrécidive d hypoglycémie asymptomatique entre 3 et 5 mmol/l
Exclure un insulinome: quels examens ?
- épreuve de jeûne de 72h.p j
CT scan thoraco-abdominal du novembre 2015 (suivi de son GIST):
- pas de lésion suspecte pancréatique ou de masse tumorale thoraco-abdominale.
Hypoglycémie organique ou non diabétique [1]
Hypoglycémie organique définie par la triade de Whipple:
- glycémie plasmatique < 2,8 mmol/l.
- symptômes neuroglucopéniques.
- disparition des symptômes à la prise de sucre.
Pour le sujet sain, quelle serait la réponse contre-régulatrice pour assurer une
glycémie plasmatique minimale ?
- sécrétion d’insuline inhibée, ce qui ralentit l’utilisation de glucose.
- sécrétions d’hormones de contre-régulation:
- glucagon: produit par les cellules alpha du pancréas, stimulant la
d ti hé ti d l l l é lproduction hépatique de glucose par la glycogénolyse.
- hormone de croissance et cortisol : sécrétés en cas de jeûne prolongé,
lorsque les réserves en glycogène sont épuisées.
1. Anne Dufey, Bettina Köhler Ballan, Jacques Philippe, Hypoglycémie non diabétique: diagnostic et prise en charge. Rev Med Suisse 2013;1186-1191
Publicité

Recommandé

ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirClaude EUGENE
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirClaude EUGENE
 
iNFLAMMATION DES VOIES BILIAIRES (CBP, CSP)
iNFLAMMATION DES VOIES BILIAIRES (CBP, CSP)iNFLAMMATION DES VOIES BILIAIRES (CBP, CSP)
iNFLAMMATION DES VOIES BILIAIRES (CBP, CSP)Claude EUGENE
 
Pathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenalesPathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenalesPatou Conrath
 
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcenTumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcenArbaoui Bouzid
 
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.endocrinologie
 

Contenu connexe

Tendances

Ascite au cours de la cirrhose : traitements
Ascite au cours de la cirrhose : traitementsAscite au cours de la cirrhose : traitements
Ascite au cours de la cirrhose : traitementsClaude EUGENE
 
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Claude EUGENE
 
Protocole acidocétose
Protocole acidocétoseProtocole acidocétose
Protocole acidocétoseRose De Sable
 
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEVESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEClaude EUGENE
 
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)Claude EUGENE
 
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)Claude EUGENE
 
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)Claude EUGENE
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueKamel Abidi
 
gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)Claude EUGENE
 
Epistaxis.pptx
Epistaxis.pptxEpistaxis.pptx
Epistaxis.pptxPauljr10
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifiéMALIKADOCTEUR83
 
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)Claude EUGENE
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portaleClaude EUGENE
 
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...Claude EUGENE
 
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Vincent Di Martino
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUEClaude EUGENE
 

Tendances (20)

Ascite au cours de la cirrhose : traitements
Ascite au cours de la cirrhose : traitementsAscite au cours de la cirrhose : traitements
Ascite au cours de la cirrhose : traitements
 
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
 
Protocole acidocétose
Protocole acidocétoseProtocole acidocétose
Protocole acidocétose
 
Adenomes foie 2019
Adenomes foie 2019Adenomes foie 2019
Adenomes foie 2019
 
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEVESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
 
HEPATITE AIGUE
HEPATITE AIGUEHEPATITE AIGUE
HEPATITE AIGUE
 
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)
Insuffisance hépatique aiguë (Hépatite fulminante)
 
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)
CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE (Signes, diagnostic, traitement)
 
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
 
Spondylarthropathies
SpondylarthropathiesSpondylarthropathies
Spondylarthropathies
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémique
 
gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)
 
Epistaxis.pptx
Epistaxis.pptxEpistaxis.pptx
Epistaxis.pptx
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
 
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)
Maladie de Wilson (signes, diagnostic, traitement)
 
Acidocétose diabétique
Acidocétose diabétiqueAcidocétose diabétique
Acidocétose diabétique
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...
Portage inactif du virus de l'hépatite B (infection chronique virale B Ag HBe...
 
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
 

Similaire à Hirata syndrome

Une hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypiqueUne hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypiqueall-in-web
 
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "Pierre Troisfontaines
 
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM Foundation
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM FoundationPediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM Foundation
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) Symposia
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) SymposiaCare of the Patient with Diabetes in Haiti (French) Symposia
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) SymposiaThe CRUDEM Foundation
 
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdfjoelamefiam
 
complications aigues du diabète.pptx
complications aigues du diabète.pptxcomplications aigues du diabète.pptx
complications aigues du diabète.pptxLamia Bensakhria
 
diabete-sucre-de-lenfant.pptx
diabete-sucre-de-lenfant.pptxdiabete-sucre-de-lenfant.pptx
diabete-sucre-de-lenfant.pptxSaifEddine19
 
Complications aigues du diabète
Complications aigues du diabèteComplications aigues du diabète
Complications aigues du diabèteNes Rine Hadjaissa
 
2006 Les antidiabétiques oraux
2006 Les antidiabétiques oraux2006 Les antidiabétiques oraux
2006 Les antidiabétiques orauxAPRHOC
 
Urgences endocriniennes c huot 2007
Urgences endocriniennes c huot 2007Urgences endocriniennes c huot 2007
Urgences endocriniennes c huot 2007killua zoldyck
 
dysnatremies dyskaliemies
dysnatremies dyskaliemiesdysnatremies dyskaliemies
dysnatremies dyskaliemiesPatou Conrath
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfFerielAe
 
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013Endoc diabète ern omnipratique aout 2013
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013drmouheb
 
Diabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaireDiabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentairedebla roumaissa
 
Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...all-in-web
 
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM Foundation
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM FoundationDiabetic Crises in Haiti - The CRUDEM Foundation
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 

Similaire à Hirata syndrome (20)

Une hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypiqueUne hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypique
 
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
 
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM Foundation
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM FoundationPediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM Foundation
Pediatric Diabetes Symposia - The CRUDEM Foundation
 
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) Symposia
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) SymposiaCare of the Patient with Diabetes in Haiti (French) Symposia
Care of the Patient with Diabetes in Haiti (French) Symposia
 
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf
2020-Cours-Diabète.ppt-Mode-de-compatibilité.pdf
 
complications aigues du diabète.pptx
complications aigues du diabète.pptxcomplications aigues du diabète.pptx
complications aigues du diabète.pptx
 
Diabète néonatal nov 2008
Diabète néonatal nov 2008Diabète néonatal nov 2008
Diabète néonatal nov 2008
 
diabete-sucre-de-lenfant.pptx
diabete-sucre-de-lenfant.pptxdiabete-sucre-de-lenfant.pptx
diabete-sucre-de-lenfant.pptx
 
Complications aigues du diabète
Complications aigues du diabèteComplications aigues du diabète
Complications aigues du diabète
 
Hugo.Cazenave
Hugo.CazenaveHugo.Cazenave
Hugo.Cazenave
 
2006 Les antidiabétiques oraux
2006 Les antidiabétiques oraux2006 Les antidiabétiques oraux
2006 Les antidiabétiques oraux
 
Urgences endocriniennes c huot 2007
Urgences endocriniennes c huot 2007Urgences endocriniennes c huot 2007
Urgences endocriniennes c huot 2007
 
dysnatremies dyskaliemies
dysnatremies dyskaliemiesdysnatremies dyskaliemies
dysnatremies dyskaliemies
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
 
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013Endoc diabète ern omnipratique aout 2013
Endoc diabète ern omnipratique aout 2013
 
Diabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaireDiabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaire
 
Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...
 
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM Foundation
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM FoundationDiabetic Crises in Haiti - The CRUDEM Foundation
Diabetic Crises in Haiti - The CRUDEM Foundation
 
Alcool et foie
Alcool et foieAlcool et foie
Alcool et foie
 
Diabetes and kidney: what new messages ?
Diabetes and kidney: what new messages ?Diabetes and kidney: what new messages ?
Diabetes and kidney: what new messages ?
 

Hirata syndrome

  • 2. Monsieur D.C. – 88 ans Anamnèse: patient trouvé confus et agité à côté de son lit, après une probable chute à 3h du matin. Le SMUR constate une glycémie capillaire à 1.7 mmol/l, administre 2 x 20 g de Glucose i.v.  glycémie 5.2 mmol/L  résolution état confusionnel. Amnésieg y circonstancielle. Antécédents: - Pneumonie trilobaire communautaire à germe indéterminé (novembre 2015) - Troubles de la marche et de l'équilibre - Maladie cérébro-vasculaire : - AVC ischémique aigu du gyrus précentral gauche (2014) - AVC lacunaire D (2003) - Remplacement valve aortique pour sténose sévère par valve biologique (2008)Remplacement valve aortique pour sténose sévère par valve biologique (2008) - Gastrectomie partielle pour un GIST (Gastro-Intestinal Stromal Tumor) suivi d'un traitement par Glivec (2009-2012) - actuellement en rémission Médicaments: Lisitril 5 mg, Plavix 75 mg, Aspirine 100mg, Crestor 20 mg, Pantoprazole 40 mg, Calcium Sandoz D3 500/440, Vitarubin.
  • 3. Que proposez-vous ? Anamnèse ? - pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un ADO. - pas de changement dans son traitement habituel. - pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente, pas de période de jeûne. - premier épisode documenté d’hypoglycémie.p p yp g y Examens complémentaires ? - Laboratoire: tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine, HbA1c etc.p q , , , ,
  • 5. Que proposez-vous ? Anamnèse?Anamnèse? -- pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un autre ADO.pas d’administration accidentelle d’insuline ou d’un autre ADO. -- pas de changement dans son traitement habituelpas de changement dans son traitement habituel-- pas de changement dans son traitement habituel.pas de changement dans son traitement habituel. -- pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente.pas antécédent de diabète, pas de perte pondérale récente. -- premier épisode documenté d’hypoglycémie.premier épisode documenté d’hypoglycémie. Examens complémentaires?Examens complémentaires? -- laboratoire: créatinine, tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine etc.laboratoire: créatinine, tests hépatiques, crase, fonction rénale, albumine etc. Test au Synacthène: négatif- Test au Synacthène: négatif. Evolution pendant les premières 48h d’hospitalisation: - récidive d’hypoglycémie asymptomatique entre 3 et 5 mmol/lrécidive d hypoglycémie asymptomatique entre 3 et 5 mmol/l Exclure un insulinome: quels examens ? - épreuve de jeûne de 72h.p j CT scan thoraco-abdominal du novembre 2015 (suivi de son GIST): - pas de lésion suspecte pancréatique ou de masse tumorale thoraco-abdominale.
  • 6. Hypoglycémie organique ou non diabétique [1] Hypoglycémie organique définie par la triade de Whipple: - glycémie plasmatique < 2,8 mmol/l. - symptômes neuroglucopéniques. - disparition des symptômes à la prise de sucre. Pour le sujet sain, quelle serait la réponse contre-régulatrice pour assurer une glycémie plasmatique minimale ? - sécrétion d’insuline inhibée, ce qui ralentit l’utilisation de glucose. - sécrétions d’hormones de contre-régulation: - glucagon: produit par les cellules alpha du pancréas, stimulant la d ti hé ti d l l l é lproduction hépatique de glucose par la glycogénolyse. - hormone de croissance et cortisol : sécrétés en cas de jeûne prolongé, lorsque les réserves en glycogène sont épuisées. 1. Anne Dufey, Bettina Köhler Ballan, Jacques Philippe, Hypoglycémie non diabétique: diagnostic et prise en charge. Rev Med Suisse 2013;1186-1191
  • 7. Symptômes d'hypoglycémie Signes adrénergiques (< 3.8 mmol/l): - sueurs palpitations tachycardie tremblements nausées vomissements faimsueurs, palpitations, tachycardie, tremblements, nausées, vomissements, faim. Neuroglucopénie (carence en glucose dans le SNC à partir de < 2 8 mmol/l)[1]:Neuroglucopénie (carence en glucose dans le SNC à partir de < 2.8 mmol/l)[1]: - troubles moteurs ou sensitifs: hyperactivité, tremblements, hémiparésie, paralysie faciale, troubles de l’élocution, paresthésie (symptômes pouvant mimer un AIT!!!). - convulsions focales ou généralisées, confusion, amnésie.convulsions focales ou généralisées, confusion, amnésie. - séquelles neurologiques irréversibles (coma en fonction de profondeur et durée). CAVE : lors de la répétition des épisodes d’hypoglycémie, les seuils de sécrétion des hormones de « contre-régulation » s’abaissent, les symptômes neurovégétatifs s’atténuent, de sorte que les symptômes de dysfonction cérébrale sont au premier plan.q y p y p p 1. Anne Dufey, Bettina Köhler Ballan, Jacques Philippe, Hypoglycémie non diabétique: diagnostic et prise en charge. Rev Med Suisse 2013;1186-119
  • 8. Epreuve de jeûne prolongé* But: - provoquer la réponse contre-régulatrice hormonale. Conditions: - hospitalisation pour mise à jeun pouvant durer jusqu’à un maximum de 72 heures. le patient est autorisé à boire de l’eau ou des boissons non caloriques (produits- le patient est autorisé à boire de l eau ou des boissons non-caloriques (produits « light ») et sans caféine. - accès veineux (pas de perfusion glucosée !) - glucose pour administration i v (20 g) doit être prêt à l’emploi en cas de besoin- glucose pour administration i.v. (20 g) doit être prêt à l emploi en cas de besoin. - prise de sang veineux toutes les 4 heures pour glucose, insuline, C-peptide, corps cétoniques. si glucose < 3 3 mmol/l prise de sang veineux toutes les 2 heures- si glucose < 3.3 mmol/l – prise de sang veineux toutes les 2 heures. - si glucose < 2.8 mmol/l – prise de sang chaque heure. Fin du test:Fin du test: - interrompu dès que la glycémie <= 2,5 mmol/l et en présence de symptômes * Protocole fourni par le Service d’endocrinologie, diabétologie et métabolisme du CHUV
  • 9. Epreuve de jeûne prolongé Dosages et résultats: sujet normal:- sujet normal: - le jeûne ne devrait pas causer d’hypoglycémie symptomatique. - diminution de la sécrétion d’insuline et de peptide C par le pancréas. t ti d’h t é l t i- augmentation d’hormones contre-régulatrices. - consommation des réserves en glucose (l’administration de glucagon à la fin du test n’augmentera pas significativement la glycémie). - en cas d’hyperinsulinisme: - hypoglycémie apparaîtra dans les 72 heures suivant le jeûne (75% des insulinomes sont diagnostiqués dans les 24 premières heures !)insulinomes sont diagnostiqués dans les 24 premières heures !). - niveaux d’insuline et de peptide C anormalement élevés. - le foie regorge de réserves de glucose (effet de l’hyperinsulinémie chronique), l’administration de glucagon à la fin du test permet de libérer les réservesl administration de glucagon à la fin du test permet de libérer les réserves hépatiques de glucose et d’augmenter la glycémie.
  • 10. Résultats - épreuve de jeûne prolongé Résultats: - dosage insulinémie: très élevé à >1000 mU/l - dosage C-peptide: discrètement élevé à 6 8 mcg/l- dosage C-peptide: discrètement élevé à 6.8 mcg/l - dosage corps cétoniques : élevés, confirment la situation de jeûne Epreuve négative car patient asymptomatique malgré les hypoglycémies à 2.4 mmol/l (di ti d’i li b bl )(diagnostic d’insulinome peu probable).
  • 11. Rappel Le peptide C est la connexion structurelle des chaînes A et B de l’insuline et la formation dechaînes A et B de l insuline et la formation de deux ponts disulfure dans la molécule proinsuline. La préproinsuline (rapidement dégradée en pro- insuline) est synthétisée par les cellules beta desinsuline) est synthétisée par les cellules beta des ilots de Langerhans du pancréas. L’insuline et le peptide C sont sécrétés en quantité équimolaire et libérés dans le sang de la veine portesang de la veine porte. Adapté selon Beta Cell Biology Consortium 2004Adapté selon Beta Cell Biology Consortium 2004
  • 12. Résultats - épreuve de jeûne prolongé Résultats: - dosage insulinémie: très élevé à >1000 mU/l - dosage C-peptide: discrètement élevé à 6 8 mcg/l mais non concordant avec- dosage C-peptide: discrètement élevé à 6.8 mcg/l mais non concordant avec l'hyperinsulinémie Discussion: insulinémie surestimée probablement en rapport avec la présence d'anticorps anti-insuline !!!
  • 13. Résultats Sécrétion d’anticorps anti-insuline : dosage Ac anti insuline arrivé après 20 jours:- dosage Ac anti-insuline arrivé après 20 jours: - fortement positif à > 50 kU/l (norme < 0.4 kU/l) Autres dosages: - immunoélectrophorèse: - pas de gammapathie monoclonale visible (en cas de myélomepas de gammapathie monoclonale visible (en cas de myélome multiple des anticorps anti-insuline peuvent être retrouvés). - dosage Insulin-like growth factor II (IGF-II): négatif (après 14 jours). Diagnostic : Hypoglycémie auto-immune ou syndrome Hirata.
  • 14. Hypoglycémie auto-immune ou syndrome Hirata Rapportée initialement 1970 par des Japonais, maladie rare caractérisée par : - hypoglycémie hyperinsulinémique associée à un titre élevé d'anticorps anti-insuline- hypoglycémie hyperinsulinémique associée à un titre élevé d anticorps anti-insuline endogène. - absence d'anomalie pathologique du pancréas endocrine et absence d’une exposition antérieure à l’insuline exogène. - souvent associée à d’autres maladies auto-immunes: maladie de Basedow, polyarthrite rhumatoïde. - association avec l’allèle HLA-DR4 dans 96% des cas (présente 10x-30x plus souvent chez les japonais/coréens par rapport au caucasiens)souvent chez les japonais/coréens par rapport au caucasiens). - souvent (70% des cas) associé à une exposition antérieure à des médicaments avec un groupement thiol –SH: méthimazole (métabolite actif du Néo-mercazole), captopril, glutathion, pénicillamine, imipénème. Troisième cause d’hypoglycémie sévère après l’insulinome et les néoplasie extra pancréatiques À ce jour, 58 cas ont été signalés dans la population non asiatique [3] 3. Beatrice C. Lupsa, Angeline Y. Chong, Elaine K. Cochran, Maria A. Soos, Robert K. Semple, MB, Phillip Gorden, Autoimmune forms of hypoglycemia. Medicine (Baltimore) 2009 May;88(3):141-53
  • 15. Hypoglycémie auto-immune ou syndrome Hirata Traitements : - corticoïdes, immunosuppresseurs, plasmaphérèse, octréotide. - diazoxide (activité hyperglycémiante par inhibition de la libération é ti d'i li )pancréatique d'insuline). - exceptionnellement : pancréatectomie partielle associée à une splénectomie voire pancréatectomie subtotalesplénectomie voire pancréatectomie subtotale
  • 16. Traitement et évolution Traitement : - Prednisone 60 mg/j en diminution progressive toutes les 2 semainesPrednisone 60 mg/j en diminution progressive toutes les 2 semaines. - autocontrôles avec glucomètre et administration de Glucagon intramusculaire en cas d'hypoglycémie sévère. Evolution: - favorable avec disparition des épisodes d'hypoglycémie. - dosages après 3 semaines de traitement :dosages après 3 semaines de traitement :
  • 17. Quelques mots sur l’insulinome…Q q
  • 18. Insulinome Tumeur à cellules β sécrétant l’insuline de manière autonome, indépendamment de la glycémie.glycémie. Incidence: - faible : 1-4 cas pour 1 000 000 habitants/anfaible : 1 4 cas pour 1 000 000 habitants/an. - la plus fréquente des tumeurs neuroendocrines fonctionnelles du pancréas. Age et sexe:Age et sexe: - fréquence maximale entre 40 et 60 ans (40 % des cas). - légère prédominance féminine (60 %). Bénin dans 90% des cas; peut se présenter dans le cadre d’une néoplasie endocrinienne multiple de type 1 dans 6% des cas avec un taux de malignité de 25%multiple de type 1 dans 6% des cas, avec un taux de malignité de 25%.
  • 19. Insulinome - diagnostic Le test de jeûne de 72 heures pour avoir la confirmation biologique ! Imagerie seulement après la confirmation biologique:Imagerie seulement après la confirmation biologique: - CT-scan: sensibilité de détection de 30-85% en fonction de la taille tumorale - habituellement petite taille, difficile à localiser, dans 2/3 des cas < 2 cm [4] - IRM: sensibilité de 85-95%, dépistage des métastases. - écho-endoscopie + CT: excellente sensibilité (approchant 100%). - scintigraphie à l’octréotide (OctréoScan SPECT) + CT : VPP 85% - stimulation artérielle sélective par le calcium avec prélèvements veineux (SACS): - cathétérisme des vv. hépatiques avec dosage de l’insuline en réponse à l’injectionp q g p j intra-artérielle sélective de Ca (aa. splénique, gastro-duodénale et mésentérique supérieure). -18F-DOPA PET (fluorine-18-L-dihydroxy-phényl-alanine PET) [5]. 4. De Herder WW, Niderle B, Scoazec JY, et al. Well-differentiated pancreatic tumor/carcinoma : Insulinoma. Neuroendocrinology 2006;84:183-8. 5. Kauhanen S, Seppänen M, Minn H, et al. Fluorine-18- L-dihydroxyphenylalanine (18F-DOPA) positron emission tomography as a tool to localize an insulinoma or beta cell hyperplasia in adult patients J Clin Endocrinol Metab 2007;92:1237insulinoma or beta-cell hyperplasia in adult patients. J Clin Endocrinol Metab 2007;92:1237. 6. Wilda D, Christb E, Gloorc B, et al. Médecine nucléaire : localisation des insulinomes occultés par une nouvelle méthode d’imagerie. Forum Med Suisse 2008;
  • 20. Insulinome - diagnostic Adapté de [7]. Image d’insulinome, OctreoScan SPECT/CT 7. Moncayo VM, Martin DR, Sarmiento JM. 111 In OctreoScan SPECT‐MRI fusion for the detection of a pancreatic insulinoma Clin Nucl Med 2012;insulinoma. Clin Nucl Med 2012;
  • 21. Insulinome - diagnostic (A) 18F-DOPA PET/CT (B) OctréoScan (C) 18F-DOPA PET Adapté de [9]: Tumeur neuroendocrine (carcinoïde) métastasée 9. Klaas P. Koopmans, Oliver C. Neels, Ido P. Kema, Philip H. Elsinga, Wim J. Sluiter, Koen Vanghillewe, Adrienne H. Brouwers, Pieter L. Jager, and Elisabeth G.E. de Vries. Carcinoid and Islet Cell Tumors With 18F-Dihydroxy-Phenyl-Alanine and 11C-5- Hydroxy-Tryptophan Positron Emission Tomography, JOURNAL OF CLINICAL ONCOLOGY, March 2008.
  • 22. Insulinome - traitement Chirurgical : - mini-invasive par laparoscopie, hormis dans les tumeurs multiples ou celles dont la localisation est profondelocalisation est profonde. Médicamenteux (en attendant la chirurgie) : - diazoxide (Proglicem) ou l’octréotide (analogue de la somatostatine): - inhibent la sécrétion d’insuline pour contrôler l’hypoglycémie. - habitudes alimentaires (prévenir le jeûne prolongé). Si maladie métastatique, approche pluridisciplinaire nécessaire. Survie : - si bénin, pas de différence à 15 ans par rapport à la population de référence. si malin métastasé taux de récidive de 60 % après 3 ans et la survie- si malin métastasé, taux de récidive de 60 % après 3 ans et la survie après réintervention pour récidive tumorale est de 1 à 4 ans [10]. 10. Mazzaglia PJ, Berber E, Milas M, et al. Laparoscopic radiofrequency ablation of neuroendocrine liver metastases : A 10-year experience evaluating predictors of survival. Surgery 2007.
  • 24. Causes d’hypoglycémie organique HypoG iatrogènes: - « factices » : ADO, insuline. - autres médicaments: quinidine pentamidine (antiparasitaire) quinolone [2]autres médicaments: quinidine, pentamidine (antiparasitaire), quinolone [2]. HypoG de jeûne (ou très éloignée de la dernière prise alimentaire): - alcoolisation aiguë, jeûne prolongé, sepsis. - déficit de néoglucogenèse (insuffisance rénale et hépatique sévère). - cortisol (insuffisance surrénale ou corticotrope). HypoG réactive post-prandiale précoce ou tardive (angoisse, post-gastrectomie)HypoG réactive post prandiale précoce ou tardive (angoisse, post gastrectomie) HypoG tumorales : - sécrétion d’insuline (insulinome) : bénin en 90% des cas du pancréas endocrine- bénin en 90% des cas du pancréas endocrine. - malin dans 7-8 % des cas (néoplasie endocrinienne multiple de type 1). - sécrétion du facteur de croissance apparenté à l’insuline (IGF-2) par des tumeurs mésenchymateuses volumineuses plus rarement de carcinomes hépatocellulairesmésenchymateuses volumineuses, plus rarement de carcinomes hépatocellulaires. - sécrétion d’anticorps anti-insuline (rarissime myélome multiple, lymphome). HypoG auto-immune : - auto-anticorps anti-insuline (rarissime). 2. Murad MH, Coto-Yglesias F, Wang AT, et al. Clinical review : Drug-induced hypoglycemia : A systematic review. J Clin Endocrinol Metab 2009;94:741.
  • 25. Démarche diagnostique selon  [1] NICT : non islet cell tumor ; NGP : neuroglucopéniques ; NV : neurovégétatifs ; NEM : néoplasie endocrinienne multiple 1 Anne Dufey Bettina Köhler Ballan Jacques Philippe Hypoglycémie non diabétique: diagnostic et prise en charge Rev Med Suisse 2013;1186‐1191. Anne Dufey, Bettina Köhler Ballan, Jacques Philippe, Hypoglycémie non diabétique: diagnostic et prise en charge. Rev Med Suisse 2013;1186‐119
  • 26. Je vous remercie de votre attention !Je vous remercie de votre attention !