SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Télécharger pour lire hors ligne
« 2ème vague du baromètre Limelight-Limite
de la vision des Présidents d’associations, de fondations et
d’ong sur les grands enjeux économiques, sociaux,
environnementaux »
Septembre 2010
&
Etude Online réalisée entre juillet et septembre 2010
Organisme sollicités pour répondre à cette étude :
- ACTION CONTRE LA FAIM
- ADIE
- AIDES*
- AMNESTY INTERNATIONAL*
- ARC*
- DELEGATION CATHOLIQUE*
- EMMAUS*
- FEDERATION INTERNATIONALE
DES DROITS DE L’HOMME*
- FONDATION D’AUTEUIL*
- FONDATION ABBE PIERRE
- FONDATION DE FRANCE*
- FONDATION NICOLAS HULOT*
Méthodologie...
En rouge : répondants 2010
* Répondants 2009
- FONDATION RECHERCHE MÉDICALE*
- FRANCE GENEROSITE
- INSTITUT CURIE
- LES PETITS FRERES DES PAUVRES*
- MAX HAAVELAR*
- PLAN INTERNATIONAL
- SAINT VINCENT DE PAUL*
- SECOURS CATHOLIQUE*
- SECOURS POPULAIRE*
- UNICEF*
- VAINCRE LA MUCOVISCIDOSE
- WWF*
Confiants ou pas... ?
« Quel est votre degré de confiance à l'égard...? »
Sur 7 critères étudiés, l’indice moyen des dirigeants est de 4,8...
Dès qu’il s’agit de problèmes liés à leur Association/Fondation/ONG, à leur cœur de métier, à ce qu’il font tous
les jours... Les dirigeants se montrent plutôt confiants !
Par contre, dès qu’on parle de sujets qui ne sont pas directement liés à leurs organisations comme le contexte
économique ou de sujets qu’ils ne maîtrisent pas, comme le niveau des subventions publiques, les dirigeants
sont peu confiants, voire pas du tout...
« La fragilité associative (moins ou pas de
subventions publiques + besoins en hausse)
entraîne pour nous une grosse surcharge d'actions à
conduire avec, au final, une importante difficulté à
les financer »
« Nous assistons a un raz-de-marée de la misère !
Et ce sur de nouveaux publics, les jeunes en
particuliers. Il y a de nouveaux pauvres qui vivent
une véritable descente aux enfers, ils n'imaginaient
pas devoir un jour nous demander de l'aide »
« Nous assistons à un afflux de nouveaux bénévoles... »
« Des Français plus solidaires... »
Maintien de la notoriété et l'image de votre
association/fondation/ONG dans un paysage
bouleversé par de nouveaux entrants
Niveau d'engagement et implication des bénévoles
Fidélité des donateurs
Niveau des grands donsNiveau de responsabilisation des dirigeants et des
élus dans les nouvelles dispositions législatives
Contexte économique et politique
Niveau des subventions publiques
Degrés de confiance des dirigeants
Indice moyen
0
2
4
6
8
10
« Nous poursuivons notre mission sociale
en étant encore plus présents avec des
programmes humanitaires et également des
actions de plaidoyer »
Pragmatique
Lucide
Optimiste
Des patrons résignés....
Une majorité de dirigeants sont dans une posture pragmatique...
« On n'a pas le choix, il faut faire avec les élus qu'on a... »
« Je fais le mieux que je peux là où sont mes responsabilités (et ça marche pas complètement, mais pas si mal) »
« Prise de décision sur la base d'analyses et non d'impulsions... Saisir des opportunités dans un cadre stratégique défini mais
réaliste... »
Et moins de la moitié d’entre eux se montrent lucides !
« La sortie de crise sera plus longue et douloureuse qu'annoncée... »
Un seul se dit optimiste...
« Je suis optimiste quant à l'action de mon association et à sa capacité de réponse aux nouveaux enjeux »
« La capacité d'innovation des acteurs du développement et le réalisme de la société civile face au défi des pays émergeants »
« Dans quelle posture êtes-vous aujourd'hui... ? »
Quelles sont les attentes et les craintes des dirigeants concernant
les prochains décideurs politiques....
« Plus d'engagements sur la santé... Valorisation de la promotion de la santé, pas seulement du soin et du social »
« Clarté et réalisme des programmes (simples, concrets, mesurables) avec des priorités sur les problèmes essentiels, le déficit, l’absence de plan
industriel, le chômage, la jeunesse, la précarité »
« Un engagement dans des actions de coopération avec les pays défavorisés »
« Poursuite des réformes et réduction de la dette »
« La compréhension des enjeux croisés écologiques, économiques et sociaux... Une vision du long terme ! »
« Reconnaissance des dynamiques associatives, pour la mise en œuvre de politiques publiques »
« Que les partis soient capables d'innovations et qu'ils sortent des propositions convenues et inefficaces »
« Le renforcement ou au pire le maintien du levier fiscal en faveur des donateurs et le soutien sous forme de subventions de missions sociales»
« En 2012 auront lieux les présidentielles. Qu'attendez-vous ou au contraire que redoutez-vous des programmes des candidats ?»
« Incompréhension de notre démarche communautaire »
« Manque de courage, de travail et de transparence »
« Un repli sur les préoccupations spécifiquement françaises »
« Une trop forte fiscalité qui risque de réduire les dons, un retour de l'inflation »
« Croissance du discours sécuritaire »
« Peu d'importance accordée à la justice sociale et aux personnes le plus en difficulté »
« Un rabotage fort des subventions publiques permettant le développement de la vie associative »
« Un manque d'investissement dans la recherche, les soins et un désengagement social croissant »
Mise au regard Présidents CAC 40 versus Dirigeants Associations/ONG/ Fondations
(réalisée à partir des baromètres) :
• La vision des Présidents des Grandes entreprises
• La vision des Présidents d’associations, fondations et ONG
Professionnalisation
Mots clefs : Compétences – Recrutement - Ressources humaines - Logique de gestion - Evaluation
Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40
Unanimité Minorité
Un constat partagé par tous : le manque de
compétences formalisées, le besoin de les renforcer
en recrutant de nouvelles « forces vives », ou en
professionnalisant / formant les bénévoles actuels.
Mais une difficulté commune : accepter et faire
accepter, en interne et dans l’opinion publique, la
nécessaire professionnalisation (efficacité, fournir des
résultats, être évalué…)
Grande majorité
Un problème de recrutement des « talents » également
partagé par une partie des dirigeants d’entreprise.
« Le principal enjeu, pour nous qui travaillons avec les partenaires du
Sud, c’est comment répondre à leurs demandes de compétences. »
« Moi je voudrais bien que demain, à la tête de la Fondation, il y ait un
bénévole, seulement toute la compétence, j’aimerais qu’elle soit
meilleure pour développer la structure. »
« On a toute une phase importante de recrutement. C’est le processus
: on n’envoie pas n’importe qui et on n’envoie pas des gens sans les
former. Une grande partie de notre action, c’est donc de recruter,
former pour envoyer sur le terrain. »
« Chez nous, il y a une grande culture du bénévolat. Le salariat, ça
paraît encore vulgaire. Il y a toujours une opposition salariés /
bénévoles. Car le bénévole, il « donne » son temps… Les personnes
âgées, notamment, ont du mal à comprendre que ça peut être utile. »
« L’idée de suivi, d’évaluation, c’est vraiment mal vu. »
« Le dénominateur commun de tout ça vis-à-vis de mes concurrents
est le recrutement et la capacité à garder les talents au sein de
l’entreprise. »
« On a fait une campagne corporate cette année, et la question est qui
je cherche à viser en faisant cela ? Ce sont les salariés, le recrutement
et les marchés financiers. Le reste je m’en fous. »
« Le risque, c’est une pénurie de main d’œuvre car ,pour accompagner
cette main d’œuvre, on a besoin de talents et on sent déjà que ces
talents sont des denrées rares. »
Faible minorité
Historiquement professionnalisées, les entreprises ne
partagent pas de préoccupation sur la légitimité des
exigences de rentabilité.
Certains dirigeants évoquent cependant les extrémités
que peuvent prendre ces exigences et l’influence
négative qu’elles ont sur les salariés.
« Ce qui n’est pas très bon, c’est ce fossé entre les équipes de direction
qui s’en mettent plein les poches et l’ensemble des salariés ».
Engagement
Mots clefs : Bénévole – Militantisme - Forces vives - Valeurs / croyances – Action publique - Responsabilisation
Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40
Unanimité
Tous les dirigeants déplorent une baisse du
militantisme et de l’engagement des individus. Plus
précisément, ils constatent une dégradation de la
qualité de l’engagement : plus instable, volatile.
« Il y a un enjeu interne propre à toutes les organisations, c’est le
militantisme. Nous sommes à la recherche de militants autres que des
gens qui donnent un chèque. Nous voulons des gens prêts à s’engager
sur le long terme. »
« Nous avons beaucoup de retraités, mais des forces vives ne nous
feraient pas de mal. »
Faible minorité
L’univers de l’entreprise ne relève pas de l’engagement
citoyen ; le seul engagement qui préoccupe les
dirigeant est le leur (RSE, développement durable).
« Après, il y a tous les sujets de responsabilité sociale de l’entreprise ;
mais l’engagement, le citoyen, tous ces sujets là, on ne peut pas dire
que chez nous, cela bouleverse le quotidien. »
Grande majorité
Une revendication partagée par une même grande proportion de
dirigeants des deux catégories : l’engagement des acteurs
publics, leur responsabilisation (notamment sur les risques que la
mondialisation fait émerger).
« Je n’ai jamais vu dans l’histoire économique de la France
aussi peu de dialogue réel entre le grand patronat et le pouvoir
politique. »
« Et on a du mal à voir le relais chez les politiques. On est
souvent en première ligne. Nous sommes rejoints par les
politiques, mais on est quelquefois un peu oubliés. »
Contexte économique et social
Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40
« Nous n'attendons pas de sortie de crise en 2011. Or, des acquis
sociaux sont déjà remis en question, une logique qui ira sans doute
s'accentuant. Conjuguée aux difficultés socio-économiques générées
par ce contexte et à la rigueur accrue pour les ONG, comment pourra-t-
on empêcher le délitement de la protection sociale dans notre pays ? »
« La crise financière, qui n’est pas une crise résolue, qui va continuer
d’exister pendant quelques mois, ne peut pas ne pas avoir, pour moi,
d’impacts sur l’économie réelle, et donc l’adaptation de l’entreprise doit
tenir d’une nouvelle conjoncture. »
Grande majorité
Une grande majorité de dirigeants des deux catégories est plutôt
pessimiste quant au contexte : la sortie de crise n’est pas pour
tout de suite… et cette crise impose une forte adaptation.
Grande majorité
Une large proportion de dirigeants d’ONG exprime
une forte attente vis-à-vis des pouvoirs publics
pour alléger le poids du contexte : ils manquent de
moyens financiers.
« Nos risques ? Le manque de leadership politique sur les grandes
questions. Le manque de moyens financiers à engager des
pouvoirs publics. »
Majorité
L’issue de la crise se trouve, pour eux, dans une
révision de leur business model.
« La tendance naturelle d’une organisation est toujours de
fonctionner dans des business modèles existants alors même que
je sais très bien que je dois créer, penser de nouveaux business
modèles qui, par définition, vont réduire les activités des premiers.
Le risque que l’on a, c’est soit de ne pas aller assez vite, soit
d’aller trop vite… »
Adaptation au contexte…
Développement durable
Mots clefs : écologie, environnement, crise écologique.
Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40
Minorité
Certains dirigeants d’associations et ONG voient
une incohérence dans l’intitulé même du
développement durable : responsabilisation
environnementale et sociale et croissance
économique sont incompatibles.
« Si le développement est bon, c’est durable ; s’il est mauvais,
c’est durable aussi. Développement durable, c’est un oxymore. On
ne peut pas régler les problèmes en mettant des filtres aux tuyaux
ou aux cheminées des usines. Les deux termes développement et
durable sont deux termes complètement contradictoires ».
Ces dirigeants pensent le DD comme une source
d’opportunités et de croissance.
« Il y a un aspect essentiel dont on s’est rendu compte, c’est qu’il y
a une cohérence entre notre métier d’assureur et le
développement durable et, d’ailleurs, à chaque fois que nous
avons l’opportunité de mettre cela en évidence, nous le faisons
avec nos partenaires. »
Unanimité
Grande majorité
La quasi totalité des dirigeants des deux catégories font un même constat : nous
vivons actuellement une crise écologique qui nécessite une réelle et effective prise
de conscience.
Mais proportionnellement, les dirigeants d’entreprises se sentent davantage
concernés par la mise en œuvre des solutions à cette crise…

Contenu connexe

Tendances

Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - Cedap
Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - CedapGuide des bonnes pratiques en affaires publiques - Cedap
Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - CedapArthur Bonhême
 
Comprendre economie sociale et solidaire
Comprendre economie sociale et solidaireComprendre economie sociale et solidaire
Comprendre economie sociale et solidairemajdoun youssef
 
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsLivre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsUnivercast (carenews.com)
 
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionel
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionelHanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionel
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionelClémence TERRIER
 
NDGSCC 2009-2010 Annual Report
NDGSCC 2009-2010  Annual  ReportNDGSCC 2009-2010  Annual  Report
NDGSCC 2009-2010 Annual ReportMeaghan Valade
 
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013IBCS - Rapport d'activité 2012-2013
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013Jonathan Doquin
 
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyenGuide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyenDominique Gayraud
 
Lettre de nouvel an d'Itinera
Lettre de nouvel an d'ItineraLettre de nouvel an d'Itinera
Lettre de nouvel an d'ItineraItinera Institute
 
Découvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat socialDécouvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat socialEnactusFrance
 
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISEntreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISJeremy ABDILLA
 

Tendances (13)

Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - Cedap
Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - CedapGuide des bonnes pratiques en affaires publiques - Cedap
Guide des bonnes pratiques en affaires publiques - Cedap
 
Comprendre economie sociale et solidaire
Comprendre economie sociale et solidaireComprendre economie sociale et solidaire
Comprendre economie sociale et solidaire
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat social
 
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsLivre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
 
26 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars201426 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars2014
 
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionel
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionelHanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionel
Hanploi lance uDiversal, le premier réseau social professionel
 
NDGSCC 2009-2010 Annual Report
NDGSCC 2009-2010  Annual  ReportNDGSCC 2009-2010  Annual  Report
NDGSCC 2009-2010 Annual Report
 
Interventions communautaires au Mexique
Interventions communautaires au MexiqueInterventions communautaires au Mexique
Interventions communautaires au Mexique
 
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013IBCS - Rapport d'activité 2012-2013
IBCS - Rapport d'activité 2012-2013
 
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyenGuide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
 
Lettre de nouvel an d'Itinera
Lettre de nouvel an d'ItineraLettre de nouvel an d'Itinera
Lettre de nouvel an d'Itinera
 
Découvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat socialDécouvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat social
 
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISEntreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
 

Similaire à Barometre 2010 - Limelight / LIMITE

Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifFinancer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifjudewaow
 
Associations et emploi aidé
Associations et emploi aidéAssociations et emploi aidé
Associations et emploi aidéAVIE
 
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)Agence LIMITE
 
Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...
  Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...  Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...
Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...Agence LIMITE
 
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainModèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainPraneo
 
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RH
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RHRepenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RH
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RHStéphane Barrère
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeSociété Tripalio
 
Professionnalisme, avec narration
Professionnalisme, avec narrationProfessionnalisme, avec narration
Professionnalisme, avec narrationFlorence Piron
 
Associations professionnelles vues par les français
Associations professionnelles vues par les françaisAssociations professionnelles vues par les français
Associations professionnelles vues par les françaisCedap1
 
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015MSL
 
Carrières dans le secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit Sector
Carrières dans le  secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit SectorCarrières dans le  secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit Sector
Carrières dans le secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit SectorWorkforce WindsorEssex
 
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPIENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPILe Mouvement Associatif Occitanie
 
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...Alban Jarry
 
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020AudéLor
 
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?S’engager : y a qu’à faut qu’on ?
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?Chauvet André
 
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...nous sommes vivants
 

Similaire à Barometre 2010 - Limelight / LIMITE (20)

Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatifFinancer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
Financer des projets d'intégration professionnelle au monde associatif
 
Marketing Associatif
Marketing AssociatifMarketing Associatif
Marketing Associatif
 
Associations et emploi aidé
Associations et emploi aidéAssociations et emploi aidé
Associations et emploi aidé
 
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)
Piloter sa marque en période d'incertitude (suite)
 
Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...
  Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...  Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...
Piloter sa marque en période d’incertitude lorsqu’on est un acteur de l’int...
 
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainModèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
 
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RH
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RHRepenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RH
Repenser la gouvernance associative : un enjeu de performance RH
 
Mémoire sur les micro entreprises
Mémoire sur les micro entreprisesMémoire sur les micro entreprises
Mémoire sur les micro entreprises
 
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
 
Professionnalisme, avec narration
Professionnalisme, avec narrationProfessionnalisme, avec narration
Professionnalisme, avec narration
 
Associations professionnelles vues par les français
Associations professionnelles vues par les françaisAssociations professionnelles vues par les français
Associations professionnelles vues par les français
 
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015
Milléniaux and Citoyenneté d’entreprise | INFOPRESSE, 25 Mars 2015
 
Carrières dans le secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit Sector
Carrières dans le  secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit SectorCarrières dans le  secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit Sector
Carrières dans le secteur à but non lucratif; Careers in the Non-Profit Sector
 
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPIENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
 
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...
Colloque #TendancesNumeriques - Etre ambassadeur de ses marques sur les résea...
 
FACE INFOS n°27
FACE INFOS n°27FACE INFOS n°27
FACE INFOS n°27
 
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020
Eco actu 31. Revue économique du Pays de Lorient. Audélor, février 2020
 
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?S’engager : y a qu’à faut qu’on ?
S’engager : y a qu’à faut qu’on ?
 
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...
Quelle strategie adopter face a la crise ? Par le super collectif #lesupercol...
 

Plus de Agence LIMITE

La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...Agence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 
La communication influence-t-elle la collecte ?
La communication influence-t-elle la collecte ?La communication influence-t-elle la collecte ?
La communication influence-t-elle la collecte ?Agence LIMITE
 
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...Agence LIMITE
 
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?Agence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...Agence LIMITE
 
LIMITE - La communication des associations face à l'urgence
LIMITE - La communication des associations face à l'urgenceLIMITE - La communication des associations face à l'urgence
LIMITE - La communication des associations face à l'urgenceAgence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2012 - LIMITE
Étude e-donateurs 2012 - LIMITEÉtude e-donateurs 2012 - LIMITE
Étude e-donateurs 2012 - LIMITEAgence LIMITE
 
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITEAgence LIMITE
 

Plus de Agence LIMITE (13)

La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
 
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2020 - Ifop / LIMITE
 
La communication influence-t-elle la collecte ?
La communication influence-t-elle la collecte ?La communication influence-t-elle la collecte ?
La communication influence-t-elle la collecte ?
 
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
La communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise...
 
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?
Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en oeuvre ?
 
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2016 - Ifop / LIMITE
 
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...
Donateurs, mécènes : comment créer de la valeur autour de nouveaux modes rela...
 
LIMITE - La communication des associations face à l'urgence
LIMITE - La communication des associations face à l'urgenceLIMITE - La communication des associations face à l'urgence
LIMITE - La communication des associations face à l'urgence
 
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2015 - Ifop / LIMITE
 
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2014 - Ifop / LIMITE
 
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2013 - Ifop / LIMITE
 
Étude e-donateurs 2012 - LIMITE
Étude e-donateurs 2012 - LIMITEÉtude e-donateurs 2012 - LIMITE
Étude e-donateurs 2012 - LIMITE
 
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITEÉtude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITE
Étude e-donateurs 2010 - Ifop / LIMITE
 

Barometre 2010 - Limelight / LIMITE

  • 1. « 2ème vague du baromètre Limelight-Limite de la vision des Présidents d’associations, de fondations et d’ong sur les grands enjeux économiques, sociaux, environnementaux » Septembre 2010 &
  • 2. Etude Online réalisée entre juillet et septembre 2010 Organisme sollicités pour répondre à cette étude : - ACTION CONTRE LA FAIM - ADIE - AIDES* - AMNESTY INTERNATIONAL* - ARC* - DELEGATION CATHOLIQUE* - EMMAUS* - FEDERATION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME* - FONDATION D’AUTEUIL* - FONDATION ABBE PIERRE - FONDATION DE FRANCE* - FONDATION NICOLAS HULOT* Méthodologie... En rouge : répondants 2010 * Répondants 2009 - FONDATION RECHERCHE MÉDICALE* - FRANCE GENEROSITE - INSTITUT CURIE - LES PETITS FRERES DES PAUVRES* - MAX HAAVELAR* - PLAN INTERNATIONAL - SAINT VINCENT DE PAUL* - SECOURS CATHOLIQUE* - SECOURS POPULAIRE* - UNICEF* - VAINCRE LA MUCOVISCIDOSE - WWF*
  • 3. Confiants ou pas... ? « Quel est votre degré de confiance à l'égard...? » Sur 7 critères étudiés, l’indice moyen des dirigeants est de 4,8... Dès qu’il s’agit de problèmes liés à leur Association/Fondation/ONG, à leur cœur de métier, à ce qu’il font tous les jours... Les dirigeants se montrent plutôt confiants ! Par contre, dès qu’on parle de sujets qui ne sont pas directement liés à leurs organisations comme le contexte économique ou de sujets qu’ils ne maîtrisent pas, comme le niveau des subventions publiques, les dirigeants sont peu confiants, voire pas du tout... « La fragilité associative (moins ou pas de subventions publiques + besoins en hausse) entraîne pour nous une grosse surcharge d'actions à conduire avec, au final, une importante difficulté à les financer » « Nous assistons a un raz-de-marée de la misère ! Et ce sur de nouveaux publics, les jeunes en particuliers. Il y a de nouveaux pauvres qui vivent une véritable descente aux enfers, ils n'imaginaient pas devoir un jour nous demander de l'aide » « Nous assistons à un afflux de nouveaux bénévoles... » « Des Français plus solidaires... » Maintien de la notoriété et l'image de votre association/fondation/ONG dans un paysage bouleversé par de nouveaux entrants Niveau d'engagement et implication des bénévoles Fidélité des donateurs Niveau des grands donsNiveau de responsabilisation des dirigeants et des élus dans les nouvelles dispositions législatives Contexte économique et politique Niveau des subventions publiques Degrés de confiance des dirigeants Indice moyen 0 2 4 6 8 10 « Nous poursuivons notre mission sociale en étant encore plus présents avec des programmes humanitaires et également des actions de plaidoyer »
  • 4. Pragmatique Lucide Optimiste Des patrons résignés.... Une majorité de dirigeants sont dans une posture pragmatique... « On n'a pas le choix, il faut faire avec les élus qu'on a... » « Je fais le mieux que je peux là où sont mes responsabilités (et ça marche pas complètement, mais pas si mal) » « Prise de décision sur la base d'analyses et non d'impulsions... Saisir des opportunités dans un cadre stratégique défini mais réaliste... » Et moins de la moitié d’entre eux se montrent lucides ! « La sortie de crise sera plus longue et douloureuse qu'annoncée... » Un seul se dit optimiste... « Je suis optimiste quant à l'action de mon association et à sa capacité de réponse aux nouveaux enjeux » « La capacité d'innovation des acteurs du développement et le réalisme de la société civile face au défi des pays émergeants » « Dans quelle posture êtes-vous aujourd'hui... ? »
  • 5. Quelles sont les attentes et les craintes des dirigeants concernant les prochains décideurs politiques.... « Plus d'engagements sur la santé... Valorisation de la promotion de la santé, pas seulement du soin et du social » « Clarté et réalisme des programmes (simples, concrets, mesurables) avec des priorités sur les problèmes essentiels, le déficit, l’absence de plan industriel, le chômage, la jeunesse, la précarité » « Un engagement dans des actions de coopération avec les pays défavorisés » « Poursuite des réformes et réduction de la dette » « La compréhension des enjeux croisés écologiques, économiques et sociaux... Une vision du long terme ! » « Reconnaissance des dynamiques associatives, pour la mise en œuvre de politiques publiques » « Que les partis soient capables d'innovations et qu'ils sortent des propositions convenues et inefficaces » « Le renforcement ou au pire le maintien du levier fiscal en faveur des donateurs et le soutien sous forme de subventions de missions sociales» « En 2012 auront lieux les présidentielles. Qu'attendez-vous ou au contraire que redoutez-vous des programmes des candidats ?» « Incompréhension de notre démarche communautaire » « Manque de courage, de travail et de transparence » « Un repli sur les préoccupations spécifiquement françaises » « Une trop forte fiscalité qui risque de réduire les dons, un retour de l'inflation » « Croissance du discours sécuritaire » « Peu d'importance accordée à la justice sociale et aux personnes le plus en difficulté » « Un rabotage fort des subventions publiques permettant le développement de la vie associative » « Un manque d'investissement dans la recherche, les soins et un désengagement social croissant »
  • 6. Mise au regard Présidents CAC 40 versus Dirigeants Associations/ONG/ Fondations (réalisée à partir des baromètres) : • La vision des Présidents des Grandes entreprises • La vision des Présidents d’associations, fondations et ONG
  • 7. Professionnalisation Mots clefs : Compétences – Recrutement - Ressources humaines - Logique de gestion - Evaluation Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40 Unanimité Minorité Un constat partagé par tous : le manque de compétences formalisées, le besoin de les renforcer en recrutant de nouvelles « forces vives », ou en professionnalisant / formant les bénévoles actuels. Mais une difficulté commune : accepter et faire accepter, en interne et dans l’opinion publique, la nécessaire professionnalisation (efficacité, fournir des résultats, être évalué…) Grande majorité Un problème de recrutement des « talents » également partagé par une partie des dirigeants d’entreprise. « Le principal enjeu, pour nous qui travaillons avec les partenaires du Sud, c’est comment répondre à leurs demandes de compétences. » « Moi je voudrais bien que demain, à la tête de la Fondation, il y ait un bénévole, seulement toute la compétence, j’aimerais qu’elle soit meilleure pour développer la structure. » « On a toute une phase importante de recrutement. C’est le processus : on n’envoie pas n’importe qui et on n’envoie pas des gens sans les former. Une grande partie de notre action, c’est donc de recruter, former pour envoyer sur le terrain. » « Chez nous, il y a une grande culture du bénévolat. Le salariat, ça paraît encore vulgaire. Il y a toujours une opposition salariés / bénévoles. Car le bénévole, il « donne » son temps… Les personnes âgées, notamment, ont du mal à comprendre que ça peut être utile. » « L’idée de suivi, d’évaluation, c’est vraiment mal vu. » « Le dénominateur commun de tout ça vis-à-vis de mes concurrents est le recrutement et la capacité à garder les talents au sein de l’entreprise. » « On a fait une campagne corporate cette année, et la question est qui je cherche à viser en faisant cela ? Ce sont les salariés, le recrutement et les marchés financiers. Le reste je m’en fous. » « Le risque, c’est une pénurie de main d’œuvre car ,pour accompagner cette main d’œuvre, on a besoin de talents et on sent déjà que ces talents sont des denrées rares. » Faible minorité Historiquement professionnalisées, les entreprises ne partagent pas de préoccupation sur la légitimité des exigences de rentabilité. Certains dirigeants évoquent cependant les extrémités que peuvent prendre ces exigences et l’influence négative qu’elles ont sur les salariés. « Ce qui n’est pas très bon, c’est ce fossé entre les équipes de direction qui s’en mettent plein les poches et l’ensemble des salariés ».
  • 8. Engagement Mots clefs : Bénévole – Militantisme - Forces vives - Valeurs / croyances – Action publique - Responsabilisation Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40 Unanimité Tous les dirigeants déplorent une baisse du militantisme et de l’engagement des individus. Plus précisément, ils constatent une dégradation de la qualité de l’engagement : plus instable, volatile. « Il y a un enjeu interne propre à toutes les organisations, c’est le militantisme. Nous sommes à la recherche de militants autres que des gens qui donnent un chèque. Nous voulons des gens prêts à s’engager sur le long terme. » « Nous avons beaucoup de retraités, mais des forces vives ne nous feraient pas de mal. » Faible minorité L’univers de l’entreprise ne relève pas de l’engagement citoyen ; le seul engagement qui préoccupe les dirigeant est le leur (RSE, développement durable). « Après, il y a tous les sujets de responsabilité sociale de l’entreprise ; mais l’engagement, le citoyen, tous ces sujets là, on ne peut pas dire que chez nous, cela bouleverse le quotidien. » Grande majorité Une revendication partagée par une même grande proportion de dirigeants des deux catégories : l’engagement des acteurs publics, leur responsabilisation (notamment sur les risques que la mondialisation fait émerger). « Je n’ai jamais vu dans l’histoire économique de la France aussi peu de dialogue réel entre le grand patronat et le pouvoir politique. » « Et on a du mal à voir le relais chez les politiques. On est souvent en première ligne. Nous sommes rejoints par les politiques, mais on est quelquefois un peu oubliés. »
  • 9. Contexte économique et social Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40 « Nous n'attendons pas de sortie de crise en 2011. Or, des acquis sociaux sont déjà remis en question, une logique qui ira sans doute s'accentuant. Conjuguée aux difficultés socio-économiques générées par ce contexte et à la rigueur accrue pour les ONG, comment pourra-t- on empêcher le délitement de la protection sociale dans notre pays ? » « La crise financière, qui n’est pas une crise résolue, qui va continuer d’exister pendant quelques mois, ne peut pas ne pas avoir, pour moi, d’impacts sur l’économie réelle, et donc l’adaptation de l’entreprise doit tenir d’une nouvelle conjoncture. » Grande majorité Une grande majorité de dirigeants des deux catégories est plutôt pessimiste quant au contexte : la sortie de crise n’est pas pour tout de suite… et cette crise impose une forte adaptation. Grande majorité Une large proportion de dirigeants d’ONG exprime une forte attente vis-à-vis des pouvoirs publics pour alléger le poids du contexte : ils manquent de moyens financiers. « Nos risques ? Le manque de leadership politique sur les grandes questions. Le manque de moyens financiers à engager des pouvoirs publics. » Majorité L’issue de la crise se trouve, pour eux, dans une révision de leur business model. « La tendance naturelle d’une organisation est toujours de fonctionner dans des business modèles existants alors même que je sais très bien que je dois créer, penser de nouveaux business modèles qui, par définition, vont réduire les activités des premiers. Le risque que l’on a, c’est soit de ne pas aller assez vite, soit d’aller trop vite… » Adaptation au contexte…
  • 10. Développement durable Mots clefs : écologie, environnement, crise écologique. Dirigeants ONG / Fondations / Associations Dirigeants entreprises CAC 40 Minorité Certains dirigeants d’associations et ONG voient une incohérence dans l’intitulé même du développement durable : responsabilisation environnementale et sociale et croissance économique sont incompatibles. « Si le développement est bon, c’est durable ; s’il est mauvais, c’est durable aussi. Développement durable, c’est un oxymore. On ne peut pas régler les problèmes en mettant des filtres aux tuyaux ou aux cheminées des usines. Les deux termes développement et durable sont deux termes complètement contradictoires ». Ces dirigeants pensent le DD comme une source d’opportunités et de croissance. « Il y a un aspect essentiel dont on s’est rendu compte, c’est qu’il y a une cohérence entre notre métier d’assureur et le développement durable et, d’ailleurs, à chaque fois que nous avons l’opportunité de mettre cela en évidence, nous le faisons avec nos partenaires. » Unanimité Grande majorité La quasi totalité des dirigeants des deux catégories font un même constat : nous vivons actuellement une crise écologique qui nécessite une réelle et effective prise de conscience. Mais proportionnellement, les dirigeants d’entreprises se sentent davantage concernés par la mise en œuvre des solutions à cette crise…