Ma rentrée littéraire 2014

332 vues

Publié le

Retrouvez mes cinq coups de coeur littéraires pour la rentrée 2014

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
332
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ma rentrée littéraire 2014

  1. 1. NEWSLETTER - 15 SEPTEMBRE 2014 Fin juillet - début août, je décidais de changer le ton de cette newsletter et vous envoyais mes coups de coeur littéraires de l’été. ! Ce sont vos retours, vos encouragements et vos suggestions qui m’ont incitée à renouveler cet exercice pour ma chronique de rentrée. ! Cette newsletter, qui fait la part belle à Jean Teulé et lui consacre trois ouvrages sur cinq, est donc une sélection des meilleurs livres que j’ai lus cet été et que j’ai eu envie de partager avec vous. ! Si vous ne connaissez pas l’univers de Jean 1 - © Agnes Menso Teulé, son style cru et direct, et ses images parfois violentes, vous pouvez éventuellement commencer par Les lois de la gravité, non pas parce qu'il est plus doux, mais peut-être moins pénible à supporter que certains autres. ! Ce huis-clos met en scène un homme et une femme dans un commissariat. Lui est policier ; elle vient lui confesser, au bout de 10 années jour pour jour, le meurtre de son mari. Il faut faire vite, le délai de prescription est proche. ! Peu importe les coups, cette femme est rongée par le remords et la culpabilité. Le jeune lieutenant refuse de l'arrêter. S'engage alors une course contre la montre. ! Le policier met tout en oeuvre pour lui éviter la prison. Elle n'a qu'un seul objectif : être jugée et condamnée pour le meurtre qu'elle a commis. ! L'atmosphère, au fur et à mesure de l'avancement du roman devient de plus en plus oppressante et angoissante. Jusqu'où cela va-t-il aller ? Ma rentrée littéraire
  2. 2. "Il est, monsieur, des amours sans douceur"... A travers un fait divers, l'auteur nous le prouve une fois de plus. ! Et comme dans bon nombre de ses écrits, Jean Teulé nous fait basculer dans le quotidien de femmes et d'hommes brisés. ! Avec Les mots qu'on ne me dit pas, Véronique Poulain nous propose un voyage dans le monde des sourds-muets. Les parents de Véronique sont sourds-muets. Pas elle. ! Dans son récit, avec amour, humour et parfois une pointe de colère, l'auteur nous fait partager son enfance et son adolescence entre deux mondes : celui de la parole et celui du geste. Pas forcément celui du silence, car contrairement à ce qu'on pourrait penser, les sourds font énormément de bruit. Avec ses phrases courtes, directes, son rythme saccadé et son style parlé, ce livre m'a 2 - © Agnes Menso fait rire. Il fourmille d'anecdotes. ! Tout y passe : le quotidien à la maison, à table ou dans le bus, les vacances, les amis, le sexe, le travail, le combat mené par le père de Véronique pour faire reconnaitre à part entière, la culture des sourds et la langue des signes ... "Dans la langue de mes parents, il n'y a pas de métaphores, pas d'articles, peu d'adverbes, pas de proverbes, maximes, dictons. Pas de sous-entendus. Déjà qu'ils n'entendent pas, comment voulez-vous qu'ils sous-entendent ?" ! Ce roman n’est pas qu’une succession d'histoires drôles tout aussi savoureuses les unes que les autres. ! C'est l'histoire d'une femme qui a peur quand elle est enceinte que le handicap ne se transmette, mais c'est avant tout un magnifique témoignage d'amour pour un père, à qui elle n'a jamais pu dire "Je t’aime". (...) "Suzanne repensa à l'incident de la place et à la peur qu'elle avait eue. Alors elle dit cette phrase extraordinaire : - Je n'aime pas l'enfant que je porte. Après celui-là, je n'en aurai plus..." Dès les premières pages, le ton est donné. Darling, de Jean Teulé est un roman à part. ! C'est l'histoire d'une rencontre, retranscrite sous forme d’interview, entre l'écrivain (son cousin) et une femme, Catherine Nicolle, surnommée Tartine et rebaptisée Darling. ! La jeune fille guide les routiers sur la CiBi et rêve d'en épouser un. Pour fuir l'enfer. Et trouver son Roméo. Le style de l’auteur est direct, froid, brutal et distancié. ! Rien ne nous sera épargné : de son enfance à son adolescence jusqu'à sa vie de femme.
  3. 3. Je suis incapable de vous raconter l'histoire de Darling. J'ai été saisie par l'effroi, j' ai eu la nausée. Et aussi les yeux humides à la lecture des tortures infligées à cette jeune femme. Comment tout cela est-il possible ? ! Jean Teulé termine son récit ainsi : "Cette fille me file le tournis... Elle remonte les pentes à des vitesses fantastiques. Où va-t-elle chercher cette rage d'être encore verticale ?" ! A moi aussi, elle m'a filé le tournis. Comment peut-on se relever ? Où trouver la force et le courage pour s'en sortir ? ! On a tous une "mémé". Vous avez la votre, moi j'avais la mienne, qui a fait partie de ma vie enfant, et que j'ai profondément aimée. ! Philippe Torreton avait aussi sa Mémé. Avec tendresse et amour, il nous fait partager ses souvenirs de gosse et nous fait rire. 3 - © Agnes Menso Que celui (ou celle) qui n'a pas eu le sac en plastique multi-fonctions et la table en Formica lève la main... ! Mémé ne se limite pas aux souvenirs de gosse et à l'amour inconditionnel de l'enfant à sa grand-mère. C'est aussi l'histoire d'une famille, portée par des valeurs ouvrières et travailleuses. Les coups de gueule, poussés par l'auteur sur la société de consommation, nous permettent également de mieux comprendre ses positions d'homme entier et engagé. ! Ce livre, c'est le parcours initiatique d'un petit garçon. C'est aussi comme un voyage dans le temps, qu'il est bon et doux de visiter de nouveau. ! Le Magasin des Suicides a été mon roman de fin de vacances. Ce livre, loufoque et plein d'humour devrait être prescrit pour lutter contre la morosité. ! "Nos suicides sont garantis. Mort ou remboursé ». Telle est la devise de la famille Tuvache, dont la mission, depuis plusieurs générations, est de vendre toute une ribambelle d'articles pour réussir son suicide. Entre le parpaing, les cordes diverses et variées, les poisons et autres animaux venimeux, la boutique prospère. Et ne fait pas crédit. ! Leurs deux enfants (adolescents dépressifs et mal dans leur peau) sont dévoués à la cause familiale et ne manquent pas d'idées pour aider les clients à mettre fin à leur vie. ! Tout irait donc pour le mieux, si le troisième et dernier enfant de la famille, n’était pas d'un optimisme à toute épreuve, et s’il pouvait arrêter de rire, sourire et chanter.
  4. 4. Le jeune garçon aime la vie et cause à ses parents bien des soucis. ! Que vont-ils bien pouvoir faire de cet enfant qui met en danger l'activité de la boutique ? ! Je ne suis pas une grande amatrice d'humour noir, mais je me suis laissée embarquer par cet ouvrage malicieux et truffé de poésie et de joie de vivre. ! Porté à l’écran en 2012, sous la forme d’un film d’animation par Patrice Leconte, les critiques sont mitigées. ! Si le film vous a déçu, pourquoi ne pas redécouvrir le quotidien de la famille Tuvache dans sa forme originale et surtout le style si reconnaissable de Jean Teulé ? ! Pour les autres, laissez-vous tenter par ce roman, qui n’est pas un livre sur la mort, bien au contraire. C’est même un formidable hommage à la vie. Et à l’amour… !! J’ai été très heureuse, sur ces deux dernières newsletters, de vous faire partager les certains des livres que j’aimais. !l l est même d’ailleurs fort probable que je tente l’expérience de nouveau. ! D’ici-là, c’est avec plaisir que je vous retrouverai en Octobre, avec une chronique, dont je n’ai pas encore trouvé le thème mais qui devrait normalement reprendre un format plus conventionnel. !!!!!!!! agnesmenso-coaching.com

×