GLOBAL CARIBBEANFONDATION CLEMENTDU 11 MAI AU 15 JUILLET 2012PHOTOS DE GERARD GERMAINPOWER POINT : DOMINIQUE BREBION
Des pratiques artistiques contemporaines diversesL ’assemblageC’est un art de l’hybride, la réunion de matériaux oud’objet...
L’installationC’est aussi un assemblage de matériaux hétéroclites oupara-artistiques au croisement de la peinture, la scul...
La vidéoNam June Paik est le père de l’art vidéo dont l’acte de naissance datede 1963, lors d’une exposition à la Galerie ...
La photoLa photo dans sa pratique documentaire est restée longtemps extérieure auchamp de l’art avant de devenir, au tourn...
La peintureElle est peu représentée dans cette exposition où seulement deux artistesexposent des œuvres peintesGustavo Peñ...
Les frontières ne sont pas opaquesDe nombreuses œuvres sont à la frontière de l’assemblage et del’installation et de nombr...
Le recyclageDe nombreuses œuvres, assemblages et installations, sont créées à partird’éléments recyclés :Eléments naturels...
Le recyclageDès la fin des années 70, Alex Burke, très inspiré par letravail du Bread and puppet theâtre , fabrique des pe...
Le recyclage permetLe dépouillement absolu L’accumulation excessiveAndré Eugène ( Haïti)Hew Locke ( Guyana/UK)
Les vieux pneus recyclés en divinités vaudous d’André Eugène ,jeune artiste haïtien du groupe Artis Resistans de la Grand’...
Le recyclageLes tôles rouillées et vieilles poupées de Roberto Diago dénonce ledénument et la marginalisation des noirs cu...
Le recyclage : l’accumulation excessiveL ’accumulation est devenue un geste artistique avec les accumulationsd ’Arman à pa...
Le recyclage : l’accumulation excessiveLes grands diables de Hew Locke sont à la fois attrayants et effrayants.Locke utili...
Le recyclage : Eléments naturelsKeisha Castello ne recycle que des matériaux naturels, végétauxou animaux.Elle imite et dé...
Le recyclage : éléments naturels et manufacturésBlue Curry associe un élément naturel, une mâchoire desquale à un élément ...
La ViolenceLa violence peut être considérée comme un seconddénominateur commun à plusieurs œuvresviolence de l’histoire : ...
Violence de l’histoire , Joscelyn GardnerJoscelyn Gardner puise dans l’histoire d’une famille deBarbade du XVII siècle et ...
Violence de l’histoire , Joscelyn GardnerMes lithogravures et mes installations multi média ré-insèrent les voix, images e...
Violence de l’histoire , Jean-François BocléTu me copieras met en question l’Histoire, son écriture, saréécriture. Cette v...
Violence de l’histoire: Charles CampbellCharles Campbell utilise des formes géométriques, lasymétrie, la répétition pour c...
Violence du conflit intérieurL’installation Afro – Issues de Jorge Pineda: Broyer desidées noires… Se taper la tête contre...
Violence du conflit intérieurDeux artistes, Alexandre Arrechea et Nicole Awaï,expriment la violence du conflit intérieur e...
Violence du conflit intérieurNicole Awaï évoque la condition de la femmecontemporaine née à la fin des années 60 et dévelo...
La condition de la femmePlusieurs artistes évoquent la condition de la femmeVicky Pierre ( Haïti/USA)Joscelyn Gardner ( Ba...
La condition de la femmeLe sein est une forme récurrente dans l’œuvre de RaquelPaïwonsky, aussi bien dans ses peintures qu...
La question du genre : féminité,virilitéCette exposition questionne aussi la problématique dugenre :la féminité est très p...
La question du genre : féminité,virilitéLa virilité, violente elle aussi dans les peintures de GustavoPeña qui représente ...
La question du genre : féminité, virilitéPeut - on pour antant en déduire que le sexe de l’artistedétermine son registre d...
La thématique du corpsOn pourrait également aborder certaines œuvres par le biaisde la thématique du corps, représenté sou...
« Chez soi de loin »Vivre en diaspora peut être aussi considéré comme un thème sous –jacent de cette exposition. La plupar...
Global caribbean pp
Global caribbean pp
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Global caribbean pp

475 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
475
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Global caribbean pp

  1. 1. GLOBAL CARIBBEANFONDATION CLEMENTDU 11 MAI AU 15 JUILLET 2012PHOTOS DE GERARD GERMAINPOWER POINT : DOMINIQUE BREBION
  2. 2. Des pratiques artistiques contemporaines diversesL ’assemblageC’est un art de l’hybride, la réunion de matériaux oud’objets divers associés en des rencontres souvent insolites.C’est l’équivalent en trois dimensions du collage initié parPicasso ou les surréalistes au début du XX siècle. On peutévoquer les premiers assemblages de Picasso au début duXX siècle : Mandoline et clarinette (1913) ou tête detaureau (1943) mais aussi Jean Arp, Kurt Swchwitters,Robert Rauschenberg et ses combines paintings et dans laCaraîbe, Serge Hélénon et Christian Bertin, entre autres.Le collage et l ’assemblage permettent de faire intervenir denouveaux matériaux issus du réel.Blue Curry(Bahamas/UK)
  3. 3. L’installationC’est aussi un assemblage de matériaux hétéroclites oupara-artistiques au croisement de la peinture, la sculpture,l’architecture et qui permet à partir des années 60 d’abordercertaines problématiques : l’abandon des lieuxinstitutionnels, la participation active du spectateur, larelation avec le lieu, l’éphémérité de l’œuvre. C’est lapratique artistique la plus utilisée aujourd’hui et la plusfréquente dans cette exposition.
  4. 4. La vidéoNam June Paik est le père de l’art vidéo dont l’acte de naissance datede 1963, lors d’une exposition à la Galerie Parnass de WuppertalAlexandre Arrechea ( Cuba)Jean - François Boclé (Martinique)Joëlle Ferly( Guadeloupe)
  5. 5. La photoLa photo dans sa pratique documentaire est restée longtemps extérieure auchamp de l’art avant de devenir, au tournant de la décennie 80 un desnouveaux matériaux de l’art. Si Betty Rosado s ’intéresse à l ’identitéindividuelle, David Damoison s ’efforce de capter l ’identité des peuplesde l ’Atlantique NoireDavid Damoison ( Martinique)Betty Rosado ( Porto Rico/USA)
  6. 6. La peintureElle est peu représentée dans cette exposition où seulement deux artistesexposent des œuvres peintesGustavo Peña (Rép.Dominicaine)Vicky Pierre (Haïti/USA)
  7. 7. Les frontières ne sont pas opaquesDe nombreuses œuvres sont à la frontière de l’assemblage et del’installation et de nombreux artistes comme Vicky Pierre s’exprimentpar la peinture et par l’installationVicky Pierre ( Haïti/USA)Plusieurs parcours sont possibles
  8. 8. Le recyclageDe nombreuses œuvres, assemblages et installations, sont créées à partird’éléments recyclés :Eléments naturels Eléments manufacturés Déchets de la société moderneKeisha Castello ( Jamaïque/UK)Hew Locke ( Guyana/UK)Arthur Simms (Jamaïque/USA)
  9. 9. Le recyclageDès la fin des années 70, Alex Burke, très inspiré par letravail du Bread and puppet theâtre , fabrique des petitespoupées de chiffon logées dans des casiers noirs et inscritainsi son travail dans la critique d’une société angoissée ,qui classe, range et enferme les individus dans des cases,dans des boîtes . Puis son travail devient progressivementune sorte de démarche archéologique qui le conduit àexplorer sa mémoire collective, celle de la Caraïbe, desAmériques. Les poupées de tissus , de toutes tailles sonttoujours présentes aujourd’hui, fabriquées à l’aided’échantillons de tissus précieux récupérés .Alex Burke ( Martinique)
  10. 10. Le recyclage permetLe dépouillement absolu L’accumulation excessiveAndré Eugène ( Haïti)Hew Locke ( Guyana/UK)
  11. 11. Les vieux pneus recyclés en divinités vaudous d’André Eugène ,jeune artiste haïtien du groupe Artis Resistans de la Grand’Rue dePort au –Prince ont une ressemblance -d’autant plus troublante quele matériau diffère -avec les fétiches mythiques en fer martelé deMurat Brière ou de Georges Liautaud, forgeron de Noailles Croixdes Bouquets qui a connu son heure de gloire dès la fin des annéescinquante, à la Biennale de Sao Paulo en 1959 avant de participer àMagiciens de la Terre.André Eugène ( Haïti)Le recyclage
  12. 12. Le recyclageLes tôles rouillées et vieilles poupées de Roberto Diago dénonce ledénument et la marginalisation des noirs cubains.Roberto Diago ( Cuba)
  13. 13. Le recyclage : l’accumulation excessiveL ’accumulation est devenue un geste artistique avec les accumulationsd ’Arman à partir des années soixante. Arthur Simms assemble desdéchets de la société de consommation comme métaphore de l’expériencefragmentaire culturelle diasporique et la négociation permanente pourmaintenir une certaine cohérence à partir d’éléments disparates. Et pourévoquer également l’habileté caribéenne à tout recycler , à improviser enpermanence dans des régions où règne la pénurieArthur Simms (Jamaïque/USA)
  14. 14. Le recyclage : l’accumulation excessiveLes grands diables de Hew Locke sont à la fois attrayants et effrayants.Locke utilise des jouets en plastique bon marché fabriqués en Chine et descolifichets très colorés . Chaque objet offre une profusion d’allégories etd’associations diverses. Les armes sont nombreuses, ainsi que lesmonstres, les insectes.. Des poupées y sont aussi intégrées comme elles lesont dans les assemblages de Roberto Diago. Il y a une tension entrechacun des objets et l’image cohérente que constitue l’accumulationexcessive. Ses œuvres questionnent la surconsommation et sur productionglobale, l’abus du pouvoir et de la force.Hewe Locke( Guyana/UK)
  15. 15. Le recyclage : Eléments naturelsKeisha Castello ne recycle que des matériaux naturels, végétauxou animaux.Elle imite et détourne la classification des naturalistesdes siècles passés et crée ainsi une hybridité qui défietoute classification Ses assemblages fragiles évoquent lafugacité et fragilité de la vieKeisha Castello ( Jamaïque/UK)
  16. 16. Le recyclage : éléments naturels et manufacturésBlue Curry associe un élément naturel, une mâchoire desquale à un élément manufacturé , les bandes magnétiquespour critiquer le déferlement d’une culture mondialedévorante sur la CaraïbeBlue Curry ( Bahamas/UK)
  17. 17. La ViolenceLa violence peut être considérée comme un seconddénominateur commun à plusieurs œuvresviolence de l’histoire : Gardner, Bocléviolence sociale : Lockeviolence du conflit intérieur : Pineda, Awaï Arrecheaviolence du déferlement de la culture populaire américainesur la Caraïbe : Blue Curry
  18. 18. Violence de l’histoire , Joscelyn GardnerJoscelyn Gardner puise dans l’histoire d’une famille deBarbade du XVII siècle et applique une approche féministeet postcoloniale pour questionner les matériaux culturelscoloniaux trouvés dans les archives barbadiennes afind’explorer sa propre identité de blanche créole.Joscelyn Gardner ( Barbade/Canada)
  19. 19. Violence de l’histoire , Joscelyn GardnerMes lithogravures et mes installations multi média ré-insèrent les voix, images et traces des femmes oubliées del’histoire. Elles évoquent l’horreur en exhumant les atrocitéscachées dans notre mémoire collective afin de progresservers une guérison métaphorique des blessures de l’histoire.Creole portaits II (2007) se veut un hommage aux femmes,esclaves de la plantation Jamaïcaine Egypt Estate, propriétéde Thomas Twistlewood au dix- septième siècle, à traversune série de portraits, de textes et de décorations murales quireproduit une galerie de gravure du XVIII siècle. Ces sériesde portraits vus de dos montrent les instruments de tortureutilisés pendant l’esclavage: collets, fers, pièges, entravesmêlés avec des cheveux tressés pour revendiquersymboliquement une identité pour toutes ces femmes mortesdans l’anonymat des plantations caribéennes. Le nom de sesfemmes figurent dans l ’œuvreJoscelyn Gardner ( Barbade)
  20. 20. Violence de l’histoire , Jean-François BocléTu me copieras met en question l’Histoire, son écriture, saréécriture. Cette vidéo montre l’artiste qui recopie le CodeNoir . Les écrits se superposent et saturent progressivementde craie. Le tableau noir se recouvre d’un blancmonochrome. L’artiste ne passe pas l’éponge
  21. 21. Violence de l’histoire: Charles CampbellCharles Campbell utilise des formes géométriques, lasymétrie, la répétition pour créer ces mandalas du passagedu milieu qui évoquent las cales des bateaux négriers.Charles Campbell (Jamaïque/Canada)
  22. 22. Violence du conflit intérieurL’installation Afro – Issues de Jorge Pineda: Broyer desidées noires… Se taper la tête contre le mur, voilà ce quesemble signifier le dessin qui auréole le chef dissimulé dujeune garçon aux gants de boxe. Six statues de teenagers enbois polychrome à la façon des Santos de Palo, contre unmur et dans la même posture, composent cette installation,exposée à Paris lors de l’exposition Kreyol Factory en 2009.Aujourd’hui, certaines sculptures figurent dans descollections privées ou publiques, celles de la FondationCisneros, du Centre d’Art contemporain de Valence, duCentro Leon Jimenez après avoir été vues dans les foiresArco ou Pulse.Jorge Pineda ( Rep Dominicaine)
  23. 23. Violence du conflit intérieurDeux artistes, Alexandre Arrechea et Nicole Awaï,expriment la violence du conflit intérieur en représentant lalutte de l’artiste contre son double. C’est Arrechea lui mêmequi joue les deux personnages. L’un porte une machette,cadeau de son grand père, objet censé avoir coupé denombreuses têtes lors de la guerre d’Indépendance. L’autreporte une batte de baseball , objet emblématique à Cuba carce sport y est sport très pratiqué, cadeau d’un des membresde Carpinteros pour ses 30 ans.Cette installation date de 2006, période de conflit intérieurpour Arrechea qui réfléchissait à l’opportunité de quitter lesCarpinteros pour tenter une carrière solo .Alexandre Arrechea ( Cuba)
  24. 24. Violence du conflit intérieurNicole Awaï évoque la condition de la femmecontemporaine née à la fin des années 60 et développel’image d’une lutte avec son double dans des dessins surpapier agrémentés de peinture acrylique et vernis à ongle .Elle présente donc un double autoportrait à la manière destopsy turvy doll , ces poupées à double tête liée par letronc .Une tenue colorée tropicale habille ses siamoises.Comparez l’attitude des deux femmes. L’image estcomplexe, incluant un échantillonnage de couleurs (en faitdu vernis à ongle ), et sa légende , du texte aussi , descroquis techniquesNicloe Awaï (Trinidad/USA)
  25. 25. La condition de la femmePlusieurs artistes évoquent la condition de la femmeVicky Pierre ( Haïti/USA)Joscelyn Gardner ( Barbade/Canada)Nicole Awaï (Trinidad/USA)Raquel Païewonsky Rep. Dominicaine
  26. 26. La condition de la femmeLe sein est une forme récurrente dans l’œuvre de RaquelPaïwonsky, aussi bien dans ses peintures que dans sesinstallations . Vous voyez de gros ballons de plage habillésde microfibre , matériel synthétique qui évoque la peau, etqui présente différentes nuances des couleurs de peau quel’on peut retrouver dans la Caraïbe. Ils ont une aréole et unmamelon très exagérés, brodés à la main. Ce sont des seinsgéants. Le titre Bitch ball joue sur le double sens du motbitch ( putain) et beach (plage). Païewonsky questionne lareprésentation que la femme, mère nourricière ou jouetsexuel elle même mais aussi la société se fait du corpsféminin, de la féminité.Raquel Païewonsky Rep. Dominicaine
  27. 27. La question du genre : féminité,virilitéCette exposition questionne aussi la problématique dugenre :la féminité est très perceptible, en particulier à travers lestitres de Vicky Pierre : Et elle bouge si joliment….La petitese déchire si facilement comme du papier rose…La beautéque nous représentons..Je compte mes larmes jusquà ce queje toublie. Il est intéressant de noter l ’importance de l ’écritdans l ’œuvre de trois femmes : Gardner, Awaï et VickyPierre..Nicole AwaïVicky PierreJoscelyn Gardner
  28. 28. La question du genre : féminité,virilitéLa virilité, violente elle aussi dans les peintures de GustavoPeña qui représente l’homme sous les traits d’un super –héros, muni d’une arme à la symbolique évidente. Lavirilité, évidente mais plus subtile et plus contrastée dans leportrait photographique morcelé de Betty RosadoGustavo Peña
  29. 29. La question du genre : féminité, virilitéPeut - on pour antant en déduire que le sexe de l’artistedétermine son registre de création? Les poupées d’AlexBurke et les dentelles de papier de Marlon Griffith lecontredisent.On peut aussi s’interroger sur l’image de la femme véhiculéepar les oeuvres des artistes femmes.
  30. 30. La thématique du corpsOn pourrait également aborder certaines œuvres par le biaisde la thématique du corps, représenté souvent par une de sesparties :Raquel PaëwonskyJoscelyn GarnerBetty Rosado
  31. 31. « Chez soi de loin »Vivre en diaspora peut être aussi considéré comme un thème sous –jacent de cette exposition. La plupart des artistes ne résident plus dansla Caraïbe mais vivent en France ( Boclé, Damoison, Burke), auxUSA ( Vicky Pierre, Nicole Awaï, Simms ), au Canada ( Gardner,Campbell) , au Royaume – uni ( Locke, Blue Curry, Castello)

×