Conférence
Un défi de pilotage
« De Solvabilité II à Solvency 2.0 : vers une rupture organisationnelle »
25 mars 2014
Alba...
Plan
Conférence EIFR – Solvency 2 2
De Solvabilité II à Solvency 2.0 : une rupture organisationnelle
 Le pilier 2 fixe le...
La Mutuelle Générale,
une entreprise de l’économie sociale
qui conjugue valeurs et performance
Engagée depuis plusieurs an...
Conférence EIFR – Solvency 2 4
Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur
Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur
 A l’aube d’une révolution pour les organismes d’assurance et de mutuel...
Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur
 4 fonctions clés pour remonter
l’information
Audit
Conformité / contrô...
Conférence EIFR – Solvency 2 7
Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
La plus complexe des réglementations
Etude EFAMA – KPMG « Solvency II – D...
Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
• Un reporting complexe à réaliser (nombreux QRT avec montée en puissance...
Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
Pour répondre aux délais imposés, l’ensemble de la chaîne de traitement d...
• Eviter le mur réglementaire de janvier 2016
• Le choc des réglementations pour tous les acteurs (Banque, Asset Managemen...
Conférence EIFR – Solvency 2 12
Travaux en cours sur la Place
Travaux en cours sur la Place
• Hétérogénéité des acteurs (assureurs et mutualistes) : 3 codes nationaux, et des métiers
(...
Travaux en cours sur la Place
Le lobbying n’est plus juridique, besoin de le transformer pour échanger sur la mise en œuvr...
Travaux en cours sur la Place
• Place
• Finance Innovation : Livre blanc sur « Les nouveaux visages du risque en Assurance...
Conférence EIFR – Solvency 2 16
Conclusion
Conclusion
Des réglementations de plus en plus complexes
Si les régulateurs s'occupaient de sécurité routière (par le Prof...
Alban Jarry est Directeur du programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale.
Dans le domaine de l’Assurance-Mutuelle (La Mut...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

De Solvabilité II à Solvency 2.0 une rupture organisationnelle (conference @EIFR_news )

2 834 vues

Publié le

Faire le point sur la nature des changements des process de reporting, leur pilotage les arbitrages entre court et long terme, partager les « best pratiques » entre régulateurs et régulés et illustrer, sur la base de solutions technologiques du marché, les orientations à prendre.

Après la crise, les autorités se sont attachées à mieux appréhender le processus d’information sur les risques à différents niveaux (business unit, filiales, gouvernance des risques, directions générales, etc.) avec un besoin de cohérence de bout en bout évident, reposant sur unprocess qualitatif des données à agréger et une meilleure capacité de réaction et de consolidation au niveau Groupe. Les obligations de reporting (EMIR, REMIT, MIFID II, CRR/CRD I, etc.) prennent alors une dimension centrale dans les organisations avec des conséquences prudentielles et compétitives. Le Comité de Bâle en fixe les nouvelles orientations : « Principles for Effective Risk Data Agrégation and Risk Reporting” :
- Obligations vis-à-vis des clients : adaptation selon la nature des métiers, le produit concerné, de la nature des contreparties ou du volume des opérations traitées.
- Obligations vis-à-vis des autorités elles-mêmes avec priorité à la dimension « transparence » (Pilier 2 Bâle 3)
- Impactes sur qualité de la prise de décision et communication.

OBJECTIF
Ce séminaire a pour objet de faire le point sur :
- Les conséquences des nouvelles obligations de reporting
- Les besoins métiers Banque/Assurance/Gestion
- Les challenges technologiques
- Le retour d’expérience maîtrise d’ouvrage/ gestion de projets
- Les solutions progicielles existantes

INTERVENANTS:
Guillaume le BOULICAULT, Responsable projet AIFMD, AMUNDI
Fabrice GUENOUN, Responsable des Affaires comptables et financières, Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance (GEMA)
Thierry HAENSENBERGER, Vice President, EMEA Business Development, AXIOMSL
Norbert HENSGEN, Manager, GFI
Alban JARRY, Directeur programme Solvency 2, La Mutuelle Générale
Bruno LONGET, Directeur Adj. Balance des paiements, Banque de France
Vincent MARIE, Leader BI Finance Risques, GFI
Maité MERCE, Chef du projet « RADAR », BNP PARIBAS
Stéphane PEYRONNY, chef de projet sur le reporting AIFM, AMF
Nathalie POUX- GUILLAUME, Projet AIFMD, CACEIS
Michael PRIEM, CEO & Owner, AMFINE

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 834
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 329
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

De Solvabilité II à Solvency 2.0 une rupture organisationnelle (conference @EIFR_news )

  1. 1. Conférence Un défi de pilotage « De Solvabilité II à Solvency 2.0 : vers une rupture organisationnelle » 25 mars 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale
  2. 2. Plan Conférence EIFR – Solvency 2 2 De Solvabilité II à Solvency 2.0 : une rupture organisationnelle  Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur  Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »  Travaux en cours sur la Place
  3. 3. La Mutuelle Générale, une entreprise de l’économie sociale qui conjugue valeurs et performance Engagée depuis plusieurs années dans une dynamique de transformation opérationnelle et technologique, La Mutuelle Générale est aujourd’hui l’un des acteurs leaders de son secteur CHIFFRES CLES au 31/12/2012  3e mutuelle française  13e organisme complémentaire santé français  Plus de 1,3 de personnes protégées  Chiffre d’affaires : 1 051 millions d’euros HT  Fonds propres : 647 millions d’euros 2 MARCHES  Particuliers  Entreprises - Professionnels 2 METIERS  Gestion par délégation du régime obligatoire de Sécurité sociale  Assurance de personnes (santé & prévoyance) Conférence EIFR – Solvency 2 3
  4. 4. Conférence EIFR – Solvency 2 4 Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur
  5. 5. Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur  A l’aube d’une révolution pour les organismes d’assurance et de mutuelles Nouvelles interactions avec la gouvernance : le choix des indicateurs Vision du risque interne profondément modifiée Le pilotage du reporting est à repenser Un besoin de remonter de plus en plus vite l’information  Un impact fort sur la gouvernance et ses responsabilités : Le conseil d’administration et les administrateurs doivent respecter la notion de « fit and proper » Le pilotage du reporting est à repenser Le principe des 4 yeux  L’ORSA devient central dans le pilotage de la strcuture  Comment transformer la contrainte en une opportunité ? Conférence EIFR – Solvency 2 5
  6. 6. Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur  4 fonctions clés pour remonter l’information Audit Conformité / contrôle interne Contrôle des Risques Actuariat  Comment les positionner dans l’organigramme ?  Mettre en œuvre la politique des risques pour assurer le pilotage  Tenir compte du principe de PROPORTIONNALITE Conférence EIFR – Solvency 2 6
  7. 7. Conférence EIFR – Solvency 2 7 Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
  8. 8. Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire » La plus complexe des réglementations Etude EFAMA – KPMG « Solvency II – Data Impacts on Asset Management » (Juin 2012) : http://ow.ly/p5eQY Conférence EIFR – Solvency 2 8
  9. 9. Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire » • Un reporting complexe à réaliser (nombreux QRT avec montée en puissance très rapide en 2016) avec des délais de production très courts • Des différences entre les données du pilier 1 et celles du pilier 3 (exemple les ratings) • Des données non standardisées par rapport aux autres réglementations • Des questions en suspens • Une taxonomie qui n’est pas définitive (coût important) • Une notion de transparence (look trough) complexe à mettre en place et qui peut éliminer la présence de certains investissements peu risqués (fonds monétaires court terme) Conférence EIFR – Solvency 2 9
  10. 10. Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire » Pour répondre aux délais imposés, l’ensemble de la chaîne de traitement doit être optimisée Quelques exemples : • Actif : • Matrice du Club AMPERE pour les caractéristiques • QRT collatéraux • Passif : • Délégations de gestion • Tables nécessaires à l’actuariat • Des clôtures comptables qu’il faut raccourcir (Fast Close) Conférence EIFR – Solvency 2 10
  11. 11. • Eviter le mur réglementaire de janvier 2016 • Le choc des réglementations pour tous les acteurs (Banque, Asset Management, Assurance) : • Bale 3 • AIMFD, UCIT • EMIR • Solvency 2 • Facta, Dodd Frank • Avec des données … non homogènes et compliquées à agréger au niveau européen • Des services de productions qui vont être engorgés chez tous les acteurs de la banque finance assurance • Organiser la conduite du changement • A qui répondre en priorité ? À ses clients ? à son régulateur ? aux régulateurs de ses clients ? Conférence EIFR – Solvency 2 11 Le choc de 2016, passer le « mur réglementaire »
  12. 12. Conférence EIFR – Solvency 2 12 Travaux en cours sur la Place
  13. 13. Travaux en cours sur la Place • Hétérogénéité des acteurs (assureurs et mutualistes) : 3 codes nationaux, et des métiers (sante, IARD, vie, …) • Les mutuelles ne sont pas des groupes capitalistiques • Difficulté à réunir tout le monde dans des groupes • Des délais très courts • Moins de 2 ans pour mettre en place la partie opérationnel et la conduite du changement • Des questions qui se posent et d’autres qui vont arriver • Des travaux collectifs pour faciliter la mise en œuvre grâce à des retours d’expérience • Une technique qui marche bien sur les autres réglementations aussi complexes (AIFMD) Conférence EIFR – Solvency 2 13
  14. 14. Travaux en cours sur la Place Le lobbying n’est plus juridique, besoin de le transformer pour échanger sur la mise en œuvre opérationnelle. • Côté Assureurs et Mutuelles • AF2i : groupe de travail Solvency 2 et Benchmark • FNMF : groupe de travail ORSA • FFSA, GEMA, ROAM, … • Côté Asset Management • AFG : groupes de travail « Solvency 2 » et « LEI » • Club Ampere : matrice de normalisation des échanges entre assureurs et asset managers • Fundsxml : transposition de la matrice Ampere en format xml Conférence EIFR – Solvency 2 14
  15. 15. Travaux en cours sur la Place • Place • Finance Innovation : Livre blanc sur « Les nouveaux visages du risque en Assurance » avec 4 sous parties : Gouvernance, Systèmes d’informations, Produits, Risques • AFG, AFTI, Cossiom : travaux sur le coût des données financières nécessaires aux calculs des indicateurs réglementaires • Banque de France, INSEE : travaux sur la codification LEI • ACPR : conférences et site dédié • EIFR : conférences et formations Beaucoup de conférences et séminaires organisés d’ici juin 2014 Bénéficier du Lobbying de la Place Il manque probablement des groupes sur le passif Conférence EIFR – Solvency 2 15
  16. 16. Conférence EIFR – Solvency 2 16 Conclusion
  17. 17. Conclusion Des réglementations de plus en plus complexes Si les régulateurs s'occupaient de sécurité routière (par le Professeur Hervé Alexandre Directeur du Master 224 "Banque et Finance« de l’Université Paris Dauphine) Une règle simple 130 km/h sur autoroute Une sanction connue à l’avance Trop simple ?  Imaginons une vitesse limite fonction non linéaire du poids de la voiture, de sa cylindrée, de l’âge du chauffeur, du kilométrage de la voiture. Avec une loi leptokurtique de mesure de la probabilité du temps de réaction du chauffeur http://ow.ly/p5gxk Et http://ow.ly/p5gzv Conférence EIFR – Solvency 2 17
  18. 18. Alban Jarry est Directeur du programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale. Dans le domaine de l’Assurance-Mutuelle (La Mutuelle Générale), l’Asset Management (Edmond de Rothschild Investment Managers) et la Banque privée (La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque) depuis 1995, il préside les Groupes de Travail « Reporting AIFM-ESMA » et « LEI » de l’AFG (Association Française de Gestion), est Membre du Bureau du Club AMPERE (Asset Management Performance et Reporting), participe au livre blanc « les nouveaux visages du risque en assurance » de Finance Innovation et aux travaux sur l’ORSA de la FNMF. Depuis 2012, il a développé des groupes de travail entre Asset Managers et Assureurs pour normaliser les échanges dans le cadre notamment de Solvency II. Spécialiste de la mise en œuvre des réglementations financières (AIFM, UCIT, Solvency 2, LEI, EMIR, BALE, …) et des réseaux sociaux professionnels, il est l’auteur d’articles pour La Nouvelle Revue de Géopolitique (Rubrique Le Monde Selon Twitter), Le Cercle Les Echos, L'Agefi Communautés, Culture Banque, et anime un blog. Il a publié plusieurs études sur les réglementations financières, les market data vendors, la finance et les réseaux sociaux. Il est titulaire d’une MIAGE et du MGA d’HEC et préside l’association « MGA – H Exed – Community » Conférence EIFR – Solvency 2 18 Annexe : présentation

×