612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 1
612 RENCONTRES SUR LES
RESEAUX SOCIAUX
Par Alban Jarry & Collectif
Couvertur...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 2
Livre Blanc publié avec le soutien de :
Associations et écoles
Médias, journ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 3
Sponsors du Livre Blanc et du Blog :
GOLD SPONSOR DU BLOG albanjarry.wordpre...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 4
Sommaire
1 INTRODUCTION .......................................................
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 5
3.32 JEAN-DENIS GARO...........................................................
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 6
1 Introduction
1.1 Préface
La force de l’aléatoire sur les réseaux sociaux
U...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 7
1.2 74 rencontres
Je remercie particulièrement les 74 participants de ce liv...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 8
1.3 Avertissement à propos de ce livre blanc
Les réseaux sociaux offrant de ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 9
1.5 À propos de ce livre blanc
Ce livre blanc est destiné :
 Aux profession...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 10
2 Un résumé
2.1 Sandrine Delage
Sandrine Delage a accepté de résumer ce liv...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 11
2.2 Philippe Boukobza
Une sketchnote pour résumer le livre blanc ? Philippe...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 12
3 Regards sur les réseaux sociaux
3.1 Régis Adam de Villiers
Régis Adam de ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 13
En effet, avec le 2.0 et l'avènement des réseaux sociaux, nous avons trouvé...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 14
Oui, un nouveau mode, de nouveaux codes : les réseaux sociaux sont devenus ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 15
3.2 Pierre Auberger
Pierre Auberger
Directeur de la communication du @Group...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 16
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 17
3.3 Nadia Bahhar-Alves
Nadia Bahhar-Alves
Consultante RP Senior, communicat...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 18
En effet, Twitter a été conçu et pensé comme une plateforme de microblogage...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 19
Et pour finir ne faut-il pas plutôt le considérer comme réseau social deven...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 20
3.4 Eva Baquey
Eva Baquey
Passionnée des communications #communication disr...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 21
S'inscrire sur les réseaux équivaut à se dévoiler en partie et ce, de maniè...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 22
3.5 Viviane de Beaufort
Viviane de Beaufort
Professeure à l’ESSEC, fondatri...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 23
Sur LinkedIn (comme sur tous les autres), il s’agit de monter progressiveme...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 24
3.6 Sandy Beky
Sandy Beky
Faire réussir les managers pour réussir les trans...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 25
sociaux la notion de connaissance peut se défaire d’un lien qui, à une époq...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 26
3.7 Madina Benoumhani
Madina Benoumhani
Salariée dans une entreprise à temp...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 27
Bref, vous l’aurez compris, Les médias sociaux une véritable passion ! J’y ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 28
3.8 Cyril Bladier
Cyril Bladier
World Top #LinkedIn expert | #Facebook infl...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 29
On oublie que ces plateformes ne sont pas des espaces pour créer nos présen...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 30
3.9 Frédéric Bois
Frédéric Bois
Responsable d'un observatoire innovations à...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 31
Enfin, si ma présence sur Twitter est liée à mon métier de consultant/veill...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 32
3.10 Hicham Bouhmadi
Hicham Bouhmadi
Editeur de logiciel pour la gestion d’...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 33
l’actualité de la gestion d’actif avec nos followers. Une sorte de revue de...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 34
3.11 Sébastien Bourguignon
Sébastien Bourguignon
Sébastien Bourguignon ♛ #M...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 35
Alors vous me direz « OK mais pour quoi faire ? Pourquoi rencontrer n’impor...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 36
la raison pour laquelle vous souhaitez être connecté à eux, mais je peux vo...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 37
3.12 Christine Boursin
Christine Boursin
Déléguée au Développement Régional...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 38
3.13 Nelly Brossard
Nelly Brossard
Directrice Marketing et Internet de la M...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 39
Mon préféré : linkedin, avec ses 430 millions de membres et sa vente récent...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 40
3.14 Clémentine Cabrol
Clémentine Cabrol
Consultante en communication digit...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 41
Avec l'avènement des réseaux sociaux, le mot « communication » prend désorm...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 42
3.15 Pierre Cappelli
Pierre Cappelli
Responsable #Digital senior - #SocialM...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 43
via Google images Cet axe marketing lui permet ainsi de ne pas être comparé...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 44
Quelques chiffres :
- Pinterest compte 100 millions d'utilisateurs actifs d...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 45
3.16 Marie Castella
Marie Castella
Communicante cré-active, férue de storyt...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 46
Ainsi, de nouvelles plateformes dédiées aux seniors voient le jour depuis q...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 47
3.17 Olivier Cayot
Olivier Cayot
Marié - 3 enfants - 39 ans- #Actuaire #Con...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 48
de la journée où j’aurai plus de temps pour parcourir les articles associés...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 49
3.18 Violaine Champetier de Ribes
Violaine Champetier de Ribes
#Digital #Gh...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 50
3.19 Hager Charni
Hager Charni
Responsable #Communication (#banque #assuran...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 51
Le temps passe, les responsabilités avec… et forcément tout son environneme...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 52
3.20 Jean-François Ceci
Jean-François Ceci
Enseignant en communication mult...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 53
• Le nombre d’Impressions (vues du tweet)
• Le nombre d’Engagements totaux ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 54
IV. Qualifier, filtrer, bloquer, évaluer ?
Utiliser Twitter pour tweeter ou...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 55
A bientôt sur @JFCeci ;-)
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 56
3.21 Frédérique Cintrat
Frédérique Cintrat
Fondatrice de la start up www.ax...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 57
Lorsque que j’étais salariée, directrice commerciale, LinkedIn était pour m...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 58
3.22 Jean-François Clément
Jean-François Clément
« Communiquer, c’est créer...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 59
Puis les réseaux sociaux débarquèrent multipliant le champ des possibles à ...
612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 60
3.23 Anthony Contat
Anthony Contat
Directeur associé #conseil en #RH TIE-UP...
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Livre blanc   612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Livre blanc 612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres

178 302 vues

Publié le

Composé de deux tomes, ce 4eme livre blanc, sur le thème des réseaux sociaux, propose à la fois les résultats d’une étude réalisée, en mai 2016, auprès de 612 utilisateurs professionnels se connectant à 99% chaque semaine aux principaux réseaux sociaux professionnels ainsi qu’un deuxième tome composé de plus de 70 textes d’analyse de l’utilisation de ces réseaux.

« Twitter et LinkedIn confirment leurs leaderships sur les réseaux sociaux professionnels »

Dans les résultats de l’étude, Twitter et LinkedIn se retrouvent une nouvelle fois plébiscités par les répondants. Ils sont les réseaux sociaux les plus fréquemment utilisés de l’univers professionnel ! La surprise des résultats vient de Twitter qui devance LinkedIn dans l’utilisation quotidienne. En effet, 66% des répondants déclarent se connecter tous les jours à la plateforme de l’oiseau bleu. Cette position s’explique certainement par le fait que Twitter est devenu le média des médias et permet un accès en temps réel à l’actualité professionnelle. En revanche, dans l’utilisation hebdomadaire, LinkedIn précède Twitter (86% contre 78%). Les deux atteignent des scores astronomiques d’utilisation dans la population répondante et survolent la concurrence.

Publié dans : Médias sociaux
3 commentaires
26 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
178 302
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
171 892
Actions
Partages
0
Téléchargements
434
Commentaires
3
J’aime
26
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Livre blanc 612 rencontres sur les reseaux sociaux - partie 1 - 74 rencontres

  1. 1. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 1 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Par Alban Jarry & Collectif Couverture Jean-Denis Garo et Vincent Perquira
  2. 2. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 2 Livre Blanc publié avec le soutien de : Associations et écoles Médias, journaux et blogs :
  3. 3. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 3 Sponsors du Livre Blanc et du Blog : GOLD SPONSOR DU BLOG albanjarry.wordpress.com SPONSORS DU BLOG albanjarry.wordpress.com Publication : septembre 2016 ISBN : 978-2-9550378-5-0 EAN : 9782955037850 © 2016 albanjarry.wordpress.com - Tous droits réservés
  4. 4. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 4 Sommaire 1 INTRODUCTION ................................................................................................................................. 6 1.1 PREFACE ...........................................................................................................................................6 1.2 74 RENCONTRES .................................................................................................................................7 1.3 AVERTISSEMENT A PROPOS DE CE LIVRE BLANC..........................................................................................8 1.4 OBJECTIFS DE CE LIVRE BLANC................................................................................................................8 1.5 À PROPOS DE CE LIVRE BLANC ................................................................................................................9 1.6 COPYRIGHT........................................................................................................................................9 2 UN RESUME..................................................................................................................................... 10 2.1 SANDRINE DELAGE............................................................................................................................10 2.2 PHILIPPE BOUKOBZA..........................................................................................................................11 3 REGARDS SUR LES RESEAUX SOCIAUX ............................................................................................. 12 3.1 REGIS ADAM DE VILLIERS....................................................................................................................12 3.2 PIERRE AUBERGER.............................................................................................................................15 3.3 NADIA BAHHAR-ALVES ......................................................................................................................17 3.4 EVA BAQUEY....................................................................................................................................20 3.5 VIVIANE DE BEAUFORT.......................................................................................................................22 3.6 SANDY BEKY ....................................................................................................................................24 3.7 MADINA BENOUMHANI .....................................................................................................................26 3.8 CYRIL BLADIER..................................................................................................................................28 3.9 FRÉDÉRIC BOIS .................................................................................................................................30 3.10 HICHAM BOUHMADI .....................................................................................................................32 3.11 SEBASTIEN BOURGUIGNON.............................................................................................................34 3.12 CHRISTINE BOURSIN......................................................................................................................37 3.13 NELLY BROSSARD .........................................................................................................................38 3.14 CLEMENTINE CABROL ....................................................................................................................40 3.15 PIERRE CAPPELLI ..........................................................................................................................42 3.16 MARIE CASTELLA..........................................................................................................................45 3.17 OLIVIER CAYOT ............................................................................................................................47 3.18 VIOLAINE CHAMPETIER DE RIBES .....................................................................................................49 3.19 HAGER CHARNI ............................................................................................................................50 3.20 JEAN-FRANÇOIS CECI.....................................................................................................................52 3.21 FREDERIQUE CINTRAT....................................................................................................................56 3.22 JEAN-FRANÇOIS CLEMENT..............................................................................................................58 3.23 ANTHONY CONTAT .......................................................................................................................60 3.24 MURIELLE COINE..........................................................................................................................62 3.25 NATHALIE COUTARD .....................................................................................................................64 3.26 GAËL DUPRET..............................................................................................................................66 3.27 ERYCK FENOT...............................................................................................................................69 3.28 GORETTY FERREIRA.......................................................................................................................71 3.29 VALENTINE FERREOL .....................................................................................................................73 3.30 SOPHIE FLOREANI .........................................................................................................................75 3.31 JOHAN GARCIA.............................................................................................................................77
  5. 5. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 5 3.32 JEAN-DENIS GARO........................................................................................................................79 3.33 PHILIPPE GASTAUD .......................................................................................................................81 3.34 ÉMILIE GERALD ET YVON MOYSAN...................................................................................................83 3.35 STÉPHANE GIRARDOT....................................................................................................................85 3.36 MICKAEL GUERIN .........................................................................................................................87 3.37 PIERRE HAUSHERR........................................................................................................................89 3.38 BÉATRICE JUDEL ...........................................................................................................................93 3.39 RAPHAËL LABBE ...........................................................................................................................95 3.40 FABRICE LAMIRAULT .....................................................................................................................97 3.41 BEATRICE LAMOURETTE.................................................................................................................99 3.42 KARINE LAZIMI CHOURAQUI .........................................................................................................102 3.43 VICTOR LE CHUITON ...................................................................................................................103 3.44 MARTINE LE JOSSEC....................................................................................................................104 3.45 RONAN LE MOAL .......................................................................................................................106 3.46 SEVERINE LIENARD......................................................................................................................108 3.47 PHILIPPE MAUPAS ......................................................................................................................110 3.48 WASSIM MIMECHE.....................................................................................................................111 3.49 OLIVIER MOCH ..........................................................................................................................113 3.50 GABRIELLE MOCILNIKAR ..............................................................................................................115 3.51 MATTHIEU MOGADE...................................................................................................................118 3.52 EMMANUEL MOYRAND ...............................................................................................................119 3.53 CORYNE NICQ............................................................................................................................121 3.54 YVON PATTE..............................................................................................................................123 3.55 SANDRINE PAYAN-GUILLAUME......................................................................................................125 3.56 MATHIEU PINTO ........................................................................................................................127 3.57 ISABELLE POIZOT ........................................................................................................................129 3.58 MANUEL RAMON .......................................................................................................................131 3.59 LOUISA RENOUX.........................................................................................................................133 3.60 HENRI RIVOLLIER........................................................................................................................134 3.61 GUILLAUME ROVERE ...................................................................................................................136 3.62 SANDRINE ROLLIN.......................................................................................................................139 3.63 MARIELLE RUFIN ........................................................................................................................141 3.64 MAUD SAMAGALSKI....................................................................................................................143 3.65 STEPHANE SAVALLE.....................................................................................................................145 3.66 ESTELLE SEZNEC .........................................................................................................................146 3.67 NADINE TOUZEAU ......................................................................................................................148 3.68 FLORIAN VAGNER .......................................................................................................................150 3.69 HENRI VAN DE KRAATS ................................................................................................................154 3.70 CYRIL VERCALSTEREN ..................................................................................................................155 3.71 JOELLE WALRAEVENS – DE LUZY....................................................................................................157 3.72 HANS WILLERT...........................................................................................................................159 4 SOUTIENS DU LIVRE BLANC............................................................................................................ 161 5 AUTEUR DU LIVRE BLANC .............................................................................................................. 165 6 SPONSORS ..................................................................................................................................... 166
  6. 6. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 6 1 Introduction 1.1 Préface La force de l’aléatoire sur les réseaux sociaux Une découverte imprévue et permanente, telle pourrait être la définition de ces réseaux sociaux sur lesquels les regards se portent dans ce livre blanc. Ils offrent de multiples voies et chaque utilisateur pourra y trouver des clés d’utilisations forts différentes en fonction de ses aspirations. Lieux de rencontres avec l’actualité, ils permettent d’y dénicher une mine d’or d’informations et d’expertises, lieux de rencontres humaines, ils facilitent la mise en relation avec d’autres professionnels. Voie de la simplicité vers la communication, ils deviennent un espace où chacun apporte à l’autre une partie de son savoir et son réseau. La réciprocité est de mise dans cet univers et souvent leur force est de provoquer la rencontre en IRL. Du premier lien virtuel au premier échange réel, la force de ces réseaux est de briser les barrières en permettant la découverte des points d’intérêts communs. Lors de la rencontre réelle, un lien sur les réseaux sociaux provoque souvent le sentiment d’une connaissance antérieure, de ne plus être des inconnus. Ils facilitent les conversations et sont un brise-glace du networking. Un pré-requis à cette découverte partagée repose sur le fait que la relation soit réciproque, que les 2 utilisateurs se suivent et interagissent ensemble. Ce livre blanc est le fruit de rencontres imprévues. Basé sur la diffusion d’un questionnaire en ligne (dans les résultats sont détaillés dans le 2eme tome), il présente dans ce premier volume des textes sur la vision des répondants de cet univers et ses apports. La force de cet ouvrage se puise dans son mode participatif et dans la découverte de points de vue qui dressent un état des lieux sur l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux. Variés, ils abordent les différents aspects d’une utilisation régulière de ces plateformes et sont un miroir de la façon dont chacun peut y envisager une présence. Le mode collaboratif de ces livres blancs permet toujours de nouvelles découvertes. Ainsi, Hager Charni, que je ne connais pas en IRL, a parfaitement résumé la situation qui était proposée en participant à ce livre : « sans les RS vous ne seriez pas en train de lire ces quelques lignes. ». En privilégiant l’aléatoire de la rencontre, ce livre blanc confirme le pouvoir de ces réseaux d’être des facilitateurs d’échanges. Je remercie tous les participants de ce livre blanc pour leur confiance qui montrent que chaque utilisateur peut partager sur son expérience. Je remercie particulièrement Jean Denis Garo et Vincent Perquia de m’avoir aidé pour la réalisation de la couverture. Alban Jarry
  7. 7. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 7 1.2 74 rencontres Je remercie particulièrement les 74 participants de ce livre blanc pour le temps consacré à ces nombreuses lignes : Régis Adam de Villiers , Pierre Auberger, Nadia Bahhar-Alves, Eva Baquey, Viviane de Beaufort, Sandy Beky, Madina Benoumhani, Cyril Bladier, Frédéric Bois, Hicham Bouhmadi, Philippe Boukobza, Sébastien Bourguignon, Christine Boursin, Nelly Brossard, Clémentine Cabrol, Pierre Cappelli, Marie Castella, Olivier Cayot, Jean-François Ceci, Violaine Champetier de Ribes, Hager Charni, Frédérique Cintrat, Jean-François Clément, Murielle Coine, Anthony Contat, Nathalie Coutard, Sandrine Delage, Gaël Dupret, Eryck Fenot, Goretty Ferreira, Valentine Ferreol, Sophie Floreani, Johan Garcia, Jean- Denis Garo, Philippe Gastaud, Émilie Gérald et Yvon Moysan, Stéphane Girardot, Mickael Guerin, Pierre Hausherr, Béatrice Judel, Raphaël Labbe, Fabrice Lamirault, Beatrice Lamourette, Karine Lazimi Chouraqui, Victor Le Chuiton, Martine Le Jossec, Ronan Le Moal, Severine Lienard, Philippe Maupas, Wassim Mimeche, Olivier Moch, Gabrielle Mocilnikar, Matthieu Mogade, Emmanuel Moyrand, Coryne Nicq, Yvon Patte, Sandrine Payan-Guillaume, Mathieu Pinto, Isabelle Poizot, Manuel Ramon, Louisa Renoux, Henri Rivollier, Sandrine Rollin, Guillaume Rovère, Marielle Rufin, Maud Samagalski, Stéphane Savalle, Estelle Seznec, Nadine Touzeau, Florian Vagner, Henri van de Kraats, Cyril Vercalsteren, Joelle Walraevens – de Luzy, Hans Willert Avertissement Ce livre blanc représente les points de vue des différents participants à la date de publication. Les réseaux sociaux évoluant régulièrement, les informations qu’il contient ne doivent pas être interprétées comme étant intemporelles. Ce livre blanc ne reflète que des avis par rapport à une situation et une utilisation donnée. Ces personnalités ne peuvent garantir la pérennité des informations présentées après la date de publication. Tous les noms de produits, de marques ou de sociétés cités dans ce livre blanc sont des marques de leurs propriétaires respectifs.
  8. 8. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 8 1.3 Avertissement à propos de ce livre blanc Les réseaux sociaux offrant de nouveaux usages professionnels et de nouvelles fonctionnalités régulièrement, ce livre blanc reflète les avis des participants au moment de sa publication. Les avis présentés correspondent à une situation donnée et à un mode d’utilisation personnel des réseaux sociaux. 1.4 Objectifs de ce livre blanc Ce livre blanc a pour objectif de refléter l’usage des réseaux sociaux de 612 utilisateurs. Il s’appuie sur une base de questions posées au travers d’un formulaire Google en mai 2016 puis sur la réalisation de textes sur l’utilisation des réseaux sociaux. Ce livre blanc vise à illustrer l’utilisation croissante des réseaux sociaux dans le milieu professionnel et ce que peuvent en retirer ses utilisateurs. Dans le cadre de ce livre blanc, il s’agissait de :  Montrer que l’usage des réseaux sociaux ne cessait de se développer ;  D’observer que l’utilisation des réseaux sociaux se démocratisait rapidement ;  Rendre compte de l’importance croissante prise par les réseaux sociaux pour informer les professionnels. Ce livre blanc montre que l’information véhiculée via les réseaux sociaux est pertinente et de qualité. Que leur usage ne cesse de se développer. Qu’il est possible de s’y positionner professionnellement. Les réponses ouvrent, je l’espère, des perspectives nouvelles d’utilisation des réseaux sociaux.
  9. 9. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 9 1.5 À propos de ce livre blanc Ce livre blanc est destiné :  Aux professionnels de tous les secteurs d’activités  Aux personnes qui souhaitent s’informer de l’usage des réseaux sociaux par des professionnels  A tous les utilisateurs des réseaux sociaux  A tous ceux qui cherchent à comprendre comment fonctionne l’univers mis à disposition par les réseaux sociaux Il est composé de 2 parties :  La première présente par des textes les avis de plus de 60 professionnels sur leurs utilisations des réseaux sociaux  La deuxième présente les résultats de l’étude réalisée en mai 2016 auprès de 612 internautes L’adresse du formulaire pour la réalisation de l’étude a été diffusée par le blog albanjarry.com. L’information de sa réalisation a été principalement véhiculée par LinkedIn et Twitter au cours de la période de réponse. Il a été proposé aux participants d’écrire des textes qui sont présentés dans la première partie du livre blanc. 1.6 Copyright Tous les éléments présentés dans cette étude peuvent être reproduits, sur demande, dès lors qu’ils indiquent la source et proposent un lien vers le document pdf d’origine.
  10. 10. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 10 2 Un résumé 2.1 Sandrine Delage Sandrine Delage a accepté de résumer ce livre blanc en un dessin. Je la remercie énormément pour ce travail et d’avoir si parfaitement mis en avant ce qui ressort de toutes ces rencontres :
  11. 11. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 11 2.2 Philippe Boukobza Une sketchnote pour résumer le livre blanc ? Philippe Boukobza (@heuristiquement) nous éclaire sur les moments forts de ce livre. Je le remercie beaucoup pour ce superbe travail. C’est une chance de l’avoir également rencontré :
  12. 12. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 12 3 Regards sur les réseaux sociaux 3.1 Régis Adam de Villiers Régis Adam de Villiers veilleur sur Twitter ; centres d'interet : #economienumerique, #eco, #banque, #GMS, #agro... linkedin.com/in/régis-adam-de-villiers-a4252b4 @ radv44 Les réseaux sociaux et l'entreprise : un lien social ! Avant de nous jeter à corps perdus dans le lien entre réseaux sociaux et entreprise, remettons quelques secondes l'église au centre du village. Reparlons quelques instants du lien entre le "social" et l'entreprise. En effet, l'entreprise, dans son ADN, est truffée d'allusions au "social". Cela commence par sa création, avec le dépôt de son capital social. Puis dans le cadre de son développement, l'entreprise recrute, se structure, créant d'inévitables relations sociales au sein de l'entreprise. Enfin, elle s'organise autour de partenaires sociaux. Certaines d'entre elles disposent même parfois d'une assistante sociale... La relation de l'entreprise avec ses partenaires, ses clients, ses fournisseurs s'appuie également sur des codes sociaux incontournables. En clair, la dimension "sociale" est donc l'un des poumons du développement d'une entreprise. Quel lien, me direz-vous, entre ces aspects sociaux de l'entreprise et les "réseaux sociaux" ? Tout, justement ! Et même peut-être une partie de son avenir...
  13. 13. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 13 En effet, avec le 2.0 et l'avènement des réseaux sociaux, nous avons trouvé de nouvelles fonctionnalités au "social", de véritables effets de levier d'accomplissement personnel qui contaminent des groupes, et deviennent incontournables ! Ainsi, des individus "experts" dans leur domaine (cela peut être en comptabilité, marketing, recrutement...), mais peu reconnus, ont désormais un moyen de s'accomplir personnellement, se rendre visible, se sentir utiles ! A cette fin, Twitter est un outil que je trouve merveilleux, qui a fait émerger certaines personnalités qui auparavant ne se rendaient pas compte de leur "pouvoir". De l'autre côté, des "veilleurs" en recherche d'informations ciblées sur un marché, des nouveautés, des opportunités, bénissent le # pour organiser une revue de presse captivante, se sentir "upto date" et peuvent échanger avec des sachants ! De vraies barrières sont tombées, de vraies opportunités de progrès et de rencontre. Du vrai "one to one" qui devient progressivement du "BtoB" ! Et ces exemples dupliqués par milliers, donne l'image d'une société qui mue ! Parlons de LinkedIn. Dans un autre genre. Moins de veilleurs. Beaucoup d'offreurs. On offre son profil, son envie, ses compétences, en toute transparence. On échange, en BtoB, on développe son réseau. On se fait connaître, on devient visible, voire lisible. Au départ un site "RH", LinkedIn devient de plus en plus une "place de marché" que ce soit pour de la compétence (l'ADN de LinkedIn), mais aussi pour du business ! Faire connaître JE devient de plus en plus faire connaître NOUS (l'entreprise, ses innovations, ses besoins...). Ces "add", "like", "share" constituent ainsi les codes d'une communication plus globale, instantanée et diaboliquement efficace, qui, peu à peu, deviennent une norme de communication entre les individus, chose qu'ils n'auraient jamais faites avant l'émergence de ces outils (ou alors, devant la machine à café, mais avec un public bien plus restreint...). Et bientôt, dans toutes les entreprises, le journal interne sera remplacé par un Réseau Social d'Entreprise : la même chose, mais en interne. Pour que l'information, la créativité fusent de manière égalitaire et transversale. Bref, les réseaux sociaux font tomber des barrières. Vite. Les individus y exposent leur savoir-faire. Les entreprises y exposent leur savoir-faire. Attention néanmoins à ne pas confondre le savoir-faire et le faire-savoir. Car c'est sans doute ici que nous trouvons la menace des réseaux sociaux : se tromper d'usage, et mettre en avant à tout prix le faire savoir en délaissant le savoir-faire. Or, les réseaux sociaux ne peuvent remplacer la compétence. Ils la subliment, la partagent, mais ne la remplacent pas. Les entreprises qui font cette erreur "marketing" le payent d'ailleurs généralement... par un bad buzz... car les réseaux sociaux, mal utilisés, peuvent aussi broyer une e-reputation...
  14. 14. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 14 Oui, un nouveau mode, de nouveaux codes : les réseaux sociaux sont devenus un média, un outil, un incontournable du quotidien de bon nombre d'entreprises !"
  15. 15. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 15 3.2 Pierre Auberger Pierre Auberger Directeur de la communication du @GroupeBouygues #entreprise #économie #BTP #télécoms #médias #management #RSE #éducation @essec #Bretagne linkedin.com/in/pierreauberger @Pierre_Auberger Guider par l'exemple : le management au cœur de la stratégie digitale de l'entreprise Les dirigeants, à commencer par les directeurs de la communication, jouent un rôle moteur dans la stratégie de communication de l'entreprise, et en particulier sur les médias sociaux. Ils fixent le cap et sont le reflet de l'adaptation de l'entreprise aux nouveaux usages. Mais la présence sur les réseaux sociaux n'est pas une fin en soi. Il ne suffit pas d'y être, de disposer de profils, pour considérer que l'entreprise est digitalisée ou bénéficie d'une communication moderne. Il est important que les dirigeants sachent comment les utiliser et mettent la main à la pâte. C'est pourquoi il est primordial que ces dirigeants "fassent", qu'ils testent, utilisent les réseaux sociaux dont ils recommandent l'usage pour l'entreprise. En étant au plus près de leurs cibles, en connaissant leurs usages, en pratiquant, ils sont les mieux à même de fixer les orientations pour leur propre entreprise. Les dirigeants nouent également ainsi des contacts personnels avec les leaders d'opinion digitaux, qui leur offrent l’opportunité de mettre en avant leur marque et de tisser un réseau d'alliés et d'ambassadeurs externes. Par l’exemple, ils assoient par la même occasion leur leadership, ainsi que celui de leur entreprise, en enjoignent leurs collaborateurs à investir ces nouvelles plateformes.
  16. 16. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 16
  17. 17. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 17 3.3 Nadia Bahhar-Alves Nadia Bahhar-Alves Consultante RP Senior, communication, Gestion de crise Spécialisée depuis plus de 10 ans dans les relations presse, La gestion client, le conseil, l'élaboration de recommandations stratégiques, la communication institutionnelle, la communication externe, la gestion de crise. Successivement chargée de relations médias puis consultante médias dans le domaine de la santé, à la fois chez l’annonceur et en agence de communication. Actuellement Consultante Senior / Account manager dans l'Enseignement Supérieur et la Recherche. fr.linkedin.com/in/nadiabahhar @Nad_Alves Twitter, la mort annoncée d'un réseau social ? Twitter, créé en 2006 et reconnu en 2013 comme étant le 2ème réseau social le plus grand au monde (Source : Le monde) avec une progression de 100 millions de personnes par jour (Source : SEC), stagne aujourd’hui à 310 millions d’utilisateurs par mois (Source : Blog du Modérateur) (MAU- Monthly Active Users) alors que ses « concurrents » tels que Facebook, Snapchat ou encore Instagram connaissent eux une progression en nombre d’utilisateurs croissante et impressionnante. Le « petit oiseau bleu » ne cesse depuis quelques temps de faire couler de l’encre aussi bien au niveau des médias que des publications d’études, tant sur sa gouvernance que sur sa perte de nombre d’inscrits ou de résultats financiers en chute libre. La montée en puissance des autres réseaux sociaux, pour ne citer ici que Snapchat qui engrange plus de 150 millions d’utilisateurs actifs par jour (Source : Bloomberg) (DAU – Daily Active Users) est au cœur des débats utilisateurs/cibles versus prise en main des marques/médias, ne fait qu’accentuer l’écart qui se creuse entre l’utilité première de Twitter et ses chiffres annoncés dernièrement.
  18. 18. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 18 En effet, Twitter a été conçu et pensé comme une plateforme de microblogage ou microblogging permettant aux utilisateurs de diffuser des messages courts, des « tweets », dans la limite des 140 caractères. La réciprocité n’y est pas obligatoire et l’application s’est démocratisée très rapidement auprès d’un public novice puisqu’il était à la base limitée aux avertis à savoirs les bloggeurs, journalistes ou influenceurs… Ainsi tout un chacun, peut désormais se créer un compte Twitter et entrer dans la communauté de la « twisttophère ». L’objectif ? Simplement suivre (« Follow ») des individus, personnalités, entreprises, marques … qu’il jugera influentes ou s’inscrire dans une démarche de relais d’informations de tous types (institutionnelle, musicale, politique, business, …) afin de se constituer un réseau ou à son tour d’émerger de la masse pour être connu et reconnu à son tour comme influenceur. Twitter est-il mort ou proche de son déclin ? Les nombreuses publications actuelles ne dessinent pas un avenir radieux à ce réseau social qui avait été pensé, sur la base de la gratuité, pour connecter les personnes au-delà de nos frontières et de nos habitudes de communication. Chiffre d’affaires en berne, système applicatif en retard, 140 caractères qui limitent son utilisation (versus Facebook par exemple) et désenchantement des nouveaux utilisateurs pour qui la prise en main peut parfois être plus complexe, la gouvernance du microblogging qui vacille, … Alors Twitter est-il mort ou proche de son déclin ? A cette question, il est important de rappeler ou d’indiquer que sa mutation de réseau social à média social marque ici toute la différence avec les autres réseaux sociaux, tels que Facebook ou Snapchat (ciblant plus particulièrement la tranche des 18-24 ans), ou encore Instagram qui ont pour vocation de créer une réciprocité contrairement au petit oiseau bleu. Ainsi Twitter est devenu à part entière un média, qui livre informations, nouveautés et fait écho de l’actualité en temps réel sur diverses problématiques, différents sujets (société, généraliste, politique, mode, santé, éducation, finance, …) vers différentes cibles (grand- public, journalistes, spécialistes, entreprises, influenceurs, bloggeurs…). Sa mutation en qualité de média fait aujourd’hui de lui un acteur important et incontournable dans l’écosystème de (la course à) l’information en continu et dans le « tracking » du/des sujet(s) tendance(s) (TT – Tweet Trend) ou phare(s) de la journée, de la semaine, voire de l’année. Ainsi sa mort annoncée est-elle vraiment mesurable ? Ne faut-il pas plutôt prendre en compte le statut particulier qui fait de lui un média à part entière et non plus un réseau social, étiquette qui lui colle « aux ailes » ? Autre question : peut-on toujours comparer ce qui ne l’est pas ? Et pour cela je vous renvoie à l’excellente tribune de Marie Dollé, publiée sur L’ADN le 09 juin 2016 (Source : ladn.eu).
  19. 19. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 19 Et pour finir ne faut-il pas plutôt le considérer comme réseau social devenu média qui pourrait renaître de ses cendres ? Il est clair qu’aujourd’hui la disparition de Twitter serait sûrement vécue comme un cataclysme pour un nombre certain d’utilisateurs ou de followers malgré la désaffection qu’il connaît actuellement et son manque cruel de renouveau en termes d’inscriptions. En effet, au-delà des chiffres, au-delà de ses fonctionnalités (ou pas), aucun réseau / média social n’a autant d’impact et de portée que Twitter actuellement. Twitter ne semble pas avoir dit son dernier tweet et son influence sur tous les sujets ne tend pas à décroitre, bien au contraire ! (Toute réserve gardée)
  20. 20. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 20 3.4 Eva Baquey Eva Baquey Passionnée des communications #communication disruptive #referencement #SEO linkedin.com/in/evabaquey @ebaquey A l’heure des réseaux sociaux A l'heure où l'innovation est mise en avant comme solution de sortie de crise, où la digitalisation, préoccupation omniprésente dans la littérature (business), est entendue comme unique solution pour survivre face à un contexte concurrentiel de plus en plus prégnant, à l'heure où les individus sont - tout comme leur boîte mails - débordés, absorbés voire dévorés par une "infobésité" qui ne cesse de croître, l'utilisation des réseaux sociaux est prônée et vécue comme un moyen d'existence en soi : existence visible de soi par soi, de soi par les autres, existence au sein d'un, voire de plusieurs groupes. Des communautés composées d'individus pour la plupart inconnus, liés par un objectif commun, celui d'être reconnus. Merveilleux outil pour qui sait l'utiliser, les réseaux sociaux peuvent s'avérer périlleux lorsqu'aucune réflexion n'est posée en amont ou pendant toute action de "communication" au sens de "simple fait de communiquer". L'intérêt des réseaux sociaux, tout comme leurs homologues physiques, repose sur l'interaction, l'échange, le partage, et non sur le seul nombre de contacts atteint.
  21. 21. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 21 S'inscrire sur les réseaux équivaut à se dévoiler en partie et ce, de manière exponentielle. Par cette acceptation, par les réflexions et choix avancés, par le lien avec son réseau et le réseau qui lui est rattaché, ces médias permettent de "s'autoconstituer" une réputation et de la faire connaître, reconnaitre. A travers l'échange, la lecture de publications, les rencontres physiques résultant des virtuelles, les réseaux représentent une source inépuisable d'enrichissement personnel.
  22. 22. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 22 3.5 Viviane de Beaufort Viviane de Beaufort Professeure à l’ESSEC, fondatrice des Women programmes, Codirectrice du Centre Economique et Droit Européen, engagée sur l’Europe, l’Entrepreneuriatau féminin, la Gouvernance pérenne et Mixte, la GEN Y linkedin.com/in/viviane-de-beaufort-0aa7208 @vdbeaufort http://vdb-gender-mixite.com/ Les Femmes et le web, réseaux virtuels et valorisation d’expertise Les réseaux sociaux permettent de s’affranchir des contraintes de temps, contraintes particulièrement fortes pour les femmes, encore aujourd’hui du fait de leurs vies multiples. Elles les utilisent donc tout particulièrement. C’est pour elles un formidable outil car la virtualité leur donne un sentiment de moindre exposition : être visible sur Linkedin ou Twitter est plus facile pour celle qui a du mal à se mettre en avant et se valoriser, l’écran de la virtualité que le web offre lui sert de protection. Ayant parfaitement saisi l’intérêt d’être visible sur le web pour selon acquérir une réputation d’expert, se faire repérer pour un poste ou encore porter leur entreprise ou une cause, certaines hésitent cependant encore tandis que d’autres s’étant lancées gambadent allègrement et avec virtuosité jusqu’à obtenir le statut d’influenceurE. Quelques conseils de base à celles qui balbutient… Adopter une stratégie pour sa présence en ligne. La cartographie de son identité numérique est à faire pour savoir où l’on en est (réputation, citation, liens) et se fixer des objectifs d’évolution en choisissant, parmi la multitude d’outils, au moins les incontournables comme LinkedIn.
  23. 23. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 23 Sur LinkedIn (comme sur tous les autres), il s’agit de monter progressivement en gamme: travailler son profil car le CV en ligne n’est pas attrayant, poster régulièrement, partager les informations, traiter vite les demandes de mises en relation, adhérer à des groupes thématiques correspondant à ses centres d’intérêt et qui constituent des réseaux virtuels en tant que tels. Et peut-être selon son expertise et son degré d’engagement créer un groupe autrement dit construire son réseau. En ce cas, il faut veiller à la qualité des recrues et des échanges - pourquoi pas avoir une charte éthique par exemple ? C’est ce que j’ai décidé de faire sur le groupe Administratrices et Dirigeantes et je n’hésite pas à « virer » des posts qui ne sont pas dans l’esprit du blog et à avertir gentiment les membres. Le relais sur un compte Twitter se fait avec la même démarche : partage d’informations, liens avec des personnes. Selon la dynamique créée, on devient sur un ou des thèmes une référente… Ne pas oublier qu’on s’adresse à des personnes, rester modéré et courtois. Parfois, le contact virtuel devient une relation réelle, car si les personnes apprécient ce que vous partagez, elles proposent de vous rencontrer. Avoir en tête les avantages, mais être conscient du degré d’exposition : une information ou une opinion postée sur les réseaux sociaux n’a pas la même portée qu’une phrase déplacée dans une réunion à 3… pas de cercle clos, de frontières, l’immédiateté, la vitesse de propagation… Les avantages sont aussi des risques à maitriser. Et pour celles qui se prennent au jeu, malgré le temps que ça prend on peut pas à pas : Créer un blog (investissement important), poster des travaux sur Slide share (expertise) ou à tout le moins poster des Pulse- petits articles de fonds illustrés, réaliser des vidéos à poster sur Youtube, s’égarer sur Facebook qui compte de plus en plus de pages professionnelles, poster des photos ou des infographies sur Pinterest, des photos commentées sur Instagram, rejoindre Google et des Google groups. C’est tout un monde qui s’ouvre et derrière des hommes et des femmes sans leurs postures habituelles car le WEB décontracte.
  24. 24. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 24 3.6 Sandy Beky Sandy Beky Faire réussir les managers pour réussir les transformations est ma passion réinventer les RH par l’économie circulaire une conviction, et l’adaptive software pour changer l’IT, une évidence. fr.linkedin.com/in/sandybeky @ SandyBeky imvpartners.com Réseau social, connais-moi ! Je me rappelle d’une époque, il n’y a encore pas si longtemps que ça, où la devise de tout.e. spécialiste, s’il en est, du réseautage était “ce qui importe n’est pas qui tu connais mais qui te connait” Aujourd’hui dans un monde où 2 milliards 307 millions d’individus (soit 31% de la population mondiale)* sont des utilisateurs actifs des réseaux sociaux, on peut s’interroger sur le sens, nouveau, revisité, ré-imaginé, que revêt le mot « connaître ». « Tu connais cette personne ? » (à remplacer par un prénom et un nom) Combien de fois avons-nous répondu à cette question machinalement ou peut-être même de façon assurée par un “oui je la connais” ? Comment ne pas finir par avoir l’impression de connaître une personne dont on découvre, pour citer quelques exemples, les centres d’intérêt sur Twitter, les endroits qu’elle aime sur Instagram, les différents métiers qu’elle a exercé et les organisations pour lesquelles elle a travaillé sur LinkedIn, les lieux où elle se trouve et ce qu’elle fait à l’instant t sur Facebook, sans même l’avoir jamais rencontrée ? Description certes un peu caricaturale mais qui nous rappelle combien par les réseaux
  25. 25. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 25 sociaux la notion de connaissance peut se défaire d’un lien qui, à une époque, se devait de passer par une rencontre visuelle ou un échange verbal. Epoque où l’on pouvait ignorer tout de ses voisins et tout même dire « je les connais » parce qu’on les croisait chaque matin dans l’ascenseur et échangeait un « bonjour ». Les réseaux sociaux n’ont pas forcément changé nos rapports avec nos voisins mais ils nous ont permis d’abolir les frontières et nous faire entrer dans la vie de gens partout dans le monde et leur ouvrir les portes de la nôtre. A une subtilité près : la virtualité de ce rapport, de ce lien, si tant est qu’on souhaite le maintenir ainsi, autorise à sélectionner, doser, filtrer à volonté l’information que l’on partage. La connaissance de l’autre à travers les réseaux sociaux devient alors un étrange mélange entre ce que je présente et la lecture qu’en fait l’autre. Mélange, interprétation, projection, qui peuvent aussi créer des élans de solidarité, de générosité, inimaginables il y a encore quelques années. C’est ainsi qu’aujourd’hui des gens qui ne vous ont jamais vu, qui ne vous ont jamais parlé de vive voix, qui ne savent pas forcément qui vous êtes réellement derrière un profil de réseau social sont prêts à vous aider à localiser un membre de votre famille lors d’un événement tragique, à trouver ou retrouver emploi, à soutenir en leur nom une cause que vous défendez, à diffuser un message dans lequel elles et ils se reconnaissent ou tout simplement parce que vous leur avez demandé de le faire, à devenir des accélérateurs de votre popularité digitale, etc. « Savoir que quelqu'un, quelque chose existe, avoir une idée de quelqu'un, de quelque chose » est l’une des définitions du mot connaître. Ce n’est peut-être que cela, connaître quelqu’un sur les réseaux sociaux et c’est peut-être ce qui en fait toute la différence avec cet autre que je ne connais alors que dans la vie réelle et que je n’ai pas toujours choisi de connaître et côtoyer. Et pour être au plus proche de ce nouveau rapport à l’autre, qui peut ne s’inscrire et exister que dans le monde des réseaux sociaux, « RéSonnaître » serait-elle une version plus adaptée du mot connaître ? Je dédie cet article à toutes celles et ceux que je « résonnaîs » ainsi que toutes les personnes que j’ai pu aussi rencontrer dans la vraie vie après avoir fait « résonaissance ». * source : We are social – Janvier 2016
  26. 26. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 26 3.7 Madina Benoumhani Madina Benoumhani Salariée dans une entreprise à temps partiel et aussi et surtout formatrice Réseaux sociaux et Community Manager en free-lance linkedin.com/in/madinabenoumhanicm Twitter et moi ! Ma génération a vu naître Facebook et Twitter et surtout nous avons connu la vie avant les réseaux sociaux ! Ma génération a vu naître le règne d’Apple, les écrans tactiles, le bluetooth, le wifi, la 3G…ect Les médias sociaux une véritable passion ! Passionnée par le web depuis 1999, l’année où j’ai eu ma première adresse mél sur "CARAMAIL", vous vous souvenez ? Le Chat, les forums, le magazine Carazine…ça date ! @ l’époque je surfais sur Altavista…pas encore sur #Google et encore moins sur #Qwant... Et puis Twitter est arrivé en 2006 Pour moi, tout a commencé en juin 2009, plus précisément le 25 juin Mon mari et moi n’avions plus de TV depuis quelques années Le 25 juin 2009 très tard dans la nuit mon mari m’apprend la mort de Mickael Jackson (SNIF) et me dit qu’il a eu cette info sur #twitter ! ^_^ (Déjà passionné, il y passait des heures et je ne comprenais pas…^_^) C’est à cette période-là que j’ai compris que twitter serait mon ami et exit la télé à tout jamais !
  27. 27. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 27 Bref, vous l’aurez compris, Les médias sociaux une véritable passion ! J’y passe un nombre d’heure par semaine que je n’ose pas dévoiler…peut être dans un autre livre blanc…^_^ Ce que j’aime avant tout dans les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Twitter : c’est l’info qui vient à moi, je ne vais plus la chercher et c’est en cela que c’est un réseau magique, exit les flux RSS, exit les recherches manuelles…Il vous suffit de suivre des comptes en rapport avec vos centres d’intérêts, d’activer les notifications si vous ne voulez rien rater et le tour est joué, vous êtes au courant de tout HIC et NUNC (en latin ici et maintenant ! ^_^) Enfin les réseaux sociaux m’ont permis de me lancer dans une belle aventure, qui est celle de l’auto entreprenariat, Formatrice RS et Community Manager de comptes divers et variés en freelance…aujourd’hui c’est un plaisir de travailler !
  28. 28. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 28 3.8 Cyril Bladier Cyril Bladier World Top #LinkedIn expert | #Facebook influencer | #Outplacement #MarketingRH #MarqueEmployeur #EmployerBrand #Speaker | Google@HEC | BestSeller author #RH #HR linkedin.com/in/cyrilbladier @ businesson_line business-on-line.typepad.fr Prenez/ prendre les réseaux sociaux pour ce qu'ils sont Depuis quelques mois, les réseaux sociaux sont très à la mode dans l'univers pro. On pense qu'ils ont pris une bonne place dans notre quotidien professionnel. Néanmoins ils restent encore méconnus et souvent mal utilisés. Que ce soit à titre personnel (carrière, networking, besoin de notoriété…) ou pour une marque (recrutement, marketing RH, inbound marketing, social selling…), on oublie très souvent que nous ne sommes pas propriétaires de nos profils (personnels) ou de nos pages (entreprises). On ne fixe pas les règles du jeu et on ne peut faire ce qu'on veut. Sans compter que les règles de ces plateformes évoluent. Facebook a tout fait pour qu'on puisse développer son audience avant de nous expliquer qu'il allait falloir payer pour la toucher. LinkedIn nous a poussé à utiliser son moteur de recherche pour trouver des contacts, des candidats, des prospects… avant d'en limiter l'usage et de le faire payer. On a donc l'impression que quand on parle de ce dont on est propriétaire et où on est libre de faire ce qu'on veut, on est du siècle dernier et "à côté de la plaque". Beaucoup d'entrepreneurs font ou veulent faire reposer la présence digitale et le développement de leur business sur un réseau social, au détriment de leur site ou même à la place de leur site. C'est un très gros risque.
  29. 29. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 29 On oublie que ces plateformes ne sont pas des espaces pour créer nos présences professionnelles, mais des espaces où on va essayer de faire connaître son offre pour rediriger ensuite du trafic vers son site où on pourra notamment tracker qui vient, pour y faire quoi et éventuellement récupérer ces coordonnées. Impossible d'en faire autant sur les réseaux sociaux. Néanmoins, les réseaux sociaux peuvent avoir un énorme pouvoir. Ils ont l'avantage d'être quasiment gratuits (créer un profil ou une page ne coûte rien). L'un des intérêts principaux selon moi est qu'avec ces outils nous avons tous la possibilité de devenir des médias. Certes LinkedIn ou Facebook sont de gigantesques bases de données et peuvent être des outils de recommandation ou de mise en relation. Mais ce sont surtout des opportunités que nous avons d'être des médias, d'avoir des lecteurs et des ambassadeurs. Quand j'ai fini mon premier cycle d'études supérieures en 1993, le seul outil de communication qui existait pour la majorité c'était le CV (pour les candidats) ou le téléphone (pour les commerciaux). Mais on avançait à l'aveugle : difficile d'avoir le nom du décideur et d'entrer en contact avec lui. Aujourd'hui on l'identifie en quelques clics et il peut venir à nous après nous avoir identifié. Je n'ai par exemple pas passé un appel ni envoyé un email de prospection depuis que j'ai démarré mon activité en 2011. Aujourd'hui, je travaille (ou j'ai travaillé) pour 1/3 du CAC 40 et des marques mondiales. Cela s'est fait uniquement suite à des appels entrants généralement provoqués par ma présence et mes interactions sur les différentes plateformes. Pour espérer retirer un minimum de bénéfice de sa présence, il y a 3 leviers ; ce que j'appelle les "3 BE". BE Found : optimiser son profil pour qu'il puisse être trouvé. BE Seen : faire en sorte de se rendre visible par son contenu et ses interactions (ATTENTION : les réseaux sociaux ne sont pas des outils de PUSH). Attention également à ne pas tomber dans le travers du "brassage d'air" (publier sur tout et n'importe quoi dans l'unique but de se rendre visible ni dans celui du "Hope Marketing" (publier, souvent en push et attendre que le contenu soit repéré et que quelqu'un vienne sur le profil). BE in touch : entrer en relation sur approche directe via la recherche avancée.
  30. 30. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 30 3.9 Frédéric Bois Frédéric Bois Responsable d'un observatoire innovations à l'international en banque et assurance, détecteur de tendances, marketing, veille produits banque et assurance, blogueur à ses heures linkedin.com/in/frederic-bois-88727338 @ frederic_bois De l'indispensable présence sur Twitter Difficile aujourd'hui de ne pas être présent sur les réseaux sociaux, tant d'un point de vue personnel, pour partager son quotidien avec les amis ou la famille, que professionnel, surtout quand le métier nécessite de trouver des informations. Parmi les réseaux sociaux incontournables pour mon métier : Twitter. En effet, d'une part, le site de micro-blogging est une source d'information qui permet d'abonder la veille quotidienne, dans la banque, l'assurance, l'innovation et le marketing. La veille est indispensable dans mon métier puisqu'elle nourrit, en partie, les connaissances des marchés que je dois observer. Au quotidien, Twitter permet de déceler une information, ou encore d'en confirmer une aussi. D'autre part, plutôt que de m'inscrire à une newsletter, la lecture du fil Twitter est tout aussi efficace, avec le smartphone, en toute mobilité. C'est pratique. Par ailleurs, Twitter est tout aussi nécessaire pour rester en contact avec ses followers et autres influenceurs. J'apprécie de partager les news que je détecte. Je conforte mon réseau. Il s'agit aussi de porter un intérêt aux informations des autres.
  31. 31. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 31 Enfin, si ma présence sur Twitter est liée à mon métier de consultant/veilleur, j'anime aussi le fil Twitter de l'entreprise dans laquelle je travaille afin de communiquer et de partager le travail des collaborateurs de l'entreprise dans leur veille quotidienne, selon leurs domaines. C'est une manière de mettre en avant notre valeur ajoutée et les compétences de chacun. Twitter n'est pas qu'une source d'information. C'est tout l'intérêt des réseaux sociaux : indispensables dans le relation client et pour la visibilité de chacun.
  32. 32. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 32 3.10 Hicham Bouhmadi Hicham Bouhmadi Editeur de logiciel pour la gestion d’actif linkedin.com/in/bouhmadi @FundKIS https://fundkis.com A chaque réseau son usage Au départ de l’aventure entrepreneuriale, j’ai d’abord commencé à utiliser LinkedIn pour garder le contact avec mes anciens collègues. Très vite, j’ai constaté son efficacité pour la préparation des rendez-vous professionnels et pour rester en relation. Une telle utilisation est la plus courante et la plus facile à mettre en œuvre. Les choses sont devenues beaucoup plus complexe quand nous avions voulu construire un auditoire et gagner en visibilité. Sur LinkedIn, il était relativement simple d’inviter des personnes de notre secteur sans qu’on les connaisse. Le principal inconvénient est que le réseau se fait sur la personne plutôt que sur la société. Passé un certain nombre de contact, il devient également difficile de suivre l’actualité de votre réseau. Sur Twitter, il est autrement plus compliqué d’attirer des followers : vous n’invitez pas la personne, elle s’invite chez vous ! Pour cela, il fallait avoir quelque chose à raconter tout le temps. Nous avons alors décidé de faire de la curation de contenu avec scoopit. Nous partageons ainsi depuis quelques années
  33. 33. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 33 l’actualité de la gestion d’actif avec nos followers. Une sorte de revue de presse en temps réel ! Il reste néanmoins très compliqué d’avoir un grand nombre de followers si on reste cantonné à un sujet bien ciblé. Nous privilégions la qualité à la quantité et le fait que la majorité des sociétés de gestion nous suivent et nous retweetent est déjà une récompense et une réussite de notre stratégie tweeter. C’est un travail non négligeable que celui de construire et entretenir une communauté mais c’est gratifiant, les derniers articles publiés sur notre blog et sur les différents réseaux ont eu considérablement plus de vue !
  34. 34. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 34 3.11 Sébastien Bourguignon Sébastien Bourguignon Sébastien Bourguignon ♛ #Manager #Conseil en #banque #assurance ► #Management #PortraitDeStartuper #Innovation #Digital #Agilité #Startup #SocialMedia #I4Emploi fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon @ sebbourguignon sebastienbourguignon.com Les réseaux sociaux vecteurs de rencontres incroyables Il y a encore quelques années de cela, il n’y a pas si longtemps finalement, nos relations étaient constituées de nos amis proches géographiquement, de notre famille, de nos collègues de travail, et surtout de ceux avec qui on avait développé des relations et avec lesquels on partageait des affinités. Les rencontres se faisaient par le biais de cet entourage, au détour d’une réunion de famille, d’une activité professionnelle ou d’un événement entre amis par exemple. C’est le paradigme qui prévalait jusqu’à la moitié des années 90 environ, juste avant le début de l’explosion d’internet et du téléphone portable. Une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Les opportunités de faire de nouvelles rencontres étaient donc extrêmement limitées, qu’il s’agisse de trouver l’amour, un nouveau job ou un nouveau client, il fallait jouer avec les règles du monde « réel ». Alors oui cela fonctionnait très bien, et cela fonctionne toujours très bien encore aujourd’hui, mais les choses ont tout de même énormément évoluées, tout s’est accéléré, y compris les capacités dont nous disposons aujourd’hui pour rentrer en contact avec à peu prêt n’importe qui, entretenir des relations et de développer des liens sans même ne s’être jamais rencontré avant. La plus grande force des réseaux sociaux réside sûrement là.
  35. 35. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 35 Alors vous me direz « OK mais pour quoi faire ? Pourquoi rencontrer n’importe qui ? », c’est encore ce que j’entends souvent de la part de personnes qui n’ont pas intégré les codes des réseaux sociaux. Ma réponse est simple, parce que vous en avez besoin mais vous ne le savez pas encore. Prenons mon cas particulier. J’ai eu la chance, depuis deux ans, d’échanger avec des centaines de personnes que je ne connaissais pas avant. Chacun de ces échanges a été intéressant, pour les apprentissages que j’en ai tirés, pour les contacts nouveaux qu’ils m’ont apportés, ou pour les informations utiles que j’ai pu en retirer. J’ai pu rencontrer, grâce à LinkedIn, des personnalités comme Alban Jarry justement, même si nous avons travaillé pendant plusieurs années dans la même entreprise, il s’avère que sans ce réseau social, jamais nous ne nous serions croisés autrement. Nous ne travaillions pas du tout dans les mêmes entités de l’entreprise, nous n’étions même pas localisés au même endroit géographiquement. Bref, LinkedIn a permis cette prise de contact au démarrage, puis des échanges qui, au fur et à mesure, nous ont rapprochés. Si j’avance un peu plus dans le temps après cette mise en relation avec Alban, je me suis lancé dans le projet #PortraitDeStartuper qui n’aurait jamais pu exister si les réseaux sociaux n’avaient pas existé. Les 180 startupers qui ont participé au projet ont tous été contactés grâce à LinkedIn, Facebook et Twitter depuis mai 2015, ou ont été mis en relation avec moi grâce à des personnes que j’ai rencontrées sur ces mêmes plateformes. De ce projet est sorti un livre blanc « 80 #PortraitDeStartuper », un condensé des portraits qui avaient été réalisés en 2015, et une vingtaine de contributions de personnalités du monde de l’innovation, du digital et des startups, dont entre autre Axelle Lemaire (Secrétaire d’État Chargé au Numérique), Gilles Babinet (Digital Champion), Emmanuelle Leneuf (Créatrice du Flashtweet) ou encore Alban Jarry 😃 Et vous l’aurez compris, j’ai approché toutes ces personnalités grâce, encore une fois, aux réseaux sociaux, et le plus fort dans tout ça c’est qu’en plus, elles ont accepté de participer à l’aventure. Ce qui revient souvent dans la discussion lorsque je parle de l’utilisation des réseaux sociaux avec des personnes qui ne les utilisent pas souvent ou pas correctement, c’est la crainte qu’elles peuvent avoir à rentrer en contact avec d’autres personnes qu’elles ne connaissent pas. Elles se posent souvent des questions métaphysiques du type « Mais que va-t-on penser de moi ? » ou encore « Ne va-t-on pas me prendre pour un malotru ? » Et ma réponse est immuable, l’expérience montre que non, si vous êtes humble, que votre objectif n’est pas de polluez la messagerie de la personne que vous approchez, et cela se sent rapidement, les gens sont plutôt ouverts. Une fois ce premier pas passé, vous aurez différents types de retours, celui de ceux qui vous remercieront pour être entré en contact avec eux, celui de ceux qui voudront savoir en quoi ils peuvent vous aider, certain vous demanderont sûrement
  36. 36. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 36 la raison pour laquelle vous souhaitez être connecté à eux, mais je peux vous garantir que vous n’aurez jamais un retour sous forme de rejet d’un contact pris sur un réseau social. Que faire une fois que vous êtes connectés ? Et bien jetez-vous à l’eau, envoyez votre message, votre requête à la personne que vous avez contactée. Et surtout, parce que c’est le plus important, passez rapidement à un modèle IRL « In Real Life », en gros sortez de derrière votre clavier et rencontrez les gens. Là aussi cela peut faire peur à certains, je l’ai entendu de nombreuses fois, mais la vérité c’est que c’est souvent beaucoup plus facile que ce que l’on peut l’imaginer. Le meilleur est souvent derrière ces rencontres. Personnellement, je fais principalement cela au cours d’un déjeuner, plus convivial et moins formel. Vous avez une fenêtre de tir suffisante pour faire connaissance et pouvoir échanger sur vos problématiques respectives. Le bonus dans tout cela, c’est que vous en ressortirez constamment grandit par la rencontre, je n’ai jamais été déçu, les choses se sont toujours faites simplement, quel que soit la personne rencontrée. En conclusion, je pourrais vous raconter des dizaines d’anecdotes de mes rencontres au travers des réseaux sociaux, toutes plus incroyables les unes que les autres, toutes me prouvant que le monde est vraiment très petit, toutes m’incitant à poursuivre sur cette voie. Vous aurez donc compris que les réseaux sociaux, quel qu’ils soient, sont un formidable outil de rencontres, de développements de réseau, d’opportunités. C’est comme cela qu’Alban, après avoir été un collègue inconnu, puis une relation professionnelle, est devenu un ami pour lequel je suis fier de pouvoir écrire ces quelques lignes, et ainsi participer à son aventure pour ce nouveau livre blanc qui ne manquera pas, et j’en suis sûr, de faire parler de lui et de générer de nouvelles rencontres incroyables.
  37. 37. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 37 3.12 Christine Boursin Christine Boursin Déléguée au Développement Régional , centres d’intérêt : #RH #innovation #startup #Digital #marketing #communication #IoT #SocialMedia #LaPoste #Bretagne fr.linkedin.com/in/christine-boursin-35241298 @ chboursin esfameuses.com/fiche/christine-boursin 5 bonnes raisons d’utiliser Twitter Twitter est avant tout un formidable outil de veille avec un accès immédiat à l'information en seulement 140 caractères. Il est impossible de passer à côté d'une information et c'est une vitrine directe sur les innovations et les grandes tendances de l’évolution de la société. C'est un immense espace de liberté où chacun peut s'exprimer en temps réel, avec parfois des dérives, mais il faut surtout retenir la proximité que Twitter crée entre des personnes qui à priori n'auraient pas forcément eu l'occasion d'échanger ensemble. C'est une richesse formidable de pouvoir faire partie de communautés dont les centres d'intérêt (personnels ou professionnels) peuvent être très différents. Toutes ces communautés cohabitent ensemble sur la planète Twitter et parfois se retrouvent au hasard des conversations. Les rencontres IRL générées par Twitter sont souvent des moments extraordinaires car elles créent une véritable proximité à partir d’échanges au départ virtuels. C'est aussi une grande leçon de vie qui permet de se rendre compte que tout ce qui pouvait être futile au départ peut vraiment prendre du sens. L’initiative #I4Emploi, par exemple, offre aux demandeurs d'emploi une grande visibilité, ce qui a permis à beaucoup d'entre eux de trouver un job grâce à cette démultiplication collective des CV, via un simple RT. Enfin, ce sont aussi des moments ludiques de partage avec des répliques, des GIF et des échanges conviviaux. Une façon de prendre la vie toujours du bon côté !
  38. 38. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 38 3.13 Nelly Brossard Nelly Brossard Directrice Marketing et Internet de la Maif - #insurtech #Marketing #Internet #data #UX #mobile - Créer de la valeur - Faire bouger les lignes - Changer la culture - Simplifier l'expérience utilisateur 46 ans, Maîtrise de Sciences de gestion et DESS de Marketing à l’Université de Paris I Sorbonne - Personnalité Marketing de l’année en 2014 par Marketing Magazine. fr.linkedin.com/in/nelly-brossard-336b1819 @ nelbro La force des réseaux : ouverture, information, partage, liberté, liens et simplicité.... Les réseaux sociaux ont un rôle clé et font partie intégrante du quotidien : ouverture aux autres et au monde, simplicité d'accès à l'information, partages d'informations et de points de vues, liberté de parole, émotions, liens avec les autres …. Twitter : # Llve # express # spontané # flash : pour le fil et les infos en live avant tout et le partage ... LinkedIn : @contacts, partage, informations, points de vue, groupes : pour son coté professionnel, hyper pratique, ancré dans mon quotidien depuis quelques années ... Facebook: pour contribuer à garder le lien avec les proches et amis .... Instagram: pour le suivi des tendances...
  39. 39. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 39 Mon préféré : linkedin, avec ses 430 millions de membres et sa vente récente à Microsoft pour 26 milliards de dollars.... Pourquoi Linkedin ? Pour les mises en relation, les prises de contact, le développement et l'entretien permanent de mon réseau professionnel Quand je rencontre quelqu'un lors d'un dîner, un événement professionnel, après nos échanges, un réflexe : LinkedIn ! Plus de carte de visites et il permet de disposer de contacts toujours à jour. Il permet aussi de passer rapidement du virtuel au réel, de rencontrer plus longuement certains contacts et d'accéder à tous en un clic et d'agrandir mon réseau de façon facile et ciblée. Il donne accès à des personnes avec lesquelles je n’aurais jamais cru pouvoir interagir et permet de nouer de beaux partenariats …. Pour communiquer et partager sur les sujets qui m’intéressent, m'informer et élargir mes horizons... Il permet à chacun de partager et commenter des articles et infos, de prendre la parole et d'échanger des points de vues avec du texte, des photos, des vidéos ...de rebondir sur les propos des uns et des autres ...et d'aller parfois plus loin dans les échanges et de se rencontrer.
  40. 40. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 40 3.14 Clémentine Cabrol Clémentine Cabrol Consultante en communication digitale - réseaux sociaux : conseil, stratégie, formations sur l’usage des réseaux sociaux linkedin.com/in/ccabrol @ Clem_Cabrol Les réseaux sociaux : l'autre conversation Avant, pour contacter et converser sur la Toile avec un interlocuteur, un simple mail faisait office d’entrée en matière. L’expéditeur posait une question à laquelle le destinataire répondait en retour. S’en suivait alors une série d’échanges plus ou moins longs, selon la teneur de la demande initiale. Les messageries instantanées annonçaient tout doucement les prémices de la révolution qu’allaient bientôt connaître nos modes de communication numérique, avec l’introduction du temps (quasi) réel. Avant, nos échanges reposaient majoritairement sur deux clés de voûte : la diffusion d’informations et le caractère privé de la discussion. Mais « ça, c’était avant ! », selon la fameuse expression. Avant Facebook, avant Twitter, avant LinkedIn.
  41. 41. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 41 Avec l'avènement des réseaux sociaux, le mot « communication » prend désormais tout son sens, se dotant d’une dimension conversationnelle très forte. Les réseaux sociaux ne servent pas seulement à la diffusion pure et simple de l’information, mais ils se basent également sur le dialogue, l’interaction, le partage. Les notions de communauté, de viralité et, finalement de proximité, apparaissent désormais comme autant d’étoiles guidant les utilisateurs, ces Rois Mages des temps modernes en quête de nouveaux échanges. Actuellement bien ancrés dans les usages quotidiens, quel que soit l’identité de l’utilisateur, les réseaux sociaux bousculent chaque jour un peu plus les codes de l’approche des relations humaines : au-delà de la simple conversation autour de sujets ou d’intérêts communs, c’est bien notre rapport à l’Autre qui se trouve modifié. Cette nouvelle dimension s’avère passionnante à exploiter au quotidien car elle estompe les barrières et décloisonne par là-même les espaces de discussion. Il n’y a plus une, mais des millions de conversations simultanées qui relient l’ensemble de la communauté. Autant d’échanges dans lesquels nous pouvons nous insérer à tout moment. Autant de portes autrefois fermées qu’il est aujourd’hui possible d’ouvrir. Le Hashtag est devenu le nouveau porte-voix pour diffuser ses messages. Le nom des destinataires a laissé place au nom d'utilisateurs, élevant ainsi l’arobase en carte de visite nouvelle génération. Les réseaux sociaux ont ouvert le champ des possibles, facilitant la conversation avec des utilisateurs jusque-là inconnus, des marques, des institutions, les élus ; et offrant ainsi des occasions uniques d’échange, de dialogue, de partage ; et, au final, autant de réelles rencontres humaines enrichissantes.
  42. 42. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 42 3.15 Pierre Cappelli Pierre Cappelli Responsable #Digital senior - #SocialMedia Strategist - ex Inria Lille - #influence - #Numerique #Innovation #SmartCity - #RSE #EconomieCollaborative #i4Emploi linkedin.com/in/pierrecappelli @ pierrecappelli Pinterest, un réseau social ? Pinterest est un réseau social créé en 2010 par Paul Sciarra, Evan Sharp et Ben Silbermann (un ex Google). Il offre d’abord la possibilité, à chacun de ses abonnés, compte particulier ou compte professionnel certifié, de mettre en ligne et partager ses centres d'intérêt, ses passions, ses coups de cœur, ou encore son expertise .., sous forme de photos, de visuels. Ceux-ci sont regroupés par thématiques dans des boards (albums photo thématiques). L’image uploadée pourra être classée par thématique dans les différents boards que vous aurez préalablement créés (via les applications web ou pour devices mobiles). Il est également possible de créer des boards communautaires, quelque-soit le nombre de personnes regroupées. Pinterest, un réseau social ? « Ce n’est pas un réseau social, parce que les utilisateurs ne partagent rien », lance Evan Sharp, l’un des cofondateurs de Pinterest. « C’est un catalogue personnalisé d’idées et d’inspirations. » (LE MONDE ECONOMIE | 19.09.2015 ) Cette orientation correspond surtout celle que visent les fondateurs de la plateforme en cherchant à se positionner comme une sorte de solution alternative aux recherches réalisées
  43. 43. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 43 via Google images Cet axe marketing lui permet ainsi de ne pas être comparé aux médias sociaux que sont Facebook, Snapchat ou Instagram, par exemple, et de cultiver ses propres différences. J'avoue ne pas le rejoindre sur cet axe en pensant, au contraire, que Pinterest est bel et bien un média social intégrant un réseau social (sa communauté d'utilisateurs). Ces utilisateurs y publient régulièrement leur propre contenu ; photos infographies, illustrations, etc, les mettant à disposition des autres adhérents qui, à leur tour, procéderont de même. Nous retrouvons ici toutes les composantes du réseau social axées sur le partage. Point complémentaire renforçant ce positionnement : Pinterest s'est doté depuis l’été 2014, d'une messagerie permettant aux abonnés d'échanger en mode privé, en se transférant également des fichiers (comme sur Messenger pour Facebook ou via les DM pour Twitter). Cette messagerie permet également la discussion d’un groupe de personnes. Une croissance exponentielle En mai 2015, Global Web Index déclarait : « Pinterest est le réseau social avec le taux de croissance le plus rapide » (même si sa taille restait plus limitée que les autres principaux médias sociaux). Mi septembre 2015, Pinterest confirmait avoir dépassé la barre des 100 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Pinterest est une entreprise valorisée à 11 milliards de dollars (9,7 milliards d’euros) voici un an, mais ce ratio reste toutefois encore limité et appelle une progression régulière. Pinterest, une formidable plateforme pour les marketeurs Pinterest a ajouté en 2014 des outils visuels de recherche visant à développer ses ambitions de social commerce (sur smartphone et sur Internet). Ainsi, une évolution de son moteur de recherche permet de proposer aux internautes des suggestions liées à leurs requêtes, plus d'informations concernant leurs choix mais aussi et surtout les commerces susceptibles de leur commercialiser. L'objectif visé aujourd’hui est d'attirer le maximum de marques sur sa plateforme, et lui permettre ainsi de devenir un véritable acteur du social-commerce. Le site Brandwatch.com apporte un éclairage complémentaire : « Malgré sa taille plus modeste, Pinterest génère plus de trafic vers les sites des annonceurs que n’importe quel autre site (Facebook mis à part). Il offre des données précieuses d’intention d’achat, qui sont traditionnellement détenues par Google search plus que par les réseaux sociaux. En 2016, la tendance nous poussera de plus en plus à effectuer des achats directement depuis Pinterest, débloquant petit à petit le revenu potentiel du réseau. » Pinterest est ainsi très intéressant pour les marketeurs car il offre la possibilité de générer et développer du trafic vers leur site internet, mais aussi de booster la visibilité des marques. Ces dernières s’y rendent plus accessibles encore et engagent leurs communautés via l’image. Un chiffre qui devrait les convaincre : chaque mois dans le monde entier, plus de 2 milliards d’idées sont recherchées sur sa plateforme !
  44. 44. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 44 Quelques chiffres : - Pinterest compte 100 millions d'utilisateurs actifs dans le monde (source Pinterest 2015), dont 2,7 millions de visiteurs uniques en France (source Médiamétrie 2015) - Selon, TechCrunch Pinterest tablerait sur une croissance l'amenant à ..329 millions d’utilisateurs d’ici à 2018. Pour conclure Je me suis intéressé fortement à Pinterest dès la fin 2011 : il n’existait pas encore de version FR à cette date mais je n’ai jamais douté de sa forte progression. Je suis simplement surpris de la (trop) grande prudence de certaines marques et autres marketeurs qui semblent "brider" leur utilisation de Pinterest et ne peuvent donc pas en attendre les résultats escomptés ! Lâchez-vous …
  45. 45. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 45 3.16 Marie Castella Marie Castella Communicante cré-active, férue de storytelling et de street marketing fr.linkedin.com/in/castellamarie @ Ma_Comm www.marie-castella.tumblr.com De l’us-âge des réseaux sociaux Si l’on sait que la génération Y a grandi - et continue de grandir - avec les réseaux sociaux et en maîtrise les moindres astuces et codes, il semble de prime abord difficile d’en dire de même pour les seniors. Et pourtant… A l’évidence, les plus de 50 ans n’ont pas baigné dans la culture du like, du repost, du tweet et du retweet depuis leur enfance. Ils ne sont pas les précurseurs du selfie et encore moins de la surexposition de soi qui envahit littéralement le web. Malgré tout, un quart d’entre eux sont aujourd’hui des seniors connectés, que ce soit via un écran d’ordinateur ou sur tablette, support de plus en plus plébiscité par cette catégorie d’internautes. Les “silver surfeurs” considèrent principalement les réseaux sociaux comme un outil facilitant l’interaction avec leurs proches mais aussi leur permettant d’échanger sur leurs centres d’intérêts comme les loisirs ou le bien-être.
  46. 46. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 46 Ainsi, de nouvelles plateformes dédiées aux seniors voient le jour depuis quelques années, à l’instar de Quintonic, véritable référence pour les actifs de plus de 50 ans qui souhaitent booster leurs rencontres et partager des informations sur divers thématiques, ou encore le site Grand-mercredi.com dédiées aux grands-mères actives qui sont autant accros à leurs petits-enfants qu’à leurs activités multiples et variées. Parce qu’en matière de réseaux sociaux aussi, il en faut pour tous les goûts… et tous les âges ! Source : Crédoc, enquête Conditions de vie et aspirations (juin 2014)
  47. 47. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 47 3.17 Olivier Cayot Olivier Cayot Marié - 3 enfants - 39 ans- #Actuaire #Consultant @lyon #Geek #Appleaddict #Assurance # Santé # Prévoyance #Solvabilité II linkedin.com/in/oliviercayot @ olivcayot Les réseaux sociaux – Information à Grande Vitesse Modulaire Mes premiers pas sur twitter et donc sur les réseaux sociaux remontent en août 2009 où après mon inscription, je ne comprenais pas encore ni le fonctionnement ni ce que cela pouvait m’apporter aussi bien professionnellement que personnellement. C’est suite à une discussion avec un collègue qui m’a communiqué une liste de comptes à suivre et que mon réseau a commencé à se développer sur les domaines #geek #assurance et #news. A ce jour, j’ai plus de 300 abonnés, 720 abonnements et un compteur de tweets à 1 815. Les réseaux sociaux me permettent d’être à jour sur les nominations dans le secteur de l’assurance ou d’obtenir rapidement une veille sur l’assurance Santé / Prévoyance, mais aussi les bons plans sur la high tech (suivi des keynotes Apple et codes de réductions temporaires). J’utilise twitter pour me tenir informé de l’actualité en parcourant rapidement les différents tweets liés à l’actualité et je like les tweets que je souhaiterai approfondir dans une période
  48. 48. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 48 de la journée où j’aurai plus de temps pour parcourir les articles associés au tweet. Je suis donc plus en mode lecture qu’écriture sur twitter, je retweete souvent des tweets que je trouve intéressant et les rares fois où je rédige des tweets c’est pour relever un événement particulier lié aux transports (sncf / ratp) ou devant une émission de télévision que je souhaite faire partager à mes followers. En revanche, pour l’utilisation de linkedin, que j’ai privilégié à viadeo du fait d’un réseau plus à jour et une interface plus agréable, je ne l’utilise que dans un objectif professionnel (+ de 500 relations). Je me tiens au courant des changements de postes des personnes de mon réseau et des opportunités de poste dans mon secteur et je mets régulièrement mon profil à jour. Lors d’une période de recherche d’emploi, le simple fait d’indiquer « en recherche active » m’a permis d’être approché par de nombreux chasseurs de tête à qui j’ai transmis mon cv pour des postes qui pourraient m’intéresser et des personnes de mon réseau ont pris contact avec moi avec des opportunités qui auraient pu m’intéresser ou des propositions de missions en freelance. Pour conclure, je suis devenu accro aux réseaux sociaux, je vérifie régulièrement les applications twitter et linkedin plusieurs fois par jour, pour développer mon réseau professionnel, me tenir informé de l’actualité et obtenir des bons plans.
  49. 49. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 49 3.18 Violaine Champetier de Ribes Violaine Champetier de Ribes #Digital #Ghostwriter Porte plume pour dirigeant(e)s. Chasseuse d'#influence. #communication 3.0 #innovation Forget the label, see the person ! fr.linkedin.com/in/violainech2r @ VioChamp lemeunierquidort.com/blog/ L’art de la conversation permanente Incontournables, les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn et Twitter) modifient en profondeur la communication corporate. Cette dernière prend un virage déterminant en s’incarnant dans la parole des dirigeants et des collaborateurs de l’entreprise. Désormais en conversation permanente, le dirigeant apporte sa touche personnelle qui raconte beaucoup mieux l’entreprise que les comptes de résultat. C’est à travers lui que se construit la résonance des engagements et du professionnalisme de sa société qu’il diffuse à travers ses prises de paroles sur les réseaux sociaux. Les publications et les partages du dirigeant incarnent et donnent chair à la vision de son entreprise. Les arts de dire son expertise sont de nouvelles cordes à ajouter à l’arc des décideurs. Trouver le bon ton, le bon angle, créer l’échange avec les parties prenantes, raconter l’entreprise, construire la confiance… La mise en œuvre de cette conversation permanente ne s’improvise pas. La personnalisation de la parole repose aussi sur sa professionnalisation.
  50. 50. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 50 3.19 Hager Charni Hager Charni Responsable #Communication (#banque #assurance) - curieuse / passionnée pour #réseaux sociaux #nouvelles technologies #Innovation #running #basket #RH #marque employeur Je n’hésite pas à tweeter, interpeler et à partager mon avis. fr.linkedin.com/in/hagercharni @ HagerCharni Se révéler et s’élever En préambule de ma contribution je tiens à remercier Alban pour cette opportunité de prise de parole. A ces remerciements s’ajoute un constat, celui de dire que sans les RS vous ne seriez pas en train de lire ces quelques lignes. Mon souhait à travers ce témoignage n’est pas de convaincre le lecteur de la puissance des RS mais juste de faire la simple traduction de mon expérience cumulée sur LinkedIn et Twitter. Je vous propose pour démarrer de vous parler de moi… et de ma 1ère découverte des RS. De nature plutôt timide, voire empreint d’un léger manque de confiance j’ai découvert il y a quelques années ce qu’on appelait les médias sociaux. Très vite après pour ma génération (1980), nous entrions dans la nouvelle ère des RS : Caramail, Messenger, etc… pas très pro c’est sûr mais en totale adéquation avec mon jeune âge à l’époque. Je voyais d’un regard certes lointain mais curieux, cette nouvelle manière de communiquer : à distance, sans connaissance de la personne avec qui l’on converse… même notre attachement était lié à échanger sur des sujets communs.
  51. 51. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 51 Le temps passe, les responsabilités avec… et forcément tout son environnement. De leurs côtés, les RS évoluent également tant dans leur nombre que dans leur spécificité. De mon côté, rien ne changeait dans la prise en main d’un RS. Elle démarrait par une phase « d’apprivoisement » : observation, repérage puis de « confiance ». Partager son avis, interpeler des influenceurs, voilà un élément peu commun pour quelqu’un de timide. Si mon expérience a démarré avec Viadéo elle s’est très vite tournée vers LinkedIn… et Twitter. Pourquoi me diriez-vous ? L’échange ! Plus qu’une simple connexion me voilà entrer dans cette sphère qui me permet à nouveau de m’exprimer et de partager sans frontière et sans limite… en quelques mots de me révéler. Je savais que j’avais de nombreuses choses à découvrir, à dire et à partager… LinkedIn et Twitter devenaient mes porte-voix. Au-delà de cet aspect, il y a le pouvoir des RS à développer de manière exponentiel son réseau et à casser les barrières de la hiérarchie. Notre système organisationnel est tel que nous ne pourrions imaginer échanger avec les numéros un des structures dans lesquelles nous travaillons chaque jour si ce n’est en prenant RDV, plusieurs mois à l’avance, abordant des sujets dans un cadre tellement conventionnel qu’il en devient peu naturel. LinkedIn et Twitter, utilisés de manière complémentaire, m’ont permis de sortir de cette structure rigide de l’entrée en relation. C’est ainsi qu’à ce jour je prends plaisir, même si parfois cela est pris comme un risque, de converser avec des influenceurs, les numéros un des structures dans laquelle j’exerce mon métier ou des personnes qui me sont totalement inconnus. Partager un article, qu’il soit ensuite « aimé » ou « retweeté » devient un signe de reconnaissance et de valorisation du message que l’on porte et nous permet de nous élever. Mon message est entendu, voire même reconnu. Ma plus belle expérience reste tout de même cet échange que j’ai eu lors d’un entraînement running. Au retour de mon petit périple, je remarque que quelqu’un m’encourageait. En ouvrant Twitter, j’ai la surprise de voir qu’il s’agissait d’un haut dirigeant d’une structure « cousine ». Je prenais le temps de le remercier et voilà que nous engagions la discussion sur le sponsoring de nos Caisses respectives. La morale a tiré de cette expérience serait de dire qu’aujourd’hui nous avons tellement de possibilités d’interagir. Les outils sont à notre portée de main, il ne tient qu’à nous de les utiliser. Faire entendre sa voix et ainsi se révéler, ne pas hésiter à donner de la hauteur à son message, voire à nous-même et s’élever, quel que soit son contact. @ bon entendeur !
  52. 52. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 52 3.20 Jean-François Ceci Jean-François Ceci Enseignant en communication multimedia et culture numérique à l'Université de Pau, il mène des recherches en sociologie du numérique et de l’éducation au sein du laboratoire PASSAGES. Il s’intéresse à l’hyperconnexion et l’apprentissage, du collège à l’université. fr.linkedin.com/in/jfceci @ JFCeci Twitter tips&tricks Les doux gazouillis du petit oiseau bleu peuvent être discrets ou tonitruants suivant l’usage que vous en faites. Voici quelques « TRUCS et ASTUCES* » et fonctions très appréciées. I. Commençons par 4 TIPs pour Tweeter juste ;-) • 140 caractères : il faut être synthétique et utiliser des mots accrocheurs ! • Ajouter un lien ou une image permet aussi de renforcer l’intérêt du tweet. • Ne tweetez pas trop, personne n’aime être spammé ! • Bien choisir l’heure de publication suivant le thème : Pro en journée, perso et loisirs plutôt le soir et WE. II. Amusez-vous ! Avez-vous remarqué ce bouton constitué de 3 barres verticales sous vos tweets, intitulé « voir l’activité du tweet » ? Il va vous donner les informations suivantes :
  53. 53. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 53 • Le nombre d’Impressions (vues du tweet) • Le nombre d’Engagements totaux (Retweets, clics sur le profil, actions en lien avec le message…) En voici un exemple sur cette capture d’écran. Cette fonctionnalité vous permet de pister le succès de vos tweets en live et de constater, au final, que le compteur montre en général très vite dans les minutes qui suivent, puis très peu sur les 24h d’après. Le tweet passe ensuite dans l’oubli tel un gazouillis dans la forêt ! J’aime bien utiliser cette fonction durant un tweetlive, en conférence par exemple, pour voir la portée d’un tweet. Cela permet d’avoir une idée rapide du nombre de personnes qui suivent le fil du # et de mesurer la pertinence de vos propos. III. Quel Twittos êtes-vous ? Le twittos discret suit des personnes et des fils # sans se montrer. Il s’informe. Le twittos exubérant, lui, publie à tour de bras des informations plutôt nouvelles dans le meilleur des cas, ou de simples retweets dans la majorité des cas. Simple et peu chronophage si on ne qualifie pas trop l’information. Je déconseille cette pratique vite repérée des experts. Il est préférable d’apporter une valeur ajoutée. Utilisez la fonction « Citer » plutôt que de simplement « Retweeter » et ajoutez le pourquoi de votre retweet, la communauté appréciera, votre cote aussi !
  54. 54. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 54 IV. Qualifier, filtrer, bloquer, évaluer ? Utiliser Twitter pour tweeter ou lire le fil c’est bien, mais il est possible de faire davantage. Voici une liste de fonctions de j’apprécie beaucoup : - Suivre les messages postés par une personne (la petite étoile jaune ou la fonction « activer les notifications sur mobile »), ce qui permet de suivre toute son activité : une fonction de veille très utile, qui peut virer aussi à la surveillance ! Personnellement j’ai plaisir à recevoir les messages postés par des chercheurs éminents dans les domaines qui m’intéressent. - Constituer vos listes ou s’abonner à des listes qualifiées : il s’agit de regrouper des gens par thématiques, ce qui permet de se constituer ou de profiter d’un fil d’informations qualifiées via une veille mutualisée. C’est un outil redoutable si la liste choisie est bien faite ! Autre fonction utile d’une liste bien qualifiée, elle vous permet d’avoir une liste de contacts potentiels pour étendre votre réseau facilement ! Exemple d’une liste sur la pédagogie à l’ère du numérique : https://twitter.com/JFCeci/lists/pedagogy-digital-era1 - Une personne trop bavarde pourra être « Masquée », ce qui permettra de ne plus être « spammé » par tout ce qu’elle publie mais sans se désabonner. Quant au « troll », cette personne qui vous met carrément dans l’embarras avec ses propos déplacés, vous pourrez la « bloquer », ce qui éliminera ses tweets de votre fil, sans possibilité pour elle de se réabonner à votre profil. Bon débarras… - Enfin, la fonction statistique de Twitter vous permet de connaitre bien des informations sur votre audience et sur la portée de vos tweets. Vous trouverez en exemple 2 captures d’écran sur le type d’informations que nous pouvons y glaner. Passionnant pour le marketeur ou le chercheur en sciences sociales, mais pas que !
  55. 55. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 55 A bientôt sur @JFCeci ;-)
  56. 56. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 56 3.21 Frédérique Cintrat Frédérique Cintrat Fondatrice de la start up www.axielles.com (partage de bons plans de networking professionnel) @axielles et de la structure de conseils @assurancielles (développement et réseaux) - Auteure de « Comment l’ambition vient aux filles ? » ed eyrolles fr.linkedin.com/in/frederiquec @ FredCintrat www.axielles.com - www.commementlambitionvientauxfilles.fr Des réseaux sociaux professionnels pour gagner en efficacité Les réseaux sociaux professionnels : on peut s’y perdre comme on peut y gagner en efficacité, on peut conforter une expertise comme on peut créer l’illusion, on peut y passer des heures à errer comme on peut gagner un temps fou. Parfois j’entends « je n’ai pas le temps pour ces trucs superficiels » ou encore « moi, je préfère les vraies rencontres, les vrais gens », comme si aujourd’hui on était dans un choix binaire, comme si c’était l’un ou l’autre, alors que l’un est au service de l’autre et réciproquement. Quand on fait du « réseau », ou on s’inscrit dans un réseau, à titre professionnel c’est a priori pour développer une activité professionnelle, une situation professionnelle, et nouer et conforter des liens professionnels avec les personnes que l’on rencontre ou non. Si l’on cherche des amis, ou si l’on veut entretenir des relations avec ses amis, on utilise a priori d’autres moyens. Alors, ce sont pour moi bien des outils, davantage qu’une fin en soi. Et convaincue que le networking pro, en général, permet développer carrière ou activité, j’en ai même fait mon nouveau métier en créant une startup, appli web d’aide au « réseautage » business AXIELLES.COM.
  57. 57. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 57 Lorsque que j’étais salariée, directrice commerciale, LinkedIn était pour moi un formidable instrument qui me servait à gérer mes contacts réseaux (demande de contacts LinkedIn avec toute nouvelle carte de visite), à maintenir le lien, à en savoir plus sur mes interlocuteurs avant un rendez-vous, à fédérer une communauté à travers un groupe. Je n’ai découvert twitter que tardivement en 2014, juste avant de publier mon livre « Comment l’ambition vient aux filles ? » et de créer mon entreprise. J’ai continué à utiliser LinkedIn comme outil de gestion de contacts, pour développer, entretenir facilement et simplement mon réseau à distance depuis la province, entre les rencontres, ainsi que pour communiquer. Twitter me permet en outre de faire de la veille sur les sujets qui m’intéressent, c’est la revue de presse par excellence, très bon moyen pour me tenir informée et pour partager, publier, et également derrière 140 caractères de rester en liaison avec mon écosystème. Ce sont de puissants outils de veille, d’animation, d’ouverture, de connexions, et des mini plaquettes individuelles et corporate, mais quand vous êtes « slasheur », attention car votre identité pro sur le web est unique, alors il faut cohérent choisir et assumer sa ligne de publication qui doit été lisible. Grace aux réseaux sociaux professionnels, linkedIn et Twitter, j’ai pu entrer en contact avec les personnes que je souhaitais, parfois à des milliers de kilomètres, comme certains experts d’Axielles.com, ainsi que pour donner des informations sur mon activité, puis j’ai aussi connu les rencontres coups de pouce, ceux que j’ai donnés, ceux que j’ai reçus. Points de vigilance : à cause de cette facilité, attention à ne pas dériver vers une relation trop familière après un clic de mise en contact via un réseau social pro. Un autre bémol : on parle beaucoup d’authenticité dans la communication sur les réseaux sociaux professionnels mais dans la mesure où ils s’intègrent maintenant dans une politique de communication d’entreprise, parce qu’ils demandent d’y consacrer un peu de temps, tant sur la forme que sur le fond, vous découvrez qu’en fait celui que vous croyez être votre interlocuteur n’est pas au courant de l’interaction, car la personne qui gère son profil est en fait son community manager … Pour résumer : pour ne pas s’y perdre, que ce soit sur les réseaux sociaux comme dans les manifestations de networking ou les réseaux physiques, il faut savoir pourquoi on y va, ce qu’on cherche et ce que l’on apporte, et donc adopter la stratégie qui convient en terme de temps, de publication, d’interaction pour réaliser cet objectif de telle sorte à ne pas avoir l’impression de perdre de son temps, mais d’en gagner et de progresser, et dans ce cas , on les apprécie vraiment, à ne plus pouvoir s’en passer...
  58. 58. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 58 3.22 Jean-François Clément Jean-François Clément « Communiquer, c’est créer du sens, de l'envie et de la valeur ! » Consultant en communication, contenus éditoriaux, relations presse, JF Clément est passionné par les richesses humaines qui animent toute entreprise. fr.linkedin.com/in/clement-jean-françois-77a6ab39 @ jfclement001 www.c3communication.fr « Nous ne devrions jamais faire ce que nous ne sommes pas capables de montrer » nous rappellent avec force les réseaux sociaux. Il n’est pas si lointain le temps où la chose écrite semblait être passée de mode, où les envies épistolaires, le plaisir de la narration avaient été relégués au rang d’antiquités, supplanté par une oralité foisonnante et une téléphonie balbutiante. Fin 1994, France Télécom Mobiles visait les 300 000 abonnés ! La parole était à l’image, à la vidéo. Au grand dam de ma grand- mère qui me répétait régulièrement « votre génération ne prend plus le temps de faire des phrases, de succomber aux délices des mots, de raconter une histoire et de ponctuer le récit de belles respirations tout en pensant aux lecteurs ». L’arrivée d’internet lui donna petit à petit tort. Concomitamment avec le déploiement de la téléphonie mobile et l’avènement des téléphones intelligents, trois minuscules « www » bouleversèrent nos façons de communiquer, notre capacité à interagir localement comme au niveau planétaire. Ils nous nous obligèrent à donner du caractère à nos écrans et à repenser nos contenus, restituant à l’écrit son aura initiale. Imaginez la surprise de ma grand-mère quand elle reçut mes premiers courriels auxquels, grisée à son tour par les charmes de l’immédiateté, elle répondait amusée. Comme elle, des millions et bientôt des milliards de personnes redécouvrirent l’art de jouer avec les mots et le plaisir de partager des émotions.
  59. 59. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 59 Puis les réseaux sociaux débarquèrent multipliant le champ des possibles à commencer par l’interconnexion universelle et le libre accès à une exposition planétaire. Comme l’avait prédit Andy Warhol, chacun pouvait désormais s’offrir un quart d’heure de gloire. Mieux encore, chacun pouvait s’inviter et intervenir aux débats de ce Monde et sur quelque sujet que ce soit témoigner de faits, partager propos et opinions. Après quelques atermoiements, là encore il fallut se rendre à l’évidence, la révolution digitale en cours n’était pas qu’une passade. Elle amenait tout émetteur de contenu - citoyens, entreprises, marques BtoC ou BtoB, institutions, associations… à porter un autre regard sur sa communication et à revisiter ses stratégies. Au fur et à mesure de la multiplication des réseaux sociaux et de la maturité de leurs utilisateurs, elle se mit à interroger avec acuité nos pratiques, nos valeurs et notre éthique. Aujourd’hui, le « je suis ce que je dis » est constamment remis en cause. Le temps est venu du « je suis ce que je fais » et du « je deviens ce que l’on dit de moi », ici comme à l’autre bout de la planète. Désormais la puissance médiatique des réseaux sociaux, leur capacité de séduction et de nuisance, l’engagement qu’ils créent incitent à plus de transparence. Ils demandent du recul, de l’analyse, des mots choisis. Des stratégies de communication cohérente, des contenus intelligibles porteurs de sens, d’émotion aussi pour nourrir le dialogue et favoriser l’engagement. Sans angélisme, ni pessimisme, il n’a jamais été aussi vital de communiquer vrai et juste. Ma grand-mère qui en d’autres temps me rappelait « Nous ne devrions jamais faire ce que nous ne sommes pas capables de montrer» est ravie.
  60. 60. 612 RENCONTRES SUR LES RESEAUX SOCIAUX Page 60 3.23 Anthony Contat Anthony Contat Directeur associé #conseil en #RH TIE-UP accompagne des dirigeants #PME#Associations #ONG. Adhérent@ANDRH69 #i4Emploi fr.linkedin.com/in/anthony-contat-9491387 @ AnthoContat http://tie-up.fr/le-blog-rh Le ravissement du collaboratif En pleine mutation, la société se transforme. En parallèle (ou en réaction!) à la transformation proprement « digitale » avec son lot de réseaux sociaux, de Big data, de réalité virtuelle, de business intelligence et autre cloud, un courant collaboratif se développe et renforce les rapports entre les gens : que ce soient les collaborateurs entre-eux, les entreprises les unes avec les autres, et également entre les employeurs et employés. Et c’est une bonne nouvelle car cela semble aller dans le bon sens : celui du collectif, de la collaboration, du travailler-ensemble. Tout se recentre sur le collectif, le groupe, l’entraide. Exit donc les comportements individualistes, les compétiteurs centrés sur eux et sur leur unique performance. Exit aussi les patrons et collaborateurs égocentrés. Ce mouvement du collaboratif se traduit dans tous les types de relations et il est vivifiant de voir à quel point la notion de « partner » prend du sens. Les réseaux professionnels comme Linkedin, Viadeo et Twitter ne servent plus seulement à construire et développer un réseau. Aujourd’hui, ils sont devenus un vecteur d’informations essentiel : s’en servir comme une revue de presse ou comme source d’informations est un

×