SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  56
Télécharger pour lire hors ligne
Lorsque Marcel Cases m’a demandé de
participer au groupe de travail des 100
ans du Gallia, je ne pouvais pas refuser.
En effet, je garde aujourd’hui de ce club,
le souvenir de 12 années remplies
d’émotions, de partages et de
professionnalisme.
Dans un football amateur moribond, le
Gallia Club de Lunel doit rester encore
une référence régionale tant son histoire
est riche. Un club bâtisseur de talents qui
depuis cent ans forme des milliers
d’enfants. Un club qui, chaque décennie,
produit des joueurs professionnels et
même internationaux. Un club qui
possède un potentiel public incroyable.
Oui, Lunel est une ville de football.
Le comité de pilotage a voulu, à
l’occasion du centième anniversaire de
sa création, faire une rétrospective de la
saga du Gallia à travers la présente
brochure. La découverte du contenu de
cet ouvrage s'est fait au moyen de
photos accompagnées de légendes
explicatives, suivant la chronologie des
grandes périodes de l’histoire du club. Au
cours de ce siècle passé, ce sont des
milliers d'hommes et de femmes qui ont
oeuvré pour ce club. A travers cette
brochure, nous avons certainement
oublié des personnes qui ont fait l'histoire
du Gallia, humblement, nous nous en
excusons.
J'espère que ce document illustré vous
permettra de revivre la légende du Gallia
Club de Lunel à travers le temps et les
années.
Rebondissons sur le passé, pour se
projeter dans l'avenir.
Bonne lecture.
Jean-Pierre Zapata
PREFACE
Conception/réalisation/maquette : jpcoach@orange.fr ­ Rédaction : Jean­Pierre Zapata
Crédit photos : Camille Soriano, Marie Brotons, archives Gallia. ­ Impression : contiprint
SOMMAIRE
04 - 07
08 - 11
Les édito's
Les années 1916 - 1936
Les années 1936 - 1956
Lacollection Panini du GCL
Les années 1956 - 1966
100 ans de Présidence
Les années 1966 - 197624 - 27
Les années 1976 - 198628 - 31
32 - 33 Les ex-pros du Gallia
34 - 37 Les années 1986 - 1996
16 - 17
100 ans de coaching38 - 39
Le Gallia et les jeunes40 - 43
Les années 1996 - 200644 - 47
48 - 51 100 ans de Palmares
18 - 21
22 - 23
12 - 15
52 - 53
55
Les années 2006 - 2016
100 ans de Presse
PAGES
Carole Delga, présidente de la Région LRMP, rappelle souvent que ce qui la fascine dans le
sport, c’est son utilité sociale qui permet de faire grandir les valeurs de citoyenneté.
Dans une grande région, forte de 1,35 millions de licenciés et de quelque 17 000 clubs, Carole
Delga s’est engagée à accompagner et à favoriser la pratique sportive, facteur d’équilibre, de
santé, d’épanouissement.
Passionnée de randonnée pédestre, issue d’une terre de Rugby, la Présidente s’intéresse à
tous les sports et au Football en particulier.
A l’occasion des 100 ans du Gallia Club de Lunel, elle a souhaité associer la Région à cet évènement où le
« vivre ensemble » sera à l’honneur, à travers une journée forte en échanges intergénérationnels.
Elu récemment Conseiller Régional à ses côtés, j’ai eu le privilège de porter les couleurs du Gallia Club de Lunel
à la fin des années soixante et dix.
J’arborais à l’époque fièrement le maillot blanc et ceint d’un scapulaire noir, deux couleurs significatives pour un
territoire fier de ces traditions camarguaises.
A cette époque nous jouions sur un terrain en terre que nous appelions «l'annexe» et il m’est arrivé plus souvent
qu’à mon tour, de regagner le domicile familial en parcourant à vélo après les matchs ou les entraînements, la
dizaine de kilomètres qui séparent Lunel de Saint-Christol.
Jean Luc Bergeon
Conseiller Régional
Maire de Saint-Christol
LE MOT DU CONSEILLER REGIONAL
C’est toujours avec plaisir que je m’adresse à ceux qui pratiquent le football car il évoque
pour moi le temps où je chaussais les crampons. Cette joie est d’autant plus grande quand il
s’agit du GALLIA, car à LUNEL, ce club est une véritable institution sportive et ce n’est que
justice.
Immédiatement, chacun a en tête les nombreux titres de gloire, passés ou présents, des
équipes qui se sont hissées au plus haut niveau. De même sont associés à la renommée du
GALLIA, les champions issus de son sein qui ont fait de belles carrières professionnelles,
tels que AMOROS, CASTRO, CHARASSE, COSTE, FEHRAOUI, GIRAUDO, MAZZOLINI
ou SIRVENT, jusqu’au petit dernier grand espoir de Montpellier Ellyes SKHIRI. Tout cela contribue à l’image et au
renom de la ville de LUNEL.
Je voudrais profiter de cette occasion pour rendre hommage au travail de fond effectué par le GALLIA, en
particulier en direction de la jeunesse. Grâce au dévouement de nombreux bénévoles, le sport est une école de
la vie où sont développés le goût de l’effort et l’esprit collectif qui font tant défaut à notre société. Votre action est
aussi un moteur pour l’intégratrion sociale, véritable antidote à l’exclusion.
Pour toutes ces raisons, le département de l’Hérault et Hérault Sport ont toujours aidé le GALLIA CLUB, le plus
possible, dans la mesure de ses moyens en ces périodes de restriction budgétaire.
A l’occasion du 100ème anniversaire du GALLIA CLUB, je souhaite longue vie à notre club phare, et je remercie
tous les dirigeants et bénévoles pour leur travail au quotidien en faveur de notre jeunesse et de notre sport
fétiche, le football.
Claude Barral
Vice-Président du Conseil Départemental de l’’Hérault.
LE MOT DU VICE-PRESIDENT
DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'HERAULT
LE MOT DU MAIRE DE LA VILLE DE LUNEL
Le GALLIA CLUB DE LUNEL fête cette année son 100ème anniversaire.
100 ans d'amour pour le ballon rond qui a mobilisé tant de bénévoles, tant de dirigeants, tant d'éducateurs qui
n'ont jamais compté ni leur temps, ni leur énergie.
100 ans de trophées, d’épopées façonnées de victoires et de défaites, de montées et de descentes. La vie d’un
club est ainsi faîte. Celle du GALLIA est riche. Elle est dans l’ADN de notre commune.
100 années pendant lesquelles des milliers de jeunes Lunellois ont été formés aux valeurs sportives, dans ce
sport d’équipe où la valeur individuelle n’a de sens que mise au service du collectif.
100 années durant lesquelles le GALLIA CLUB DE LUNEL a participé pleinement à la vie de la Cité Pescalune,
tant dans le monde associatif que dans le monde scolaire.
Bon anniversaire au GALLIA !
Claude Arnaud
Maire de la ville de Lunel
Président de la C.C du Pays de Lunel
J’ai souvent dit que nous vivons actuellement un âge d’or du sport. En effet, jamais
depuis l’antiquité le sport n’a occupé dans la société une place aussi importante que
celle qui est la sienne aujourd’hui.
Et le sport prend diverses formes, et celui qui bénéficie de la plus grande couverture
médiatique, c’est le sport professionnel.
Mais ce n’est pas lui le plus important, il n’est que la partie émergée de l’iceberg.
Car pour moi, député, mais aussi Diplômé d’Etat en Judo et Natation, je considère le
sport amateur, bénévole, comme le maillon le plus important de la chaîne. Ce sport
amateur, sport populaire, sport pour tous, est celui qui fédère, qui réunit. Et à Lunel, comment ne pas citer le
Gallia, institution centenaire, qui permet cette expression populaire !
Sans le Gallia, pas de formations, pas d’écoutes. Car les clubs amateurs permettent aussi et surtout la mixité
sociale, en permettant l’expression du sport pour tous.
Sport pour tous et réussite ! Car le Gallia a permis l’éclosion de talents !
Comment ne pas citer le jeune Ellyes Skhiri qui a commencé sa formation au Gallia à 4 ans et qui est aujourd’hui
professionnel au MHSC.
Fêter les 100 ans d’un club de football comme le Gallia, c’est une chance et un honneur pour moi.
Patrick Vignal, Député de l’Hérault
LE MOT DE MONSIEUR LE DEPUTE DE L'HERAULT
LE MOT DU PRESIDENT
DU GALLIA CLUB DE LUNEL
Plus de 35 ans au sein du club, ce qui représente plus d'un tiers de la vie de l’association.
J’ai vécu bien des évènements, joies des bons résultats et quelques détresses.
J’ai accompagné bien des Présidents, j’ai assumé toutes les fonctions (dirigeant, éducateur,
secrétaire, joueur) et à ce jour j’ai été tenu d’assurer la responsabilité de Président afin que
vive le Gallia.
J’ai vécu les transformations de notre monde amateur et bénévole. Je crains que cette lente
modification nous écarte de la notion de service.
Aussi avec quelques lignes qui doivent encourager les bonnes volontés, je voudrais
remercier tous les bénévoles qui ont œuvré pour la longue existence du Gallia. N’oublions pas nos conjoints qui
a leur manière ont apporté leurs concours, les municipalités et les partenaires qui ont maintenu leurs efforts pour
apporter à la jeunesse une raison de s’exprimer au travers de notre sport, « le football ».
Trouvons les ressources nécessaires pour poursuivre ce travail, cette vertu sociale.
Marcel CASES
Président du Gallia Club de Lunel
Créé en 1916, le GALLIA CLUB de LUNEL va fêter ses 100 ans !
Affilié à la Fédération Française de Football le 1er Novembre 1919, le GALLIA CLUB de LUNEL est le
2ème Club de Football le plus ancien de tout le LANGUEDOC ROUSSILLON. 100 ans d’existence! Un
évènement inoubliable dans la vie d’un Club, mais 100 ans d’existence c’est aussi une succession de
bouleversements, de mutations, de drames et de joies mais peu importe, le GALLIA est toujours là. Des
souvenirs, nombreux sont ceux qui en ont plein à l’esprit, mais les énumérer serait peut-être fastidieux
et puis on en oublierait tellement. Alors 100 ans certes, mais ce n’est pas fini, les centaines de bonnes
volontés qui se sont succédées pour faire vivre ce Club auront j’en suis sûr des successeurs qui le
feront vivre encore longtemps. Mais pour l’instant que ce centième anniversaire soit placé sous le signe
du souvenir certes mais surtout sous celui de la fête et de l’Amitié. Que cette fête connaisse un franc
succès à la mesure de l’ambition et de l’enthousiasme qui animent tous ceux qui ont à cœur de servir ce
Club emblématique.
Au nom du Football Régional tout entier, MERCI à ceux qui se sont investi, s’investissent et s’investiront
pour que ce Club ne vieillisse pas et continue à aller de l’avant au service de la
Jeunesse en particulier mais aussi de tous les amoureux du Football.
Maurice MARTIN
Président de la LIGUE LANGUEDOC ROUSSILLON
LE MOT DU PRESIDENT DE LA LIGUE DU
LANGUEDOC-ROUSSILLON
LE MOT DE MANUEL AMOROS
538 matchs professionnels sous les couleurs des plus grands clubs français, 82 sélections en équipe
de France A, il est la référence du Gallia Club de Lunel.
Tout a vraiment démarré pour moi sous les couleurs du Gallia Club Lunellois dans lequel j’ai
découvert le football entre 1972 et 1977. Le club du village, où j’étais si heureux de découvrir le
plaisir de jouer avec les copains. Le GLC, c’est un état d’esprit, une ambiance, une
atmosphère.
Ces cinq années ont beaucoup compté pour moi au point d’être déterminantes pour mon
avenir d’homme. Car, c’est à l’occasion d’une rencontre du Gallia Club, qu’Albert Muro m’a
repéré. Cet Argentin, ancien attaquant du championnat de France et chargé de recruter des
jeunes joueurs pour le compte de l’AS Monaco, s’était rendu à Lunel en réalité, pour
observer un autre joueur club. Mais la persévérance des dirigeants lunellois a fini par convaincre Monsieur
Muro, de repousser son retour vers la Principauté, afin d’assister à la rencontre suivante pour donner son avis
sur un gamin intéressant.
Ce gamin intéressant, c’était moi.
A la fin du match, monsieur Muro s’est approché de moi et m’a proposé d’effectuer un stage à Monaco. Tout le
monde connaît la suite
Finalement, sans le GLC, ses dirigeants, ses éducateurs, tous bénévoles, je n’aurais pas vécu tous les grands
moments durant ma carrière.
Alors tout simplement, merci pour tout.
Manuel AMOROS
Mon Gallia à moi...
Tu m'as accueilli les bras ouverts quand en 1984, blessé, ma carrière de
joueur se terminait.
Tu m'as fait confiance et grâce à toi, j'ai appris mon métier d'entraîneur.
Tu étais un bon club de jeunes mais ton équipe fanion "végétait" en division
d'honneur régionale, dans l'ombre du championnat de "Lunel ville".
Tu as grandi doucement, tu t'es structuré. Tu as créé la 1ère section sportive
de la région avec le collège Frédéric Mistral. Tes jeunes ont continué à
progresser, certains rejoignant même un club professionnel. Et puis, ton
équipe sénior est enfin montée en Division d’Honneur.
Lorsque je t'ai retrouvé en 1998, tu n'avais pas beaucoup changé. Tu étais toujours le club ambitieux que j’avais
laissé. Accédant au championnat de France Amateur, tu vivais tes plus belles années. Le public venait nombreux
te soutenir au stade Fernand Brunel.
Mais ton plus beau titre fut certainement celui de "meilleur club de jeunes" de la région en 2001.Tu étais connu et
reconnu.
Aujourd'hui, je garde le souvenir, de ces dirigeants-éducateurs dévoués et désireux de te rendre plus
grand et plus fort, de ces joueurs portant fièrement tes couleurs, de ces liens d'amitié noués avec certains
d'entre eux.
Pour ton centenaire, je te souhaite de retrouver le lustre de tes jeunes années.
Bon vent "GALLIA" et merci pour tout ce que tu m'as apporté.
Bernard Blaquart
LE MOT DE BERNARD BLAQUART
La naissance du Gallia
L'histoire commence dès 1912 avec la création de
la première équipe de football à Lunel. Ses
fondateurs avaient pour noms, Messieurs Raoul
Ducailar, Jean Verdeille, Victor Triol, François
Lavigne, Emile Dancan, Antoine Roux, Pierre
Triol, Jean Peyre....
Le 02 octobre 1916, ils officialisent la création de
l'équipe en déclarant en Préfecture de l'Hérault
l'Association Gallia Club de Lunel. Celle-ci est
enregistrée le 04 octobre 1916 sous le numéro
531 avec une parution au Journal Officiel du 11
octobre 1916. Monsieur Raoul Ducailar devient
ainsi le premier Président du Gallia Club de
Lunel.
Le club est affilié à la FFF sous le numéro 152, en
novembre 1919. Et depuis...............
Fondé en 1916, le Gallia Club Lunel s’inscrit tout
de suite dans la lignée des premiers grands clubs
de la région comme le FC Sète, l’Olympique
d’Alès, le SO Montpellier et le SC Nîmois.
Dès la saison 1923-1924, le GC Lunel a l’honneur
d’affronter ces clubs dans la très sélective
Division d’Honneur du Sud-Est et ce, pendant
quatre saisons. Le club se fait aussi remarquer en
coupe de France avec notamment un 16ème de
finale lors de l’édition 1924-1925 et un 32ème de
finale lors de l’édition suivante. Malheureusement à la
fin d’une saison 1926-1927 ratée, les Lunellois
sont relégués et manquent ainsi le train pour faire
évoluerle club vers le professionnalisme.
1916 -1936
Accession en Division d'Honneur Ligue du Sud Est
Ducailar-Castel-Valentin1-Valentin2-Michel
Devors-Figère-Barrau-Bres-Dumas-Aubert
Saison 1920 - 1921
Saison 1920 - 1921
Fernand Brunel
dit "Nanan"
Le stade de Lunel porte
son nom mais très peu
de personnes savent
qui il était vraiment.
Joueur formé au Gallia
Club Lunel, ce jeune
attaquant «Pescalune»
né le 9 février 1907,
était un réel espoir du
ballon rond hexagonal.
Il fut sélectionné très
jeune à 19 ans en
équipe de France.
C’était le 18 avril 1926
à Toulouse pour y
affronter le Portugal.
Le Lunellois réussissait
de manière admirable
sa première cape en
inscrivant deux des
quatre buts (40ème et
65ème minutes), dans
une rencontre
remportée par l'équipe
de France sur le score de
4 buts à 1.
Cette performance lui
ouvrit les portes du
grand FC Sète où il
signa la saison
suivante.
Malheureusement, il
meurt le 11 mars 1927
victime d’une méningite
foudroyante.
Il mérite donc bien
évidemment cette
«distinction» afin que
les Lunellois ne
l'oublient jamais.
Amphoux
Arnassan
Aubert
Barrau
Benac
Bernston
Bres
F. Brunel
G. Brunel
Capdevielle
Castel
E. Dancan
R. Ducailar
Dumas
Devors
Figère
Fontanieu
Gagne
Guilhem
G. Kramer
T. Kramer
F. Lavigne
Lauze
Massoni
Mader
Michel
Paul
Peyre
Planque
Quentin
Reboussin
Riera
Roumestan
A. Roux
Saint Leger
Silabertti
Trauchessec
V. Triol
P. Triol
J. Valentin
P. Valentin
J. Verdeille
Les tous premiers licenciés de la saga du Gallia
Saison 1924 - 1925
Saison 1924 - 1925
Avant1916 ?
1916 -1936 suite
Avant le stade Fernand Brunel
Entre 1920 et 1925, juste avant la deuxième
guerre mondiale, à domicile, le Gallia évoluait
sur le stade du Rouanet. Il se situait vers le pont
de Vesse, à la place de l'école maternelle. Il
avait été baptisé "Rouanet" car à proximité, se
trouvait une pouzarangue (un puits à roue) qui
servait à arroser le jardin de monsieur Boniface
dit "Lafargue", le grand père du puisatier
lunellois. Après la guerre, l'actuel synthétique
(sans synthétique) deviendra le terrain officiel du
Gallia avant la construction du pelousé actuel.
Saison 1922 - Champion de 1ersérie du Languedoc
Saison 1920 - 1921
Saison 1925 - 1926
1936 -1956
28 mai 1946 : Le Président du Gallia se
distingue.
Monsieur Abelly Président de la ligue du Sud-
Est, remet à Monsieur Adrien Arnal, Président
du Gallia, la médaille d'honneur de la
Fédération Française de Football Association.
Attribuée par le Ministre de l'Education
Physique, cette médaille récompense "de
longs et dévoués services rendus aux sports".
4 mai 1947 : et 1, et 2, et 3 zéro.
Sur le stade du Pont Juvenal à Montpellier, le
Gallia remporte la coupe du Languedoc en
écrasant l'équipe de Bessan par 3 buts à 0.
Cette finale s'est disputée devant plusieurs
milliers de supporters déchaînés. Les joueurs
pescalunes ont effectué un pressing très haut
en mettant en place un bloc en 2-3-5, ne
laissant aucun espoir à leurs adversaires du
jour. L'équipe était composée de Gelly,
Vesse, Bosc, Contrepas, Jovani, Itier, Dumas,
Mazotta, Durand, Henry et Girard.
De retour à Lunel, les joueurs furent arrêtés à
l'entrée de la ville par des groupes de
"socios". Ils furent contraints de leur remettre
leurs tenues noires et blanches. Portés en
triomphe jusqu'au café "Le Glacier" siège du
club, ils fêteront cette coupe du Languedoc
jusqu'au bout de la nuit.
Mai 1948 : Les Pescalunes passent à côté.
Le Gallia arrive pour la deuxième année
consécutive en finale de la coupe du
Languedoc. Ne voulant rien laisser au hasard
et pour préparer cette finale de manière
optimale, le président Arnal décide une mise
au vert dans un hôtel proche de la ville. On
ne saura jamais de quel vert (verre) il fut
question tant la nuit fut chaude et c'est par
une cuisante défaite 3 à 0 que les
Pescalunes ont bu le calice jusqu'à la lie.
Amouroux
Aujoulat
Aimard (E)
Bechard
Biancotto
Bosc
Brouillet
Cabanis
Calba
Carnus
Contrepas
Coustaut
Crespy
Dalle
Domenech
Dumas
Durand G
Devot
Ensuque
Euzeby
Fabre JL
Giacomoni
Gonzales
Gagne
Gelly
Girard
Henry
Hugues
Irlandès
Itier
Jovani
Letierce
Lombard
Lorente
Louis
Mazzotta
Michel
Olivier J.
Pascal A.
Paul R.
Panchon E.
Pont Guillermo
Raymond
Reboul
Scali
Senglat
Servière
Saint Leger
Soussy
Touryier
Tufféry
Vedel
Verre
Vesse
Veyssiere
Les licenciés d'après guerre
Saison 1933- 1934
Aimé Crassous
cadet
Saison 1954 - 1955
1936 -1956 suite
Aimé, dit « Nande » a débuté
son aventure pescalune en 1950
dans les équipes de jeunes du
Gallia avec les Triol, Ensuque,
Mayannove, Vesse, Gonzalez,
Gibert et autres figures
lunelloises. Très vite, ce doué
de la balle ronde se fait
remarquer par sa technique au-
dessus de la moyenne.
A 17 ans, il intègre l’équipe
première du club qu’il ne quittera
plus qu’en 1963. Positionné
comme « Inter Droit », il semait
souvent le désarroi dans les
défenses adverses avec son
compère Galibert. Un de ses
souvenirs les plus présents, est la
finale en deux temps contre
Hyères Champion du Sud Est.
« Nous avions gagné le match
aller en Arles sur le score de 1/0 et
nous avions bon espoir d’arriver à
nos fins pour le match retour à La
Ciotat. Mais plein de choses
"bizarres" se sont passées ce jour­
là et nous avons perdu 3/0 » nous
avoue Nande.
« Il y avait de très bons joueurs
à cette époque au Gallia, qui
auraient pu être professionnels.
Personnellement j’ai sûrement
loupé une carrière pro par
naïveté. J’ai eu des clubs
prestigieux comme St Etienne,
Le Havre, Nancy et les clubs
régionaux du Nîmes Olympique
de Kader Firoud et du SOM par
son émissaire secret de
l’époque Toto Guérin qui me
faisaient les yeux doux »
Mais un contrat de « non
sollicitation » signé à la va-vite à
l’Olympique d’Alès, ne lui permet
pas de faire cette carrière qui lui
était promise. C’est finalement à
Bollène, club phare du sud de la
France à l’époque, où il signera
avec un emploi à la clé.
A 76 ans Aimé est toujours un
passionné du ballon rond et il
continue son œuvre en encadrant
les petits U8 du Gallia Club Lunel.
Aimé Crassous en
cadets au Gallia
Aimé Crassous : le petit prince du stade Brunel
Ils sont devenus
professionnels !
Elyes SKHIRIFethi MOHAD Antoine PREJET
Collection du Gallia
Grégory DUTILStéphane MAZZOLINIYassin EL AZZOUZIGérald MARTIN
Christian COSTEJulien GIBERTLaurent CASTRO
Serge CASINO Philippe SIRVENT
Lionel GELLY
David GIRAUDO
Manuel AMOROS
Kader FERHAOUI
Né le 1 février 1962
Gallia : 1972 - 1977
Parcours professionnel
AS Monaco
Olympique de Marseille
Olympique de Lyon
538 matchs
INTERNATIONAL A
82 sélections A
Manuel AMOROS
Né le 17 décembre 1975
Gallia : 1984 - 2001
Parcours professionnel
FC Wasquehal
FC Sète
44 matchs
Fethi MOHAD
Né le 5 octobre 1972
Gallia : 1990
Parcours professionnel
Nîmes OL
FC Chateauroux
Toulouse FC
Raid Rover (Ecosse)
Dundee United
Panionos (Grèce)
Antoine PREJET
Né le 10 mai 1995
Gallia : 2001 -2003
Parcours professionnel
Montpellier-Hérault SC
1er contrat pro : 2015
En cours de carrière
Elyes SKHIRI
Né le 7 novembre 1974
Gallia : 1986 -1989
Parcours professionnel
Montpellier-Hérault SC
Ol Alès
Nîmes Olympique
102 matchs
Gérald MARTIN
Né le 13 Janvier 1983
Gallia : Années 90
Parcours professionnel
Nîmes Olympique
Pacy VCV
SC Bastia
85 matchs
Yassin EL AZZOUZI
Né le 28 novembre 1966
Gallia : 1975 - 1981
Parcours professionnel
A.J Auxerre
FC Martigues
Ol Marseille
AC Ajaccio
242 matchs
StéphaneMAZZOLINI
Néle30 decembre1980
Gallia : 1990 - 2000
Parcours professionnel
A.S St Etienne
Racing Ferol (Espagne)
FC Martigues
St Raphael- Fréjus
Nîmes Olympique
85 matchs
GrégoryDUTIL
Né le 11 décembre 1969
Gallia : 1978 -1986
Parcours professionnel
MontpellierHSC-OlAlès
Martigues - FC Istres
SC Bastia - Ajaccio
Creteil - Red Stars
Perpignan.
INTERNATIONALBeach
392 matchs
Laurent CASTRO
Né le 6 mai 1982
Gallia : 1988 - 2005
Parcours professionnel
Nîmes Olympique
FC Sète
9 matchs
Lionel GELLY
Né le 15 juin 1976
Gallia : 1986 - 2001
Parcours professionnel
ES Wasquehal
FC Martigues
35 matchs
Julien GIBERT
Né le 23 février 1946
Gallia : 1964 -1971
Parcours professionnel
OlAlès - FC Sète
Lille OSC - Stade Reims
Laval - Thonon
CS Chênois (Suisse)
429 matchs
INTERNATIONALA
5 sélections - 2 buts
Christian COSTE
Né le 29 mars 1965
Gallia : 1974 - 1981
Parcours professionnel
Montpellier HSC
AS Cannes
AS Saint-Etienne
Red Star 93
511 matchs
INTERNATIONALAlgérie
12 sélections
Kader FERHAOUI
Né le 18 février 1967
Gallia : 1980 - 1985
Parcours professionnel
FC Annecy
57 matchs
Serge CASINO
Né le 3 février 1970
Gallia : 1986 - 1989
Parcours professionnel
Olympique Alès
Red Star 93
Academica (Portugal)
SC Espinhao (Portugal)
329 matchs
David GIRAUDO
Né le 20 août 1965
Gallia : Années 1975 -
1983
Parcours professionnel
Nîmes Olympique
USL Dunkerque
FC Mulhouse
210 matchs
Philippe SIRVENT
1956 -1966
Fin des années 50, le football attire les
foules
C'est un véritable engouement que suscitent
les clubs de football dans les années
cinquante. Toutes les rencontres de Division
d'honneur enregistrent la présence de milliers
de spectateurs. Pour preuve, le dimanche 27
octobre 1957, ce sont 2206 spectateurs
payants qui assistent au derby du Vidourle
opposant l'US Sommières au Gallia.
22 mai 1960 : le Gallia loupe la dernière
marche.
Sur le terrain neutre de la Ciotat, malgré son
but d'avance du match aller, à l'issue d'un
match heurté et passionné, le Gallia rate
l'accession en CFA. Battu nettement par
Hyères 3 à 0 et accablé par le sort, les
Pescalunes ont vu leurs rêves s'envoler au
cours de cette finale qui opposait les deux
meilleures formations de division d'honneur.
Les 2046 spectateurs présents ont assisté à
une rencontre âpre et émaillée d'incidents. La
blessure du gardien de but Olivier, la sortie du
demi-centre Coustaud (carton rouge) et le but
refusé à Delhoum, ont certainement été
préjudiciables aux noirs et blancs du
Président Planchon. L'équipe du Gallia était
composée de, Olivier, Fabre, Noguet, Dardi,
Coustaut, Fontaine, Crassous, Ladet,
Delhoum, Pellegrin et Lopez J. Entraîneur :
Galibert.
20 janvier 1963 : Les Pescalunes
atteignent les 32ème de finale de la coupe
de France.
Pour la première fois dans l'histoire du club,
les protégés de l'entraîneur Reversat et du
président Morel se qualifient pour les 32ème
de la coupe reine. A Carcassonne, ils
rencontrent l'équipe de Bergerac, malgré une
rencontre disputée, ils s'inclinent 2 buts à 0.
Ils sortent fiers et la tête haute de cette
fabuleuse aventure.
Match allercontre Hyères
Armand
Barbusse
Bardy R.
Barthe R.
Bechard P.
Boutavin
Broussard
Brouillet
Campos
Carnus
Bardy
Brunetti P.
Camadini
Cathala
Cartayrade
Chacornas
Clamens
Cluzel
Coustaud G.
Coustaud L.
Couton R.
Crassous F.
Dakowski
Deloun
Domenech G.
Fabre Cl.
Fagot
Faraj
Fernandez
Fontaine R.
Founety
Frizol R.
Gabriel F.
Galibert
Gaszo
Gebelin A.
Gisclard
Gleyse R.
Graille
Granier
Grosso
Guy A.
Hugues
Irlandes G.
Jaume
Jeanjean
Kubla A.
Lardet G.
Lahoue
Lenormand
Letierce
Lopez J.
Lorenzi
Lounes
Maille F.
Mathieu
Maurel
Moinier
Mola
Molinier G.
Mosca
Mouillas
Muro
Noguet Y.
Olivier R
Paul
Pellergrin F.
Perolari
Pieyre A.
Peyre
Poitavin G.
Pompidor
Pouget A.
Rebello
Remezy
Reynal L.
Roche
Soto
Soubeyran
Soussy
Schwager
Trebillon R.
Tuffery G.
Vacaresse
Les licenciés 1956 - 1966 *Disposant de très peu d'archives, nous nous
excusons pourles joueurs non cités
Septembre 1962 : Georges Kramer
n’est plus.
Georges Kramer, un des plus talentueux
footballeur de son époque est mort au
volant de sa voiture alors qu’il venait à la
rencontre Nîmes – Sedan. International
Suisse, il fait les beaux jours du Gallia dans
la fin des années 20 avant de gagner la
coupe de France avec le SO Montpellier en
1929. Sa brutale disparition endeuille le
monde du football et particulièrement la
grande famille du Gallia.
Francis présente fièrement la photo de
sonéquipe
De retour d’Algérie en 1959,
Francis Gabriel l’ex. Vergèzois et
Nîmois signe au Gallia lors de la
saison 1960-1961. Il sera
pendant trois saisons le « fer de
lance » de l’attaque pescalune
avec ses coéquipiers Jacky
Lopez le gaucher et Maille. Lors
de son passage au Gallia,
Francis sera un atout majeur
pour son entraîneur Reversat. Il
marquera de nombreux buts au
cours de son passage à Lunel
et, comme le relate un
journaliste de l’époque, «le
Gallia peut compter sur son
ange Gabriel». Nous avons
rencontré Francis, chez lui à
Aigues-Vives et c’est avec
beaucoup d’émotions que nous
sommes revenus dans les
années soixante.
"Le football de l’époque était bien
différent de celui d’aujourd’hui"
précise Francis. "Déjà on ne
s’entraînait qu’une fois par
semaine et dans les arènes. On ne
devait même pas être 10 à la
séance hebdomadaire puisque les
« étrangers » et surtout les Sètois
ne se déplaçaient pas. Il est vrai
que les autoroutes n’existaient pas
encore à l’époque," nous raconte
l'ancien buteur.
"Certains de mes coéquipiers
étaient très forts techniquement et
particulièrement notre inter­droit
Gallibert, un sacré joueur qui
n’avait jamais voulu passer
« pro ». Nous jouions en WM et il y
avait beaucoup plus d’espace que
dans le football moderne" nous
explique Francis.
"Mon meilleur souvenir, est une
victoire contre Pont St Esprit sur le
score de 5 à 1 et devant 2500
personnes. J’avais réalisé un
match plein en réalisant un doublé"
nous précise Francis avec des
yeux malicieux.
"De mon passage au Gallia je
garde le souvenir d’un grand club
convivial, où j’ai été très bien
accueilli, même si j’étais un
transfuge de l’autre côté du
Vidourle. Il existait dans cette ville
de Lunel une ferveur populaire
extraordinaire pour son club,"
affirme le goléador.
A 78 ans, celui qui fut le cauchemar
des défenses des années 60, vit
une retraite paisible entouré de
toute sa famille mais il reste
toujours passionné par le ballon
rond et la course camarguaise.
Francis GABRIEL, le goléadordes années 60
Défense de fer avec Fontaine R. (N°6)
1956 -1966 suite
100 ans de Présidence !
Chers Amis,
Il y a un siècle, quelques hommes décidaient de créer un club de football à
Lunel. Au milieu d’un atroce conflit, ils voulaient mettre en avant les valeurs
qui nous guident toujours, à savoir, respect, solidarité, convivialité. Quel
symbole et quelle leçon d’espoir !
Au fil du temps, le club s’est structuré, a grandi, a porté et imposé les
couleurs blanc et noir bien au­delà des frontières locales.
Année après année, tous ses membres, des dirigeants(tes) aux
joueurs(euses) en passant par les éducateurs(trices), n’ont cessé de
former, d’éduquer de jeunes joueurs(euses) au travers de ces valeurs pour
en faire des hommes et des femmes accomplis. Les victoires sportives sont
belles, mais celle­ci reste la plus remarquable.
Pour avoir eu l’honneur de présider le GCL pendant quelques années, je
sais le courage, l’opiniâtreté et le sens des responsabilités de mes
prédécesseurs et de mes successeurs que je salue au travers de ces
quelques lignes.
De toutes ces années, je ne retiens que les bons souvenirs, ils sont
nombreux, et je souhaite de tout mon coeur que vous en amassiez le plus
possible encore.
Je voudrai aussi en profiter pour saluer les membres de toutes les autres
associations de Lunel, car si nous ne pratiquons pas toujours le même
sport, nous poursuivons le même but.
J’aurais encore tant de choses à vous dire, mais JP coach m’a demandé de
jouer simple. Un contrôle, une passe……..
Santé et amitiés à vous tous.
Frédéric Paul.
Frédéric PAUL, 12 années de Présidence et de références
Joueur, dirigeant puis Président, Fédéric Paul aura tout connu avec le Gallia. Joueur, il gagne la première
coupe de l'hérault en 1984, Président il accède pour la première fois dans l'histoire du club à un
championnat national. Il est également le Président de l'équipe juniors qui accède en 1995 au 16ème de
finale de la coupe Gambardella. Avec son compère Erik Martin, ils portent le Gallia Club vers les sommets.
Frédéric PAUL,
joueur des années 80
Frédéric PAUL, Président avec les deux
légendes du football français, Manu AMOROS et
Michel PLATINI, à l'occasion du 80ème
anniversaire du club
Années : 1916 - 1920
1er Président du Gallia
Raoul DUCAILAR
Années : 1920 -.......?
L. MARTIN
Années : 1931 -.......?
Mr. FONTANIEU
Années : 1940 - 1948
8 saisons
Adrien ARNAL
Années : 1951 - 1952
1 saison
Années : 1953 - 1954
1 saison
Années : 1958 - 1961
puis 1962 - 1964
5 saisons
Années : 1967 - 1968
1/2 saison
Années : 1990 - 1992
2 saisons
Années : 2011 - 2015
Années : 1922 - 1925
3 saisons
Années : 1954 - 1955
1 saison
Années : 1961 - 1962
1 saison
Années : 1967 - 1968
1/2 saison
Années : 1981 - 1985
4 saisons
Années : 1992 - 2004
12 saisons
Années : 2016..............
Années :
Années : 1955 - 1957
2 saisons
Années : 1964 - 1965
1 saison
Années : 1968 - 1974
6 saisons
Années : 1985 - 1988
3 saisons
Années : 2005 - 2006
2 saisons
Années : 1952 - 1953
1 saison
Années : 1958 - 1960
2 saisons
Années : 1965 - 1967
2 saisons
Années : 1975 - 1980
5 saisons
Années : 1988 - 1990
2 saisons
Années : 2007 - 2010
Jean BOUTANG
Mr. RAYNAUD
PLANCHON
Dr. André ASSORIN
Bernard CALCEI
Frédéric RUIZ
René CAPDEVIELLE
Ernest FABRE
René MOREL
Diego SOTO
Jacques TRIOL
Frédéric PAUL
Marcel CASES
Aimé RAYMOND
Jean FOURQUET
René TABERNE
Yves GREAU
Alain GENER
Thierry ALLAYAUD
Mr. JARRAS
Pierre CATHALA
Raoul BRUN
Marcel BOLLE
Janick BARBUSSE
Marc VALENTIN
Années : 1980 - 1981
1 saison
Jacques ROUVIERE
1966 -1976
Le Gallia change de cap
Vers la fin des années 60, les dirigeants du Gallia
souhaitent apporter un nouveau souffle au club. Il
décide alors d’un projet sportif en misant et en
développant la formation tout en s’appuyant sur
l’équipe fanion pour être leadership de toute
l'association. Le président Gréau engage comme
entraîneur l’ex-international Georges Peyroche. C’est
le début d’une nouvelle ère avec notamment l’éclosion
du jeune attaquant Christian Coste.
Georges et Jean-Pierre Irandes décèdent
accidentellement
Georges 45 ans et son fils Jean-Pierre 21 ans ont
trouvé la mort brutalement au cours de l'année 72. Un
père joueur de l'équipe fanion des années 53 et son
fils titulaire de l'équipe 1971 ont laissé un grand vide
dans la famille du Gallia. Ils avaient tous les deux un
attachement réel à leur club pour lequel ils luttaient
avec foi. Georges et Jean-Pierre avaient une qualité
commune : La conviction. L'un et l'autre ne baissaient
pas les bras lorsque'il fallait défendre les couleurs
pescalunes et que ce soit dans l'adversité ou dans la
réussite, ils donnaient toujours le meilleur d'eux-même.
Une nouvelle race d'entraîneur
Après une coupe du monde réussie en Suède en
1958, le football français va se professionnaliser.
Georges Boulogne, Instructeur National de la
méthodologie de l'enseignement aux entraîneurs de
football, impose notamment aux clubs professionnels
la mise en place de centres de formation et réforme la
formation des entraîneurs. Visionnaire, il crée toute
l'organisation technique notamment le corps des CTR
et CTD. Dorénavant, tous les entraîneurs devront être
diplômés et beaucoup d'entre-eux sont issus de
l'éducation nationale. Le Gallia n'échappe pas à la règle
et s'assure les services de Daniel Armand, entraîneur
diplômé, transfuge de l'AS Béziers.
Annie Cordy supportrice du Gallia
Lors d'un déplacement à Bagnols en février 1967, les
Pescalunes ont reçu l'appui de la dynamique Annie
Cordy. La sympathique chanteuse populaire a promis
à M. Raymond, vice-président du club, de "faire une
grosse bise" et d'offrir à chaque joueur du Gallia une
photo dédicacée si l'équipe gagne à Bagnols. Il paraît
que certains joueurs ont demandé de doubler et même
tripler cette prime assez particulière.
1966 -1976 suite
S'il y a un personnage unique
dans l'histoire des noirs et
blancs, c'est bien de Jacky Viti
qu'il s'agit. En effet, il reste la
figure emblématique du club.
Une véritable histoire d'amour
qui dure depuis 53 ans. Plus
d'un demi-siècle au service du
Gallia, qui dit mieux .........
En 1962, il signe sa première
licence de joueur dans l'équipe
benjamin du Gallia. Malgré son
petit gabarit il grandit très vite pour
devenir titulaire en équipe fanion
dès l'âge de 17 ans. Il débute
comme ailier gauche. "Je me
souviens encore de mon premier
match au stade Jean Bouin contre
le Nîmes olympique, mes
coéquipiers avaient notamment
pour nom, Georges Peyroche et
Christian Coste" se remémore
Jacky. Puis, il va reculer d'un cran
au milieu de terrain pour devenir
comme le surnomme un journaliste
de l'époque, "le petit Giresse
lunellois".
Sous la houlette d'entraîneurs
prestigieux comme Peyroche,
Armand, Cabanis, Collinet, Vergely,
Odasso, Ballester, Bernard et enfin
Blaquart, avec humilité et surtout
avec passion, il va beaucoup
apprendre. "Aujourd'hui, les
footballeurs n'ont plus cette
passion que nous pouvions avoir,
j'ai même écourté mon voyage de
noces pour disputer la rencontre du
dimanche" raconte Jacky avec un
petit sourire.
Au cours de sa longue et
exemplaire carrière, Jacky garde
de nombreuses images gravées à
tout jamais. "Mon meilleur souvenir
reste sans conteste notre victoire
en coupe de l'Hérault à Palavas
contre la Pointe Courte. Nous
avions une équipe de copains et
nous étions tous prêts à nous
sacrifier pour le collectif. Ce jour­là,
ce fut la victoire d'une équipe, d'un
club et d'une ville" explique Jacky
encore les yeux remplis
d'émotions. En tant que joueur,
Jacky côtoie des joueurs comme
Amoros, Mazzolini, Coste, Odasso,
Ferhaoui, Sirvent, Castro,
Charbonnel, Blaquart, Devot et
bien d'autres.
"Mon plus triste souvenir est en
septembre 1983, le décès de mon
coéquipier Bernard Saura à l'issue
du match. Le matin, il "décuvait" à
la cave de Marsillargues et l'après­
midi malgré la grosse chaleur, il
avait tenu à honorer sa place de
titulaire".
Tout au long de sa carrière, Jacky est
un exemple de fair play. "En 17 ans
de carrière, je n'ai jamais été
expulsé malgré le football engagé
de l'époque" commente Jacky.
Après toutes ces années de loyaux
services au club comme joueur,
Jacky entamera une aussi longue
et passionnante carrière
d'éducateur, mais cela est une
autre histoire......
Jacky Viti, 53 ans de fierté
Jacky VITI conjugue la fidélité à tous les temps
Le banc avec Jacky et Angel Garcia
1976 -1986
Une décennie de pépites
Le travail de formation mis en place par le club à
travers la compétence de ses entraîneurs et
éducateurs porte ses fruits. Les meilleurs jeunes
du Gallia intègrent les meilleurs clubs Français.
Dès la saison 1977-1978, Manuel Amoros signe
pour l'AS Monaco et débute une carrière
exceptionnelle. Il est suivi par Kader Ferhaoui qui
mute pour le Montpellier-Hérault de Monsieur
Louis Nicollin. Stéphane Mazzolini est recruté par
le célèbre entraîneur Guy Roux et s'en va
rejoindre l'A.J Auxerre lors de la saison 1981.
Serge Casino signe au FC Annecy et Philippe
Sirvent incorpore le centre de formation du Nîmes
Olympique. Qui dit mieux ?
Le club remporte sa première coupe de
l'Hérault
Le 31 mai 1984 à Palavas, le Gallia gagne la
coupe de l'Hérault en battant l'équipe de la Pointe
Courte Sète sur le score de 3 buts à 1. Les
hommes du Président Jacques Triol ramènent le
trophée pour la première fois dans la cité
pescalune. Le club prouve ainsi qu'il peut obtenir
des résultats tout en privilégiant la formation.
Bernard Blaquart rejoint le club
C'est certainement le tournant le plus marquant
dans l'organisation sportive que va connaître le
club lors de la saison 84-85. Avec l'arrivée de
l'ancien joueur professionnel des Girondins de
Bordeaux, c'est une véritable mutation
professionnelle que va vivre le club. Bernard
Blaquard va s'appuyer sur l'existant et apporter sa
touche de technicien pour grandir le club encore
plus haut. Il crée notamment l'aménagement des
horaires scolaires au collège pour les meilleurs
jeunes de 11 à 14 ans.
Les cadets découvrent le championnat national
Lors de la saison 1985-1986, et pour la première
fois dans l'histoire du club, une équipe de jeunes
découvre le niveau national. C'est une réelle fierté
dans la cité lunelloise et pour l'entraîneur Jean-
Luc Ensuque de recevoir à Fernand Brunel les
meilleurs centres de formation de clubs
professionnels.
Saison 1979-1980
Septembre 1983, le Gallia en deuil
Bernard Saura décède après un
match
La nouvelle du décès de Bernard Saura 33 ans,
joueur de l'équipe première du Gallia a semé la
consternation et une grande tristesse parmi le
monde sportif du pays lunellois. Bernard a été
pris d'un malaise à l'issue d'un match disputé au
stade Fernand Brunel contre l'équipe de
Vendargues. Joueur très apprécié pour sa
gentillesse et son état d'esprit sportif, il avait
accepté cette année, la responsabilité de
l'équipe réserve.
1976 -1986 suite
S'il y a une famille qui
représente bien le symbole du
Gallia Club de Lunel c’est bien la
famille Skhiri. Pendant de
longues années, Slem a été un
des leaders incontestables de
l’équipe pescalune. Il a tout
gagné et a participé pleinement
à la plénitude du club. Ses fils
l’ont suivi dans ce sacerdoce
footballistique. Ellyes, le plus
jeune devient le seizième joueur
professionnel formé au Gallia
Club de Lunel.
En 1970, à l’âge de 7 ans, Slem
endosse son premier maillot noir et
blanc dans les catégories
poussins. Ce maillot, il le portera
pendant 32 ans quand, en 2002, il
décide de mettre un terme à sa
carrière de joueur, une carrière
exemplaire de fidélité et de loyauté.
Au cours de ces nombreuses
années, le solide défenseur
pescalune n’aura fugué qu’une
seule fois à l’âge de 18 ans.
«J’avais été contacté par Monsieur
Kader Firoud pour disputer une
rencontre amicale contre l’OGC
Nice. Ce jour­là, j’étais au
marquage de l’international Daniel
Bravo et cela s’était relativement
bien passé. Mais pour finaliser ma
signature, les dirigeants nîmois
m’avaient demandé mon
changement vers la nationalité
française mais mon père n’avait
pas été d’accord» explique Slem. A
l’époque le nombre d’étrangers
était limité à trois et le club nîmois
avait déjà son quota. Au cours de
cette période, Slem va être sollicité
par plusieurs clubs comme
Montpellier, Béziers ou Cannes.
«Avec le recul, je regrette de
n’avoir pas eu la chance d’être
conseillé ou accompagné. Je
prenais le train tout seul et je
découvrais un monde inconnu pour
moi». Finalement Slem signera à
l’AS Béziers pour une demi-saison.
Mais, très vite, "sa famille" lui
manque et il retourne vers son club
formateur qu’il ne quittera plus.
Avec le Gallia, Slem a tout gagné :
4 coupes de l’Hérault, 3 coupes de
la Ligue et toutes les accessions,
du district au national. «De tous les
trophées que nous avons
remportés, le plus beau est
certainement la première coupe de
l’Hérault en 1984 à Palavas. Ce
jour­là, nous avons ressenti qu’il se
passait quelque­chose, non
seulement au niveau du club mais
également de la ville. Le club
prenait une autre dimension et
nous pouvions le voir à travers nos
supporters pour lesquels nous
étions devenus des idoles» précise
Slem les yeux brillants. «Il y a eu
aussi la montée en CFA2, nous
étions une équipe de copains et
nous passions beaucoup de temps
ensemble».
Lors de sa carrière pescalune,
Slem a côtoyé de célèbres
coéquipiers, comme les
professionnels Amoros, Ferhaoui,
Prejet, Mazzolini, Sirvent,
Espeisse, Nono, Meilhac, Blaquart
entre autres. «Mais celui qui m’a le
plus marqué par ses qualités
techniques, c’est
incontestablement le Yougoslave
Dragan Stokcovik, un sacré joueur
de ballon. Egalement, et surtout
par la proximité de nos postes,
Bruno Devot et Thierry Lorenzo
avec qui j’étais complice sur le
terrain» précise Slem.
Educateur, entraîneur, dirigeant,
Slem a tout connu avec son club.
Soldat exemplaire, le Gallia a
toujours pu compter sur lui pour
essuyer les tempêtes. Il reste pour
tous ses coéquipiers, pour tous
ceux qui l’ont croisé, une personne
humble, compétente, toujours
disponible pour les autres, bref,
quelqu’un de bien.
«Mon vœu le plus cher, serait de
retrouver le Gallia a un niveau qu’il
mérite, tant au niveau des jeunes
que des séniors, un Gallia
synonyme de famille, de partage et
de respect, un Gallia où il fait bon
vivre, mon vrai Gallia» conclut
Slem.
1984, première coupe de l'hérault
Slem Skhiri incarne l'image du Gallia
Michel ODASSO
Né le 21 octobre 1 947
Nîmes Olympique
AS Monaco
Décédé
210 matchs en pro
Ludovic JEANNEL
Né le 29 août 1 975
Nîmes Olympique
Châteauroux
Sedan
Reims
Brest
320 matchs en pro
Marcel LEBORGNE
Né le 09 septembre 1 931
Ol. Lyon
Décédé
337 matchs en pro
Grégory MEILHAC
Né le 05 SEPTEMBRE 1 971
Nîmes Olympique
FC Grenoble
Panachaiki (Grèce)
Harelbeke (Belgique)
35 matchs en pro
Pierre MOSCA
Né le 24 juillet 1 945
SO Montpellier
AS Monaco
259 matchs en pro
Stéphane DAKOWSKI
Né le 29 juin 1 921
FC Sète
Nîmes Olympique
FC Nantes
SC Bel Abbes (Algérie)
International A (2 selections)
360 matchs en pro
Bernard BLAQUART
Né le 1 6 août 1 957
Girondins Bordeaux
SC Toulon
Stade Français
101 matchs en pro
Alain ESPEISSE
Né le 25 août 1 965
Nîmes Olympique
FC Rouen
244 matchs en pro
Bruno DEVOT
Né le 11 décembre 1 956
Nîmes Olympique
Olympique d'Alès
341 matchs en pro
Jean-Jacques NONO
Né le 03 janvier 1 965
Olympique de Lyon
Montpellier HSC
145 matchs en pro
Pascal FUGIER
Né le 22 septembre 1 968
Ol. Lyon
Montpellier HSC
Ol. Marseille
Stade Rennais
583 matchs en pro
Luis SATORRA
Né le 1 5 septembre 1 969
Sedan
FC Amiens
Châteauroux
274 matchs en pro
Georges PEYROCHE
Né le 22 janvier 1 937
AS St Etienne
RC Strasbourg
Lille OSC
Nîmes Ol.
444 matchs en pro
3 sélections A
Angélo HUGUES
Né le 03 septembre 1 966
AS Monaco
Ol. Lyon
EA Guingamp
SC Bastia
289 matchs en pro
Tagro BALEGUHE
Né le 23 mars 1 978
Nîmes Olympique
Stade de Reims
Ol. Marseille
Sedan
168 matchs en pro
Patrick CHAMP
Né le 29 juin 1 954
Nîmes Olympique
Ol. Alès
44 matchs en pro
Ces ex.Professionnels devenus
joueurs, éducateurs, entraîneurs du Gallia
1986 -1996
Une décennie exceptionnelle de trophées
Le travail de tous les acteurs du Gallia qui depuis
vingt ans s'investissent, est enfin récompensé.
C'est tout simplement une montée en division
d'honneur excellence (88), 3 coupes de l'hérault
(84,89,94) et 3 coupes de la ligue (89,96,94). En
dix ans un impressionnant palmarès auquel il faut
ajouter un exceptionnel parcours de l'équipe
juniors en coupe Gambardella (95) qui atteint les
16ème de finale, battue par l'Olympique de
Marseille (1/2).
Le club recrute ses "gladiators"
C'est la période 'pro' nîmoise. Les responsables
du club, sous les différentes présidences de
Messieurs Triol, Gener, Barbusse, Calcéi et Paul
recrutent de l'autre côté du Vidourle. Avec son
recruteur Zé Soulas, c'est une pléiade de joueurs
du Nîmes Olympique qui vient grossir les rangs
pescalunes. Patrick Champ entraîneur (qui
remplace Bernard Blaquart après 7 saisons
passées au Gallia), Bruno Devot, Patrick Fiori,
Michel Solas, Thierry Lorenzo, les frères Crespin,
Montredon entre autres, sont les leaders de ces
équipes couronnées de succès.
1992/1993 : la valse des entraîneurs
Une saison qui sera marquée par les nombreuses
restructurations au sein du club. Le nouveau
Président Frédéric Paul, son manager général
Erik Martin, les membres du Comité Directeur
seront intransigeants sur les performances
demandées à l'encadrement technique. Au cours
de cette même année, trois entraîneurs vont se
succéder à la tête de l'équipe fanion (Champ,
Orsoni, Peyroche) et le responsable technique
Delprat sera remercié en cours de saison.
Le Gallia pend la crémaillère
Le 5 septembre 1991, Claude Barral Maire de
Lunel, inaugure le club house du Gallia dans
l'enceinte du stade Fernand Brunel. Le siège est
construit bénévolement par les corps de métiers
des dirigeants de l'époque.
Le palmarès de la décennie (1986 - 1996)
1988 : Accession Division d'Honneur Excellence
Président : Alain GENER
Entraîneur : Bernard BLAQUART
1989 : 1 coupe de l'Hérault et 1 coupe Ligue
Président : Janick BARBUSSE
Entraîneur : Bernard BLAQUART
1993 : 1 coupe de la Ligue
Président : Frédéric PAUL
Entraîneurs : Georges PEYROCHE/ Dominique ORSONI
1994 : 1 coupe de la Ligue
Président : Frédéric PAUL
Entraîneur : Marcel LEBORGNE
1995 : 16ème de finale Gambardella
Président : Frédéric PAUL
Entraîneurs : J.Pierre ZAPATA/J.Paul BOSCH
Bête noire ou Bonne étoile ?
Les responsables du Nîmes Olympique ont dû se
poser cette question lorsqu'ils ont appris que le
tirage au sort pour le 6ème tour de la coupe de
France leur avait désigné le Gallia Club de Lunel.
En effet, quelques mois auparavant en janvier
1995, l'équipe juniors nîmoise composée des
Allibert, Zugna, Jeunechamp, Sakho, Girard,
Gervais, Jeannel, Castiello entre autres, était
sortie de la coupe Gambardella en 64ème de
finale par les juniors Pescalunes.
C'est donc, pas rassurés, que les professionnels
du Nîmes Olympique se présentaient en
novembre 95 au stade Fernand Brunel pour
affronter l'équipe première du Gallia. Mais cette
fois "dame coupe" avait changé de camp. En effet,
à 10 minutes de la fin du match, alors que le Gallia
menait par 2 buts à 0, le tir puissant de Fabrice
Gelly s'écrasait sur la transversale du gardien
nîmois. Ce fut le tournant du match, car après que
les Nîmois aient réduit la marque, l'arbitre de la
rencontre, offrait à la 97ème minute un pénalty
imaginaire et un carton rouge pour les Pescalunes
qui s'effondraient dans les prolongations. Cette
année-là, en 1996, le Nîmes Olympique disputait
sa finale contre l'AJ Auxerre. Il y a 20 ans.....
1986 -1996 suite
Bruno Devot est bien la
personne qui incarne le
professionnalisme jusqu’au
bout des pieds. Il reste un de
ces « ex pros » passés au
Gallia, l’un des plus capés, avec
ses 341 matchs disputés au
plus haut niveau. Pourtant il n’a
connu que 2 clubs, l’Olympique
d’Alès et le Nîmes Olympique. Il
débute sa carrière en 1973 chez
les crocodiles nîmois, pour la
terminer en 1987, entrecoupée
d’une aventure de trois saisons
en pays cévenol. Originaire de
la plaine du Vidourle, Bruno n’a
jamais voulu quitter la région et
ce, malgré de nombreuses
sollicitations.
« A l’âge de 30 ans j’étais en fin de
contrat avec le Nîmes Olympique,
le président de l’époque, Monsieur
Calabro venait nous annoncer son
départ et nous ne connaissions
pas du tout l’avenir du club.
J’aurais pu signer à Dunkerque qui
me proposait un contrat
intéressant mais j’étais trop
attaché à ma région pour accepter.
C’est Zéphirin Solas, le recruteur
du Gallia qui m’a convaincu de
rejoindre la cité pescalune».
Bruno intègre l’office
départemental des sports de
l’Hérault. En 1989, il est
détaché au Gallia Club de Lunel
où Il va prendre en charge la
responsabilité de la création de
classes Foot-Etudes en
partenariat avec le collège
Frédéric Mistral. « A mon
arrivée au club, j’ai été
impressionné mais pas surpris
par la sérieuse organisation
sportive mise en place par
l’entraîneur général de
l’époque, un certain Bernard
Blaquart» précise Bruno et
rajoute «J’ai trouvé là un club
très professionnel avec des
dirigeants compétents et
responsables».
Pendant 7 saisons avec son
compère Skhiri, Bruno est la
garantie «sécurité» de l’axe central
de la défense des Pescalunes.
Capitaine de l’équipe, et sous sa
houlette, l’équipe lunelloise va
rafler plusieurs trophées et titres
avec notamment l’accession si
attendue en Division d’Honneur
Excellence.
«J’ai partagé toutes ces victoires
avec des joueurs de qualité mais
notre force provenait également
d’un état esprit irréprochable.
Nous étions une famille avec une
véritable identité et nous avions du
mal à nous quitter le dimanche
après les matchs» raconte Bruno
et rajoute «Mon attachement au
club m’ordonnait une implication
sans limite dans mes fonctions au
club».
Lors de la saison 94-95, Bruno
met un terme à sa carrière de
joueur pour prendre les rênes de
l’équipe fanion du Gallia comme
entraîneur général. Malgré deux
excellentes saisons, il rate de peu
la montée en CFA2. «J’en garde
tout de même un très bon
souvenir, avec de très bons
joueurs qui avaient été mes
coéquipiers pendant des années
mais cela impliquait un
management assez particulier»
notifie Bruno.
Aujourd’hui, Bruno apporte tout
son professionnalisme aux
services des sapeurs-pompiers de
la ville de Lunel mais il garde
toujours un œil avisé sur son club.
«Il est vraiment dommage et triste
de constater les difficultés que
rencontre le Gallia actuellement»
relate Bruno.
Bruno restera dans la mémoire
des supporters le professionnel du
football amateur.
Un leadership pour les noir et blanc
Bruno DEVOTle professionnel dans l'âme
1965 - 1968
1972 - 1975
6 saisons
Daniel ARMAND
1975 - 1978
3 saisons
Michel BALLESTER
1978 - 1979
1 saison
Jean-Paul COLINET
1979 - 1980
1 saison
Jean-Claude VERGELY
1981 - 1984
3 saisons
Jean-Louis BERNARD
1996 - 1997
1 saison
Paul BOISSIERE
1984 - 1991
1998 - 2004
13 saisons
Bernard BLAQUART
2013 - 2014
1 saison
Jean-Paul BOSCH
2010 - 2012
2 saisons
Philippe SIRVENT
2012 - 2014
2 saisons
Brice BARRANDON
Jacques Gallibert
Daniel Armand
1968 - 1972
1992 - 1993
5 saisons
Georges PEYROCHE
1980 - 1981
1 saison
Michel ODASSO
1991 - 1992
1 saison
Patrick CHAMP
1993 - 1994
1 saison
Marcel LEBORGNE
1994 - 1996
2 saisons
Bruno DEVOT
2014 - 2015
1 saison
Philippe SANCHEZ
1957 - 1962
5 saisons
Jacques GALIBERT
1955 - 1956
1 saison
Léon LAHOUE
1953 - 1955
2 saisons
Mr. AIMARD
1956 - 1957
1 saison
Stéphane DAKOWSKI
1952 - 1953
1 saison
Mr. PONT
1923 - 1927
4 saisons
Georges KRAMER
2015 - 2016
En cours
Sylvain FIORENTINO
2004 - 2006
2 saisons
Pascal FUGIER
100 ans de Coaching !
1962 - 1965
3 saisons
Mr. REVERSAT
Georges Peyroche
Bernard Blaquart
Bruno Devot
2007 - 2009
2 saisons
Luis SATORA
Le Gallia un club bâtisseur de talents !
1996 -2006
1998 - 1999 : le retour de Bernard Blaquart
Après une escapade vers Montluçon, l'Entente
Nord Lozère et Vergèze, l'inévitable Bernard
Blaquart retrouve son Gallia. Malgré son accession
en CFA2 avec les voisins de la cité pétillante, il
n'hésite pas à relever le défi que lui proposent les
dirigeants pescalunes. L'objectif affiché et affirmé
pour cette saison 98/99 est la montée en
championnat National.
Une nouvelle génération de crocodiles
Le club lunellois a depuis toujours, attiré les
joueurs du Nîmes Olympique. En effet, au cours de
cette décennie les ex-crocos Sirvent, Espeisse,
Goyet, Adams, Tejedor, Meilhac, Vandamme ont
rejoint le club pescalune pour une nouvelle
aventure et remplacer les Devot, Solas, Fiori,
Crespin, Lorenzo de l'ancienne génération.
Du côté de l'Hérault également.
Avec ses bons résultats et sa situation
géographique avantageuse, le Gallia attire de plus
en plus les meilleurs joueurs de la région. Les
frères Martin, Dikoumé, Bernard, Elme, Gimenez,
Manucchi, Bau, Samaritano Scala etc. renversent
la tendance géographique du recrutement
pescalune.
L'année 1999 consacre enfin le Gallia.
A l'issue d'une saison exceptionnelle avec en
poche, une coupe de l'Hérault et un titre de
Champion de DHE, les Pescalunes voient enfin
s'ouvrir les portes du championnat national pour la
première fois dans l'histoire du club. Malgré un
"couac" lors de la première journée de
championnat, les équipiers d'Alain Espeisse ont
réalisé un presque sans faute au cours de cette
saison. En osmose avec ses nombreux supporters,
le club a connu une année riche en émotion qui
restera longtemps dans les mémoires.
MohadetGibertsignent"Pro"
Une satisfaction et une fierté pour l'école de
football du Gallia avec la signature pour le club
professionnel de Wasquehal (ligue 2) des deux
purs produits pescalunes. Féthi Mohad et Julien
Gibert, issus de la même promotion, ont fait toute
leur formation de footballeur au Gallia depuis les
catégories poussins et pupilles.
Coupe de l'hérault 1999
Groupe 1997 - 1998
2001 - 2002
1999 - 2000
Groupe 1996 - 1997
1996 -2006 suite
En provenance du club voisin de
Lunel-Viel, Julien intègre la catégorie
pupilles du Gallia en 1986. «A
l’époque, j’ai 10 ans lorsque le club
me recrute. Je réalise un rêve
d’enfant, je rejoins le meilleur club
amateur de la région.» déclare Julien.
Il vit son club passionnément, il ira
jusqu’à cirer les chaussures des
joueurs de l’équipe fanion. «Tout petit,
j’ai eu la chance que l'on m'ouvre la
porte des vestiaires de l’équipe
première et j’assistais aux causeries
d’avant­match. Les joueurs étaient
mes stars et tout cela grâce à
monsieur Solas» explique Julien.
Sa grande passion pour le football et
son engagement envers «son club» lui
permettent d’intégrer rapidement la
grande famille du Gallia. «A l’âge de
12 ans, j’incorpore la toute nouvelle
structure sportive des classes à
horaires aménagés mise en place par
Bernard Blaquart». précise Julien.
Très jeune, il incorpore le staff
technique et insuffle sa passion
envers les plus petits pescalunes.
Pas souvent titulaire dans les équipes
premières des catégories «jeunes»,
Julien ne lâche rien et continue de
travailler de manière pugnace. Une
grave blessure lors de la saison 91-
92, l’oblige à rester en fauteuil roulant
pendant une année entière. Julien
reprend sa passion en catégorie
juniors mais rencontre une
concurrence exceptionnelle pour le
poste de gardien de but. Pendant 2
ans, Julien ne joue pas beaucoup
mais comme à son habitude il
continue à s’accrocher et à se battre
contre sa destinée et lors de sa
troisième année juniors, c’est le déclic.
«Cette année­là, grâce à la confiance
du Zap, je m’affirme comme titulaire.
Puis arrive le parcours en
Gambardella et ce fabuleux match
contre Ol Alès lors du 5ème tour. Ce
jour­là, j’ai l’impression d’être
invincible et qu’il ne pouvait rien
m’arriver» exprime Julien. A partir de
là, tout s’enchaîne vite et Julien
délivre des matchs de très haut
niveau. «Ce parcours en coupe reste
encore aujourd’hui l’un des plus beaux
moments de ma carrière. Il existait
dans ce groupe, un peu de qualité
mais surtout une amitié, un état
d’esprit exceptionnel qui nous ont
permis de réaliser des matchs au­
dessus de notre valeur» confirme
Julien. «C’est aussi la rencontre avec
un homme pour qui je garde
beaucoup de respect et une amitié
profonde et qui m’a permis de me
réaliser en tant que footballeur. Il se
reconnaîtra».
Dès la saison 95/96, Julien intègre le
groupe DHE comme doublure de
Patrick Fiori sous les ordres de Bruno
Devot, et dès la saison suivante, il est
propulsé gardien N°1 de l’équipe
fanion. Avec le retour de Bernard
Blaquart en 1998, Julien connaît la
première montée historique du Gallia
en championnat national. «Cela reste
un grand souvenir car le club attendait
cette accession depuis longtemps et
je suis fier d’y avoir participé» précise
Julien.
Après trois saisons de CFA 2 et un
brassard de capitaine, Julien décide
de quitter le club pour tenter "son"
aventure professionnelle. Il signe pour
le club de Wasquehal en ligue 2 et
rejoint son coéquipier Féthi Mohad
parti un an plus tôt. «J’ai dû effectuer
2 essais avant de signer, Bernard
Blaquart était la seule personne au
courant. Je le remercie d’ailleurs
encore de m’avoir permis d’y
participer». confesse Julien. Comme
à son accoutumée il devient très vite
titulaire. Il permet à son club quelques
exploits en coupe de France et
toujours aux penaltys en éliminant le
Monaco de Didier Deschamps.
Ensuite ce sera le FC Martigues, Port-
la-Nouvelle pour finir sa carrière à
Fréjus.
Aujourd’hui, Julien le passionné est
toujours dans le football, entraîneur
des gardiens de but de Montpellier-
Hérault, il transmet toute son
expérience et toute sa flamme aux
nouvelles générations.
«Le Gallia, c’est pour moi 16 années
merveilleuses avec des personnes
formidables, éducateurs, joueurs,
dirigeants, bénévoles. Le Gallia reste
pour moi un club formateur, historique
avec des valeurs humaines. Certaines
personnes comme, Mr. Blaquart, Mr.
Mailhet, Mr. Paul, Mr. Solas, Mr. Zapata
m’ont particulièrement marqués, mais
je n’oublie pas aussi toutes ces
femmes et tous ces hommes qui ont
fait le Gallia,..... mon club».
La belle histoire de Julien Gibert
Julien prépare les
futurs gardiens de but
du Montpellier-Hérault
COUPE DE LA LIGUE
1989 1993 1994
COUPE DE LA LIGUE ESPOIRS
1998 2001
COUPE DE L'HERAULT
1984 1989 1994 1999
COUPE DE FRANCE
1925
16ème
1926
32ème
2001
32ème
1923 1947
TITRES DE CHAMPION
CHAMPION 1er DIVISION DISTRICT
CHAMPION DISTRICT HONNEUR1957 1966 1970
1988 CHAMPION HONNEUR REGIONALE
1999 CHAMPION HONNEUR EXCELLENCE
100 ans de Trophées Seniors !
2005
32ème
1947
100 ans de Trophées chez les Jeunes !
4 COUPES DE LA LIGUE
6 COUPES DE L'HERAULT
25 TITRES DE CHAMPION
1997 2000 2001 2011
1981 1982 1992 1993 1996
CADETS JUNIORS CADETS PUPILLES CADETS
1 COUPE LANGUEDOC
1975
POUSSINS
19961983 1986 1998 1999
2016
U 19
Autres distinctions !
LES MEDAILLES D'ARGENT DU DISTRICT DE L'HERAULT
Jacky VITI 1983
Marcel CASES 1984
Michel PEYRIAT 1994
LES MEDAILLES D'OR DU DISTRICT DE L'HERAULT
Camille SORIANO 1984
Jacky VITI 1988
Jean TRAUCHESSEC 1991
Jean VIDAL 1991
Marcel CASES 1995
LES MEDAILLES D'ARGENT DE LA LIGUE
Camille SORIANO 1990
Jacky VITI 1994
1985
Plaquette Honneur
F.F.F
1993
Plaquette Honneur
District Hérault
1996
2ème meilleur Club
Jeunes de la Ligue
2001
Meilleur Club
Jeunes de la Ligue
Le Gallia Club de Lunel fête cette année ses 100 ans, un très bel âge pour celui qui fait partie des tous premiers grands
clubs de l’Hérault comme le F.C. de Sète et le Montpellier-Hérault HSC, et du Languedoc-Roussillon.
Fort de ses 305 licenciés, le club, champion de Division d’Honneur en 1999, a tutoyé le niveau national et évolué sept
saisons en CFA2 pour se stabiliser ensuite à l’échelon régional.
De grands joueurs, pour certains internationaux, sont passés dans ce club prestigieux ; je citerai entre autres, parmi ceux
les plus connus et non des moindres, Fernand BRUNEL, dont le stade pescalune porte fièrement le nom et où se disputent
toutes les rencontres des équipes du club, Christian COSTE, Manuel AMOROS, Abdelkader FERAHOUI, plus connu sous
le nom de Kader FERAHOUI, Pascal FUGIER, ces deux derniers ayant évolué ensemble au MONTPELLIER HERAULT
SPORTING CLUB.
Kader a d’ailleurs repris en 2004 une licence de joueur au Gallia, par amitié pour l’entraîneur d’alors, qui n’était autre que
Pascal FUGIER.
Hormis les seniors féminines et les vétérans, toutes les catégories, des moins de 6 ans aux seniors, sont représentées, soit
une vingtaine d’équipes et tous aiment à se retrouver en semaine et les week-ends sur les terrains, menés par une équipe
dirigeante de bénévoles enthousiastes.
Que dire du palmarès du club ? Le Gallia, en Seniors, a brandi à quatre reprises le trophée de la Coupe de l’Hérault, a
gagné une Coupe du Languedoc et trois Coupes de la Ligue Languedoc-Roussillon, sans oublier les Jeunes qui ont à leur
compteur cinq Coupes de l’Hérault et 4 Coupes de Ligue et pour lesquels le club ne ménage pas non plus ses efforts.
Je souhaite au Gallia Club de Lunel un joyeux anniversaire, qu’il fasse briller pour les prochaines années le nom de cette
ville au plus niveau régional, et je l’espère, pourquoi pas, au niveau national !
Jean-Claude PRINTANT. Président du District de l’Hérault de Football
MEDAILLE D'OR DE LA LIGUE
Marcel CASES 2010
MEDAILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
Marcel CASES 1994
LE MOT DU PRESIDENT DU DISTRICT DE L'HERAULT
2006 - 2016
Le Gallia : un club qui aime les coupes
Lors de ces 5 dernières saisons, on peut dire que le
Gallia a été performant lors de ces compétitions
organisées par la ligue ou le district. Les U15 ont
disputé 2 finales de la coupe de l'Hérault (2011 et
2012) et une finale de la coupe de la ligue (2011).
Les U19 remportent 1 coupe de la ligue (2011) et 1
coupe de l'Hérault (2016). Quant aux seniors ils
atteignent 2 finales de la coupe de la ligue 2011 et
2012.
Les anciens prennent les rênes
Lors de la saison 2014-2015, sous la présidence de
Frédéric Ruiz, ce sont des anciens joueurs de
l'équipe fanion qui s'investissent dans le staff
technique du club. Philippe Sanchez et Jérôme
Crespin, les deux ex. attaquants et buteurs des
années 90 sont désignés coachs de l'équipe de
DHR, alors que le "toujours là" Slem Shkiri est
l'entraîneur de la catégorie U19.
Les entraîneurs jouent à la chaise musicale
Au cours de cette décennie, pas moins de 7
entraîneurs se sont succédés à la tête de l'équipe
fanion. Pascal Fugier, Luis Satora, Philippe Sirvent,
Brice Barandon Jean-Paul Bosch, Philippe Sanchez
et enfin Sylvain Fiorentino ont dirigé l'équipe
première du Gallia.
Le Gallia à la mode féminin avec Marine Pervier
Depuis quelques années, et grâce aux excellents
résultats des équipes de France féminines, les filles
prennent de plus en plus position dans le milieu du
football moderne. Le Gallia n'a pas échappé à ce
phénomène. Depuis 3 saisons, les responsables du
club se sont attachés des services de Marine
Pervier comme éducatrice chez les équipes de
jeunes et particulièrement avec les classes à
horaires aménagés. Marine est aussi à l'aise dans
sa pédagogie que pour démontrer les gestes
techniques dans les séances qu'elle propose. Il faut
savoir que Marine est la titulaire indiscutable du
milieu de terrain de l'équipe de Nîmes métropoles
qui évolue en Première Division du championnat de
France féminin et que tous les week-ends, elle
affronte les plus grands clubs de l'hexagone
comme le PSG, Lyon ou Montpellier.
Malgré sa naissance chez les
"Gones" en 1965, Philippe est
certainement le plus Pescalune de
tous les Lunellois. Respectueux de
la ville qui l'a vu grandir, Philippe
n'a pas hésité à rejoindre son club
formateur dès la fin de sa carrière
professionnelle. Au Gallia, Il débute
en 1975 en catégorie poussins
avec laquelle il remporte la coupe
du Languedoc. En 1983 il est
recruté par le Nîmes Olympique
dont il sera le gladiator au cœur
d'or pendant 11 saisons. Après un
passage à Dunkerque et
Mulhouse, il met un terme après 15
années de professionnalisme et
plus de 200 matchs disputés. Lors
de la saison 97-98, il ne reste pas
indifférent à l'appel des dirigeants
du Gallia, il revient chez lui dans sa
ville, dans sa famille. Joueur avec
l'équipe fanion, il commence sa
formation d'éducateurs avec les
petits du Gallia, pour prendre en
charge l'équipe fanion lors de la
saison 2010. Il n'a pas changé, son
bonheur à lui, ce sont ses racines,
sa famille, sa ville et son club.
Toujours très discret, il nous confie
:
" Mon aventure d'entraîneur au
Gallia n'a pas été un long fleuve
tranquille. Je n'ai pas eu et je le
regrette les résultats que j'aurais
souhaités, malgré une finale de la
coupe de la ligue en 2011. Mais
l'honneur d'être encore là après
avoir été poussin au club, l'a
emporté sur tout le reste" avoue
Philippe
"La joie de retrouver de vieux
copains, le plaisir de côtoyer des
personnes généreuses et
passionnées, des sensations
retrouvées et l'odeur de mon
enfance suffisent à mon bonheur.
Tous ces souvenirs resteront et je
les dois au GCL. Je souhaite du
fond du cœur, une longue vie à
notre club" en termine Philippe.
Philippe ne changera décidément
pas, humble il est parti, humble il
est revenu.
Philippe Sirvent, le pescalune au coeurd'or
REMERCIEMENTSLe Président Marcel Cases, le Comité d'Organisation du
Centenaire adressent leurs remerciements à la
Municipalité de la ville de Lunel, le Département de
l'Hérault, la Région Languedoc Roussillon Midi
Pyrénées, à tous les Partenaires ou Sponsors, pour
l'excellent accueil qu'ils nous ont réservé et sans
lesquels cette brochure n'aurait pu être réalisée.
Mille excuses
En 2016, le Gallia est devenu un
club centenaire et il me paraissait
obligatoire de laisser une trace
écrite de cet anniversaire. C'est
avec beaucoup d'humilité, que j'ai
voulu relever ce défi n'étant pas
un professionnel de la littérature
et de l'infographie. Je voulais
donc m'excuser auprès des
professionnels si la structure de
cette brochure n'atteint pas le
niveau d'excellence.
Possédant peu d'archives, je
voudrais également insister sur le
fait que j'ai certainement omis de
citer des Hommes et des
Femmes qui ont fait le Gallia Club
de Lunel. Ils se reconnaitront
certainement et je leur adresse
sincèrement toutes mes excuses.
Longue vie au Gallia.
Jean-Pierre Zapata
DERNIERE MINUTE !
9 juillet 2066 : Les anciens
fêtent les 150 ans du Gallia
Damien Dugaret, Gabriel
Esparza, Sacha Garcia et Loris
Madrid préparent l'organisation
des festivités des 150 ans du
GCL. Cette bande de copains
soixantenaires, anciens U10 dans
les années 16, se souviennent
avoir participé au centenaire du
club. Ils n'ont pas oublié et
souhaitent que la fête des 150
ans soit aussi belle que celle des
100 ans. Pour tout
renseignement, merci de vous
connecter par télépathie avec
votre casque "Emotiv EPOC".
100 ans de revue de presse !
Centenaire du Gallia Club Lunel

Contenu connexe

Tendances

Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Orgerus Mairie
 
Ccfu guide asso-2016_17_bd
Ccfu guide asso-2016_17_bdCcfu guide asso-2016_17_bd
Ccfu guide asso-2016_17_bdYannickBourset
 
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttp
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttpSaintmarcquoi 36 octobre 2016 ttp
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttplesaintmarcquoi
 
Magazine été-2017
Magazine été-2017Magazine été-2017
Magazine été-2017Eric Joureau
 
L'Entre-nous Avril 2016
L'Entre-nous Avril 2016L'Entre-nous Avril 2016
L'Entre-nous Avril 2016aderm
 
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)Thibaut TATRY
 
Volume 23.4
Volume 23.4Volume 23.4
Volume 23.4aderm
 

Tendances (9)

Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
 
Nousty 07 web
Nousty 07 webNousty 07 web
Nousty 07 web
 
Gallia sport saint aunes
Gallia sport saint aunes Gallia sport saint aunes
Gallia sport saint aunes
 
Ccfu guide asso-2016_17_bd
Ccfu guide asso-2016_17_bdCcfu guide asso-2016_17_bd
Ccfu guide asso-2016_17_bd
 
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttp
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttpSaintmarcquoi 36 octobre 2016 ttp
Saintmarcquoi 36 octobre 2016 ttp
 
Magazine été-2017
Magazine été-2017Magazine été-2017
Magazine été-2017
 
L'Entre-nous Avril 2016
L'Entre-nous Avril 2016L'Entre-nous Avril 2016
L'Entre-nous Avril 2016
 
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)
Les échos du Rugby à 5 (novembre 2019)
 
Volume 23.4
Volume 23.4Volume 23.4
Volume 23.4
 

En vedette

Souvenirs baby-boomers
Souvenirs baby-boomersSouvenirs baby-boomers
Souvenirs baby-boomerslyago
 
La calidad de vida y la salud emocional
La calidad de vida y la salud emocionalLa calidad de vida y la salud emocional
La calidad de vida y la salud emocionalEuler
 
Ordinateur
OrdinateurOrdinateur
Ordinateurlyago
 
Hist de la educacion y sus procesos 2000
Hist de la educacion y sus procesos 2000Hist de la educacion y sus procesos 2000
Hist de la educacion y sus procesos 2000Euler
 
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billets
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billetsQuelques indications pour trouver des bons sujets de billets
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billetsleclercconseil
 
Las actitudes
Las actitudesLas actitudes
Las actitudesEuler
 
Invitation
InvitationInvitation
Invitationlyago
 
Diallo GuinéE CIRAD 2010
Diallo GuinéE CIRAD 2010Diallo GuinéE CIRAD 2010
Diallo GuinéE CIRAD 2010Mira Slavova
 
¿Que clase de amigo eres tú?
¿Que clase de amigo eres tú?¿Que clase de amigo eres tú?
¿Que clase de amigo eres tú?Israel Risco
 
Proyecto haarp
Proyecto haarpProyecto haarp
Proyecto haarpEuler
 
El cerebro y la realidad inmediata
El cerebro y la realidad inmediataEl cerebro y la realidad inmediata
El cerebro y la realidad inmediataEuler
 
Wpf et Silverlight
Wpf et SilverlightWpf et Silverlight
Wpf et SilverlightSimon Robic
 

En vedette (20)

Souvenirs baby-boomers
Souvenirs baby-boomersSouvenirs baby-boomers
Souvenirs baby-boomers
 
15 Estimacion
15 Estimacion15 Estimacion
15 Estimacion
 
La calidad de vida y la salud emocional
La calidad de vida y la salud emocionalLa calidad de vida y la salud emocional
La calidad de vida y la salud emocional
 
Ordinateur
OrdinateurOrdinateur
Ordinateur
 
Hist de la educacion y sus procesos 2000
Hist de la educacion y sus procesos 2000Hist de la educacion y sus procesos 2000
Hist de la educacion y sus procesos 2000
 
VIATIC.MOBILITE
VIATIC.MOBILITEVIATIC.MOBILITE
VIATIC.MOBILITE
 
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billets
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billetsQuelques indications pour trouver des bons sujets de billets
Quelques indications pour trouver des bons sujets de billets
 
Carteler a -
Carteler a -Carteler a -
Carteler a -
 
Las actitudes
Las actitudesLas actitudes
Las actitudes
 
Evangelización 2.0
Evangelización 2.0Evangelización 2.0
Evangelización 2.0
 
Zaragoza
ZaragozaZaragoza
Zaragoza
 
Invitation
InvitationInvitation
Invitation
 
Diallo GuinéE CIRAD 2010
Diallo GuinéE CIRAD 2010Diallo GuinéE CIRAD 2010
Diallo GuinéE CIRAD 2010
 
Mourey JFK2011
Mourey JFK2011Mourey JFK2011
Mourey JFK2011
 
¿Que clase de amigo eres tú?
¿Que clase de amigo eres tú?¿Que clase de amigo eres tú?
¿Que clase de amigo eres tú?
 
Proyecto haarp
Proyecto haarpProyecto haarp
Proyecto haarp
 
Caño cristales
Caño cristalesCaño cristales
Caño cristales
 
El cerebro y la realidad inmediata
El cerebro y la realidad inmediataEl cerebro y la realidad inmediata
El cerebro y la realidad inmediata
 
Wpf et Silverlight
Wpf et SilverlightWpf et Silverlight
Wpf et Silverlight
 
Cercle chromatique
Cercle chromatiqueCercle chromatique
Cercle chromatique
 

Centenaire du Gallia Club Lunel

  • 1.
  • 2.
  • 3. Lorsque Marcel Cases m’a demandé de participer au groupe de travail des 100 ans du Gallia, je ne pouvais pas refuser. En effet, je garde aujourd’hui de ce club, le souvenir de 12 années remplies d’émotions, de partages et de professionnalisme. Dans un football amateur moribond, le Gallia Club de Lunel doit rester encore une référence régionale tant son histoire est riche. Un club bâtisseur de talents qui depuis cent ans forme des milliers d’enfants. Un club qui, chaque décennie, produit des joueurs professionnels et même internationaux. Un club qui possède un potentiel public incroyable. Oui, Lunel est une ville de football. Le comité de pilotage a voulu, à l’occasion du centième anniversaire de sa création, faire une rétrospective de la saga du Gallia à travers la présente brochure. La découverte du contenu de cet ouvrage s'est fait au moyen de photos accompagnées de légendes explicatives, suivant la chronologie des grandes périodes de l’histoire du club. Au cours de ce siècle passé, ce sont des milliers d'hommes et de femmes qui ont oeuvré pour ce club. A travers cette brochure, nous avons certainement oublié des personnes qui ont fait l'histoire du Gallia, humblement, nous nous en excusons. J'espère que ce document illustré vous permettra de revivre la légende du Gallia Club de Lunel à travers le temps et les années. Rebondissons sur le passé, pour se projeter dans l'avenir. Bonne lecture. Jean-Pierre Zapata PREFACE Conception/réalisation/maquette : jpcoach@orange.fr ­ Rédaction : Jean­Pierre Zapata Crédit photos : Camille Soriano, Marie Brotons, archives Gallia. ­ Impression : contiprint SOMMAIRE 04 - 07 08 - 11 Les édito's Les années 1916 - 1936 Les années 1936 - 1956 Lacollection Panini du GCL Les années 1956 - 1966 100 ans de Présidence Les années 1966 - 197624 - 27 Les années 1976 - 198628 - 31 32 - 33 Les ex-pros du Gallia 34 - 37 Les années 1986 - 1996 16 - 17 100 ans de coaching38 - 39 Le Gallia et les jeunes40 - 43 Les années 1996 - 200644 - 47 48 - 51 100 ans de Palmares 18 - 21 22 - 23 12 - 15 52 - 53 55 Les années 2006 - 2016 100 ans de Presse PAGES
  • 4. Carole Delga, présidente de la Région LRMP, rappelle souvent que ce qui la fascine dans le sport, c’est son utilité sociale qui permet de faire grandir les valeurs de citoyenneté. Dans une grande région, forte de 1,35 millions de licenciés et de quelque 17 000 clubs, Carole Delga s’est engagée à accompagner et à favoriser la pratique sportive, facteur d’équilibre, de santé, d’épanouissement. Passionnée de randonnée pédestre, issue d’une terre de Rugby, la Présidente s’intéresse à tous les sports et au Football en particulier. A l’occasion des 100 ans du Gallia Club de Lunel, elle a souhaité associer la Région à cet évènement où le « vivre ensemble » sera à l’honneur, à travers une journée forte en échanges intergénérationnels. Elu récemment Conseiller Régional à ses côtés, j’ai eu le privilège de porter les couleurs du Gallia Club de Lunel à la fin des années soixante et dix. J’arborais à l’époque fièrement le maillot blanc et ceint d’un scapulaire noir, deux couleurs significatives pour un territoire fier de ces traditions camarguaises. A cette époque nous jouions sur un terrain en terre que nous appelions «l'annexe» et il m’est arrivé plus souvent qu’à mon tour, de regagner le domicile familial en parcourant à vélo après les matchs ou les entraînements, la dizaine de kilomètres qui séparent Lunel de Saint-Christol. Jean Luc Bergeon Conseiller Régional Maire de Saint-Christol LE MOT DU CONSEILLER REGIONAL C’est toujours avec plaisir que je m’adresse à ceux qui pratiquent le football car il évoque pour moi le temps où je chaussais les crampons. Cette joie est d’autant plus grande quand il s’agit du GALLIA, car à LUNEL, ce club est une véritable institution sportive et ce n’est que justice. Immédiatement, chacun a en tête les nombreux titres de gloire, passés ou présents, des équipes qui se sont hissées au plus haut niveau. De même sont associés à la renommée du GALLIA, les champions issus de son sein qui ont fait de belles carrières professionnelles, tels que AMOROS, CASTRO, CHARASSE, COSTE, FEHRAOUI, GIRAUDO, MAZZOLINI ou SIRVENT, jusqu’au petit dernier grand espoir de Montpellier Ellyes SKHIRI. Tout cela contribue à l’image et au renom de la ville de LUNEL. Je voudrais profiter de cette occasion pour rendre hommage au travail de fond effectué par le GALLIA, en particulier en direction de la jeunesse. Grâce au dévouement de nombreux bénévoles, le sport est une école de la vie où sont développés le goût de l’effort et l’esprit collectif qui font tant défaut à notre société. Votre action est aussi un moteur pour l’intégratrion sociale, véritable antidote à l’exclusion. Pour toutes ces raisons, le département de l’Hérault et Hérault Sport ont toujours aidé le GALLIA CLUB, le plus possible, dans la mesure de ses moyens en ces périodes de restriction budgétaire. A l’occasion du 100ème anniversaire du GALLIA CLUB, je souhaite longue vie à notre club phare, et je remercie tous les dirigeants et bénévoles pour leur travail au quotidien en faveur de notre jeunesse et de notre sport fétiche, le football. Claude Barral Vice-Président du Conseil Départemental de l’’Hérault. LE MOT DU VICE-PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'HERAULT
  • 5. LE MOT DU MAIRE DE LA VILLE DE LUNEL Le GALLIA CLUB DE LUNEL fête cette année son 100ème anniversaire. 100 ans d'amour pour le ballon rond qui a mobilisé tant de bénévoles, tant de dirigeants, tant d'éducateurs qui n'ont jamais compté ni leur temps, ni leur énergie. 100 ans de trophées, d’épopées façonnées de victoires et de défaites, de montées et de descentes. La vie d’un club est ainsi faîte. Celle du GALLIA est riche. Elle est dans l’ADN de notre commune. 100 années pendant lesquelles des milliers de jeunes Lunellois ont été formés aux valeurs sportives, dans ce sport d’équipe où la valeur individuelle n’a de sens que mise au service du collectif. 100 années durant lesquelles le GALLIA CLUB DE LUNEL a participé pleinement à la vie de la Cité Pescalune, tant dans le monde associatif que dans le monde scolaire. Bon anniversaire au GALLIA ! Claude Arnaud Maire de la ville de Lunel Président de la C.C du Pays de Lunel J’ai souvent dit que nous vivons actuellement un âge d’or du sport. En effet, jamais depuis l’antiquité le sport n’a occupé dans la société une place aussi importante que celle qui est la sienne aujourd’hui. Et le sport prend diverses formes, et celui qui bénéficie de la plus grande couverture médiatique, c’est le sport professionnel. Mais ce n’est pas lui le plus important, il n’est que la partie émergée de l’iceberg. Car pour moi, député, mais aussi Diplômé d’Etat en Judo et Natation, je considère le sport amateur, bénévole, comme le maillon le plus important de la chaîne. Ce sport amateur, sport populaire, sport pour tous, est celui qui fédère, qui réunit. Et à Lunel, comment ne pas citer le Gallia, institution centenaire, qui permet cette expression populaire ! Sans le Gallia, pas de formations, pas d’écoutes. Car les clubs amateurs permettent aussi et surtout la mixité sociale, en permettant l’expression du sport pour tous. Sport pour tous et réussite ! Car le Gallia a permis l’éclosion de talents ! Comment ne pas citer le jeune Ellyes Skhiri qui a commencé sa formation au Gallia à 4 ans et qui est aujourd’hui professionnel au MHSC. Fêter les 100 ans d’un club de football comme le Gallia, c’est une chance et un honneur pour moi. Patrick Vignal, Député de l’Hérault LE MOT DE MONSIEUR LE DEPUTE DE L'HERAULT
  • 6. LE MOT DU PRESIDENT DU GALLIA CLUB DE LUNEL Plus de 35 ans au sein du club, ce qui représente plus d'un tiers de la vie de l’association. J’ai vécu bien des évènements, joies des bons résultats et quelques détresses. J’ai accompagné bien des Présidents, j’ai assumé toutes les fonctions (dirigeant, éducateur, secrétaire, joueur) et à ce jour j’ai été tenu d’assurer la responsabilité de Président afin que vive le Gallia. J’ai vécu les transformations de notre monde amateur et bénévole. Je crains que cette lente modification nous écarte de la notion de service. Aussi avec quelques lignes qui doivent encourager les bonnes volontés, je voudrais remercier tous les bénévoles qui ont œuvré pour la longue existence du Gallia. N’oublions pas nos conjoints qui a leur manière ont apporté leurs concours, les municipalités et les partenaires qui ont maintenu leurs efforts pour apporter à la jeunesse une raison de s’exprimer au travers de notre sport, « le football ». Trouvons les ressources nécessaires pour poursuivre ce travail, cette vertu sociale. Marcel CASES Président du Gallia Club de Lunel Créé en 1916, le GALLIA CLUB de LUNEL va fêter ses 100 ans ! Affilié à la Fédération Française de Football le 1er Novembre 1919, le GALLIA CLUB de LUNEL est le 2ème Club de Football le plus ancien de tout le LANGUEDOC ROUSSILLON. 100 ans d’existence! Un évènement inoubliable dans la vie d’un Club, mais 100 ans d’existence c’est aussi une succession de bouleversements, de mutations, de drames et de joies mais peu importe, le GALLIA est toujours là. Des souvenirs, nombreux sont ceux qui en ont plein à l’esprit, mais les énumérer serait peut-être fastidieux et puis on en oublierait tellement. Alors 100 ans certes, mais ce n’est pas fini, les centaines de bonnes volontés qui se sont succédées pour faire vivre ce Club auront j’en suis sûr des successeurs qui le feront vivre encore longtemps. Mais pour l’instant que ce centième anniversaire soit placé sous le signe du souvenir certes mais surtout sous celui de la fête et de l’Amitié. Que cette fête connaisse un franc succès à la mesure de l’ambition et de l’enthousiasme qui animent tous ceux qui ont à cœur de servir ce Club emblématique. Au nom du Football Régional tout entier, MERCI à ceux qui se sont investi, s’investissent et s’investiront pour que ce Club ne vieillisse pas et continue à aller de l’avant au service de la Jeunesse en particulier mais aussi de tous les amoureux du Football. Maurice MARTIN Président de la LIGUE LANGUEDOC ROUSSILLON LE MOT DU PRESIDENT DE LA LIGUE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON
  • 7. LE MOT DE MANUEL AMOROS 538 matchs professionnels sous les couleurs des plus grands clubs français, 82 sélections en équipe de France A, il est la référence du Gallia Club de Lunel. Tout a vraiment démarré pour moi sous les couleurs du Gallia Club Lunellois dans lequel j’ai découvert le football entre 1972 et 1977. Le club du village, où j’étais si heureux de découvrir le plaisir de jouer avec les copains. Le GLC, c’est un état d’esprit, une ambiance, une atmosphère. Ces cinq années ont beaucoup compté pour moi au point d’être déterminantes pour mon avenir d’homme. Car, c’est à l’occasion d’une rencontre du Gallia Club, qu’Albert Muro m’a repéré. Cet Argentin, ancien attaquant du championnat de France et chargé de recruter des jeunes joueurs pour le compte de l’AS Monaco, s’était rendu à Lunel en réalité, pour observer un autre joueur club. Mais la persévérance des dirigeants lunellois a fini par convaincre Monsieur Muro, de repousser son retour vers la Principauté, afin d’assister à la rencontre suivante pour donner son avis sur un gamin intéressant. Ce gamin intéressant, c’était moi. A la fin du match, monsieur Muro s’est approché de moi et m’a proposé d’effectuer un stage à Monaco. Tout le monde connaît la suite Finalement, sans le GLC, ses dirigeants, ses éducateurs, tous bénévoles, je n’aurais pas vécu tous les grands moments durant ma carrière. Alors tout simplement, merci pour tout. Manuel AMOROS Mon Gallia à moi... Tu m'as accueilli les bras ouverts quand en 1984, blessé, ma carrière de joueur se terminait. Tu m'as fait confiance et grâce à toi, j'ai appris mon métier d'entraîneur. Tu étais un bon club de jeunes mais ton équipe fanion "végétait" en division d'honneur régionale, dans l'ombre du championnat de "Lunel ville". Tu as grandi doucement, tu t'es structuré. Tu as créé la 1ère section sportive de la région avec le collège Frédéric Mistral. Tes jeunes ont continué à progresser, certains rejoignant même un club professionnel. Et puis, ton équipe sénior est enfin montée en Division d’Honneur. Lorsque je t'ai retrouvé en 1998, tu n'avais pas beaucoup changé. Tu étais toujours le club ambitieux que j’avais laissé. Accédant au championnat de France Amateur, tu vivais tes plus belles années. Le public venait nombreux te soutenir au stade Fernand Brunel. Mais ton plus beau titre fut certainement celui de "meilleur club de jeunes" de la région en 2001.Tu étais connu et reconnu. Aujourd'hui, je garde le souvenir, de ces dirigeants-éducateurs dévoués et désireux de te rendre plus grand et plus fort, de ces joueurs portant fièrement tes couleurs, de ces liens d'amitié noués avec certains d'entre eux. Pour ton centenaire, je te souhaite de retrouver le lustre de tes jeunes années. Bon vent "GALLIA" et merci pour tout ce que tu m'as apporté. Bernard Blaquart LE MOT DE BERNARD BLAQUART
  • 8. La naissance du Gallia L'histoire commence dès 1912 avec la création de la première équipe de football à Lunel. Ses fondateurs avaient pour noms, Messieurs Raoul Ducailar, Jean Verdeille, Victor Triol, François Lavigne, Emile Dancan, Antoine Roux, Pierre Triol, Jean Peyre.... Le 02 octobre 1916, ils officialisent la création de l'équipe en déclarant en Préfecture de l'Hérault l'Association Gallia Club de Lunel. Celle-ci est enregistrée le 04 octobre 1916 sous le numéro 531 avec une parution au Journal Officiel du 11 octobre 1916. Monsieur Raoul Ducailar devient ainsi le premier Président du Gallia Club de Lunel. Le club est affilié à la FFF sous le numéro 152, en novembre 1919. Et depuis............... Fondé en 1916, le Gallia Club Lunel s’inscrit tout de suite dans la lignée des premiers grands clubs de la région comme le FC Sète, l’Olympique d’Alès, le SO Montpellier et le SC Nîmois. Dès la saison 1923-1924, le GC Lunel a l’honneur d’affronter ces clubs dans la très sélective Division d’Honneur du Sud-Est et ce, pendant quatre saisons. Le club se fait aussi remarquer en coupe de France avec notamment un 16ème de finale lors de l’édition 1924-1925 et un 32ème de finale lors de l’édition suivante. Malheureusement à la fin d’une saison 1926-1927 ratée, les Lunellois sont relégués et manquent ainsi le train pour faire évoluerle club vers le professionnalisme. 1916 -1936 Accession en Division d'Honneur Ligue du Sud Est Ducailar-Castel-Valentin1-Valentin2-Michel Devors-Figère-Barrau-Bres-Dumas-Aubert Saison 1920 - 1921 Saison 1920 - 1921
  • 9. Fernand Brunel dit "Nanan" Le stade de Lunel porte son nom mais très peu de personnes savent qui il était vraiment. Joueur formé au Gallia Club Lunel, ce jeune attaquant «Pescalune» né le 9 février 1907, était un réel espoir du ballon rond hexagonal. Il fut sélectionné très jeune à 19 ans en équipe de France. C’était le 18 avril 1926 à Toulouse pour y affronter le Portugal. Le Lunellois réussissait de manière admirable sa première cape en inscrivant deux des quatre buts (40ème et 65ème minutes), dans une rencontre remportée par l'équipe de France sur le score de 4 buts à 1. Cette performance lui ouvrit les portes du grand FC Sète où il signa la saison suivante. Malheureusement, il meurt le 11 mars 1927 victime d’une méningite foudroyante. Il mérite donc bien évidemment cette «distinction» afin que les Lunellois ne l'oublient jamais. Amphoux Arnassan Aubert Barrau Benac Bernston Bres F. Brunel G. Brunel Capdevielle Castel E. Dancan R. Ducailar Dumas Devors Figère Fontanieu Gagne Guilhem G. Kramer T. Kramer F. Lavigne Lauze Massoni Mader Michel Paul Peyre Planque Quentin Reboussin Riera Roumestan A. Roux Saint Leger Silabertti Trauchessec V. Triol P. Triol J. Valentin P. Valentin J. Verdeille Les tous premiers licenciés de la saga du Gallia Saison 1924 - 1925 Saison 1924 - 1925
  • 11. 1916 -1936 suite Avant le stade Fernand Brunel Entre 1920 et 1925, juste avant la deuxième guerre mondiale, à domicile, le Gallia évoluait sur le stade du Rouanet. Il se situait vers le pont de Vesse, à la place de l'école maternelle. Il avait été baptisé "Rouanet" car à proximité, se trouvait une pouzarangue (un puits à roue) qui servait à arroser le jardin de monsieur Boniface dit "Lafargue", le grand père du puisatier lunellois. Après la guerre, l'actuel synthétique (sans synthétique) deviendra le terrain officiel du Gallia avant la construction du pelousé actuel. Saison 1922 - Champion de 1ersérie du Languedoc Saison 1920 - 1921 Saison 1925 - 1926
  • 12. 1936 -1956 28 mai 1946 : Le Président du Gallia se distingue. Monsieur Abelly Président de la ligue du Sud- Est, remet à Monsieur Adrien Arnal, Président du Gallia, la médaille d'honneur de la Fédération Française de Football Association. Attribuée par le Ministre de l'Education Physique, cette médaille récompense "de longs et dévoués services rendus aux sports". 4 mai 1947 : et 1, et 2, et 3 zéro. Sur le stade du Pont Juvenal à Montpellier, le Gallia remporte la coupe du Languedoc en écrasant l'équipe de Bessan par 3 buts à 0. Cette finale s'est disputée devant plusieurs milliers de supporters déchaînés. Les joueurs pescalunes ont effectué un pressing très haut en mettant en place un bloc en 2-3-5, ne laissant aucun espoir à leurs adversaires du jour. L'équipe était composée de Gelly, Vesse, Bosc, Contrepas, Jovani, Itier, Dumas, Mazotta, Durand, Henry et Girard. De retour à Lunel, les joueurs furent arrêtés à l'entrée de la ville par des groupes de "socios". Ils furent contraints de leur remettre leurs tenues noires et blanches. Portés en triomphe jusqu'au café "Le Glacier" siège du club, ils fêteront cette coupe du Languedoc jusqu'au bout de la nuit. Mai 1948 : Les Pescalunes passent à côté. Le Gallia arrive pour la deuxième année consécutive en finale de la coupe du Languedoc. Ne voulant rien laisser au hasard et pour préparer cette finale de manière optimale, le président Arnal décide une mise au vert dans un hôtel proche de la ville. On ne saura jamais de quel vert (verre) il fut question tant la nuit fut chaude et c'est par une cuisante défaite 3 à 0 que les Pescalunes ont bu le calice jusqu'à la lie.
  • 13. Amouroux Aujoulat Aimard (E) Bechard Biancotto Bosc Brouillet Cabanis Calba Carnus Contrepas Coustaut Crespy Dalle Domenech Dumas Durand G Devot Ensuque Euzeby Fabre JL Giacomoni Gonzales Gagne Gelly Girard Henry Hugues Irlandès Itier Jovani Letierce Lombard Lorente Louis Mazzotta Michel Olivier J. Pascal A. Paul R. Panchon E. Pont Guillermo Raymond Reboul Scali Senglat Servière Saint Leger Soussy Touryier Tufféry Vedel Verre Vesse Veyssiere Les licenciés d'après guerre Saison 1933- 1934
  • 14.
  • 15. Aimé Crassous cadet Saison 1954 - 1955 1936 -1956 suite Aimé, dit « Nande » a débuté son aventure pescalune en 1950 dans les équipes de jeunes du Gallia avec les Triol, Ensuque, Mayannove, Vesse, Gonzalez, Gibert et autres figures lunelloises. Très vite, ce doué de la balle ronde se fait remarquer par sa technique au- dessus de la moyenne. A 17 ans, il intègre l’équipe première du club qu’il ne quittera plus qu’en 1963. Positionné comme « Inter Droit », il semait souvent le désarroi dans les défenses adverses avec son compère Galibert. Un de ses souvenirs les plus présents, est la finale en deux temps contre Hyères Champion du Sud Est. « Nous avions gagné le match aller en Arles sur le score de 1/0 et nous avions bon espoir d’arriver à nos fins pour le match retour à La Ciotat. Mais plein de choses "bizarres" se sont passées ce jour­ là et nous avons perdu 3/0 » nous avoue Nande. « Il y avait de très bons joueurs à cette époque au Gallia, qui auraient pu être professionnels. Personnellement j’ai sûrement loupé une carrière pro par naïveté. J’ai eu des clubs prestigieux comme St Etienne, Le Havre, Nancy et les clubs régionaux du Nîmes Olympique de Kader Firoud et du SOM par son émissaire secret de l’époque Toto Guérin qui me faisaient les yeux doux » Mais un contrat de « non sollicitation » signé à la va-vite à l’Olympique d’Alès, ne lui permet pas de faire cette carrière qui lui était promise. C’est finalement à Bollène, club phare du sud de la France à l’époque, où il signera avec un emploi à la clé. A 76 ans Aimé est toujours un passionné du ballon rond et il continue son œuvre en encadrant les petits U8 du Gallia Club Lunel. Aimé Crassous en cadets au Gallia Aimé Crassous : le petit prince du stade Brunel
  • 16. Ils sont devenus professionnels ! Elyes SKHIRIFethi MOHAD Antoine PREJET Collection du Gallia Grégory DUTILStéphane MAZZOLINIYassin EL AZZOUZIGérald MARTIN Christian COSTEJulien GIBERTLaurent CASTRO Serge CASINO Philippe SIRVENT Lionel GELLY David GIRAUDO Manuel AMOROS Kader FERHAOUI
  • 17. Né le 1 février 1962 Gallia : 1972 - 1977 Parcours professionnel AS Monaco Olympique de Marseille Olympique de Lyon 538 matchs INTERNATIONAL A 82 sélections A Manuel AMOROS Né le 17 décembre 1975 Gallia : 1984 - 2001 Parcours professionnel FC Wasquehal FC Sète 44 matchs Fethi MOHAD Né le 5 octobre 1972 Gallia : 1990 Parcours professionnel Nîmes OL FC Chateauroux Toulouse FC Raid Rover (Ecosse) Dundee United Panionos (Grèce) Antoine PREJET Né le 10 mai 1995 Gallia : 2001 -2003 Parcours professionnel Montpellier-Hérault SC 1er contrat pro : 2015 En cours de carrière Elyes SKHIRI Né le 7 novembre 1974 Gallia : 1986 -1989 Parcours professionnel Montpellier-Hérault SC Ol Alès Nîmes Olympique 102 matchs Gérald MARTIN Né le 13 Janvier 1983 Gallia : Années 90 Parcours professionnel Nîmes Olympique Pacy VCV SC Bastia 85 matchs Yassin EL AZZOUZI Né le 28 novembre 1966 Gallia : 1975 - 1981 Parcours professionnel A.J Auxerre FC Martigues Ol Marseille AC Ajaccio 242 matchs StéphaneMAZZOLINI Néle30 decembre1980 Gallia : 1990 - 2000 Parcours professionnel A.S St Etienne Racing Ferol (Espagne) FC Martigues St Raphael- Fréjus Nîmes Olympique 85 matchs GrégoryDUTIL Né le 11 décembre 1969 Gallia : 1978 -1986 Parcours professionnel MontpellierHSC-OlAlès Martigues - FC Istres SC Bastia - Ajaccio Creteil - Red Stars Perpignan. INTERNATIONALBeach 392 matchs Laurent CASTRO Né le 6 mai 1982 Gallia : 1988 - 2005 Parcours professionnel Nîmes Olympique FC Sète 9 matchs Lionel GELLY Né le 15 juin 1976 Gallia : 1986 - 2001 Parcours professionnel ES Wasquehal FC Martigues 35 matchs Julien GIBERT Né le 23 février 1946 Gallia : 1964 -1971 Parcours professionnel OlAlès - FC Sète Lille OSC - Stade Reims Laval - Thonon CS Chênois (Suisse) 429 matchs INTERNATIONALA 5 sélections - 2 buts Christian COSTE Né le 29 mars 1965 Gallia : 1974 - 1981 Parcours professionnel Montpellier HSC AS Cannes AS Saint-Etienne Red Star 93 511 matchs INTERNATIONALAlgérie 12 sélections Kader FERHAOUI Né le 18 février 1967 Gallia : 1980 - 1985 Parcours professionnel FC Annecy 57 matchs Serge CASINO Né le 3 février 1970 Gallia : 1986 - 1989 Parcours professionnel Olympique Alès Red Star 93 Academica (Portugal) SC Espinhao (Portugal) 329 matchs David GIRAUDO Né le 20 août 1965 Gallia : Années 1975 - 1983 Parcours professionnel Nîmes Olympique USL Dunkerque FC Mulhouse 210 matchs Philippe SIRVENT
  • 18. 1956 -1966 Fin des années 50, le football attire les foules C'est un véritable engouement que suscitent les clubs de football dans les années cinquante. Toutes les rencontres de Division d'honneur enregistrent la présence de milliers de spectateurs. Pour preuve, le dimanche 27 octobre 1957, ce sont 2206 spectateurs payants qui assistent au derby du Vidourle opposant l'US Sommières au Gallia. 22 mai 1960 : le Gallia loupe la dernière marche. Sur le terrain neutre de la Ciotat, malgré son but d'avance du match aller, à l'issue d'un match heurté et passionné, le Gallia rate l'accession en CFA. Battu nettement par Hyères 3 à 0 et accablé par le sort, les Pescalunes ont vu leurs rêves s'envoler au cours de cette finale qui opposait les deux meilleures formations de division d'honneur. Les 2046 spectateurs présents ont assisté à une rencontre âpre et émaillée d'incidents. La blessure du gardien de but Olivier, la sortie du demi-centre Coustaud (carton rouge) et le but refusé à Delhoum, ont certainement été préjudiciables aux noirs et blancs du Président Planchon. L'équipe du Gallia était composée de, Olivier, Fabre, Noguet, Dardi, Coustaut, Fontaine, Crassous, Ladet, Delhoum, Pellegrin et Lopez J. Entraîneur : Galibert. 20 janvier 1963 : Les Pescalunes atteignent les 32ème de finale de la coupe de France. Pour la première fois dans l'histoire du club, les protégés de l'entraîneur Reversat et du président Morel se qualifient pour les 32ème de la coupe reine. A Carcassonne, ils rencontrent l'équipe de Bergerac, malgré une rencontre disputée, ils s'inclinent 2 buts à 0. Ils sortent fiers et la tête haute de cette fabuleuse aventure. Match allercontre Hyères
  • 19. Armand Barbusse Bardy R. Barthe R. Bechard P. Boutavin Broussard Brouillet Campos Carnus Bardy Brunetti P. Camadini Cathala Cartayrade Chacornas Clamens Cluzel Coustaud G. Coustaud L. Couton R. Crassous F. Dakowski Deloun Domenech G. Fabre Cl. Fagot Faraj Fernandez Fontaine R. Founety Frizol R. Gabriel F. Galibert Gaszo Gebelin A. Gisclard Gleyse R. Graille Granier Grosso Guy A. Hugues Irlandes G. Jaume Jeanjean Kubla A. Lardet G. Lahoue Lenormand Letierce Lopez J. Lorenzi Lounes Maille F. Mathieu Maurel Moinier Mola Molinier G. Mosca Mouillas Muro Noguet Y. Olivier R Paul Pellergrin F. Perolari Pieyre A. Peyre Poitavin G. Pompidor Pouget A. Rebello Remezy Reynal L. Roche Soto Soubeyran Soussy Schwager Trebillon R. Tuffery G. Vacaresse Les licenciés 1956 - 1966 *Disposant de très peu d'archives, nous nous excusons pourles joueurs non cités
  • 20. Septembre 1962 : Georges Kramer n’est plus. Georges Kramer, un des plus talentueux footballeur de son époque est mort au volant de sa voiture alors qu’il venait à la rencontre Nîmes – Sedan. International Suisse, il fait les beaux jours du Gallia dans la fin des années 20 avant de gagner la coupe de France avec le SO Montpellier en 1929. Sa brutale disparition endeuille le monde du football et particulièrement la grande famille du Gallia.
  • 21. Francis présente fièrement la photo de sonéquipe De retour d’Algérie en 1959, Francis Gabriel l’ex. Vergèzois et Nîmois signe au Gallia lors de la saison 1960-1961. Il sera pendant trois saisons le « fer de lance » de l’attaque pescalune avec ses coéquipiers Jacky Lopez le gaucher et Maille. Lors de son passage au Gallia, Francis sera un atout majeur pour son entraîneur Reversat. Il marquera de nombreux buts au cours de son passage à Lunel et, comme le relate un journaliste de l’époque, «le Gallia peut compter sur son ange Gabriel». Nous avons rencontré Francis, chez lui à Aigues-Vives et c’est avec beaucoup d’émotions que nous sommes revenus dans les années soixante. "Le football de l’époque était bien différent de celui d’aujourd’hui" précise Francis. "Déjà on ne s’entraînait qu’une fois par semaine et dans les arènes. On ne devait même pas être 10 à la séance hebdomadaire puisque les « étrangers » et surtout les Sètois ne se déplaçaient pas. Il est vrai que les autoroutes n’existaient pas encore à l’époque," nous raconte l'ancien buteur. "Certains de mes coéquipiers étaient très forts techniquement et particulièrement notre inter­droit Gallibert, un sacré joueur qui n’avait jamais voulu passer « pro ». Nous jouions en WM et il y avait beaucoup plus d’espace que dans le football moderne" nous explique Francis. "Mon meilleur souvenir, est une victoire contre Pont St Esprit sur le score de 5 à 1 et devant 2500 personnes. J’avais réalisé un match plein en réalisant un doublé" nous précise Francis avec des yeux malicieux. "De mon passage au Gallia je garde le souvenir d’un grand club convivial, où j’ai été très bien accueilli, même si j’étais un transfuge de l’autre côté du Vidourle. Il existait dans cette ville de Lunel une ferveur populaire extraordinaire pour son club," affirme le goléador. A 78 ans, celui qui fut le cauchemar des défenses des années 60, vit une retraite paisible entouré de toute sa famille mais il reste toujours passionné par le ballon rond et la course camarguaise. Francis GABRIEL, le goléadordes années 60 Défense de fer avec Fontaine R. (N°6) 1956 -1966 suite
  • 22. 100 ans de Présidence ! Chers Amis, Il y a un siècle, quelques hommes décidaient de créer un club de football à Lunel. Au milieu d’un atroce conflit, ils voulaient mettre en avant les valeurs qui nous guident toujours, à savoir, respect, solidarité, convivialité. Quel symbole et quelle leçon d’espoir ! Au fil du temps, le club s’est structuré, a grandi, a porté et imposé les couleurs blanc et noir bien au­delà des frontières locales. Année après année, tous ses membres, des dirigeants(tes) aux joueurs(euses) en passant par les éducateurs(trices), n’ont cessé de former, d’éduquer de jeunes joueurs(euses) au travers de ces valeurs pour en faire des hommes et des femmes accomplis. Les victoires sportives sont belles, mais celle­ci reste la plus remarquable. Pour avoir eu l’honneur de présider le GCL pendant quelques années, je sais le courage, l’opiniâtreté et le sens des responsabilités de mes prédécesseurs et de mes successeurs que je salue au travers de ces quelques lignes. De toutes ces années, je ne retiens que les bons souvenirs, ils sont nombreux, et je souhaite de tout mon coeur que vous en amassiez le plus possible encore. Je voudrai aussi en profiter pour saluer les membres de toutes les autres associations de Lunel, car si nous ne pratiquons pas toujours le même sport, nous poursuivons le même but. J’aurais encore tant de choses à vous dire, mais JP coach m’a demandé de jouer simple. Un contrôle, une passe…….. Santé et amitiés à vous tous. Frédéric Paul. Frédéric PAUL, 12 années de Présidence et de références Joueur, dirigeant puis Président, Fédéric Paul aura tout connu avec le Gallia. Joueur, il gagne la première coupe de l'hérault en 1984, Président il accède pour la première fois dans l'histoire du club à un championnat national. Il est également le Président de l'équipe juniors qui accède en 1995 au 16ème de finale de la coupe Gambardella. Avec son compère Erik Martin, ils portent le Gallia Club vers les sommets. Frédéric PAUL, joueur des années 80 Frédéric PAUL, Président avec les deux légendes du football français, Manu AMOROS et Michel PLATINI, à l'occasion du 80ème anniversaire du club
  • 23. Années : 1916 - 1920 1er Président du Gallia Raoul DUCAILAR Années : 1920 -.......? L. MARTIN Années : 1931 -.......? Mr. FONTANIEU Années : 1940 - 1948 8 saisons Adrien ARNAL Années : 1951 - 1952 1 saison Années : 1953 - 1954 1 saison Années : 1958 - 1961 puis 1962 - 1964 5 saisons Années : 1967 - 1968 1/2 saison Années : 1990 - 1992 2 saisons Années : 2011 - 2015 Années : 1922 - 1925 3 saisons Années : 1954 - 1955 1 saison Années : 1961 - 1962 1 saison Années : 1967 - 1968 1/2 saison Années : 1981 - 1985 4 saisons Années : 1992 - 2004 12 saisons Années : 2016.............. Années : Années : 1955 - 1957 2 saisons Années : 1964 - 1965 1 saison Années : 1968 - 1974 6 saisons Années : 1985 - 1988 3 saisons Années : 2005 - 2006 2 saisons Années : 1952 - 1953 1 saison Années : 1958 - 1960 2 saisons Années : 1965 - 1967 2 saisons Années : 1975 - 1980 5 saisons Années : 1988 - 1990 2 saisons Années : 2007 - 2010 Jean BOUTANG Mr. RAYNAUD PLANCHON Dr. André ASSORIN Bernard CALCEI Frédéric RUIZ René CAPDEVIELLE Ernest FABRE René MOREL Diego SOTO Jacques TRIOL Frédéric PAUL Marcel CASES Aimé RAYMOND Jean FOURQUET René TABERNE Yves GREAU Alain GENER Thierry ALLAYAUD Mr. JARRAS Pierre CATHALA Raoul BRUN Marcel BOLLE Janick BARBUSSE Marc VALENTIN Années : 1980 - 1981 1 saison Jacques ROUVIERE
  • 24. 1966 -1976 Le Gallia change de cap Vers la fin des années 60, les dirigeants du Gallia souhaitent apporter un nouveau souffle au club. Il décide alors d’un projet sportif en misant et en développant la formation tout en s’appuyant sur l’équipe fanion pour être leadership de toute l'association. Le président Gréau engage comme entraîneur l’ex-international Georges Peyroche. C’est le début d’une nouvelle ère avec notamment l’éclosion du jeune attaquant Christian Coste. Georges et Jean-Pierre Irandes décèdent accidentellement Georges 45 ans et son fils Jean-Pierre 21 ans ont trouvé la mort brutalement au cours de l'année 72. Un père joueur de l'équipe fanion des années 53 et son fils titulaire de l'équipe 1971 ont laissé un grand vide dans la famille du Gallia. Ils avaient tous les deux un attachement réel à leur club pour lequel ils luttaient avec foi. Georges et Jean-Pierre avaient une qualité commune : La conviction. L'un et l'autre ne baissaient pas les bras lorsque'il fallait défendre les couleurs pescalunes et que ce soit dans l'adversité ou dans la réussite, ils donnaient toujours le meilleur d'eux-même. Une nouvelle race d'entraîneur Après une coupe du monde réussie en Suède en 1958, le football français va se professionnaliser. Georges Boulogne, Instructeur National de la méthodologie de l'enseignement aux entraîneurs de football, impose notamment aux clubs professionnels la mise en place de centres de formation et réforme la formation des entraîneurs. Visionnaire, il crée toute l'organisation technique notamment le corps des CTR et CTD. Dorénavant, tous les entraîneurs devront être diplômés et beaucoup d'entre-eux sont issus de l'éducation nationale. Le Gallia n'échappe pas à la règle et s'assure les services de Daniel Armand, entraîneur diplômé, transfuge de l'AS Béziers. Annie Cordy supportrice du Gallia Lors d'un déplacement à Bagnols en février 1967, les Pescalunes ont reçu l'appui de la dynamique Annie Cordy. La sympathique chanteuse populaire a promis à M. Raymond, vice-président du club, de "faire une grosse bise" et d'offrir à chaque joueur du Gallia une photo dédicacée si l'équipe gagne à Bagnols. Il paraît que certains joueurs ont demandé de doubler et même tripler cette prime assez particulière.
  • 25.
  • 26.
  • 27. 1966 -1976 suite S'il y a un personnage unique dans l'histoire des noirs et blancs, c'est bien de Jacky Viti qu'il s'agit. En effet, il reste la figure emblématique du club. Une véritable histoire d'amour qui dure depuis 53 ans. Plus d'un demi-siècle au service du Gallia, qui dit mieux ......... En 1962, il signe sa première licence de joueur dans l'équipe benjamin du Gallia. Malgré son petit gabarit il grandit très vite pour devenir titulaire en équipe fanion dès l'âge de 17 ans. Il débute comme ailier gauche. "Je me souviens encore de mon premier match au stade Jean Bouin contre le Nîmes olympique, mes coéquipiers avaient notamment pour nom, Georges Peyroche et Christian Coste" se remémore Jacky. Puis, il va reculer d'un cran au milieu de terrain pour devenir comme le surnomme un journaliste de l'époque, "le petit Giresse lunellois". Sous la houlette d'entraîneurs prestigieux comme Peyroche, Armand, Cabanis, Collinet, Vergely, Odasso, Ballester, Bernard et enfin Blaquart, avec humilité et surtout avec passion, il va beaucoup apprendre. "Aujourd'hui, les footballeurs n'ont plus cette passion que nous pouvions avoir, j'ai même écourté mon voyage de noces pour disputer la rencontre du dimanche" raconte Jacky avec un petit sourire. Au cours de sa longue et exemplaire carrière, Jacky garde de nombreuses images gravées à tout jamais. "Mon meilleur souvenir reste sans conteste notre victoire en coupe de l'Hérault à Palavas contre la Pointe Courte. Nous avions une équipe de copains et nous étions tous prêts à nous sacrifier pour le collectif. Ce jour­là, ce fut la victoire d'une équipe, d'un club et d'une ville" explique Jacky encore les yeux remplis d'émotions. En tant que joueur, Jacky côtoie des joueurs comme Amoros, Mazzolini, Coste, Odasso, Ferhaoui, Sirvent, Castro, Charbonnel, Blaquart, Devot et bien d'autres. "Mon plus triste souvenir est en septembre 1983, le décès de mon coéquipier Bernard Saura à l'issue du match. Le matin, il "décuvait" à la cave de Marsillargues et l'après­ midi malgré la grosse chaleur, il avait tenu à honorer sa place de titulaire". Tout au long de sa carrière, Jacky est un exemple de fair play. "En 17 ans de carrière, je n'ai jamais été expulsé malgré le football engagé de l'époque" commente Jacky. Après toutes ces années de loyaux services au club comme joueur, Jacky entamera une aussi longue et passionnante carrière d'éducateur, mais cela est une autre histoire...... Jacky Viti, 53 ans de fierté Jacky VITI conjugue la fidélité à tous les temps Le banc avec Jacky et Angel Garcia
  • 28. 1976 -1986 Une décennie de pépites Le travail de formation mis en place par le club à travers la compétence de ses entraîneurs et éducateurs porte ses fruits. Les meilleurs jeunes du Gallia intègrent les meilleurs clubs Français. Dès la saison 1977-1978, Manuel Amoros signe pour l'AS Monaco et débute une carrière exceptionnelle. Il est suivi par Kader Ferhaoui qui mute pour le Montpellier-Hérault de Monsieur Louis Nicollin. Stéphane Mazzolini est recruté par le célèbre entraîneur Guy Roux et s'en va rejoindre l'A.J Auxerre lors de la saison 1981. Serge Casino signe au FC Annecy et Philippe Sirvent incorpore le centre de formation du Nîmes Olympique. Qui dit mieux ? Le club remporte sa première coupe de l'Hérault Le 31 mai 1984 à Palavas, le Gallia gagne la coupe de l'Hérault en battant l'équipe de la Pointe Courte Sète sur le score de 3 buts à 1. Les hommes du Président Jacques Triol ramènent le trophée pour la première fois dans la cité pescalune. Le club prouve ainsi qu'il peut obtenir des résultats tout en privilégiant la formation. Bernard Blaquart rejoint le club C'est certainement le tournant le plus marquant dans l'organisation sportive que va connaître le club lors de la saison 84-85. Avec l'arrivée de l'ancien joueur professionnel des Girondins de Bordeaux, c'est une véritable mutation professionnelle que va vivre le club. Bernard Blaquard va s'appuyer sur l'existant et apporter sa touche de technicien pour grandir le club encore plus haut. Il crée notamment l'aménagement des horaires scolaires au collège pour les meilleurs jeunes de 11 à 14 ans. Les cadets découvrent le championnat national Lors de la saison 1985-1986, et pour la première fois dans l'histoire du club, une équipe de jeunes découvre le niveau national. C'est une réelle fierté dans la cité lunelloise et pour l'entraîneur Jean- Luc Ensuque de recevoir à Fernand Brunel les meilleurs centres de formation de clubs professionnels. Saison 1979-1980
  • 29.
  • 30. Septembre 1983, le Gallia en deuil Bernard Saura décède après un match La nouvelle du décès de Bernard Saura 33 ans, joueur de l'équipe première du Gallia a semé la consternation et une grande tristesse parmi le monde sportif du pays lunellois. Bernard a été pris d'un malaise à l'issue d'un match disputé au stade Fernand Brunel contre l'équipe de Vendargues. Joueur très apprécié pour sa gentillesse et son état d'esprit sportif, il avait accepté cette année, la responsabilité de l'équipe réserve.
  • 31. 1976 -1986 suite S'il y a une famille qui représente bien le symbole du Gallia Club de Lunel c’est bien la famille Skhiri. Pendant de longues années, Slem a été un des leaders incontestables de l’équipe pescalune. Il a tout gagné et a participé pleinement à la plénitude du club. Ses fils l’ont suivi dans ce sacerdoce footballistique. Ellyes, le plus jeune devient le seizième joueur professionnel formé au Gallia Club de Lunel. En 1970, à l’âge de 7 ans, Slem endosse son premier maillot noir et blanc dans les catégories poussins. Ce maillot, il le portera pendant 32 ans quand, en 2002, il décide de mettre un terme à sa carrière de joueur, une carrière exemplaire de fidélité et de loyauté. Au cours de ces nombreuses années, le solide défenseur pescalune n’aura fugué qu’une seule fois à l’âge de 18 ans. «J’avais été contacté par Monsieur Kader Firoud pour disputer une rencontre amicale contre l’OGC Nice. Ce jour­là, j’étais au marquage de l’international Daniel Bravo et cela s’était relativement bien passé. Mais pour finaliser ma signature, les dirigeants nîmois m’avaient demandé mon changement vers la nationalité française mais mon père n’avait pas été d’accord» explique Slem. A l’époque le nombre d’étrangers était limité à trois et le club nîmois avait déjà son quota. Au cours de cette période, Slem va être sollicité par plusieurs clubs comme Montpellier, Béziers ou Cannes. «Avec le recul, je regrette de n’avoir pas eu la chance d’être conseillé ou accompagné. Je prenais le train tout seul et je découvrais un monde inconnu pour moi». Finalement Slem signera à l’AS Béziers pour une demi-saison. Mais, très vite, "sa famille" lui manque et il retourne vers son club formateur qu’il ne quittera plus. Avec le Gallia, Slem a tout gagné : 4 coupes de l’Hérault, 3 coupes de la Ligue et toutes les accessions, du district au national. «De tous les trophées que nous avons remportés, le plus beau est certainement la première coupe de l’Hérault en 1984 à Palavas. Ce jour­là, nous avons ressenti qu’il se passait quelque­chose, non seulement au niveau du club mais également de la ville. Le club prenait une autre dimension et nous pouvions le voir à travers nos supporters pour lesquels nous étions devenus des idoles» précise Slem les yeux brillants. «Il y a eu aussi la montée en CFA2, nous étions une équipe de copains et nous passions beaucoup de temps ensemble». Lors de sa carrière pescalune, Slem a côtoyé de célèbres coéquipiers, comme les professionnels Amoros, Ferhaoui, Prejet, Mazzolini, Sirvent, Espeisse, Nono, Meilhac, Blaquart entre autres. «Mais celui qui m’a le plus marqué par ses qualités techniques, c’est incontestablement le Yougoslave Dragan Stokcovik, un sacré joueur de ballon. Egalement, et surtout par la proximité de nos postes, Bruno Devot et Thierry Lorenzo avec qui j’étais complice sur le terrain» précise Slem. Educateur, entraîneur, dirigeant, Slem a tout connu avec son club. Soldat exemplaire, le Gallia a toujours pu compter sur lui pour essuyer les tempêtes. Il reste pour tous ses coéquipiers, pour tous ceux qui l’ont croisé, une personne humble, compétente, toujours disponible pour les autres, bref, quelqu’un de bien. «Mon vœu le plus cher, serait de retrouver le Gallia a un niveau qu’il mérite, tant au niveau des jeunes que des séniors, un Gallia synonyme de famille, de partage et de respect, un Gallia où il fait bon vivre, mon vrai Gallia» conclut Slem. 1984, première coupe de l'hérault Slem Skhiri incarne l'image du Gallia
  • 32. Michel ODASSO Né le 21 octobre 1 947 Nîmes Olympique AS Monaco Décédé 210 matchs en pro Ludovic JEANNEL Né le 29 août 1 975 Nîmes Olympique Châteauroux Sedan Reims Brest 320 matchs en pro Marcel LEBORGNE Né le 09 septembre 1 931 Ol. Lyon Décédé 337 matchs en pro Grégory MEILHAC Né le 05 SEPTEMBRE 1 971 Nîmes Olympique FC Grenoble Panachaiki (Grèce) Harelbeke (Belgique) 35 matchs en pro Pierre MOSCA Né le 24 juillet 1 945 SO Montpellier AS Monaco 259 matchs en pro Stéphane DAKOWSKI Né le 29 juin 1 921 FC Sète Nîmes Olympique FC Nantes SC Bel Abbes (Algérie) International A (2 selections) 360 matchs en pro
  • 33. Bernard BLAQUART Né le 1 6 août 1 957 Girondins Bordeaux SC Toulon Stade Français 101 matchs en pro Alain ESPEISSE Né le 25 août 1 965 Nîmes Olympique FC Rouen 244 matchs en pro Bruno DEVOT Né le 11 décembre 1 956 Nîmes Olympique Olympique d'Alès 341 matchs en pro Jean-Jacques NONO Né le 03 janvier 1 965 Olympique de Lyon Montpellier HSC 145 matchs en pro Pascal FUGIER Né le 22 septembre 1 968 Ol. Lyon Montpellier HSC Ol. Marseille Stade Rennais 583 matchs en pro Luis SATORRA Né le 1 5 septembre 1 969 Sedan FC Amiens Châteauroux 274 matchs en pro Georges PEYROCHE Né le 22 janvier 1 937 AS St Etienne RC Strasbourg Lille OSC Nîmes Ol. 444 matchs en pro 3 sélections A Angélo HUGUES Né le 03 septembre 1 966 AS Monaco Ol. Lyon EA Guingamp SC Bastia 289 matchs en pro Tagro BALEGUHE Né le 23 mars 1 978 Nîmes Olympique Stade de Reims Ol. Marseille Sedan 168 matchs en pro Patrick CHAMP Né le 29 juin 1 954 Nîmes Olympique Ol. Alès 44 matchs en pro Ces ex.Professionnels devenus joueurs, éducateurs, entraîneurs du Gallia
  • 34. 1986 -1996 Une décennie exceptionnelle de trophées Le travail de tous les acteurs du Gallia qui depuis vingt ans s'investissent, est enfin récompensé. C'est tout simplement une montée en division d'honneur excellence (88), 3 coupes de l'hérault (84,89,94) et 3 coupes de la ligue (89,96,94). En dix ans un impressionnant palmarès auquel il faut ajouter un exceptionnel parcours de l'équipe juniors en coupe Gambardella (95) qui atteint les 16ème de finale, battue par l'Olympique de Marseille (1/2). Le club recrute ses "gladiators" C'est la période 'pro' nîmoise. Les responsables du club, sous les différentes présidences de Messieurs Triol, Gener, Barbusse, Calcéi et Paul recrutent de l'autre côté du Vidourle. Avec son recruteur Zé Soulas, c'est une pléiade de joueurs du Nîmes Olympique qui vient grossir les rangs pescalunes. Patrick Champ entraîneur (qui remplace Bernard Blaquart après 7 saisons passées au Gallia), Bruno Devot, Patrick Fiori, Michel Solas, Thierry Lorenzo, les frères Crespin, Montredon entre autres, sont les leaders de ces équipes couronnées de succès. 1992/1993 : la valse des entraîneurs Une saison qui sera marquée par les nombreuses restructurations au sein du club. Le nouveau Président Frédéric Paul, son manager général Erik Martin, les membres du Comité Directeur seront intransigeants sur les performances demandées à l'encadrement technique. Au cours de cette même année, trois entraîneurs vont se succéder à la tête de l'équipe fanion (Champ, Orsoni, Peyroche) et le responsable technique Delprat sera remercié en cours de saison. Le Gallia pend la crémaillère Le 5 septembre 1991, Claude Barral Maire de Lunel, inaugure le club house du Gallia dans l'enceinte du stade Fernand Brunel. Le siège est construit bénévolement par les corps de métiers des dirigeants de l'époque.
  • 35.
  • 36. Le palmarès de la décennie (1986 - 1996) 1988 : Accession Division d'Honneur Excellence Président : Alain GENER Entraîneur : Bernard BLAQUART 1989 : 1 coupe de l'Hérault et 1 coupe Ligue Président : Janick BARBUSSE Entraîneur : Bernard BLAQUART 1993 : 1 coupe de la Ligue Président : Frédéric PAUL Entraîneurs : Georges PEYROCHE/ Dominique ORSONI 1994 : 1 coupe de la Ligue Président : Frédéric PAUL Entraîneur : Marcel LEBORGNE 1995 : 16ème de finale Gambardella Président : Frédéric PAUL Entraîneurs : J.Pierre ZAPATA/J.Paul BOSCH Bête noire ou Bonne étoile ? Les responsables du Nîmes Olympique ont dû se poser cette question lorsqu'ils ont appris que le tirage au sort pour le 6ème tour de la coupe de France leur avait désigné le Gallia Club de Lunel. En effet, quelques mois auparavant en janvier 1995, l'équipe juniors nîmoise composée des Allibert, Zugna, Jeunechamp, Sakho, Girard, Gervais, Jeannel, Castiello entre autres, était sortie de la coupe Gambardella en 64ème de finale par les juniors Pescalunes. C'est donc, pas rassurés, que les professionnels du Nîmes Olympique se présentaient en novembre 95 au stade Fernand Brunel pour affronter l'équipe première du Gallia. Mais cette fois "dame coupe" avait changé de camp. En effet, à 10 minutes de la fin du match, alors que le Gallia menait par 2 buts à 0, le tir puissant de Fabrice Gelly s'écrasait sur la transversale du gardien nîmois. Ce fut le tournant du match, car après que les Nîmois aient réduit la marque, l'arbitre de la rencontre, offrait à la 97ème minute un pénalty imaginaire et un carton rouge pour les Pescalunes qui s'effondraient dans les prolongations. Cette année-là, en 1996, le Nîmes Olympique disputait sa finale contre l'AJ Auxerre. Il y a 20 ans.....
  • 37. 1986 -1996 suite Bruno Devot est bien la personne qui incarne le professionnalisme jusqu’au bout des pieds. Il reste un de ces « ex pros » passés au Gallia, l’un des plus capés, avec ses 341 matchs disputés au plus haut niveau. Pourtant il n’a connu que 2 clubs, l’Olympique d’Alès et le Nîmes Olympique. Il débute sa carrière en 1973 chez les crocodiles nîmois, pour la terminer en 1987, entrecoupée d’une aventure de trois saisons en pays cévenol. Originaire de la plaine du Vidourle, Bruno n’a jamais voulu quitter la région et ce, malgré de nombreuses sollicitations. « A l’âge de 30 ans j’étais en fin de contrat avec le Nîmes Olympique, le président de l’époque, Monsieur Calabro venait nous annoncer son départ et nous ne connaissions pas du tout l’avenir du club. J’aurais pu signer à Dunkerque qui me proposait un contrat intéressant mais j’étais trop attaché à ma région pour accepter. C’est Zéphirin Solas, le recruteur du Gallia qui m’a convaincu de rejoindre la cité pescalune». Bruno intègre l’office départemental des sports de l’Hérault. En 1989, il est détaché au Gallia Club de Lunel où Il va prendre en charge la responsabilité de la création de classes Foot-Etudes en partenariat avec le collège Frédéric Mistral. « A mon arrivée au club, j’ai été impressionné mais pas surpris par la sérieuse organisation sportive mise en place par l’entraîneur général de l’époque, un certain Bernard Blaquart» précise Bruno et rajoute «J’ai trouvé là un club très professionnel avec des dirigeants compétents et responsables». Pendant 7 saisons avec son compère Skhiri, Bruno est la garantie «sécurité» de l’axe central de la défense des Pescalunes. Capitaine de l’équipe, et sous sa houlette, l’équipe lunelloise va rafler plusieurs trophées et titres avec notamment l’accession si attendue en Division d’Honneur Excellence. «J’ai partagé toutes ces victoires avec des joueurs de qualité mais notre force provenait également d’un état esprit irréprochable. Nous étions une famille avec une véritable identité et nous avions du mal à nous quitter le dimanche après les matchs» raconte Bruno et rajoute «Mon attachement au club m’ordonnait une implication sans limite dans mes fonctions au club». Lors de la saison 94-95, Bruno met un terme à sa carrière de joueur pour prendre les rênes de l’équipe fanion du Gallia comme entraîneur général. Malgré deux excellentes saisons, il rate de peu la montée en CFA2. «J’en garde tout de même un très bon souvenir, avec de très bons joueurs qui avaient été mes coéquipiers pendant des années mais cela impliquait un management assez particulier» notifie Bruno. Aujourd’hui, Bruno apporte tout son professionnalisme aux services des sapeurs-pompiers de la ville de Lunel mais il garde toujours un œil avisé sur son club. «Il est vraiment dommage et triste de constater les difficultés que rencontre le Gallia actuellement» relate Bruno. Bruno restera dans la mémoire des supporters le professionnel du football amateur. Un leadership pour les noir et blanc Bruno DEVOTle professionnel dans l'âme
  • 38. 1965 - 1968 1972 - 1975 6 saisons Daniel ARMAND 1975 - 1978 3 saisons Michel BALLESTER 1978 - 1979 1 saison Jean-Paul COLINET 1979 - 1980 1 saison Jean-Claude VERGELY 1981 - 1984 3 saisons Jean-Louis BERNARD 1996 - 1997 1 saison Paul BOISSIERE 1984 - 1991 1998 - 2004 13 saisons Bernard BLAQUART 2013 - 2014 1 saison Jean-Paul BOSCH 2010 - 2012 2 saisons Philippe SIRVENT 2012 - 2014 2 saisons Brice BARRANDON Jacques Gallibert Daniel Armand
  • 39. 1968 - 1972 1992 - 1993 5 saisons Georges PEYROCHE 1980 - 1981 1 saison Michel ODASSO 1991 - 1992 1 saison Patrick CHAMP 1993 - 1994 1 saison Marcel LEBORGNE 1994 - 1996 2 saisons Bruno DEVOT 2014 - 2015 1 saison Philippe SANCHEZ 1957 - 1962 5 saisons Jacques GALIBERT 1955 - 1956 1 saison Léon LAHOUE 1953 - 1955 2 saisons Mr. AIMARD 1956 - 1957 1 saison Stéphane DAKOWSKI 1952 - 1953 1 saison Mr. PONT 1923 - 1927 4 saisons Georges KRAMER 2015 - 2016 En cours Sylvain FIORENTINO 2004 - 2006 2 saisons Pascal FUGIER 100 ans de Coaching ! 1962 - 1965 3 saisons Mr. REVERSAT Georges Peyroche Bernard Blaquart Bruno Devot 2007 - 2009 2 saisons Luis SATORA
  • 40. Le Gallia un club bâtisseur de talents !
  • 41.
  • 42.
  • 43.
  • 44. 1996 -2006 1998 - 1999 : le retour de Bernard Blaquart Après une escapade vers Montluçon, l'Entente Nord Lozère et Vergèze, l'inévitable Bernard Blaquart retrouve son Gallia. Malgré son accession en CFA2 avec les voisins de la cité pétillante, il n'hésite pas à relever le défi que lui proposent les dirigeants pescalunes. L'objectif affiché et affirmé pour cette saison 98/99 est la montée en championnat National. Une nouvelle génération de crocodiles Le club lunellois a depuis toujours, attiré les joueurs du Nîmes Olympique. En effet, au cours de cette décennie les ex-crocos Sirvent, Espeisse, Goyet, Adams, Tejedor, Meilhac, Vandamme ont rejoint le club pescalune pour une nouvelle aventure et remplacer les Devot, Solas, Fiori, Crespin, Lorenzo de l'ancienne génération. Du côté de l'Hérault également. Avec ses bons résultats et sa situation géographique avantageuse, le Gallia attire de plus en plus les meilleurs joueurs de la région. Les frères Martin, Dikoumé, Bernard, Elme, Gimenez, Manucchi, Bau, Samaritano Scala etc. renversent la tendance géographique du recrutement pescalune. L'année 1999 consacre enfin le Gallia. A l'issue d'une saison exceptionnelle avec en poche, une coupe de l'Hérault et un titre de Champion de DHE, les Pescalunes voient enfin s'ouvrir les portes du championnat national pour la première fois dans l'histoire du club. Malgré un "couac" lors de la première journée de championnat, les équipiers d'Alain Espeisse ont réalisé un presque sans faute au cours de cette saison. En osmose avec ses nombreux supporters, le club a connu une année riche en émotion qui restera longtemps dans les mémoires. MohadetGibertsignent"Pro" Une satisfaction et une fierté pour l'école de football du Gallia avec la signature pour le club professionnel de Wasquehal (ligue 2) des deux purs produits pescalunes. Féthi Mohad et Julien Gibert, issus de la même promotion, ont fait toute leur formation de footballeur au Gallia depuis les catégories poussins et pupilles. Coupe de l'hérault 1999 Groupe 1997 - 1998 2001 - 2002
  • 45. 1999 - 2000 Groupe 1996 - 1997
  • 46.
  • 47. 1996 -2006 suite En provenance du club voisin de Lunel-Viel, Julien intègre la catégorie pupilles du Gallia en 1986. «A l’époque, j’ai 10 ans lorsque le club me recrute. Je réalise un rêve d’enfant, je rejoins le meilleur club amateur de la région.» déclare Julien. Il vit son club passionnément, il ira jusqu’à cirer les chaussures des joueurs de l’équipe fanion. «Tout petit, j’ai eu la chance que l'on m'ouvre la porte des vestiaires de l’équipe première et j’assistais aux causeries d’avant­match. Les joueurs étaient mes stars et tout cela grâce à monsieur Solas» explique Julien. Sa grande passion pour le football et son engagement envers «son club» lui permettent d’intégrer rapidement la grande famille du Gallia. «A l’âge de 12 ans, j’incorpore la toute nouvelle structure sportive des classes à horaires aménagés mise en place par Bernard Blaquart». précise Julien. Très jeune, il incorpore le staff technique et insuffle sa passion envers les plus petits pescalunes. Pas souvent titulaire dans les équipes premières des catégories «jeunes», Julien ne lâche rien et continue de travailler de manière pugnace. Une grave blessure lors de la saison 91- 92, l’oblige à rester en fauteuil roulant pendant une année entière. Julien reprend sa passion en catégorie juniors mais rencontre une concurrence exceptionnelle pour le poste de gardien de but. Pendant 2 ans, Julien ne joue pas beaucoup mais comme à son habitude il continue à s’accrocher et à se battre contre sa destinée et lors de sa troisième année juniors, c’est le déclic. «Cette année­là, grâce à la confiance du Zap, je m’affirme comme titulaire. Puis arrive le parcours en Gambardella et ce fabuleux match contre Ol Alès lors du 5ème tour. Ce jour­là, j’ai l’impression d’être invincible et qu’il ne pouvait rien m’arriver» exprime Julien. A partir de là, tout s’enchaîne vite et Julien délivre des matchs de très haut niveau. «Ce parcours en coupe reste encore aujourd’hui l’un des plus beaux moments de ma carrière. Il existait dans ce groupe, un peu de qualité mais surtout une amitié, un état d’esprit exceptionnel qui nous ont permis de réaliser des matchs au­ dessus de notre valeur» confirme Julien. «C’est aussi la rencontre avec un homme pour qui je garde beaucoup de respect et une amitié profonde et qui m’a permis de me réaliser en tant que footballeur. Il se reconnaîtra». Dès la saison 95/96, Julien intègre le groupe DHE comme doublure de Patrick Fiori sous les ordres de Bruno Devot, et dès la saison suivante, il est propulsé gardien N°1 de l’équipe fanion. Avec le retour de Bernard Blaquart en 1998, Julien connaît la première montée historique du Gallia en championnat national. «Cela reste un grand souvenir car le club attendait cette accession depuis longtemps et je suis fier d’y avoir participé» précise Julien. Après trois saisons de CFA 2 et un brassard de capitaine, Julien décide de quitter le club pour tenter "son" aventure professionnelle. Il signe pour le club de Wasquehal en ligue 2 et rejoint son coéquipier Féthi Mohad parti un an plus tôt. «J’ai dû effectuer 2 essais avant de signer, Bernard Blaquart était la seule personne au courant. Je le remercie d’ailleurs encore de m’avoir permis d’y participer». confesse Julien. Comme à son accoutumée il devient très vite titulaire. Il permet à son club quelques exploits en coupe de France et toujours aux penaltys en éliminant le Monaco de Didier Deschamps. Ensuite ce sera le FC Martigues, Port- la-Nouvelle pour finir sa carrière à Fréjus. Aujourd’hui, Julien le passionné est toujours dans le football, entraîneur des gardiens de but de Montpellier- Hérault, il transmet toute son expérience et toute sa flamme aux nouvelles générations. «Le Gallia, c’est pour moi 16 années merveilleuses avec des personnes formidables, éducateurs, joueurs, dirigeants, bénévoles. Le Gallia reste pour moi un club formateur, historique avec des valeurs humaines. Certaines personnes comme, Mr. Blaquart, Mr. Mailhet, Mr. Paul, Mr. Solas, Mr. Zapata m’ont particulièrement marqués, mais je n’oublie pas aussi toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont fait le Gallia,..... mon club». La belle histoire de Julien Gibert Julien prépare les futurs gardiens de but du Montpellier-Hérault
  • 48. COUPE DE LA LIGUE 1989 1993 1994 COUPE DE LA LIGUE ESPOIRS 1998 2001 COUPE DE L'HERAULT 1984 1989 1994 1999 COUPE DE FRANCE 1925 16ème 1926 32ème 2001 32ème 1923 1947 TITRES DE CHAMPION CHAMPION 1er DIVISION DISTRICT CHAMPION DISTRICT HONNEUR1957 1966 1970 1988 CHAMPION HONNEUR REGIONALE 1999 CHAMPION HONNEUR EXCELLENCE 100 ans de Trophées Seniors ! 2005 32ème 1947
  • 49. 100 ans de Trophées chez les Jeunes ! 4 COUPES DE LA LIGUE 6 COUPES DE L'HERAULT 25 TITRES DE CHAMPION 1997 2000 2001 2011 1981 1982 1992 1993 1996 CADETS JUNIORS CADETS PUPILLES CADETS 1 COUPE LANGUEDOC 1975 POUSSINS 19961983 1986 1998 1999 2016 U 19
  • 50.
  • 51. Autres distinctions ! LES MEDAILLES D'ARGENT DU DISTRICT DE L'HERAULT Jacky VITI 1983 Marcel CASES 1984 Michel PEYRIAT 1994 LES MEDAILLES D'OR DU DISTRICT DE L'HERAULT Camille SORIANO 1984 Jacky VITI 1988 Jean TRAUCHESSEC 1991 Jean VIDAL 1991 Marcel CASES 1995 LES MEDAILLES D'ARGENT DE LA LIGUE Camille SORIANO 1990 Jacky VITI 1994 1985 Plaquette Honneur F.F.F 1993 Plaquette Honneur District Hérault 1996 2ème meilleur Club Jeunes de la Ligue 2001 Meilleur Club Jeunes de la Ligue Le Gallia Club de Lunel fête cette année ses 100 ans, un très bel âge pour celui qui fait partie des tous premiers grands clubs de l’Hérault comme le F.C. de Sète et le Montpellier-Hérault HSC, et du Languedoc-Roussillon. Fort de ses 305 licenciés, le club, champion de Division d’Honneur en 1999, a tutoyé le niveau national et évolué sept saisons en CFA2 pour se stabiliser ensuite à l’échelon régional. De grands joueurs, pour certains internationaux, sont passés dans ce club prestigieux ; je citerai entre autres, parmi ceux les plus connus et non des moindres, Fernand BRUNEL, dont le stade pescalune porte fièrement le nom et où se disputent toutes les rencontres des équipes du club, Christian COSTE, Manuel AMOROS, Abdelkader FERAHOUI, plus connu sous le nom de Kader FERAHOUI, Pascal FUGIER, ces deux derniers ayant évolué ensemble au MONTPELLIER HERAULT SPORTING CLUB. Kader a d’ailleurs repris en 2004 une licence de joueur au Gallia, par amitié pour l’entraîneur d’alors, qui n’était autre que Pascal FUGIER. Hormis les seniors féminines et les vétérans, toutes les catégories, des moins de 6 ans aux seniors, sont représentées, soit une vingtaine d’équipes et tous aiment à se retrouver en semaine et les week-ends sur les terrains, menés par une équipe dirigeante de bénévoles enthousiastes. Que dire du palmarès du club ? Le Gallia, en Seniors, a brandi à quatre reprises le trophée de la Coupe de l’Hérault, a gagné une Coupe du Languedoc et trois Coupes de la Ligue Languedoc-Roussillon, sans oublier les Jeunes qui ont à leur compteur cinq Coupes de l’Hérault et 4 Coupes de Ligue et pour lesquels le club ne ménage pas non plus ses efforts. Je souhaite au Gallia Club de Lunel un joyeux anniversaire, qu’il fasse briller pour les prochaines années le nom de cette ville au plus niveau régional, et je l’espère, pourquoi pas, au niveau national ! Jean-Claude PRINTANT. Président du District de l’Hérault de Football MEDAILLE D'OR DE LA LIGUE Marcel CASES 2010 MEDAILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Marcel CASES 1994 LE MOT DU PRESIDENT DU DISTRICT DE L'HERAULT
  • 52. 2006 - 2016 Le Gallia : un club qui aime les coupes Lors de ces 5 dernières saisons, on peut dire que le Gallia a été performant lors de ces compétitions organisées par la ligue ou le district. Les U15 ont disputé 2 finales de la coupe de l'Hérault (2011 et 2012) et une finale de la coupe de la ligue (2011). Les U19 remportent 1 coupe de la ligue (2011) et 1 coupe de l'Hérault (2016). Quant aux seniors ils atteignent 2 finales de la coupe de la ligue 2011 et 2012. Les anciens prennent les rênes Lors de la saison 2014-2015, sous la présidence de Frédéric Ruiz, ce sont des anciens joueurs de l'équipe fanion qui s'investissent dans le staff technique du club. Philippe Sanchez et Jérôme Crespin, les deux ex. attaquants et buteurs des années 90 sont désignés coachs de l'équipe de DHR, alors que le "toujours là" Slem Shkiri est l'entraîneur de la catégorie U19. Les entraîneurs jouent à la chaise musicale Au cours de cette décennie, pas moins de 7 entraîneurs se sont succédés à la tête de l'équipe fanion. Pascal Fugier, Luis Satora, Philippe Sirvent, Brice Barandon Jean-Paul Bosch, Philippe Sanchez et enfin Sylvain Fiorentino ont dirigé l'équipe première du Gallia. Le Gallia à la mode féminin avec Marine Pervier Depuis quelques années, et grâce aux excellents résultats des équipes de France féminines, les filles prennent de plus en plus position dans le milieu du football moderne. Le Gallia n'a pas échappé à ce phénomène. Depuis 3 saisons, les responsables du club se sont attachés des services de Marine Pervier comme éducatrice chez les équipes de jeunes et particulièrement avec les classes à horaires aménagés. Marine est aussi à l'aise dans sa pédagogie que pour démontrer les gestes techniques dans les séances qu'elle propose. Il faut savoir que Marine est la titulaire indiscutable du milieu de terrain de l'équipe de Nîmes métropoles qui évolue en Première Division du championnat de France féminin et que tous les week-ends, elle affronte les plus grands clubs de l'hexagone comme le PSG, Lyon ou Montpellier.
  • 53. Malgré sa naissance chez les "Gones" en 1965, Philippe est certainement le plus Pescalune de tous les Lunellois. Respectueux de la ville qui l'a vu grandir, Philippe n'a pas hésité à rejoindre son club formateur dès la fin de sa carrière professionnelle. Au Gallia, Il débute en 1975 en catégorie poussins avec laquelle il remporte la coupe du Languedoc. En 1983 il est recruté par le Nîmes Olympique dont il sera le gladiator au cœur d'or pendant 11 saisons. Après un passage à Dunkerque et Mulhouse, il met un terme après 15 années de professionnalisme et plus de 200 matchs disputés. Lors de la saison 97-98, il ne reste pas indifférent à l'appel des dirigeants du Gallia, il revient chez lui dans sa ville, dans sa famille. Joueur avec l'équipe fanion, il commence sa formation d'éducateurs avec les petits du Gallia, pour prendre en charge l'équipe fanion lors de la saison 2010. Il n'a pas changé, son bonheur à lui, ce sont ses racines, sa famille, sa ville et son club. Toujours très discret, il nous confie : " Mon aventure d'entraîneur au Gallia n'a pas été un long fleuve tranquille. Je n'ai pas eu et je le regrette les résultats que j'aurais souhaités, malgré une finale de la coupe de la ligue en 2011. Mais l'honneur d'être encore là après avoir été poussin au club, l'a emporté sur tout le reste" avoue Philippe "La joie de retrouver de vieux copains, le plaisir de côtoyer des personnes généreuses et passionnées, des sensations retrouvées et l'odeur de mon enfance suffisent à mon bonheur. Tous ces souvenirs resteront et je les dois au GCL. Je souhaite du fond du cœur, une longue vie à notre club" en termine Philippe. Philippe ne changera décidément pas, humble il est parti, humble il est revenu. Philippe Sirvent, le pescalune au coeurd'or
  • 54. REMERCIEMENTSLe Président Marcel Cases, le Comité d'Organisation du Centenaire adressent leurs remerciements à la Municipalité de la ville de Lunel, le Département de l'Hérault, la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, à tous les Partenaires ou Sponsors, pour l'excellent accueil qu'ils nous ont réservé et sans lesquels cette brochure n'aurait pu être réalisée. Mille excuses En 2016, le Gallia est devenu un club centenaire et il me paraissait obligatoire de laisser une trace écrite de cet anniversaire. C'est avec beaucoup d'humilité, que j'ai voulu relever ce défi n'étant pas un professionnel de la littérature et de l'infographie. Je voulais donc m'excuser auprès des professionnels si la structure de cette brochure n'atteint pas le niveau d'excellence. Possédant peu d'archives, je voudrais également insister sur le fait que j'ai certainement omis de citer des Hommes et des Femmes qui ont fait le Gallia Club de Lunel. Ils se reconnaitront certainement et je leur adresse sincèrement toutes mes excuses. Longue vie au Gallia. Jean-Pierre Zapata DERNIERE MINUTE ! 9 juillet 2066 : Les anciens fêtent les 150 ans du Gallia Damien Dugaret, Gabriel Esparza, Sacha Garcia et Loris Madrid préparent l'organisation des festivités des 150 ans du GCL. Cette bande de copains soixantenaires, anciens U10 dans les années 16, se souviennent avoir participé au centenaire du club. Ils n'ont pas oublié et souhaitent que la fête des 150 ans soit aussi belle que celle des 100 ans. Pour tout renseignement, merci de vous connecter par télépathie avec votre casque "Emotiv EPOC".
  • 55. 100 ans de revue de presse !