SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
06JANVIER 2019
Magazine
Au cœur de l’excellence médicale
ZOOM SUR
LA DIALYSE, NOTRE NOUVELLE OFFRE DE SOINS
DÉVELOPPEMENT
LES NOUVELLES ACQUISITIONS
ALMAVIVA SANTÉ S’EXPORTE
SPÉCIAL TRAVAUX
NOS ÉTABLISSEMENTS S’EMBELLISSENT
EN TOUTES LETTRES
CERTIFICATIONS
CLINIQUES ACTUS
Meilleurs
vœux
INITIATIVES
INNOVATIONS
créditd’image:©EREMEARCHITECTURE
Bruno MARIE
Président Almaviva Santé
Edito
Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose
notre premier rendez-vous, celui de votre Magazine,
celui de toutes les informations sur notre groupe, son
développement, ses innovations, ses projets, toutes ces
actualités que je vous laisse découvrir.
C’est sur la dialyse que nous consacrons le Zoom de cette
édition pour mieux appréhender notre nouvelle offre de
soins pour une prise en charge spécifique de nos patients
en Ile-de-France comme en Région Sud.
Nouvelle offre de soins, notamment au cœur des trois nouveaux établissements
d’hémodialyse qui rejoignent notre groupe.
Et plus encore, dans notre dynamique d’acquisitions, Almaviva Santé s’exporte chez
le principal acteur chirurgical privé du Québec.
Ne manquez pas le volet sur les certifications de chaque établissement, une mise en
lumière de cet « examen de passage » incontournable pour la qualité des soins et la
sécurité de tous nos patients.
Je ne commencerai pas cette nouvelle année sans féliciter toutes nos équipes et
présenter à chacun d’entre vous mes vœux les meilleurs pour 2019.
Très bonne lecture
J A N V I E R 2 0 1 9 03
ZOOM SUR
LA DIALYSE, NOTRE NOUVELLE OFFRE DE SOINS
Avec le rachat du groupe Médifutur et ses trois sites disposants d’une activité de dialyse,Almaviva Santé diversifie son
offre de soins et devient un nouvel acteur dans cette spécialité avec quatre centres de dialyse en France.
David Boisset (Directeur Régional
Paysd’Aix/Côted’Azur),ValérieFaure
et Thomas Dervaux (Néphrologues à
Aubagne et à Aix), témoignent.
« Une nouvelle offre de soins pour la
région »
« Premier constat, notre activité régionale s’enrichit. Nous proposions à
notre patientèle de la médecine, de la chirurgie, de l’obstétrique, des soins
de suite et de réadaptation (SSR), mais désormais, et c’est nouveau, la
dialyse vient compléter notre offre de soins.
En ce qui concerne le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aubagne,
nous restons dans la continuité. Adossé à l’Hôpital Privé La Casamance,
un établissement extérieur au Groupe, ce centre continuera de proposer
ses services dans le même cadre et les mêmes conditions. En revanche,
nous souhaitons développer la prise en charge de la lithiase sur notre
cliniqueChanteclersituéeàproximité,avecleconcoursdesnéphrologues
du centre de dialyse. Je rappelle que la clinique Chantecler est un centre
de référence national pour le traitement des calculs rénaux. Une synergie
chirurgicale et médicale pourra donc être mise en place entre ces deux
établissements.
Pour le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aix-en-Provence, le projet
est tout autre. Nous allons installer nos nouveaux locaux au sein de la
cliniqueAxiumégalementsituéeàAix-en-Provence,quivas’agrandirpour
l’occasion. L’association entre les deux établissements s’est imposée
tout naturellement. Les patients auront donc la possibilité de consulter
sur le même site, médecins, chirurgiens, néphrologues, etc… ».
Jeanne Renoux (Directrice Régionale
Adjointe Ile-de-France)
« Cette spécialité se développe en Ile-de-
France »
« Le développement de la dialyse sur notre
pôle Ile-de-France renforce notre offre de
soins pour permettre aux patients une
prise en charge complète (médecine, chirurgie, obstétrique et maladies
chroniques) et territoriale. A Paris, notamment, la clinique de l’Alma
accentue notre présence aux côtés des deux établissements spécialisés
de référence que sont la clinique Arago (orthopédie) et la clinique Sainte-
Thérèse (maternité et gynécologie).
N’oublions pas que la dialyse est une spécialité que nous proposions
déjà en région Parisienne, au sein de la clinique Jules Vallès (activité
transférée sur la clinique Caron durant une période de travaux), aux
limites de l’Essonne et du Val-de-Marne.
La dialyse de la clinique de l’Alma représente 20 postes en centre lourd,
14 postes en Unité de Dialyse Médicalisée (UDM) et en auto-dialyse.
17 000 séances sont effectuées par an pour 220 patients.
La clinique Jules Vallès dispose quant à elle de 18 postes. Près d’une
centaine de patients sont accueillis en Unité de Dialyse Médicalisée ou
en centre lourd. La clinique Jules Vallès bénéficie d’un service de « soins
de suite » spécialisé où sont pris en charge des patients dialysés, pour
assurer leur traitement, leur rééducation avec une kinésithérapeute, une
diététicienne, une locomotricienne et une gériatre. Ce service est unique
sur le territoire.
A noter, que nous disposons également d’un service de prise en charge
des patients transplantés ».
LA DIALYSE, MODE D’EMPLOI
Mounia Ammor (Néphrologue) à la clinique Jules Vallès (91)
« Les fonctions rénales comprennent : la filtration des déchets provenant
du sang, le maintien en équilibre de la teneur en liquide de l’organisme,
la régulation de la pression sanguine et la production de globules rouges.
Lorsque 85 à 90 % des reins ne fonctionnent plus,on parle « d’insuffisance
rénale au stade terminal » et on recommande la dialyse.
Le type de dialyse, qui remplace le travail des reins endommagés, à l’aide
d’une machine servant de rein artificiel pour filtrer le sang, est appelé
hémodialyse. Lors de cette procédure, le sang est lentement extrait de
l’organisme et traverse un filtre spécial appelé dialyseur, dans lequel les
déchets et les liquides excédentaires sont éliminés. Le sang nettoyé et filtré
est ensuite renvoyé vers l’organisme. Avant d’effectuer l’hémodialyse, il
faut avoir un accès adéquat au système vasculaire.En conséquence,on crée
chirurgicalement un accès spécial avec une fistule artero-veineuse.
L’hémodialyse a généralement lieu trois fois par semaine et peut être
utilisée comme traitement continu jusqu’à ce que les reins reprennent leur
activité ou bien jusqu’à ce que le patient reçoive une greffe de rein.
Enfin, dans le traitement de l’insuffisance rénale terminale, il y a trois
techniques : l’hémodialyse en centre lourd, en dialyse médicalisée, en
autodialyse ou à domicile ; la dialyse péritonéale, et la transplantation
rénale ».
La Clinique de l’Alma (Paris 7ème
) avec Jeanne
Renoux (Directrice Régionale Adjointe d’Ile-de-
France) et Elodie Marchand Chaudron (Directrice)
« Situé au cœur de la capitale, la clinique de
l’Alma est un établissement de court séjour
médico-chirurgical spécialisé en chirurgie, en
médecine interventionnelle endoscopique, en
cancérologie et en dialyse. Il possède 55 lits
d’hospitalisation conventionnelle, dont 6 lits de
surveillance continue et 25 lits d’hospitalisation
ambulatoire, 5 salles d’intervention, 20 postes d’hémodialyse en centre
et 14 hors centre (unité d’autodialyse et de dialyse médicalisée), 1
plateau d’imagerie conventionnelle et en coupe avec scanner et un
robot chirurgical. L’Alma accueille 12 500 patients par an, dont 50%
sont pris en charge en chirurgie ambulatoire ».
Le Centre d’Hémodialyse de Provence
d’Aubagne (13) avec David Boisset (Directeur
Régional Pays d’Aix/Côte d’Azur)
« Ce centre adossé à l’Hôpital Privé La
Casamance est spécialisé dans la prise en
charge et le traitement de l’insuffisance rénale
chronique terminale. Il propose de la dialyse
toutes modalités avec 39 postes : autodialyse
assistée, unité de dialyse médicalisée (UDM), la
prise en charge des patients les plus lourds et de
la dialyse péritonéale. L’offre de soins comporte
également l’éducation thérapeutique du patient (ETP) : apprendre
à gérer sa maladie, rendre le patient autonome, et une activité de
consultations pour toutes affections rénales. Quatre médecins-
néphrologues composent l’équipe. Ce centre accueille plus de 150
patients dialysés et possède 6 lits d’hospitalisation, au sein de l’Hôpital
Privé La Casamance ».
Le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aix-
en-Provence (13) avec Nathalie Richelmi
(Directrice)
« Cet établissement propose pratiquement la
même offre de soins que le centre d’Aubagne.
Proche de la Polyclinique du Parc Rambot, il sera
transféré dans de nouveaux locaux au sein de
la clinique Axium (Aix-en-Provence), au premier
trimestre 2021. Autour de 41 postes de dialyse,
l’équipe se compose de 4 médecins-néphrologues. Aujourd’hui, ce
centre accueille 172 patients dont 8 traités à domicile. Ces patients
viennent pour la plupart des communes autour du Pays d’Aix ».
La Clinique Paris Lilas (93/Les Lilas) avec
Maylis Pedot (Directrice)
« Fondé en 1970, cet établissement de l’est
parisien, spécialisé en orthopédie, a connu des
heures de gloire en accueillant en 1998 Ronaldo
et Zidane en 2003. Aujourd’hui, il est temps de
lui donner un « nouvel élan ». Trois nouveaux
chirurgiens viennent d’être recrutés et le projet
de développer des pôles d’excellence en
spécialisant les praticiens par articulation, est en marche.
Les Lilas représentent 75 lits et places, 7 salles d’intervention mais
également et surtout un centre d’imagerie médicale de pointe (CEPIM)
équipé de 2 IRM et d’un scanner. L’établissement propose également
une offre de soins autour de la chirurgie digestive, l’urologie et
l’esthétique ».
L’Hôpital Privé Paris-Essonne/Les Charmilles
(91/Arpajon) avec Anne-Laure Lacroix
(Directrice)
« L’établissement, entièrement rénové en 2014,
bénéficie d’un emplacement stratégique à
l’ouest de la zone dense du département de
l’Essonne. 13 000 interventions chirurgicales y
sont réalisées et 120 000 patients viennent en
consultation. L’établissement prend en charge
80% des patients en chirurgie ambulatoire,
ses pôles majeurs sont la stomatologie,
l’ophtalmologie et la gastroentérologie. Il
s’impose comme centre de référence en
endoscopie digestive (diagnostique et interventionnelle) dans le
département.
L’Hôpital Privé Paris Essonne/Les Charmilles possède 6 salles de
bloc dont une dédiée à l’endoscopie, 51 places en ambulatoire, 29 lits
d’hospitalisation. Tout en continuant de développer ses pôles forts,
l’établissement souhaite élargir son offre de soins notamment en
orthopédie et chirurgie viscérale ».
04 J A N V I E R 2 0 1 9
DÉVELOPPEMENT
LES NOUVELLES ACQUISITIONS
Almaviva Santé poursuit sa dynamique de développement de ses pôles régionaux dans le Sud et en Ile-de-France.
Aix-en-Provence,Aubagne,Paris,LesLilasetArpajonsontlesdernièresimplantationsduGroupe.Visitesexpress.
J A N V I E R 2 0 1 9 05
Traversons l’Atlantique, direction Montréal (Québec), à la
rencontre du Docteur Fernand Taras, (Président Directeur Général
et Directeur médical de cet établissement).
Comment est né RocklandMD ?
Docteur Fernand Taras : « Ce complexe médico-chirurgical est né
d’une réflexion que je me suis faite il y a une dizaine d’années, en 2006
précisément.Jedéploraisl’absencedecliniquesprivéeschirurgicalessur
leterritoirecanadien.Etpourcause,ilfautsavoirqu’icitraditionnellement,
c’était l’hôpital qui prenait en charge les interventions chirurgicales. L’idée
que l’on puisse déléguer au privé ces missions de santé publique relevait
d’une « hérésie ».
Cela nous a pris pratiquement deux ans pour établir une entente avec
l’équivalent de la Sécurité Sociale canadienne, afin que l’hôpital du Sacré-
Coeur de Montréal allège sa charge de travail et utilise nos services
pour leurs chirurgies ambulatoires. Nous avons réalisé notre première
intervention en février 2008 pour un cas de cancer du sein. Dix ans plus
tard, le concept s’est développé un peu partout dans le pays et nous
sommes devenus la référence en matière de chirurgie ambulatoire ».
Quels sont les points forts de votre établissement ?
Docteur F.T : « Nous intervenons dans toutes les spécialités (chirurgie
générale, urologie, gynécologie, orthopédie, plastie…), sauf en neuro-
chirurgie. Je retiendrai tout de même notre grande activité autour de
la chirurgie bariatrique avec, pour spécialité, la gastrectomie verticale,
toujours en ambulatoire évidemment ».
Comment êtes-vous entré en contact avec Almaviva Santé ?
Docteur F.T : « J’avais bien étudié le système de santé public/privé
français. J’avais trouvé le modèle de soins très satisfaisant. Alors, je me
suis dit nous avons un « cousin » qui peut nous servir d’exemple et avec
lequel je pourrais culturellement envisager un partenariat.
J’ai eu l’opportunité de rencontrer Monsieur Yves Journel (Président
du Conseil de Surveillance du Groupe Almaviva Santé), de passage à
Montréal durant l’été 2017, lequel m’a mis très rapidement en contact
avec Monsieur Bruno Marie (Président du Groupe). Cette rencontre
fut déterminante. J’ai été très impressionné par la bienveillance, la
spontanéité, la simplicité, la vision de Monsieur Marie. Nous avons
travaillé ensemble sur le dossier durant trois mois pour aboutir à un
accord en mars 2018 ».
Quelle est la nature de cet accord ?
Docteur F.T : « Almaviva Santé France possède une participation
importante mais encore minoritaire de RocklandMD, détenue aujourd’hui
par une société de gestion qui porte le nom d’Almaviva Santé Canada.
A terme, Almaviva Santé France devrait prendre le contrôle de sa
filiale canadienne. J’ose penser que le développement à l’international
d’Almaviva Santé va débuter par l’acquisition de RocklandMD. Notre
clinique médico-chirurgicale devrait être le tremplin qui permettra au
Groupededevenirleplusgrandacteurdescliniquesmédico-chirurgicales
privées spécialisées en ambulatoire au Canada ».
ALMAVIVA SANTÉ S’EXPORTE
DÉVELOPPEMENT
En entrant au capital de RocklandMD, le principal acteur chirurgical privé du Québec, le Groupe Almaviva Santé
France confirme sa volonté de développement et crée Almaviva Santé Canada.
ROCKLANDMD, EN BREF :
2 cliniques médicales à Montréal,centre-ville et Ville Mont-Royal
1 clinique de chirurgie ambulatoire à Montréal,Ville Mont-Royal avec
4 salles d’opérations,2 salles d’endoscopie et une salle de chirurgie mineure
en mode FastTrack
Des chirurgiens provenant des hôpitaux affiliés aux deux écoles de médecine
respectives de l’Université de Montréal et de l’Université McGill - 15 médecins
généralistes
Plus de 30 000 opérations chirurgicales
7 000 endoscopies
Centre agréé avec mention d’honneur par Agrément Canada
06 J A N V I E R 2 0 1 9
SPECIAL TRAVAUX
NOS ÉTABLISSEMENTS S’EMBELLISSENT
CLINIQUE CHANTECLER MARSEILLE (13)
Marc Fournies (Directeur)
« L’établissement continue ses travaux
de rénovation. Le service ambulatoire est
aujourd’hui opérationnel. Il est désormais
regroupé sur le même niveau que le
bloc opératoire. Ce nouveau service
comprend 29 places dont un espace
dédié au fast-track (circuit de prise en
charge très court). En novembre, nous
avons réceptionné notre nouveau service
de Soins de Suite et de Réadaptation
(SSR) avec une extension en bois du bâtiment (éco-construction)
et la création de 10 chambres individuelles supplémentaires. Les
travaux reprendront en février, après une pause consacrée à la
préparation de la certification. Au programme de la prochaine et
dernière tranche : la rénovation de l’espace dédié à la balnéothérapie
avec un environnement plus confortable pour les patients. Le plateau
technique réservé à la kinésithérapie sera optimisé avec l’arrivée de
matériel de rééducation encore plus performant ».
CLINIQUEDEL’ÉTANGDEL’OLIVIER
ISTRES(13)
Laurent Demontis (Directeur)
« Après les travaux réalisés au premier
trimestre 2018 afin de réintégrer la
stérilisation au sein du bloc opératoire,
le second trimestre a vu le rez-de-
chaussée réaménagé avec la création
d’un laboratoire d’analyses médicales,
désormais installé au sein de l’établissement. Ces travaux, débutés
en février, ont été livrés le 1er octobre avec un espace d’accueil, de
prélèvement et une partie réservée à la technique. Nous avons
en cours, la rénovation totale de l’espace/parking et l’amélioration
des voies d’accès. A terme, les patients pourront disposer d’une
quarantaine de places supplémentaires. La livraison est prévue
courant janvier ».
CLINIQUE AXIUM
AIX-EN-PROVENCE (13)
Nathalie Richelmi (Directrice)
« C’était prévu, c’est livré ! Mi-Octobre,
une extension de 150 m2
sur chacun
des 4 niveaux du bâtiment annexe de
la clinique a été inaugurée. Au premier
niveau, rénovation et adaptation des
locaux du SOS Main pour permettre
la mise en place d’un circuit fast-track
(circuit de prise en charge très court). A
l’étage supérieur, place aux cabinets de
consultation des chirurgiens de la main,
des digestifs et des vasculaires. Au
dessus, regroupement de tous les praticiens de l’Institut de Chirurgie
Orthopédique de Provence (ICOP), et au dernier étage, agrandissement
du plateau technique d’ophthalmologie avec la création d’une salle de
bloc opératoire supplémentaire, ce qui porte à 3 le nombre de salles de
bloc opératoire sur le plateau technique.
La livraison du bloc opératoire central de la clinique a eu lieu le 2
janvier. En effet, pour répondre à la demande de nouveaux créneaux
opératoires des chirurgiens, 4 nouvelles salles ont été créées, faisant
passer de 10 à 14 le nombre de salles opératoires, pour un total de 23
salles sur l’ensemble de la clinique.
L’année 2019 confirmera cette dynamique avec d’une part, les débuts
J A N V I E R 2 0 1 9 07
du réaménagement de la villa située en face de l’établissement :
la « Bastide d’Axium », ce sera son nom. Elle sera destinée à devenir
un centre médico-chirurgical réservé aux gynécologues, orthopédistes
et urologues. Sans oublier, en septembre prochain le lancement des
travaux du futur centre de dialyse (livraison mars 2021). Sous ce
nouveau bâtiment, seront construits 6 étages de parking ».
CLINIQUE SAINTE THÉRÈSE PARIS (75)
Jeanne Renoux (Directrice)
«Larénovationdurez-de-chausséeestle
grand projet de l’établissement en cette
fin d’année. A terme, l’accueil sera enfin
à la hauteur des prestations offertes par
la clinique. Avec notamment, des salles
d’attente et des bureaux de consultation
des médecins plus confortables, sans
oublier la création d’une salle d’ateliers et
depréparationàlanaissance.Lebutétant
de mettre en place un parcours d’accueil
des patientes dès le début de leur grossesse, en leur proposant non
seulement un suivi personnalisé aux niveaux médical et paramédical,
mais aussi des ateliers pour une préparation à la naissance et à la
maternité (massages bébé, sophrologie, allaitement, atelier des
papas, etc…). La mise en place est prévue courant janvier. D’ores et
déjà, d’autres travaux sont achevés avec la livraison de 4 chambres
« Premium » et « Confort ». Une offre qui correspond à la qualité et à
l’excellence de la prise en charge que propose Sainte-Thérèse ».
CLINIQUE LA BOISSIÈRE
NOGENT-LE-PHAYE (28)
Coralie Foisy (Directrice)
« 2019 verra le lancement des
travaux d’agrandissement et de
réhabilitation. Au programme, la
construction d’une aile d’hospitalisation
avec 20 places de jour (ambulatoire)
et la création d’une unité cognitivo-
comportementale, équipée de 12 lits. De
plus, une nouvelle pharmacie de 85 m2
va être créée. Nous allons également
transformer une des salles de kinésithérapie en l’aménageant en
salon pour les patients et en salle de repos pour le personnel. La 2ème
salle de kinésithérapie sera agrandie et la balnéothérapie réhabilitée.
Un nouveau parking destiné au personnel sera aménagé. Début des
travaux mars 2019, livraison prévue avril 2020 ».
Ces travaux permettront de diversifier l’offre de soins de La
Boissière. En plus des soins de suite en hospitalisation complète
que nous proposons aujourd’hui, l’établissement se développera
sur l’ambulatoire et l’unité cognitivo-comportementale, réservée aux
patients souffrants de démence. La Boissière sera la seule structure
privée de la région à proposer ce type de prise en charge ».
CENTRE DE RADIOTHÉRAPIE
DE RIS-ORANGIS (91)
Romain Ouvrard (Directeur)
« Le projet d’agrandissement avance
bien. Le centre de radiothérapie de
Ris-Orangis est engagé dans une
extension du bâtiment de 6 885 m2
,
avec notamment la construction de 2
nouvelles salles de traitement équipées
de 2 nouveaux accélérateurs à particules,
portant de 3 à 5 le nombre de machines.
Le centre agrandit également son espace
de consultation avec 6 nouveaux bureaux médicaux. La partie « gros
œuvre », démarrée en mars 2018, devrait être livrée fin janvier 2019.
Puis viendra la période consacrée à l’équipement et à l’installation de
la partie technique (livraison juillet 2019). Ce nouvel ensemble devrait
être opérationnel en janvier 2020. L’objectif du centre - le seul centre de
radiothérapie de l’Essonne - est de proposer un accueil optimal et une
qualité de soins de haut niveau ».
HÔPITAL PRIVÉ D’ATHIS-MONS (91)
Marc Baransade (Directeur)
« Après quelques mois de retard,
la transformation de l’Hôpital Privé
d’Athis-Mons démarre enfin ! L’ambition
de ce projet est de regrouper l’ensemble
des activités sur la clinique Jules Vallès,
de développer l’unité de chirurgie
ambulatoire et d’augmenter la dialyse de
15 à 23 places dans des locaux adaptés
à l’accueil et à la prise en charge des
patients. Durant ces 18 mois de travaux
et dans l’attente de l’ouverture de ce
nouvel établissement moderne et performant, le service de dialyse
est transféré sur Caron, la chirurgie ambulatoire et les consultations
y sont maintenues. Sur Jules Vallès, sont conservés la médecine, les
soins de suite et la gériatrie ».
NOS DIRECTEURS FONT LE POINT
08 J A N V I E R 2 0 1 9
RESPONSABLES QUALITÉ (RAQ) ET PRÉSIDENTS DE
LA COMMISSION MÉDICALE D’ÉTABLISSEMENT (CME)
RACONTENT :
Carlo FAHED (RAQ de la clinique de l’Estagnol à Antibes) :
« Nous avons obtenu la certification A « sans réserve, ni
recommandation ». Un grand bravo aux équipes de l’Estagnol qui ont
su répondre aux exigences réglementaires de la Haute Autorité de
Santé en un temps record, puisque l’établissement a ouvert ses portes
en septembre 2016 ! ».
Imen KAROUI (RAQ de la clinique du Parc Impérial à Nice) :
« Malgré des problèmes de réorganisation aujourd’hui résolus, cette
certification s’est déroulée dans de bonnes conditions. La clinique a été
certifiéeBavecdesrecommandationsd’amélioration.MadameFournet-
Fayard, directrice de la clinique, évoque « une belle dynamique, impulsée
par la préparation et la visite de certification, que nous continuons à
développer avec l’implication de tous. Nous partageons tous ce même
objectif, celui du patient au centre de sa prise en charge ».
Arman FORNARI (RAQ à la clinique du Palais à Cannes) :
« Nous avons été audités mi-septembre. L’impression générale laisse
apparaître que la procédure s’est bien déroulée. Je retiens le dur et
exigeanttravaildeséquipesdurantceslongsmoisdepréparation.Nous
attendons le résultat avec optimisme, sachant que cet établissement,
en dix ans d’existence a toujours connu des certifications A ! ».
Laurine COGOLETTI (RAQ à la clinique Toutes Aures à Manosque) :
« Cette certification de niveau A récompense le travail de toutes les
équipes médicales, paramédicales, administratives, hébergement,
techniques et restauration. Elles font preuve au quotidien de
professionnalisme au plus près des besoins des patients. Nous en
sommes d’autant plus fiers que, pour un établissement de petite taille
comme le nôtre, disposant de moyens relativement limités, le niveau
d’exigence que nous devons nous imposer est un véritable défi au
quotidien ».
Docteur Alain EKEUH (Pdt CME de l’Hôpital Privé du Val d’Yerres) :
«Toutd’abord,jeretiensl’investissementimportantdetoutesleséquipes
pour répondre au mieux à cette démarche. Grâce à la mobilisation de
tous, nous avons obtenu la note B, suite à une recommandation émise
par les auditeurs concernant une armoire électrique non fermée à clé
située à l’entrée d’un service de soins. Nous avons pris note de ce
dysfonctionnement qui a été rapidement corrigé durant la visite. Les
équipes de l’établissement sont fières du résultat obtenu et nous avons
le sentiment que la dynamique va se poursuivre ».
Pauline RONDEAU (RAQ des cliniques Jules Vallès et Caron à Athis-
Mons) :
« Notre évaluation s’est déroulée à la mi-octobre. Nous sommes dans
l’attente du résultat. Le point fort de cette certification a été l’importante
mobilisationdeséquipes,uneprisedeconsciencegénéraledespratiques
à améliorer pour le bien de nos patients. Pour nous, cette démarche a été
un accélérateur d’amélioration ».
Docteur Jean-Michel WATWAT (Pdt CME de la clinique Boyer à
Villeneuve-Saint-Georges) :
« L’établissement décroche la note A ! La qualité du parcours du
patient était le point central de l’observation des experts. Un domaine
où l’établissement est particulièrement performant avec un dossier
informatisé à 100% qui permet un suivi en temps réel et un échange
d’informations très efficace entre les équipes médicales et les
établissements partenaires. L’autre point fort réside dans la présence
sur place de toutes les équipes paramédicales : kinésithérapeute,
diététicienne, assistante sociale et psychologue, qui accompagnent les
patients et favorisent ainsi la continuité des soins ».
Docteur Marielle PILATO (Pdte CME de la clinique de Villecresnes) :
« La visite de certification est très récente, puisque l’établissement a été
audité fin novembre. Les experts-visiteurs ont apprécié la réactivité des
équipes, les ont invitées à poursuivre leur dynamique et à développer
des indicateurs de pertinence et de mesure d’efficacité des processus.
Tout en préconisant de simplifier le plus possible les procédures pour
que l’ensemble reste réalisable. Nous attendons donc le résultat… ».
EN TOUTES LETTRES
CERTIFICATIONS
La certification est une procédure d’évaluation des établissements de santé effectuée par la Haute Autorité de Santé
(H.A.S.). Indépendante de l’établissement et de ses organismes de tutelle, elle porte sur le niveau des prestations
et soins délivrés aux patients, la dynamique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dispensés par
l’établissement. À l’issue d’un audit approfondi, l’établissement est certifié d’un niveau allant de A (la plus élevée)
à E. Cette évaluation a lieu tous les six ans pour les établissements en A et tous les 4 ans ou moins pour les autres.
J A N V I E R 2 0 1 9 09
CLINIQUE AXIUM Aix-en-Provence (13)
Le GCS de cardiologie interventionnelle
Axium-Rambot, spécialisé dans la cardiologie
interventionnelle, vient de recevoir le prix des
nominés de l’excellence médicale, décerné
par la Fédération d’Hospitalisation Privée
(FHP) lors de sa cérémonie des Trophées
2018, pour une publication dans The Lancet, la
célèbre revue médicale britannique. L’objet de
cette étude est de s’intéresser à une nouvelle
génération de stent (petit ressort utilisé lors du
rétrécissement d’une artère coronaire).
Premier résultat de l’étude, le stent nouvelle
génération est aussi efficace que le matériel
existant. Reste à présent à démontrer que cette
innovation est de nature à réduire certaines
complications provoquées par le meilleur
matériel utilisé aujourd’hui sur le marché. A
noter que le GCS Axium-Rambot est le seul
centre français sélectionné pour participer à
cette étude internationale. Prochain résultat
dans 3/4 ans.
CLINIQUE JUGE Marseille (13)
C’est une nouvelle étape dans
l’imagerie médicale que la
clinique Juge a franchie, en
partenariat avec des cabinets
radiologiques de la ville de
Marseille. En s’équipant d’un
nouvel appareil d’imagerie
3D, appelé EOS, le plateau
technique de l’établissement
spécialisé en orthopédie et médecine du sport
se voit renforcer d’un appareil à la pointe de
la technologie. Cet équipement permet de
radiographier l’ensemble des os du corps en
position debout. De surcroit, il diminue de
50% à 85% la dose d’irradiation par rapport au
système de radiographie conventionnelle et de
95% par rapport au scanner. A noter que l’EOS
ne remplace pas le scanner ou l’IRM, il fournit
une imagerie du squelette entier en position
debout, donc plus fonctionnelle. Ce système
est devenu très important dans la surveillance
des scolioses de l’enfant. Plus précis, l’appareil
est également très peu irradiant et c’est
essentiel lorsqu’un enfant doit être contrôlé
régulièrement. Chez les patients adultes, les
avantages sont multiples, notamment dans le
bilan d’implantation d’une prothèse de hanche
ou du genou où les informations précises sur
la posture du patient sont un des facteurs de
réussite du traitement.
A noter qu’il s’agit du 2ème
appareil EOS au sein
du Groupe, puisque la clinique Arago (75) en
possède un depuis 2015.
CLINIQUE DE L’ESSONNE Evry (91)
Installé début 2018, Kineod
est devenu aujourd’hui un outil
indispensable dans le service
de podologie de la clinique.
Grâce à une caméra et un
logiciel, cet appareil calcule
tout le positionnement dans
l’espace de la structure du
corps humain, en 3D. Il permet,
notamment, lors de la réalisation de semelles
orthopédiques, de comparer l’évolution de la
posture avant et après l’appareillage.
CLINIQUE AXIUM Aix-en-Provence (13)
Mi-septembre,latélémédecineafaitsonentrée
officielle, après l’accord signé en juin entre
l’assurance maladie et la totalité des syndicats
de médecins.
A la clinique Axium, nous avons anticipé cette
disposition depuis le 1er
septembre, dans le
service SOS Main. Désormais, tout patient peut
faire une téléconsultation avec son médecin,
via un ordinateur et une connexion sécurisée.
« Nous disposons maintenant d’une
plateforme technologique sécurisée qui
facilite le partage d’informations », précise
le Docteur Sassoon. « Jusqu’à présent, les
pompiers ou les services hospitaliers nous
envoyaient les photos des plaies directement
sur nos téléphones. A présent, les dossiers
sont fiabilisés, tracés et sécurisés. Les
chirurgiens émettent un premier diagnostic
qui facilite l’orientation du patient ».
L’objectif de la télémédecine est
d’améliorer l’accès aux soins
pour des patients ayant des
difficultés à se déplacer,
mais aussi d’apporter une
réponse dans des régions
désertées par les praticiens.
CLINIQUE DE VITROLLES (13)
Le Docteur Patrice Halimi, chirurgien
orthopédiste pédiatrique, utilise désormais
du matériel résorbable pour ses jeunes
patients. lI s’agit de plaques et de vis de
fixation en mélange de bio polymères. Cette
matière résorbable satisfait les contraintes
mécaniques. Une fois posée, la plaque et
ses vis seront dissoutes dans l’organisme en
deux à quatre ans. Ce matériel a une capacité
idéale pour se déformer et se mouler
en fonction des besoins des stratégies
chirurgicales.
La plaque est trempée dans l’eau chaude,
puis transformée en l’appliquant sur l’os
à réparer et ce, en conformité totale avec
l’anatomie de l’enfant. L’intérêt est qu’il n’a
pas de seconde opération à subir !
La possibilité d’utiliser du
matériel résorbable est
donc une vraie révolution en
chirurgie pédiatrique.
INNOVATIONS
INITIATIVES
BÉBÉS, PREMIÈRE !
La maternité Sainte Thérèse (75) est le premier
établissement du groupe à se lancer dans un
programme de certification IHAB (Initiative
Hôpital Ami des Bébés). Prétendre à ce label,
c’est s’engager à organiser des soins autour
des rythmes biologiques du nouveau-né et
de la mère, répondre aux besoins de l’enfant
et de sa famille tout en assurant la sécurité
médicale, apporter un soutien aux parents pour
leur permettre d’acquérir progressivement une
autonomie, etc…
Développé en France depuis 2000, ce
programme mis en place à l’initiative de
l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
et de l’UNICEF, garantit une qualité d’accueil
du nouveau-né et de ses parents dans les
maternités et les services de néonatalogie.
La clinique Sainte Thérèse est engagée dans
un travail de préparation de deux ans avant
d’être auditée et devenir, peut-être, l’un des
rares établissements français à bénéficier de
ce label.
OBÉSITÉ/DIABÈTE
La clinique de Villecresnes (94) annonce la
mise en place d’un Programme d’Education
Thérapeutique des Patients (ETP) destiné aux
patients obèses atteints d’un diabète de type
2 (non insulino-dépendant). Ce programme se
déroule sur 4 jours, du mercredi au samedi.
Des ateliers en groupe et/ou en individuel sont
proposés et assurés par une équipe éducative
multidisciplinaire de médecins, infirmières,
psychologues, professeurs d’activités
physiques adaptées, diététicien(nes)…
L’objectif étant d’aider les patients à mieux vivre
avec leur maladie chronique et leur permettre
de déterminer leurs propres objectifs. Ils
deviennent ainsi acteurs de leur parcours de
santé.
VARICES ET
RADIOFRÉQUENCE
Le service de chirurgie vasculaire de l’Hôpital
Privé du Val d’Yerres (91) utilise, depuis
novembre, la radiofréquence en ambulatoire
dans le traitement des varices. Le principe
consiste à brûler et à rétracter la veine
malade en diffusant une température par
radiofréquence à 120°C, contrôlée par une
sonde mise en place dans la veine par ponction
directe. Une électrode extrêmement fine et un
cathéter sont introduits dans la veine. L’acte se
déroule sous anesthésie locale.
Une reprise immédiate de la marche est
constatée chez les patients, sans complication,
ni douleur. Un des atouts principaux de cette
opération mini-invasive est sa réalisation sous
anesthésie locale. Les suites opératoires se
distinguent de la chirurgie conventionnelle
par l’absence de douleur, d’hématome et la
possibilité de s’exposer rapidement au soleil.
TROUBLES DU SOMMEIL
Grâce à la polysomnographie, le centre de
consultation des Gobelins (Paris 13ème
)
permet désormais d’étudier non seulement
l’apnée mais également tous les évènements
respiratoires en rapport avec le sommeil. Des
résultats très précis enregistrés grâce à la
relation établie entre sommeil et respiration. Le
patient est appareillé au sein de l’établissement
avant de regagner son domicile pour y passer
la nuit. Le lendemain matin, en une demi-
heure, le praticien peut prendre connaissance
des résultats. Généralement, une seule
polysomnographie est suffisante pour évaluer
le sommeil et détecter d’éventuels problèmes.
COLIQUES
NÉPHRÉTIQUES À
RÉPÉTITION
La clinique de Martigues (13) développe une
unité de prise en charge spécifique pour les
patients souffrants de coliques néphrétiques
à répétitions. Cette affection, nommée maladie
lithiasique, touche selon les estimations
environ 10 % de la population et représente 1
à 2% des causes de consultation aux urgences.
Le service de médecine propose une prise en
charge globale de la maladie lithiasique avec
pour objectif de déterminer les facteurs en
cause afin de diminuer le nombre de récidives.
10 J A N V I E R 2 0 1 9
CLINIQUES ACTUS
Une équipe médicale pluridisciplinaire associe
urologues, néphrologues, nutritionniste,
diététicienne, radiologues, biologistes,
endocrinologues et anesthésistes.
La complexité des examens et les différents
avis médicaux demandés exigent une
rigoureuse organisation. C’est la raison pour
laquelle ce type de bilan est difficile à mettre en
œuvre en dehors d’une unité spécialisée.
Cette approche préventive vient compléter
l’approche curative déjà en place (lithotripteur
extracorporel, urétéroscopes souples avec
fragmentation laser…).
L’ambition de la clinique de Martigues est de se
positionner comme un centre de référence du
traitement médical et chirurgical de la lithiase
urinaire autour de l’Etang de Berre. »
DOCTOLIB
Après trois années de partenariat avec
Doctolib, les résultats sont bons, puisque 55%
des professionnels de santé du groupe ont
adhéré à ce service. Pour rappel, Doctolib est
une startup française, fondée en 2013 : elle
fournitunserviceenlignedepriseetdegestion
de rendez-vous médicaux mettant en relation
patients et professionnels de la santé. La prise
de rendez-vous en ligne est accessible aussi
bien sur doctolib.fr que sur les sites Internet de
nos établissements.
Au niveau des résultats, nous constatons que
35 % des RDV sont pris directement en ligne
par les patients. Le taux moyen des RDV non
honorés par les patients est contenu sous les
2%. Le délai moyen de RDV est passé sous la
barre des 30 jours.
DÉVELOPPEMENT
DURABLE
Le Groupe Almaviva Santé vient de renouveler
son contrat d’engagement avec le Comité pour
le Développement Durable en Santé (C2DS)
pour la sixième année consécutive. Cette
association à but non lucratif, créée en 2006,
réunit des professionnels de santé mobilisés
pour le développement durable. Bilan carbone,
éco-construction, réduction des déchets…
ces actions mises en place au sein des
établissements correspondent parfaitement à
l’esprit de cette démarche.
En 2019, Almaviva Santé prévoit de former,
grâce au C2DS, une à deux personnes par
établissement afin qu’elles deviennent
référentes de cette thématique. L’objectif :
uniformiser les actions des cliniques, amplifier
la dynamique, et pouvoir à terme utiliser à large
échelle les nombreux outils mis à disposition
par le C2DS.
RÈGLEMENT GÉNÉRAL
SUR LA PROTECTION
DES DONNÉES
Le règlement européen sur la protection des
données ou RGPD oblige les entreprises
depuis le 25 mai 2018 à respecter certaines
règles concernant le traitement des données à
caractère personnel ; il est en train de se mettre
en place au sein du groupe. Pour accompagner
cette démarche, deux DPO « Data Protection
Officer » viennent d’être recrutés sur les pôles
régionaux Ile-de-France et Sud.
DATA CENTER/
INFORMATIQUE
Afin de sécuriser l’architecture informatique
de ses établissements, Almaviva Santé a
investi dans la location d’espaces dans un
Data Center, un lieu de stockage sécurisé dans
lequel seront installés ses propres serveurs. Ce
centre protégé et hautement sécurisé abritera
l’ensemble des données informatiques des
établissements,etchacunpourras’yconnecter.
De plus, double sécurité, la sauvegarde des
contenus sera reportée vers un autre Data
Center. Aujourd’hui, la machine est en service,
les premières données ont commencé à y être
transférées.
Créé à Marseille en 2007, le Groupe Al-
maviva Santé est devenu en 10 ans, le
1er
groupe privé hospitalier en Région
Sud et le 5ème
groupe privé hospitalier
en France.
35 ÉTABLISSEMENTS
RÉPARTIS DANS
2 RÉGIONS
CLINIQUE JEAN GIONO (04)
CLINIQUE TOUTES AURES (04)
CLINIQUE DE L’ESTAGNOL (06)
CLINIQUE DU PALAIS (06)
CLINIQUE DU PARC IMPÉRIAL (06)
CLINIQUE LE MÉRIDIEN (06)
HÔPITAL PRIVÉ CANNES OXFORD (06)
CENTRE HÉMODIALYSE DE PROVENCE -
CLINIQUE AXIUM (13)
CENTRE HÉMODIALYSE DE PROVENCE -
AUBAGNE (13)
CLINIQUE AXIUM (13)
CLINIQUE CHANTECLER (13)
CLINIQUE CHIRURGICALE DE MARTIGUES (13)
CLINIQUE DE L’ÉTANG DE L’OLIVIER (13)
CLINIQUE DE VITROLLES (13)
CLINIQUE GÉNÉRALE DE MARIGNANE (13)
CLINIQUE JUGE (13)
CLINIQUE VIGNOLI (13)
GCS CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE
AXIUM - PARC RAMBOT (13)
CLINIQUE LA BOISSIÈRE (28)
CLINIQUE ARAGO (75)
CLINIQUE DE L’ALMA (75)
CLINIQUE SAINTE THÉRÈSE (75)
CENTRE DE RADIOTHÉRAPIE
DE RIS-ORANGIS (91)
CLINIQUE CARON (91)
CLINIQUE DE L’ESSONNE (91)
CLINIQUE DE L’YVETTE (91)
CLINIQUE JULES VALLÈS (91)
CLINIQUE LES CHARMILLES (91)
CLINIQUE LES JARDINS DE BRUNOY (91)
CLINIQUE PASTEUR ( 91)
CRF CHAMPS ELYSÉES (91)
HÔPITAL PRIVÉ DU VAL D’YERRES (91)
CLINIQUE PARIS LILAS (93)
CLINIQUE BOYER (94)
CLINIQUE DE VILLECRESNES (94)
3 500 LITS ET PLACES
220 SALLES D’INTERVENTIONS
CHIRURGICALES
1 300 MÉDECINS LIBÉRAUX
3 700 SALARIÉS POUR
370 000 PATIENTS
Toutes les disciplines médicales et chirurgi-
cales sont proposées :
chirurgie, gynécologie-obstétrique (maternité),
médecine, soins de suite et de réadaptation,
dialyse, hospitalisation à domicile.
Dans le détail :
orthopédie, rééducation, cardiologie, ophtal-
mologie, maternité, urologie, gastroentérologie,
stomatologie, médecine, chirurgie digestive,
chirurgie vasculaire, chirurgie ORL, etc…
CLINIQUE JEAN GIONO (04)
CLINIQUE TOUTES AURES (04)
CLINIQUE DU PALAIS (06)
CLINIQUE DU PARC IMPERIAL (06)
CLINIQUE LE MERIDIEN (06)
CLINIQUE DE L’ESTAGNOL (06)
POLyCLINIQUE OxfORD (06)
CLINIQUE AxIUM (13)
CLINIQUE CHANTECLER (13)
CLINIQUE CHIRURGICALE DE MARTIGUES (13)
CLINIQUE DE L’ETANG DE L’OLIVIER (13)
CLINIQUE DE VITROLLES (13)
CLINIQUE GENERALE DE MARIGNANE (13)
CLINIQUE JUGE (13)
CLINIQUE VIGNOLI (13)
GCS CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE
AxIUM - PARC RAMBOT (13)
CLINIQUE LA BOISSIERE (28)
CLINIQUE ARAGO (75)
CLINIQUE SAINTE THERESE (75)
CENTRE DE RADIOTHERAPIE
DE RIS ORANGIS (91)
CLINIQUE LES JARDINS DE BRUNOy (91)
CLINIQUE PASTEUR (91)
CLINIQUE DE L’ESSONNE (91)
CLINIQUE DE L’yVETTE (91)
CRf DES CHAMPS ELySEES (91)
25 éTABLISSEMENTS répArTIS dANS 2 régIoNS
2500 LITS ET pLAcES
160 SALLES d’INTErvENTIoN ET d’ExAMEN
1000 MédEcINS LIBérAux
2500 EMpLoyéS pour 300 000 pATIENTS
Toutes les disciplines médicales et chirurgicales sont proposées :
chirurgie, gynécologie-obstétrique (maternité), médecine, soins de suite et de
réadaptation.Dansledétail:orthopédie,rééducation,cardiologie,ophtalmologie,
maternité, chirurgie digestive, urologie, gastroentérologie, stomatologie,
médecine, chirurgie vasculaire, chirurgie ORL, etc.
Créé à Marseille en 2007, le Groupe Almaviva Santé est devenu en
10 ans, le 1er
groupe privé hospitalier en PACA et le 6e
groupe privé
hospitalier en france.
SuIvEZ-NouS Sur
www.ALMAvIvA-SANTE.fr
Meilleurs
vœux
Au cœur de l’excellence médicale
Rédaction:pointcompresse.Créationgraphique:Verso.Créditphotos:AlmavivaSanté-Créationcartedevœux:ArtLinéaCommunication

Contenu connexe

Similaire à Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019

Magazine Almaviva Santé été 2022
Magazine Almaviva Santé été 2022Magazine Almaviva Santé été 2022
Magazine Almaviva Santé été 2022Almaviva Santé
 
Nathalie Emilie Helfer article ehc
Nathalie Emilie Helfer article ehcNathalie Emilie Helfer article ehc
Nathalie Emilie Helfer article ehcAgency Euus
 
Arago livret accueil
Arago livret accueilArago livret accueil
Arago livret accueiloswald133
 
Magazine Almaviva Santé été 2023
Magazine Almaviva Santé été 2023Magazine Almaviva Santé été 2023
Magazine Almaviva Santé été 2023Almaviva Santé
 
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013DOCTEUR CALIMAN MIRCEA
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKyann EIRAUDO
 
Ainay le Château. Accueil familial therapeutique
Ainay le Château. Accueil familial therapeutiqueAinay le Château. Accueil familial therapeutique
Ainay le Château. Accueil familial therapeutiqueFrançois Petitjean
 
170823_v18 pole medical marne la vallée
170823_v18 pole medical marne la vallée170823_v18 pole medical marne la vallée
170823_v18 pole medical marne la valléeSerge Serval
 
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)Julia Pearl
 
Jolimont Magazine n°7
Jolimont Magazine n°7Jolimont Magazine n°7
Jolimont Magazine n°7ViVio SPRL
 
Nouveau livret accueil 2019
Nouveau livret accueil 2019Nouveau livret accueil 2019
Nouveau livret accueil 2019asclepiade3
 
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptx
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptxORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptx
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptxphan79
 
Saint-Luc Magazine n°41
Saint-Luc Magazine n°41Saint-Luc Magazine n°41
Saint-Luc Magazine n°41ViVio SPRL
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéPaul Daval
 
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"Gazellotop
 

Similaire à Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019 (20)

Magazine Almaviva Santé été 2022
Magazine Almaviva Santé été 2022Magazine Almaviva Santé été 2022
Magazine Almaviva Santé été 2022
 
Nathalie Emilie Helfer article ehc
Nathalie Emilie Helfer article ehcNathalie Emilie Helfer article ehc
Nathalie Emilie Helfer article ehc
 
10 preguntes Hospital Cerdanya / 10 questions Hôpital Cerdagne
10 preguntes Hospital Cerdanya / 10 questions Hôpital Cerdagne10 preguntes Hospital Cerdanya / 10 questions Hôpital Cerdagne
10 preguntes Hospital Cerdanya / 10 questions Hôpital Cerdagne
 
10 preguntes Hospital de Cerdanya /10 questions Hôpital de Cerdagne
10 preguntes Hospital de Cerdanya /10 questions Hôpital de Cerdagne10 preguntes Hospital de Cerdanya /10 questions Hôpital de Cerdagne
10 preguntes Hospital de Cerdanya /10 questions Hôpital de Cerdagne
 
Arago livret accueil
Arago livret accueilArago livret accueil
Arago livret accueil
 
Magazine Almaviva Santé été 2023
Magazine Almaviva Santé été 2023Magazine Almaviva Santé été 2023
Magazine Almaviva Santé été 2023
 
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
 
HUG Rapport Activité 2013
HUG Rapport Activité 2013HUG Rapport Activité 2013
HUG Rapport Activité 2013
 
Ainay le Château. Accueil familial therapeutique
Ainay le Château. Accueil familial therapeutiqueAinay le Château. Accueil familial therapeutique
Ainay le Château. Accueil familial therapeutique
 
170823_v18 pole medical marne la vallée
170823_v18 pole medical marne la vallée170823_v18 pole medical marne la vallée
170823_v18 pole medical marne la vallée
 
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
 
Jolimont Magazine n°7
Jolimont Magazine n°7Jolimont Magazine n°7
Jolimont Magazine n°7
 
Clinique de L' Estrée dialyse
Clinique de L' Estrée dialyseClinique de L' Estrée dialyse
Clinique de L' Estrée dialyse
 
Nouveau livret accueil 2019
Nouveau livret accueil 2019Nouveau livret accueil 2019
Nouveau livret accueil 2019
 
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptx
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptxORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptx
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE en cours.pptx
 
Saint-Luc Magazine n°41
Saint-Luc Magazine n°41Saint-Luc Magazine n°41
Saint-Luc Magazine n°41
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santé
 
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"
Présentation de l'association "Coeur de Gazelles"
 

Plus de Almaviva Santé

Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024Almaviva Santé
 
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019Almaviva Santé
 
Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4Almaviva Santé
 
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017Almaviva Santé
 
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique AragoProgramme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique AragoAlmaviva Santé
 
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016Almaviva Santé
 
Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2Almaviva Santé
 

Plus de Almaviva Santé (15)

Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
 
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
 
Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4
 
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
 
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique AragoProgramme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
 
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
 
Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2
 
Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014
 
EPU 8
EPU 8EPU 8
EPU 8
 
EPU 6
EPU 6EPU 6
EPU 6
 
EPU 5
EPU 5EPU 5
EPU 5
 
EPU 4
EPU 4EPU 4
EPU 4
 
EPU 3
EPU 3EPU 3
EPU 3
 
EPU
EPUEPU
EPU
 
Clinique de vitrolles
Clinique de vitrollesClinique de vitrolles
Clinique de vitrolles
 

Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019

  • 1. 06JANVIER 2019 Magazine Au cœur de l’excellence médicale ZOOM SUR LA DIALYSE, NOTRE NOUVELLE OFFRE DE SOINS DÉVELOPPEMENT LES NOUVELLES ACQUISITIONS ALMAVIVA SANTÉ S’EXPORTE SPÉCIAL TRAVAUX NOS ÉTABLISSEMENTS S’EMBELLISSENT EN TOUTES LETTRES CERTIFICATIONS CLINIQUES ACTUS Meilleurs vœux INITIATIVES INNOVATIONS créditd’image:©EREMEARCHITECTURE
  • 2. Bruno MARIE Président Almaviva Santé Edito Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose notre premier rendez-vous, celui de votre Magazine, celui de toutes les informations sur notre groupe, son développement, ses innovations, ses projets, toutes ces actualités que je vous laisse découvrir. C’est sur la dialyse que nous consacrons le Zoom de cette édition pour mieux appréhender notre nouvelle offre de soins pour une prise en charge spécifique de nos patients en Ile-de-France comme en Région Sud. Nouvelle offre de soins, notamment au cœur des trois nouveaux établissements d’hémodialyse qui rejoignent notre groupe. Et plus encore, dans notre dynamique d’acquisitions, Almaviva Santé s’exporte chez le principal acteur chirurgical privé du Québec. Ne manquez pas le volet sur les certifications de chaque établissement, une mise en lumière de cet « examen de passage » incontournable pour la qualité des soins et la sécurité de tous nos patients. Je ne commencerai pas cette nouvelle année sans féliciter toutes nos équipes et présenter à chacun d’entre vous mes vœux les meilleurs pour 2019. Très bonne lecture
  • 3. J A N V I E R 2 0 1 9 03 ZOOM SUR LA DIALYSE, NOTRE NOUVELLE OFFRE DE SOINS Avec le rachat du groupe Médifutur et ses trois sites disposants d’une activité de dialyse,Almaviva Santé diversifie son offre de soins et devient un nouvel acteur dans cette spécialité avec quatre centres de dialyse en France. David Boisset (Directeur Régional Paysd’Aix/Côted’Azur),ValérieFaure et Thomas Dervaux (Néphrologues à Aubagne et à Aix), témoignent. « Une nouvelle offre de soins pour la région » « Premier constat, notre activité régionale s’enrichit. Nous proposions à notre patientèle de la médecine, de la chirurgie, de l’obstétrique, des soins de suite et de réadaptation (SSR), mais désormais, et c’est nouveau, la dialyse vient compléter notre offre de soins. En ce qui concerne le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aubagne, nous restons dans la continuité. Adossé à l’Hôpital Privé La Casamance, un établissement extérieur au Groupe, ce centre continuera de proposer ses services dans le même cadre et les mêmes conditions. En revanche, nous souhaitons développer la prise en charge de la lithiase sur notre cliniqueChanteclersituéeàproximité,avecleconcoursdesnéphrologues du centre de dialyse. Je rappelle que la clinique Chantecler est un centre de référence national pour le traitement des calculs rénaux. Une synergie chirurgicale et médicale pourra donc être mise en place entre ces deux établissements. Pour le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aix-en-Provence, le projet est tout autre. Nous allons installer nos nouveaux locaux au sein de la cliniqueAxiumégalementsituéeàAix-en-Provence,quivas’agrandirpour l’occasion. L’association entre les deux établissements s’est imposée tout naturellement. Les patients auront donc la possibilité de consulter sur le même site, médecins, chirurgiens, néphrologues, etc… ». Jeanne Renoux (Directrice Régionale Adjointe Ile-de-France) « Cette spécialité se développe en Ile-de- France » « Le développement de la dialyse sur notre pôle Ile-de-France renforce notre offre de soins pour permettre aux patients une prise en charge complète (médecine, chirurgie, obstétrique et maladies chroniques) et territoriale. A Paris, notamment, la clinique de l’Alma accentue notre présence aux côtés des deux établissements spécialisés de référence que sont la clinique Arago (orthopédie) et la clinique Sainte- Thérèse (maternité et gynécologie). N’oublions pas que la dialyse est une spécialité que nous proposions déjà en région Parisienne, au sein de la clinique Jules Vallès (activité transférée sur la clinique Caron durant une période de travaux), aux limites de l’Essonne et du Val-de-Marne. La dialyse de la clinique de l’Alma représente 20 postes en centre lourd, 14 postes en Unité de Dialyse Médicalisée (UDM) et en auto-dialyse. 17 000 séances sont effectuées par an pour 220 patients. La clinique Jules Vallès dispose quant à elle de 18 postes. Près d’une centaine de patients sont accueillis en Unité de Dialyse Médicalisée ou en centre lourd. La clinique Jules Vallès bénéficie d’un service de « soins de suite » spécialisé où sont pris en charge des patients dialysés, pour assurer leur traitement, leur rééducation avec une kinésithérapeute, une diététicienne, une locomotricienne et une gériatre. Ce service est unique sur le territoire. A noter, que nous disposons également d’un service de prise en charge des patients transplantés ». LA DIALYSE, MODE D’EMPLOI Mounia Ammor (Néphrologue) à la clinique Jules Vallès (91) « Les fonctions rénales comprennent : la filtration des déchets provenant du sang, le maintien en équilibre de la teneur en liquide de l’organisme, la régulation de la pression sanguine et la production de globules rouges. Lorsque 85 à 90 % des reins ne fonctionnent plus,on parle « d’insuffisance rénale au stade terminal » et on recommande la dialyse. Le type de dialyse, qui remplace le travail des reins endommagés, à l’aide d’une machine servant de rein artificiel pour filtrer le sang, est appelé hémodialyse. Lors de cette procédure, le sang est lentement extrait de l’organisme et traverse un filtre spécial appelé dialyseur, dans lequel les déchets et les liquides excédentaires sont éliminés. Le sang nettoyé et filtré est ensuite renvoyé vers l’organisme. Avant d’effectuer l’hémodialyse, il faut avoir un accès adéquat au système vasculaire.En conséquence,on crée chirurgicalement un accès spécial avec une fistule artero-veineuse. L’hémodialyse a généralement lieu trois fois par semaine et peut être utilisée comme traitement continu jusqu’à ce que les reins reprennent leur activité ou bien jusqu’à ce que le patient reçoive une greffe de rein. Enfin, dans le traitement de l’insuffisance rénale terminale, il y a trois techniques : l’hémodialyse en centre lourd, en dialyse médicalisée, en autodialyse ou à domicile ; la dialyse péritonéale, et la transplantation rénale ».
  • 4. La Clinique de l’Alma (Paris 7ème ) avec Jeanne Renoux (Directrice Régionale Adjointe d’Ile-de- France) et Elodie Marchand Chaudron (Directrice) « Situé au cœur de la capitale, la clinique de l’Alma est un établissement de court séjour médico-chirurgical spécialisé en chirurgie, en médecine interventionnelle endoscopique, en cancérologie et en dialyse. Il possède 55 lits d’hospitalisation conventionnelle, dont 6 lits de surveillance continue et 25 lits d’hospitalisation ambulatoire, 5 salles d’intervention, 20 postes d’hémodialyse en centre et 14 hors centre (unité d’autodialyse et de dialyse médicalisée), 1 plateau d’imagerie conventionnelle et en coupe avec scanner et un robot chirurgical. L’Alma accueille 12 500 patients par an, dont 50% sont pris en charge en chirurgie ambulatoire ». Le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aubagne (13) avec David Boisset (Directeur Régional Pays d’Aix/Côte d’Azur) « Ce centre adossé à l’Hôpital Privé La Casamance est spécialisé dans la prise en charge et le traitement de l’insuffisance rénale chronique terminale. Il propose de la dialyse toutes modalités avec 39 postes : autodialyse assistée, unité de dialyse médicalisée (UDM), la prise en charge des patients les plus lourds et de la dialyse péritonéale. L’offre de soins comporte également l’éducation thérapeutique du patient (ETP) : apprendre à gérer sa maladie, rendre le patient autonome, et une activité de consultations pour toutes affections rénales. Quatre médecins- néphrologues composent l’équipe. Ce centre accueille plus de 150 patients dialysés et possède 6 lits d’hospitalisation, au sein de l’Hôpital Privé La Casamance ». Le Centre d’Hémodialyse de Provence d’Aix- en-Provence (13) avec Nathalie Richelmi (Directrice) « Cet établissement propose pratiquement la même offre de soins que le centre d’Aubagne. Proche de la Polyclinique du Parc Rambot, il sera transféré dans de nouveaux locaux au sein de la clinique Axium (Aix-en-Provence), au premier trimestre 2021. Autour de 41 postes de dialyse, l’équipe se compose de 4 médecins-néphrologues. Aujourd’hui, ce centre accueille 172 patients dont 8 traités à domicile. Ces patients viennent pour la plupart des communes autour du Pays d’Aix ». La Clinique Paris Lilas (93/Les Lilas) avec Maylis Pedot (Directrice) « Fondé en 1970, cet établissement de l’est parisien, spécialisé en orthopédie, a connu des heures de gloire en accueillant en 1998 Ronaldo et Zidane en 2003. Aujourd’hui, il est temps de lui donner un « nouvel élan ». Trois nouveaux chirurgiens viennent d’être recrutés et le projet de développer des pôles d’excellence en spécialisant les praticiens par articulation, est en marche. Les Lilas représentent 75 lits et places, 7 salles d’intervention mais également et surtout un centre d’imagerie médicale de pointe (CEPIM) équipé de 2 IRM et d’un scanner. L’établissement propose également une offre de soins autour de la chirurgie digestive, l’urologie et l’esthétique ». L’Hôpital Privé Paris-Essonne/Les Charmilles (91/Arpajon) avec Anne-Laure Lacroix (Directrice) « L’établissement, entièrement rénové en 2014, bénéficie d’un emplacement stratégique à l’ouest de la zone dense du département de l’Essonne. 13 000 interventions chirurgicales y sont réalisées et 120 000 patients viennent en consultation. L’établissement prend en charge 80% des patients en chirurgie ambulatoire, ses pôles majeurs sont la stomatologie, l’ophtalmologie et la gastroentérologie. Il s’impose comme centre de référence en endoscopie digestive (diagnostique et interventionnelle) dans le département. L’Hôpital Privé Paris Essonne/Les Charmilles possède 6 salles de bloc dont une dédiée à l’endoscopie, 51 places en ambulatoire, 29 lits d’hospitalisation. Tout en continuant de développer ses pôles forts, l’établissement souhaite élargir son offre de soins notamment en orthopédie et chirurgie viscérale ». 04 J A N V I E R 2 0 1 9 DÉVELOPPEMENT LES NOUVELLES ACQUISITIONS Almaviva Santé poursuit sa dynamique de développement de ses pôles régionaux dans le Sud et en Ile-de-France. Aix-en-Provence,Aubagne,Paris,LesLilasetArpajonsontlesdernièresimplantationsduGroupe.Visitesexpress.
  • 5. J A N V I E R 2 0 1 9 05 Traversons l’Atlantique, direction Montréal (Québec), à la rencontre du Docteur Fernand Taras, (Président Directeur Général et Directeur médical de cet établissement). Comment est né RocklandMD ? Docteur Fernand Taras : « Ce complexe médico-chirurgical est né d’une réflexion que je me suis faite il y a une dizaine d’années, en 2006 précisément.Jedéploraisl’absencedecliniquesprivéeschirurgicalessur leterritoirecanadien.Etpourcause,ilfautsavoirqu’icitraditionnellement, c’était l’hôpital qui prenait en charge les interventions chirurgicales. L’idée que l’on puisse déléguer au privé ces missions de santé publique relevait d’une « hérésie ». Cela nous a pris pratiquement deux ans pour établir une entente avec l’équivalent de la Sécurité Sociale canadienne, afin que l’hôpital du Sacré- Coeur de Montréal allège sa charge de travail et utilise nos services pour leurs chirurgies ambulatoires. Nous avons réalisé notre première intervention en février 2008 pour un cas de cancer du sein. Dix ans plus tard, le concept s’est développé un peu partout dans le pays et nous sommes devenus la référence en matière de chirurgie ambulatoire ». Quels sont les points forts de votre établissement ? Docteur F.T : « Nous intervenons dans toutes les spécialités (chirurgie générale, urologie, gynécologie, orthopédie, plastie…), sauf en neuro- chirurgie. Je retiendrai tout de même notre grande activité autour de la chirurgie bariatrique avec, pour spécialité, la gastrectomie verticale, toujours en ambulatoire évidemment ». Comment êtes-vous entré en contact avec Almaviva Santé ? Docteur F.T : « J’avais bien étudié le système de santé public/privé français. J’avais trouvé le modèle de soins très satisfaisant. Alors, je me suis dit nous avons un « cousin » qui peut nous servir d’exemple et avec lequel je pourrais culturellement envisager un partenariat. J’ai eu l’opportunité de rencontrer Monsieur Yves Journel (Président du Conseil de Surveillance du Groupe Almaviva Santé), de passage à Montréal durant l’été 2017, lequel m’a mis très rapidement en contact avec Monsieur Bruno Marie (Président du Groupe). Cette rencontre fut déterminante. J’ai été très impressionné par la bienveillance, la spontanéité, la simplicité, la vision de Monsieur Marie. Nous avons travaillé ensemble sur le dossier durant trois mois pour aboutir à un accord en mars 2018 ». Quelle est la nature de cet accord ? Docteur F.T : « Almaviva Santé France possède une participation importante mais encore minoritaire de RocklandMD, détenue aujourd’hui par une société de gestion qui porte le nom d’Almaviva Santé Canada. A terme, Almaviva Santé France devrait prendre le contrôle de sa filiale canadienne. J’ose penser que le développement à l’international d’Almaviva Santé va débuter par l’acquisition de RocklandMD. Notre clinique médico-chirurgicale devrait être le tremplin qui permettra au Groupededevenirleplusgrandacteurdescliniquesmédico-chirurgicales privées spécialisées en ambulatoire au Canada ». ALMAVIVA SANTÉ S’EXPORTE DÉVELOPPEMENT En entrant au capital de RocklandMD, le principal acteur chirurgical privé du Québec, le Groupe Almaviva Santé France confirme sa volonté de développement et crée Almaviva Santé Canada. ROCKLANDMD, EN BREF : 2 cliniques médicales à Montréal,centre-ville et Ville Mont-Royal 1 clinique de chirurgie ambulatoire à Montréal,Ville Mont-Royal avec 4 salles d’opérations,2 salles d’endoscopie et une salle de chirurgie mineure en mode FastTrack Des chirurgiens provenant des hôpitaux affiliés aux deux écoles de médecine respectives de l’Université de Montréal et de l’Université McGill - 15 médecins généralistes Plus de 30 000 opérations chirurgicales 7 000 endoscopies Centre agréé avec mention d’honneur par Agrément Canada
  • 6. 06 J A N V I E R 2 0 1 9 SPECIAL TRAVAUX NOS ÉTABLISSEMENTS S’EMBELLISSENT CLINIQUE CHANTECLER MARSEILLE (13) Marc Fournies (Directeur) « L’établissement continue ses travaux de rénovation. Le service ambulatoire est aujourd’hui opérationnel. Il est désormais regroupé sur le même niveau que le bloc opératoire. Ce nouveau service comprend 29 places dont un espace dédié au fast-track (circuit de prise en charge très court). En novembre, nous avons réceptionné notre nouveau service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) avec une extension en bois du bâtiment (éco-construction) et la création de 10 chambres individuelles supplémentaires. Les travaux reprendront en février, après une pause consacrée à la préparation de la certification. Au programme de la prochaine et dernière tranche : la rénovation de l’espace dédié à la balnéothérapie avec un environnement plus confortable pour les patients. Le plateau technique réservé à la kinésithérapie sera optimisé avec l’arrivée de matériel de rééducation encore plus performant ». CLINIQUEDEL’ÉTANGDEL’OLIVIER ISTRES(13) Laurent Demontis (Directeur) « Après les travaux réalisés au premier trimestre 2018 afin de réintégrer la stérilisation au sein du bloc opératoire, le second trimestre a vu le rez-de- chaussée réaménagé avec la création d’un laboratoire d’analyses médicales, désormais installé au sein de l’établissement. Ces travaux, débutés en février, ont été livrés le 1er octobre avec un espace d’accueil, de prélèvement et une partie réservée à la technique. Nous avons en cours, la rénovation totale de l’espace/parking et l’amélioration des voies d’accès. A terme, les patients pourront disposer d’une quarantaine de places supplémentaires. La livraison est prévue courant janvier ». CLINIQUE AXIUM AIX-EN-PROVENCE (13) Nathalie Richelmi (Directrice) « C’était prévu, c’est livré ! Mi-Octobre, une extension de 150 m2 sur chacun des 4 niveaux du bâtiment annexe de la clinique a été inaugurée. Au premier niveau, rénovation et adaptation des locaux du SOS Main pour permettre la mise en place d’un circuit fast-track (circuit de prise en charge très court). A l’étage supérieur, place aux cabinets de consultation des chirurgiens de la main, des digestifs et des vasculaires. Au dessus, regroupement de tous les praticiens de l’Institut de Chirurgie Orthopédique de Provence (ICOP), et au dernier étage, agrandissement du plateau technique d’ophthalmologie avec la création d’une salle de bloc opératoire supplémentaire, ce qui porte à 3 le nombre de salles de bloc opératoire sur le plateau technique. La livraison du bloc opératoire central de la clinique a eu lieu le 2 janvier. En effet, pour répondre à la demande de nouveaux créneaux opératoires des chirurgiens, 4 nouvelles salles ont été créées, faisant passer de 10 à 14 le nombre de salles opératoires, pour un total de 23 salles sur l’ensemble de la clinique. L’année 2019 confirmera cette dynamique avec d’une part, les débuts
  • 7. J A N V I E R 2 0 1 9 07 du réaménagement de la villa située en face de l’établissement : la « Bastide d’Axium », ce sera son nom. Elle sera destinée à devenir un centre médico-chirurgical réservé aux gynécologues, orthopédistes et urologues. Sans oublier, en septembre prochain le lancement des travaux du futur centre de dialyse (livraison mars 2021). Sous ce nouveau bâtiment, seront construits 6 étages de parking ». CLINIQUE SAINTE THÉRÈSE PARIS (75) Jeanne Renoux (Directrice) «Larénovationdurez-de-chausséeestle grand projet de l’établissement en cette fin d’année. A terme, l’accueil sera enfin à la hauteur des prestations offertes par la clinique. Avec notamment, des salles d’attente et des bureaux de consultation des médecins plus confortables, sans oublier la création d’une salle d’ateliers et depréparationàlanaissance.Lebutétant de mettre en place un parcours d’accueil des patientes dès le début de leur grossesse, en leur proposant non seulement un suivi personnalisé aux niveaux médical et paramédical, mais aussi des ateliers pour une préparation à la naissance et à la maternité (massages bébé, sophrologie, allaitement, atelier des papas, etc…). La mise en place est prévue courant janvier. D’ores et déjà, d’autres travaux sont achevés avec la livraison de 4 chambres « Premium » et « Confort ». Une offre qui correspond à la qualité et à l’excellence de la prise en charge que propose Sainte-Thérèse ». CLINIQUE LA BOISSIÈRE NOGENT-LE-PHAYE (28) Coralie Foisy (Directrice) « 2019 verra le lancement des travaux d’agrandissement et de réhabilitation. Au programme, la construction d’une aile d’hospitalisation avec 20 places de jour (ambulatoire) et la création d’une unité cognitivo- comportementale, équipée de 12 lits. De plus, une nouvelle pharmacie de 85 m2 va être créée. Nous allons également transformer une des salles de kinésithérapie en l’aménageant en salon pour les patients et en salle de repos pour le personnel. La 2ème salle de kinésithérapie sera agrandie et la balnéothérapie réhabilitée. Un nouveau parking destiné au personnel sera aménagé. Début des travaux mars 2019, livraison prévue avril 2020 ». Ces travaux permettront de diversifier l’offre de soins de La Boissière. En plus des soins de suite en hospitalisation complète que nous proposons aujourd’hui, l’établissement se développera sur l’ambulatoire et l’unité cognitivo-comportementale, réservée aux patients souffrants de démence. La Boissière sera la seule structure privée de la région à proposer ce type de prise en charge ». CENTRE DE RADIOTHÉRAPIE DE RIS-ORANGIS (91) Romain Ouvrard (Directeur) « Le projet d’agrandissement avance bien. Le centre de radiothérapie de Ris-Orangis est engagé dans une extension du bâtiment de 6 885 m2 , avec notamment la construction de 2 nouvelles salles de traitement équipées de 2 nouveaux accélérateurs à particules, portant de 3 à 5 le nombre de machines. Le centre agrandit également son espace de consultation avec 6 nouveaux bureaux médicaux. La partie « gros œuvre », démarrée en mars 2018, devrait être livrée fin janvier 2019. Puis viendra la période consacrée à l’équipement et à l’installation de la partie technique (livraison juillet 2019). Ce nouvel ensemble devrait être opérationnel en janvier 2020. L’objectif du centre - le seul centre de radiothérapie de l’Essonne - est de proposer un accueil optimal et une qualité de soins de haut niveau ». HÔPITAL PRIVÉ D’ATHIS-MONS (91) Marc Baransade (Directeur) « Après quelques mois de retard, la transformation de l’Hôpital Privé d’Athis-Mons démarre enfin ! L’ambition de ce projet est de regrouper l’ensemble des activités sur la clinique Jules Vallès, de développer l’unité de chirurgie ambulatoire et d’augmenter la dialyse de 15 à 23 places dans des locaux adaptés à l’accueil et à la prise en charge des patients. Durant ces 18 mois de travaux et dans l’attente de l’ouverture de ce nouvel établissement moderne et performant, le service de dialyse est transféré sur Caron, la chirurgie ambulatoire et les consultations y sont maintenues. Sur Jules Vallès, sont conservés la médecine, les soins de suite et la gériatrie ». NOS DIRECTEURS FONT LE POINT
  • 8. 08 J A N V I E R 2 0 1 9 RESPONSABLES QUALITÉ (RAQ) ET PRÉSIDENTS DE LA COMMISSION MÉDICALE D’ÉTABLISSEMENT (CME) RACONTENT : Carlo FAHED (RAQ de la clinique de l’Estagnol à Antibes) : « Nous avons obtenu la certification A « sans réserve, ni recommandation ». Un grand bravo aux équipes de l’Estagnol qui ont su répondre aux exigences réglementaires de la Haute Autorité de Santé en un temps record, puisque l’établissement a ouvert ses portes en septembre 2016 ! ». Imen KAROUI (RAQ de la clinique du Parc Impérial à Nice) : « Malgré des problèmes de réorganisation aujourd’hui résolus, cette certification s’est déroulée dans de bonnes conditions. La clinique a été certifiéeBavecdesrecommandationsd’amélioration.MadameFournet- Fayard, directrice de la clinique, évoque « une belle dynamique, impulsée par la préparation et la visite de certification, que nous continuons à développer avec l’implication de tous. Nous partageons tous ce même objectif, celui du patient au centre de sa prise en charge ». Arman FORNARI (RAQ à la clinique du Palais à Cannes) : « Nous avons été audités mi-septembre. L’impression générale laisse apparaître que la procédure s’est bien déroulée. Je retiens le dur et exigeanttravaildeséquipesdurantceslongsmoisdepréparation.Nous attendons le résultat avec optimisme, sachant que cet établissement, en dix ans d’existence a toujours connu des certifications A ! ». Laurine COGOLETTI (RAQ à la clinique Toutes Aures à Manosque) : « Cette certification de niveau A récompense le travail de toutes les équipes médicales, paramédicales, administratives, hébergement, techniques et restauration. Elles font preuve au quotidien de professionnalisme au plus près des besoins des patients. Nous en sommes d’autant plus fiers que, pour un établissement de petite taille comme le nôtre, disposant de moyens relativement limités, le niveau d’exigence que nous devons nous imposer est un véritable défi au quotidien ». Docteur Alain EKEUH (Pdt CME de l’Hôpital Privé du Val d’Yerres) : «Toutd’abord,jeretiensl’investissementimportantdetoutesleséquipes pour répondre au mieux à cette démarche. Grâce à la mobilisation de tous, nous avons obtenu la note B, suite à une recommandation émise par les auditeurs concernant une armoire électrique non fermée à clé située à l’entrée d’un service de soins. Nous avons pris note de ce dysfonctionnement qui a été rapidement corrigé durant la visite. Les équipes de l’établissement sont fières du résultat obtenu et nous avons le sentiment que la dynamique va se poursuivre ». Pauline RONDEAU (RAQ des cliniques Jules Vallès et Caron à Athis- Mons) : « Notre évaluation s’est déroulée à la mi-octobre. Nous sommes dans l’attente du résultat. Le point fort de cette certification a été l’importante mobilisationdeséquipes,uneprisedeconsciencegénéraledespratiques à améliorer pour le bien de nos patients. Pour nous, cette démarche a été un accélérateur d’amélioration ». Docteur Jean-Michel WATWAT (Pdt CME de la clinique Boyer à Villeneuve-Saint-Georges) : « L’établissement décroche la note A ! La qualité du parcours du patient était le point central de l’observation des experts. Un domaine où l’établissement est particulièrement performant avec un dossier informatisé à 100% qui permet un suivi en temps réel et un échange d’informations très efficace entre les équipes médicales et les établissements partenaires. L’autre point fort réside dans la présence sur place de toutes les équipes paramédicales : kinésithérapeute, diététicienne, assistante sociale et psychologue, qui accompagnent les patients et favorisent ainsi la continuité des soins ». Docteur Marielle PILATO (Pdte CME de la clinique de Villecresnes) : « La visite de certification est très récente, puisque l’établissement a été audité fin novembre. Les experts-visiteurs ont apprécié la réactivité des équipes, les ont invitées à poursuivre leur dynamique et à développer des indicateurs de pertinence et de mesure d’efficacité des processus. Tout en préconisant de simplifier le plus possible les procédures pour que l’ensemble reste réalisable. Nous attendons donc le résultat… ». EN TOUTES LETTRES CERTIFICATIONS La certification est une procédure d’évaluation des établissements de santé effectuée par la Haute Autorité de Santé (H.A.S.). Indépendante de l’établissement et de ses organismes de tutelle, elle porte sur le niveau des prestations et soins délivrés aux patients, la dynamique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dispensés par l’établissement. À l’issue d’un audit approfondi, l’établissement est certifié d’un niveau allant de A (la plus élevée) à E. Cette évaluation a lieu tous les six ans pour les établissements en A et tous les 4 ans ou moins pour les autres.
  • 9. J A N V I E R 2 0 1 9 09 CLINIQUE AXIUM Aix-en-Provence (13) Le GCS de cardiologie interventionnelle Axium-Rambot, spécialisé dans la cardiologie interventionnelle, vient de recevoir le prix des nominés de l’excellence médicale, décerné par la Fédération d’Hospitalisation Privée (FHP) lors de sa cérémonie des Trophées 2018, pour une publication dans The Lancet, la célèbre revue médicale britannique. L’objet de cette étude est de s’intéresser à une nouvelle génération de stent (petit ressort utilisé lors du rétrécissement d’une artère coronaire). Premier résultat de l’étude, le stent nouvelle génération est aussi efficace que le matériel existant. Reste à présent à démontrer que cette innovation est de nature à réduire certaines complications provoquées par le meilleur matériel utilisé aujourd’hui sur le marché. A noter que le GCS Axium-Rambot est le seul centre français sélectionné pour participer à cette étude internationale. Prochain résultat dans 3/4 ans. CLINIQUE JUGE Marseille (13) C’est une nouvelle étape dans l’imagerie médicale que la clinique Juge a franchie, en partenariat avec des cabinets radiologiques de la ville de Marseille. En s’équipant d’un nouvel appareil d’imagerie 3D, appelé EOS, le plateau technique de l’établissement spécialisé en orthopédie et médecine du sport se voit renforcer d’un appareil à la pointe de la technologie. Cet équipement permet de radiographier l’ensemble des os du corps en position debout. De surcroit, il diminue de 50% à 85% la dose d’irradiation par rapport au système de radiographie conventionnelle et de 95% par rapport au scanner. A noter que l’EOS ne remplace pas le scanner ou l’IRM, il fournit une imagerie du squelette entier en position debout, donc plus fonctionnelle. Ce système est devenu très important dans la surveillance des scolioses de l’enfant. Plus précis, l’appareil est également très peu irradiant et c’est essentiel lorsqu’un enfant doit être contrôlé régulièrement. Chez les patients adultes, les avantages sont multiples, notamment dans le bilan d’implantation d’une prothèse de hanche ou du genou où les informations précises sur la posture du patient sont un des facteurs de réussite du traitement. A noter qu’il s’agit du 2ème appareil EOS au sein du Groupe, puisque la clinique Arago (75) en possède un depuis 2015. CLINIQUE DE L’ESSONNE Evry (91) Installé début 2018, Kineod est devenu aujourd’hui un outil indispensable dans le service de podologie de la clinique. Grâce à une caméra et un logiciel, cet appareil calcule tout le positionnement dans l’espace de la structure du corps humain, en 3D. Il permet, notamment, lors de la réalisation de semelles orthopédiques, de comparer l’évolution de la posture avant et après l’appareillage. CLINIQUE AXIUM Aix-en-Provence (13) Mi-septembre,latélémédecineafaitsonentrée officielle, après l’accord signé en juin entre l’assurance maladie et la totalité des syndicats de médecins. A la clinique Axium, nous avons anticipé cette disposition depuis le 1er septembre, dans le service SOS Main. Désormais, tout patient peut faire une téléconsultation avec son médecin, via un ordinateur et une connexion sécurisée. « Nous disposons maintenant d’une plateforme technologique sécurisée qui facilite le partage d’informations », précise le Docteur Sassoon. « Jusqu’à présent, les pompiers ou les services hospitaliers nous envoyaient les photos des plaies directement sur nos téléphones. A présent, les dossiers sont fiabilisés, tracés et sécurisés. Les chirurgiens émettent un premier diagnostic qui facilite l’orientation du patient ». L’objectif de la télémédecine est d’améliorer l’accès aux soins pour des patients ayant des difficultés à se déplacer, mais aussi d’apporter une réponse dans des régions désertées par les praticiens. CLINIQUE DE VITROLLES (13) Le Docteur Patrice Halimi, chirurgien orthopédiste pédiatrique, utilise désormais du matériel résorbable pour ses jeunes patients. lI s’agit de plaques et de vis de fixation en mélange de bio polymères. Cette matière résorbable satisfait les contraintes mécaniques. Une fois posée, la plaque et ses vis seront dissoutes dans l’organisme en deux à quatre ans. Ce matériel a une capacité idéale pour se déformer et se mouler en fonction des besoins des stratégies chirurgicales. La plaque est trempée dans l’eau chaude, puis transformée en l’appliquant sur l’os à réparer et ce, en conformité totale avec l’anatomie de l’enfant. L’intérêt est qu’il n’a pas de seconde opération à subir ! La possibilité d’utiliser du matériel résorbable est donc une vraie révolution en chirurgie pédiatrique. INNOVATIONS INITIATIVES
  • 10. BÉBÉS, PREMIÈRE ! La maternité Sainte Thérèse (75) est le premier établissement du groupe à se lancer dans un programme de certification IHAB (Initiative Hôpital Ami des Bébés). Prétendre à ce label, c’est s’engager à organiser des soins autour des rythmes biologiques du nouveau-né et de la mère, répondre aux besoins de l’enfant et de sa famille tout en assurant la sécurité médicale, apporter un soutien aux parents pour leur permettre d’acquérir progressivement une autonomie, etc… Développé en France depuis 2000, ce programme mis en place à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF, garantit une qualité d’accueil du nouveau-né et de ses parents dans les maternités et les services de néonatalogie. La clinique Sainte Thérèse est engagée dans un travail de préparation de deux ans avant d’être auditée et devenir, peut-être, l’un des rares établissements français à bénéficier de ce label. OBÉSITÉ/DIABÈTE La clinique de Villecresnes (94) annonce la mise en place d’un Programme d’Education Thérapeutique des Patients (ETP) destiné aux patients obèses atteints d’un diabète de type 2 (non insulino-dépendant). Ce programme se déroule sur 4 jours, du mercredi au samedi. Des ateliers en groupe et/ou en individuel sont proposés et assurés par une équipe éducative multidisciplinaire de médecins, infirmières, psychologues, professeurs d’activités physiques adaptées, diététicien(nes)… L’objectif étant d’aider les patients à mieux vivre avec leur maladie chronique et leur permettre de déterminer leurs propres objectifs. Ils deviennent ainsi acteurs de leur parcours de santé. VARICES ET RADIOFRÉQUENCE Le service de chirurgie vasculaire de l’Hôpital Privé du Val d’Yerres (91) utilise, depuis novembre, la radiofréquence en ambulatoire dans le traitement des varices. Le principe consiste à brûler et à rétracter la veine malade en diffusant une température par radiofréquence à 120°C, contrôlée par une sonde mise en place dans la veine par ponction directe. Une électrode extrêmement fine et un cathéter sont introduits dans la veine. L’acte se déroule sous anesthésie locale. Une reprise immédiate de la marche est constatée chez les patients, sans complication, ni douleur. Un des atouts principaux de cette opération mini-invasive est sa réalisation sous anesthésie locale. Les suites opératoires se distinguent de la chirurgie conventionnelle par l’absence de douleur, d’hématome et la possibilité de s’exposer rapidement au soleil. TROUBLES DU SOMMEIL Grâce à la polysomnographie, le centre de consultation des Gobelins (Paris 13ème ) permet désormais d’étudier non seulement l’apnée mais également tous les évènements respiratoires en rapport avec le sommeil. Des résultats très précis enregistrés grâce à la relation établie entre sommeil et respiration. Le patient est appareillé au sein de l’établissement avant de regagner son domicile pour y passer la nuit. Le lendemain matin, en une demi- heure, le praticien peut prendre connaissance des résultats. Généralement, une seule polysomnographie est suffisante pour évaluer le sommeil et détecter d’éventuels problèmes. COLIQUES NÉPHRÉTIQUES À RÉPÉTITION La clinique de Martigues (13) développe une unité de prise en charge spécifique pour les patients souffrants de coliques néphrétiques à répétitions. Cette affection, nommée maladie lithiasique, touche selon les estimations environ 10 % de la population et représente 1 à 2% des causes de consultation aux urgences. Le service de médecine propose une prise en charge globale de la maladie lithiasique avec pour objectif de déterminer les facteurs en cause afin de diminuer le nombre de récidives. 10 J A N V I E R 2 0 1 9 CLINIQUES ACTUS
  • 11. Une équipe médicale pluridisciplinaire associe urologues, néphrologues, nutritionniste, diététicienne, radiologues, biologistes, endocrinologues et anesthésistes. La complexité des examens et les différents avis médicaux demandés exigent une rigoureuse organisation. C’est la raison pour laquelle ce type de bilan est difficile à mettre en œuvre en dehors d’une unité spécialisée. Cette approche préventive vient compléter l’approche curative déjà en place (lithotripteur extracorporel, urétéroscopes souples avec fragmentation laser…). L’ambition de la clinique de Martigues est de se positionner comme un centre de référence du traitement médical et chirurgical de la lithiase urinaire autour de l’Etang de Berre. » DOCTOLIB Après trois années de partenariat avec Doctolib, les résultats sont bons, puisque 55% des professionnels de santé du groupe ont adhéré à ce service. Pour rappel, Doctolib est une startup française, fondée en 2013 : elle fournitunserviceenlignedepriseetdegestion de rendez-vous médicaux mettant en relation patients et professionnels de la santé. La prise de rendez-vous en ligne est accessible aussi bien sur doctolib.fr que sur les sites Internet de nos établissements. Au niveau des résultats, nous constatons que 35 % des RDV sont pris directement en ligne par les patients. Le taux moyen des RDV non honorés par les patients est contenu sous les 2%. Le délai moyen de RDV est passé sous la barre des 30 jours. DÉVELOPPEMENT DURABLE Le Groupe Almaviva Santé vient de renouveler son contrat d’engagement avec le Comité pour le Développement Durable en Santé (C2DS) pour la sixième année consécutive. Cette association à but non lucratif, créée en 2006, réunit des professionnels de santé mobilisés pour le développement durable. Bilan carbone, éco-construction, réduction des déchets… ces actions mises en place au sein des établissements correspondent parfaitement à l’esprit de cette démarche. En 2019, Almaviva Santé prévoit de former, grâce au C2DS, une à deux personnes par établissement afin qu’elles deviennent référentes de cette thématique. L’objectif : uniformiser les actions des cliniques, amplifier la dynamique, et pouvoir à terme utiliser à large échelle les nombreux outils mis à disposition par le C2DS. RÈGLEMENT GÉNÉRAL SUR LA PROTECTION DES DONNÉES Le règlement européen sur la protection des données ou RGPD oblige les entreprises depuis le 25 mai 2018 à respecter certaines règles concernant le traitement des données à caractère personnel ; il est en train de se mettre en place au sein du groupe. Pour accompagner cette démarche, deux DPO « Data Protection Officer » viennent d’être recrutés sur les pôles régionaux Ile-de-France et Sud. DATA CENTER/ INFORMATIQUE Afin de sécuriser l’architecture informatique de ses établissements, Almaviva Santé a investi dans la location d’espaces dans un Data Center, un lieu de stockage sécurisé dans lequel seront installés ses propres serveurs. Ce centre protégé et hautement sécurisé abritera l’ensemble des données informatiques des établissements,etchacunpourras’yconnecter. De plus, double sécurité, la sauvegarde des contenus sera reportée vers un autre Data Center. Aujourd’hui, la machine est en service, les premières données ont commencé à y être transférées. Créé à Marseille en 2007, le Groupe Al- maviva Santé est devenu en 10 ans, le 1er groupe privé hospitalier en Région Sud et le 5ème groupe privé hospitalier en France. 35 ÉTABLISSEMENTS RÉPARTIS DANS 2 RÉGIONS CLINIQUE JEAN GIONO (04) CLINIQUE TOUTES AURES (04) CLINIQUE DE L’ESTAGNOL (06) CLINIQUE DU PALAIS (06) CLINIQUE DU PARC IMPÉRIAL (06) CLINIQUE LE MÉRIDIEN (06) HÔPITAL PRIVÉ CANNES OXFORD (06) CENTRE HÉMODIALYSE DE PROVENCE - CLINIQUE AXIUM (13) CENTRE HÉMODIALYSE DE PROVENCE - AUBAGNE (13) CLINIQUE AXIUM (13) CLINIQUE CHANTECLER (13) CLINIQUE CHIRURGICALE DE MARTIGUES (13) CLINIQUE DE L’ÉTANG DE L’OLIVIER (13) CLINIQUE DE VITROLLES (13) CLINIQUE GÉNÉRALE DE MARIGNANE (13) CLINIQUE JUGE (13) CLINIQUE VIGNOLI (13) GCS CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE AXIUM - PARC RAMBOT (13) CLINIQUE LA BOISSIÈRE (28) CLINIQUE ARAGO (75) CLINIQUE DE L’ALMA (75) CLINIQUE SAINTE THÉRÈSE (75) CENTRE DE RADIOTHÉRAPIE DE RIS-ORANGIS (91) CLINIQUE CARON (91) CLINIQUE DE L’ESSONNE (91) CLINIQUE DE L’YVETTE (91) CLINIQUE JULES VALLÈS (91) CLINIQUE LES CHARMILLES (91) CLINIQUE LES JARDINS DE BRUNOY (91) CLINIQUE PASTEUR ( 91) CRF CHAMPS ELYSÉES (91) HÔPITAL PRIVÉ DU VAL D’YERRES (91) CLINIQUE PARIS LILAS (93) CLINIQUE BOYER (94) CLINIQUE DE VILLECRESNES (94) 3 500 LITS ET PLACES 220 SALLES D’INTERVENTIONS CHIRURGICALES 1 300 MÉDECINS LIBÉRAUX 3 700 SALARIÉS POUR 370 000 PATIENTS Toutes les disciplines médicales et chirurgi- cales sont proposées : chirurgie, gynécologie-obstétrique (maternité), médecine, soins de suite et de réadaptation, dialyse, hospitalisation à domicile. Dans le détail : orthopédie, rééducation, cardiologie, ophtal- mologie, maternité, urologie, gastroentérologie, stomatologie, médecine, chirurgie digestive, chirurgie vasculaire, chirurgie ORL, etc… CLINIQUE JEAN GIONO (04) CLINIQUE TOUTES AURES (04) CLINIQUE DU PALAIS (06) CLINIQUE DU PARC IMPERIAL (06) CLINIQUE LE MERIDIEN (06) CLINIQUE DE L’ESTAGNOL (06) POLyCLINIQUE OxfORD (06) CLINIQUE AxIUM (13) CLINIQUE CHANTECLER (13) CLINIQUE CHIRURGICALE DE MARTIGUES (13) CLINIQUE DE L’ETANG DE L’OLIVIER (13) CLINIQUE DE VITROLLES (13) CLINIQUE GENERALE DE MARIGNANE (13) CLINIQUE JUGE (13) CLINIQUE VIGNOLI (13) GCS CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE AxIUM - PARC RAMBOT (13) CLINIQUE LA BOISSIERE (28) CLINIQUE ARAGO (75) CLINIQUE SAINTE THERESE (75) CENTRE DE RADIOTHERAPIE DE RIS ORANGIS (91) CLINIQUE LES JARDINS DE BRUNOy (91) CLINIQUE PASTEUR (91) CLINIQUE DE L’ESSONNE (91) CLINIQUE DE L’yVETTE (91) CRf DES CHAMPS ELySEES (91) 25 éTABLISSEMENTS répArTIS dANS 2 régIoNS 2500 LITS ET pLAcES 160 SALLES d’INTErvENTIoN ET d’ExAMEN 1000 MédEcINS LIBérAux 2500 EMpLoyéS pour 300 000 pATIENTS Toutes les disciplines médicales et chirurgicales sont proposées : chirurgie, gynécologie-obstétrique (maternité), médecine, soins de suite et de réadaptation.Dansledétail:orthopédie,rééducation,cardiologie,ophtalmologie, maternité, chirurgie digestive, urologie, gastroentérologie, stomatologie, médecine, chirurgie vasculaire, chirurgie ORL, etc. Créé à Marseille en 2007, le Groupe Almaviva Santé est devenu en 10 ans, le 1er groupe privé hospitalier en PACA et le 6e groupe privé hospitalier en france. SuIvEZ-NouS Sur www.ALMAvIvA-SANTE.fr
  • 12. Meilleurs vœux Au cœur de l’excellence médicale Rédaction:pointcompresse.Créationgraphique:Verso.Créditphotos:AlmavivaSanté-Créationcartedevœux:ArtLinéaCommunication