Essai de Modélisation des ModèlesEléments constitutifsNotion de qualitéCréation de ModèlesManipulation de Modèles<br />Tra...
La Notion de Modèle<br />La notion de modèle est un artefact conceptuel<br />Un modèle est une représentation visuelle de ...
Règles & usages<br />La construction de modèles est soumise à des règles<br />La première est la représentation par donnée...
Constitution <br />Les éléments structurants caractérisant les modèles sont des :<br />Objets (Acteurs - sujets) qui ont d...
Indicateurs d’Efficacité & de Qualité<br />Les modèles ont des indicateurs d’efficacité<br />Etendue d’emploi<br />Exhaust...
Manipulation<br />Tous les éléments d’un modèle sont manipulable<br />Les manipulations possibles répondent aux 8 critères...
Méthodes de création et manipulation<br />Quelques méthodes de création de modèles<br />Modèle de type formel, analogue à ...
Les Domaines de Connaissance<br />Les Domaines de Connaissance peuvent s’exprimer par des modèles ou des éléments constitu...
Représentations simplifiées de la notion de Modèle<br />Modèle Étudié Alpha<br />Boucle de rétroaction<br />Objet<br />Dom...
Conditions de présentation des modèles<br />Les modèles sont présentés visuellement<br />Toute représentation visuelle est...
Conditions de manipulation des modèles<br />Les types de Relations, d’Objets, de Règles sont Taxonomables <br />Cette taxo...
Limites de compréhension des Modèles<br />Les modèles étant des représentations d’un « monde », pour être  être pleinement...
L’obligation de représentation<br />Toute connaissance, information, est le résultat d’une représentation par un émetteur ...
Création industrielle de Modèles<br />Objets pédagogiques taxonomés et manipulables<br />Données <br />Mots<br />Images au...
Plus d’informations sur la notion de Modèles de Connaissance sur <br />www.alpharis.com <br />ALPHARIS<br />
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Essai de Modelisation des Modèles

1 641 vues

Publié le

Un travail de 2007, toujours d'actualité, sur les notions de Modèles et éléments (Objets) de ces modèles avec des réflexions sur la notion de qualité des modèles, création industrielle et "manipulation" des modèles, par ses représentations ou non.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 641
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Essai de Modelisation des Modèles

  1. 1. Essai de Modélisation des ModèlesEléments constitutifsNotion de qualitéCréation de ModèlesManipulation de Modèles<br />Travaux Novembre 2007<br />Depuis la notion d’Objets a été remplacé par le mot « élément »<br />
  2. 2. La Notion de Modèle<br />La notion de modèle est un artefact conceptuel<br />Un modèle est une représentation visuelle de la perception de la réalité ou d’un champ d’étude de la réalité.<br />Le modèle n’est pas la réalité.<br />Les modèles sont des conventions<br />Les modèles sont souvent parcellaires<br />Un modèle est constitué d’Axiomes et de postulats<br />Les modèles expriment des notions de Relations, de Causalité, de Quantité<br />Les modèles correspondent à des besoins<br />De concentration et de réduction d’un domaine d’étude<br />De révélateur de réalité ou de perception de réalité<br />D’anticipation, de simulation du futur possible <br />De représentation du passé et du présent<br />De potentiel d’explication après-coup<br />De manipulation sécurisée de la perception de réalité<br />De potentiel de déduction<br />De satisfaction de ces concepteurs et utilisateur<br />D’action sur la perception de la Réalité<br />De traiter de problèmes posés dans des domaines apparemment éloignés<br />D’accumulation de savoirs<br />D’évolution de ces savoirs<br />De transfert de ces savoirs<br />De reproduction de ces savoirs <br />
  3. 3. Règles & usages<br />La construction de modèles est soumise à des règles<br />La première est la représentation par données spatiales localisées<br />Ces données spatiales s’expriment par objets, des chaînes linéaires et des règles de positionnement<br />Ces données spatiales viennent de plan d’observation, d’angles de «vue»<br />Les données temporelles sont simulées par des règles de lecture des chaînes linéaires<br />Les transformations (rapides ou non) sont exprimées en Verbe d’action taxonomables et manipulables.<br />Les modèles ont des usages<br />Servir de support à un savoir sur des perceptions vues comme éloignées de la réalité dans le temps, l’espace et l’approche.<br />Ils servent de mémoire, de source de renseignements<br />De simulateur<br />De support à des manipulations sur les éléments les constituant <br />(Données spatiales, chaînes linéaires, <br />
  4. 4. Constitution <br />Les éléments structurants caractérisant les modèles sont des :<br />Objets (Acteurs - sujets) qui ont des propriétés<br />On doit pouvoir manipuler, comparer, ces propriétés<br />L’ensemble des objets partage au moins trois propriétés commune<br />Localisation spatio-temporelle<br />Chaque objet a une énergie dont la valeur a des propriétés d’extrèmalité (Minimum-maximum). <br />Chaque objet possède des propriétés d’invariance par rapport à certains groupes de symétrie <br />Des objets de Domaines de Connaissance différents peuvent être utilisés dans un même modèle<br />Les objets peuvent se décomposer en sous objets<br />Les sous objets peuvent avoir des<br />Propriétés identiques à leur objet découvertes de manière déductible<br />Propriétés identiques à leur objet découvertes de manière complexe et inconnue<br />Propriétés différentes<br />Il y a des Relations entre objets, sous objets, objets et sous objets <br />Ces Relations sont basées sur des Règles<br />Ces Règles expriment des processus, des traitements venant de Domaines de connaissance<br />Pédagogie, Cognitif, sociologie<br />Ces Relations et ces Règles sont manipulables <br />Les relations et règles peuvent s’exprimer sous la forme d’expression mathématique<br />
  5. 5. Indicateurs d’Efficacité & de Qualité<br />Les modèles ont des indicateurs d’efficacité<br />Etendue d’emploi<br />Exhaustivité du terrain couvert<br />Correspondance avec la perception du réel <br />Nombre de domaines différents concernés<br />Capacité de simulation<br />Capacité de prévision<br />Capacité d’action sur le «réel»<br />Indicateurs de qualité<br />Nature et étendue du projet<br />Fondements ontologiques sur lesquels repose le modèle<br />Méthodes auxquelles on fait appel pour construire le modèle<br />Nature et pertinence des outils utilisés<br />Bénéfices qu’on retire de l’emploi du modèle sur le plan de la compréhension, sur le plan de la description qualitative puis quantitative, enfin sur le plan de la prédiction tant qualitative que quantitative<br />Qualités esthétiques<br />
  6. 6. Manipulation<br />Tous les éléments d’un modèle sont manipulable<br />Les manipulations possibles répondent aux 8 critères d’Osborn d’action sur d’un modèle de conception<br />Adapter, Modifier, Substituer, Ajouter, Soustraire, Réarranger, Renverser, Combiner <br />Cette manipulation porte sur l’existence ou l’absence de relations<br />Entre objets : rajouter – soustraire – inverser – réarranger<br />Entre sous objets : idem<br />Entre sous objets et objets : idem<br />Sur l’intensité des relations <br />Augmenter – Soustraire<br />Sur les règles régissant les Relations<br />Sur la nature des objets et sous objets<br />Remplacer par d’autres – Ajouter - Soustraire<br />Sur les modèles représentant des Domaines de Connaissance<br />Ex : Pédagogie passive, sollicitative, interactive sont des modèles différents venant du champ de connaissance de la Pédagogie<br />
  7. 7. Méthodes de création et manipulation<br />Quelques méthodes de création de modèles<br />Modèle de type formel, analogue à des théories physiques<br />Partir d’un nombre limité <br />D’objectifs<br />De contraintes<br />Disposer moyens limités<br />Modèle de type sociologique, socio-économique, logique<br />Étude plus poussée en profondeur<br />La création se fait par étapes<br />Observation<br />Imagination <br />Déduction<br />Formalisation<br />Un modèle reflétant des états vus comme transitoires ou peu stables est un modèle en cours d’élaboration<br />Certains éléments ou relations ne sont pas encore trouvés ou mis en place<br />La construction d’un modèle est toujours soumis à des modes de pensée implicite et souvent non conscientisés<br />
  8. 8. Les Domaines de Connaissance<br />Les Domaines de Connaissance peuvent s’exprimer par des modèles ou des éléments constitutifs d’un modèle<br />Objets, Relations, Règles<br />Différents modèles du même Domaine de Connaissances peuvent exister <br />Ex : Différents types de Pédagogie<br />Ces modèles sont différents par <br />Les Acteurs utilisés<br />Les Relations<br />Les Règles<br />Un seul modèle par Domaine de Connaissance peut être utilisé dans un autre Modèle<br />Un modèle peut contenir des éléments de plusieurs Domaines différents<br />C’est l’Art de ses choix, de ses combinaisons, manipulations qu’étudiera entre autres les Metanormes <br />
  9. 9. Représentations simplifiées de la notion de Modèle<br />Modèle Étudié Alpha<br />Boucle de rétroaction<br />Objet<br />Domaine<br />N°1<br />Objet II<br />Domaine<br />N°2<br />Objet<br />Domaine<br />N° 3<br />Interaction<br />Règle n°ω<br />L’acteur 3 doit avoir au moins une relation avec 1 autre acteur<br />Modification en + ou – de l’interaction 1-2<br />Niveau de capacité de l’acteur n°2<br />Niveau en hausse<br />Niveau en baisse<br />Objet I<br />Domaine<br />N°2<br />Modèle du Domaine n°2<br />Règle n°x<br />L’acteur 1 ne peut avoir plus de 2 relations à la fois<br />Vient du domaine n°2<br />Objet<br />I<br />Objet<br />II<br />Objet<br />III<br />Règle b<br />Autre Domaine<br />Règle a<br />
  10. 10. Conditions de présentation des modèles<br />Les modèles sont présentés visuellement<br />Toute représentation visuelle est spatiale<br />Pour avoir des modèles fins, il faut travailler ce qui détermine le spatial et son interprétation : 2D & 3D<br />On doit pouvoir, entre autres, retrouver le langage des CARTES. <br /> Grandeur, grosseur, couleurs, formes de traits, symboles. <br />Il y a un langage à recréer. <br />Avec l’ajout, pas obligatoire de la 3D. La 3D peut être utilisé en MANIPULATION de modèles comme aussi en Représentation de modèles mais les 2 notions sont différents <br />Une représentation peut aussi être Animée ou en Mouvement<br />Tout ce qui est visuel peut être utilisée pour la représentation<br />
  11. 11. Conditions de manipulation des modèles<br />Les types de Relations, d’Objets, de Règles sont Taxonomables <br />Cette taxonomie se fait sur un modèle de manipulation<br />Ce modèle est celui d’Alex OSBORN <br />Ex : Relation de type « augmentation de .. » peut se renverser par<br />« Diminution de … » <br />Les objets des Modèles, les Modèles ou les Domaines peuvent être substitués :<br />Ex : Recherche dans la Grande distribution<br />Acteur d’un modèle : marketing  Substitution  Caissière<br />Recherche de Design de couvert de table<br />Passer du domaine de la « Mére méditerranéenne » à celui du «Père».<br />Tout modèle doit être manipulable<br />Cette manipulation peut être effectuée ou représentée par une programmation informatique <br />
  12. 12. Limites de compréhension des Modèles<br />Les modèles étant des représentations d’un « monde », pour être être pleinement compris et manipulés, il faut que l’acteur ait un nombre suffisant de connaissances (composants du modèles, autres modèles, informations, …)<br />Si l’acteur n’a pas ces connaissances, il peut les obtenir par une « Scénarisation », une pédagogie de mise en avant des morceaux du modèle ou des éléments nécessaires à sa compréhension<br />Cette pédagogie peut-être orale, par des cours, visuel par de la lecture, dialectique par l’échange ou sur Support Numerique. <br />N’importe laquelle de ces Pédagogies nécessite des compétences particulières<br />La représentation pédagogique d’un Modèle n’est donc pas la représentation du Modèle. C’est un travail différent.<br />Modèle<br />Représentation Pédagogique du modèle<br />Scénarisation<br />
  13. 13. L’obligation de représentation<br />Toute connaissance, information, est le résultat d’une représentation par un émetteur et une autre par le récepteur<br />Chaque représentation est basée sur des conventions, conscientes ou inconscientes<br />Chaque mot, chaque support, chaque élément, tirés de ces conventions donne lieu à des représentations différentes pour chaque personne<br />Cette représentation est le fruit d’un travail, d’un process, basé sur des capacités cognitives et culturelles<br />Si les capacités culturelles change, la représentation, la signification est différente<br />Problème de compréhension entre Culture différentes<br />Si les capacités cognitives sont différentes la représentation est différente<br />Différentes formes d’Autisme<br />L’objectif pragmatique est de créer industriellement des représentations manipulables (par l’émetteur et récepteur) de Modèles<br />Émetteur : pour l’adaptation à l’émetteur<br />Récepteur : pour passer de la représentation à la capacité d’utilisation du modèle, de le faire évoluer ou d’en trouver un autre<br />
  14. 14. Création industrielle de Modèles<br />Objets pédagogiques taxonomés et manipulables<br />Données <br />Mots<br />Images au sens large<br />Sons<br />Capacité de gestion d’événements<br />Création – modification – application de règles<br />Bibliothèques de scripts<br />Capacité de trame scénaristique <br />Application de squelette scénaristique appelé à être étoffé<br />Capacité de gestion d’interaction<br />Transposition sur plusieurs interfaces différentes<br />Affichage différent : téléphone à Cabine d’immersion<br />Transposition à des interfaces différentes<br />Data Glove à Table tactile<br />
  15. 15. Plus d’informations sur la notion de Modèles de Connaissance sur <br />www.alpharis.com <br />ALPHARIS<br />

×