SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Jendouba
Département Technologies de l’Informatique
2ème
année Licence Appliquée
Atelier Système 2 (Linux)
Amir Souissi
TP N° 1
Présentation et Installation du Système
Objectifs
• Présenter et installer le système d’exploitation Ubuntu version Desktop (pour un ordinateur standard),
• Maitriser les notions de partition, Grub, swap, point de montage, ext4,
• Faire la différence entre les environnements de bureau Linux,
• Prise en main du bureau Ubuntu,
• Prise en main du Shell et configuration du terminal.
1) Présentation et installation de la distribution Ubuntu
Ubuntu est une distribution Debian du système d’exploitation Linux, libre, gratuite et open source.
Elle est facile à télécharger (à partir de son site officiel https://ubuntu-fr.org ) et à installer. Il y a plusieurs versions
Ubuntu. Par exemple la version 16.04 LTS. Les chiffres de la version ont un sens : l’année et le mois de la sortie de la
version (16.04 veut dire avril 2016).
Pour chaque version, il y a des mises à jour maintenues un certain temps. Le mot LTS (Long Term Support) veut dire que
les mises à jour de cette version seront disponibles pendant plusieurs années.
Il y a des variantes d’Ubuntu qui permettent d’avoir des environnements de bureau différents. Parmi ces variantes, on
note particulièrement : Xubuntu, Kubuntu, Lubuntu.
Commencer par le commencement
1. Téléchargez une image d’Ubuntu (fichier iso).
2. Gravez cette image sur un CD en utilisant un logiciel approprié.
3. Insérez le CD d’installation d’Ubuntu dans le lecteur de CD et redémarrez l’ordinateur. (Le BIOS doit être
configuré pour un amorçage en priorité sur le lecteur CD)
Le système d’exploitation Ubuntu se charge à partir du CD et permet deux options :
Installer Ubuntu directement sur la machine et par conséquent modifier l’ordinateur.
Essayer Ubuntu sans rien changer sur l’ordinateur en exécutant une session Live d’Ubuntu.
Etapes d’installation
Etape 1 : Sélection de la langue
Etape 2 : Préparation de l’installation. Dans cette étape, vous avez la possibilité de télécharger les mises à jours pendant
l’installation ainsi que d’installer d’autres logiciels tiers. Dans ce cas, une connexion Internet est requise.
Etape 3 : Choix du type d’installation.
3 options sont possibles :
Installer Ubuntu à côté de Windows Boot Manager : Cette option permet d’installer Ubuntu à côté de
Windows. Ainsi, l’ordinateur redémarrera en Dual Boot et l’utilisateur aura le choix d’amorcer l’un des deux
systèmes. Le programme d’installation fera le partitionnement et la configuration nécessaire.
Attention : après l’installation le Bootloader de Linux (GRUB) remplacera celui de votre autre système.
Effacer le disque et installer Ubuntu : Cette option permet d’effacer le Disque Dur et de réinstaller Ubuntu à la
place de Windows.
Autre chose : Cette option est destinée aux utilisateurs expérimentés. L’utilisateur doit partitionner son disque
dur et choisir la partition adéquate pour installer Ubuntu. Il peut aussi définir la taille de la partition SWAP. Il peut
aussi définir les points de montage du système de fichier qu’il choisit.
Etape 4 : Allocation de l’espace disque
En choisissant l’option ‘Autre chose’, nous passons à l’étape de partitionnement du disque dur.
Les disques durs apparaissent sous la forme /dev/sdx avec ‘x’ étant une lettre (exp : sda, sdb, …)
Les partitions sont identifiés par la forme /dev/sdxy avec ‘y’ étant un chiffre et apparaissent légèrement décalé sous
chacun de leur disque dur respectif (exp : sda1, sda2, …)
L’espace libre est un espace qui n’est attribué à aucune partition.
Les nouvelles partitions ne peuvent être créées que dans un espace libre.
La partition du SWAP est conventionnellement d’une taille environ égale à 2 fois la taille de la RAM.
Allure actuelle du partitionnement du disque
Liste des périphériques qui affiche :
L’ensemble des disques
Les partitions de ces disques
L’espace libre
+ Créer une nouvelle partition dans un espace libre non alloué
-- Supprimer une partition et toutes ses sonnées. Elle devient un espace libre
Change… Modifier la taille d’une partition
Choisir SWAP pour la partition qui jouera le rôle de SWAP
Choisir ext4 comme type de système de fichier pour la partition qui
recevra Linux
On attribue un point de montage à chaque partition Linux.
Le point de montage / (racine) concerne la partition système de Linux
‘Monter une partition’ veut dire attacher les partitions à des répertoires de l’arborescence appelés « points de
montages ». Les données de chaque partition sont physiquement séparées et accessibles par ces points de
montages.
On peut spécifier des points de montages pour chaque partition. Pour une machine perso, on peut faire par
exemple :
Une partition pour le / (entre 5 et 10 Go selon la version à installer)
Une partition swap (2 fois la taille de la RAM)
Une partition pour le /home qui contiendra les données utilisateurs du système
Une partition /mnt/donnees pour les données
Exemple de partitionnement et points de montage
Cependant, l’approche la plus simple consiste à créer deux partitions à côté de la partition de Windows. Une
pour le SWAP, et une autre pour le système Linux qui aura la racine / comme point de montage.
Etape 5 : Déploiement et configuration
Pendant l’installation du système (formatage des partitions, copie des fichiers, ..), Ubuntu vous propose de
configurer le bureau.
Configurer l’heure : choisir le fuseau horaire
Configurer le clavier : choisir la disposition « français »
Informations utilisateur et de connexion : choisir le login et le mot de passe. Puis cocher la case
« demander mon mot de passe pour ouvrir une session » pour le demander au démarrage de
l’ordinateur.
Etape 6 : Redémarrage de l’ordinateur
A la fin de l’installation, il faut redémarrer l’ordinateur.
Le Grub est chargé en premier. Puis, selon le choix de l’utilisateur, le OS Ubuntu est chargé.
Interface du Grub Première fenêtre après chargement d’Ubuntu
Pensez à modifier la langue à « Fr »
Au chargement du système d’exploitation, est-ce-que le BIOS commence par lancer le MBR ou bien le
Bootloader ? Expliquer.
Quel est le rôle du Grub sous Linux ? Quel était son nom dans les versions antérieures ?
La communauté Ubuntu est très active sur Internet. Vous pouvez trouver des solutions et des explications pour
tout ce qui concerne l’installation, la configuration et l’utilisation de toutes les versions Ubuntu.
2) Les environnements de bureau
L’environnement de bureau Gnome installé par défaut avec Ubuntu, est un environnement plus simple. Gnome
permet d’avoir un seul bureau à la fois où l’utilisateur peut mettre ses applications.
Par ailleurs, Kubuntu est un environnement plus complet et plus adapté à des utilisateurs avancés. Il utilise
l’environnement de bureau KDE. Kubuntu est aussi livré avec des applications propres à KDE qui commencent ou se
terminent souvent par un K. KDE permet de regrouper des activités dans des types de bureaux différents. La
personnalisation du bureau est très avancée et plus sophistiquée.
Xubuntu est une distribution de type Ubuntu mais qui utilise un environnement de bureau de type Xfce. Il permet
d’avoir une machine puissante puisque l’interface graphique est très simple et ressemble à celle de Windows.
Lubuntu est une distribution Ubuntu basé sur un environnement plus léger qui s’appelle Lxce. Il fonctionne sur des
machines très peu puissante avec peu de ressources (adapté à des machines anciennes).
3) Prise en main du bureau Ubuntu
Ubuntu est basé sur l’environnement de bureau Unity, lui-même basé sur Gnome qui est l’environnement graphique
fait pour Linux. La barre de lanceurs « Unity » affiche des informations sur les applications en exécution. Elle nous
donne des liens des logiciels les plus utilisés, et indique aussi les logiciels en cours d’exécution.
Barre des lanceurs « Unity Launcher»
Ajouter un lanceur de l’application « Editeur de Texte » à la barre, puis le supprimer de la barre.
Modifier l’arrière-plan du bureau et diminuer la taille des icônes des lanceurs.
Manipuler le Dashboard pour accéder à des applications standards et déduire son rôle.
Le Dashboard (tableau de bord)
Lanceur de configuration des
paramètres système
Lanceur du dossier personnel
sous /home
Lanceur du navigateur
Firefox préinstallé : pour la
navigation Internet
Lanceurs du Libre office
préinstallé
Lanceur de la Logithèque pour
installer d’autres logiciels
Lanceur du gestionnaire de
mise à jour
Donner la procédure pour installer un nouveau logiciel sur Ubuntu.
Localiser puis accéder à votre dossier personnel et à celui d’un autre utilisateur que vous créerez au
préalable.
La barre de menu global contient plusieurs indicateurs par défaut.
Indicateurs de la barre de menu global
Citer plusieurs manières d’accéder à l’application « paramètres système »
4) Prise en main du Shell
L’interface graphique que nous voyons qui s’appelle Unity basé sur Gnome et qui lui-même basé sur X-Window (ou
X11) constitue une couche graphique. Ce sont des applications et des logiciels développé au-dessus du noyau Linux.
On peut utiliser Linux dans un mode plus proche de ce noyau que nous pouvons utiliser dans un Terminal.
Fenêtre du Terminal
Ajouter l’application du Terminal à la barre des lanceurs.
Le terminal nous offre une ligne de commande (Shell ou invite).
Cette ligne de commande est de la forme : nom_utilisateur@nom_machine:répertoire_de_travail$
Avec le Shell, nous communiquons avec le système d’exploitation en tapant des commandes. Ces commandes sont
envoyées vers des programmes qui les exécutent et le résultat est retourné sous forme de texte.
Les opérations qu’on peut faire avec le Shell sont des opérations de configuration ou en rapport avec le système de
fichier.
L’utilisateur doit connaitre les commandes et leurs syntaxes pour les utiliser.
La commande ls permet de lister le contenu d’un répertoire. Dans le cas où l’on n’indique pas le répertoire à lister, la
commande liste le contenu du répertoire de travail en cours.
La syntaxe générale d’une commande est : commande [[- paramètres][arguments]]
Changer l’heure
Changer de session
d’utilisateur
Gestion réseau
Modifier les paramètres systèmes
Eteindre l’ordinateur
Fermer la session
Barre de menu global qui affiche le menu de
la fenêtre active de l’application ouverte Indicateurs
Utiliser la commande ls
Utiliser les commandes suivantes : ls –a –l ~ ls –al
C’est quoi les lettres après le – (tiret) et c’est quoi le ~ (tild) ?
En réalité, une commande est un fichier exécutable résidant dans le répertoire /bin
Quels sont les deux modes d’interactions avec le système d’exploitation ?
Le Shell Linux est-il plus indicatif que l’invite de MS-DOS ?
Quel est l’avantage d’utiliser le Shell dans la communication avec le système d’exploitation ?
Peut-on réaliser des retouches sur une image à travers le Shell ?
Configuration du terminal
Pour gérer les couleurs du texte, de l’arrière-plan et la transparence du terminal, allez dans le menu : Édition
Préférences du profil.
Modifier la couleur du texte en jaune et celle de l’arrière-plan en bleu. Augmenter la transparence du
terminal.
Pour modifier l’invite de commande, il faut accéder au fichier ~/.bashrc. Il s’agit d’un fichier de configuration du
Shell de l’utilisateur qui se trouve dans son répertoire personnel qui se trouve dans /home. C’est un fichier caché.
Pour afficher les fichiers cachés, il faut ouvrir la fenêtre du répertoire personnel puis taper Ctrl + H.
Dans ce fichier se trouve une variable PS1 = ‘ …..’ qui décrit comment l’invite de commande est définie.
L’invite par défaut contient u@h:w$ ajouté à ceci le codage des couleurs, avec :
u : nom de l’utilisateur
h : nom de la machine
w : le chemin du répertoire de travail (là où vous êtes)
$ : affiche ‘$’ pour séparer le prompt de la saisie
Quelle est la différence entre le répertoire de travail et le répertoire personnel ?
Modifier le prompt de manière à ce qu’il s’affiche dans la forme suivante :
User (nom_user)@Machine (nom_machine) : RepTravail(dossier en cours) $#
Ajouter un n à la fin du code de l’invite pour que la commande à taper s’écrive sur une nouvelle ligne.
Généralement, les fichiers de configuration se trouvent dans le répertoire /etc.
La configuration de l’invite pour tous les utilisateurs du système est possible dans le fichier /etc/bash.bashrc
Quelle est la différence entre les fichiers ~/.bashrc et /etc/bash.bashrc ?

Contenu connexe

Tendances

Cours python avancé
Cours python avancéCours python avancé
Cours python avancépierrepo
 
Correction Examen 2016-2017 POO .pdf
Correction Examen 2016-2017 POO .pdfCorrection Examen 2016-2017 POO .pdf
Correction Examen 2016-2017 POO .pdfslimyaich3
 
T1 corrections-qcm
T1 corrections-qcmT1 corrections-qcm
T1 corrections-qcminfcom
 
Introduction aux systèmes répartis
Introduction aux systèmes répartisIntroduction aux systèmes répartis
Introduction aux systèmes répartisHeithem Abbes
 
Support du cours : Programmation Web 2
Support du cours : Programmation Web 2Support du cours : Programmation Web 2
Support du cours : Programmation Web 2Faycel Chaoua
 
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...MOHAMMED MOURADI
 
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrigeAbabacar Faye
 
Administration réseaux sous linux cours 1
Administration réseaux sous linux   cours 1Administration réseaux sous linux   cours 1
Administration réseaux sous linux cours 1Stephen Salama
 
Architecture réparties et les services web
Architecture réparties et les services webArchitecture réparties et les services web
Architecture réparties et les services webCHOUAIB EL HACHIMI
 
Appalications JEE avec Servlet/JSP
Appalications JEE avec Servlet/JSPAppalications JEE avec Servlet/JSP
Appalications JEE avec Servlet/JSPYouness Boukouchi
 
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1Mehdi Bouihi
 
BigData_TP4 : Cassandra
BigData_TP4 : CassandraBigData_TP4 : Cassandra
BigData_TP4 : CassandraLilia Sfaxi
 
Telecharger Exercices corrigés PL/SQL
Telecharger Exercices corrigés PL/SQLTelecharger Exercices corrigés PL/SQL
Telecharger Exercices corrigés PL/SQLwebreaker
 
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4 Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4 Khalid EDAIG
 
diagramme de séquence UML
diagramme de séquence UMLdiagramme de séquence UML
diagramme de séquence UMLAmir Souissi
 
Administration Reseau
Administration ReseauAdministration Reseau
Administration Reseaudenischef1
 
Architectures 3-tiers (Web)
Architectures 3-tiers (Web)Architectures 3-tiers (Web)
Architectures 3-tiers (Web)Heithem Abbes
 

Tendances (20)

Cours python avancé
Cours python avancéCours python avancé
Cours python avancé
 
Correction Examen 2016-2017 POO .pdf
Correction Examen 2016-2017 POO .pdfCorrection Examen 2016-2017 POO .pdf
Correction Examen 2016-2017 POO .pdf
 
Commandes usuelle linux
Commandes usuelle   linuxCommandes usuelle   linux
Commandes usuelle linux
 
T1 corrections-qcm
T1 corrections-qcmT1 corrections-qcm
T1 corrections-qcm
 
Introduction aux systèmes répartis
Introduction aux systèmes répartisIntroduction aux systèmes répartis
Introduction aux systèmes répartis
 
Support du cours : Programmation Web 2
Support du cours : Programmation Web 2Support du cours : Programmation Web 2
Support du cours : Programmation Web 2
 
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
 
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige
2009 2010-l3-reseau-td2-adressage-routage ip-corrige
 
Administration réseaux sous linux cours 1
Administration réseaux sous linux   cours 1Administration réseaux sous linux   cours 1
Administration réseaux sous linux cours 1
 
Architecture réparties et les services web
Architecture réparties et les services webArchitecture réparties et les services web
Architecture réparties et les services web
 
Appalications JEE avec Servlet/JSP
Appalications JEE avec Servlet/JSPAppalications JEE avec Servlet/JSP
Appalications JEE avec Servlet/JSP
 
Corrige tp java
Corrige tp javaCorrige tp java
Corrige tp java
 
Tp voip
Tp voipTp voip
Tp voip
 
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1
Admin linux utilisateurs_et_groupes cours 1
 
BigData_TP4 : Cassandra
BigData_TP4 : CassandraBigData_TP4 : Cassandra
BigData_TP4 : Cassandra
 
Telecharger Exercices corrigés PL/SQL
Telecharger Exercices corrigés PL/SQLTelecharger Exercices corrigés PL/SQL
Telecharger Exercices corrigés PL/SQL
 
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4 Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4
Metasploit et Metasploitable2 : exploiter VSFTPD v2.3.4
 
diagramme de séquence UML
diagramme de séquence UMLdiagramme de séquence UML
diagramme de séquence UML
 
Administration Reseau
Administration ReseauAdministration Reseau
Administration Reseau
 
Architectures 3-tiers (Web)
Architectures 3-tiers (Web)Architectures 3-tiers (Web)
Architectures 3-tiers (Web)
 

Similaire à Tp n 1 linux

Similaire à Tp n 1 linux (20)

Ubuntu 2012
Ubuntu 2012Ubuntu 2012
Ubuntu 2012
 
Install Party Linux (Université Constantine 2) - Clic Club
Install Party Linux (Université Constantine 2) - Clic ClubInstall Party Linux (Université Constantine 2) - Clic Club
Install Party Linux (Université Constantine 2) - Clic Club
 
Ubunto
UbuntoUbunto
Ubunto
 
Install party
Install partyInstall party
Install party
 
Guide complet linux
Guide complet linuxGuide complet linux
Guide complet linux
 
DEBUTER SOUS LINUX : GUIDE COMPLET
DEBUTER SOUS LINUX : GUIDE COMPLETDEBUTER SOUS LINUX : GUIDE COMPLET
DEBUTER SOUS LINUX : GUIDE COMPLET
 
Formation ubuntu
Formation ubuntuFormation ubuntu
Formation ubuntu
 
Linux_Cours.ppt
Linux_Cours.pptLinux_Cours.ppt
Linux_Cours.ppt
 
Edubuntu
EdubuntuEdubuntu
Edubuntu
 
Edubuntu
EdubuntuEdubuntu
Edubuntu
 
Edubuntu
EdubuntuEdubuntu
Edubuntu
 
1.0 install de ubuntu server + ssh + webmin
1.0 install de ubuntu server + ssh + webmin1.0 install de ubuntu server + ssh + webmin
1.0 install de ubuntu server + ssh + webmin
 
installation et configuration des systèmes linux.pptx
installation et configuration des systèmes linux.pptxinstallation et configuration des systèmes linux.pptx
installation et configuration des systèmes linux.pptx
 
974267 ubuntu-documentation-installation-configuration
974267 ubuntu-documentation-installation-configuration974267 ubuntu-documentation-installation-configuration
974267 ubuntu-documentation-installation-configuration
 
Initiation Linux
Initiation LinuxInitiation Linux
Initiation Linux
 
Linux modules d
Linux modules dLinux modules d
Linux modules d
 
Noyau
NoyauNoyau
Noyau
 
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSETCours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
 
Cours linux
Cours linuxCours linux
Cours linux
 
Rapport du stage
Rapport du stageRapport du stage
Rapport du stage
 

Plus de Amir Souissi

Chap5 diagramme d'etats-transitions
Chap5 diagramme d'etats-transitionsChap5 diagramme d'etats-transitions
Chap5 diagramme d'etats-transitionsAmir Souissi
 
Chapitre 6 traitement des exceptions
Chapitre 6  traitement des exceptionsChapitre 6  traitement des exceptions
Chapitre 6 traitement des exceptionsAmir Souissi
 
Chapitre 5 classes abstraites et interfaces
Chapitre 5  classes abstraites et interfacesChapitre 5  classes abstraites et interfaces
Chapitre 5 classes abstraites et interfacesAmir Souissi
 
Chapitre 4 heritage et polymorphisme
Chapitre 4 heritage et polymorphismeChapitre 4 heritage et polymorphisme
Chapitre 4 heritage et polymorphismeAmir Souissi
 
Chapitre 3 elements de base de java
Chapitre 3  elements de base de javaChapitre 3  elements de base de java
Chapitre 3 elements de base de javaAmir Souissi
 
Chapitre 4 persistance des donnees
Chapitre 4  persistance des donneesChapitre 4  persistance des donnees
Chapitre 4 persistance des donneesAmir Souissi
 
Chapitre 3 activites et intents
Chapitre 3   activites et  intentsChapitre 3   activites et  intents
Chapitre 3 activites et intentsAmir Souissi
 
Chapitre 2 classe et objet
Chapitre 2   classe et objetChapitre 2   classe et objet
Chapitre 2 classe et objetAmir Souissi
 
Chapitre 1 introduction generale
Chapitre 1   introduction generaleChapitre 1   introduction generale
Chapitre 1 introduction generaleAmir Souissi
 
Chapitre 2 elements graphiques android
Chapitre 2   elements graphiques androidChapitre 2   elements graphiques android
Chapitre 2 elements graphiques androidAmir Souissi
 
Chapitre 1 decouverte du developpement android
Chapitre 1  decouverte du developpement androidChapitre 1  decouverte du developpement android
Chapitre 1 decouverte du developpement androidAmir Souissi
 
Atelier symfony n 3
Atelier symfony n 3Atelier symfony n 3
Atelier symfony n 3Amir Souissi
 
Atelier symfony n 2
Atelier symfony n 2Atelier symfony n 2
Atelier symfony n 2Amir Souissi
 
Atelier symfony n 1
Atelier symfony n 1Atelier symfony n 1
Atelier symfony n 1Amir Souissi
 
diagramme de classe
diagramme de classediagramme de classe
diagramme de classeAmir Souissi
 
diagramme des cas d'utilisation
diagramme des cas d'utilisationdiagramme des cas d'utilisation
diagramme des cas d'utilisationAmir Souissi
 
introduction à la modélisation objet
introduction à la modélisation objetintroduction à la modélisation objet
introduction à la modélisation objetAmir Souissi
 

Plus de Amir Souissi (17)

Chap5 diagramme d'etats-transitions
Chap5 diagramme d'etats-transitionsChap5 diagramme d'etats-transitions
Chap5 diagramme d'etats-transitions
 
Chapitre 6 traitement des exceptions
Chapitre 6  traitement des exceptionsChapitre 6  traitement des exceptions
Chapitre 6 traitement des exceptions
 
Chapitre 5 classes abstraites et interfaces
Chapitre 5  classes abstraites et interfacesChapitre 5  classes abstraites et interfaces
Chapitre 5 classes abstraites et interfaces
 
Chapitre 4 heritage et polymorphisme
Chapitre 4 heritage et polymorphismeChapitre 4 heritage et polymorphisme
Chapitre 4 heritage et polymorphisme
 
Chapitre 3 elements de base de java
Chapitre 3  elements de base de javaChapitre 3  elements de base de java
Chapitre 3 elements de base de java
 
Chapitre 4 persistance des donnees
Chapitre 4  persistance des donneesChapitre 4  persistance des donnees
Chapitre 4 persistance des donnees
 
Chapitre 3 activites et intents
Chapitre 3   activites et  intentsChapitre 3   activites et  intents
Chapitre 3 activites et intents
 
Chapitre 2 classe et objet
Chapitre 2   classe et objetChapitre 2   classe et objet
Chapitre 2 classe et objet
 
Chapitre 1 introduction generale
Chapitre 1   introduction generaleChapitre 1   introduction generale
Chapitre 1 introduction generale
 
Chapitre 2 elements graphiques android
Chapitre 2   elements graphiques androidChapitre 2   elements graphiques android
Chapitre 2 elements graphiques android
 
Chapitre 1 decouverte du developpement android
Chapitre 1  decouverte du developpement androidChapitre 1  decouverte du developpement android
Chapitre 1 decouverte du developpement android
 
Atelier symfony n 3
Atelier symfony n 3Atelier symfony n 3
Atelier symfony n 3
 
Atelier symfony n 2
Atelier symfony n 2Atelier symfony n 2
Atelier symfony n 2
 
Atelier symfony n 1
Atelier symfony n 1Atelier symfony n 1
Atelier symfony n 1
 
diagramme de classe
diagramme de classediagramme de classe
diagramme de classe
 
diagramme des cas d'utilisation
diagramme des cas d'utilisationdiagramme des cas d'utilisation
diagramme des cas d'utilisation
 
introduction à la modélisation objet
introduction à la modélisation objetintroduction à la modélisation objet
introduction à la modélisation objet
 

Dernier

Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Gilles Le Page
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSKennel
 
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETCours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETMedBechir
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSKennel
 
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeLe Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeXL Groupe
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSKennel
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Alain Marois
 
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Txaruka
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSKennel
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSKennel
 
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsRajiAbdelghani
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...Faga1939
 

Dernier (18)

Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
 
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETCours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
 
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeLe Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
 
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
 
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
 
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 

Tp n 1 linux

  • 1. Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Jendouba Département Technologies de l’Informatique 2ème année Licence Appliquée Atelier Système 2 (Linux) Amir Souissi TP N° 1 Présentation et Installation du Système Objectifs • Présenter et installer le système d’exploitation Ubuntu version Desktop (pour un ordinateur standard), • Maitriser les notions de partition, Grub, swap, point de montage, ext4, • Faire la différence entre les environnements de bureau Linux, • Prise en main du bureau Ubuntu, • Prise en main du Shell et configuration du terminal. 1) Présentation et installation de la distribution Ubuntu Ubuntu est une distribution Debian du système d’exploitation Linux, libre, gratuite et open source. Elle est facile à télécharger (à partir de son site officiel https://ubuntu-fr.org ) et à installer. Il y a plusieurs versions Ubuntu. Par exemple la version 16.04 LTS. Les chiffres de la version ont un sens : l’année et le mois de la sortie de la version (16.04 veut dire avril 2016). Pour chaque version, il y a des mises à jour maintenues un certain temps. Le mot LTS (Long Term Support) veut dire que les mises à jour de cette version seront disponibles pendant plusieurs années. Il y a des variantes d’Ubuntu qui permettent d’avoir des environnements de bureau différents. Parmi ces variantes, on note particulièrement : Xubuntu, Kubuntu, Lubuntu. Commencer par le commencement 1. Téléchargez une image d’Ubuntu (fichier iso). 2. Gravez cette image sur un CD en utilisant un logiciel approprié. 3. Insérez le CD d’installation d’Ubuntu dans le lecteur de CD et redémarrez l’ordinateur. (Le BIOS doit être configuré pour un amorçage en priorité sur le lecteur CD)
  • 2. Le système d’exploitation Ubuntu se charge à partir du CD et permet deux options : Installer Ubuntu directement sur la machine et par conséquent modifier l’ordinateur. Essayer Ubuntu sans rien changer sur l’ordinateur en exécutant une session Live d’Ubuntu. Etapes d’installation Etape 1 : Sélection de la langue Etape 2 : Préparation de l’installation. Dans cette étape, vous avez la possibilité de télécharger les mises à jours pendant l’installation ainsi que d’installer d’autres logiciels tiers. Dans ce cas, une connexion Internet est requise. Etape 3 : Choix du type d’installation. 3 options sont possibles : Installer Ubuntu à côté de Windows Boot Manager : Cette option permet d’installer Ubuntu à côté de Windows. Ainsi, l’ordinateur redémarrera en Dual Boot et l’utilisateur aura le choix d’amorcer l’un des deux systèmes. Le programme d’installation fera le partitionnement et la configuration nécessaire. Attention : après l’installation le Bootloader de Linux (GRUB) remplacera celui de votre autre système. Effacer le disque et installer Ubuntu : Cette option permet d’effacer le Disque Dur et de réinstaller Ubuntu à la place de Windows. Autre chose : Cette option est destinée aux utilisateurs expérimentés. L’utilisateur doit partitionner son disque dur et choisir la partition adéquate pour installer Ubuntu. Il peut aussi définir la taille de la partition SWAP. Il peut aussi définir les points de montage du système de fichier qu’il choisit. Etape 4 : Allocation de l’espace disque En choisissant l’option ‘Autre chose’, nous passons à l’étape de partitionnement du disque dur. Les disques durs apparaissent sous la forme /dev/sdx avec ‘x’ étant une lettre (exp : sda, sdb, …) Les partitions sont identifiés par la forme /dev/sdxy avec ‘y’ étant un chiffre et apparaissent légèrement décalé sous chacun de leur disque dur respectif (exp : sda1, sda2, …) L’espace libre est un espace qui n’est attribué à aucune partition.
  • 3. Les nouvelles partitions ne peuvent être créées que dans un espace libre. La partition du SWAP est conventionnellement d’une taille environ égale à 2 fois la taille de la RAM. Allure actuelle du partitionnement du disque Liste des périphériques qui affiche : L’ensemble des disques Les partitions de ces disques L’espace libre + Créer une nouvelle partition dans un espace libre non alloué -- Supprimer une partition et toutes ses sonnées. Elle devient un espace libre Change… Modifier la taille d’une partition Choisir SWAP pour la partition qui jouera le rôle de SWAP Choisir ext4 comme type de système de fichier pour la partition qui recevra Linux On attribue un point de montage à chaque partition Linux. Le point de montage / (racine) concerne la partition système de Linux
  • 4. ‘Monter une partition’ veut dire attacher les partitions à des répertoires de l’arborescence appelés « points de montages ». Les données de chaque partition sont physiquement séparées et accessibles par ces points de montages. On peut spécifier des points de montages pour chaque partition. Pour une machine perso, on peut faire par exemple : Une partition pour le / (entre 5 et 10 Go selon la version à installer) Une partition swap (2 fois la taille de la RAM) Une partition pour le /home qui contiendra les données utilisateurs du système Une partition /mnt/donnees pour les données Exemple de partitionnement et points de montage Cependant, l’approche la plus simple consiste à créer deux partitions à côté de la partition de Windows. Une pour le SWAP, et une autre pour le système Linux qui aura la racine / comme point de montage. Etape 5 : Déploiement et configuration Pendant l’installation du système (formatage des partitions, copie des fichiers, ..), Ubuntu vous propose de configurer le bureau. Configurer l’heure : choisir le fuseau horaire Configurer le clavier : choisir la disposition « français » Informations utilisateur et de connexion : choisir le login et le mot de passe. Puis cocher la case « demander mon mot de passe pour ouvrir une session » pour le demander au démarrage de l’ordinateur. Etape 6 : Redémarrage de l’ordinateur A la fin de l’installation, il faut redémarrer l’ordinateur. Le Grub est chargé en premier. Puis, selon le choix de l’utilisateur, le OS Ubuntu est chargé. Interface du Grub Première fenêtre après chargement d’Ubuntu Pensez à modifier la langue à « Fr »
  • 5. Au chargement du système d’exploitation, est-ce-que le BIOS commence par lancer le MBR ou bien le Bootloader ? Expliquer. Quel est le rôle du Grub sous Linux ? Quel était son nom dans les versions antérieures ? La communauté Ubuntu est très active sur Internet. Vous pouvez trouver des solutions et des explications pour tout ce qui concerne l’installation, la configuration et l’utilisation de toutes les versions Ubuntu. 2) Les environnements de bureau L’environnement de bureau Gnome installé par défaut avec Ubuntu, est un environnement plus simple. Gnome permet d’avoir un seul bureau à la fois où l’utilisateur peut mettre ses applications. Par ailleurs, Kubuntu est un environnement plus complet et plus adapté à des utilisateurs avancés. Il utilise l’environnement de bureau KDE. Kubuntu est aussi livré avec des applications propres à KDE qui commencent ou se terminent souvent par un K. KDE permet de regrouper des activités dans des types de bureaux différents. La personnalisation du bureau est très avancée et plus sophistiquée. Xubuntu est une distribution de type Ubuntu mais qui utilise un environnement de bureau de type Xfce. Il permet d’avoir une machine puissante puisque l’interface graphique est très simple et ressemble à celle de Windows. Lubuntu est une distribution Ubuntu basé sur un environnement plus léger qui s’appelle Lxce. Il fonctionne sur des machines très peu puissante avec peu de ressources (adapté à des machines anciennes). 3) Prise en main du bureau Ubuntu Ubuntu est basé sur l’environnement de bureau Unity, lui-même basé sur Gnome qui est l’environnement graphique fait pour Linux. La barre de lanceurs « Unity » affiche des informations sur les applications en exécution. Elle nous donne des liens des logiciels les plus utilisés, et indique aussi les logiciels en cours d’exécution. Barre des lanceurs « Unity Launcher» Ajouter un lanceur de l’application « Editeur de Texte » à la barre, puis le supprimer de la barre. Modifier l’arrière-plan du bureau et diminuer la taille des icônes des lanceurs. Manipuler le Dashboard pour accéder à des applications standards et déduire son rôle. Le Dashboard (tableau de bord) Lanceur de configuration des paramètres système Lanceur du dossier personnel sous /home Lanceur du navigateur Firefox préinstallé : pour la navigation Internet Lanceurs du Libre office préinstallé Lanceur de la Logithèque pour installer d’autres logiciels Lanceur du gestionnaire de mise à jour
  • 6. Donner la procédure pour installer un nouveau logiciel sur Ubuntu. Localiser puis accéder à votre dossier personnel et à celui d’un autre utilisateur que vous créerez au préalable. La barre de menu global contient plusieurs indicateurs par défaut. Indicateurs de la barre de menu global Citer plusieurs manières d’accéder à l’application « paramètres système » 4) Prise en main du Shell L’interface graphique que nous voyons qui s’appelle Unity basé sur Gnome et qui lui-même basé sur X-Window (ou X11) constitue une couche graphique. Ce sont des applications et des logiciels développé au-dessus du noyau Linux. On peut utiliser Linux dans un mode plus proche de ce noyau que nous pouvons utiliser dans un Terminal. Fenêtre du Terminal Ajouter l’application du Terminal à la barre des lanceurs. Le terminal nous offre une ligne de commande (Shell ou invite). Cette ligne de commande est de la forme : nom_utilisateur@nom_machine:répertoire_de_travail$ Avec le Shell, nous communiquons avec le système d’exploitation en tapant des commandes. Ces commandes sont envoyées vers des programmes qui les exécutent et le résultat est retourné sous forme de texte. Les opérations qu’on peut faire avec le Shell sont des opérations de configuration ou en rapport avec le système de fichier. L’utilisateur doit connaitre les commandes et leurs syntaxes pour les utiliser. La commande ls permet de lister le contenu d’un répertoire. Dans le cas où l’on n’indique pas le répertoire à lister, la commande liste le contenu du répertoire de travail en cours. La syntaxe générale d’une commande est : commande [[- paramètres][arguments]] Changer l’heure Changer de session d’utilisateur Gestion réseau Modifier les paramètres systèmes Eteindre l’ordinateur Fermer la session Barre de menu global qui affiche le menu de la fenêtre active de l’application ouverte Indicateurs
  • 7. Utiliser la commande ls Utiliser les commandes suivantes : ls –a –l ~ ls –al C’est quoi les lettres après le – (tiret) et c’est quoi le ~ (tild) ? En réalité, une commande est un fichier exécutable résidant dans le répertoire /bin Quels sont les deux modes d’interactions avec le système d’exploitation ? Le Shell Linux est-il plus indicatif que l’invite de MS-DOS ? Quel est l’avantage d’utiliser le Shell dans la communication avec le système d’exploitation ? Peut-on réaliser des retouches sur une image à travers le Shell ? Configuration du terminal Pour gérer les couleurs du texte, de l’arrière-plan et la transparence du terminal, allez dans le menu : Édition Préférences du profil. Modifier la couleur du texte en jaune et celle de l’arrière-plan en bleu. Augmenter la transparence du terminal. Pour modifier l’invite de commande, il faut accéder au fichier ~/.bashrc. Il s’agit d’un fichier de configuration du Shell de l’utilisateur qui se trouve dans son répertoire personnel qui se trouve dans /home. C’est un fichier caché. Pour afficher les fichiers cachés, il faut ouvrir la fenêtre du répertoire personnel puis taper Ctrl + H. Dans ce fichier se trouve une variable PS1 = ‘ …..’ qui décrit comment l’invite de commande est définie. L’invite par défaut contient u@h:w$ ajouté à ceci le codage des couleurs, avec : u : nom de l’utilisateur h : nom de la machine w : le chemin du répertoire de travail (là où vous êtes) $ : affiche ‘$’ pour séparer le prompt de la saisie Quelle est la différence entre le répertoire de travail et le répertoire personnel ? Modifier le prompt de manière à ce qu’il s’affiche dans la forme suivante : User (nom_user)@Machine (nom_machine) : RepTravail(dossier en cours) $# Ajouter un n à la fin du code de l’invite pour que la commande à taper s’écrive sur une nouvelle ligne. Généralement, les fichiers de configuration se trouvent dans le répertoire /etc. La configuration de l’invite pour tous les utilisateurs du système est possible dans le fichier /etc/bash.bashrc Quelle est la différence entre les fichiers ~/.bashrc et /etc/bash.bashrc ?