LE CROWDFUNDING OU LE FINANCEMENT PARTICIPATIF :
UNE ALTERNATIVE CONFORME A L’ETHIQUE MUSULMANE ?

SÉMINAIRE AIDIMM

Anass...
Qui sommes-nous ? Jeune Entreprise Innovante
 Concepteur de solutions financières EASI pour le marché français.
 Spécial...
Problématique

Alternative(s) ?
- Bancaire
- Monétaire
- Éthique
- Méthodologique
- Financière
- Opérationnelle
- …

3
Le crowdfunding : des racines très anciennes
Des réseaux (sociaux) et une logique de communauté
 Une logique sociale déjà...
Web 2.0 : nouvelles opportunités pour de nouveaux acteurs
Nouveaux acteurs
Une plus grande efficience du
système de financ...
Crowd : la foule ?

Quelques règles et hypothèses
3C
• Cercles amis
• Communautés
• Confiance

Désintermédier
• Transparen...
Panorama du crowdfunding

7

7
Entrepreneuriat + technologie + P2P finance = impact horizontal

Source : baromètre FinPart (FPF)

8
Les formes de participation

L’internaute “investisseur” acquiert une participation dans le projet ou
devient coproducteur...
Une finance vraiment participative et donc easi ?
Je te donne tant et
on partage tant sur
un principe
participatif clair
J...
Les cercles = la communauté sur quelle base ?

11
Les réseaux de la communauté pour augmenter les réussites?

12
Mais la communauté ne remplace pas le travail

TESTER
AVANT DE
VENDRE

Source : A. Denaes (HDSI)

HOME BIAS
Biais qu'ont l...
Le cercle d’or = les référents de la communauté ?

Le cercle d’or

People don’t buy what you do but why you do it
Haj Saee...
Quelques avantages perçus par les acteurs du crowdfunding
PORTEURS
DE PROJET








INVESTISSEURS

Mise en scène e...
Application des filtres halals aux plateformes existantes*
Riba

 Qard hasan
 Bay salam
 Mudaraba

 Sadaqa
* Une fois ...
Proposition de loi réglementaire (1/2)

17
Proposition de loi réglementaire (2/2)

18
Synthèse des problématiques
1.

Asymétrie v. Transparence

Pas d’opacité (gharar - flou)

2.

Confiance v. Raison

Fratern...
Après C. Lagarde au tour de Fleur Pellerin

20
To be part or not to be ?

21
Intérêt pour 1 plateforme conforme à l’éthique musulmane ?

Volontaires et curieux : blog.570easi.com avec petit questionn...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Crowdfunding easi aidimm_7dec13

3 635 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 635
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 889
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Crowdfunding easi aidimm_7dec13

  1. 1. LE CROWDFUNDING OU LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : UNE ALTERNATIVE CONFORME A L’ETHIQUE MUSULMANE ? SÉMINAIRE AIDIMM Anass Patel, 7 décembre 2013
  2. 2. Qui sommes-nous ? Jeune Entreprise Innovante  Concepteur de solutions financières EASI pour le marché français.  Spécialiste des techniques de financement conformes à l’éthique musulmane.  Mise en place d’une plateforme de prescription de besoins, crédit et épargne. Plus d’informations sur www.570easi.com 2
  3. 3. Problématique Alternative(s) ? - Bancaire - Monétaire - Éthique - Méthodologique - Financière - Opérationnelle - … 3
  4. 4. Le crowdfunding : des racines très anciennes Des réseaux (sociaux) et une logique de communauté  Une logique sociale déjà présente dans les sociétés archaïques et pré-modernes : • Potlatch ou don contre don • Tontine ou caisse commune • Informalité…  Les principes qui priment : le lien, la communauté, la confiance, la solidarité plutôt que le prix, le marché  Des réseaux sociaux structurés qui agissent comme moteur de la dynamique de financement : • Des liens forts : famille, amis proches, frères / sœurs en Dieu • Des liens faibles : connaissances, réseaux professionnels 4
  5. 5. Web 2.0 : nouvelles opportunités pour de nouveaux acteurs Nouveaux acteurs Une plus grande efficience du système de financement : • • fort pouvoir de diffusion d’internet faibles coûts de fonctionnement Nouvelles règles Emergence de nouvelles formes d’organisations remettant en cause les structures hiérarchiques et bureaucratiques : • • Chacun peut se lancer dans le crowdfunding flexibilité accrue des organisations ouverture à l’intelligence collective De nouveaux modes de collaboration sont envisageables Nouvelles pratiques Des nouvelles technologies catalyseurs de la dynamique communautaire : • Groupes personnels • Groupes professionnels • Communautés d’intérêt • Communautés de pratique Possibilité d’étendre son réseau au-delà de son premier cercle d’amis et de proches Démultiplication de la force du modèle du crowdfunding qui conserve son principe fondamental : l’humain et la communauté Démocratisation de l’économie et réappropriation de la finance par l’intelligence collective Source : S. Bureau (ESCP Europe) 5
  6. 6. Crowd : la foule ? Quelques règles et hypothèses 3C • Cercles amis • Communautés • Confiance Désintermédier • Transparence • Simplicité • Sens Le risque • Atomiser • Mutualiser • Réputation Pour des projets qui donnent du sens…qui ont un but et un impact social 6 6
  7. 7. Panorama du crowdfunding 7 7
  8. 8. Entrepreneuriat + technologie + P2P finance = impact horizontal Source : baromètre FinPart (FPF) 8
  9. 9. Les formes de participation L’internaute “investisseur” acquiert une participation dans le projet ou devient coproducteur et a le droit en échange à des contreparties financières en cas de succès commercial du projet. Le porteur de projet peut devoir céder une partie de sa propriété intellectuelle. Source : N . Dehorter 9 9
  10. 10. Une finance vraiment participative et donc easi ? Je te donne tant et on partage tant sur un principe participatif clair Je te fais confiance car d’autres de la communauté le font et tu fais preuve de transparence Je peux faire appel à des référents pour certifier les contrats et arbitrer nos éventuels différents 3 leviers de la communauté La prise de risque et la recherche du profit sont encouragés en Islam : Capital – Travail - Entrepreneuriat 10
  11. 11. Les cercles = la communauté sur quelle base ? 11
  12. 12. Les réseaux de la communauté pour augmenter les réussites? 12
  13. 13. Mais la communauté ne remplace pas le travail TESTER AVANT DE VENDRE Source : A. Denaes (HDSI) HOME BIAS Biais qu'ont les investisseurs de surinvestir dans des sociétés proches de leur domicile et en tout cas de leur nationalité. Exemple : les français investissent à 80 % dans des actions françaises, alors qu'au niveau mondial les actions françaises représentent de l'ordre de 5% de la capitalisation boursière mondiale. 13
  14. 14. Le cercle d’or = les référents de la communauté ? Le cercle d’or People don’t buy what you do but why you do it Haj Saeed Ahmed Lootah pioneered the development of 'Halal Food' and 'Islamic Banking' in UAE that spread across the Middle East and beyond. "Head of State Merit Award" on founder and chairman of Al Islami Foods , and other prominent personalities, in recognition to his distinctive role in the building of Union. 14
  15. 15. Quelques avantages perçus par les acteurs du crowdfunding PORTEURS DE PROJET        INVESTISSEURS Mise en scène et transparence Préparation en réel/ coaching communautaire Feedback plus direct que les études de marché Love money par internet Canal de communication unique Pas de redondance comme avec les Business Angels Motivation par confrontation  Sélection par la foule  Voix des référents  Financer par conviction  Accompagner par motivation  Coacher par co-intérêt  Mais monopole bancaire  Pas de démarchage financier  Offre publique de titres financiers 15
  16. 16. Application des filtres halals aux plateformes existantes* Riba  Qard hasan  Bay salam  Mudaraba  Sadaqa * Une fois le projet étant validé comme activité licite 16
  17. 17. Proposition de loi réglementaire (1/2) 17
  18. 18. Proposition de loi réglementaire (2/2) 18
  19. 19. Synthèse des problématiques 1. Asymétrie v. Transparence Pas d’opacité (gharar - flou) 2. Confiance v. Raison Fraternité mais éprouvée 3. Partage v. transfert Partage des risques et profits 4. Référent v. litiges Certification et arbitrage savant 5. Petit v. Gros projets Médine ne s’est pas faite en 1 jour Alternative(s) ? Bancaire mais pas financière  Nouvelle méthodologie basée sur la confiance, la solidarité et un filtrage sur le risque de réputation  Possibilité de faire appel à des référents pour réduire les asymétries 19
  20. 20. Après C. Lagarde au tour de Fleur Pellerin 20
  21. 21. To be part or not to be ? 21
  22. 22. Intérêt pour 1 plateforme conforme à l’éthique musulmane ? Volontaires et curieux : blog.570easi.com avec petit questionnaire 22

×