Expertise                                                                                            EUROPE               ...
Expertise                               (suite)                                                                           ...
Expertise                               (suite)                                                                           ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Biosimilairesparte2

812 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
812
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Biosimilairesparte2

  1. 1. Expertise EUROPE LES BIOSIMILAIRES : UN NOUVEAU BUSINESS MODEL ? (SECOND VOLET, SUITE DU N°474) Les biosimilaires représentent un nouveau chapitre de la longue histoire des médicaments. Ouvert par le lancement en 2006 d’Omnitrope®, ce marché pourrait mener à un bouleversement du paradigme pharmaceutique. Les biosimilaires s’accompagneront probablement d’un nouveau business model, qui pourrait changer l’approche commerciale des cibles et aboutir à plus long terme à de nouvelles vagues de fusions et acquisitions, voire de profonds changements au sein des dynamiques concurrentielles pharmaceutiques. • QUELLE ANALYSE STRATÉGIQUE biotech, ils ne sont plus que trois été estimé qu’en 2020, en Allemagne, POUR CE NOUVEAU SECTEUR ? « historiques » (cest-à-dire créés sur un plus de 8 Mds€ pourraient être En Europe et dans le monde, les concept biotech), Amgen, Biogen-Idec et économisés grâce aux biosimilaires. autorités sanitaires recherchent des Genzyme, qui pourrait lui-même tomber moyens de rendre la santé abordable au dans l’escarcelle d’une big pharma. Sur le marché des biosimilaires : la plus grand nombre, mais elles sont Les biosimilaires pourraient signifier la demande croîtra avec l’offre. confrontées à une croissance incompressible fin de la récré pour certaines molécules Aujourd’hui, ils ne sont qu’une poignée des coûts due à l’allongement de la vie, et donc laboratoires, largement dépendants de laboratoires impliqués dans les aux besoins toujours plus grands de de ces produits. Des réductions de prix biosimilaires, mais demain ? Génériqueurs, vivre sa vieillesse en bonne santé, au de 20-25 % pourraient paraître big pharmas, groupes asiatiques, voire droit essentiel de profiter de soins de insuffisantes, mais en considérant des acteurs indépendants : le marché qualité dans une vie de labeur et de traitements à 100 000 €par patient par concurrentiel des 10 prochaines années cotisations. Alors que les coûts des verra s’ouvrir des portes que seule la loi médicaments de santé primaire ont Les COÛTS DES du plus fort refermera. La demande de fortement décru, grâce notamment aux biosimilaires, moins chers même de 25 %, génériques, ceux des pathologies moins MÉDICAMENTS sur un marché potentiel de plus de fréquentes, des maladies auto-immunes ciblant des 100 Mds$, dont la plus grande partie ou inflammatoires, des cancers, des PATHOLOGIES PEU « biosimilarisable », ne peut que maladies orphelines, ont tendance à fortement croître. En ne considérant que exploser. Preuve en est la forte FRÉQUENTES ont la moitié de ce marché, et en prenant croissance des budgets médicaments tendance à 30 % de PM (prévisions des organismes destinés à des populations étroites, et spécialisés), le marché des biosimilaires en France des budgets consacrés aux EXPLOSER pourrait ainsi atteindre plus de 15 Mds$ médicaments de la liste en sus. dans les 10-12 ans. Il est clair que ces populations méritent an et des ventes de 100 M€ en France Des guidelines ont été publiées dans de des traitements adéquats. Cependant, par exemple, 25 % représentent nombreux pays par les autorités cette prise en charge devra probablement beaucoup à dépenser en moins pour les sanitaires. En Europe, l’EMEA a ouvert la© Editions Européennes de l’Innovation. La photocopie non autorisée est un délit. tenir compte à l’avenir de nécessaires autorités sanitaires. En Allemagne, les voie mais les problématiques ne sont baisses de prix, après une juste biosimilaires d’EPO ont pris 20 % de pas minces. Outre la nécessité d’une rémunération liée aux brevets et parts de marché en valeur, avec des comparabilité de qualité et de sécurité protections complémentaires. Il est vrai baisses de prix allant jusqu’à 45 % ; il avec le produit référence, des études que les tarifs de ces produits atteignent faut dire que les autorités nationales et cliniques de phases I et III ainsi que sur des sommets, dépassant parfois les régionales poussent fortement ces l’immunogénicité sont demandées, tout 200 000 €par patient et par an. On est produits. Or, en France, 20 % d’un comme la démonstration qualitative de loin des coûts des anti-ischémiques, marché de 500 M€ avec 30 % de l’étape bioproduction. De surcroît, la anti-inflammatoires, anti-hypertenseurs, réduction représenteraient une économie longueur et les coûts de développement anxiolytiques, la plupart génériqués, à de 30 M€ voire bien davantage. Il faut , (20 à 70 M$ pour 6-7 ans), des essais des prix dérisoires, et pour lesquels effectivement y ajouter la réduction de cliniques (2-3 ans), tout comme les chaque innovation est prescrite en 3e ou prix qui touche toute la classe, et pas risques de retrait ou de refus, obèrent 4e intention. Les laboratoires l’ont seulement les biosimilaires, les princeps fortement les chances de réussite du d’ailleurs bien compris, et il n’est pas devant réduire aussi leurs prix, souvent développement. étonnant de constater que parmi les de manière imposée par les autorités Aux USA, la réforme Obama de mars 20 premiers laboratoires mondiaux de sanitaires. Dans ce cadre, il a récemment 2010 a élagué le terrain, notamment en (suite p.6) BIOTECH FINANCES • 20 septembre 2010 • N° 475 5
  2. 2. Expertise (suite) même manière, fidélisation, liens étroits avec prescripteurs et patients, mais aussi rareté des patients pour les essais cliniques, sont des éléments protecteurs pour les enzymes dans les maladies rares, tout comme pour les facteurs de coagulation. Sans parler que pour ceux-là, les guidelines indiquent « qu’il ne sera pas possible de soumettre de dossier allégé dans le cas de produit prétendument similaire à une référence ». • LES BIOSIMILAIRES : UN NOUVEAU BUSINESS MODEL Au total, on ne peut imaginer que les nombreux avantages des biosimilaires et le potentiel qu’ils représentent, à la fois pour les laboratoires et les autorités, ne surpassent pas largement schéma 1 les non moins nombreuses barrières à l’entrée (cf schéma 1).accordant un droit d’exclusivité aux est d’ailleurs promu davantage comme Pour les laboratoires de biosimilaires,premiers biosimilaires (tout en laissant une GH classique qu’en tant que toutes ces contraintes devraient avoir12 ans d’exclusivité aux princeps), mais biosimilaire. Dans le cas du filgrastim, des conséquences. À la différence dessurtout en définissant le concept les oncologues apparaissent plutôt génériques, les portefeuilles de produitsd’interchangeabilité : « Switcher de la ouverts, l’immunogénicité potentielle ne devraient être réduits et choisis ; lesréférence au biosimilaire ne doit pas semble pas un obstacle, rendant ce concurrents devront avoir des moyensrésulter en une réduction de sécurité ou marché porteur. Les développements importants ; les concurrents ned’efficacité », ce qui confirme bien d’interférons α et β ont connu des devraient pas être très nombreux aul’interchangeabilité des produits, soit un échecs (Alpheon en 2006 et Biferonex moins à court terme, et peu serontpas de plus qu’en Europe. Les règles en 2009), qui pourraient ralentir les nationaux seulement ; des compagniesdevraient rester ouvertes, avançant ainsi velléités et rendre doublementau cas par cas. Les autorités US attentives les autorités, sans parler dessemblent en tout cas enclines à pousser études de morbi-mortalité récentes. Les CONSÉQUENCESles biosimilaires. La protection de 12 ans Les interférons marquent l’arrivée des pour les ÉQUIPESne s’applique que si le biosimilaire biosimilaires plus complexes, qui serontutilise la nouvelle procédure raccourcie. dominés en ce point par les protéines de DES LABORATOIRESÀ l’exemple du filgrastim de Teva, fusion et anticorps monoclonaux. Pour devraient êtrecertains biosimilaires pourraient ces produits, qui pourraient bénéficiers’enregistrer en utilisant une procédure de guidelines dès cette année, tout sera NOMBREUSESBLA simple (NDA du biologique), plus compliqué étant donné leurpermettant un lancement plus précoce. complexité extrême. L’arrivée des se spécialiseront, par domaineDes problématiques réglementaires et premiers biosimilaires d’anticorps thérapeutique, type moléculaire, sur le © Editions Européennes de l’Innovation. La photocopie non autorisée est un délit.de marché sont en outre associées à monoclonaux sur le marché serait un développement, le réglementaire, lachaque classe. Sur l’EPO, chez des vrai succès pour les génériqueurs. La bioproduction, etc. ; et enfin, nombre depatients chroniques, ce sont les risques volonté des autorités et la pression des collaborations seront signées entreauto-immuns qui prédominent, et les payeurs (notamment à travers les PBM acteurs.mauvaises expériences passées rendent aux USA) devraient avoir raison des Les facteurs clés de succès de ce marchéles néphrologues réticents au switch résistances. sont les conséquences des itemsvers un biosimilaire. En Allemagne, Les insulines princeps devraient explicités : un savoir-faire R&D spécifiquenéanmoins, les EPO de 2e génération bénéficier de l’intégration R&D/production/ (en développement) ; un focus initialn’ont fait que ralentir leur pénétration. medical devices mise en place par les interne ou externe sur les aspectsDans le cas de l’hormone de croissance leaders de ce marché. Les risques juridiques et légaux ; des capacités(GH), le système d’injection est aussi réglementaires ne sont pas négligeables, nouvelles et innovantes en marketing/important que le produit en lui-même, comme le montrent les échecs de ventes ; une qualité irréprochable dud’autant que l’âge et la préoccupation Marvel LS en 2008. Les insulines processus de bioproduction, quides parents due aux inconnues sur les bénéficient en outre des liens apparaît plus comme un prérequisbiosimilaires font obstacle. Omnitrope historiques avec les prescripteurs. De la indispensable que comme un KSF ; (suite p.7) 6 BIOTECH FINANCES • 20 septembre 2010 • N° 475
  3. 3. Expertise (suite) l’optimisation du portefeuille étant économiques, autorités, etc.), le équipes et organisations nouvelles, avec donné les investissements nécessaires. positionnement et le message seront des savoir-faire pointus, plus que pour Enfin, la puissance financière nécessaire différents (importance de rassurer les les génériques et plus variés que dans le semble tenir aussi bien aux moyens médecins et les acteurs sur la cas des biomédicaments originaux. proprement dits qu’à la rapidité de la comparabilité de qualité, sécurité et Ceux-ci devront faire preuve d’innovation, décision, la réactivité et la bonne efficacité), les forces de ventes seront au niveau développement, réglementaire, gestion des coûts (il ne paraît pas plus scientifiques, et avec un fort vernis market access, production, marketing impossible d’ailleurs que des start-up économique. Le modèle commercial sera ventes, voire juridique. Les équipes réussissent à devenir des acteurs celui de biomédicaments face aux commerciales devraient être adaptées significatifs, au moins à court terme). biomédicaments similaires à prix aux nouvelles cibles : ultra-spécialistes, Le modèle économique des biosimilaires réduits, plutôt que celui de princeps face pharmaciens hospitaliers, management apparaît au bout du compte nouveau, à des génériques. hospitalier, associations de patients, différent de celui pour les biomédicaments Le 3e aspect majeur concernera bien sûr autorités sanitaires (ARS, CPAM, service innovants comme de celui des tout le processus de bioproduction, où médical, etc.), médico-sanitaires, génériques (cf schéma 2). le niveau de qualité et de sécurité devra capables d’imaginer et de gérer de nouvelles approches. Les structures se rapprocheront davantage de celles des sociétés biopharmaceutiques que de celles des génériqueurs, mais en gardant une souplesse d’organisation propre à un secteur mouvant. Mais c’est au niveau des rapports de forces dans l’industrie pharmaceutique que les impacts de la croissance des biosimilaires pourraient être les plus grands. L’arrivée des biosimilaires pourrait sonner la fin des prix à 5 zéros, la baisse des prix par classe, la fin des rentes de situation pour certains laboratoires vivant d’une paire de produits, et donc de certaines middle biopharmas. Elle devrait aussi voir le rattrapage des big pharmas, les M&A reprendre, et l’histoire schéma 2 redémarrera avec les biobetters et avec À l’instar de ceux-là, le prescripteur être identique, voire supérieur, mais la les 3e ou 4e générations ouvrant un médecin n’est plus l’être unique. Mais la rentabilité industrielle devra être bien nouveau chapitre de l’industrie cible principale n’est pas et ne sera pas meilleure (ce que le progrès des pharmaceutique. le pharmacien d’officine. Trois biotechnologies permet) afin de garder Ce scénario n’est encore que pure changements majeurs vont gouverner une marge suffisante pour réduire les fiction mais il y a 30 ans, qui aurait cette évolution de système : les prix de 25 % à 40-50 % (risque à imaginé l’impact des génériques, puis changements dans le paradigme R&D, moyen-long terme). Au niveau financier, des biotech sur le paysage de l’industrie© Editions Européennes de l’Innovation. La photocopie non autorisée est un délit. une révision complète marketing ventes, l’enjeu sera de gérer la contradiction pharmaceutique ? Et avec les un processus de production, joignant entre investissements et coûts très Biosimilaires, nous nen sommes qu’au deux contraintes : qualité et sécurité élevés, et retours sur investissement début de l’histoire… T d’un processus beaucoup plus complexe très décalés (de manière plus aiguë que pour les génériques, mais aussi encore que pour les génériques et coûts réduits. en cas de production interne), et En R&D, le développement va prendre avec une profitabilité inférieure. bien sûr l’essentiel, notamment en Enfin, la distribution devrait être le clinique, en réglementaire, en nouveaux seul enjeu où les problématiques systèmes d’administration, et sur l’accès seront superposables aux biomédicaments au marché. Marketing ventes sera originaux. néanmoins le chantier le plus important. Au total, les conséquences pour les Le concept de biosimilaires est inconnu équipes des laboratoires devraient être à la majorité du corps médical et des nombreuses. Tout d’abord, les ressources Dr. Pierre-Emmanuel Gerard, cibles, elles-mêmes plus nombreuses humaines étant rares dans ce domaine, Antares Consulting (médicales, médico-sanitaires, pharmaco- les efforts devraient porter sur des pegerard@antares-consulting.com BIOTECH FINANCES • 20 septembre 2010 • N° 475 7

×