SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
Selon Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec « près de
6 entreprises sur 10 ont recruté au moins un cadre au cours
du 1er trimestre 2017, un des niveaux les plus élevés depuis la
création de notre baromètre trimestriel. Aussi, les entreprises
sont plus nombreuses qu’il y a un an à être certaines de
recruter au prochain trimestre. Ces bons résultats sont en
phase avec la tendance haussière des recrutements annoncée
dans nos prévisions pour 2017. Notons toutefois que
davantage de recruteurs pourraient rencontrer des difficultés
pour trouver certains profils de cadres ».
–CRE–CONJONCTUR
–LA BONNE SANTÉ DU
MARCHÉ DE L’EMPLOI
CADRE SE CONFIRME–
2e
TRIMESTRE 2017
NOTE DE
CONJONCTURE
TRIMESTRIELLE
DE L’APEC
–
EN 2017, LA CROISSANCE DEVRAIT SE
CONSOLIDER APRÈS UNE ANNÉE 2016 DE
TRANSITION
–
L’accélération de la croissance au quatrième trimestre
2016 a été confirmée par l’INSEE. Elle s’établit à 0,4 %,
portée par une reprise de ses principales composantes :
la demande intérieure des entreprises comme des mé-
nages est restée soutenue (+0,6 % pour la consomma-
tion des ménages, +0,8 % pour l’investissement des
entreprises et +0,7% pour l’investissement des ménages)
tandis que la demande extérieure s’est accrue de
+1,3 %. Cette reprise des exportations est générale dans
la zone euro, grâce notamment à la dépréciation de la
monnaie européenne face au dollar et au regain de la
demande mondiale.
Cette bonne tenue de l’activité devrait se consolider au
premier semestre 2017, en France comme dans la zone
euro, qui verrait les rythmes de croissance converger.
L’INSEE anticipe ainsi une croissance du PIB en France
de +0,3 % au premier trimestre en 2017 et + 0,5 % au
deuxième, malgré un ralentissement de la consomma-
tion des ménages. Les perspectives sont particulièrement
favorables dans l’industrie manufacturière et dans la
construction. La progression de la construction de loge-
ments neufs permettra au secteur de confirmer son re-
dressement entamé en 2016 après deux années d’ato-
nie. A mi-année, l’acquis de croissance se situerait à
+1,1 %, c’est-à-dire le niveau de croissance du PIB pour
59 %
DES ENTREPRISES DE
PLUS DE 100 SALARIÉS
ONT RECRUTÉ AU MOINS
UN CADRE AU 1ER
TRIMESTRE 2017
N°
59
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 2
l’année 2016. Toutefois, des aléas demeurent, liés no-
tamment aux élections françaises.
Ces résultats encourageants se retrouvent du côté de
l’emploi. Concernant les effectifs salariés du secteur
privé, ils ont progressé de 1,2 % en 2016, soit + 223 000
postes selon l’ACOSS (+ 0,9 % et + 163 000 postes hors
intérim). Pour 2017, l’emploi salarié marchand consoli-
derait sa croissance avec des prévisions de 81 000 créa-
tions d’emploi au premier semestre. L’INSEE anticipe
aussi une baisse du taux de chômage à 9,8 % à mi-
année (9,5 % en France métropolitaine). Le nombre de
cadres inscrits à Pôle Emploi (Catégories A, B et C) conti-
nue de diminuer ; ils étaient 322 400 fin février 2017
(-1,3 % par rapport à février 2016).
–
LE MORAL DES ENTREPRISES RESTE
VARIABLE SELON LES SECTEURS...
–
Si les indicateurs macro-économiques et les résultats du
baromètre trimestriel de l’Apec sont bien orientés, les
effets de la reprise économique sont perçus différem-
ment selon les secteurs. Au global, la part des entre-
prises interrogées par l’Apec en mars 2017 qui jugent
que leur environnement économique s’est amélioré par
rapport à il y a un an est en hausse de 5 points par
rapport à mars 2016 et s’établit à 28 %. Elles sont
aussi moins nombreuses à déclarer évoluer dans un envi-
ronnement dégradé, -2 points à 14 %. Pour près de 6 sur
10 d’entre elles, c’est la stabilité qui domine.
Mais selon les secteurs, le moral des entreprises est extrê-
mement variable, entre les activités informatiques, dont
les deux-tiers des entreprises se montrent optimistes, et
le médico-social dont c’est le cas pour seulement 14 %
des entreprises. En majorité, c’est le sentiment de stabi-
lité qui prévaut, mais quelques secteurs voient tout de
même une progression significative de la part des entre-
prises qui déclarent évoluer dans un environnement
économique plus favorable qu’un an auparavant. C’est
notamment le cas des activités informatiques déjà évo-
quées (+16 points), de la construction, dont les entre-
prises sont plus nombreuses à être optimistes, +15
points à 34 %, et du conseil et services aux entreprises,
+11 points à 27 %. A l’opposé, deux secteurs affichent
une progression de la part des entreprises pessimistes :
+3 points pour le commerce-transports (à 18 %) et +5
points pour l’ingénierie-R&D (à 20 %).
–
… MÊME SI LES RECRUTEMENTS SUIVENT
UNE TENDANCE HAUSSIÈRE
–
59 % des entreprises de plus de 100 salariés interrogées
pour le baromètre trimestriel de l’Apec ont recruté au
moins un cadre au cours du premier trimestre 2017, soit
+4 points par rapport au premier trimestre 2016 et à un
niveau parmi les plus élevés depuis la création du baro-
mètre trimestriel. Ce haut niveau semble installé,
puisque cela fait maintenant 4 trimestres que cet indi-
cateur est au moins égal à 57 %. De plus, si la part des
entreprises qui recrutent dans des volumes plus impor-
tants qu’un an auparavant est stable à 38 %, les entre-
prises sont proportionnellement moins nombreuses à
recruter dans des volumes moindres, 21 % contre 25 %
au premier trimestre 2016.
–
LES ENTREPRISES SONT PLUS NOMBREUSES
QU’IL Y A UN AN À LA MÊME PÉRIODE À
ÊTRE CERTAINES DE RECRUTER
–
Les entreprises interrogées en mars 2017 quant à leurs
prévisions de recrutement au deuxième trimestre 2017
se montrent prudentes, au même niveau qu’un an aupa-
ravant, soit 55 % d’entre elles envisageant de recruter
au moins un cadre au prochain trimestre. Mais parmi
elles, la part de celles qui en sont certaines est particu-
lièrement élevée, puisque c’est le cas de 73 % d’entre
elles, contre 68 % il y a un an. Et il est à noter que le
degré d’incertitude a reculé dans quasiment tous les
secteurs.
Bilan et perspectives de recrutement / Ensemble des secteurs (en %)
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
1er
trimestre
2015
2e
trimestre
3e
trimestre
4e
trimestre
1er
trimestre
2016
2e
trimestre
3e
trimestre
4e
trimestre
1er
trimestre
2017
2e
trimestre
ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE
ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE
40
50
60
50%
55% 55%
54%
55%
59%58%
51%
55%
51%
58%
52%
48%
57%
55%
58%
57%
54%
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 3
TENDANCES PAR SECTEUR
INDUSTRIE
Le secteur de l’industrie connaît une stabilité des réalisa-
tions de recrutements comme des prévisions. 62 % des
entreprises ont recruté au moins un cadre au premier tri-
mestre 2017, soit une légère hausse (+1 point) par rapport
àl’anpasséàlamêmepériode.Encequiconcernelesinten-
tions de recrutement pour le deuxième trimestre 2017,
quatre entreprises sur dix recrutent pour remplacer des
départs.
CONSTRUCTION
Le secteur de la construction poursuit son redressement.
Les réalisations de recrutement gagnent 11 points en un
an et les intentions de recrutement progressent de 6
points. Dans ce secteur, près des deux tiers des entre-
prises qui recrutent affichent un volume d’embauche
plus élevé que l’an passé.
COMMERCE & TRANSPORTS
La situation est contrastée pour le secteur du commerce
et des transports. 45 % des entreprises de ce secteur ont
recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017,
soit une hausse de 3 points par rapport à l’an passé. Par
ailleurs, la part des réalisations de recrutement est supé-
rieure à la prévision émise par les entreprises au tri-
mestre précédent. En revanche, les prévisions de recru-
tement affichent une baisse de 4 points en un an.
BANQUE & ASSURANCE
Le secteur de la banque-assurance affiche une hausse
des réalisations de recrutements de cadres. 80 % des
entreprises de ce secteur ont recruté au moins un cadre
au cours du premier trimestre 2017, soit 9 points de plus
qu’à la même période l’an passé. Néanmoins, les entre-
prises du secteur se montrent prudentes. Les prévisions
de recrutements pour le deuxième trimestre 2017
baissent de trois points en un an, en phase avec la fer-
meture programmée d’un grand nombre d’agences dans
plusieurs grands réseaux bancaires.
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
61% 60%59%
62%
55%
69%
66%
60% 62%
63%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
50%
56%
55 % 61%
50%
47%
52%
57%
60%
53%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
42%
45%
36%
40%
45%43%
44%
48%
46%
39%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE
ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE
20
40
60
80
100
71%
80%
76%
79%
75% 73%
78%
76%
81%
78%
–
BAROMÈTRE DE RECRUTEMENT CADRE
–
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 4
INGÉNIERIE–R&D
La situation est mitigée, mais toujours à haut niveau,
dans le secteur de l’ingénierie-R&D : les réalisations du
premier trimestre 2017 se sont concrétisées à un niveau
moindre que les prévisions émises le trimestre précédent,
en recul de 4 points ; mais les prévisions de recrutements
au deuxième trimestre 2017 restent élevées et même en
légère hausse (+2 points) par rapport à celles du deu-
xième trimestre 2016. Il semblerait donc que les besoins
du secteur ne sont pas satisfaits du fait de difficultés à
recruter.
ACTIVITÉS INFORMATIQUES
Le secteur des activités informatiques connaît une situa-
tion stable par rapport à l’an passé, avec des réalisations
et des prévisions à haut niveau et en légère hausse (+1
point). Ainsi plus de neuf entreprises sur dix de ce secteur
ont recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017.
CONSEILS & SERVICES
AUX ENTREPRISES
Le secteur du conseil et services aux entreprises affiche
une hausse de ses réalisations de recrutements de
cadres. Cependant, elles se sont situées à un niveau
moins élevé que les prévisions émises par les entreprises
le trimestre précédent. Aussi, 52 % d’entre elles pré-
voient d’embaucher des cadres au deuxième trimestre
2017, soit une proportion équivalente à la même période
l’an passé.
MÉDICO-SOCIAL
Le secteur médico-social connaît une situation favo-
rable : 52 % des entreprises ont recruté au moins un
cadre au premier trimestre 2017, soit une forte hausse
de 14 points par rapport au premier trimestre 2016, et
44 % d’entre elles prévoient de recruter au deuxième
trimestre 2017 contre 42 % il y a un an. Pour la moitié
des entreprises de ce secteur, les remplacements sont le
motif principal de recrutement.
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
86%
87%
85%
85%
83%
82%
78% 79%
86%83%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
93% 94%
96%95%
89%
89%
88% 90% 93%
95%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
20
40
60
80
100
49%
55%
52%52%
49%
47%
42% 43%
54%
56%
1er
trimestre
2016
2e
trimestre 3e
trimestre 4e
trimestre 1er
trimestre
2017
2e
trimestre
ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE
ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE
20
40
60
80
100
38%
52%
44%
42%
53%
45%
52%
46%
42%
50%
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 5
VOLUMES DE RECRUTEMENTS
EXPLICATIONS AVANCÉES PAR LES ENTREPRISES QUI ONT RECRUTÉ
La proportion d’entreprises ayant recruté au moins un cadre
au premier trimestre 2017 est en hausse de 4 points par
rapport à la même période il y a un an (59% vs 55%). Par
ailleurs, cette part affiche un niveau historiquement haut
et est supérieure de 2 points à la prévision émise par les
entreprises au trimestre précédent.
Cependant, les entreprises interrogées sont aussi nom-
breuses qu’il y a un an à déclarer que leur volume de recru-
tements est en augmentation (38 %). En parallèle, la pro-
portion de celles qui déclarent que leurs embauches sont
moins nombreuses est moins élevée et en baisse (-4 points,
à 25 %). Plus de quatre entreprises sur dix estiment que
leur volume d’embauche est stable.
Le secteur des activités informatiques est le mieux orienté.
Ainsi,plusde6entreprisessur10quiontrecrutéaupremier
trimestre 2017 déclarent que leur volume de recrutements
de cadres est plus important que l’an passé à la même
période. Néanmoins, cette part est restée stable par rapport
au premier trimestre 2016. Par ailleurs, la part de celles
dont le volume de recrutement est moindre est quasiment
marginale (6 %).
La situation dans le secteur de l’industrie et de la construc-
tion estfavorable.Eneffet,danscesdeuxsecteurs,lesentre-
prises qui recrutent indiquent en premier lieu que leurs
volumes de recrutements de cadres sont actuellement plus
nombreux par rapport à la même période il y a un an. Elles
sont même majoritaires dans la construction (+16 points).
Dans le secteur de la banque-assurance, la situation est
moins favorable. En effet, c’est le seul secteur avec celui du
commerce-transports dont la proportion d’entreprises décla-
rant leur volume de recrutement moins nombreux est en
hausse, respectivement de +9 points et +3 points par rap-
Plus de quatre entreprises sur dix qui ont recruté au pre-
mier trimestre 2017 avancent le turn-over et les départs
à la retraite comme explication principale de leurs recru-
tements de cadres. Néanmoins, la part est en baisse de
quatre points par rapport au premier trimestre 2016.
Mais en contrepartie, le développement de l’activité ne
gagne qu’un point, ce qui témoigne d’une combinaison
de facteurs comme moteur des recrutements.
Le secteur médico-social est celui dont les recrutements
sont le plus souvent motivés par des remplacements
(78 %). De même, dans la banque-assurance ce sont plus
de la moitié des entreprises qui indiquent que le rempla-
cement des départs est la principale motivation des
embauches réalisées. Dans les secteurs de l’industrie et
du commerce-transports, le remplacement des départs a
constitué le premier motif des embauches de cadres au
premier trimestre 2017. Ensuite, la part des entreprises
déclarant que leurs recrutements sont d’abord liés au
développement de l’activité est dans une proportion
proche de celle d’il y a un an (28 %). Le secteur des acti-
vités informatiques se distingue des autres secteurs. Près
de huit entreprises sur dix avancent le développement
de l’activité comme motif principal de recrutement, ce
qui témoigne d’un fort dynamisme pour ce secteur im-
portant pourvoyeur d’emplois cadres De même, cette
Aussi
nombreux
41%
Nettement
moins nombreux
2%
Plutôt moins
nombreux
19%
Nettement
plus nombreux
5% Plutôt
plus
nombreux
33%
0 10 20 30 40 50 60
52%
48%
Au turn-over et
départs à la retraite
Au développement
de l’activité
À une réorganisation
interne
Aucune raison
principale
26%
27%
2%
20%
16%
9%
1er
TRIMESTRE 2016 1er
TRIMESTRE 2017
Par rapport à la même période il y a un an,
les recrutements de cadres dans votre entreprise
sont-ils actuellement plus ou moins nombreux ?
(en % d’entreprises ayant recruté au moins un cadre
au 1er
trimestre 2017)
Vos recrutements de cadres au 1er
trimestre 2017 sont liés avant tout…
(en % d’entreprises qui ont recruté)
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
port au premier trimestre 2016 pendant que celles recru-
tant dans des volumes plus importants sont moins nom-
breuses. Cependant, dans le commerce-transports plus de
la moitié des entreprises indiquent un volume d’embauches
identiques par rapport au premier trimestre 2016.
La situation est davantage stable pour tous les autres sec-
teurs. En effet, la plupart des entreprises qui recrutent in-
diquent en premier lieu que leurs volumes d’embauches de
cadres sont actuellement identiques par rapport à la même
période il y a un an. Dans le médico-social, on peut toutefois
noter une nette amélioration : 36 % des entreprises de ce
secteur indiquent que leur volume de recrutement est en
hausse, soit 20 points de plus qu’au premier trimestre
2016. •
part occupe une place importante dans les secteurs de
la construction, de l’ingénierie-R&D et du conseil et ser-
vices aux entreprises : plus de 4 entreprises sur 10 ont
recruté au premier trimestre 2017 selon ce motif. Enfin,
la part de la réorganisation interne comme moteur des
recrutements de cadres au premier trimestre 2017 est en
baisse de 4 points par rapport au premier trimestre
2016. •
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 6
POSTES PROPOSÉS
PROFILS RECHERCHÉS
Les grandes fonctions cadres sont mieux orientées qu’il
y a un an à la même période. Les fonctions commercial-
ventes, gestion-finance-administration, services tech-
niques et études-R&D sont celles où les recruteurs expri-
ment le plus de besoin au deuxième trimestre 2017. Les
cadres commerciaux sont particulièrement recherchés,
avec plus de quatre entreprises sur dix qui recrutent
ayant l’intention d’embaucher dans cette fonction. Les
cadres des fonctions gestion-finance-administration, de
services techniques et d’études-R&D sont quant à eux
courtisés par plus d’une entreprise sur trois qui prévoit
de recruter. On peut noter une nette hausse des prévi-
sions de recrutement de cadres dans ces fonctions par
En termes de profils, les cadres ayant acquis 1 à 10 ans
d’expérience restent les plus courtisés par les entreprises
au deuxième trimestre 2017 : les entreprises continuent
de cibler en priorité les cadres de 5 à 10 ans d’expérience
et elles recrutent en plus grande proportion les jeunes
cadres de 1 à 5 ans d’expérience qu’il y a un an. En effet,
81 % des entreprises interrogées envisagent de recruter
des cadres de 1 à 5 ans d’expérience, soit une progression
de 3 points par rapport à l’an passé à la même période.
Par ailleurs, les cadres de 10 à 20 ans d’expérience sont
recherchés par 6 entreprises sur 10 et les cadres de plus
de 20 d’expérience sont sollicités par plus de 4 entre-
prises sur 10 qui prévoient de recruter au deuxième tri-
mestre 2017. A noter que la part dans ces deux catégories
est en baisse par rapport au deuxième trimestre 2016,
respectivement de -2 points et -3 points. Enfin, 38 % des
entreprises qui devraient recruter au deuxième trimestre
2017 se tourneraient vers les jeunes diplômés, en lien
avec la hausse des recrutements observée dans le secteur
des activités informatiques, traditionnellement recruteur
de profils juniors. •
rapport au deuxième trimestre 2016 (respectivement +6,
+9 points et +3 points).
Par ailleurs, en lien avec la bonne orientation des sec-
teurs des activités informatiques, de l’industrie et de la
construction, les cadres des fonctions informatiques et
production-industrielle et chantier sont plus recherchés
qu’il y a un an. A noter que pour la deuxième fois consé-
cutive, la part de la fonction informatique s’établit à
30 %, soit une part historiquement haute (accompagne-
ment des entreprises dans leur transformation numé-
rique et énergétique). Les autres fonctions sont ciblées
par les entreprises dans des proportions proches de
celles d’il y a un an. •
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
Com
mercial,vente
Études,recherche
&
développement
Gestion,finance
adm
inistration
Servicestechniques
Informatique
Production
industrielle,
travaux
etchantier
Ressourceshumaines
Direction
d’entreprise
Santé,social,cultureCom
munication,
création
9% 9 %
43%
38%
35% 34%
30%
27%
14%
10%
2e
TRIMESTRE 20172e
TRIMESTRE 2016
Jeunesdiplôm
és
Jeunescadres
(1
à
5
ansd'expérience)
Cadresconfirm
és
(5
à
10
ansd'expérience)
Cadresconfirm
és
(10
à
20
ansd'expérience)
Cadresconfirm
és
(+
de
20
ansd'expérience)
37 % 38 %
78 %
86 %86 %
81 %
44 %
60 %62 %
41 %
0
50
100
Prévisisons de recrutement par fonction (en % d’entreprises qui envisagent de recruter au 2e
trimestre 2017)
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
Prévisions de recrutement selon le profil
(en % d’entreprises qui envisagent de recruter au 2e
trimestre 2017)
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 7
LES CANDIDATURES
LE TAUX DE FINALISATION DES RECRUTEMENTS
–
ENQUÊTE DE TENSION
–
Au troisième trimestre 2016, une offre confiée à l’Apec a attiré en
moyenne 37 candidatures, contre 40 un an auparavant.
Les offres destinées aux jeunes diplômés sont celles qui connaissent la
plus forte baisse en un an du nombre de candidats, de 43 à 34. Ce recul
peut témoigner d’une meilleure situation des jeunes diplômés et des
jeunes cadres sur le marché du travail. Les candidatures reculent aussi
pour les offres ouvertes à tous profils (de 39 à 35) et destinées aux cadres
confirmés (de 41 à 37) mais dans une moindre mesure.
Le taux de finalisation des recrutements trois à six mois après la paru-
tion de l’offre est en baisse par rapport au 3e
trimestre 2015 (68 %
contre 71 %). Les recrutements motivés par des remplacements restent
nettement plus nombreux à aboutir que les nouveaux postes (72 %
contre 63 %).
Le poids des créations de poste dans les motifs de recrutement reste
stable, à hauteur de 51 %. La fonction études-R&D reste la plus dyna-
mique en termes de création de poste, avec 68 % des recrutements qui
correspondent à de nouveaux postes. A contrario, les fonctions santé-
social-culture et gestion-finance-administration recrutent très majoritai-
rement pour des remplacements (dans 78 % et 61 % des cas).
Le taux de finalisation des recrutements recule dans l’ensemble des
fonctions, à l’exception de la communication-création et des services
techniques. Les postes en communication-création sont les plus faciles
à pourvoir : 76 % des postes sont pourvus dans les trois à six mois,
contre 74 % il y a un an. Le nombre élevé de candidats et le poids des
remplacements facilitent les recrutements dans cette fonction.
A l’opposé, les postes en production industrielle-travaux et en études-R&D
sont les plus difficiles à pourvoir, avec seulement 58 % et 59 % des recru-
tements finalisés dans les trois à six mois. Les candidatures sont moins
nombreuses qu’en moyenne dans ces fonctions (29 et 34 candidatures
en moyenne). De plus, la fonction études-R&D recrute très majoritaire-
ment pour des créations de poste (68 % des postes à pourvoir), ce qui
est un facteur d’allongement des procédures de recrutement.
La fonction santé-social-culture connaît le recul le plus marqué du taux
de finalisation de ses recrutements dans les trois à six mois, de 82 %
à 68 %, de façon corrélée à la baisse des candidatures. La part des
recrutements toujours en cours a doublé en un an, passant de 13 % à
26 %. Les recrutements abandonnés restent cependant minoritaires
(6 %). •
20
30
40
50
60
70
3e
trim
2011
1er
trim
3e
trim
4e
trim
2012
1er
trim
2e
trim
3e
trim
4e
trim
2013
1er
trim
2e
trim
3e
trim
4e
trim
41
46
37
40
41
45 46
43
2014
1er
trim
2e
trim
3e
trim
4e
trim
1er
trim
2015
46
2e
trim
42
4e
trim
2016
2e
trim
39
37
47
41
36
404040
42
39
Nombre moyen de candidatures par offre
Source:enquêteApecdesuividesoffresSource:enquêteApecdesuividesoffres
Part des recrutements abandonnésPart des recrutements en coursTaux de finalisation
10%
70%
8%
73%
10%
71%
12%
68%
20%
19% 19%
20%
2013 2014 2015 2016
Taux de finalisation des recrutements 3 à 6 mois après la
parution de l’offre
(en %) – Offres du 3e
trimestre
Les candidatures sont en
baisse dans l’ensemble des
fonctions, à l’exception de la
gestion-finance-administra-
tion qui attire 48 candidats
par offre en moyenne contre
42 un an auparavant.
Le niveau de candidatures
est particulièrement bas
dans l’informatique, dont les
offres attirent 19 candida-
tures en moyenne contre 30
au troisième trimestre 2015.
Il s’agit du plus faible niveau
de postulants enregistré dans cette fonction depuis le 2ème
trimestre
2012.
Les candidatures reculent de façon prononcée dans les fonctions produc-
tion industrielle-travaux et chantier (de 35 à 29 candidatures), services
techniques (de 43 à 37) et études-R&D (38 à 34). Les fonctions supports
connaissent aussi une baisse de leurs candidatures, de 73 à 61 en com-
munication-création et de 58 à 50 en ressources humaines. •
NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E
TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 8
LES RECRUTEMENTS EN COURS ET ABANDONNÉS
LE SENTIMENT DE TENSION
Trois à six mois après la parution de l’offre, 20 % des recrutements sont
toujours en cours. Le manque de candidatures adéquates est la princi-
pale cause de ces recrutements qui durent (67 % des recruteurs citent
cette raison).
Les fonctions production industrielle-travaux et chantier et santé-social-
culture ont le plus de difficultés à pourvoir rapidement leurs postes,
avec respectivement 27 % et 26 % des recrutements toujours en cours
trois à six mois après la parution de l’offre. Les recruteurs recherchent
pour ces fonctions des candidats expérimentés et/ou hautement qua-
lifiés, qui sont rares, très convoités et souvent déjà en poste.
La part des recrutements abandonnés augmente par rapport au troi-
Au troisième trimestre 2016 : 62 % des recru-
teurs expriment des difficultés à pourvoir leurs
postes contre 60 % un an auparavant. Le sen-
timent de tension progresse dans toutes les
fonctions, à l’exception de la fonction études-
R&D pour laquelle il recule de 62 % à 51 %.
C’est pour la fonction production industrielle-
travaux et chantier que les recruteurs expri-
ment le plus de difficultés à pourvoir leurs
postes : 77 % des recrutements sont jugés
difficiles. Ces difficultés s’expliquent par la re-
cherche de cadres expérimentés, qui sont for-
tement convoités et souvent déjà en poste.
Les recrutements en informatique sont égale-
ment parmi les plus difficiles selon les recru-
teurs (75 % des recrutements jugés difficiles).
Le faible nombre de candidats, la recherche de
profils ayant des compétences très pointues, et
la forte concurrence que se livrent les ESN
(Entreprises de services du numérique) pour les
attirer peuvent expliquer le sentiment de ten-
sion dans cette fonction.
A contrario, les postes en communication-créa-
tion et ressources humaines sont parmi les plus
faciles à pourvoir aux yeux des recruteurs :
seuls 50 % et 52 % des recrutements sont ju-
gés difficiles dans ces fonctions. Les recrute-
ments pour remplacement sont très fréquents
dans ces fonctions, ce qui favorise leur finalisa-
tion. •
sième trimestre 2015 (de 10 % à 12 %). Ces abandons de recrutement
s’expliquent principalement par un manque de candidatures adéquates
(28 %). Ce motif est nettement plus cité que lors des précédents tri-
mestres pour expliquer les abandons. Les recruteurs évoquent aussi la
redéfinition du poste et la disparition du besoin (22 %).
Les recrutements sont plus souvent interrompus dans les fonctions
études-R&D et production industrielle-travaux et chantier (dans respec-
tivement 16 % et 15 % des cas). Il s’agit de fonctions qui connaissent
d’importantes difficultés à pourvoir leurs postes, souvent faute de can-
didats adéquats, ce qui conduit parfois à des abandons. •
Source:enquêteApecdesuividesoffres
Part des recrutements jugés difficiles par fonction (en %)
Offres du 3e
trimestre
Offres du 3e
trimestre 2016 Offres du 3e
trimestre 2015
Commercial, marketing
Études, recherches
et développement
Santé, social, culture
Informatique
Production industrielle,
travaux et chantiers
Ressources humaines
Gestion, finance,
administration
Services techniques
Communication, création
75 %
74 %
60 %
62 %
62 %
60 %
61 %
62 %
51 %
48 %
45 %
52 %
ns
62 %
50 %
33 %
Ensemble
54 %
55 %
67 %
77 %
www.apec.fr
Le baromètre trimestriel de recrutement cadre permet de connaître l’évolution du
climat chez les recruteurs à partir de l’interrogation d’un panel de 750 entreprises de
plus de 100 salariés représentatives du secteur privé. L’interrogation téléphonique a été
réalisée en mars 2017 par la société GN Research.
L’enquête de suivi des offres et de tension
1 514 entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec au troisième
trimestre 2016 ont été interrogés en janvier 2017 sur le recrutement lié à une offre et,
le cas échéant, sur les difficultés rencontrées. Pour tenir compte des spécificités de
recrutement des ESN (entreprises de services du numérique, nouvelle appellation des
sociétés de service en ingénierie informatique), elles font l’objet d’une interrogation
spécifique qui conduit à produire des résultats concernant le recrutement hors ESN. Les
données concernant la tension les intègrent.
1 554 postes à pourvoir ont été renseignés. Les résultats sont redressés de façon à être
représentatifs des offres confiées à l’Apec au cours du trimestre de référence par les
entreprises et cabinets de recrutement.
L’interrogation téléphonique et par Internet a été réalisée par la société GN Research.
ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES
51 BOULEVARD BRUNE – 75689 PARIS CEDEX 14
POUR CONTACTER L’APEC
DU LUNDI AU VENDREDI
DE 9H À 19H
Directeur de la publication :
Jean-Marie Marx
Directeur du département études et recherche :
Pierre Lamblin
Coordination & rédaction :
Laurence Bonnevaux, Kaoula Ben Messaoud, France
Lhermitte, Kamel Yahyaoui
Maquette :
Daniel Le Henry
2e
TRIMESTRE 2017
NOTE DE
CONJONCTURE
TRIMESTRIELLE
DE L’APEC
N°
59
MÉTHODOLOGIE
0 809 361 212

Contenu connexe

Tendances

Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand EstEtude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
Apec
 
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
Cyril Marsaud
 
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
Apec
 
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
Apec
 
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Cyril Marsaud
 

Tendances (20)

Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2015
Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2015Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2015
Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2015
 
Tableau de bord conjoncturel - 2ème semestre 2016
Tableau de bord conjoncturel - 2ème semestre 2016Tableau de bord conjoncturel - 2ème semestre 2016
Tableau de bord conjoncturel - 2ème semestre 2016
 
Etude Apec - Note de conjoncture du 4e trimestre 2014
Etude Apec - Note de conjoncture du 4e trimestre 2014Etude Apec - Note de conjoncture du 4e trimestre 2014
Etude Apec - Note de conjoncture du 4e trimestre 2014
 
Baromètre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce int...
Baromètre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce int...Baromètre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce int...
Baromètre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce int...
 
Etude Apec - Barometre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le...
Etude Apec - Barometre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le...Etude Apec - Barometre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le...
Etude Apec - Barometre Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le...
 
Etude Apec - Le marché de l'emploi cadre dans les activités informatiques - d...
Etude Apec - Le marché de l'emploi cadre dans les activités informatiques - d...Etude Apec - Le marché de l'emploi cadre dans les activités informatiques - d...
Etude Apec - Le marché de l'emploi cadre dans les activités informatiques - d...
 
Grande consultation 2017 - Bilan
Grande consultation 2017 - BilanGrande consultation 2017 - Bilan
Grande consultation 2017 - Bilan
 
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand EstEtude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Grand Est
 
Observatoire paca-conjoncture-30-3 t-2017
Observatoire paca-conjoncture-30-3 t-2017Observatoire paca-conjoncture-30-3 t-2017
Observatoire paca-conjoncture-30-3 t-2017
 
Focus conjoncture décembre 2017
Focus conjoncture décembre 2017Focus conjoncture décembre 2017
Focus conjoncture décembre 2017
 
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 2e trimestre 2021
 
Insee emploi marchand
Insee emploi marchandInsee emploi marchand
Insee emploi marchand
 
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
Etude Apec - Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France - juil...
 
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
Etude Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans l'industrie agroalime...
 
Etude Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce interen...
Etude Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce interen...Etude Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce interen...
Etude Apec / Intergros - Le marché de l'emploi cadre dans le commerce interen...
 
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
 
Focus conjoncture Seine-et-Marne - Juin 2016
Focus conjoncture Seine-et-Marne - Juin 2016Focus conjoncture Seine-et-Marne - Juin 2016
Focus conjoncture Seine-et-Marne - Juin 2016
 
CCI France - La grande consultation des entrepreneurs - Vague 11 - Par Opini...
CCI France  - La grande consultation des entrepreneurs - Vague 11 - Par Opini...CCI France  - La grande consultation des entrepreneurs - Vague 11 - Par Opini...
CCI France - La grande consultation des entrepreneurs - Vague 11 - Par Opini...
 
Focus conjoncture Seine-et-Marne (Décembre 2019)
Focus conjoncture Seine-et-Marne (Décembre 2019)Focus conjoncture Seine-et-Marne (Décembre 2019)
Focus conjoncture Seine-et-Marne (Décembre 2019)
 
Baisse des salaires du secteur privé en un an
Baisse des salaires du secteur privé en un anBaisse des salaires du secteur privé en un an
Baisse des salaires du secteur privé en un an
 

Similaire à Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2017

Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
Apec
 
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
Apec
 
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
Apec
 

Similaire à Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2017 (20)

Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2017
Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2017Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2017
Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2017
 
Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trismestre 2019
Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trismestre 2019Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trismestre 2019
Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trismestre 2019
 
Etude Apec - De l'offre au recrutement : recrutement et tensions
Etude Apec - De l'offre au recrutement : recrutement et tensionsEtude Apec - De l'offre au recrutement : recrutement et tensions
Etude Apec - De l'offre au recrutement : recrutement et tensions
 
Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2019
Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2019Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2019
Etude Apec - Note de conjoncture du 3e trimestre 2019
 
Tableau de bord conjoncturel - 1er semestre 2016
Tableau de bord conjoncturel - 1er semestre 2016Tableau de bord conjoncturel - 1er semestre 2016
Tableau de bord conjoncturel - 1er semestre 2016
 
Etude Apec - Baromètre Apec 4e trimestre 2021
Etude Apec - Baromètre Apec 4e trimestre 2021Etude Apec - Baromètre Apec 4e trimestre 2021
Etude Apec - Baromètre Apec 4e trimestre 2021
 
Etude Apec - Baromètre Apec du 3e trimestre 2021
Etude Apec - Baromètre Apec du 3e trimestre 2021Etude Apec - Baromètre Apec du 3e trimestre 2021
Etude Apec - Baromètre Apec du 3e trimestre 2021
 
Observatoire paca conjoncture31 4 t2017
Observatoire paca conjoncture31  4 t2017Observatoire paca conjoncture31  4 t2017
Observatoire paca conjoncture31 4 t2017
 
Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
Etude Apec Perspectives de l'emploi cadre en Auvergne Rhône-Alpes 2017
 
Bpifrance le Lab - PME - 66e enquête de conjoncture - Janvier 2018
Bpifrance le Lab - PME - 66e enquête de conjoncture - Janvier 2018Bpifrance le Lab - PME - 66e enquête de conjoncture - Janvier 2018
Bpifrance le Lab - PME - 66e enquête de conjoncture - Janvier 2018
 
Baromètre Apec/Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le secteur alimentaire
Baromètre Apec/Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le secteur alimentaireBaromètre Apec/Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le secteur alimentaire
Baromètre Apec/Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le secteur alimentaire
 
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre 2018 - Occitanie
 
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Nouvelle Aquitaine 2017
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Nouvelle Aquitaine 2017Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Nouvelle Aquitaine 2017
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Nouvelle Aquitaine 2017
 
Etude Apec - Baromètre Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le s...
Etude Apec - Baromètre Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le s...Etude Apec - Baromètre Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le s...
Etude Apec - Baromètre Apec / Opcalim - Le marché de l'emploi cadre dans le s...
 
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2017 - 2019 des recrutements de cadres en France
 
La création d'emploi salarié privé est en hausse au deuxième trimestre 2017
La création d'emploi salarié privé est en hausse au deuxième trimestre 2017La création d'emploi salarié privé est en hausse au deuxième trimestre 2017
La création d'emploi salarié privé est en hausse au deuxième trimestre 2017
 
La Grande consultation des entrepreneurs / vague15
La Grande consultation des entrepreneurs / vague15La Grande consultation des entrepreneurs / vague15
La Grande consultation des entrepreneurs / vague15
 
Grande Consultation des entrepreneurs - vague 15 - janvier 2017
Grande Consultation des entrepreneurs - vague 15 - janvier 2017Grande Consultation des entrepreneurs - vague 15 - janvier 2017
Grande Consultation des entrepreneurs - vague 15 - janvier 2017
 
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Grand Est 2017
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Grand Est 2017Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Grand Est 2017
Etude Apec - Perspectives de l'emploi cadre en Grand Est 2017
 
Insee conjoncture 07 2017 Paca
Insee conjoncture 07 2017 PacaInsee conjoncture 07 2017 Paca
Insee conjoncture 07 2017 Paca
 

Plus de Apec

Plus de Apec (20)

Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
 
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
 
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
 
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
 
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
 
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
 
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
 
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
 
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
 
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
 
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
 
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
 
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdfEtude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
 
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
 
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
 
Etude Apec/Pec - Cybersécurité, juin 2022
Etude Apec/Pec  - Cybersécurité, juin 2022Etude Apec/Pec  - Cybersécurité, juin 2022
Etude Apec/Pec - Cybersécurité, juin 2022
 
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
 
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
 
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
 
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
 

Etude Apec - Note de conjoncture du 2e trimestre 2017

  • 1. Selon Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec « près de 6 entreprises sur 10 ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2017, un des niveaux les plus élevés depuis la création de notre baromètre trimestriel. Aussi, les entreprises sont plus nombreuses qu’il y a un an à être certaines de recruter au prochain trimestre. Ces bons résultats sont en phase avec la tendance haussière des recrutements annoncée dans nos prévisions pour 2017. Notons toutefois que davantage de recruteurs pourraient rencontrer des difficultés pour trouver certains profils de cadres ». –CRE–CONJONCTUR –LA BONNE SANTÉ DU MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE SE CONFIRME– 2e TRIMESTRE 2017 NOTE DE CONJONCTURE TRIMESTRIELLE DE L’APEC – EN 2017, LA CROISSANCE DEVRAIT SE CONSOLIDER APRÈS UNE ANNÉE 2016 DE TRANSITION – L’accélération de la croissance au quatrième trimestre 2016 a été confirmée par l’INSEE. Elle s’établit à 0,4 %, portée par une reprise de ses principales composantes : la demande intérieure des entreprises comme des mé- nages est restée soutenue (+0,6 % pour la consomma- tion des ménages, +0,8 % pour l’investissement des entreprises et +0,7% pour l’investissement des ménages) tandis que la demande extérieure s’est accrue de +1,3 %. Cette reprise des exportations est générale dans la zone euro, grâce notamment à la dépréciation de la monnaie européenne face au dollar et au regain de la demande mondiale. Cette bonne tenue de l’activité devrait se consolider au premier semestre 2017, en France comme dans la zone euro, qui verrait les rythmes de croissance converger. L’INSEE anticipe ainsi une croissance du PIB en France de +0,3 % au premier trimestre en 2017 et + 0,5 % au deuxième, malgré un ralentissement de la consomma- tion des ménages. Les perspectives sont particulièrement favorables dans l’industrie manufacturière et dans la construction. La progression de la construction de loge- ments neufs permettra au secteur de confirmer son re- dressement entamé en 2016 après deux années d’ato- nie. A mi-année, l’acquis de croissance se situerait à +1,1 %, c’est-à-dire le niveau de croissance du PIB pour 59 % DES ENTREPRISES DE PLUS DE 100 SALARIÉS ONT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE AU 1ER TRIMESTRE 2017 N° 59
  • 2. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 2 l’année 2016. Toutefois, des aléas demeurent, liés no- tamment aux élections françaises. Ces résultats encourageants se retrouvent du côté de l’emploi. Concernant les effectifs salariés du secteur privé, ils ont progressé de 1,2 % en 2016, soit + 223 000 postes selon l’ACOSS (+ 0,9 % et + 163 000 postes hors intérim). Pour 2017, l’emploi salarié marchand consoli- derait sa croissance avec des prévisions de 81 000 créa- tions d’emploi au premier semestre. L’INSEE anticipe aussi une baisse du taux de chômage à 9,8 % à mi- année (9,5 % en France métropolitaine). Le nombre de cadres inscrits à Pôle Emploi (Catégories A, B et C) conti- nue de diminuer ; ils étaient 322 400 fin février 2017 (-1,3 % par rapport à février 2016). – LE MORAL DES ENTREPRISES RESTE VARIABLE SELON LES SECTEURS... – Si les indicateurs macro-économiques et les résultats du baromètre trimestriel de l’Apec sont bien orientés, les effets de la reprise économique sont perçus différem- ment selon les secteurs. Au global, la part des entre- prises interrogées par l’Apec en mars 2017 qui jugent que leur environnement économique s’est amélioré par rapport à il y a un an est en hausse de 5 points par rapport à mars 2016 et s’établit à 28 %. Elles sont aussi moins nombreuses à déclarer évoluer dans un envi- ronnement dégradé, -2 points à 14 %. Pour près de 6 sur 10 d’entre elles, c’est la stabilité qui domine. Mais selon les secteurs, le moral des entreprises est extrê- mement variable, entre les activités informatiques, dont les deux-tiers des entreprises se montrent optimistes, et le médico-social dont c’est le cas pour seulement 14 % des entreprises. En majorité, c’est le sentiment de stabi- lité qui prévaut, mais quelques secteurs voient tout de même une progression significative de la part des entre- prises qui déclarent évoluer dans un environnement économique plus favorable qu’un an auparavant. C’est notamment le cas des activités informatiques déjà évo- quées (+16 points), de la construction, dont les entre- prises sont plus nombreuses à être optimistes, +15 points à 34 %, et du conseil et services aux entreprises, +11 points à 27 %. A l’opposé, deux secteurs affichent une progression de la part des entreprises pessimistes : +3 points pour le commerce-transports (à 18 %) et +5 points pour l’ingénierie-R&D (à 20 %). – … MÊME SI LES RECRUTEMENTS SUIVENT UNE TENDANCE HAUSSIÈRE – 59 % des entreprises de plus de 100 salariés interrogées pour le baromètre trimestriel de l’Apec ont recruté au moins un cadre au cours du premier trimestre 2017, soit +4 points par rapport au premier trimestre 2016 et à un niveau parmi les plus élevés depuis la création du baro- mètre trimestriel. Ce haut niveau semble installé, puisque cela fait maintenant 4 trimestres que cet indi- cateur est au moins égal à 57 %. De plus, si la part des entreprises qui recrutent dans des volumes plus impor- tants qu’un an auparavant est stable à 38 %, les entre- prises sont proportionnellement moins nombreuses à recruter dans des volumes moindres, 21 % contre 25 % au premier trimestre 2016. – LES ENTREPRISES SONT PLUS NOMBREUSES QU’IL Y A UN AN À LA MÊME PÉRIODE À ÊTRE CERTAINES DE RECRUTER – Les entreprises interrogées en mars 2017 quant à leurs prévisions de recrutement au deuxième trimestre 2017 se montrent prudentes, au même niveau qu’un an aupa- ravant, soit 55 % d’entre elles envisageant de recruter au moins un cadre au prochain trimestre. Mais parmi elles, la part de celles qui en sont certaines est particu- lièrement élevée, puisque c’est le cas de 73 % d’entre elles, contre 68 % il y a un an. Et il est à noter que le degré d’incertitude a reculé dans quasiment tous les secteurs. Bilan et perspectives de recrutement / Ensemble des secteurs (en %) Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres 1er trimestre 2015 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE 40 50 60 50% 55% 55% 54% 55% 59%58% 51% 55% 51% 58% 52% 48% 57% 55% 58% 57% 54%
  • 3. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 3 TENDANCES PAR SECTEUR INDUSTRIE Le secteur de l’industrie connaît une stabilité des réalisa- tions de recrutements comme des prévisions. 62 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au premier tri- mestre 2017, soit une légère hausse (+1 point) par rapport àl’anpasséàlamêmepériode.Encequiconcernelesinten- tions de recrutement pour le deuxième trimestre 2017, quatre entreprises sur dix recrutent pour remplacer des départs. CONSTRUCTION Le secteur de la construction poursuit son redressement. Les réalisations de recrutement gagnent 11 points en un an et les intentions de recrutement progressent de 6 points. Dans ce secteur, près des deux tiers des entre- prises qui recrutent affichent un volume d’embauche plus élevé que l’an passé. COMMERCE & TRANSPORTS La situation est contrastée pour le secteur du commerce et des transports. 45 % des entreprises de ce secteur ont recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017, soit une hausse de 3 points par rapport à l’an passé. Par ailleurs, la part des réalisations de recrutement est supé- rieure à la prévision émise par les entreprises au tri- mestre précédent. En revanche, les prévisions de recru- tement affichent une baisse de 4 points en un an. BANQUE & ASSURANCE Le secteur de la banque-assurance affiche une hausse des réalisations de recrutements de cadres. 80 % des entreprises de ce secteur ont recruté au moins un cadre au cours du premier trimestre 2017, soit 9 points de plus qu’à la même période l’an passé. Néanmoins, les entre- prises du secteur se montrent prudentes. Les prévisions de recrutements pour le deuxième trimestre 2017 baissent de trois points en un an, en phase avec la fer- meture programmée d’un grand nombre d’agences dans plusieurs grands réseaux bancaires. 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 61% 60%59% 62% 55% 69% 66% 60% 62% 63% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 50% 56% 55 % 61% 50% 47% 52% 57% 60% 53% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 42% 45% 36% 40% 45%43% 44% 48% 46% 39% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE 20 40 60 80 100 71% 80% 76% 79% 75% 73% 78% 76% 81% 78% – BAROMÈTRE DE RECRUTEMENT CADRE – Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
  • 4. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 4 INGÉNIERIE–R&D La situation est mitigée, mais toujours à haut niveau, dans le secteur de l’ingénierie-R&D : les réalisations du premier trimestre 2017 se sont concrétisées à un niveau moindre que les prévisions émises le trimestre précédent, en recul de 4 points ; mais les prévisions de recrutements au deuxième trimestre 2017 restent élevées et même en légère hausse (+2 points) par rapport à celles du deu- xième trimestre 2016. Il semblerait donc que les besoins du secteur ne sont pas satisfaits du fait de difficultés à recruter. ACTIVITÉS INFORMATIQUES Le secteur des activités informatiques connaît une situa- tion stable par rapport à l’an passé, avec des réalisations et des prévisions à haut niveau et en légère hausse (+1 point). Ainsi plus de neuf entreprises sur dix de ce secteur ont recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017. CONSEILS & SERVICES AUX ENTREPRISES Le secteur du conseil et services aux entreprises affiche une hausse de ses réalisations de recrutements de cadres. Cependant, elles se sont situées à un niveau moins élevé que les prévisions émises par les entreprises le trimestre précédent. Aussi, 52 % d’entre elles pré- voient d’embaucher des cadres au deuxième trimestre 2017, soit une proportion équivalente à la même période l’an passé. MÉDICO-SOCIAL Le secteur médico-social connaît une situation favo- rable : 52 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017, soit une forte hausse de 14 points par rapport au premier trimestre 2016, et 44 % d’entre elles prévoient de recruter au deuxième trimestre 2017 contre 42 % il y a un an. Pour la moitié des entreprises de ce secteur, les remplacements sont le motif principal de recrutement. 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 86% 87% 85% 85% 83% 82% 78% 79% 86%83% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 93% 94% 96%95% 89% 89% 88% 90% 93% 95% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre 20 40 60 80 100 49% 55% 52%52% 49% 47% 42% 43% 54% 56% 1er trimestre 2016 2e trimestre 3e trimestre 4e trimestre 1er trimestre 2017 2e trimestre ENTREPRISES AYANT RECRUTÉ AU MOINS UN CADRE ENTREPRISES PRÉVOYANT DE RECRUTER AU MOINS UN CADRE 20 40 60 80 100 38% 52% 44% 42% 53% 45% 52% 46% 42% 50% Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres
  • 5. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 5 VOLUMES DE RECRUTEMENTS EXPLICATIONS AVANCÉES PAR LES ENTREPRISES QUI ONT RECRUTÉ La proportion d’entreprises ayant recruté au moins un cadre au premier trimestre 2017 est en hausse de 4 points par rapport à la même période il y a un an (59% vs 55%). Par ailleurs, cette part affiche un niveau historiquement haut et est supérieure de 2 points à la prévision émise par les entreprises au trimestre précédent. Cependant, les entreprises interrogées sont aussi nom- breuses qu’il y a un an à déclarer que leur volume de recru- tements est en augmentation (38 %). En parallèle, la pro- portion de celles qui déclarent que leurs embauches sont moins nombreuses est moins élevée et en baisse (-4 points, à 25 %). Plus de quatre entreprises sur dix estiment que leur volume d’embauche est stable. Le secteur des activités informatiques est le mieux orienté. Ainsi,plusde6entreprisessur10quiontrecrutéaupremier trimestre 2017 déclarent que leur volume de recrutements de cadres est plus important que l’an passé à la même période. Néanmoins, cette part est restée stable par rapport au premier trimestre 2016. Par ailleurs, la part de celles dont le volume de recrutement est moindre est quasiment marginale (6 %). La situation dans le secteur de l’industrie et de la construc- tion estfavorable.Eneffet,danscesdeuxsecteurs,lesentre- prises qui recrutent indiquent en premier lieu que leurs volumes de recrutements de cadres sont actuellement plus nombreux par rapport à la même période il y a un an. Elles sont même majoritaires dans la construction (+16 points). Dans le secteur de la banque-assurance, la situation est moins favorable. En effet, c’est le seul secteur avec celui du commerce-transports dont la proportion d’entreprises décla- rant leur volume de recrutement moins nombreux est en hausse, respectivement de +9 points et +3 points par rap- Plus de quatre entreprises sur dix qui ont recruté au pre- mier trimestre 2017 avancent le turn-over et les départs à la retraite comme explication principale de leurs recru- tements de cadres. Néanmoins, la part est en baisse de quatre points par rapport au premier trimestre 2016. Mais en contrepartie, le développement de l’activité ne gagne qu’un point, ce qui témoigne d’une combinaison de facteurs comme moteur des recrutements. Le secteur médico-social est celui dont les recrutements sont le plus souvent motivés par des remplacements (78 %). De même, dans la banque-assurance ce sont plus de la moitié des entreprises qui indiquent que le rempla- cement des départs est la principale motivation des embauches réalisées. Dans les secteurs de l’industrie et du commerce-transports, le remplacement des départs a constitué le premier motif des embauches de cadres au premier trimestre 2017. Ensuite, la part des entreprises déclarant que leurs recrutements sont d’abord liés au développement de l’activité est dans une proportion proche de celle d’il y a un an (28 %). Le secteur des acti- vités informatiques se distingue des autres secteurs. Près de huit entreprises sur dix avancent le développement de l’activité comme motif principal de recrutement, ce qui témoigne d’un fort dynamisme pour ce secteur im- portant pourvoyeur d’emplois cadres De même, cette Aussi nombreux 41% Nettement moins nombreux 2% Plutôt moins nombreux 19% Nettement plus nombreux 5% Plutôt plus nombreux 33% 0 10 20 30 40 50 60 52% 48% Au turn-over et départs à la retraite Au développement de l’activité À une réorganisation interne Aucune raison principale 26% 27% 2% 20% 16% 9% 1er TRIMESTRE 2016 1er TRIMESTRE 2017 Par rapport à la même période il y a un an, les recrutements de cadres dans votre entreprise sont-ils actuellement plus ou moins nombreux ? (en % d’entreprises ayant recruté au moins un cadre au 1er trimestre 2017) Vos recrutements de cadres au 1er trimestre 2017 sont liés avant tout… (en % d’entreprises qui ont recruté) Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres port au premier trimestre 2016 pendant que celles recru- tant dans des volumes plus importants sont moins nom- breuses. Cependant, dans le commerce-transports plus de la moitié des entreprises indiquent un volume d’embauches identiques par rapport au premier trimestre 2016. La situation est davantage stable pour tous les autres sec- teurs. En effet, la plupart des entreprises qui recrutent in- diquent en premier lieu que leurs volumes d’embauches de cadres sont actuellement identiques par rapport à la même période il y a un an. Dans le médico-social, on peut toutefois noter une nette amélioration : 36 % des entreprises de ce secteur indiquent que leur volume de recrutement est en hausse, soit 20 points de plus qu’au premier trimestre 2016. • part occupe une place importante dans les secteurs de la construction, de l’ingénierie-R&D et du conseil et ser- vices aux entreprises : plus de 4 entreprises sur 10 ont recruté au premier trimestre 2017 selon ce motif. Enfin, la part de la réorganisation interne comme moteur des recrutements de cadres au premier trimestre 2017 est en baisse de 4 points par rapport au premier trimestre 2016. •
  • 6. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 6 POSTES PROPOSÉS PROFILS RECHERCHÉS Les grandes fonctions cadres sont mieux orientées qu’il y a un an à la même période. Les fonctions commercial- ventes, gestion-finance-administration, services tech- niques et études-R&D sont celles où les recruteurs expri- ment le plus de besoin au deuxième trimestre 2017. Les cadres commerciaux sont particulièrement recherchés, avec plus de quatre entreprises sur dix qui recrutent ayant l’intention d’embaucher dans cette fonction. Les cadres des fonctions gestion-finance-administration, de services techniques et d’études-R&D sont quant à eux courtisés par plus d’une entreprise sur trois qui prévoit de recruter. On peut noter une nette hausse des prévi- sions de recrutement de cadres dans ces fonctions par En termes de profils, les cadres ayant acquis 1 à 10 ans d’expérience restent les plus courtisés par les entreprises au deuxième trimestre 2017 : les entreprises continuent de cibler en priorité les cadres de 5 à 10 ans d’expérience et elles recrutent en plus grande proportion les jeunes cadres de 1 à 5 ans d’expérience qu’il y a un an. En effet, 81 % des entreprises interrogées envisagent de recruter des cadres de 1 à 5 ans d’expérience, soit une progression de 3 points par rapport à l’an passé à la même période. Par ailleurs, les cadres de 10 à 20 ans d’expérience sont recherchés par 6 entreprises sur 10 et les cadres de plus de 20 d’expérience sont sollicités par plus de 4 entre- prises sur 10 qui prévoient de recruter au deuxième tri- mestre 2017. A noter que la part dans ces deux catégories est en baisse par rapport au deuxième trimestre 2016, respectivement de -2 points et -3 points. Enfin, 38 % des entreprises qui devraient recruter au deuxième trimestre 2017 se tourneraient vers les jeunes diplômés, en lien avec la hausse des recrutements observée dans le secteur des activités informatiques, traditionnellement recruteur de profils juniors. • rapport au deuxième trimestre 2016 (respectivement +6, +9 points et +3 points). Par ailleurs, en lien avec la bonne orientation des sec- teurs des activités informatiques, de l’industrie et de la construction, les cadres des fonctions informatiques et production-industrielle et chantier sont plus recherchés qu’il y a un an. A noter que pour la deuxième fois consé- cutive, la part de la fonction informatique s’établit à 30 %, soit une part historiquement haute (accompagne- ment des entreprises dans leur transformation numé- rique et énergétique). Les autres fonctions sont ciblées par les entreprises dans des proportions proches de celles d’il y a un an. • 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 Com mercial,vente Études,recherche & développement Gestion,finance adm inistration Servicestechniques Informatique Production industrielle, travaux etchantier Ressourceshumaines Direction d’entreprise Santé,social,cultureCom munication, création 9% 9 % 43% 38% 35% 34% 30% 27% 14% 10% 2e TRIMESTRE 20172e TRIMESTRE 2016 Jeunesdiplôm és Jeunescadres (1 à 5 ansd'expérience) Cadresconfirm és (5 à 10 ansd'expérience) Cadresconfirm és (10 à 20 ansd'expérience) Cadresconfirm és (+ de 20 ansd'expérience) 37 % 38 % 78 % 86 %86 % 81 % 44 % 60 %62 % 41 % 0 50 100 Prévisisons de recrutement par fonction (en % d’entreprises qui envisagent de recruter au 2e trimestre 2017) Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres Source:Apec,Baromètretrimestrielderecrutementcadres Prévisions de recrutement selon le profil (en % d’entreprises qui envisagent de recruter au 2e trimestre 2017)
  • 7. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 7 LES CANDIDATURES LE TAUX DE FINALISATION DES RECRUTEMENTS – ENQUÊTE DE TENSION – Au troisième trimestre 2016, une offre confiée à l’Apec a attiré en moyenne 37 candidatures, contre 40 un an auparavant. Les offres destinées aux jeunes diplômés sont celles qui connaissent la plus forte baisse en un an du nombre de candidats, de 43 à 34. Ce recul peut témoigner d’une meilleure situation des jeunes diplômés et des jeunes cadres sur le marché du travail. Les candidatures reculent aussi pour les offres ouvertes à tous profils (de 39 à 35) et destinées aux cadres confirmés (de 41 à 37) mais dans une moindre mesure. Le taux de finalisation des recrutements trois à six mois après la paru- tion de l’offre est en baisse par rapport au 3e trimestre 2015 (68 % contre 71 %). Les recrutements motivés par des remplacements restent nettement plus nombreux à aboutir que les nouveaux postes (72 % contre 63 %). Le poids des créations de poste dans les motifs de recrutement reste stable, à hauteur de 51 %. La fonction études-R&D reste la plus dyna- mique en termes de création de poste, avec 68 % des recrutements qui correspondent à de nouveaux postes. A contrario, les fonctions santé- social-culture et gestion-finance-administration recrutent très majoritai- rement pour des remplacements (dans 78 % et 61 % des cas). Le taux de finalisation des recrutements recule dans l’ensemble des fonctions, à l’exception de la communication-création et des services techniques. Les postes en communication-création sont les plus faciles à pourvoir : 76 % des postes sont pourvus dans les trois à six mois, contre 74 % il y a un an. Le nombre élevé de candidats et le poids des remplacements facilitent les recrutements dans cette fonction. A l’opposé, les postes en production industrielle-travaux et en études-R&D sont les plus difficiles à pourvoir, avec seulement 58 % et 59 % des recru- tements finalisés dans les trois à six mois. Les candidatures sont moins nombreuses qu’en moyenne dans ces fonctions (29 et 34 candidatures en moyenne). De plus, la fonction études-R&D recrute très majoritaire- ment pour des créations de poste (68 % des postes à pourvoir), ce qui est un facteur d’allongement des procédures de recrutement. La fonction santé-social-culture connaît le recul le plus marqué du taux de finalisation de ses recrutements dans les trois à six mois, de 82 % à 68 %, de façon corrélée à la baisse des candidatures. La part des recrutements toujours en cours a doublé en un an, passant de 13 % à 26 %. Les recrutements abandonnés restent cependant minoritaires (6 %). • 20 30 40 50 60 70 3e trim 2011 1er trim 3e trim 4e trim 2012 1er trim 2e trim 3e trim 4e trim 2013 1er trim 2e trim 3e trim 4e trim 41 46 37 40 41 45 46 43 2014 1er trim 2e trim 3e trim 4e trim 1er trim 2015 46 2e trim 42 4e trim 2016 2e trim 39 37 47 41 36 404040 42 39 Nombre moyen de candidatures par offre Source:enquêteApecdesuividesoffresSource:enquêteApecdesuividesoffres Part des recrutements abandonnésPart des recrutements en coursTaux de finalisation 10% 70% 8% 73% 10% 71% 12% 68% 20% 19% 19% 20% 2013 2014 2015 2016 Taux de finalisation des recrutements 3 à 6 mois après la parution de l’offre (en %) – Offres du 3e trimestre Les candidatures sont en baisse dans l’ensemble des fonctions, à l’exception de la gestion-finance-administra- tion qui attire 48 candidats par offre en moyenne contre 42 un an auparavant. Le niveau de candidatures est particulièrement bas dans l’informatique, dont les offres attirent 19 candida- tures en moyenne contre 30 au troisième trimestre 2015. Il s’agit du plus faible niveau de postulants enregistré dans cette fonction depuis le 2ème trimestre 2012. Les candidatures reculent de façon prononcée dans les fonctions produc- tion industrielle-travaux et chantier (de 35 à 29 candidatures), services techniques (de 43 à 37) et études-R&D (38 à 34). Les fonctions supports connaissent aussi une baisse de leurs candidatures, de 73 à 61 en com- munication-création et de 58 à 50 en ressources humaines. •
  • 8. NOTE DE CONJONCTURE APEC – 2E TRIMESTRE 2017 / NUMÉRO 59 8 LES RECRUTEMENTS EN COURS ET ABANDONNÉS LE SENTIMENT DE TENSION Trois à six mois après la parution de l’offre, 20 % des recrutements sont toujours en cours. Le manque de candidatures adéquates est la princi- pale cause de ces recrutements qui durent (67 % des recruteurs citent cette raison). Les fonctions production industrielle-travaux et chantier et santé-social- culture ont le plus de difficultés à pourvoir rapidement leurs postes, avec respectivement 27 % et 26 % des recrutements toujours en cours trois à six mois après la parution de l’offre. Les recruteurs recherchent pour ces fonctions des candidats expérimentés et/ou hautement qua- lifiés, qui sont rares, très convoités et souvent déjà en poste. La part des recrutements abandonnés augmente par rapport au troi- Au troisième trimestre 2016 : 62 % des recru- teurs expriment des difficultés à pourvoir leurs postes contre 60 % un an auparavant. Le sen- timent de tension progresse dans toutes les fonctions, à l’exception de la fonction études- R&D pour laquelle il recule de 62 % à 51 %. C’est pour la fonction production industrielle- travaux et chantier que les recruteurs expri- ment le plus de difficultés à pourvoir leurs postes : 77 % des recrutements sont jugés difficiles. Ces difficultés s’expliquent par la re- cherche de cadres expérimentés, qui sont for- tement convoités et souvent déjà en poste. Les recrutements en informatique sont égale- ment parmi les plus difficiles selon les recru- teurs (75 % des recrutements jugés difficiles). Le faible nombre de candidats, la recherche de profils ayant des compétences très pointues, et la forte concurrence que se livrent les ESN (Entreprises de services du numérique) pour les attirer peuvent expliquer le sentiment de ten- sion dans cette fonction. A contrario, les postes en communication-créa- tion et ressources humaines sont parmi les plus faciles à pourvoir aux yeux des recruteurs : seuls 50 % et 52 % des recrutements sont ju- gés difficiles dans ces fonctions. Les recrute- ments pour remplacement sont très fréquents dans ces fonctions, ce qui favorise leur finalisa- tion. • sième trimestre 2015 (de 10 % à 12 %). Ces abandons de recrutement s’expliquent principalement par un manque de candidatures adéquates (28 %). Ce motif est nettement plus cité que lors des précédents tri- mestres pour expliquer les abandons. Les recruteurs évoquent aussi la redéfinition du poste et la disparition du besoin (22 %). Les recrutements sont plus souvent interrompus dans les fonctions études-R&D et production industrielle-travaux et chantier (dans respec- tivement 16 % et 15 % des cas). Il s’agit de fonctions qui connaissent d’importantes difficultés à pourvoir leurs postes, souvent faute de can- didats adéquats, ce qui conduit parfois à des abandons. • Source:enquêteApecdesuividesoffres Part des recrutements jugés difficiles par fonction (en %) Offres du 3e trimestre Offres du 3e trimestre 2016 Offres du 3e trimestre 2015 Commercial, marketing Études, recherches et développement Santé, social, culture Informatique Production industrielle, travaux et chantiers Ressources humaines Gestion, finance, administration Services techniques Communication, création 75 % 74 % 60 % 62 % 62 % 60 % 61 % 62 % 51 % 48 % 45 % 52 % ns 62 % 50 % 33 % Ensemble 54 % 55 % 67 % 77 %
  • 9. www.apec.fr Le baromètre trimestriel de recrutement cadre permet de connaître l’évolution du climat chez les recruteurs à partir de l’interrogation d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé. L’interrogation téléphonique a été réalisée en mars 2017 par la société GN Research. L’enquête de suivi des offres et de tension 1 514 entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec au troisième trimestre 2016 ont été interrogés en janvier 2017 sur le recrutement lié à une offre et, le cas échéant, sur les difficultés rencontrées. Pour tenir compte des spécificités de recrutement des ESN (entreprises de services du numérique, nouvelle appellation des sociétés de service en ingénierie informatique), elles font l’objet d’une interrogation spécifique qui conduit à produire des résultats concernant le recrutement hors ESN. Les données concernant la tension les intègrent. 1 554 postes à pourvoir ont été renseignés. Les résultats sont redressés de façon à être représentatifs des offres confiées à l’Apec au cours du trimestre de référence par les entreprises et cabinets de recrutement. L’interrogation téléphonique et par Internet a été réalisée par la société GN Research. ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES 51 BOULEVARD BRUNE – 75689 PARIS CEDEX 14 POUR CONTACTER L’APEC DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 19H Directeur de la publication : Jean-Marie Marx Directeur du département études et recherche : Pierre Lamblin Coordination & rédaction : Laurence Bonnevaux, Kaoula Ben Messaoud, France Lhermitte, Kamel Yahyaoui Maquette : Daniel Le Henry 2e TRIMESTRE 2017 NOTE DE CONJONCTURE TRIMESTRIELLE DE L’APEC N° 59 MÉTHODOLOGIE 0 809 361 212