– LES JEUNES
PROFESSIONNELS
ET LES RÉSEAUX–
Associations d’anciens élèves, syndicats, réseaux sociaux
professionnels en li...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX2
–L’APPARTENANCE À UN OU PLUSIEURS RÉSEAUX VARIE
SELON LE PROFIL DU DIPLÔM...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 3
Ensemble
des jeunes en
emploi
Dans son
premier
emploi
Dans un
emploi sui...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX4
–
L’APPARTENANCE À UN RÉSEAU AUGMENTE
AVEC LE NIVEAU D’ÉTUDES ÉLEVÉ
–
Alo...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 5
Seuls 11% des diplômés de niveau Bac +6 et plus
n’appartiennent à aucun ...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX6
–
LA DISCIPLINE DU DIPLÔME A
UNE INFLUENCE SUR LA PRATIQUE
D’UTILISATION ...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 7
Ensemble Sciences
fondamentales
Sciences
technologiques
Économie, droit,...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX8
38
Ensemble 17
23
22
17
17
15
14
14
11
2
Services techniques
Production i...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 9
–
TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC
INCITE MOINS À FAIRE JOUER LES
RÉSEA...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX10
16
Groupe informel de camarades de promotion
Réseau social professionnel...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 11
8
Groupe informel de camarades de promotion
Réseau social professionnel...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX12
Tant pour les universitaires que les diplômés d’écoles
d’ingénieurs qui ...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 13
Ensemble
Sciences humaines
Lettres, langues, arts
Sciences fondamentale...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX14
En revanche, les jeunes travaillant dans la fonction
études-recherche-dé...
APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 15
Pour progresser
Ensemble
Pour accéder à un emploi
9
Santé, social, cult...
www.apec.fr
© Apec, 2014
Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Association
Pour l’Emploi des Cadres, régie par ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude Apec - Les jeunes professionnels et les réseaux

527 vues

Publié le

Associations d’anciens élèves, syndicats, réseaux sociaux
professionnels en ligne, associations professionnelles, sociétés savantes, groupes informels… En majorité les jeunes professionnels interrogés 5 ans après l’obtention de
leur diplôme déclarent appartenir à un (ou plusieurs) de
ces types de réseaux.
Une étude de l'Apec analyse les pratiques des jeunes professionnels.
- A quels réseaux appartiennent les diplômés ?
- En quoi ces réseaux les ont-ils aidés dans leur vie professionnelle (recherche d'empli, évolution professionnelle) ?
- Quelles différences selon le type de formation et les caractéristiques de l’emploi ?

Publié dans : Recrutement & RH
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Etude Apec - Les jeunes professionnels et les réseaux

  1. 1. – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX– Associations d’anciens élèves, syndicats, réseaux sociaux professionnels en ligne, associations professionnelles, socié- tés savantes, groupes informels… C’est en majorité que les jeunes professionnels interrogés 5 ans après l’obtention de leur diplôme déclarent appartenir à un (ou plusieurs) de ces types de réseaux. Derrière ce résultat d’ensemble, on constate cependant des disparités importantes, liées à la nature et au niveau de diplôme ainsi qu’à la discipline de formation, mais aussi à la fonction occupée. Cependant, faire partie d’un réseau ne signifie par forcément qu’on le juge utile pour sa carrière : encore faut-il savoir en exploiter les possibilités. Parmi les adeptes des réseaux, la perception de leur utilité, tant pour accéder à un emploi que pour progresser dans sa carrière, diffère largement selon la situation professionnelle. Abordant les réseaux de facon plus large, cette étude vient compléter les travaux déjà réalisés par l’Apec sur Attitudes et pratiques des jeunes diplômés concernant l’usage des réseaux sociaux et la recherche d’emploi (septembre 2012) et Les cadres et les réseaux sociaux (novembre 2012), ainsi que l’approche sociologique utilisée dans Les réseaux personnels : quelles contributions à la carrière du cadre ? (janvier 2014). LESÉTUDESDEL’EMPLOICADRE — A quels réseaux appartiennent les diplômés ? — En quoi ces réseaux les ont-ils aidés dans leur vie professionnelle ? — Quelles différences selon le type de formation et les caractéristiques de l’emploi ? N°2014-40 MAI 2014 Enquête en ligne réalisée en mai 2013. APPARTENANCE ET UTILITÉ PERÇUE
  2. 2. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX2 –L’APPARTENANCE À UN OU PLUSIEURS RÉSEAUX VARIE SELON LE PROFIL DU DIPLÔMÉ– D’une manière générale, la présence dans les réseaux varie peu quelle que soit la situation professionnelle des répondants. La différence entre les diplômés sans emploi et en poste n’est pas significative, l’appartenance à un réseau étant à peine plus fréquente chez ces derniers (+ 3 points) (figure 1). – PRÈS DE 3 JEUNES SUR 4 DÉCLARENT ADHÉRER À UN RÉSEAU SOCIAL PROFESSIONNEL SUR INTERNET – Ayant été diplômés peu après l’apparition de Viadeo, LinkedIn ou Facebook, les jeunes de la promotion 2008 sont près des trois quarts à déclarer réseauter sur Internet (figure 1). Un tiers font partie d’un groupe informel de cama- rades de promotion, et un quart disent adhérer à une association d’anciens élèves. On retrouve d’ailleurs dans les réseaux sociaux en ligne d’anciens cama- rades de promotion et des membres de l’association des anciens, ces différents univers étant perméables. Les autres types de réseaux : sociétés savantes, asso- ciations de professionnels du même métier, sont fort peu investis par les actifs de cette génération, qui n’ont pas toujours une expérience professionnelle suffisante pour se sentir légitimes dans ce type de structure. L’appartenance à un syndicat est plus faible que la moyenne des cadres, mais cohérente avec les résultats de l’enquête Apec de 20091  : on y relevait que 2 % seulement des jeunes diplômés d’un master en 2006 étaient syndiqués 2 ans après l’ob- tention de leur diplôme. Par ailleurs, 26 % des jeunes déclaraient vouloir se syndiquer, mais seuls 4 % envi- sageaient de le faire à moyen terme (moins de 4 ans). Réseau social professionnel sur Internet Groupe informel de camarades de promotion Association d'anciens élèves Association regroupant des personnes exerçant le même métier Société savante, association à caractère scientifique Syndicat de cadres ou de salariés Aucun Ensemble Sans emploi En emploi 74 34 8 73 26 26 34 8 74 3 3 31 8 17 3 2 2 17 3 20 26 –Figure 1– Appartenance à un réseau selon la situation professionnelle (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Ensemble des diplômés de la promotion 2008 Source:Apec,2013 1. Les jeunes diplômés et le syndicalisme, opinions et attitudes des masters 2 et plus, Apec, 2009.
  3. 3. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 3 Ensemble des jeunes en emploi Dans son premier emploi Dans un emploi suivant Réseau social professionnel sur Internet 74 72 74 Groupe informel de camarades de promotion 34 36 34 Association d'anciens élèves 26 24 26 Association regroupant des personnes exerçant le même métier 8 4 9 Société savante, association à caractère scientifique 3 2 3 Syndicat de cadres ou de salariés 3 2 1 Aucun 17 17 17 –Tableau 1– Appartenance à un réseau selon la situation dans l’emploi (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 La comparaison entre les jeunes professionnels dans leur premier emploi et ceux occupant un emploi sui- vant ne fait apparaître qu’une différence : les pre- miers sont deux fois moins présent que les seconds dans les associations professionnelles (tableau 1). Parmi les jeunes en emploi, ceux qui recherchent un autre poste s’impliquent davantage – vraisemblable- ment pour les besoins de cette recherche – dans les réseaux sociaux professionnels en ligne (tableau 2). La nature du contrat de travail s’avère liée à d’autres différences. Les jeunes en poste en CDD se dis- tinguent peu de ceux qui bénéficient d’un CDI ; en revanche, les intérimaires sont nettement moins pré- sents dans les réseaux, quel que soit le type de réseau considéré. Ensemble des jeunes en emploi En emploi, ne recherche pas d'emploi En emploi, en recherche d'emploi Réseau social professionnel sur Internet 74 72 77 Groupe informel de camarades de promotion 34 34 31 Association d'anciens élèves 26 26 26 Association regroupant des personnes exerçant le même métier 8 8 8 Société savante, association à caractère scientifique 3 2 3 Syndicat de cadres ou de salariés 3 1 2 Aucun 17 18 16 –Tableau 2– Appartenance à un réseau des diplômés de la promotion 2008 en poste selon qu’ils recherchent ou non un autre emploi (en%) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013
  4. 4. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX4 – L’APPARTENANCE À UN RÉSEAU AUGMENTE AVEC LE NIVEAU D’ÉTUDES ÉLEVÉ – Alors que près d’un tiers des jeunes professionnels de niveau Bac +3 n’appartiennent à aucun réseau, les diplômés de Bac +4 et plus sont plus de 80 % à dé- clarer en faire partie. Les diplômés de niveau Bac +6 ou plus se différen- cient en particulier par leur appartenance plus fré- Ensemble des jeunes en emploi Bac +3 Bac +4 Bac +5 Bac +6 et plus Réseau social professionnel sur Internet 74 63 70 77 77 Groupe informel de cama- rades de promotion 34 15 27 39 39 Association d'anciens élèves 26 11 20 30 36 Association regroupant des personnes exerçant le même métier 8 6 2 9 16 Société savante, association à caractère scientifique 3 1 1 3 10 Syndicat de cadres ou de salariés 2 2 3 2 - Aucun 18 31 20 15 11 –Tableau 3– Appartenance à un réseau selon le niveau de diplôme (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 quente aux associations à caractère scientifique ou sociétés savantes. Il est dans la nature de ces asso- ciations d’accueillir surtout (mais pas exclusivement) des spécialistes réalisant des publications dans le domaine concerné. La présence dans les sociétés sa- vantes est marginale pour les niveaux de diplôme inférieurs. (tableau 3). Les diplômés de Bac +6 investissent également da- vantage les réseaux d’associations d’anciens et les associations professionnelles.
  5. 5. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 5 Seuls 11% des diplômés de niveau Bac +6 et plus n’appartiennent à aucun réseau. A contrario, un di- plômé de Bac +3 sur trois seulement déclare être dans le même cas, soit 3 fois plus que les Bac +6 et plus et 2 fois plus que les Bac +5. On note que la proportion de cadres faisant partie de réseaux est nettement supérieure à celle des em- ployés et agents de maîtrise (figure 2). – LES UNIVERSITAIRES SONT MOINS ACTIFS AU SEIN DES RÉSEAUX – De manière globale, les universitaires sont moins présents dans les réseaux que les diplômés des écoles d’ingénieurs ou de commerce : un quart d’entre eux déclarent ne faire partie d’aucun. Comme on pouvait s’y attendre, les diplômés des écoles participent davantage que les universitaires aux associations d’anciens élèves ou à des groupes informels de camarades de promotion. Ils le font ce- pendant dans une proportion – environ 4 sur 10 (tableau 4) – qui peut sembler modeste par rapport aux pratiques telles qu’on pouvait les observer il y a quelques décennies encore, quand la quasi-totalité des étudiants d’une école d’ingénieurs ou de com- merce adhéraient à l’association des anciens élèves de leur école. Concurrencées par les réseaux sociaux sur Internet, voire par les groupes d’anciens sur Viadeo ou LinkedIn par exemple, ces associations semblent menacées par l’attitude des nouveaux ad- hérents qui souhaitent cotiser utile et non y venir par esprit de corps ou par solidarité intergénération- nelle2 . La différence très marquée en ce qui concerne l’ap- partenance à une association d’anciens élèves est liée au fait que ce type de groupement est rare à l’Université. Néanmoins, on observe aussi une diffé- rence allant dans le même sens quant à l’utilisation des réseaux sociaux sur Internet. Ceci semble indi- quer que les pratiques de réseautage sont moins inté- grées par les universitaires. 87 Cadre Agent de maîtrise Employé 64 79 –Figure 2– Appartenance à au moins un réseau selon le statut dans l’emploi (en %) Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 2. « Grandes écoles : les associations d’anciens élèves », Patrick Arnoux, lenouveleconomiste.fr, 11/12/2012 Ensemble Université École d'ingénieurs École de commerce Réseau social professionnel sur Internet 74 66 77 82 Groupe informel de camarades de promotion 34 27 44 41 Association d'anciens élèves 26 15 41 40 Association regrou- pant des personnes exerçant le même métier 8 8 5 9 Société savante, association à carac- tère scientifique 3 3 3 1 Syndicat de cadres ou de salariés 2 2 3 1 Aucun 18 26 12 9 –Tableau 4– Appartenance à un réseau selon la nature du diplôme (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013
  6. 6. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX6 – LA DISCIPLINE DU DIPLÔME A UNE INFLUENCE SUR LA PRATIQUE D’UTILISATION DES RÉSEAUX – Plus encore que la nature du diplôme ou la situation professionnelle, les pratiques relatives aux réseaux varient fortement selon les disciplines étudiées, la fonction occupée et le secteur public ou privé. Il est vrai que les diplômés en sciences technolo- giques sont plus fréquemment issus d’écoles d’ingé- nieurs que ceux des sciences fondamentales, qui pour Ensemble 21 Sciences humaines Sciences fondamentales Économie, droit, gestion Sciences technologiques 23 Lettres, langues, arts 12 18 18 17 –Figure 3– Part des jeunes de la promotion 2008 n’appartenant à aucun réseau selon la discipline de formation (en %) Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 les trois quarts sont issus de l’Université, et que les diplômés en sciences humaines – les moins présents sur les réseaux – sont dans leur quasi-totalité des universitaires. Néanmoins, alors que les diplômés de lettres-langues-arts sont très majoritairement issus de l’Université, ce sont eux qui sont les plus nombreux à appartenir à au moins un réseau (figure 3). Si les jeunes professionnels issus des disciplines lettres-langues-arts, sciences technologiques et droit- économie-gestion sont davantage présents que les autres au sein des réseaux, c’est qu’ils sont plus fré- quemment membres d’associations d’anciens élèves (tableau 5).
  7. 7. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 7 Ensemble Sciences fondamentales Sciences technologiques Économie, droit, gestion Sciences humaines Lettres, langues, arts Réseau social professionnel sur Internet 74 72 73 75 63 82 Groupe informel de camarades de promotion 34 25 35 33 35 36 Association d'anciens élèves 26 22 26 27 14 28 Association regrou- pant des personnes exerçant le même métier 8 6 7 8 11 8 Société savante, association à carac- tère scientifique 3 10 3 1 10 - Syndicat de cadres ou de salariés 2 2 2 2 2 1 Aucun 18 21 17 18 23 12 –Tableau 5– Appartenance à un réseau selon la discipline du diplôme (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 L’adhésion plus fréquente (10 %) à des sociétés sa- vantes chez les diplômés en sciences fondamentales peut sembler logique, puisqu’ils sont 21 % à possé- der un diplôme Bac +6 ou plus, généralement un doctorat. Cependant on observe le même niveau de participa- tion chez les diplômés en sciences humaines, qui ne sont pourtant que 7 % à posséder un diplôme de niveau Bac +6 et plus. En revanche, leur faible niveau d’adhésion à une association d’anciens élèves n’est pas étonnant dans la mesure où ces associations n’existent pas systématiquement dans leurs établis- sements d’origine. – LES JEUNES DE LA PROMOTION 2008 ONT DES PRATIQUES TRÈS VARIABLES SELON LA FONCTION OCCUPÉE – Si les jeunes qui occupent un poste dans la fonction communication-création font presque tous partie d’un réseau, ce n’est pas le cas pour ceux qui tra- vaillent dans la fonction santé-social-culture : parmi ces derniers, 4 sur 10 n’appartiennent à aucun réseau (figure 4). C’est sur l’ensemble des différents types de réseaux que les jeunes de la fonction santé-social-culture sont moins présents (tableau 6), à l’exception des groupes informels de camarades de promotion. Contrairement aux clichés, les informaticiens ne sont pas plus que les autres des « geeks accros des réseaux sociaux » ; ce sont les jeunes qui travaillent dans les métiers de la communication-création qui sont les plus nombreux (94 %) à utiliser les réseaux sociaux sur Internet ; et bien qu’étant plus souvent issus de l’Université, ils sont les plus nombreux (43 %) à adhé- rer à une association d’anciens élèves. Alors que les professionnels de la fonction ressources humaines sont relativement peu nombreux à adhérer à une association d’anciens élèves, ce sont des habi- tués des réseaux sociaux professionnels : près de 8 sur 10 déclarent les utiliser, ce qui les met à la se- conde place, au même rang que la fonction commer- cial-marketing. Enfin, les jeunes travaillant dans des fonctions tech- niques ou scientifiques sont plus souvent membres d’associations d’anciens élèves, étant plus fréquem- ment issus d’écoles d’ingénieurs.
  8. 8. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX8 38 Ensemble 17 23 22 17 17 15 14 14 11 2 Services techniques Production industrielle, travaux et chantiers Études, recherche, développement Commercial, marketing Informatique Gestion, finance, administration Direction d'entreprise Ressources humaines, enseignement Communication, création Santé, social, culture –Figure 4– Part des jeunes de la promotion 2008 n’appartenant à aucun réseau selon la fonction occupée (en %) Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 Réseau social professionnel sur Internet Groupe informel de camarades de promotion Association d'anciens élèves Association regroupant des personnes exerçant le même métier Société savante, association à caractère scientifique Syndicat de cadres ou de salariés Aucun Ensemble des jeunes en emploi 74 34 26 8 3 3 17 Communication, création 94 40 43 12 2 1 2 Ressources humaines, enseignement 80 27 16 9 1 1 11 Commercial, marketing 80 38 27 5 2 14 Production industrielle, travaux et chantiers 78 34 36 2 1 2 14 Direction d’entreprise 73 40 27 17 3 3 15 Études, recherche, développement 72 41 30 8 7 2 17 Informatique 79 29 22 6 1 1 17 Services techniques 65 30 28 5 3 22 Gestion, finance, admi- nistration 69 31 24 9 1 3 23 Santé, social, culture 36 34 6 12 1 - 38 –Tableau 6– Part de diplômés appartenant à un réseau, selon la fonction exercée dans l’emploi actuel (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Exemple de lecture : parmi les jeunes professionnels en emploi dans la fonction commercial-marketing, 27 % déclarent être membres d’une association d’anciens élèves. Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013
  9. 9. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 9 – TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC INCITE MOINS À FAIRE JOUER LES RÉSEAUX DANS UN BUT PROFESSIONNEL – D’une manière générale, les jeunes de la promotion 2008 qui travaillent dans le secteur public sont moins investis dans la pratique du réseautage que ceux du secteur privé (tableau 7). Mais ils sont plus souvent présents dans des sociétés savantes ou des associations regroupant des personnes exerçant le même métier, du fait de la surreprésentation des Bac +6 ou plus dans le secteur public. Une exception qui mérite d’être soulignée : même si la proportion demeure faible, les jeunes travaillant dans le secteur public sont 5 fois plus nombreux à être syndiqués (5 %), suivant en cela la tendance générale des salariés. • Ensemble des jeunes en emploi Secteur public Secteur privé Réseau social professionnel sur Internet 74 64 76 Groupe informel de camarades de promotion 34 31 35 Association d'anciens élèves 26 26 26 Association regroupant des personnes exerçant le même métier 8 12 7 Société savante, association à caractère scientifique 3 4 2 Syndicat de cadres ou de salariés 3 5 1 Aucun 17 21 17 –Tableau 7– Appartenance à un réseau selon le secteur de l’entreprise (en %) Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100 % Base : Diplômés de la promotion 2008 en emploi Source:Apec,2013 –FAIRE PARTIE DES RÉSEAUX NE SIGNIFIE PAS QU’ON LES JUGE UTILES– La perception de l’utilité des réseaux, tant pour accéder à un emploi que pour progresser professionnellement, diffère notamment selon la situation professionnelle. Être membre d’un réseau ne signifie pas pour autant en exploiter toutes les possibilités. – LES RÉSEAUX SONT-ILS VUS COMME SURTOUT UTILES POUR TROUVER UN EMPLOI OU POUR PROGRESSER ? – L’utilité perçue des réseaux diffère selon la situation. Cependant, quelle que soit la situation profession- nelle, la discipline ou la fonction occupée, les groupes informels de camarades de promotion sont vus comme étant le moyen le plus efficace pour accéder à un emploi ou pour progresser professionnellement. Les pratiques de cooptation mises en place par les entreprises contribuent à ce phénomène. On a vu précédemment que les réseaux pour lesquels la participation est la plus importante sont les groupes informels de camarades de promotion, les associations d’anciens élèves et les réseaux sociaux sur Internet. Pour les jeunes professionnels sans emploi au mo- ment de l’enquête, ces trois types de réseaux sont davantage utiles pour progresser professionnelle- ment que pour accéder à un poste. C’est l’inverse qui est perçu par les jeunes en emploi. (figure 5).
  10. 10. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX10 16 Groupe informel de camarades de promotion Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens élèves 17 Sans emploi En emploi 19 12 11 8 10 9 15 6 12 15 Accéder à un poste Progresser Sans emploi En emploi –Figure 5– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 qui ont utilisé les réseaux selon la situation professionnelle (en %) Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux Source:Apec,2013 Ceux qui ressentent moins l’utilité des réseaux sont les diplômés qui occupent encore leur premier emploi (figure 6). En effet, ayant rapidement trouvé leur premier poste3 , ils n’ont pas eu à activer leur réseau pour leur recherche d’emploi. Même si leur présence dans les réseaux n’est pas inférieure à celle des autres jeunes (tableau 1), elle ne semble pas revêtir pour eux, aujourd’hui, une grande importance pratique. Les réseaux ne sont pas fortement utilisés par les intérimaires, et ceux qui les utilisent les estiment peu efficaces, que ce soit pour progresser ou pour gérer leur carrière. Globalement, les Bac +6 et plus perçoivent moins nettement que les diplômés de niveau inférieur, l’uti- lité des réseaux dans leur accès à un poste ou leur évolution professionnelle. L’écart est marqué en ce qui concerne les associations d’anciens élèves : seuls 4 % des diplômés Bac +6 et plus en affirment l’uti- lité pour accéder à un poste, contre 13 % des Bac +5 (figure 7). 3. Voir Les diplômés de 2008 : situation professionnelle en 2013, Apec, janvier 2014, en particulier p. 18 et figure 6.
  11. 11. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 11 8 Groupe informel de camarades de promotion Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens élèves 19 Dans son premier emploi Dans un emploi suivant 8 13 12 7 6 13 2 12 19 5 Accéder à un poste Progresser Dans son premier emploi Dans un emploi suivant –Figure 6– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 en poste qui ont utilisé les principaux types de réseaux, selon le type d’emploi (en %) Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux Source:Apec,2013 8 Groupe informel de camarades de promotion Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens élèves 18 Bac +3 6 12 17 18 14 9 4 11 15 5 Accéder à un poste Progresser Bac +4 Bac +5 Bac +6 ou plus Bac +3 Bac +4 Bac +5 Bac +6 ou plus 13 11 8 11 12 14 12 10 13 13 8 10 3 –Figure 7– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 qui ont utilisé les principaux types de réseaux selon le niveau de diplôme (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux
  12. 12. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX12 Tant pour les universitaires que les diplômés d’écoles d’ingénieurs qui utilisent les réseaux, les groupes in- formels de camarades de promotion sont les plus efficaces pour accéder à un emploi ou pour évoluer professionnellement. Les diplômés d’écoles de com- merce se singularisent en mettant au premier rang des réseaux efficaces les réseaux sociaux sur Internet (figure 8). – LES GROUPES INFORMELS DE CAMARADES DE PROMOTIONS SONT JUGÉS PARTICULIÈREMENT EFFICACES POUR ACCÉDER À UN EMPLOI – Dans les cursus où les associations d’anciens sont les moins développées ou les plus récentes (sciences humaines, lettres-langues-arts, disciplines où l’accès à l’information sur les postes ouverts passe égale- ment par le réseau), les diplômés ressentent le plus fortement l’utilité des groupes informels de cama- rades de promotion pour accéder à un poste (fi- gure 9). De manière générale, les jeunes de la promotion 2008 estiment que les réseaux les ont davantage aidés à trouver un poste qu’à progresser (figure 9 et figure 10). C’est particulièrement le cas des asso- ciations d’anciens élèves. En fonction des métiers, l’utilité des réseaux sociaux est ressentie différemment. Ainsi les jeunes occupant la fonction gestion-finance sont 3 fois moins nom- breux à estimer que l’association des anciens élèves les a aidés à trouver un poste que ceux de la fonction santé-social-culture (figure 11). 8 Groupe informel de camarades de promotion Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens élèves 12 Université 9 16 9 18 15 14 5 13 77 Accéder à un poste Progresser École d'ingénieurs École de commerce 12 14 8 9 10 18 5 Université École d'ingénieurs École de commerce –Figure 8– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 qui ont utilisé les principaux types de réseaux, selon la nature du diplôme (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux Ensemble Sciences humaines Lettres, langues, arts Sciences fondamentales Économie, droit, gestion Sciences technologiques Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens eleves Groupe informel de camarades de promotion 12 8 24 10 12 5 16 7 20 21 22 15 12 8 12 15 12 31 –Figure 9– Utilité ressentie des principaux types de réseaux pour accéder à un poste, selon la discipline de formation (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux
  13. 13. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 13 Ensemble Sciences humaines Lettres, langues, arts Sciences fondamentales Économie, droit, gestion Sciences technologiques Réseau social professionnel sur Internet Association d'anciens eleves Groupe informel de camarades de promotion 10 6 18 7 13 7 13 7 12 7 15 12 11 6 9 13 7 18 –Figure 10– Utilité ressentie des principaux types de réseaux pour progresser professionnellement, selon la discipline de formation (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux Pour progresser Ensemble Pour accéder à un emploi 6 Santé, social, culture Communication, création Services techniques Ressources humaines, enseignement Commercial, marketing Informatique Production industrielle, travaux et chantiers Études, recherche, développement Gestion, finance, administration 11 8 4 12 6 11 12 6 9 3 5 9 6 7 10 15 27 8 –Figure 11– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 adhérant à une association d’anciens élèves selon la fonction occupée (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux
  14. 14. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX14 En revanche, les jeunes travaillant dans la fonction études-recherche-développement sont les moins convaincus de l’efficacité de l’aide de leur association d’anciens élèves pour accéder à un poste ou pour progresser. Ce sont les jeunes de la fonction ressources humaines qui estiment le plus que les groupements informels d’anciens élèves sont le type de réseau le plus effi- cace pour accéder à un poste (figure 12), puisque plus du quart de ceux qui y adhèrent affirment avoir été aidés par un réseau de ce genre pour accéder à un poste. En revanche, ils font partie de ceux qui considèrent ce type de réseau comme peu efficace pour progresser (9 %). Alors que les enquêtes de l’Apec notent que les recru- tements effectués par ce biais demeure marginaux4 – de 2 % à 5 % des recrutements directs – une pro- portion plus importante des jeunes de la promotion 2008 estiment qu’ils ont bénéficié de l’usage des réseaux sociaux pour accéder à un poste (à l’excep- tion de ceux travaillant dans les fonctions ressources humaines ou santé-social-culture) (figure 13). Il n’est pas surprenant que ce soient les jeunes des fonc- tions les plus « chassées » via Internet, c’est-à-dire commercial-marketing et informatique, qui en fassent état. 4. Sourcing cadres, édition 2013 : Comment les entreprises recrutent leurs cadres, Apec, juin 2013; les cadres et les réseaux sociaux, Apec, novembre 2012. Pour progresser Ensemble Pour accéder à un emploi 12 Santé, social, culture Communication, création Services techniques Ressources humaines, enseignement Commercial, marketing Informatique Production industrielle, travaux et chantiers Études, recherche, développement Gestion, finance, administration 17 9 16 17 14 16 17 9 13 13 8 13 10 15 15 20 26 12 9 –Figure 12– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 faisant partie d’un groupe informel de camarades de promotion selon la fonction occupée (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux
  15. 15. APEC – LES JEUNES PROFESSIONNELS ET LES RÉSEAUX 15 Pour progresser Ensemble Pour accéder à un emploi 9 Santé, social, culture Communication, création Services techniques Ressources humaines, enseignement Commercial, marketing Informatique Production industrielle, travaux et chantiers Études, recherche, développement Gestion, finance, administration 12 12 4 11 8 10 11 8 7 3 2 5 11 6 9 15 22 1 16 –Figure 13– Utilité ressentie par les diplômés de la promotion 2008 qui ont utilisé un réseau social sur Internet selon la fonction occupée (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux – DANS LE SECTEUR PUBLIC, L’USAGE DES RÉSEAUX EST JUGÉ PEU EFFICACE – Certains jeunes travaillant dans le secteur public esti- ment avoir été aidés par les réseaux pour accéder à un poste ou progresser, principalement une associa- tion d’anciens élèves ou un groupe informel de cama- rades de promotion. Mais dans l’ensemble, ils sont deux fois moins nombreux en proportion, par rapport aux jeunes travaillant dans le secteur privé, à estimer que les réseaux leur ont apporté une aide pour accé- der à un poste ou gérer leur carrière. En effet, la pra- tique du concours dans la fonction publique s’accorde mal avec les pratiques de cooptation (figure 14). 10 Public 6 4 13 PrivéPrivé Public ProgresserAccéder à un emploi –Figure 14– Utilité des réseaux en ligne ressentie par les jeunes de la promotion 2008 selon le secteur public ou privé (en %) Source:Apec,2013 Base : Diplômés de la promotion 2008 déclarant participer à ces types de réseaux
  16. 16. www.apec.fr © Apec, 2014 Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Association Pour l’Emploi des Cadres, régie par la loi du 1er juillet 1901. Il est publié sous sa direction et en son nom. Il s’agit d’une œuvre collective, l’Apec en a la qualité d’auteur. L’Apec a été créée en 1966 et est administrée par les partenaires sociaux (MEDEF, CGPME, UPA, CFDT Cadres, CFE-CGC, FO-Cadres, UGICA-CFTC, UGICT-CGT). Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse et conjointe de l’Apec, est strictement interdite et constituerait une contrefaçon (article L122-4 et L335-2 du code de la Propriété intellectuelle). ISBN 978-2-7336-0734-3 MAI 2014 L’étude a été réalisée par le département études et recherche de l’Apec : Pilotage de l’étude : Christophe Thill. Analyse et rédaction : Viviane Deschamps, Florence Kremer. Maquette : Daniel Le Henry. Direction de l’étude : Maïmouna Fossorier. Direction du département : Pierre Lamblin. ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES 51 BOULEVARD BRUNE – 75689 PARIS CEDEX 14 CENTRE DE RELATIONS CLIENTS 0810 805 805* DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 19H *prix d’un appel local EDOBSA0184–04.14 05NOVEMBRE 2013 –MÉTHODOLOGIE– L’Apec a interrogé, au printemps 2013, un échantillon d’environ 3 000 diplômés de la promotion 2008, cinq ans après la fin de leurs études supérieures. Les résultats d’ensemble ont été publiés sous le titre Les diplômés de 2008 : situation professionnelle en 2013 (janvier 2014). L’échantillon a été constitué à partir de la base des jeunes diplômés de la promotion 2008 inscrits à l’Apec. Il est représentatif (après redressement) de la structure de cette base, en termes de sexe, nature de diplôme, niveau de diplôme et grande discipline. L’enquête en ligne a été menée par l’institut Novatest. Le présent document s’intéresse aux résultats des questions spécifiques portant sur les différents types de réseaux, leur usage, et leur utilité perçue concernant la vie professionnelle. Toutes les études de l’Apec sont disponibles gratuitement sur le site www.cadres.apec.fr rubrique observatoire de l’emploi

×