Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Anatomie de papier - De la gravure imprimée à la représentation en 3D

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Chronologie 1631 à 1670
Chronologie 1631 à 1670
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 62 Publicité

Anatomie de papier - De la gravure imprimée à la représentation en 3D

Télécharger pour lire hors ligne

Conférence par Marion Gouriveau
L’exploration du corps humain est nécessaire pour acquérir des connaissances anatomiques mais l’exercice de la dissection n’est pas facile à mettre en œuvre du fait des tabous sociaux, religieux et de la réglementation concernant la mise à disposition des corps pour la science. Afin de pallier cette difficulté et dans l’optique de diffuser les connaissances avec une volonté didactique, puis pédagogique, les anatomistes ont publié des imprimés illustrés de gravures ayant pour but de guider le regard et les mains quand le texte guide l’esprit. Mais ces gravures ne rendent pas compte du volume du corps, ni de l’organisation des organes ou de la superposition des muscles. Certains anatomistes ont donc cherché à représenter le corps humain en trois dimensions, d’abord par des illustrations pop-up puis par des sculptures en papier-mâché, comme celles inventées par le médecin normand Louis Auzoux (1797-1880) qui met au point des modèles clastiques, c’est-à-dire entièrement démontables. Ces objets ont connu un grand succès auprès des lieux d’enseignement – universités, lycées – et des particuliers – médecins et passionnés d’anatomie.

Conférence proposée par les Amis du Musée de l'imprimerie

Conférence par Marion Gouriveau
L’exploration du corps humain est nécessaire pour acquérir des connaissances anatomiques mais l’exercice de la dissection n’est pas facile à mettre en œuvre du fait des tabous sociaux, religieux et de la réglementation concernant la mise à disposition des corps pour la science. Afin de pallier cette difficulté et dans l’optique de diffuser les connaissances avec une volonté didactique, puis pédagogique, les anatomistes ont publié des imprimés illustrés de gravures ayant pour but de guider le regard et les mains quand le texte guide l’esprit. Mais ces gravures ne rendent pas compte du volume du corps, ni de l’organisation des organes ou de la superposition des muscles. Certains anatomistes ont donc cherché à représenter le corps humain en trois dimensions, d’abord par des illustrations pop-up puis par des sculptures en papier-mâché, comme celles inventées par le médecin normand Louis Auzoux (1797-1880) qui met au point des modèles clastiques, c’est-à-dire entièrement démontables. Ces objets ont connu un grand succès auprès des lieux d’enseignement – universités, lycées – et des particuliers – médecins et passionnés d’anatomie.

Conférence proposée par les Amis du Musée de l'imprimerie

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus par ArchivesdeLyon (18)

Publicité

Anatomie de papier - De la gravure imprimée à la représentation en 3D

  1. 1. Anatomie de papier: de la gravure imprimée à la représentation 3D Marion Gouriveau Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ED 441 - HICSA mariongouriveau@live.fr Lundi 14 mars 2022 Archives municipales de Lyon Les amis du Musée de l’Imprimerie et de la communication graphique
  2. 2. Yūḥanna Ibn Sarāfiyūn, Recueil de traités médicaux Séfarade, 1301-1400 Bartholomaeus Anglicus, Livre des proprietés des choses de Bathélemy l'Anglais , traduit du latin par Jean Corbichon, 1401-1500
  3. 3. Pourquoi illustrer l’anatomie? 1491 Les premiers traités imprimés 1517 Le remploi des illustrations anatomiques XVIème siècle La mise en place de l’iconographie anatomique 1619 Les gravures pop- up/les livres mobiles 1822 L’anatomie démontable en trois dimensions Pourquoi illustrer l’anatomie?
  4. 4. Pourquoi illustrer l’anatomie? • Trop libre d’interprétation • L’anatomie est une science descriptive • Eloigne du réel et de la vérité Enjeu pédagogique
  5. 5. La pratique de la dissection est primordiale: « Qu’on ne croie point pouvoir acquérir cette discipline uniquement de vive voix ou au travers de l’écrit, car ici sont indispensables la vue et le toucher. » Berengario Da Carpi Pourquoi illustrer l’anatomie?
  6. 6. « Car si les escriptz contentent l’esprit et la memoire, aussy pouvons nous dire que la peinture contentera l’oeil et la veue de la chose absente, aultant ou a peu pres comme si elle estoit presente. » Charles Estienne, De dissectione partium corporis humani libri très, 1545 Pourquoi illustrer l’anatomie?
  7. 7. Les illustrations « ne placent- elles pas sous les yeux l'objet lui-même avec une intensité plus grande que le discours le plus explicite ? » André Vésale in la préface de la Fabrica, 1543 Pourquoi illustrer l’anatomie?
  8. 8. « J’ai jugé inutile de faire de longues descriptions, avec l’idée que de telles planches montrent plus que les descriptions les plus complètes et les meilleures ; et pour cette raison [...] les contraintes mécaniques des os sont mieux traitées que leur forme . » William Cheselden in Osteographia, or The Anatomy of the Bones, 1733 Pourquoi illustrer l’anatomie?
  9. 9. Pourquoi illustrer l’anatomie? 1491 Les premiers traités imprimés 1517 Le remploi des illustrations anatomiques XVIème siècle La mise en place de l’iconographie anatomique 1619 Les gravures pop- up/les livres mobiles 1822 L’anatomie démontable en trois dimensions
  10. 10. Jean de Ketham, médecin, (1415-1470) Fasciculus Medicinae Cinq gravures
  11. 11. Richard Hélain, doyen de la faculté de Paris de 1485 à 1488, médecin du Roi à partir de 1491. Un des premiers squelettes représenté en 1493. Squelette légendé publié par Richard Hélain Squelette en relation avec les astres in Le compost et kalendrier des bergers de Guy de Marchant, Paris,
  12. 12. Johannes Peyligk (auteur), Philosophiae naturalis compendium, 1499 Georg Reisch (auteur), Aepitoma omnis phylosophiae alias margarita phylosophica tractans de omni genere scibili, 1504
  13. 13. Imprimeur: Nicolas Wolf à Lyon Le texte est accompagné de deux illustrations légendées : une lettre renvoie à une nomenclature placée en regard de l'illustration. Jacques Despars (médecin), Summula Jacobi de Partibus per alphabetum super plurimis remediis ex ipsius Mesue libris excerptis, 1500
  14. 14. Vers 1525, l'in-octavo est très courant car il va permettre aux étudiants d'acheter leurs livres moins chers. Ouvrages d'anatomie: à la fin du siècle retour à l'in-folio et l'in-quarto (formats plus grands). L’image est devenue essentielle, elle va influencer le format du livre.
  15. 15. Pourquoi illustrer? 1491 Les premiers traités imprimés 1517 Le remploi des illustrations anatomiques XVIème siècle La mise en place de l’iconographie anatomique 1619 Les gravures pop- up/les livres mobiles 1822 L’anatomie démontable en trois dimensions
  16. 16. Hans Wechtlin de Bale, graveur Anatomia corporis humani, 1517 Deux feuillets volants:
  17. 17. Hans Wachtlin (graveur), 1517 Hans von Gersdorf (chirurgien), Feldtbuch der Wundartzney, 1540 Les deux feuillets volants sont collés pliés à l‘interieur de la reliure.
  18. 18. Hans Wachtlin (graveur), 1517 Hans von Gersdorf (chirurgien), Feldtbuch der Wundartzney, 1540 Edition de 1551
  19. 19. En 1627, Daniel Bucretius, médecin, De Humani corporis fabrica libri decem, Venise, avec un recueil de gravures Tabulae anatomicae LXXIIX. Le texte: médecin flamand Adriaan Van de Spiegel (1578-1625) Les illustrations: anatomiste et chirurgien Giulio Casserio (1545-1616). https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/Images/1200_pixels/casseri_title.jpg https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/Images/1200_pixels/casseri_p26.jpg
  20. 20. 1685: Govard Bidloo (1649-1713), anatomiste néerlandais, Anatomia humani corporis, centum et quinque tabulis, per artificiosiss • Gravures d'Abraham Blooteling (1640-1690) • Dessins de l'artiste flamand Gérard de Lairesse (1640-1711) Dessin de Lairesse Gravure de Blooteling
  21. 21. Dessins de Lairesse, gravures de Blooteling.
  22. 22. 1685: Govard Bidloo (1649-1713), anatomiste néerlandais, Anatomia humani corporis, centum et quinque tabulis, per artificiosiss • Gravures d'Abraham Blooteling (1640-1690) • Dessins de l'artiste flamand Gérard de Lairesse (1640-1711) Dessin de Lairesse Gravure de Blooteling
  23. 23. 1698: William Cowper (1666-1709), anatomiste anglais, Anatomia Corporum Humanorum Dessin de Lairesse Gravure publiée dans le traité de Cowper
  24. 24. 1556: Juan Valverde de Amusco (1525?-1588?) Historia de la composicion del cuerpo humano, à Rome Gravure de la Fabrica de Vésale https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/home.html
  25. 25. Pourquoi illustrer? 1491 Les premiers traités imprimés 1517 Le remploi des illustrations anatomiques XVIème siècle La mise en place de l’iconographie anatomique 1619 Les gravures pop- up/les livres mobiles 1822 L’anatomie démontable en trois dimensions
  26. 26. 1521: Jacopo Berengario Da Carpi, (1460?-1530?), anatomiste et chirugien Commentaria cum amplissimis additionibus super anatomia mundini Ses illustrations sont considérées comme les premières réalisées d'après nature. Gravrures de l’ouvrage de 1523 • Mise en scène des écorchés dans des paysages • Positions dramatiques théâtrales • Bordures ornées qui insistent sur l’esthétisme https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/home.html
  27. 27. 1545: Charles Estienne (v. 1505-1564) médecin et imprimeur français, De dissectione partium corporis humani libri tres
  28. 28. Illustrations qui s'inspirent des gravures Caraglio, elles-même inspirées des peintures de Perino del Vaga (1501-1547) Giovanni Jacopo Caraglio (graveur), Vénus et Cupidon Charles Estienne (médecin), De dissectione partium corporis humani libri tres, 1545
  29. 29. Illustrations qui s'inspirent des gravures Caraglio, elles-même inspirées des peintures de Perino del Vaga (1501-1547) Charles Estienne (médecin), De dissectione partium corporis humani libri tres, 1545
  30. 30. 1543, André Vésale (1514-1564) anatomiste bruxellois, De Humani Corporis fabrica, Bâle 45 planches hors-texte et de plusieurs gravures insérées dans le texte, qui est lui- même divisé en sept livres. Gravures sur bois de Jan Stephan van Calcar (1499- 1550 ?) Ou de graveurs de l’atelier du Titien? https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/home.html
  31. 31. exposition méthodique du corps humain, chacune présente un corps de plus en plus disséqué selon une réelle approche scientifique : d'abord le squelette puis le corps de face et le corps de dos. https://www.nlm.nih.gov/exhibition/historicalanatomies/home.html
  32. 32. 1733: William Cheselden (chirurgien), Osteographia, or The anatomy of the bones Graveur : Gerard Van der Gucht
  33. 33. 1733: William Cheselden (chirurgien), Osteographia, or The anatomy of the bones Graveur : Gerard Van der Gucht Utilisation d’une chambre noire pour avoir un dessin plus exact Frontispice de l’édition de 1733
  34. 34. 1747: Bernhard Albinus (1697-1770) médecin et anatomiste allemand, Tabulae sceleti et musculorum corporis humani, à Leyde Il travaille avec Jan Wanderlaar qui utilise la technique du quadrillage Albrecht Dürer, Homme dessinant une femme couché, gravure sur bois, 1525 https://reasonator.toolforge.org/?lang=fr&q=18339685
  35. 35. Pourquoi illustrer? 1491 Les premiers traités imprimés 1517 Le remploi des illustrations anatomiques XVIème siècle La mise en place de l’iconographie anatomique 1619 Les gravures pop- up/les livres mobiles 1822 L’anatomie démontable en trois dimensions
  36. 36. https://sketchfab.com/3d-models/de-humani-corporis-fabrica- epitome-ccf4636-03dded8f65934e26a37ae41122b1c804 1543: André Vésale, Epitome version abrégée de la Fabrica qui n'est ni paginée, ni reliée Planche de l’Epitome, Vésale, 1543
  37. 37. 1619: Johannes Remmelin (anatomiste), Catoptrum microscomicum, Tentative de donner une 3ème dimension Faire comprendre l'agencement des organes Exemplaire de la Bibliothèque du Congrès, traduction anglaise, 1702 La gravure est sortie du livre dans cet exemplaire du Metropolitan Museum, édition de 1675
  38. 38. Dessins de Marten Sagemolen (vers 1620-1669) réalisés sous la direction de l’anatomiste Johannes van Horne (1621-1670). Ces dessins font parties de quatre grands atlas qui contiennent en tout 250 dessins réalisés vers 1654-1660 à Leyde (Pays-Bas).
  39. 39. La cire se développe au XVIIème siècle en Italie. « Vénus Médicis » réalisée en cire par Giuseppe Ferrini et Clemente Susini vers 1782, conservée à la Specola, Florence
  40. 40. Angélique le Boursier du Coudray, Modèle pour s'entraîner à l'accouchement, tissus, paille coton armature en fer et en bois, XVIIIème siècle. Mannequin en ivoire, XVIIème siècle. Ici mannequin de la collection conservée à la bibliothèque de l’Académie de Médecine de New York.
  41. 41. Vers 1790, Felice Fontana a l'idée de réaliser des modèles anatomiques démontables en bois peint, de taille réelle ou agrandie 3000 pièces qui se démontent et « peut devenir homme ou femme successivement ». L’exemplaire de la faculté de médecine de Paris est redécouvert par Louis Auzoux en 1823. © Musée d’Histoire de la médecine, Paris. © Michel NECHAT, musée d’Histoire de la médecine © thierry ollivier
  42. 42. Louis Auzoux commence ses études de médecine en 1816 difficile d’apprendre l’anatomie et de retenir la configuration des organes. • Les modèles en cire sont trop lourds et trop fragile car la cire est sensible à la chaleur et peu manipulable. • L’homme en bois de Fontana est peu maniable Ses recherches le mène vers le papier-mâché qui est un matériau très utilisé au 19ème siècle
  43. 43. Cuisson de la pâte, film d'André Thurel, 1951. Deux parties d'un moule servant à faire des muscles d'homme, Musée de Le Neubourg Louis Auzoux invente une recette de papier-mâché qu’il appelle la « terre » constituée de papier, de fibres de lin, de poudre de liège, de colle de farine et d’une charge minérale. Les moules permettent de fabriquer des modèles en série. Moitié de tête sortie du moule avant l’ébarbage, Musée de
  44. 44. Un catalogue très étendu Grand modèle clastique de l'oreille, 1887-1889, Anatomy Museum Medical School University of Edinburgh Modèle de fleur de pois de senteur, 1869, collection de l'ESPE Modèle de colimaçon, 1844, Université d'Aberdeen Modèle de hanneton, 1844, Musée Fragonard, Paris © Musée de l’Écorché d’anatomie du Neubourg ©Marion Gouriveau ©Marion Gouriveau
  45. 45. Grand modèle d'homme, Musée de la Médecine de Bruxelles Les modèles Auzoux sont dit clastique du grec ancien κλάω « Klao »
  46. 46. Instruction pour l'homme clastique, Louis Auzoux, 1858 Manicule qui aide au montage/démontage, Grand modèle d'homme du Musée de la Médecine de Bruxelles
  47. 47. Utilisation d'un modèle de femme pour une démonstration devant des infirmières, New York vers 1905 Classe vétérinaire vers 1900, lieu inconnu Le but de Louis Auzoux est « rendre [l']étude [de l'anatomie] plus générale, plus facile et moins insalubre ». Il conçoit ses modèles comme des objets destinés à un usage pédagogique, des objets utiles dans le quotidien des universités, des collèges, des lycées, de l'armée...
  48. 48. Antinoüs du Capitole, Rome Découvert en 1723/24, le plus célèbre Antinoüs jusqu'à la fin du XIXème siècle ©https://www.antinoos.info/bild/antin528.jpg ©Bruno TARTARIN « C'est un homme d'une constitution athlétique que j'ai pris pour modèle ; je lui ai donné la pause de l'Antinoüs antique auquel il peut-être comparé pour la beauté et l'exactitude des formes. »
  49. 49. 1834: Achille Comte (1802-1866), médecin et membre fondateur de la société d’anatomie de Paris, Physiologie pour les collèges et les gens du monde se consacre à la vulgarisation, notamment au travers d’ouvrages destiné à l’enseignement dans les collèges et les écoles normales primaires Mécanismes de la digestion et de la circulation du sang. © Bibliothèque nationale de France Organisation et physiologie de l’homme expliquées à l’aide de figures coloriées découpées et superposées, par Achille Comte
  50. 50. Gustave-Joseph Witkowski, docteur en médecine en 1872, il se consacre surtout à la vulgarisation scientifique 1873: Notions d’anatomie et de physiologie humaines 1876: 8 volumes l’Anatomie iconoclastique, atlas complémentaire de tous les ouvrages traitant de l’anatomie et de la physiologie humaines https://mmim.es/gaceta/gaceta-de-actualidad-15/ Notions d’anatomie et de physiologie humaine par G. Witkowski
  51. 51. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  52. 52. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  53. 53. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  54. 54. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  55. 55. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  56. 56. https://www.liveauctioneers.com/item/50308758_antique-anatomy-iconoclastique-witkowski-1875
  57. 57. 1903: M.Platen, docteur en médication naturelle, Livre d’or de la santé, en 3 volumes. Sous-titre de cet ouvrage est « Méthode nouvelle, complète et pratique de la médecine naturelle et de l’hygiène privée ». © Bibliothèque nationale de France
  58. 58. 1909: Friedrich Eduard Bilz (1842-1922), La nouvelle médication naturelle : traité et aide-mémoire de médication et d'hygiène naturelles en 3 volume. © Bibliothèque nationale de France https://millefeuillesdebretagnesite.files.wordpress.com/2019/08/c3a9corchc3a9-fc3a9minin-bilz-1.jpg
  59. 59. Abbé Moigno, dans la revue Cosmos, 21 septembre 1855 Modèle d’œuf d’æpyornis, Musée Fragonard de l’École nationale vétérinaire d'Alfort Modèle d’œuf d’æpyornis, Université Toulouse III-Paul Sabatier Interdépendance de l’art et de la science
  60. 60. Je vous remercie de votre attention

×