RETOUR AU TRAVAIL APRÈS UN BURN-OUT
01 43 54 31 63 / 06 03 24 81 65 - gvitry@lact.com - http://www.lact.com
A T E L I E R
Grégoire VITRY
Président de LACT
formé à l’IGB
Stratégie de changement
Communication du
Changement
EM Lyon
INTERVENANTS
Ol...
Contexte
Delphine, 35 ans, assistante marketing, est revenue au travail,
après 6 mois d’absence, suite à un burn-out
(diag...
Contexte
Elle est suivie en psychothérapie
et travaille sur le stress et l’estime de soi
Contexte
En concertation avec le médecin du travail,
elle reprend le travail en mi-temps thérapeutique,
Contexte
Elle souhaite un poste « sans stress et sans responsabilité »
Et s’accorde avec la DRH pour un poste d’administra...
Les tentatives d’aide de la DRH
Optimiste et soutenante,
la DRH l’encourage à repasser progressivement à 65%, puis à 100%....
Contexte
Déstabilisée et inquiète par le stress intense de Delphine
la DRH envisage une action pour aider Delphine et cont...
ANALYSE DE LA SITUATION
Le constat de Delphine
Dans le mois qui suit son retour,
Delphine rencontre des difficultés qu’elle n’avait pas anticipées
Le constat de Delphine
Elle réalise qu’elle peine à faire un travail
pourtant plus simple que le précédent
Le constat de Delphine
Elle doit affronter les questionnements de ses anciens collègues
« Comment ca va ? Tu as changé de ...
La déception face aux difficultés
Son retour ne se passe pas aussi bien qu’espéré
Delphine pensait avoir choisi une activi...
Un doute s’installe
Elle finit par avoir peur de reproduire ce qui l’a conduit au burn-out :
de surinvestir son travail, e...
Elle est démunie
Sa thérapie l’amène à revisiter son histoire
alors que ses préoccupations sont actuelles
ANALYSE DE LA SITUATION
FRAGILITÉ PERSONNELLE : PEUR DU JUGEMENT DES AUTRES
ANALYSE DE LA SITUATION
ELLE SURINVESTIT SON TRAVAIL POUR SE MONTRER IRRÉPROCHABLE
Des tentatives d’évitement
Elle évite de demander de l’aide à ses nouveaux collègues,
par peur de les déranger ou de se mo...
Des tentatives d’évitement
Elle évite ses anciens collègues
pour ne pas avoir à répondre à des questions embarrassantes ou...
ANALYSE DE LA SITUATION
CHAQUE DIFFICULTÉ EST VÉCUE COMME UN SUPPLICE
RÉSULTAT
ANALYSE DE LA SITUATION
LE PIÈGE DANS LEQUEL SE TROUVE DELPHINE
Je dois me montrer irréprochable
Je suis capable
...
GÉNÉRALITÉS
PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT
DES IDÉAUX ÉLEVÉS
PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT
UN DÉNI DE SES PROPRES LIMITES
« JE PEUX ATTEINDRE L’HORIZON »
PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT
UNE FABRIQUE À DÉSILLUSIONS
PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT
LA PERTE DE SENS ET D’ENVIE
L’ACCIDENT
LE BURN-OUT
DU POINT DE VUE DE L’ENTOURAGE
UNE PERSONNE PERÇUE DÉSORMAIS COMME FRAGILE
DU POINT DE VUE DE L’ENTOURAGE
UNE FRAGILITÉ PERÇUE COMME MENAÇANTE
RÉACTIONS DE L’ENTOURAGE
LA TENTATION DE SOLUTIONS RADICALES
DES SOLUTIONS RADICALES
DE SURPROTECTION
On la déclasse,
on la traite comme une personne handicapée,
DES SOLLUTIONS RADICALES
D’ÉVITEMENT
On l’évite, on la déplace pour protéger le management
On craint, en cas de rechute
d...
UNE SOLUTION STRATÉGIQUE ET ADAPTÉE
SOUTENIR LA REPRISE
 l’accompagner le temps nécessaire
de manière directe
UNE SOLUTION STRATÉGIQUE ET ADAPTÉE
SOUTENIR LA REPRISE
Impliquer l’entourage
(manager, RH, médecin du travail)
de manièr...
RETOUR AU TRAVAIL
UN PHÉNOMÈNE DE HONTE
Peur de perdre la face
RETOUR AU TRAVAIL
DIFFICULTÉS À RÉINVESTIR SON TRAVAIL
Peur de ne pas être à la hauteur
FACE AU PHÉNOMÈNE DE HONTE
TRANSFORMER LA HONTE EN FIERTÉ
FACE À LA PEUR DE LA RÉACTION DES AUTRES
S’IMMUNISER CONTRE LES SIGNAUX DE REJET
LE BURN-OUT
UNE ÉPREUVE DONT ON PEUT SE REMETTRE
MERCI DE VOTRE PARTICIPATION
Claude de Scorraille Olivier BrosseauGrégoire Vitry
09 67 01 21 65
gvitry@lact.fr
17, rue de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude de cas "Retour après un burn out"

799 vues

Publié le

Mardi 4 nov. 2014 de 9h à 12h (à Paris)
Mardi 18 nov. 2014 de 11h à 12h (webconf/MOOC)

Comment préparer au mieux le retour au travail d’un collaborateur après de longs mois d’absence, suite à un burn-out ? Comment aborder le sujet avec lui, son manager, son équipe ? Que mettre en place pour réussir la réintégration et contenir les risques d’une rechute redoutée par tous ?

Intervenants :
> Olivier Brosseau - Formateur, coach et psychothérapeute
> Claude de Scorraille - Psychologue
> Jean-Jacques Wittezaele - Président fondateur de l'IGB Institut Gregory Bateson (pour le 18/11)
> Denis Monneuse - Sociologue / Directeur du cabinet "Poil à gratter" (pour le 4/11)

>> Voir l'étude de cas ici
>> Généralité du burn-out
>> Le burn-out et les logiques - par Jean-Jaques Wittezaele
>> Comment retrouver l'envie après un burn-out - par Jean-Jaques Wittezaele
>> La perception de la réalité - par Jean-Jaques Wittezaele
>> La confiance en soi - par Jean-Jaques Wittezaele
>> L'étude de cas sur le burn-out - Jean-Jaques Wittezaele

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
799
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude de cas "Retour après un burn out"

  1. 1. RETOUR AU TRAVAIL APRÈS UN BURN-OUT 01 43 54 31 63 / 06 03 24 81 65 - gvitry@lact.com - http://www.lact.com A T E L I E R
  2. 2. Grégoire VITRY Président de LACT formé à l’IGB Stratégie de changement Communication du Changement EM Lyon INTERVENANTS Olivier BROSSEAU Coach, consultant et psychothérapeute formé à l’IGB, Certifié Executive Profiler ESSEC Enseigne à l’IAE Paris Organisations & Comportements Claude de SCORRAILLE Coach, consultante et psychothérapeute formée à l’IGB, Psychologue clinicienne du travail (CNAM, Paris) Enseigne à l’IAE Paris Comportement & Gestion du changement
  3. 3. Contexte Delphine, 35 ans, assistante marketing, est revenue au travail, après 6 mois d’absence, suite à un burn-out (diagnostic validé par la médecin du travail)
  4. 4. Contexte Elle est suivie en psychothérapie et travaille sur le stress et l’estime de soi
  5. 5. Contexte En concertation avec le médecin du travail, elle reprend le travail en mi-temps thérapeutique,
  6. 6. Contexte Elle souhaite un poste « sans stress et sans responsabilité » Et s’accorde avec la DRH pour un poste d’administratrice de contrats (emploi de saisie informatique)
  7. 7. Les tentatives d’aide de la DRH Optimiste et soutenante, la DRH l’encourage à repasser progressivement à 65%, puis à 100%...  A sa grande surprise, elle trouve une Delphine très stressée
  8. 8. Contexte Déstabilisée et inquiète par le stress intense de Delphine la DRH envisage une action pour aider Delphine et contacte Lact
  9. 9. ANALYSE DE LA SITUATION
  10. 10. Le constat de Delphine Dans le mois qui suit son retour, Delphine rencontre des difficultés qu’elle n’avait pas anticipées
  11. 11. Le constat de Delphine Elle réalise qu’elle peine à faire un travail pourtant plus simple que le précédent
  12. 12. Le constat de Delphine Elle doit affronter les questionnements de ses anciens collègues « Comment ca va ? Tu as changé de travail ? »
  13. 13. La déception face aux difficultés Son retour ne se passe pas aussi bien qu’espéré Delphine pensait avoir choisi une activité facile à faire, or elle découvre qu’elle peut faire des erreurs, qu’elle a besoin d’aide ; elle se met la pression pour parvenir à faire tout toute seule
  14. 14. Un doute s’installe Elle finit par avoir peur de reproduire ce qui l’a conduit au burn-out : de surinvestir son travail, et en conséquence de s’exclure, de s’isoler
  15. 15. Elle est démunie Sa thérapie l’amène à revisiter son histoire alors que ses préoccupations sont actuelles
  16. 16. ANALYSE DE LA SITUATION FRAGILITÉ PERSONNELLE : PEUR DU JUGEMENT DES AUTRES
  17. 17. ANALYSE DE LA SITUATION ELLE SURINVESTIT SON TRAVAIL POUR SE MONTRER IRRÉPROCHABLE
  18. 18. Des tentatives d’évitement Elle évite de demander de l’aide à ses nouveaux collègues, par peur de les déranger ou de se montrer trop bête à leurs yeux
  19. 19. Des tentatives d’évitement Elle évite ses anciens collègues pour ne pas avoir à répondre à des questions embarrassantes ou intrusives (honte)
  20. 20. ANALYSE DE LA SITUATION CHAQUE DIFFICULTÉ EST VÉCUE COMME UN SUPPLICE
  21. 21. RÉSULTAT ANALYSE DE LA SITUATION LE PIÈGE DANS LEQUEL SE TROUVE DELPHINE Je dois me montrer irréprochable Je suis capable Je constate des difficultés (un doute, une erreur, « comment ça va ? ») donc je suis défaillanteDÉSILLUSIONS chaque désillusion est un supplice ; sa fragilité personnelle croissante nourrit une nouvelle croyance : on ne se remet pas d’un burn-out ! DÉSILLUSIONS ATTENTES STRATEGIE ESPOIR ILLUSIONESPOIR ILLUSION STRATEGIE Jetentedecontrôlermoi-même montravail,j’évitededemander del’aide,jem’isole
  22. 22. GÉNÉRALITÉS
  23. 23. PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT DES IDÉAUX ÉLEVÉS
  24. 24. PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT UN DÉNI DE SES PROPRES LIMITES « JE PEUX ATTEINDRE L’HORIZON »
  25. 25. PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT UNE FABRIQUE À DÉSILLUSIONS
  26. 26. PROFIL DU CANDIDAT AU BURN-OUT LA PERTE DE SENS ET D’ENVIE
  27. 27. L’ACCIDENT LE BURN-OUT
  28. 28. DU POINT DE VUE DE L’ENTOURAGE UNE PERSONNE PERÇUE DÉSORMAIS COMME FRAGILE
  29. 29. DU POINT DE VUE DE L’ENTOURAGE UNE FRAGILITÉ PERÇUE COMME MENAÇANTE
  30. 30. RÉACTIONS DE L’ENTOURAGE LA TENTATION DE SOLUTIONS RADICALES
  31. 31. DES SOLUTIONS RADICALES DE SURPROTECTION On la déclasse, on la traite comme une personne handicapée,
  32. 32. DES SOLLUTIONS RADICALES D’ÉVITEMENT On l’évite, on la déplace pour protéger le management On craint, en cas de rechute des accusations de maltraitance organisationnelle
  33. 33. UNE SOLUTION STRATÉGIQUE ET ADAPTÉE SOUTENIR LA REPRISE  l’accompagner le temps nécessaire de manière directe
  34. 34. UNE SOLUTION STRATÉGIQUE ET ADAPTÉE SOUTENIR LA REPRISE Impliquer l’entourage (manager, RH, médecin du travail) de manière indirecte
  35. 35. RETOUR AU TRAVAIL UN PHÉNOMÈNE DE HONTE Peur de perdre la face
  36. 36. RETOUR AU TRAVAIL DIFFICULTÉS À RÉINVESTIR SON TRAVAIL Peur de ne pas être à la hauteur
  37. 37. FACE AU PHÉNOMÈNE DE HONTE TRANSFORMER LA HONTE EN FIERTÉ
  38. 38. FACE À LA PEUR DE LA RÉACTION DES AUTRES S’IMMUNISER CONTRE LES SIGNAUX DE REJET
  39. 39. LE BURN-OUT UNE ÉPREUVE DONT ON PEUT SE REMETTRE
  40. 40. MERCI DE VOTRE PARTICIPATION Claude de Scorraille Olivier BrosseauGrégoire Vitry 09 67 01 21 65 gvitry@lact.fr 17, rue de Buci – 75006 PARIS

×