SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  78
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 1
REPUBLIQUE DU BENIN
****§****
MINISTERE D’ETAT CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE
******§******
UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI (UAC)
*******§******
ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI (EPAC)
*******§******
DEPARTEMENT DE GENIE DE BIOLOGIE HUMAINE (GBH)
********§*******
RAPPORT DE STAGE DE FIN DE FORMATION POUR L’OBTENTION
DU DIPLOME DE LICENCE PROFESSIONNELLE
********§*******
Option : Analyses Biomédicales
Présenté et soutenu par :
Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA
Présidente du jury: Prof Evélyne LOZES
Membre 1 : Prof Honoré BANKOLE
Membre 2 : Dr Victorien DOUGNON
Tutrice de stage Superviseur
QUALITE DU LAVAGE DES MAINS CHEZ UN GROUPE
D’ECOLIERS A COTONOU.
Mme Agnès HOUNWANOU
Inspectrice d’action sanitaire A1
Laboratoire Central
Ministère de la Santé
Prof. Honoré S. BANKOLE
Microbiologiste
Maître de Conférences des
Universités du CAMES
EPAC/ UAC
Année académique : 2013-2014
7ème
promotion
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page i
REPUBLIQUE DU BENIN
********
MINISTERE D’ETAT CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
*******
UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI
*******
ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI
DIRECTEUR : DIRECTEUR ADJOINT :
Prof. Félicien AVLESSI Prof. Clément BONOU
CHEF DE DEPARTEMENT :
Dr. Julien A.G. SEGBO
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page i
LISTE DES ENSEIGNANTS
DU DEPARTEMENT DE GENIE DE
BIOLOGIE HUMAINE
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page ii
I. ENSEIGNANTS PERMANENTS
N° NOMS ET PRENOMS
MATIERES ENSEIGNEES
01 Feu ADISSSODA Cyrille Anglais
02 AHOYO Théodora Angèle Microbiologie Générale et Médicale
03 AKPOVI Casimir
Physiologie Humaine et Biochimie
Métabolique
04 ANAGO Eugénie Biochimie Métabolique
05 ANAGONOU Sylvère Education Physique et Sportive
06 ATCHADE Pascal Parasitologie médicale
07 BANKOLE Honoré Bactériologie Appliquée
08 DOSSOU Cyriaque
Techniques d’Expression et Méthodes
de Communication
09 HOUNSOSSOU Hubert Biométrie et Anatomie Générale
10 LOKO S. Frédéric Biochimie Clinique
11 LOZES Evelyne Immunologie Générale
12 SECLONDE Hospice
Immuno-Hématologie,Transfusion
Sanguine et Leadership
13 SEGBO A. G. Julien
Biologie Générale et Biologie
Moléculaire
14 SENOU Maximin Histologie Appliquée
15 TOPANOU Adolphe Hématologie Générale et médicale
16 YOVO K. S. Paulin Pharmacologie et Toxicologie
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page iii
II. ENSEIGNANTS VACATAIRES
N° Nom et Prénoms
Matières enseignées
01 ABLEY Sylvestre Déontologie Médicale
02 ADOMOU Alain Physique
03 AGBANGLA Clément Génétique Moléculaire
04 AGOSSOU Gilles Législation et Droit du Travail
05 AÏKOU Nicolas Biochimie Structurale
06 AKOGBETO Martin Entomologie Médicale
07 BINAZON Claude César Soins Infirmiers et Phlébotomie
08 DARBOUX Raphaël Histologie Spéciale
09 DESSOUASSI Noël Biophysique
10 DOUGNON T. Victorien Méthodologie de Recherche
11 DOSSEVI Lordson Techniques Instrumentales
12 FOURN Léonard Santé Publique
13 HOUNNON Hyppolite Mathématiques
14 MASLOKONON Vincent Histologie Générale
15 SENOU Maximin Histologie Spéciale
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page iv
Arnaud C.
DEDICACE
Kabirou S.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page v
A l’Eternel DIEU Tout-Puissant
Tu as veillé sur nous depuis le début de cette formation. Pour tes bienfaits,
tes bénédictions et ta protection, que la grâce te soit rendue.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page vi
REMERCIEMENTS
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page vii
 Au Professeur Frédéric LOKO pour nous avoir permis d’effectuer notre
stage au Laboratoire National de Santé Publique.
 Au Professeur Honoré S. BANKOLE notre superviseur ! Votre sens du
travail bien fait et votre rigueur ont permis la réalisation de ce travail.
Malgré vos multiples occupations, vous avez été toujours présent et
disponible. Par vos conseils et votre sens de la discipline, vous avez été,
pour nous, comme un père. Puisse l’Eternel vous accorder longévité et
prospérité afin que les générations futures bénéficient aussi de vos
connaissances.
 A Mme Agnès HOUNWANOU, plus qu’une tutrice vous avez été pour
nous une mère de par votre soutien, vos analyses, vos sages conseils et
votre attention à notre égard. Vous avez su nous faire bénéficier de vos
expériences et de votre savoir-faire. Que le Seigneur vous comble de sa
grâce.
 A M. Emmanuel DJOSSOU et M. François HOUNSOU, pour votre
soutien, vos sages conseils et les efforts consentis pour la réalisation de ce
travail, nous vous remercions infiniment.
 A tout le personnel du Service des Explorations Diagnostiques (SED), pour
votre disponibilité, votre soutien, vos multiples conseils ;
 A tous nos camarades de promotion, en souvenir des moments de joies et
de peines vécus ensemble. Courage et persévérance.
 Au Dr. Victorien T. DOUGNON, malgré que vous soyez très occupé, vous
avez porté une attention particulière à notre travail.
 Aux enseignants de l’EPAC, en particulier ceux du département de Génie
de Biologie Humaine, recevez ici le témoignage de notre profonde
gratitude.
Arnaud et Kabirou
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page viii
 A mon père Gaston CHIGBLO
Dans l’amour et la rigueur, vous m’avez donné le goût du travail bien fait.
Recevez ce travail en signe de ma profonde reconnaissance. Puisse Dieu vous
accorder la longévité afin que vous puissiez jouir les fruits de vos efforts.
 A ma mère Agathe EKE KOUKOU
Trouvez ici la concrétisation de vos vœux. Que Dieu vous accorde une
longue vie pour jouir pleinement des fruits de vos efforts.
 A mes frères et ma sœur
Votre amour fraternel m’a toujours réconforté. Recevez toute ma
reconnaissance. Voyez en ce travail, un exemple à suivre. Que Dieu nous unisse
davantage et fasse de nous des élites.
 A mes oncles, mes tantes, mes cousins et mes cousines
Pour vos soutiens, vos aides financiers, vos conseils et votre sympathie.
Recevez tous ma gratitude et mon affection.
 A Clarice AFFO qui m’a toujours soutenu. Que Dieu nous unisse
davantage.
 A mon doyen Kabirou SOUMAÏLA avec qui ce travail a été réalisé.
 A tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce
travail. Merci infiniment !
Arnaud
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page ix
 A mon feu père Soumaïla ISSIAKA et ma feue mère Salimatou OSSENI
Que la terre vous soit légère.
 A mes frères Kassoumou, Mouinou, Moumouni, Koudous, et mes sœurs
Sophiath et Alimatou
Votre amour fraternel m’a toujours réconforté. Recevez toute ma
reconnaissance. Que Dieu nous unisse davantage et fasse de nous des
élites.
 A mes oncles, mes tantes, mes cousins, mes cousines, mes beaux-frères,
mes belles-sœurs, ma belle-mère, mes neveux et mes nièces
Pour m’avoir soutenu par vos multiples conseils et votre sympathie.
Recevez tous ma gratitude et mon affection.
 A ma très chère épouse Amina ABASS
Pour ton amour et ta présence, reçois ici ma sincère gratitude.
 A Arnaud CHIGBLO
Merci infiniment à toi, cher petit frère ! Que le Seigneur te soutienne.
 A Ganiou SANNI, pour tout le soutien et le réconfort que tu m’as toujours
apportés. Merci !
 A tous les amis, recevez ici le fruit de nos efforts.
 A tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont aidé de quelque manière que ce
soit.
Kabirou
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page x
HOMMAGES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xi
A son excellence le Président du jury
C’est un honneur pour nous que vous acceptiez de présider le jury de notre
soutenance. Veuillez recevoir nos hommages respectueux.
Aux honorables membres du jury
Pour avoir accepté de siéger dans ce jury et de juger ce travail. Nos hommages à
vous.
Vos remarques et suggestions contribueront à l’amélioration de ce travail.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xii
LISTE DES ABREVIATIONS
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xiii
ADN : Acide désoxyribonucléique
NaCl : Chlorure de sodium
°C : degré Celsius
cm : Centimètre
DNase : Désoxyribonucléase
EMB : Eosine Bleu de Méthylène
BCC : Bouillon Cœur-Cervelle
g : Gramme
L : Litre
µ : Micron
ml : Millilitre
% : Pourcentage
qsp : Quantité suffisante pour
pH : Potentiel Hydrogène
h : heure
N : Négatif
P : Positif
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xiv
LISTE DES TABLEAUX ET
FIGURES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xv
I. LISTE DES TABLEAUX
Tableau I : Répartition des écoliers selon le sexe………………….. 26
Tableau II : Répartition des écoliers selon l’âge....…….…………….. 27
Tableau III : Répartition des échantillons en fonction des résultats au
Gram.……………………………………………………. 28
Tableau IV : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe….. 29
Tableau V : Répartition des échantillons en fonction du nombre
d’espèces bactériennes identifiées et des mains…………. 30
Tableau VI : Répartition des espèces bactériennes identifiées en
fonction des mains…………………………………….… 31
Tableau VII : Répartition des échantillons en fonction des résultats au
Gram ………..................................................................... 32
Tableau VIII : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe ..... 33
Tableau IX : Répartition des échantillons en fonction du nombre
d’espèces bactériennes identifiées et des mains ……….... 34
Tableau X : Répartition des espèces bactériennes identifiées en
fonction des mains............................................................. 35
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xvi
II. LISTE DE FIGURE
Figure : Organigramme de la section de bactériologie………………………...16
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xvii
RESUME
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xviii
RESUME
Le lavage des mains constitue l’un
des moyens de lutte contre les maladies
infectieuses. Pour être efficace, il doit se
faire selon une technique appropriée. La
présente étude a eu pour objectif d’évaluer
la qualité de lavage des mains chez un
groupe d’écoliers à Cotonou. A cet effet,
128 échantillons obtenus par
écouvillonnage des mains de 32 écoliers
avant et après lavage de mains non guidé,
ont été acheminés au laboratoire pour
identifier les éventuelles espèces
bactériennes présentes. Au terme de l’étude,
les résultats ont montré que le lavage des
mains n’avait eu aucun impact sur les
charges bactériennes portées par les mains
de plus de 87% des écoliers.
Mots-clés: Evaluation, qualité, lavage des
mains et écoliers.
ABSTRACT
The washing of the hands
constitutes one of the struggle means
against the infectious illnesses. To be
efficient, it must be made itself according
to a suitable technique. The present survey
had for objective to value the quality of
washing of the hands at a group of
schoolchildren in Cotonou. For that, 128
samples gotten by swabbing of the hands
of 32 schoolchildren before and after
washing of no guided hands have been
routed to the laboratory to identify the
possible present bacterial species. To the
term of the survey, the results showed that
the washing of the hands had not had any
impact on the bacterial loads carried by the
hands of more than 87% of the
schoolchildren.
Keywords: Assessment, quality, washing
of the hands and schoolchildren.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xix
SOMMAIRE
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xx
INTRODUCTION …………………………………………................................1
I SYNTHESE BIBLIOGRAPHIQUE……………………………………...4
1. APERCU GENERAL SUR L’HYGIENE………………………………5
2. HYGIENE DES MAINS………………………………………………...6
3. PREALABLES POUR L’HYGIENE DES MAINS…………………….9
4. PROCEDURES ET INDICATIONS DU LAVAGE DES MAINS……10
II MATERIEL ET METHODES…………………………………………..14
1. CADRE ………………………………………………………………..15
2. MATERIEL ……………………………………………………………18
3. METHODES …………………………………………………………..20
III RESULTATS ET COMMENTAIRE………………………………...…24
1. RESULTATS…………………………………………………………..25
2. COMMENTAIRE……………………………………………………...36
CONCLUSION ET SUGGESTIONS………………………………………….39
CONCLUSION………………………………………………………………...40
SUGGESTIONS………………………………………………………………..42
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES………………………………………44
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 1
INTRODUCTION
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 2
L’hygiène est un élément essentiel de la mission de la santé publique
visant à réduire la transmission et les conséquences de la maladie [7]. Le déclin
marqué des décès causés par des maladies infectieuses observé dans les pays
riches au cours du dernier siècle n’aurait pu se réaliser sans d’importants progrès
en hygiène et surtout en hygiène des mains [7, 12].
En effet, les mains représentent l’outil le plus souvent utilisé par les
Hommes et sont en contact permanent avec l’environnement, qui renferme des
bactéries, des virus mais aussi des éléments toxiques.
Au nombre des maladies infectieuses contractées par l’intermédiaire des
mains, les maladies diarrhéiques occupent une place de choix. Les enfants
payent un lourd tribut [1].
Selon l’OMS, environ 3,5 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent
chaque année dans le monde des suites de maladies diarrhéiques et de
pneumonie [11].
Aujourd’hui au Bénin, de nombreuses séances de sensibilisations sont
organisées à l’endroit des populations sur la technique et l’importance du lavage
des mains.
Le lavage correct des mains constitue alors l’un des moyens les plus
efficaces de prévention contre les maladies infectieuses [7, 12, 4]. C’est la raison
pour laquelle depuis plusieurs jours, des séances de sensibilisation sur la
technique du lavage des mains sont multipliées à l’endroit des populations
béninoises.
Le présent travail s’est alors donné comme objectif général d’évaluer la
qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers.
Spécifiquement, il s’agit de :
 Ecouvillonner les mains chez un groupe d’écoliers avant et après le
lavage des mains ;
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 3
 Identifier les différents germes présents dans les prélèvements obtenus
par écouvillonnage ;
 Comparer les résultats obtenus avant le lavage des mains à ceux
obtenus après.
Le présent document comporte dans sa première partie une synthèse
bibliographique sur le lavage des mains. La deuxième partie prend en compte la
méthodologie suivie. Enfin, les résultats suivis du commentaire sont exposés
dans la dernière partie.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 4
PREMIERE PARTIE
SYNTHESE BIBLIOGRAPHIQUE
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 5
1. APERÇU GENERAL SUR L’HYGIENE
Etymologiquement le terme hygiène vient du mot grec « hygienon » qui
signifie santé [13]. Selon le dictionnaire Robert : « c’est l’ensemble des
principes et des pratiques tendant à préserver et à améliorer la santé ». Le
manque d’hygiène est incontestablement le principal coupable de l’incrimination
de nos aliments, de nos milieux de vie, de nos propres corps comme réservoir de
toute sorte de maladie. Donc, pour parler d’hygiène des mains nous devrons
impérativement passer sur l’hygiène dans ses autres branches qui sont entre
autres : l’hygiène corporelle, l’hygiène alimentaire et plus particulièrement
l’hygiène hospitalière.
1.1. HYGIENE CORPORELLE
La peau est le siège d’un écosystème microbien riche et varié qui joue un
rôle essentiel dans l’équilibre de l’organisme. Les zones sèches de la peau sont
peu colonisées par les microbes contrairement aux zones humides. Une bonne
hygiène corporelle permet d’éviter la propagation de ces germes vers des
individus surtout de groupes sensibles (bébés, femmes enceintes, personnes
âgées) ou vers des personnes déjà affectées par une maladie. La douche
quotidienne pour tous doit devenir alors une réalité. Une bonne hygiène buccale
limitera la contamination aéroportée de l’entourage par le biais de la toux et des
éternuements [14].
1.2. HYGIENE ALIMENTAIRE
La plupart des études réalisées en ce sens estiment que la moitié des
intoxications alimentaires domestiques sont dues à des mauvaises pratiques
d’hygiène. Donc une meilleure connaissance et le respect strict des règles
d’hygiène auraient un impact significatif sur l’incidence des intoxications
alimentaires [3].
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 6
1.3. HYGIENE HOSPITALIERE [7, 12]
Du point de vue médical, l’hygiène est l’ensemble des moyens et pratiques
visant à améliorer et à assurer le bien être physique et mental de l’individu et à
faciliter son adaptation harmonieuse avec le milieu ambiant. Donc l’hygiène
hospitalière va s’attacher à harmoniser les rapports entre l’homme malade et
l’hôpital. De ce fait, on peut dire que : l’hygiène hospitalière est avant tout une
politique visant à prévenir et contrôler les infections hospitalières grâce à :
 Des mesures et techniques évitant l’apparition et la transmission des
micro-organismes pathogènes.
 Un ensemble d’actions intéressant la propreté, la salubrité, le choix des
produits et de matériel, la dispensation des soins, le circuit de la chaîne
alimentaire.
 Des comportements individuels et collectifs.
2. HYGIENE DES MAINS
2.1. Historique
En 1795, Alexander Gordon, accoucheur et chirurgien naval, avance que la
fièvre puerpérale était probablement transmise d’une patiente à l’autre par les
sages femmes et les médecins [8].
Oliver Wendell Holmes établit le premier que les mains des soignants
jouaient un rôle dans la transmission de la fièvre puerpérale [8, 9]. Après la mort
de l’anatomiste Kolletchka des suites d’une piqûre « cadavérique » en 1861, le
médecin obstétricien Hongrois Phillipe Ignaz Semmelweis affirme que « ce sont
les doigts des étudiants souillés au cours des récentes dissections qui vont porter
les fatales particules cadavériques dans les organes génitaux des femmes
enceintes et surtout au niveau du col utérin causant la fièvre puerpérale» et il dit
« Désodorisez les mains, tout le problème est là ».
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 7
Il fait laver les mains des étudiants en médecine avec une solution de chlorure de
chaux à 4 % et la mortalité puerpérale devient presque nulle [8, 17, 16]. En
1967, à l’occasion des entretiens de Bichat, le professeur Viliam évoque la
nécessité de création de structure de surveillance et de réflexion sur les
infections nosocomiales, il étendit le concept du lavage des mains aux
protections vestimentaires, essuie main, serpillière et circuit du linge salle qui
font partie des bases élémentaires de l’hygiène hospitalière [14].
L’hygiène des mains reste jusqu’à preuve de contraire le déterminant
emblématique de la lutte contre les infections nosocomiales. Elle est une
exigence de respect, de qualité des soins et de sécurité pour le malade.
2.2. Ecosystème de la peau
2.2.1. Caractères physico-chimiques
Les caractères physico-chimiques observés au niveau de la surface de la
peau vont influencer l’équilibre écologique cutané. Il s’agit de la desquamation
de la peau (10000 squames/minute en activité normale soit une baisse du
nombre de germes sur la peau mais une augmentation des bactéries dans
l’environnement), de la température de la peau qui varie entre 30 à 35°C, du pH
de la peau normalement acide (entre 5 et 6) et de son humidité provenant de la
sécrétion de sueur [3].
2.2.2. Barrières
Le revêtement cutané préserve l’organisme des agressions externes. C’est
une barrière naturelle tant mécanique que chimique qui s’oppose à la pénétration
de substances exogènes comme le passage de microorganismes ou celui des
molécules. L’épiderme porte des follicules pileux et les glandes sébacées, siège
d’une prolifération importante de microorganismes. Il est la seule partie du corps
qui puisse vivre exposée à l’air sans s’infecter spontanément à condition qu’il
soit intact.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 8
2.2.3. Flore cutanée
L’écosystème cutané comprend deux flores : la flore résidente et la flore
transitoire.
2.2.3.1. Flore résidente
Installée de façon prolongée voire permanente, la flore résidente regroupe
des germes commensaux se situant au niveau des couches superficielles et
profondes, où elle trouve tous les éléments nécessaires à son métabolisme. Elle
est composée de bactéries aérobies principalement de cocci à Gram positif
(Staphylococcus epidermidis, corynébactéries principalement
Propionibacterium acnes, Micrococcus species), et de champignon
(pityrosporum). Elle a un rôle de barrière car elle s’oppose à l’implantation
d’autres espèces potentiellement pathogènes. Elle est difficile à éliminer et se
reconstitue en 4 à 6 heures après un lavage chirurgical des mains.
Cette flore bactérienne varie quotidiennement et quantitativement d’un
site à un autre chez un même individu ainsi que d’un individu à un autre et est
renouvelée régulièrement. Elle a une faible virulence. Toutefois un geste invasif
peut la modifier et induire un processus infectieux [7, 8, 16, 15].
2.2.3.2. Flore transitoire ou superficielle
Est composée le plus souvent de bactéries saprophytes issues de
l’environnement (eau, plantes, animaux). Elle peut être aussi composée de
bactéries pathogènes ou commensales provenant de certains sites du corps
favorables à la croissance microbienne (périnée, creux axillaire, nez, bouche,
pharynx) et surtout du tube digestif (colon). Elle varie dans la journée selon les
activités et en fonction des variations de l’environnement extérieur et reflète
l’écosystème microbien hospitalier comme notamment les bactéries
multirésistantes.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 9
Il s’agit entre autres des entérobactéries (Klebsiella, E. coli, etc.), de
Pseudomonas, de bactéries à Gram positif (comme différents cocci en particulier
Staphylococcus aureus, Streptococcus) et Candida albicans [7, 8, 16, 15].
2.2.4. La transmission manuportée
Les mains représentent l’outil le plus souvent utilisé par les Hommes.
Elles servent notamment à préparer les repas et manger. Elles nous permettent
de nous occuper des autres en occurrence les enfants pour les parents et les
malades pour le personnel soignant. Les mains étant tendues vers les malades et
soucieuses de leur porter les remèdes, peuvent lui transmettre d’autres maladies
ou intoxications si elles sont porteuses de germes.
Selon les études 70 à 90% des infections nosocomiales sont dues à une
transmission manuportée de bactéries. Elles sont transmises d’un malade à un
autre par contact direct entre patients, entre patients et soignants ou indirect
notamment par l’intermédiaire de dispositifs médicaux ou de matériel de soin.
Donc l’impact de l’hygiène des mains sur la réduction du taux des infections
nosocomiales est incontournable [6, 16].
3. PREALABLES POUR L’HYGIENE DES MAINS [7, 12]
3.1. Produits et matériel
 Eau potable
 Lavabo avec robinet à commande non manuelle (à défaut robinet à
commande manuelle à col long)
 Savon liquide antiseptique avec distributeur (à défaut on peut utiliser le
savon antiseptique ou ordinaire en barre à conserver sur un support
laissant goutter l’eau)
 Distributeur d’essuie-mains à usage unique (à défaut on peut utiliser une
serviette individuelle propre)
 Brosse de préférence souple pour nettoyer les ongles.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 10
3.2. Règles de base
 Ongles courts et non artificiels et sans vernis à ongle.
 Blouses à manches courtes ou dénuder les mains et avant-bras si la blouse
à des manches longues.
 Oter les bijoux (bagues, bracelet et montre) et même alliance.
4. PROCEDURES ET INDICATIONS DU LAVAGE DES MAINS
[2, 7, 12, 17, 16, 18, 10]
Il existe trois types de lavage des mains :
4.1. Lavage simple des mains
4.1.1. Objectif
Enlever les souillures et les squames de la main et réduire sa flore
transitoire.
4.1.2. Indication
o Avant la prise de service et au départ du service
o Après être allé aux toilettes
o Après s’être mouché ou peigné ou après avoir toussé ou éternué
o Avant et après l’acte de manger ou de faire manger (enfant ou malade)
o Avant et après l’acte de fumer
o Avant et après un soin de nursing à un malade.
4.1.3. Procédure
 Se mouiller les mains jusqu’aux poignets avec de l’eau courante ;
 étaler le savon ordinaire sur les mains jusqu’aux poignets puis masser au
moins pendant 30 secondes en insistant sur les paumes, le dos des mains
et les espaces interdigitaux ;
 rincer abondamment les mains jusqu’aux poignets aussi longtemps
qu’elles ont été savonnées ;
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 11
 sécher les mains et poignets par tamponnement avec un essuie-main à
usage unique ;
 fermer le robinet avec l’essuie-main utilisé ;
 jeter l’essuie-main dans une poubelle sans la toucher.
4.2. Lavage hygiénique des mains ou antiseptique des mains
4.2.1. Objectif
Enlever les souillures et les squames et réduire la flore transitoire (plus
efficace que le lavage simple des mains).
4.2.2. Indication
o Avant la prise de service en unité de réanimation ou en néonatologie
o Avant et après chaque soin à un malade
o Avant tout geste invasif (cathétérisme, sondage urinaire)
o Avant toutes techniques aseptiques (préparation d’injection, de ponction
lombaire, de pansement)
o Après tout geste sale ou septique
o Avant manipulation de tout matériel stérile
o Après manipulation de tout matériel souillé ou contaminé (bassin, urinoir,
crachoir)
o Après contact avec un liquide biologique
o Avant et après tout contact avec un patient en isolement
o En cas de période d’épidémie dans un service.
4.2.3. Procédure
 Se mouiller les mains jusqu’aux poignets avec de l’eau courante ;
 étaler le savon antiseptique sur les mains jusqu’aux poignets puis
savonner pendant 1min au minimum en insistant sur les paumes, le dos
des mains et les espaces interdigitaux ;
 rincer abondamment les parties savonnées et s’assurer qu’elles ne portent
plus de savon ;
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 12
 sécher les mains et poignets par tamponnement avec un essuie-main à
usage unique ;
 fermer le robinet avec l’essuie-main utilisé ;
 jeter l’essuie-main dans une poubelle sans le toucher avec les mains.
NB : la procédure est la même pour le lavage simple des mains hormis
l’utilisation de savon antiseptique et la durée de lavage qui est plus longue pour
le lavage hygiénique.
4.3. Lavage chirurgical des mains
4.3.1. Objectif
Réduire la flore résidente et éliminer totalement la flore transitoire.
4.3.2. Indication
o Avant tout acte chirurgical, obstétrical ou en radiologie interventionnelle
o Avant tout acte à haut risque infectieux pour le malade nécessitant une
asepsie type chirurgical (pose de dispositif médical, de cathéter central,
site d’implant)
o Entre 2 interventions chirurgicales de courte durée et de classe de
contamination différente
o Entre 2 temps au cours d’une intervention lors du changement de gants.
4.3.3. Procédure
 Se mouiller les mains, les poignets et les avant-bras avec de l’eau
courante ;
 masser les mains jusqu’aux avant-bras avec un savon antiseptique pendant
au moins 1minute en insistant sur les espaces interdigitaux ;
 rincer abondamment du bout des doigts vers les avant-bras en faisant des
mouvements circulaires ;
 mouiller une brosse stérile et mettre du savon antiseptique sur la brosse ;
 brosser les ongles uniquement pendant au moins 30 secondes ;
 rincer abondamment en faisant des mouvements circulaires ;
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 13
 remettre une dose de savon antiseptique dans chaque paume et savonner
chaque espace interdigital, chaque doigt, chaque main et avant-bras
(1minute pour chaque main et 30 secondes pour chaque avant-bras) ;
 Rincer soigneusement du bout des doigts vers les avant-bras par des
mouvements circulaires et en les maintenant au-dessus des coudes ;
 Sécher avec un essuie-main stérile en allant du bout des doigts vers les
coudes, un pour chacune des mains.
NB : le brossage concerne uniquement les ongles. Les mains et les avant-bras
n’en sont pas concernés pour ne pas laisser des solutions de continuités cutanées
à ces niveaux.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 14
DEUXIEME PARTIE
MATERIEL ET METHODES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 15
1. CADRE
Notre stage s’est déroulé du 02 juin au 05 septembre 2014 au Laboratoire
Central du Service des Explorations Diagnostiques au Ministère de la Santé à
Akpakpa.
1.1. Attributions
Le Service des Explorations Diagnostiques est chargé de :
 développer et pratiquer les méthodes d’analyses biologiques dans un but
de diagnostic et de recherche ;
 organiser et mettre en œuvre toutes les enquêtes de surveillance
épidémiologique des maladies en général et des maladies transmissibles
en particulier ;
 pratiquer toutes les analyses de santé publique (hygiène et environnement)
en collaboration avec les structures concernées ;
 assurer l’organisation des stages pratiques des élèves et étudiants en
provenance des structures agréées de formation, ainsi que le recyclage et
la formation en cours d’emploi des techniciens de laboratoire d’analyses
biomédicales ;
 étudier et faire appliquer la règlementation sur les conditions d’ouverture
et de fonctionnement des laboratoires d’analyses biomédicales publics et
privés ;
 organiser et participer aux analyses de santé publique (eaux, air, aliments)
et aux investigations toxicologiques diverses.
1.2. Différentes sections de la division du laboratoire central
Le laboratoire central comprend les sections de Bactériologie, de
Parasitologie, de Sérologie, de Biochimie et d’Hématologie.
1.2.1. Section de Bactériologie
Elle a pour rôle d’assurer le contrôle et la surveillance des maladies à
potentiel épidémique. Outre cette activité, les examens suivants y sont réalisés :
 examen cytobactériologique des urines ;
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 16
 examen cytobactériologique des sécrétions cervico-vaginales ;
 examen cytobactériologique des sécrétions urétrales ;
 examen cytobactériologique des pus et sérosités ;
 spermogramme ;
 spermoculture ;
 coproculture.
Figure : Organigramme de la section de bactériologie.
1.2.2. Section de parasitologie
Les examens suivants y sont pratiqués
 coprologie parasitaire complète ;
 recherche d’amibes, kystes, œufs et parasites ;
 analyse de la goutte épaisse et réalisation de la densité parasitaire ;
 recherche des œufs de bilharzie vésicale ;
 recherche de filaires ;
 test biologique de grossesse.
Chef de Section de
Bactériologie
Responsable
Matériel et
réactifs
Responsable
Manipulations
et contrôle de
qualité
Responsable
Préparation
des milieux
et
stérilisation
Responsable
Biosécurité et
gestion des
déchets
Responsable
Entretien
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 17
1.2.3. Section de sérologie
Elle s’occupe, comme la section de bactériologie, du contrôle et de la
surveillance des maladies à potentiel épidémique.
De plus les examens suivants y sont réalisés :
 sérodiagnostic de Widal ;
 sérodiagnostic de la syphilis ;
 sérodiagnostic de la rubéole ;
 sérodiagnostic de la chlamydiose ;
 sérodiagnostic de la toxoplasmose ;
 dosage des anticorps antistreptolysine O ;
 recherche de l’antigène du virus de l’hépatite B ;
 recherche de l’anticorps du virus de l’hépatite C.
1.2.4. Section de biochimie
Les paramètres suivants y sont dosés :
 Glycémie
 Urémie
 Créatininémie
 Uricémie
 Triglycérides
 Cholestérol total-HDL-LDL
 Bilirubine totale et directe
 Phosphatase alcaline
 Gamma GT
 Protidémie
 Transaminases (ASAT, ALAT)
 Phosphatase acide
 Amylasémie
 Calcémie
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 18
 Magnésémie
 Phosphorémie
En plus de ces paramètres, l’électrophorèse de l’hémoglobine y est aussi
effectuée.
1.2.5. Section d’Hématologie
C’est la section dans laquelle s’effectue les analyses comme :
 Numération formule sanguine
 Vitesse de sédimentation
 Numération des réticulocytes
 Temps de saignement
 Temps de coagulation
 Groupage sanguin ABO et facteur Rhésus
 Test d’Emmel.
2. MATERIEL
2.1. Echantillons
Les échantillons proviennent de l’écouvillonnage des mains de 32
écoliers.
2.2. Milieux de culture
 Bouillon cœur-cervelle
 Gélose EMB
 Gélose de Chapman
 Gélose de Cled
 Gélose BEA
 Gélose DNase
 Gélose au sang frais de mouton à 5%
 Galerie de Leminor.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 19
2.3. Réactifs et colorants
- Violet de Gentiane
- Lugol
- Alcool à 90°
- Acide chlorhydrique à 10%
- Fuchsine à 10%
- Eau physiologique
- Eau oxygénée
- Réactif de Kovack’s
- Plasma lyophilisé de lapin
2.4. Equipement
o Incubateur
o Autoclave
o Réfrigérateur
o Microscope électrique
o Centrifugeuse
o Etuve à 37°C
o Balance de précision.
2.5. Autre matériel
o Gants stériles
o Eau de javel
o Ecouvillons stériles
o Boîtes de Pétri à usage unique
o Tubes à hémolyse stérile
o Pipettes Pasteur stériles
o Eprouvettes
o Lame et lamelle
o Anse de platine
o Brûleur à gaz muni d’un bec Bunsen
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 20
o Portoir
o Râtelier
o Jarre d’anaérobiose
o Papier buvard
3. METHODES
3.1. Préparation des milieux de culture
Les milieux de culture utilisés ont été préparés suivant les consignes des
fabricants (annexe 1).
3.2. Prélèvement
Le prélèvement a été fait par écouvillonnage au niveau des deux mains
pour chaque écolier. Il a été réalisé avant et juste après lavage des mains.
 Technique
 Rassembler le matériel essentiel ;
 disposer d’un écouvillon préalablement humidifié à l’eau physiologique
stérile ;
 sortir l’écouvillon de son étui ;
 passer l’écouvillon humidifié sur toute la surface de la paume des mains en
insistant sur les espaces interdigitaux et sur les ongles avant le lavage des
mains ;
 remettre l’écouvillon dans l’étui et fermer ;
 numéroter l’écouvillon ;
 demander aux écoliers de se laver les mains comme d’habitude ;
 refaire le prélèvement juste après le lavage des mains.
Un écouvillon a été utilisé pour chacune des mains d’un écolier.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 21
Tous les échantillons obtenus ont été acheminés au Laboratoire Central
pour analyse.
3.3. Manipulations au Laboratoire
3.3.1. Traitement des écouvillons
Chacun des écouvillons a été imprimé dans 2 ml de bouillon cœur-
cervelle afin d’y décharger son contenu. Tous les bouillons ainsi obtenus ont été
incubés à l’étuve à 37°C pendant 24 heures.
3.3.2. Traitement des bouillons
Chacun des bouillons a fait l’objet d’un examen à l’état frais et après
coloration de Gram.
3.3.2.1. Etat frais
Une goutte de bouillon après agitation a été déposée sur une lame porte
objet propre puis recouverte d’une lamelle. L’observation a été réalisée au
microscope à l’objectif X40.
3.3.2.2. Etat coloré
Un frottis réalisé à partir du bouillon a été coloré au Gram et observé à
l’objectif X100 à l’immersion (voir annexe 2). L’état coloré a permis
d’apprécier la morphologie des bactéries, leur regroupement et surtout leur
Gram. Deux cas de figures ont été observés : les cocci à Gram positif et les
bacilles à Gram négatif.
3.3.3. Isolement et identification
3.3.3.1. Cas des cocci à Gram positif
Ont été ensemencées la gélose de Cled, la gélose de Chapman, la gélose
BEA et la gélose au sang frais de mouton à 5%. Après culture, les tests ont été
réalisés :
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 22
a) Recherche de la catalase
 Technique
 Déposer une goutte d’eau oxygénée sur une lame propre ;
 prélever à l’aide d’une anse de platine stérile une colonie bactérienne et
émulsionner dans l’eau oxygénée.
 Lecture
La réaction positive se traduit par une effervescence.
b) Recherche de la DNase
 Technique
 Ensemencer par stries longitudinales d’environ 3cm la gélose DNase à
l’aide d’une anse de platine chargée de la colonie de staphylocoque
sélectionné ;
 incuber à l’étuve à 37°C pendant 24 heures.
 Lecture
Elle se fait après 18 à 24 heures d’incubation et consiste à inonder la
gélose DNase avec une solution d’acide chlorhydrique à 10%. La présence
d’une zone claire autour des stries traduit la présence de DNase.
c) Recherche de la staphylocoagulase libre
 Technique
 Prélever dans un tube à hémolyse 0,5ml du bouillon de 24 heures de la
souche à étudier ;
 ajouter 0,5ml de solution de plasma lyophilisé de lapin.
 Lecture
La lecture a été faite toutes les 2 heures pendant les 6 premières heures et
24 heures après. En cas de présence de coagulum dans le tube, la bactérie
produit la staphylocoagulase libre. Dans le cas contraire, la recherche de la
staphylocoagulase libre est négative.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 23
d) Sensibilité à la novobiocine 5µg
 Technique
 Ensemencer par inondation la plaque de gélose de Mueller Hinton ;
 incuber à 37°C pendant 15 min ;
 appliquer aseptiquement un disque de novobiocine 5µg sur la surface de
la gélose ensemencée ;
 appuyer légèrement pour assurer un contact total avec le milieu ;
 incuber à 37°C pendant 24h.
 Lecture
Un diamètre de la zone d’inhibition supérieur ou égale à 16mm traduit
une sensibilité vis-à-vis de la novobiocine 5µg. Seul Staphylococcus aureus est
sensible à la novobiocine 5µg.
3.3.3.2. Cas des bacilles à Gram négatif
Nous avons procédé à l’ensemencement de la gélose EMB et à
l’incubation à 37°C à l’étuve pendant 24 heures. Après culture, un Gram
contrôle à été effectué par la suite. Enfin la galerie de Leminor a été ensemencée
et incubée à l’étuve à 37°C pendant 24 heures. Cette galerie est constituée
d’urée-indole, de la gélose Kligler-Hajna, de la gélose mannitol-mobilité et de la
gélose Citrate de Simmons.
La même méthode a été adoptée lors des deux phases (avant et après
lavage des mains).
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 24
TROISIEME PARTIE
RESULTATS ET COMMENTAIRE
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 25
1.RESULTATS
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 26
1.1. Répartition des écoliers selon le sexe
Tableau I : Répartition des écoliers selon le sexe
Sexe Effectif %
Masculin 14 43,7
Féminin 18 56,3
Total 32 100,0
Les filles représentent 56,3% de la population d’étude.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 27
1.2. Répartition des écoliers selon l’âge
Tableau II : Répartition des écoliers selon l’âge
Tranche d’âge (en année) Effectif %
[0 ; 5[ 1 3,1
[5 ; 10[ 18 56,3
[10 ; 15[ 13 40,6
Total 32 100,0
Plus de la moitié des écoliers a un âge compris entre 5 et 10 ans.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 28
1.3. Avant lavage des mains
Tableau III : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram
Gram
Echantillons
MG MD
n = 32 n = 32
Cocci Gram + 3
(9,4%)
2
(6,3%)
Bacilles Gram - 0
(0,0%)
0
(0,0%)
Cocci Gram + / bacilles Gram-
Total
29
(90,6%)
32
(100,0%)
30
(93,7%)
32
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite n = effectif
Plus de 90% des mains droites comme des mains gauches portent à la fois
des cocci Gram positif et des bacilles Gram négatif.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 29
Tableau IV : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe
Gram
Masculin Féminin
MG
n=14
MD
n=14
MG
n=18
MD
n= 18
Cocci Gram + 1
(7,1%)
1
(7,1%)
2
(11,1%)
1
(5,6%)
Bacille Gram - 0
(0,0%)
0
(0,0%)
0
(0,0%)
0
(0,0%)
Cocci Gram + /
bacilles Gram-
Total
13
(92,9%)
14
(100,0%)
13
(92,9%)
14
(100,0%)
16
(88,9%)
18
(100,0%)
17
(94,4%)
18
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite n = effectif
La plupart des écoliers avaient les mains chargées de cocci à Gram positif
et de bacilles à Gram négatif. Tous les deux sexes sont concernés.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 30
Tableau V : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces
bactériennes identifiées et des mains.
Nombre d’espèces
bactériennes
Echantillons
MG
n = 32
MD
n = 32
0 0
(0,0%)
0
(0,0%)
1 3
(9,4%)
2
(6,2%)
2 17
(53,1%)
19
(59,4%)
>2 12
(37,5%)
11
(93,8%)
Total 32
(100,0%)
32
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite n = effectif
Plus de la moitié des échantillons (soient 53,1% des mains gauches et
59,4% des mains droites) ont deux espèces bactériennes.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 31
Tableau VI : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des
mains.
Germes identifiés Nombre de souches Total
MG MD
S. aureus 32
(21,8%)
32
(21,8%)
64
(43,6%)
Streptocoque D 2
(1,4%)
6
(4,1%)
8
(5,5%)
Enterococcus spp 2
(1,4%)
1
(0,6%)
3
(2,0%)
E. coli 20
(13,6%)
17
(11,6%)
37
(25,2%)
K. pneumoniae 14
(9,5%)
15
(10,2%)
29
(19,7%)
P. aeruginosa 3
(2,0%)
3
(2,0%)
6
(4,0%)
Total 73
(49,7%)
74
(50,3%)
147
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite
Un total de six espèces bactériennes ont été isolées et identifiées. Au
nombre de celles-ci Staphylococcus aureus vient en tête (43,6%) suivi de
Escherichia coli (25,2%) et de Klebsiella pneumoniae (19,7%).
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 32
1.4. Après lavage des mains
Tableau VII : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram
Gram
Echantillons
MG MD
n = 32 n = 32
Cocci Gram + 17
(53,1%)
13
(40,6%)
Bacilles Gram - 0
(0,0%)
1
(3,1%)
Cocci Gram + / bacilles Gram- 11
(34,4%)
15
(46,9%)
Absence de germes 4
(12,5%)
3
(9,4%)
Total 32
(100,0%)
32
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite n = effectif
Sur les 32 écoliers, après lavage des mains seuls 12,5% (4/32) et 9,4%
(3/32) ont eu leurs charges bactériennes diminuées respectivement dans la main
gauche et dans la main droite.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 33
Tableau VIII : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe
Gram
Masculin Féminin
MG
n=14
MD
n=14
MG
n=18
MD
n= 18
Cocci Gram + 8
(57,1%)
7
(50,0%)
9
(50,0%)
6
(33,3%)
Bacille Gram - 0
(0,0%)
0
(0,0%)
0
(0,0%)
1
(5,6%)
Cocci Gram + /
bacilles Gram-
Absence de germes
4
(28,6%)
2
(14,3%)
6
(42,9%)
1
(7,1%)
7
(38,9%)
2
(11,1%)
9
(50,0%)
2
(11,1%)
Total 14
(100,0%)
14
(100,0%)
18
(100,0%)
18
(100,0%)
MG = main gauche MD = main droite n = effectif
On note une diminution sensible de la charge en bacilles Gram négatif
dans les mains aussi bien chez les filles que chez les garçons.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 34
Tableau IX : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces
bactériennes identifiées et des mains.
Nombre d’espèces
bactériennes
Echantillons
MG
n = 32
MD
n = 32
0 4
(12,5%)
3
(9,4%)
1 15
(46,9%)
13
(40,6%)
2 13
(40,6%)
16
(50,0%)
>2 0
(0,0%)
0
(0,0%)
Total 32
(100,0%)
32
(100,0%)
Après lavage des mains, aucun écolier ne porte dans ses mains plus de
deux espèces bactériennes.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 35
Tableau X : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des
mains.
Germes identifiés Nombre de souches Total
MG MD
S. aureus 28
(32,5%)
28
(32,5%)
56
(65,1%)
Streptocoque D 1
(1,2%)
1
(1,2%)
2
(2,4%)
Enterococcus spp 1
(1,2%)
0
(0,0%)
1
(1,2%)
E. coli 5
(5,8%)
7
(8,1%)
12
(13,9%)
K. pneumoniae 5
(5,8%)
9
(10,4)
14
(16,2%)
P. aeruginosa 1
(1,2%)
0
(0,0%)
1
(1,2%)
Total 41
(47,7%)
45
(52,3%)
86
(100,0%)
Malgré la disparition de quelques souches sous l’effet du lavage des
mains, les mêmes espèces bactériennes identifiées au départ sont demeurées.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 36
2. COMMENTAIRE
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 37
Le présent travail a eu pour objectif général d’évaluer la qualité du lavage
des mains chez un groupe d’écoliers. Dans ce cadre, une visite inopinée a été
rendue à une école primaire de la place pendant la récréation. Les mains de 32
écoliers ont été écouvillonnées avant et juste après lavage non guidé.
Les analyses effectuées avant le lavage des mains ont montré qu’au moins
90% des écoliers avaient dans leurs mains, à la fois des bacilles à Gram négatif
et des cocci à Gram positif (Tableau III). L’identification des bacilles à Gram
négatif a révélé Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae et Pseudomonas
aeruginosa. Quant aux cocci à Gram positif, ils sont constitués de
Staphylococcus aureus, de Streptocoque D et d’Enterococcus spp. Ces espèces
proviendraient d’une contamination de la flore transitoire des mains. Cette flore
plus polymorphe, est composée de micro-organismes ayant contaminés
récemment la peau, potentiellement pathogènes et provenant du tube digestif, de
l'environnement, de matériel contaminé ou encore du contact avec des individus
colonisés ou infectés. Bien que considérée comme transitoire, elle est d’intérêt
majeur en contrôle des infections puisqu’elle peut facilement être transmise par
les mains, suite à un simple contact, en l’absence d’un lavage correct des mains
à l’eau et au savon. La présence des Streptocoques du groupe D et d’Escherichia
coli parmi les germes mis en évidence pose un problème d’hygiène chez les
écoliers. En effet, selon Cabillic [5], Streptocoques D et Escherichia coli sont
les témoins d’une contamination fécale.
Staphylococcus aureus vient en tête des espèces isolées avec 43,6%
(64/147) (tableau VI). Cela pourrait s’expliquer par le fait que Staphylococcus
aureus est présente sur la peau humaine.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 38
Les analyses effectuées après lavage des mains ont montré que seuls
12,5% (4/32) et 9,4% (3/32) des écoliers ont eu leurs charges bactériennes
diminuées respectivement dans la main gauche et dans la main droite (Tableau
VII). Ces résultats montrent que chez le grand nombre des écoliers, le lavage des
mains n’avait eu aucun impact sur les charges bactériennes portées par ces
derniers.
Après lavage des mains, nous avons noté une diminution sensible des
bacilles à négatif comparativement aux cocci à Gram positif (Tableau III et VII).
Cet état de choses pourrait être lié à la qualité du savon utilisé par ces écoliers.
En effet, ce savon aurait plus d’effet sur la paroi des bacilles à Gram négatif que
sur celle des cocci à Gram positif. Il convient alors que les autorités des écoles
veillent à la qualité du savon à mettre à la disposition des écoliers pour un
lavage satisfaisant des mains. Un bon lavage des mains nécessite la maîtrise de
la technique par les écoliers.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 39
CONCLUSION ET SUGGESTIONS
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 40
CONCLUSION
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 41
Au terme de ce travail, les résultats obtenus avant et après lavage des
mains ont montré que les mains des écoliers portent plusieurs espèces
bactériennes dont les indicateurs d’une contamination fécale. La comparaison
des résultats avant lavage des mains à ceux obtenus après a montré que chez le
grand nombre des écoliers, le lavage des mains n’avait eu aucun impact sur les
charges bactériennes portées par ces derniers. Malgré l’absence de souches
bactériennes responsables des maladies telles que le choléra, les salmonelloses
et les shigelloses, il s’avère indispensable de veiller au respect des règles
d’hygiène notamment le lavage correct des mains dans le but de réduire la
transmission manuportée.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 42
SUGGESTIONS
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 43
A partir des résultats de cette étude, nous suggérons :
 aux Autorités de l’enseignement primaire de sensibiliser davantage les
écoliers sur l’importance et la technique du lavage correct des mains,
 aux maîtres de veiller à ce que les écoliers fassent un lavage satisfaisant
des mains.
 qu’une étude soit réalisée sur les connaissances, attitudes et pratiques liées
au lavage des mains au Bénin.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 44
REFERENCES
BIBLIOGRAPHIQUES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 45
1. Aggoune M. et All. Hygiène des mains Guide de bonnes pratiques. CCLIN
Paris-Nord. Paris 3ème
éd. 2001. 71p.
2. Amadou Z. Hotohoun A. Importance du lavage des mains avant et après
manipulation au laboratoire. Mémoire de Licence Professionnelle
EPAC/UAC. 2013. 58p.
3. Anne S. Prévention des infections nosocomiales par la promotion de
l’hygiène des mains: un projet national. Symposium NSIN. Bruxelle. le 2
Mars 2004. 58p.
4. Brücker G. Hygiène des mains, Guide de bonnes pratiques. Centre de
Coordination pour la Lutte contre les Infections Nosocomiales. Paris Nord.
(France). 3ème
éd. 2001. pp 9-46.
5. Cabillic M. Recommandations sanitaires relatives à la désinfection des eaux
usées urbaines. Rapport du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France :
Section des eaux. France. 1995. 22p.
6. Cissé C T. Faye O. Ndiaye G. Sakho A. Faye E O. Maiga A. et coll.
Prévention des infections en milieu chirurgical dans les hôpitaux régionaux
du Sénégal. Cahier d’étude et de recherche francophone/Santé 2000; 10(3) :
189-194.
7. Drame G. Hygiène des mains dans les services à haut risque infectieux du
CHU du point « G ». Thèse de médecine. Bamako (Mali). 2008. N°172. 74p.
8. Groleau M. Kondé E. Les antiseptiques au cabinet. Le médecin du Quebec
2006, 41(7) : 41-45.
9. Holmes O W. The contagiousness of puerperal Fever. New Engel J med
1843; 21p.
10.Jarvis W. Handwashing the semmelweis lesson forgetten. Lancet. 1994.
344(13) : 11-12.
11.Journal le Républicain. Lavage des mains au savon : Un geste qui sauve la
vie. 2008. Bamako le 22 /10/2008.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 46
12.Kaba M. Connaissances, attitudes et pratiques liées au lavage des mains en
milieu formel, informel et domestique à Virimadio en 2009 (commune
Vidistrict de Bamako-Mali). Thèse de médecine, Bamako (Mali). 2009. 58p.
13.Larson E. APIC guideline for handwashing and hand antisepsis in health care
setting. Am Infect control. 1995. 23:251-69.
14.Maïga B. Pratique d’hygiène hospitalière dans les structures sanitaires:
HGT, Hôpital régional de Sikasso, CNOS, CSRéf de la commune V de
Bamako. Thèse de pharmacie, Bamako (Mali), 2003; N°60.
15.Masson A V. Evaluation per-opératoire de l’efficacité d’un savon
antiseptique a base de chlorhexidine sur la désinfection des mains.
Université Paul-Sabatier de Toulouse. mémoire de thèse. 2009. pp 19- 20.
16.Recommandation du C-Clin Paris-Nord : Hygiène des mains, guide de bonne
pratique. C-Clin Paris-Nord. 3ème
éd. 2001. 71p.
17.Recommandation OMS pour l’hygiène des mains au cours des soins (version
avancée) : Synthèse. 2005.
18.Valerie C. Beth S. Jason C. Le Manuel d’initiative de lavage des mains:
Guide pratique de programme de promotion de lavage des mains au savon. A
Public Privat Partener Ship. 2005. 102p.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 47
ANNEXES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 48
ANNEXE 1 : Composition et préparation des milieux de culture
 Gélose de Chapman
La gélose de Chapman est un milieu hypersalé qui contient du mannitol et
un indicateur coloré (Rouge Phénol). Il est un milieu sélectif pour l’isolement
des staphylocoques.
Composition et préparation
- Peptone bactériologique ………………………………...10g/L
- Extrait de viande de bœuf. …………………………..…....1g/L
- Chlorure de Sodium……………………………………...75g/L
- Mannitol………………………………………………….10g/L
- Rouge de Phénol………………………………………0,025g/L
- Agar………………………………………………….……15g/L
La préparation est faite en mettant 111g de poudre dans un litre d’eau
distillée. Porter l’ensemble à ébullition jusqu’à dissolution complète. Stériliser à
l’autoclave à 121°C pendant 15 minutes.
 Bouillon Cœur-Cervelle
Composition et préparation
- Mélange spécial de peptones……………………………….. …..12 g/L
- Infusion de cervelle et de coeur (solides)…………………….. ..3, 5g/L
- Hydrolysat pancréatique de caséine …………………………...…10g/L
- Extrait de levure ………………………………………………...…2g/L
- Glucose………………………………………………………….... 2g/L
- Chlorure de sodium……………………………………………..… 5g/L
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 49
Pour la préparation, il faut :
- mettre en suspension 37g de poudre dans 1litre d’eau purifiée ou
déminéralisée ;
- mélanger soigneusement et chauffer jusqu’à ébullition. Répartir en tube ;
- autoclaver 15minutes à 121°C. Utiliser après refroidissement.
 Gélose DNase
La gélose à l’acide désoxyribonucléique est un milieu solide qui permet la
recherche de la désoxyribonucléase des bactéries et particulièrement celle des
staphylocoques.
Composition et préparation
- Hydrolysat trypsine de caséine…………………………… 20g/L
- ADN………………………………………………………... 2g/L
- Chlorure de sodium……………………………………….... 5g/L
- Agar …………………………………………………….…..12g/L
Pour préparer cette gélose, il faut :
- mettre 39g de poudre dans un litre d’eau distillée puis porter à ébullition
jusqu’à dissolution complète ;
- stériliser à l’autoclave à 121°C pendant 15minutes.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 50
ANNEXE 2 : Confection de frottis et coloration de Gram
 Technique de confection de frottis
Auprès de la flamme, il faut procéder de la manière suivante:
- flamber une lame propre ;
- déposer une goutte d’eau physiologique sur la lame ;
- prendre une à deux colonies de la souche à l’aide de l’anse de platine et
les émulsionner dans l’eau physiologique par des mouvements
concentriques ;
- laisser sécher le frottis puis fixer en passant deux à trois fois le dos de la
lame au-dessus de la flamme.
Le frottis ainsi confectionné est coloré au Gram.
 Technique de la coloration de Gram
- Recouvrir le frottis du violet de Gentiane pendant 45 secondes à 1minute ;
- rincer à l’eau de robinet ;
- recouvrir le frottis de lugol pendant 30 secondes à 1minute ;
- rincer à l’eau de robinet ;
- recouvrir le frottis d’alcool pendant 1minute ;
- rincer à l’eau de robinet ;
- recouvrir le frottis de fuchsine pendant 20secondes ;
- rincer abondamment à l’eau de robinet ;
- déposer le frottis sur le râtelier ;
- laisser sécher puis passer à l’observation au microscope à l’objectif x100
avec une goutte d’huile à immersion.
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 51
ANNEXE 3 : Composition des réactifs
 Eau oxygénée
Eau oxygénée 30%............................................................ 10 g
Eau distillée…………………………………………………90 mL
 Violet de Gentiane
Violet de Gentiane en poudre………………………………... 1g
Phénol………………………………………………………... 2g
Alcool absolu………………………………………..……… 10mL
 Lugol
Iode……………………………………………………….…...1g
Iodure de potassium…………………………….………….....2g
Eau distillée qsp…………………………………….……....200mL
 Fuchsine
Fuchsine de Ziehl……………………..………………………1g
Phénol………………………………………….…………...…5g
Alcool absolu…..................................................................10mL
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 52
TABLE DES MATIERES
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 53
Liste des enseignants du département de génie de biologie
humaine………………………………………………………… i
I Liste des enseignants permanents……………………………… ii
II Liste des enseignants vacataires………………………………... iii
Dédicace……………………………………………...………… iv
Remerciements…………………………………………………. vi
Hommages……………………………………………………... x
Liste des abréviations………….……………………………….. xii
Liste des tableaux et figures.…………………………………… xiv
I Liste des tableaux………………………………………………. xv
II Liste de figure………………………………………………….. xvi
Résumé…………...………………….…………………………. xvii
Sommaire……..………………………………………………... xix
Introduction…………………………………………………….. 1
I Synthèse bibliographique………………………………………. 4
1. Aperçu général sur l’hygiène…………………………………... 5
1.1. Hygiène corporelle……………………...……………………… 5
1.2. Hygiène alimentaire………………………………………….… 5
1.3 Hygiène hospitalière……………………………………………. 6
2. Hygiène des mains……………………………........................... 6
2.1. Historique………………………………………………………. 6
2.2 Ecosystème de la peau………………………………………..... 7
2.2.1. Caractères physico-chimiques………………………………….. 7
2.2.2. Barrières………………………………………………………... 7
2.2.3. Flore cutanée…………………………………………………… 8
2.2.3.1. Flore résidente……………………….......................................... 8
2.2.3.2. Flore transitoire ou superficielle……………………………….. 8
2.2.4. Transmission manuportée……………………………………… 9
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 54
3. Préalables pour l’hygiène des mains…………………………… 9
3.1. Produits et matériel…………………………………………….. 9
3.2. Règles de base………………………………………………….. 10
4. Procédures et indications du lavage des mains………………… 10
4.1. Lavage simple des mains………………………………………. 10
4.1.1. Objectif…………………………………………………………. 10
4.1.2. Indication………………………………………………………. 10
4.1.3. Procédure………………………………………………………. 10
4.2. Lavage hygiénique des mains ou antiseptique des mains……… 11
4.2.1. Objectif…………………………………………………………. 11
4.2.2. Indication………………………………………………………. 11
4.2.3. Procédure……………………………………………................. 11
4.3. Lavage chirurgical des mains…………………………………... 12
4.3.1. Objectif…………………………………………………………. 12
4.3.2. Indication………………………………………………………. 12
4.3.3. Procédure………………………………………………………. 12
II Matériel et méthodes………………………………………...…. 14
1. Cadre…………………………………………………………… 15
1.1. Attributions…………………………………………………….. 15
1.2. Différentes sections de la division du Laboratoire National…… 15
1.2.1. Section de bactériologie………………………………………... 15
1.2.2. Section de parasitologie………………………………………... 16
1.2.3. Section de sérologie……………………………………………. 17
1.2.4. Section de biochimie………………………………………….... 17
1.2.5. Section d’hématologie………………………………………….. 18
2. Matériel………………………………………………………… 18
2.1. Echantillons…………………………………………………….. 18
2.2. Milieux de culture……………………………………………… 18
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 55
2.3. Réactifs et colorants……………………………………………. 19
2.4. Equipement…………………………………………………….. 19
2.5. Autre matériel…………………………………………………... 19
3. Méthodes……………………………………………………….. 20
3.1. Préparation des milieux de culture……………………………... 20
3.2. Prélèvement…………………………………………………….. 20
3.3. Manipulation au laboratoire……………………………………. 21
3.3.1. Traitement des écouvillons…………………………………….. 21
3.3.2. Traitement des bouillons……………………………………….. 21
3.3.2.1. Etat frais………………………………………………………... 21
3.3.2.2. Etat coloré……………………………………………………… 21
3.3.3. Isolement et identification……………………………………… 21
3.3.3.1. Cas des cocci à Gram positif…………………………………… 21
3.3.3.1. a. Recherche de la catalase………………………………………... 22
3.3.3.1. b. Recherche de la DNase………………………………………… 22
3.3.3.1. c. Recherche de la staphylocoagulase libre………………….......... 22
3.3.3.1. d. Sensibilité à la novobiocine 5µg……………………………….. 23
3.3.3.2. Cas des bacilles à Gram négatif………………………………... 23
III Résultats et commentaire………………………………………. 24
1. Résultats………………………………………………………... 25
2. Commentaire…………………………………………………… 36
Conclusion et suggestions……………………………………… 39
Conclusion……………………………………………………... 40
Suggestions…………………………………………………….. 42
Références bibliographiques…………………………………… 44
Annexes………………………………………………………… 47
Annexe 1…………….…………………………………………. 48
Annexe 2……………………………………………………….. 50
Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou
Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 56
Annexe 3……………………………………………………….. 51
Table des matières……………………………………………… 52

Contenu connexe

Tendances

Demande manuscrite
Demande manuscriteDemande manuscrite
Demande manuscrite
Laila Saady
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
jabbouriyassir01
 

Tendances (20)

La lettre administrative
La lettre administrativeLa lettre administrative
La lettre administrative
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
 
Rapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grcRapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grc
 
Soutenance mémoire de fin d'études
Soutenance mémoire de fin d'étudesSoutenance mémoire de fin d'études
Soutenance mémoire de fin d'études
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
 
Demande manuscrite
Demande manuscriteDemande manuscrite
Demande manuscrite
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
 
Projet de fin d'étude Ingénierie de conception en Génie Civil
Projet de fin d'étude Ingénierie de conception en Génie CivilProjet de fin d'étude Ingénierie de conception en Génie Civil
Projet de fin d'étude Ingénierie de conception en Génie Civil
 
Polycopié Electronique de puissance avec Matlab Simulink.pdf
Polycopié Electronique de puissance avec Matlab Simulink.pdfPolycopié Electronique de puissance avec Matlab Simulink.pdf
Polycopié Electronique de puissance avec Matlab Simulink.pdf
 
Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.Exercice de la médecine du travail en Algerie.
Exercice de la médecine du travail en Algerie.
 
Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalièreHygiène hospitalière
Hygiène hospitalière
 
Mémoire powerpoint de MOUSTAPHA Mahamat Hissein à 2ie
Mémoire powerpoint de MOUSTAPHA Mahamat Hissein à 2ie Mémoire powerpoint de MOUSTAPHA Mahamat Hissein à 2ie
Mémoire powerpoint de MOUSTAPHA Mahamat Hissein à 2ie
 
Présentation PFE
Présentation PFEPrésentation PFE
Présentation PFE
 
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceRapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
 
CM L3. Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf
CM L3.  Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdfCM L3.  Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf
CM L3. Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf
 
Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Rapport stage onee-be_2
Rapport stage onee-be_2Rapport stage onee-be_2
Rapport stage onee-be_2
 
Performance systeme de santé
Performance systeme de santéPerformance systeme de santé
Performance systeme de santé
 
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesPlateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
 

Similaire à Memoire sur qualité du lavage des mains

Thèse pierre schoch
Thèse pierre schochThèse pierre schoch
Thèse pierre schoch
Dental Life
 
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
INDRICKABARAABIABAK
 
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
INDRICKABARAABIABAK
 
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
MISSILOUBOUKAKARabbi
 
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
Ismaila Ndour
 
Hypertension artérielle
Hypertension artérielle Hypertension artérielle
Hypertension artérielle
Egn Njeba
 

Similaire à Memoire sur qualité du lavage des mains (20)

These doctorat sylla sur trachinotus teraia
These doctorat sylla sur trachinotus teraiaThese doctorat sylla sur trachinotus teraia
These doctorat sylla sur trachinotus teraia
 
Thèse pierre schoch
Thèse pierre schochThèse pierre schoch
Thèse pierre schoch
 
Memoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erikaMemoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erika
 
Scdpha t 2009_marchal_melanie
Scdpha t 2009_marchal_melanieScdpha t 2009_marchal_melanie
Scdpha t 2009_marchal_melanie
 
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAUX DU LAC MBOLI (DIZA...
 
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
DISTRIBUTION DES ELEMENTS TRACES METALLIQUES DANS LES EAU DU LAC MBOLI (DIZAN...
 
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
Préférence alimentaire par intégration d’informations socio-environnementales...
 
Memoire 249_Namory_MEITE_2014
Memoire 249_Namory_MEITE_2014Memoire 249_Namory_MEITE_2014
Memoire 249_Namory_MEITE_2014
 
Optimisation d'un filtre MEURA 2001 : Maitrise de la durée des étapes et rédu...
Optimisation d'un filtre MEURA 2001 : Maitrise de la durée des étapes et rédu...Optimisation d'un filtre MEURA 2001 : Maitrise de la durée des étapes et rédu...
Optimisation d'un filtre MEURA 2001 : Maitrise de la durée des étapes et rédu...
 
Optimisation d'un filtre Meura 2001 : MAÎTRISE DE LA DURÉE DES ÉTAPES ET RÉDU...
Optimisation d'un filtre Meura 2001 : MAÎTRISE DE LA DURÉE DES ÉTAPES ET RÉDU...Optimisation d'un filtre Meura 2001 : MAÎTRISE DE LA DURÉE DES ÉTAPES ET RÉDU...
Optimisation d'un filtre Meura 2001 : MAÎTRISE DE LA DURÉE DES ÉTAPES ET RÉDU...
 
INFECTION À Chlamydia trachomatis : PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE CHEZ LES FEMMES RE...
INFECTION À Chlamydia trachomatis : PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE CHEZ LES FEMMES RE...INFECTION À Chlamydia trachomatis : PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE CHEZ LES FEMMES RE...
INFECTION À Chlamydia trachomatis : PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE CHEZ LES FEMMES RE...
 
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
 
Mémoire pour l’obtention du Diplôme de Master en Physiologie et Applications
Mémoire pour l’obtention du Diplôme de Master en Physiologie et ApplicationsMémoire pour l’obtention du Diplôme de Master en Physiologie et Applications
Mémoire pour l’obtention du Diplôme de Master en Physiologie et Applications
 
Monografia tomas page de garde-dédicace- remerciements- abreviations et sym...
Monografia tomas   page de garde-dédicace- remerciements- abreviations et sym...Monografia tomas   page de garde-dédicace- remerciements- abreviations et sym...
Monografia tomas page de garde-dédicace- remerciements- abreviations et sym...
 
Influence des coinfections à Plasmodium et Salmonelles sur le profil hématolo...
Influence des coinfections à Plasmodium et Salmonelles sur le profil hématolo...Influence des coinfections à Plasmodium et Salmonelles sur le profil hématolo...
Influence des coinfections à Plasmodium et Salmonelles sur le profil hématolo...
 
these-4601
these-4601these-4601
these-4601
 
2009lyon010
2009lyon0102009lyon010
2009lyon010
 
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
Ndour, 2007. Comparaison de populations de poissons en amont/aval barrage ant...
 
Jean moise
Jean moiseJean moise
Jean moise
 
Hypertension artérielle
Hypertension artérielle Hypertension artérielle
Hypertension artérielle
 

Memoire sur qualité du lavage des mains

  • 1. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 1 REPUBLIQUE DU BENIN ****§**** MINISTERE D’ETAT CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ******§****** UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI (UAC) *******§****** ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI (EPAC) *******§****** DEPARTEMENT DE GENIE DE BIOLOGIE HUMAINE (GBH) ********§******* RAPPORT DE STAGE DE FIN DE FORMATION POUR L’OBTENTION DU DIPLOME DE LICENCE PROFESSIONNELLE ********§******* Option : Analyses Biomédicales Présenté et soutenu par : Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Présidente du jury: Prof Evélyne LOZES Membre 1 : Prof Honoré BANKOLE Membre 2 : Dr Victorien DOUGNON Tutrice de stage Superviseur QUALITE DU LAVAGE DES MAINS CHEZ UN GROUPE D’ECOLIERS A COTONOU. Mme Agnès HOUNWANOU Inspectrice d’action sanitaire A1 Laboratoire Central Ministère de la Santé Prof. Honoré S. BANKOLE Microbiologiste Maître de Conférences des Universités du CAMES EPAC/ UAC Année académique : 2013-2014 7ème promotion
  • 2. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page i REPUBLIQUE DU BENIN ******** MINISTERE D’ETAT CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ******* UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI ******* ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY-CALAVI DIRECTEUR : DIRECTEUR ADJOINT : Prof. Félicien AVLESSI Prof. Clément BONOU CHEF DE DEPARTEMENT : Dr. Julien A.G. SEGBO
  • 3. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page i LISTE DES ENSEIGNANTS DU DEPARTEMENT DE GENIE DE BIOLOGIE HUMAINE
  • 4. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page ii I. ENSEIGNANTS PERMANENTS N° NOMS ET PRENOMS MATIERES ENSEIGNEES 01 Feu ADISSSODA Cyrille Anglais 02 AHOYO Théodora Angèle Microbiologie Générale et Médicale 03 AKPOVI Casimir Physiologie Humaine et Biochimie Métabolique 04 ANAGO Eugénie Biochimie Métabolique 05 ANAGONOU Sylvère Education Physique et Sportive 06 ATCHADE Pascal Parasitologie médicale 07 BANKOLE Honoré Bactériologie Appliquée 08 DOSSOU Cyriaque Techniques d’Expression et Méthodes de Communication 09 HOUNSOSSOU Hubert Biométrie et Anatomie Générale 10 LOKO S. Frédéric Biochimie Clinique 11 LOZES Evelyne Immunologie Générale 12 SECLONDE Hospice Immuno-Hématologie,Transfusion Sanguine et Leadership 13 SEGBO A. G. Julien Biologie Générale et Biologie Moléculaire 14 SENOU Maximin Histologie Appliquée 15 TOPANOU Adolphe Hématologie Générale et médicale 16 YOVO K. S. Paulin Pharmacologie et Toxicologie
  • 5. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page iii II. ENSEIGNANTS VACATAIRES N° Nom et Prénoms Matières enseignées 01 ABLEY Sylvestre Déontologie Médicale 02 ADOMOU Alain Physique 03 AGBANGLA Clément Génétique Moléculaire 04 AGOSSOU Gilles Législation et Droit du Travail 05 AÏKOU Nicolas Biochimie Structurale 06 AKOGBETO Martin Entomologie Médicale 07 BINAZON Claude César Soins Infirmiers et Phlébotomie 08 DARBOUX Raphaël Histologie Spéciale 09 DESSOUASSI Noël Biophysique 10 DOUGNON T. Victorien Méthodologie de Recherche 11 DOSSEVI Lordson Techniques Instrumentales 12 FOURN Léonard Santé Publique 13 HOUNNON Hyppolite Mathématiques 14 MASLOKONON Vincent Histologie Générale 15 SENOU Maximin Histologie Spéciale
  • 6. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page iv Arnaud C. DEDICACE Kabirou S.
  • 7. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page v A l’Eternel DIEU Tout-Puissant Tu as veillé sur nous depuis le début de cette formation. Pour tes bienfaits, tes bénédictions et ta protection, que la grâce te soit rendue.
  • 8. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page vi REMERCIEMENTS
  • 9. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page vii  Au Professeur Frédéric LOKO pour nous avoir permis d’effectuer notre stage au Laboratoire National de Santé Publique.  Au Professeur Honoré S. BANKOLE notre superviseur ! Votre sens du travail bien fait et votre rigueur ont permis la réalisation de ce travail. Malgré vos multiples occupations, vous avez été toujours présent et disponible. Par vos conseils et votre sens de la discipline, vous avez été, pour nous, comme un père. Puisse l’Eternel vous accorder longévité et prospérité afin que les générations futures bénéficient aussi de vos connaissances.  A Mme Agnès HOUNWANOU, plus qu’une tutrice vous avez été pour nous une mère de par votre soutien, vos analyses, vos sages conseils et votre attention à notre égard. Vous avez su nous faire bénéficier de vos expériences et de votre savoir-faire. Que le Seigneur vous comble de sa grâce.  A M. Emmanuel DJOSSOU et M. François HOUNSOU, pour votre soutien, vos sages conseils et les efforts consentis pour la réalisation de ce travail, nous vous remercions infiniment.  A tout le personnel du Service des Explorations Diagnostiques (SED), pour votre disponibilité, votre soutien, vos multiples conseils ;  A tous nos camarades de promotion, en souvenir des moments de joies et de peines vécus ensemble. Courage et persévérance.  Au Dr. Victorien T. DOUGNON, malgré que vous soyez très occupé, vous avez porté une attention particulière à notre travail.  Aux enseignants de l’EPAC, en particulier ceux du département de Génie de Biologie Humaine, recevez ici le témoignage de notre profonde gratitude. Arnaud et Kabirou
  • 10. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page viii  A mon père Gaston CHIGBLO Dans l’amour et la rigueur, vous m’avez donné le goût du travail bien fait. Recevez ce travail en signe de ma profonde reconnaissance. Puisse Dieu vous accorder la longévité afin que vous puissiez jouir les fruits de vos efforts.  A ma mère Agathe EKE KOUKOU Trouvez ici la concrétisation de vos vœux. Que Dieu vous accorde une longue vie pour jouir pleinement des fruits de vos efforts.  A mes frères et ma sœur Votre amour fraternel m’a toujours réconforté. Recevez toute ma reconnaissance. Voyez en ce travail, un exemple à suivre. Que Dieu nous unisse davantage et fasse de nous des élites.  A mes oncles, mes tantes, mes cousins et mes cousines Pour vos soutiens, vos aides financiers, vos conseils et votre sympathie. Recevez tous ma gratitude et mon affection.  A Clarice AFFO qui m’a toujours soutenu. Que Dieu nous unisse davantage.  A mon doyen Kabirou SOUMAÏLA avec qui ce travail a été réalisé.  A tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce travail. Merci infiniment ! Arnaud
  • 11. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page ix  A mon feu père Soumaïla ISSIAKA et ma feue mère Salimatou OSSENI Que la terre vous soit légère.  A mes frères Kassoumou, Mouinou, Moumouni, Koudous, et mes sœurs Sophiath et Alimatou Votre amour fraternel m’a toujours réconforté. Recevez toute ma reconnaissance. Que Dieu nous unisse davantage et fasse de nous des élites.  A mes oncles, mes tantes, mes cousins, mes cousines, mes beaux-frères, mes belles-sœurs, ma belle-mère, mes neveux et mes nièces Pour m’avoir soutenu par vos multiples conseils et votre sympathie. Recevez tous ma gratitude et mon affection.  A ma très chère épouse Amina ABASS Pour ton amour et ta présence, reçois ici ma sincère gratitude.  A Arnaud CHIGBLO Merci infiniment à toi, cher petit frère ! Que le Seigneur te soutienne.  A Ganiou SANNI, pour tout le soutien et le réconfort que tu m’as toujours apportés. Merci !  A tous les amis, recevez ici le fruit de nos efforts.  A tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont aidé de quelque manière que ce soit. Kabirou
  • 12. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page x HOMMAGES
  • 13. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xi A son excellence le Président du jury C’est un honneur pour nous que vous acceptiez de présider le jury de notre soutenance. Veuillez recevoir nos hommages respectueux. Aux honorables membres du jury Pour avoir accepté de siéger dans ce jury et de juger ce travail. Nos hommages à vous. Vos remarques et suggestions contribueront à l’amélioration de ce travail.
  • 14. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xii LISTE DES ABREVIATIONS
  • 15. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xiii ADN : Acide désoxyribonucléique NaCl : Chlorure de sodium °C : degré Celsius cm : Centimètre DNase : Désoxyribonucléase EMB : Eosine Bleu de Méthylène BCC : Bouillon Cœur-Cervelle g : Gramme L : Litre µ : Micron ml : Millilitre % : Pourcentage qsp : Quantité suffisante pour pH : Potentiel Hydrogène h : heure N : Négatif P : Positif
  • 16. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xiv LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES
  • 17. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xv I. LISTE DES TABLEAUX Tableau I : Répartition des écoliers selon le sexe………………….. 26 Tableau II : Répartition des écoliers selon l’âge....…….…………….. 27 Tableau III : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram.……………………………………………………. 28 Tableau IV : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe….. 29 Tableau V : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces bactériennes identifiées et des mains…………. 30 Tableau VI : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des mains…………………………………….… 31 Tableau VII : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram ………..................................................................... 32 Tableau VIII : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe ..... 33 Tableau IX : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces bactériennes identifiées et des mains ……….... 34 Tableau X : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des mains............................................................. 35
  • 18. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xvi II. LISTE DE FIGURE Figure : Organigramme de la section de bactériologie………………………...16
  • 19. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xvii RESUME
  • 20. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xviii RESUME Le lavage des mains constitue l’un des moyens de lutte contre les maladies infectieuses. Pour être efficace, il doit se faire selon une technique appropriée. La présente étude a eu pour objectif d’évaluer la qualité de lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou. A cet effet, 128 échantillons obtenus par écouvillonnage des mains de 32 écoliers avant et après lavage de mains non guidé, ont été acheminés au laboratoire pour identifier les éventuelles espèces bactériennes présentes. Au terme de l’étude, les résultats ont montré que le lavage des mains n’avait eu aucun impact sur les charges bactériennes portées par les mains de plus de 87% des écoliers. Mots-clés: Evaluation, qualité, lavage des mains et écoliers. ABSTRACT The washing of the hands constitutes one of the struggle means against the infectious illnesses. To be efficient, it must be made itself according to a suitable technique. The present survey had for objective to value the quality of washing of the hands at a group of schoolchildren in Cotonou. For that, 128 samples gotten by swabbing of the hands of 32 schoolchildren before and after washing of no guided hands have been routed to the laboratory to identify the possible present bacterial species. To the term of the survey, the results showed that the washing of the hands had not had any impact on the bacterial loads carried by the hands of more than 87% of the schoolchildren. Keywords: Assessment, quality, washing of the hands and schoolchildren.
  • 21. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xix SOMMAIRE
  • 22. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page xx INTRODUCTION …………………………………………................................1 I SYNTHESE BIBLIOGRAPHIQUE……………………………………...4 1. APERCU GENERAL SUR L’HYGIENE………………………………5 2. HYGIENE DES MAINS………………………………………………...6 3. PREALABLES POUR L’HYGIENE DES MAINS…………………….9 4. PROCEDURES ET INDICATIONS DU LAVAGE DES MAINS……10 II MATERIEL ET METHODES…………………………………………..14 1. CADRE ………………………………………………………………..15 2. MATERIEL ……………………………………………………………18 3. METHODES …………………………………………………………..20 III RESULTATS ET COMMENTAIRE………………………………...…24 1. RESULTATS…………………………………………………………..25 2. COMMENTAIRE……………………………………………………...36 CONCLUSION ET SUGGESTIONS………………………………………….39 CONCLUSION………………………………………………………………...40 SUGGESTIONS………………………………………………………………..42 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES………………………………………44
  • 23. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 1 INTRODUCTION
  • 24. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 2 L’hygiène est un élément essentiel de la mission de la santé publique visant à réduire la transmission et les conséquences de la maladie [7]. Le déclin marqué des décès causés par des maladies infectieuses observé dans les pays riches au cours du dernier siècle n’aurait pu se réaliser sans d’importants progrès en hygiène et surtout en hygiène des mains [7, 12]. En effet, les mains représentent l’outil le plus souvent utilisé par les Hommes et sont en contact permanent avec l’environnement, qui renferme des bactéries, des virus mais aussi des éléments toxiques. Au nombre des maladies infectieuses contractées par l’intermédiaire des mains, les maladies diarrhéiques occupent une place de choix. Les enfants payent un lourd tribut [1]. Selon l’OMS, environ 3,5 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde des suites de maladies diarrhéiques et de pneumonie [11]. Aujourd’hui au Bénin, de nombreuses séances de sensibilisations sont organisées à l’endroit des populations sur la technique et l’importance du lavage des mains. Le lavage correct des mains constitue alors l’un des moyens les plus efficaces de prévention contre les maladies infectieuses [7, 12, 4]. C’est la raison pour laquelle depuis plusieurs jours, des séances de sensibilisation sur la technique du lavage des mains sont multipliées à l’endroit des populations béninoises. Le présent travail s’est alors donné comme objectif général d’évaluer la qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers. Spécifiquement, il s’agit de :  Ecouvillonner les mains chez un groupe d’écoliers avant et après le lavage des mains ;
  • 25. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 3  Identifier les différents germes présents dans les prélèvements obtenus par écouvillonnage ;  Comparer les résultats obtenus avant le lavage des mains à ceux obtenus après. Le présent document comporte dans sa première partie une synthèse bibliographique sur le lavage des mains. La deuxième partie prend en compte la méthodologie suivie. Enfin, les résultats suivis du commentaire sont exposés dans la dernière partie.
  • 26. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 4 PREMIERE PARTIE SYNTHESE BIBLIOGRAPHIQUE
  • 27. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 5 1. APERÇU GENERAL SUR L’HYGIENE Etymologiquement le terme hygiène vient du mot grec « hygienon » qui signifie santé [13]. Selon le dictionnaire Robert : « c’est l’ensemble des principes et des pratiques tendant à préserver et à améliorer la santé ». Le manque d’hygiène est incontestablement le principal coupable de l’incrimination de nos aliments, de nos milieux de vie, de nos propres corps comme réservoir de toute sorte de maladie. Donc, pour parler d’hygiène des mains nous devrons impérativement passer sur l’hygiène dans ses autres branches qui sont entre autres : l’hygiène corporelle, l’hygiène alimentaire et plus particulièrement l’hygiène hospitalière. 1.1. HYGIENE CORPORELLE La peau est le siège d’un écosystème microbien riche et varié qui joue un rôle essentiel dans l’équilibre de l’organisme. Les zones sèches de la peau sont peu colonisées par les microbes contrairement aux zones humides. Une bonne hygiène corporelle permet d’éviter la propagation de ces germes vers des individus surtout de groupes sensibles (bébés, femmes enceintes, personnes âgées) ou vers des personnes déjà affectées par une maladie. La douche quotidienne pour tous doit devenir alors une réalité. Une bonne hygiène buccale limitera la contamination aéroportée de l’entourage par le biais de la toux et des éternuements [14]. 1.2. HYGIENE ALIMENTAIRE La plupart des études réalisées en ce sens estiment que la moitié des intoxications alimentaires domestiques sont dues à des mauvaises pratiques d’hygiène. Donc une meilleure connaissance et le respect strict des règles d’hygiène auraient un impact significatif sur l’incidence des intoxications alimentaires [3].
  • 28. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 6 1.3. HYGIENE HOSPITALIERE [7, 12] Du point de vue médical, l’hygiène est l’ensemble des moyens et pratiques visant à améliorer et à assurer le bien être physique et mental de l’individu et à faciliter son adaptation harmonieuse avec le milieu ambiant. Donc l’hygiène hospitalière va s’attacher à harmoniser les rapports entre l’homme malade et l’hôpital. De ce fait, on peut dire que : l’hygiène hospitalière est avant tout une politique visant à prévenir et contrôler les infections hospitalières grâce à :  Des mesures et techniques évitant l’apparition et la transmission des micro-organismes pathogènes.  Un ensemble d’actions intéressant la propreté, la salubrité, le choix des produits et de matériel, la dispensation des soins, le circuit de la chaîne alimentaire.  Des comportements individuels et collectifs. 2. HYGIENE DES MAINS 2.1. Historique En 1795, Alexander Gordon, accoucheur et chirurgien naval, avance que la fièvre puerpérale était probablement transmise d’une patiente à l’autre par les sages femmes et les médecins [8]. Oliver Wendell Holmes établit le premier que les mains des soignants jouaient un rôle dans la transmission de la fièvre puerpérale [8, 9]. Après la mort de l’anatomiste Kolletchka des suites d’une piqûre « cadavérique » en 1861, le médecin obstétricien Hongrois Phillipe Ignaz Semmelweis affirme que « ce sont les doigts des étudiants souillés au cours des récentes dissections qui vont porter les fatales particules cadavériques dans les organes génitaux des femmes enceintes et surtout au niveau du col utérin causant la fièvre puerpérale» et il dit « Désodorisez les mains, tout le problème est là ».
  • 29. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 7 Il fait laver les mains des étudiants en médecine avec une solution de chlorure de chaux à 4 % et la mortalité puerpérale devient presque nulle [8, 17, 16]. En 1967, à l’occasion des entretiens de Bichat, le professeur Viliam évoque la nécessité de création de structure de surveillance et de réflexion sur les infections nosocomiales, il étendit le concept du lavage des mains aux protections vestimentaires, essuie main, serpillière et circuit du linge salle qui font partie des bases élémentaires de l’hygiène hospitalière [14]. L’hygiène des mains reste jusqu’à preuve de contraire le déterminant emblématique de la lutte contre les infections nosocomiales. Elle est une exigence de respect, de qualité des soins et de sécurité pour le malade. 2.2. Ecosystème de la peau 2.2.1. Caractères physico-chimiques Les caractères physico-chimiques observés au niveau de la surface de la peau vont influencer l’équilibre écologique cutané. Il s’agit de la desquamation de la peau (10000 squames/minute en activité normale soit une baisse du nombre de germes sur la peau mais une augmentation des bactéries dans l’environnement), de la température de la peau qui varie entre 30 à 35°C, du pH de la peau normalement acide (entre 5 et 6) et de son humidité provenant de la sécrétion de sueur [3]. 2.2.2. Barrières Le revêtement cutané préserve l’organisme des agressions externes. C’est une barrière naturelle tant mécanique que chimique qui s’oppose à la pénétration de substances exogènes comme le passage de microorganismes ou celui des molécules. L’épiderme porte des follicules pileux et les glandes sébacées, siège d’une prolifération importante de microorganismes. Il est la seule partie du corps qui puisse vivre exposée à l’air sans s’infecter spontanément à condition qu’il soit intact.
  • 30. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 8 2.2.3. Flore cutanée L’écosystème cutané comprend deux flores : la flore résidente et la flore transitoire. 2.2.3.1. Flore résidente Installée de façon prolongée voire permanente, la flore résidente regroupe des germes commensaux se situant au niveau des couches superficielles et profondes, où elle trouve tous les éléments nécessaires à son métabolisme. Elle est composée de bactéries aérobies principalement de cocci à Gram positif (Staphylococcus epidermidis, corynébactéries principalement Propionibacterium acnes, Micrococcus species), et de champignon (pityrosporum). Elle a un rôle de barrière car elle s’oppose à l’implantation d’autres espèces potentiellement pathogènes. Elle est difficile à éliminer et se reconstitue en 4 à 6 heures après un lavage chirurgical des mains. Cette flore bactérienne varie quotidiennement et quantitativement d’un site à un autre chez un même individu ainsi que d’un individu à un autre et est renouvelée régulièrement. Elle a une faible virulence. Toutefois un geste invasif peut la modifier et induire un processus infectieux [7, 8, 16, 15]. 2.2.3.2. Flore transitoire ou superficielle Est composée le plus souvent de bactéries saprophytes issues de l’environnement (eau, plantes, animaux). Elle peut être aussi composée de bactéries pathogènes ou commensales provenant de certains sites du corps favorables à la croissance microbienne (périnée, creux axillaire, nez, bouche, pharynx) et surtout du tube digestif (colon). Elle varie dans la journée selon les activités et en fonction des variations de l’environnement extérieur et reflète l’écosystème microbien hospitalier comme notamment les bactéries multirésistantes.
  • 31. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 9 Il s’agit entre autres des entérobactéries (Klebsiella, E. coli, etc.), de Pseudomonas, de bactéries à Gram positif (comme différents cocci en particulier Staphylococcus aureus, Streptococcus) et Candida albicans [7, 8, 16, 15]. 2.2.4. La transmission manuportée Les mains représentent l’outil le plus souvent utilisé par les Hommes. Elles servent notamment à préparer les repas et manger. Elles nous permettent de nous occuper des autres en occurrence les enfants pour les parents et les malades pour le personnel soignant. Les mains étant tendues vers les malades et soucieuses de leur porter les remèdes, peuvent lui transmettre d’autres maladies ou intoxications si elles sont porteuses de germes. Selon les études 70 à 90% des infections nosocomiales sont dues à une transmission manuportée de bactéries. Elles sont transmises d’un malade à un autre par contact direct entre patients, entre patients et soignants ou indirect notamment par l’intermédiaire de dispositifs médicaux ou de matériel de soin. Donc l’impact de l’hygiène des mains sur la réduction du taux des infections nosocomiales est incontournable [6, 16]. 3. PREALABLES POUR L’HYGIENE DES MAINS [7, 12] 3.1. Produits et matériel  Eau potable  Lavabo avec robinet à commande non manuelle (à défaut robinet à commande manuelle à col long)  Savon liquide antiseptique avec distributeur (à défaut on peut utiliser le savon antiseptique ou ordinaire en barre à conserver sur un support laissant goutter l’eau)  Distributeur d’essuie-mains à usage unique (à défaut on peut utiliser une serviette individuelle propre)  Brosse de préférence souple pour nettoyer les ongles.
  • 32. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 10 3.2. Règles de base  Ongles courts et non artificiels et sans vernis à ongle.  Blouses à manches courtes ou dénuder les mains et avant-bras si la blouse à des manches longues.  Oter les bijoux (bagues, bracelet et montre) et même alliance. 4. PROCEDURES ET INDICATIONS DU LAVAGE DES MAINS [2, 7, 12, 17, 16, 18, 10] Il existe trois types de lavage des mains : 4.1. Lavage simple des mains 4.1.1. Objectif Enlever les souillures et les squames de la main et réduire sa flore transitoire. 4.1.2. Indication o Avant la prise de service et au départ du service o Après être allé aux toilettes o Après s’être mouché ou peigné ou après avoir toussé ou éternué o Avant et après l’acte de manger ou de faire manger (enfant ou malade) o Avant et après l’acte de fumer o Avant et après un soin de nursing à un malade. 4.1.3. Procédure  Se mouiller les mains jusqu’aux poignets avec de l’eau courante ;  étaler le savon ordinaire sur les mains jusqu’aux poignets puis masser au moins pendant 30 secondes en insistant sur les paumes, le dos des mains et les espaces interdigitaux ;  rincer abondamment les mains jusqu’aux poignets aussi longtemps qu’elles ont été savonnées ;
  • 33. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 11  sécher les mains et poignets par tamponnement avec un essuie-main à usage unique ;  fermer le robinet avec l’essuie-main utilisé ;  jeter l’essuie-main dans une poubelle sans la toucher. 4.2. Lavage hygiénique des mains ou antiseptique des mains 4.2.1. Objectif Enlever les souillures et les squames et réduire la flore transitoire (plus efficace que le lavage simple des mains). 4.2.2. Indication o Avant la prise de service en unité de réanimation ou en néonatologie o Avant et après chaque soin à un malade o Avant tout geste invasif (cathétérisme, sondage urinaire) o Avant toutes techniques aseptiques (préparation d’injection, de ponction lombaire, de pansement) o Après tout geste sale ou septique o Avant manipulation de tout matériel stérile o Après manipulation de tout matériel souillé ou contaminé (bassin, urinoir, crachoir) o Après contact avec un liquide biologique o Avant et après tout contact avec un patient en isolement o En cas de période d’épidémie dans un service. 4.2.3. Procédure  Se mouiller les mains jusqu’aux poignets avec de l’eau courante ;  étaler le savon antiseptique sur les mains jusqu’aux poignets puis savonner pendant 1min au minimum en insistant sur les paumes, le dos des mains et les espaces interdigitaux ;  rincer abondamment les parties savonnées et s’assurer qu’elles ne portent plus de savon ;
  • 34. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 12  sécher les mains et poignets par tamponnement avec un essuie-main à usage unique ;  fermer le robinet avec l’essuie-main utilisé ;  jeter l’essuie-main dans une poubelle sans le toucher avec les mains. NB : la procédure est la même pour le lavage simple des mains hormis l’utilisation de savon antiseptique et la durée de lavage qui est plus longue pour le lavage hygiénique. 4.3. Lavage chirurgical des mains 4.3.1. Objectif Réduire la flore résidente et éliminer totalement la flore transitoire. 4.3.2. Indication o Avant tout acte chirurgical, obstétrical ou en radiologie interventionnelle o Avant tout acte à haut risque infectieux pour le malade nécessitant une asepsie type chirurgical (pose de dispositif médical, de cathéter central, site d’implant) o Entre 2 interventions chirurgicales de courte durée et de classe de contamination différente o Entre 2 temps au cours d’une intervention lors du changement de gants. 4.3.3. Procédure  Se mouiller les mains, les poignets et les avant-bras avec de l’eau courante ;  masser les mains jusqu’aux avant-bras avec un savon antiseptique pendant au moins 1minute en insistant sur les espaces interdigitaux ;  rincer abondamment du bout des doigts vers les avant-bras en faisant des mouvements circulaires ;  mouiller une brosse stérile et mettre du savon antiseptique sur la brosse ;  brosser les ongles uniquement pendant au moins 30 secondes ;  rincer abondamment en faisant des mouvements circulaires ;
  • 35. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 13  remettre une dose de savon antiseptique dans chaque paume et savonner chaque espace interdigital, chaque doigt, chaque main et avant-bras (1minute pour chaque main et 30 secondes pour chaque avant-bras) ;  Rincer soigneusement du bout des doigts vers les avant-bras par des mouvements circulaires et en les maintenant au-dessus des coudes ;  Sécher avec un essuie-main stérile en allant du bout des doigts vers les coudes, un pour chacune des mains. NB : le brossage concerne uniquement les ongles. Les mains et les avant-bras n’en sont pas concernés pour ne pas laisser des solutions de continuités cutanées à ces niveaux.
  • 36. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 14 DEUXIEME PARTIE MATERIEL ET METHODES
  • 37. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 15 1. CADRE Notre stage s’est déroulé du 02 juin au 05 septembre 2014 au Laboratoire Central du Service des Explorations Diagnostiques au Ministère de la Santé à Akpakpa. 1.1. Attributions Le Service des Explorations Diagnostiques est chargé de :  développer et pratiquer les méthodes d’analyses biologiques dans un but de diagnostic et de recherche ;  organiser et mettre en œuvre toutes les enquêtes de surveillance épidémiologique des maladies en général et des maladies transmissibles en particulier ;  pratiquer toutes les analyses de santé publique (hygiène et environnement) en collaboration avec les structures concernées ;  assurer l’organisation des stages pratiques des élèves et étudiants en provenance des structures agréées de formation, ainsi que le recyclage et la formation en cours d’emploi des techniciens de laboratoire d’analyses biomédicales ;  étudier et faire appliquer la règlementation sur les conditions d’ouverture et de fonctionnement des laboratoires d’analyses biomédicales publics et privés ;  organiser et participer aux analyses de santé publique (eaux, air, aliments) et aux investigations toxicologiques diverses. 1.2. Différentes sections de la division du laboratoire central Le laboratoire central comprend les sections de Bactériologie, de Parasitologie, de Sérologie, de Biochimie et d’Hématologie. 1.2.1. Section de Bactériologie Elle a pour rôle d’assurer le contrôle et la surveillance des maladies à potentiel épidémique. Outre cette activité, les examens suivants y sont réalisés :  examen cytobactériologique des urines ;
  • 38. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 16  examen cytobactériologique des sécrétions cervico-vaginales ;  examen cytobactériologique des sécrétions urétrales ;  examen cytobactériologique des pus et sérosités ;  spermogramme ;  spermoculture ;  coproculture. Figure : Organigramme de la section de bactériologie. 1.2.2. Section de parasitologie Les examens suivants y sont pratiqués  coprologie parasitaire complète ;  recherche d’amibes, kystes, œufs et parasites ;  analyse de la goutte épaisse et réalisation de la densité parasitaire ;  recherche des œufs de bilharzie vésicale ;  recherche de filaires ;  test biologique de grossesse. Chef de Section de Bactériologie Responsable Matériel et réactifs Responsable Manipulations et contrôle de qualité Responsable Préparation des milieux et stérilisation Responsable Biosécurité et gestion des déchets Responsable Entretien
  • 39. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 17 1.2.3. Section de sérologie Elle s’occupe, comme la section de bactériologie, du contrôle et de la surveillance des maladies à potentiel épidémique. De plus les examens suivants y sont réalisés :  sérodiagnostic de Widal ;  sérodiagnostic de la syphilis ;  sérodiagnostic de la rubéole ;  sérodiagnostic de la chlamydiose ;  sérodiagnostic de la toxoplasmose ;  dosage des anticorps antistreptolysine O ;  recherche de l’antigène du virus de l’hépatite B ;  recherche de l’anticorps du virus de l’hépatite C. 1.2.4. Section de biochimie Les paramètres suivants y sont dosés :  Glycémie  Urémie  Créatininémie  Uricémie  Triglycérides  Cholestérol total-HDL-LDL  Bilirubine totale et directe  Phosphatase alcaline  Gamma GT  Protidémie  Transaminases (ASAT, ALAT)  Phosphatase acide  Amylasémie  Calcémie
  • 40. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 18  Magnésémie  Phosphorémie En plus de ces paramètres, l’électrophorèse de l’hémoglobine y est aussi effectuée. 1.2.5. Section d’Hématologie C’est la section dans laquelle s’effectue les analyses comme :  Numération formule sanguine  Vitesse de sédimentation  Numération des réticulocytes  Temps de saignement  Temps de coagulation  Groupage sanguin ABO et facteur Rhésus  Test d’Emmel. 2. MATERIEL 2.1. Echantillons Les échantillons proviennent de l’écouvillonnage des mains de 32 écoliers. 2.2. Milieux de culture  Bouillon cœur-cervelle  Gélose EMB  Gélose de Chapman  Gélose de Cled  Gélose BEA  Gélose DNase  Gélose au sang frais de mouton à 5%  Galerie de Leminor.
  • 41. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 19 2.3. Réactifs et colorants - Violet de Gentiane - Lugol - Alcool à 90° - Acide chlorhydrique à 10% - Fuchsine à 10% - Eau physiologique - Eau oxygénée - Réactif de Kovack’s - Plasma lyophilisé de lapin 2.4. Equipement o Incubateur o Autoclave o Réfrigérateur o Microscope électrique o Centrifugeuse o Etuve à 37°C o Balance de précision. 2.5. Autre matériel o Gants stériles o Eau de javel o Ecouvillons stériles o Boîtes de Pétri à usage unique o Tubes à hémolyse stérile o Pipettes Pasteur stériles o Eprouvettes o Lame et lamelle o Anse de platine o Brûleur à gaz muni d’un bec Bunsen
  • 42. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 20 o Portoir o Râtelier o Jarre d’anaérobiose o Papier buvard 3. METHODES 3.1. Préparation des milieux de culture Les milieux de culture utilisés ont été préparés suivant les consignes des fabricants (annexe 1). 3.2. Prélèvement Le prélèvement a été fait par écouvillonnage au niveau des deux mains pour chaque écolier. Il a été réalisé avant et juste après lavage des mains.  Technique  Rassembler le matériel essentiel ;  disposer d’un écouvillon préalablement humidifié à l’eau physiologique stérile ;  sortir l’écouvillon de son étui ;  passer l’écouvillon humidifié sur toute la surface de la paume des mains en insistant sur les espaces interdigitaux et sur les ongles avant le lavage des mains ;  remettre l’écouvillon dans l’étui et fermer ;  numéroter l’écouvillon ;  demander aux écoliers de se laver les mains comme d’habitude ;  refaire le prélèvement juste après le lavage des mains. Un écouvillon a été utilisé pour chacune des mains d’un écolier.
  • 43. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 21 Tous les échantillons obtenus ont été acheminés au Laboratoire Central pour analyse. 3.3. Manipulations au Laboratoire 3.3.1. Traitement des écouvillons Chacun des écouvillons a été imprimé dans 2 ml de bouillon cœur- cervelle afin d’y décharger son contenu. Tous les bouillons ainsi obtenus ont été incubés à l’étuve à 37°C pendant 24 heures. 3.3.2. Traitement des bouillons Chacun des bouillons a fait l’objet d’un examen à l’état frais et après coloration de Gram. 3.3.2.1. Etat frais Une goutte de bouillon après agitation a été déposée sur une lame porte objet propre puis recouverte d’une lamelle. L’observation a été réalisée au microscope à l’objectif X40. 3.3.2.2. Etat coloré Un frottis réalisé à partir du bouillon a été coloré au Gram et observé à l’objectif X100 à l’immersion (voir annexe 2). L’état coloré a permis d’apprécier la morphologie des bactéries, leur regroupement et surtout leur Gram. Deux cas de figures ont été observés : les cocci à Gram positif et les bacilles à Gram négatif. 3.3.3. Isolement et identification 3.3.3.1. Cas des cocci à Gram positif Ont été ensemencées la gélose de Cled, la gélose de Chapman, la gélose BEA et la gélose au sang frais de mouton à 5%. Après culture, les tests ont été réalisés :
  • 44. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 22 a) Recherche de la catalase  Technique  Déposer une goutte d’eau oxygénée sur une lame propre ;  prélever à l’aide d’une anse de platine stérile une colonie bactérienne et émulsionner dans l’eau oxygénée.  Lecture La réaction positive se traduit par une effervescence. b) Recherche de la DNase  Technique  Ensemencer par stries longitudinales d’environ 3cm la gélose DNase à l’aide d’une anse de platine chargée de la colonie de staphylocoque sélectionné ;  incuber à l’étuve à 37°C pendant 24 heures.  Lecture Elle se fait après 18 à 24 heures d’incubation et consiste à inonder la gélose DNase avec une solution d’acide chlorhydrique à 10%. La présence d’une zone claire autour des stries traduit la présence de DNase. c) Recherche de la staphylocoagulase libre  Technique  Prélever dans un tube à hémolyse 0,5ml du bouillon de 24 heures de la souche à étudier ;  ajouter 0,5ml de solution de plasma lyophilisé de lapin.  Lecture La lecture a été faite toutes les 2 heures pendant les 6 premières heures et 24 heures après. En cas de présence de coagulum dans le tube, la bactérie produit la staphylocoagulase libre. Dans le cas contraire, la recherche de la staphylocoagulase libre est négative.
  • 45. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 23 d) Sensibilité à la novobiocine 5µg  Technique  Ensemencer par inondation la plaque de gélose de Mueller Hinton ;  incuber à 37°C pendant 15 min ;  appliquer aseptiquement un disque de novobiocine 5µg sur la surface de la gélose ensemencée ;  appuyer légèrement pour assurer un contact total avec le milieu ;  incuber à 37°C pendant 24h.  Lecture Un diamètre de la zone d’inhibition supérieur ou égale à 16mm traduit une sensibilité vis-à-vis de la novobiocine 5µg. Seul Staphylococcus aureus est sensible à la novobiocine 5µg. 3.3.3.2. Cas des bacilles à Gram négatif Nous avons procédé à l’ensemencement de la gélose EMB et à l’incubation à 37°C à l’étuve pendant 24 heures. Après culture, un Gram contrôle à été effectué par la suite. Enfin la galerie de Leminor a été ensemencée et incubée à l’étuve à 37°C pendant 24 heures. Cette galerie est constituée d’urée-indole, de la gélose Kligler-Hajna, de la gélose mannitol-mobilité et de la gélose Citrate de Simmons. La même méthode a été adoptée lors des deux phases (avant et après lavage des mains).
  • 46. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 24 TROISIEME PARTIE RESULTATS ET COMMENTAIRE
  • 47. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 25 1.RESULTATS
  • 48. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 26 1.1. Répartition des écoliers selon le sexe Tableau I : Répartition des écoliers selon le sexe Sexe Effectif % Masculin 14 43,7 Féminin 18 56,3 Total 32 100,0 Les filles représentent 56,3% de la population d’étude.
  • 49. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 27 1.2. Répartition des écoliers selon l’âge Tableau II : Répartition des écoliers selon l’âge Tranche d’âge (en année) Effectif % [0 ; 5[ 1 3,1 [5 ; 10[ 18 56,3 [10 ; 15[ 13 40,6 Total 32 100,0 Plus de la moitié des écoliers a un âge compris entre 5 et 10 ans.
  • 50. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 28 1.3. Avant lavage des mains Tableau III : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram Gram Echantillons MG MD n = 32 n = 32 Cocci Gram + 3 (9,4%) 2 (6,3%) Bacilles Gram - 0 (0,0%) 0 (0,0%) Cocci Gram + / bacilles Gram- Total 29 (90,6%) 32 (100,0%) 30 (93,7%) 32 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite n = effectif Plus de 90% des mains droites comme des mains gauches portent à la fois des cocci Gram positif et des bacilles Gram négatif.
  • 51. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 29 Tableau IV : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe Gram Masculin Féminin MG n=14 MD n=14 MG n=18 MD n= 18 Cocci Gram + 1 (7,1%) 1 (7,1%) 2 (11,1%) 1 (5,6%) Bacille Gram - 0 (0,0%) 0 (0,0%) 0 (0,0%) 0 (0,0%) Cocci Gram + / bacilles Gram- Total 13 (92,9%) 14 (100,0%) 13 (92,9%) 14 (100,0%) 16 (88,9%) 18 (100,0%) 17 (94,4%) 18 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite n = effectif La plupart des écoliers avaient les mains chargées de cocci à Gram positif et de bacilles à Gram négatif. Tous les deux sexes sont concernés.
  • 52. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 30 Tableau V : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces bactériennes identifiées et des mains. Nombre d’espèces bactériennes Echantillons MG n = 32 MD n = 32 0 0 (0,0%) 0 (0,0%) 1 3 (9,4%) 2 (6,2%) 2 17 (53,1%) 19 (59,4%) >2 12 (37,5%) 11 (93,8%) Total 32 (100,0%) 32 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite n = effectif Plus de la moitié des échantillons (soient 53,1% des mains gauches et 59,4% des mains droites) ont deux espèces bactériennes.
  • 53. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 31 Tableau VI : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des mains. Germes identifiés Nombre de souches Total MG MD S. aureus 32 (21,8%) 32 (21,8%) 64 (43,6%) Streptocoque D 2 (1,4%) 6 (4,1%) 8 (5,5%) Enterococcus spp 2 (1,4%) 1 (0,6%) 3 (2,0%) E. coli 20 (13,6%) 17 (11,6%) 37 (25,2%) K. pneumoniae 14 (9,5%) 15 (10,2%) 29 (19,7%) P. aeruginosa 3 (2,0%) 3 (2,0%) 6 (4,0%) Total 73 (49,7%) 74 (50,3%) 147 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite Un total de six espèces bactériennes ont été isolées et identifiées. Au nombre de celles-ci Staphylococcus aureus vient en tête (43,6%) suivi de Escherichia coli (25,2%) et de Klebsiella pneumoniae (19,7%).
  • 54. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 32 1.4. Après lavage des mains Tableau VII : Répartition des échantillons en fonction des résultats au Gram Gram Echantillons MG MD n = 32 n = 32 Cocci Gram + 17 (53,1%) 13 (40,6%) Bacilles Gram - 0 (0,0%) 1 (3,1%) Cocci Gram + / bacilles Gram- 11 (34,4%) 15 (46,9%) Absence de germes 4 (12,5%) 3 (9,4%) Total 32 (100,0%) 32 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite n = effectif Sur les 32 écoliers, après lavage des mains seuls 12,5% (4/32) et 9,4% (3/32) ont eu leurs charges bactériennes diminuées respectivement dans la main gauche et dans la main droite.
  • 55. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 33 Tableau VIII : Répartition des résultats au Gram en fonction du sexe Gram Masculin Féminin MG n=14 MD n=14 MG n=18 MD n= 18 Cocci Gram + 8 (57,1%) 7 (50,0%) 9 (50,0%) 6 (33,3%) Bacille Gram - 0 (0,0%) 0 (0,0%) 0 (0,0%) 1 (5,6%) Cocci Gram + / bacilles Gram- Absence de germes 4 (28,6%) 2 (14,3%) 6 (42,9%) 1 (7,1%) 7 (38,9%) 2 (11,1%) 9 (50,0%) 2 (11,1%) Total 14 (100,0%) 14 (100,0%) 18 (100,0%) 18 (100,0%) MG = main gauche MD = main droite n = effectif On note une diminution sensible de la charge en bacilles Gram négatif dans les mains aussi bien chez les filles que chez les garçons.
  • 56. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 34 Tableau IX : Répartition des échantillons en fonction du nombre d’espèces bactériennes identifiées et des mains. Nombre d’espèces bactériennes Echantillons MG n = 32 MD n = 32 0 4 (12,5%) 3 (9,4%) 1 15 (46,9%) 13 (40,6%) 2 13 (40,6%) 16 (50,0%) >2 0 (0,0%) 0 (0,0%) Total 32 (100,0%) 32 (100,0%) Après lavage des mains, aucun écolier ne porte dans ses mains plus de deux espèces bactériennes.
  • 57. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 35 Tableau X : Répartition des espèces bactériennes identifiées en fonction des mains. Germes identifiés Nombre de souches Total MG MD S. aureus 28 (32,5%) 28 (32,5%) 56 (65,1%) Streptocoque D 1 (1,2%) 1 (1,2%) 2 (2,4%) Enterococcus spp 1 (1,2%) 0 (0,0%) 1 (1,2%) E. coli 5 (5,8%) 7 (8,1%) 12 (13,9%) K. pneumoniae 5 (5,8%) 9 (10,4) 14 (16,2%) P. aeruginosa 1 (1,2%) 0 (0,0%) 1 (1,2%) Total 41 (47,7%) 45 (52,3%) 86 (100,0%) Malgré la disparition de quelques souches sous l’effet du lavage des mains, les mêmes espèces bactériennes identifiées au départ sont demeurées.
  • 58. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 36 2. COMMENTAIRE
  • 59. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 37 Le présent travail a eu pour objectif général d’évaluer la qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers. Dans ce cadre, une visite inopinée a été rendue à une école primaire de la place pendant la récréation. Les mains de 32 écoliers ont été écouvillonnées avant et juste après lavage non guidé. Les analyses effectuées avant le lavage des mains ont montré qu’au moins 90% des écoliers avaient dans leurs mains, à la fois des bacilles à Gram négatif et des cocci à Gram positif (Tableau III). L’identification des bacilles à Gram négatif a révélé Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae et Pseudomonas aeruginosa. Quant aux cocci à Gram positif, ils sont constitués de Staphylococcus aureus, de Streptocoque D et d’Enterococcus spp. Ces espèces proviendraient d’une contamination de la flore transitoire des mains. Cette flore plus polymorphe, est composée de micro-organismes ayant contaminés récemment la peau, potentiellement pathogènes et provenant du tube digestif, de l'environnement, de matériel contaminé ou encore du contact avec des individus colonisés ou infectés. Bien que considérée comme transitoire, elle est d’intérêt majeur en contrôle des infections puisqu’elle peut facilement être transmise par les mains, suite à un simple contact, en l’absence d’un lavage correct des mains à l’eau et au savon. La présence des Streptocoques du groupe D et d’Escherichia coli parmi les germes mis en évidence pose un problème d’hygiène chez les écoliers. En effet, selon Cabillic [5], Streptocoques D et Escherichia coli sont les témoins d’une contamination fécale. Staphylococcus aureus vient en tête des espèces isolées avec 43,6% (64/147) (tableau VI). Cela pourrait s’expliquer par le fait que Staphylococcus aureus est présente sur la peau humaine.
  • 60. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 38 Les analyses effectuées après lavage des mains ont montré que seuls 12,5% (4/32) et 9,4% (3/32) des écoliers ont eu leurs charges bactériennes diminuées respectivement dans la main gauche et dans la main droite (Tableau VII). Ces résultats montrent que chez le grand nombre des écoliers, le lavage des mains n’avait eu aucun impact sur les charges bactériennes portées par ces derniers. Après lavage des mains, nous avons noté une diminution sensible des bacilles à négatif comparativement aux cocci à Gram positif (Tableau III et VII). Cet état de choses pourrait être lié à la qualité du savon utilisé par ces écoliers. En effet, ce savon aurait plus d’effet sur la paroi des bacilles à Gram négatif que sur celle des cocci à Gram positif. Il convient alors que les autorités des écoles veillent à la qualité du savon à mettre à la disposition des écoliers pour un lavage satisfaisant des mains. Un bon lavage des mains nécessite la maîtrise de la technique par les écoliers.
  • 61. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 39 CONCLUSION ET SUGGESTIONS
  • 62. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 40 CONCLUSION
  • 63. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 41 Au terme de ce travail, les résultats obtenus avant et après lavage des mains ont montré que les mains des écoliers portent plusieurs espèces bactériennes dont les indicateurs d’une contamination fécale. La comparaison des résultats avant lavage des mains à ceux obtenus après a montré que chez le grand nombre des écoliers, le lavage des mains n’avait eu aucun impact sur les charges bactériennes portées par ces derniers. Malgré l’absence de souches bactériennes responsables des maladies telles que le choléra, les salmonelloses et les shigelloses, il s’avère indispensable de veiller au respect des règles d’hygiène notamment le lavage correct des mains dans le but de réduire la transmission manuportée.
  • 64. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 42 SUGGESTIONS
  • 65. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 43 A partir des résultats de cette étude, nous suggérons :  aux Autorités de l’enseignement primaire de sensibiliser davantage les écoliers sur l’importance et la technique du lavage correct des mains,  aux maîtres de veiller à ce que les écoliers fassent un lavage satisfaisant des mains.  qu’une étude soit réalisée sur les connaissances, attitudes et pratiques liées au lavage des mains au Bénin.
  • 66. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 44 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
  • 67. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 45 1. Aggoune M. et All. Hygiène des mains Guide de bonnes pratiques. CCLIN Paris-Nord. Paris 3ème éd. 2001. 71p. 2. Amadou Z. Hotohoun A. Importance du lavage des mains avant et après manipulation au laboratoire. Mémoire de Licence Professionnelle EPAC/UAC. 2013. 58p. 3. Anne S. Prévention des infections nosocomiales par la promotion de l’hygiène des mains: un projet national. Symposium NSIN. Bruxelle. le 2 Mars 2004. 58p. 4. Brücker G. Hygiène des mains, Guide de bonnes pratiques. Centre de Coordination pour la Lutte contre les Infections Nosocomiales. Paris Nord. (France). 3ème éd. 2001. pp 9-46. 5. Cabillic M. Recommandations sanitaires relatives à la désinfection des eaux usées urbaines. Rapport du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France : Section des eaux. France. 1995. 22p. 6. Cissé C T. Faye O. Ndiaye G. Sakho A. Faye E O. Maiga A. et coll. Prévention des infections en milieu chirurgical dans les hôpitaux régionaux du Sénégal. Cahier d’étude et de recherche francophone/Santé 2000; 10(3) : 189-194. 7. Drame G. Hygiène des mains dans les services à haut risque infectieux du CHU du point « G ». Thèse de médecine. Bamako (Mali). 2008. N°172. 74p. 8. Groleau M. Kondé E. Les antiseptiques au cabinet. Le médecin du Quebec 2006, 41(7) : 41-45. 9. Holmes O W. The contagiousness of puerperal Fever. New Engel J med 1843; 21p. 10.Jarvis W. Handwashing the semmelweis lesson forgetten. Lancet. 1994. 344(13) : 11-12. 11.Journal le Républicain. Lavage des mains au savon : Un geste qui sauve la vie. 2008. Bamako le 22 /10/2008.
  • 68. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 46 12.Kaba M. Connaissances, attitudes et pratiques liées au lavage des mains en milieu formel, informel et domestique à Virimadio en 2009 (commune Vidistrict de Bamako-Mali). Thèse de médecine, Bamako (Mali). 2009. 58p. 13.Larson E. APIC guideline for handwashing and hand antisepsis in health care setting. Am Infect control. 1995. 23:251-69. 14.Maïga B. Pratique d’hygiène hospitalière dans les structures sanitaires: HGT, Hôpital régional de Sikasso, CNOS, CSRéf de la commune V de Bamako. Thèse de pharmacie, Bamako (Mali), 2003; N°60. 15.Masson A V. Evaluation per-opératoire de l’efficacité d’un savon antiseptique a base de chlorhexidine sur la désinfection des mains. Université Paul-Sabatier de Toulouse. mémoire de thèse. 2009. pp 19- 20. 16.Recommandation du C-Clin Paris-Nord : Hygiène des mains, guide de bonne pratique. C-Clin Paris-Nord. 3ème éd. 2001. 71p. 17.Recommandation OMS pour l’hygiène des mains au cours des soins (version avancée) : Synthèse. 2005. 18.Valerie C. Beth S. Jason C. Le Manuel d’initiative de lavage des mains: Guide pratique de programme de promotion de lavage des mains au savon. A Public Privat Partener Ship. 2005. 102p.
  • 69. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 47 ANNEXES
  • 70. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 48 ANNEXE 1 : Composition et préparation des milieux de culture  Gélose de Chapman La gélose de Chapman est un milieu hypersalé qui contient du mannitol et un indicateur coloré (Rouge Phénol). Il est un milieu sélectif pour l’isolement des staphylocoques. Composition et préparation - Peptone bactériologique ………………………………...10g/L - Extrait de viande de bœuf. …………………………..…....1g/L - Chlorure de Sodium……………………………………...75g/L - Mannitol………………………………………………….10g/L - Rouge de Phénol………………………………………0,025g/L - Agar………………………………………………….……15g/L La préparation est faite en mettant 111g de poudre dans un litre d’eau distillée. Porter l’ensemble à ébullition jusqu’à dissolution complète. Stériliser à l’autoclave à 121°C pendant 15 minutes.  Bouillon Cœur-Cervelle Composition et préparation - Mélange spécial de peptones……………………………….. …..12 g/L - Infusion de cervelle et de coeur (solides)…………………….. ..3, 5g/L - Hydrolysat pancréatique de caséine …………………………...…10g/L - Extrait de levure ………………………………………………...…2g/L - Glucose………………………………………………………….... 2g/L - Chlorure de sodium……………………………………………..… 5g/L
  • 71. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 49 Pour la préparation, il faut : - mettre en suspension 37g de poudre dans 1litre d’eau purifiée ou déminéralisée ; - mélanger soigneusement et chauffer jusqu’à ébullition. Répartir en tube ; - autoclaver 15minutes à 121°C. Utiliser après refroidissement.  Gélose DNase La gélose à l’acide désoxyribonucléique est un milieu solide qui permet la recherche de la désoxyribonucléase des bactéries et particulièrement celle des staphylocoques. Composition et préparation - Hydrolysat trypsine de caséine…………………………… 20g/L - ADN………………………………………………………... 2g/L - Chlorure de sodium……………………………………….... 5g/L - Agar …………………………………………………….…..12g/L Pour préparer cette gélose, il faut : - mettre 39g de poudre dans un litre d’eau distillée puis porter à ébullition jusqu’à dissolution complète ; - stériliser à l’autoclave à 121°C pendant 15minutes.
  • 72. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 50 ANNEXE 2 : Confection de frottis et coloration de Gram  Technique de confection de frottis Auprès de la flamme, il faut procéder de la manière suivante: - flamber une lame propre ; - déposer une goutte d’eau physiologique sur la lame ; - prendre une à deux colonies de la souche à l’aide de l’anse de platine et les émulsionner dans l’eau physiologique par des mouvements concentriques ; - laisser sécher le frottis puis fixer en passant deux à trois fois le dos de la lame au-dessus de la flamme. Le frottis ainsi confectionné est coloré au Gram.  Technique de la coloration de Gram - Recouvrir le frottis du violet de Gentiane pendant 45 secondes à 1minute ; - rincer à l’eau de robinet ; - recouvrir le frottis de lugol pendant 30 secondes à 1minute ; - rincer à l’eau de robinet ; - recouvrir le frottis d’alcool pendant 1minute ; - rincer à l’eau de robinet ; - recouvrir le frottis de fuchsine pendant 20secondes ; - rincer abondamment à l’eau de robinet ; - déposer le frottis sur le râtelier ; - laisser sécher puis passer à l’observation au microscope à l’objectif x100 avec une goutte d’huile à immersion.
  • 73. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 51 ANNEXE 3 : Composition des réactifs  Eau oxygénée Eau oxygénée 30%............................................................ 10 g Eau distillée…………………………………………………90 mL  Violet de Gentiane Violet de Gentiane en poudre………………………………... 1g Phénol………………………………………………………... 2g Alcool absolu………………………………………..……… 10mL  Lugol Iode……………………………………………………….…...1g Iodure de potassium…………………………….………….....2g Eau distillée qsp…………………………………….……....200mL  Fuchsine Fuchsine de Ziehl……………………..………………………1g Phénol………………………………………….…………...…5g Alcool absolu…..................................................................10mL
  • 74. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 52 TABLE DES MATIERES
  • 75. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 53 Liste des enseignants du département de génie de biologie humaine………………………………………………………… i I Liste des enseignants permanents……………………………… ii II Liste des enseignants vacataires………………………………... iii Dédicace……………………………………………...………… iv Remerciements…………………………………………………. vi Hommages……………………………………………………... x Liste des abréviations………….……………………………….. xii Liste des tableaux et figures.…………………………………… xiv I Liste des tableaux………………………………………………. xv II Liste de figure………………………………………………….. xvi Résumé…………...………………….…………………………. xvii Sommaire……..………………………………………………... xix Introduction…………………………………………………….. 1 I Synthèse bibliographique………………………………………. 4 1. Aperçu général sur l’hygiène…………………………………... 5 1.1. Hygiène corporelle……………………...……………………… 5 1.2. Hygiène alimentaire………………………………………….… 5 1.3 Hygiène hospitalière……………………………………………. 6 2. Hygiène des mains……………………………........................... 6 2.1. Historique………………………………………………………. 6 2.2 Ecosystème de la peau………………………………………..... 7 2.2.1. Caractères physico-chimiques………………………………….. 7 2.2.2. Barrières………………………………………………………... 7 2.2.3. Flore cutanée…………………………………………………… 8 2.2.3.1. Flore résidente……………………….......................................... 8 2.2.3.2. Flore transitoire ou superficielle……………………………….. 8 2.2.4. Transmission manuportée……………………………………… 9
  • 76. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 54 3. Préalables pour l’hygiène des mains…………………………… 9 3.1. Produits et matériel…………………………………………….. 9 3.2. Règles de base………………………………………………….. 10 4. Procédures et indications du lavage des mains………………… 10 4.1. Lavage simple des mains………………………………………. 10 4.1.1. Objectif…………………………………………………………. 10 4.1.2. Indication………………………………………………………. 10 4.1.3. Procédure………………………………………………………. 10 4.2. Lavage hygiénique des mains ou antiseptique des mains……… 11 4.2.1. Objectif…………………………………………………………. 11 4.2.2. Indication………………………………………………………. 11 4.2.3. Procédure……………………………………………................. 11 4.3. Lavage chirurgical des mains…………………………………... 12 4.3.1. Objectif…………………………………………………………. 12 4.3.2. Indication………………………………………………………. 12 4.3.3. Procédure………………………………………………………. 12 II Matériel et méthodes………………………………………...…. 14 1. Cadre…………………………………………………………… 15 1.1. Attributions…………………………………………………….. 15 1.2. Différentes sections de la division du Laboratoire National…… 15 1.2.1. Section de bactériologie………………………………………... 15 1.2.2. Section de parasitologie………………………………………... 16 1.2.3. Section de sérologie……………………………………………. 17 1.2.4. Section de biochimie………………………………………….... 17 1.2.5. Section d’hématologie………………………………………….. 18 2. Matériel………………………………………………………… 18 2.1. Echantillons…………………………………………………….. 18 2.2. Milieux de culture……………………………………………… 18
  • 77. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 55 2.3. Réactifs et colorants……………………………………………. 19 2.4. Equipement…………………………………………………….. 19 2.5. Autre matériel…………………………………………………... 19 3. Méthodes……………………………………………………….. 20 3.1. Préparation des milieux de culture……………………………... 20 3.2. Prélèvement…………………………………………………….. 20 3.3. Manipulation au laboratoire……………………………………. 21 3.3.1. Traitement des écouvillons…………………………………….. 21 3.3.2. Traitement des bouillons……………………………………….. 21 3.3.2.1. Etat frais………………………………………………………... 21 3.3.2.2. Etat coloré……………………………………………………… 21 3.3.3. Isolement et identification……………………………………… 21 3.3.3.1. Cas des cocci à Gram positif…………………………………… 21 3.3.3.1. a. Recherche de la catalase………………………………………... 22 3.3.3.1. b. Recherche de la DNase………………………………………… 22 3.3.3.1. c. Recherche de la staphylocoagulase libre………………….......... 22 3.3.3.1. d. Sensibilité à la novobiocine 5µg……………………………….. 23 3.3.3.2. Cas des bacilles à Gram négatif………………………………... 23 III Résultats et commentaire………………………………………. 24 1. Résultats………………………………………………………... 25 2. Commentaire…………………………………………………… 36 Conclusion et suggestions……………………………………… 39 Conclusion……………………………………………………... 40 Suggestions…………………………………………………….. 42 Références bibliographiques…………………………………… 44 Annexes………………………………………………………… 47 Annexe 1…………….…………………………………………. 48 Annexe 2……………………………………………………….. 50
  • 78. Qualité du lavage des mains chez un groupe d’écoliers à Cotonou Réalisé et soutenu par Arnaud CHIGBLO & Kabirou SOUMAÏLA Page 56 Annexe 3……………………………………………………….. 51 Table des matières……………………………………………… 52