Malaises aux urgences

1 629 vues

Publié le

Prise en charge des malaises aux urgences conformément aux recommandations HAS

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 629
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Malaises aux urgences

  1. 1. MALAISE???
  2. 2. Malaise : définition Episode : • Aigu • Régressif • Trouble de la conscience ou de la vigilance • Avec ou sans hypotonie, qui peut être • Responsable de chute • Retour à l’état antérieur spontané, rapide ou progressif
  3. 3. Syncope : définition • Perte de connaissance complète, – Brutale, – A début rapide, – Durée généralement brève, – Spontanément résolutive, – Avec retour rapide et spontané à une conscience normale. • Due à une hypoperfusion cérébrale globale et passagère • Parfois chute +/- traumatique • Parfois convulsions et perte des urines si durée >15s • Syndrome d’Adams Stokes = syncope à l’emporte-pièce (BAV complet)
  4. 4. Définitions diverses • Lipothymie : sensation imminente de perte de connaissance sans PDC • Pseudo-syncope psychogène : perte de connaissance plus longue que lors de la syncope ; conversion ou simulation
  5. 5. Perte de connaissance brève Pas de PDC brève • Chute • Cataplexie • Psychogène PDC Syncopale • Réflexe • Hypotension orthostatique • Cardique ou vasculaire PDC non syncopale • Epilepsie • AVC • Intoxication, trouble métabolique
  6. 6. Etiologies
  7. 7. DÉMARCHE CLINIQUE
  8. 8. Interrogatoire Liée à une syncope? Cardiopathie sous jacente? Diagnostic étiologique Hospitalisation ou non
  9. 9. Interrogatoire
  10. 10. IAO • A l’accueil : – Fréquence respiratoire – SpO2 – Fréquence cardiaque – Pression artérielle aux 2 bras – ECG • Glycémie capillaire
  11. 11. Examen clinique • Examen clinique complet : • Examen cardio-vasculaire : – Troncs supra-aortiques – Recherche d’hypotension orthostatique (1, 3, 5 et 10 minutes) • Examen neurologique : – Signes de localisation – Morsure de langue • Etat d’hydratation • Traumatisme
  12. 12. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE
  13. 13. Orientation diagnostique Syncope Syncope réflexe Hypotension orthostatique Cardiaque Insuffisant vertébro- basilaire
  14. 14. Orientation diagnostique
  15. 15. ECG
  16. 16. Arbre décisionnel Evaluation initiale Syncope Autres troubles de la conscienceOui Prise en charge adaptée + + Prise en charge adaptée Massage sinus carotidien +/- Test d’inclinaison Arrêt explorations Perte de connaissance transitoire Diagnostic certain Diagnostic suspecté Réflexe? Syncope inexpliquée Causes cardiaques? Orthostatique? Examen cardiaque UniqueFréquents, sévères Situations à risque + Réévaluation Examens complémentaires +/- Test d’inclinaison - - -
  17. 17. Diagnostic certain Syncope vasovagale •Evénements précipitants •Prodromes Syncope situationnelle •Miction •Défécation •Toux •Déglutition Syncope orthostatique •Hypotension orthostatique •Baisse PAS≥20 Baisse PAD≥10 Ischémie myocardique •Traitement IDM Arythmie ou trouble de conduction •bradycardie sinusale < 40/min • bloc sino- auriculaire ou pauses sinusales répétées > 3 sec • BAV 2 Mobitz II ou 3 • bloc de branche alternant •TV paroxystique •Dysfonction d’un stimulateur cardiaque
  18. 18. Diagnostic suspecté Cause cardiaque • Cardiopathie • Echo coeur • Ischémie • Cycle tropo • Epreuve d’effort Hypotension orthostatique • Tilt test Syncope réflexe • Massage sinus carotidien • Tilt test
  19. 19. QUI HOSPITALISER?
  20. 20. Qui hospitaliser • Pour le diagnostic d’une syncope cardiaque : – cardiopathie importante sous-jacente connue ou suspectée à l’examen clinique – cardiopathie suspectée à l’interrogatoire ou arguments à l’ECG – anomalies de l’ECG suspectes – syncope survenant à l’effort – histoire familiale de mort subite – patients ayant eu des palpitations avant la syncope – syncopes survenant en décubitus • Pour le traitement d’une syncope cardiaque certaine : – arythmies cardiaques – syncopes liées à une ischémie cardiaque • Pour l’évaluation ou le traitement d’une syncope orthostatique en fonction de l’étiologie suspectée ou avérée • Pour la prise en charge des pathologies associées ou des traumatismes secondaires sévères. • Pour des raisons liées au contexte médico-social.
  21. 21. Source • Recommandations HAS 2008 : Pertes de connaissances brèves de l’adulte

×