SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  22
Evolution du contrôle interne bancaire en France
…du règlement 97/02 à l’arrêté du 3 nov 2014
Chandara OK
. Directeur Audit conformité risques
. Conseil en conformité et risques
Conférence annuelle : Conformité, contrôle interne et régulation 19 mars 2015
organisée par Arrow Institute
2Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Sommaire
Ie PARTIE Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française
IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
IVe PARTIE Enjeux et questions
3
Ie PARTIE Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
 Les réglementations bancaires internationales (Bâle et directives européennes) définissent
assez clairement les règles prudentielles quantitatives mais restent limitées sur les principes
en matière de surveillance ou de contrôle :
>> c’est l’approche anglo-saxonne qui décrit les normes et les objectifs à
atteindre, laissant ainsi les entreprises le soin de définir le ‘comment’ selon la
coutume
>> c’est le cas aussi notamment pour la comptabilité où les US Gaap et
UK Gaap sont des normes alors que la France va jusqu’à détailler des plans de
comptes et des schémas comptables
 Un texte d’application tel que le règlement 97/02 est donc rare au sein des grands pays
développés : celui-ci encadre assez clairement les modalités d’application des directives
européennes ainsi que l’organisation du contrôle interne en place -> ce qui produit des
dispositifs bancaires relativement homogènes en France
 Le règlement 97/02 est généralement plus exigent que les textes internationaux et
précurseur dans bien des domaines. C’est ainsi que les nouvelles directives n’entraînent pas
de transpositions lourdes jusqu’ici
4
Ie PARTIE - Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Quelques grandes étapes du règlement 97/02 :
 1990 : fonction de responsable du contrôle interne (« RCI »)
 1997 : publication de la 1ère
version du règlement 97/02 (contexte : faillite de Pallas Stern en
1995, crise asiatique en 1997, faillite de LTCM en 1998, bulle internet …)
 2005 : séparation entre contrôle permanent et contrôle périodique, formalisation de la
fonction conformité et du risque de non-conformité
 2007 : externalisation d’activités essentielles
 2009 : création de la filière risques
 2010 : encadrement de la rémunération
 2014 : nouveau texte
5
Ie PARTIE - Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
6
IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
 L’arrêté du 3 novembre 2014 est une évolution directe du règlement 97/02
 Le document reprend le principe général de son prédécesseur avec :
o un découpage une refonte des articles (plus morcelés) et de leur codification
o des ajouts de mesures et des modifications issues principalement de la transposition de
la directive CRD IV ainsi que du CRR
o des précisions apportées par le régulateur qui permettent de confirmer notamment
certaines bonnes pratiques
 Il n’y a donc pas de grandes obligations fondamentalement nouvelles sur le fond. Attention
néanmoins aux nuances et modalités !
 Les principales évolutions :
o gouvernance : modifications des organes de direction et de certaines des attributions
o création de comités spécialisés obligatoires
o précisions concernant les missions des corps risques et contrôles
o formalisation de risques non identifiés auparavant
o nouvelles modalités de gestion de certains risques comme la liquidité
o développements en matière d’encadrement de la rémunération
o des précisions ou amendements dans d’autres articles
7
IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
 Un texte ventilé en 7 grandes partie (appelées « titres ») et 280 articles
8
IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent
TITRE I : PRINCIPES ET DEFINITIONS
TITRE II : LE SYSTEME DE CONTROLE INTERNE ET DES OPERATIONS
•Chapitre I : dispositions générales
•Chapitre II : dispositif de contrôle de la conformité
•Chapitre III : dispositif LAB-FT
•Chapitre IV : la surveillance des risques par la fonction de gestion des risques
TITRE III : ORGANISATION COMPTABLE ET DU TRAITEMENT COMPTABLE
TITRE IV : LES SYSTEMES DE MESURE DES RISQUES ET DES RESULTATS
•Chapitre I : dispositions générales
•Chapitre II : la sélection et la mesure des risques de contreparties
•Chapitre III : la mesure des risques de marché
•Chapitre IV : la mesure du risque de taux d’intérêt global
•Chapitre V : la sélection et la mesure des risques d’intermédiation
•Chapitre VI : la mesure du risque de liquidité
•Chapitre VII : la mesure du risque de règlement-livraison
•Chapitre VIII : la prise en compte des risques dans la politique de rémunération
•Chapitre IX : la mesure du risque de levier excessif
•Chapitre X : la mesure du risque opérationnel
TITRE V : LES SYSTEMES DE SURVEILLANCE ET DEMAITRISE DES RISQUES
•Chapitre I : dispositions générales
•Chapitre II : conditions d’application en matière d’externalisation
TITRE VI : ROLE DES DIRIGEANT EFFECTIFS ET ORGANES DE SURVEILLANCE DE L’ENTREPRISE ASSUJETTIE ET DE L’ ACPR
TITRE VII : DISPOSITIONS DIVERSES
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
9
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
10
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
ARRETE DU 3 NOVEMBRE 2014 : LESPOINTS CLES (>> en italique)
TITRE I : PRINCIPES ET DEFINITIONS
o Art.1 à 10
>> Mise à jour des activités assujetties. Extension des obligations de la CRD IV et de cet arrêté aux
établissements de paiement EP et établissements de paiement électronique EME. Les EP et EME
bénéficient néanmoins d’une dispense pour certains articles contraignants (en matière de gouvernance
et de gestion des risques)
>> Distinction de nouveaux risques non identifiés auparavant et extension du dispositif de pilotage de
risques (art.10 et plus loin dans le document), risques inclus souvent dans la famille du risque de
contrepartie :
•risque de base : var de la valeur du sous-jacent # la var de la valeur du contrat
•risque de titrisation : en tant qu’investisseur, initiateur, sponsor, y c le risque de réputation
•risque de levier excessif : résultant d’un levier nécessitant des mesures non prévues
•risque lié au modèle : résultats liés à une erreur de conception du modèle ou de sa mise en œuvre
•risque de dilution : risque de baisse montant d’une créance suite à l’octroi du débiteur de crédits
•risque systémique : risque de perturbation pouvant avoir de graves répercussions sur le système
financier ou l’économie réelle
>> (art.10a et 10b) Organes de direction
•l’ex-organe délibérant devient organe de surveillance
•l’ex-organe exécutif est remplacée par une notion plus personnalisée de dirigeants effectifs
(=dirigeants responsables).Il faut désigner 2 dirigeants effectifs
>> PM : obligation de séparer les fonctions de président et de directeur général.
11
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
TITRE II : LE SYSTEME DE CONTROLE INTERNE ET DES OPERATIONS
•Chapitre I : dispositions générales
o Art. 11 à 27
>> (art.13) La notion de contrôle permanent de la conformité, de la sécurité et de la validation des opérations
réalisées et du respect des autres diligences liées aux missions de la fonction de gestion des risques …. Similaire à
celle du 97/02
>> (art.23) Les responsables du contrôle permanent et du contrôle périodique rendent compte aux dirigeants
effectifs et à l’organe de surveillance ainsi que, le cas échéant, au comité des risques
•Chapitre II : dispositif de contrôle de la conformité
o Art. 28 à 42
>> (art.29) Le rôle du resp du contrôle de la conformité reste inchangé
>> (art.30) Le resp du contrôle de la conformité rend compte de l’exercice de sa mission à l’un des dirigeants
effectifs ou l’un des responsables du contrôle permanent ( ! comparer au resp de la gestion des risques)
•Chapitre III : dispositif LAB-FT
• Section 1 - organisation
o Art. 43 à 56
• Section 2 - classification des risques
o Art. 57 à 60
• Section 3 – procédures internes
o Art. 61 à 70
>> (art.67) Les procédures LAB-FT prévoient les diligences pour la monnaie électronique : chargement,
encaissement, remboursement, y c pour les distributeurs ou en cas de sous-traitance en cascade
• Section 4 – système de contrôle
12
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
•Chapitre IV : la surveillance des risques par la fonction de gestion des risques
o Art.74 à 83
>> L’ex-filière risques est remplacée par la fonction gestion des risques
>> (art.77) Le responsable de la gestion des risques rend compte de l’exercice de ses missions aux dirigeants
effectifs … Si nécessaire, en cas d’évolution des risques, il peut rendre compte directement à l’organe de surveillance
ainsi que, le cas échéant, au comité des risque, sans en référer aux dirigeants effectifs
>> (art.83) Le responsable de la gestion des risques ne peut être démis de ses fonctions sans l’accord del’organe
de surveillance
TITRE III : ORGANISATION COMPTABLE ET DU TRAITEMENT COMPTABLE
o Art.84 à 93
13
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
TITRE IV : LES SYSTEMES DE MESURE DES RISQUES ET DES RESULTATS
•Chapitre I : dispositions générales
• Section 1 – systèmes de mesure des risques et procédures
o Art. 94 à 103
>> (art.100 à 102) Obligation de disposer d’une cartographie des risques qui couvre tous les risques, externes ou
internes
• Section 2 – les comités spécialisés
o Art. 104 à 105
>> (art.104) Lorsque le bilan conso dépasse 5 MdsEur, obligation de créer 3 comités spécialisés émanant
del’organe de surveillance en application du L 511-89 du comofi : comité des risques, comité des nominations,
comité des rémunérations
Comité des risques : couvre tous les risques de l’établissement ainsi que sur les dispositifs de maîtrise (reprend
une partie des missions de l’ex-comité d’audit)
Comité des nominations : pour les membres de l’organe de surveillance essentiellement. Veille aussi à la politique
de nomination des dirigeants, resp de la conformité, resp de la gestion des risques
Comité des rémunérations : surveille politique de rémunération de l’établissement, yc pour les fonctions risques-
contrôles. Couvre directement la rémunération du resp de la conformité et du resp de la gestion des risques
>> Le comité n’est plus identifié en tant que tel mais continue à figurer dans le code du commerce art L823-19. Il
devrait donc théoriquement être limité à l’examen de la qualité de l’information comptable et financière
14
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
•Chapitre II : la sélection et la mesure des risques de contreparties
o Art. 106 à 121
>> Précision sémantique : on englobe les notions de risque de crédit et risque de contrepartie
>> (art.114) Pour la notation en matière de risque de crédit, on ne peut passe contenter de la seule notation externe. Celle-ci doit
être complétée
•Chapitre III : la mesure des risques de marché
o Art.122 à 133
>> La gestion du risque de marché est déclinée sous la même forme que les autres risques
>> (art.130) On doit disposer du capital nécessaire pour la part de risque de marché non couverte par des fonds propres
réglementaires
•Chapitre IV : la mesure du risque de taux d’intérêt global
o Art.134 à 139
•Chapitre V : la sélection et la mesure des risques d’intermédiation
o Art. 140 à 147
•Chapitre VI : la mesure du risque de liquidité
o Art. 148 à 186
>> Jadis limitées, les mesures liées à la gestion du risque de liquidité sont particulièrement développées, en transposition de la CRD
IV. Les mesures sont nombreuses et s’apparentent à celles du risque de contrepartie : stratégie, politiques, procédures, outils,
limites etc.
On recherche une véritable gestion ‘active ‘de ce risque
>> (art.186) Obligation d’informer l’ACPR en cas de modification importante de la position de liquidité actuelle, prévisionnelle ou de
dépassement de limites
•Chapitre VII : la mesure du risque de règlement-livraison
o Art. 187 à 197
15
IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
•Chapitre VIII : la prise en compte des risques dans la politique de rémunération
• Section 1 – dispositions d’application du III de l’article L511-57 du Comofi
o Art. 198 à 210
>> Rédaction de la politique de rémunération, en conformité avec la CRD IV et les articles L511-57 à 88 du comofi.
>> (art.199) L’arrêté fixe le seuil d’application pour les groupes dont bilan > 10Mds Eur pour les articles L511-71 à 88 du comofi
•Chapitre IX : la mesure du risque de levier excessif
o Art. 211 à 213
•Chapitre X : la mesure du risque opérationnel
o Art.214 à 215
TITRE V : LES SYSTEMES DE SURVEILLANCE ET DEMAITRISE DES RISQUES
•Chapitre I : dispositions générales
o Art. 216 à 230
•Chapitre II : conditions d’application en matière d’externalisation
o Art.231 à 240
>> Externalisation : pas de modifications fondamentales
TITRE VI : ROLE DES DIRIGEANT EFFECTIFS ET ORGANES DE SURVEILLANCE DE L’ENTREPRISE ASSUJETTIE ET DE L’ ACPR
o Art. 241 à 270
>> (art.241) La responsabilité de la mise en œuvre du contrôle interne conformément à ce texte est toujours partagée entre organe de
surveillance et dirigeants effectifs
>> (art.242 et 243) La répartition des attributions entre ces 2 organes sont davantage précisées par rapport à l’art. 38 du 97/02 sans que
ce ne soit complètement limpide. On comprend néanmoins que l’organe de surveillance est davantage un organe de fixation/validation
des grands principes et de contrôle vs une fonction exécutive pour les dirigeants effectifs
TITRE VII : DISPOSITIONS DIVERSES
o Art. 271 à 280
IVe PARTIE Enjeux et questions
16Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
 Du positif :
o (+) des améliorations indéniables, notamment en matière d’harmonisation des mesures
dans la gestion des risques,
o (+) la confirmation de la gestion par les risques et donc d’un contrôle permanent axé selon
les mêmes axes
 Des regrets :
o (-) refonte que partielle car la logique et la colonne vertébrale restent celles du 97/02 (avec
ses faiblesses)
o (-) position du responsable de la gestion des risques devenue plus ambiguë alors qu’elle
paraissait plus claire précédemment
o (-) la répartition des rôles entre les 2 organes de direction n’est pas suffisamment claire
(art.242-243)
 Options de rattachement et de communication pour les fonctions conformité-contrôle
permanent, contrôle périodique et risques
 A quand un « arrêté du 3 novembre » pour les assurances ?
 A quand un « arrêté du 3 novembre » commun en Europe ? Avec l’union bancaire et la
supervision centralisée par la BCE, il paraît logique de disposer d’un texte d’application unique
17
IVe PARTIE Enjeux et questions
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
18
ANNEXE
Vers quels dispositifs organisationnels ?
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Risquedecrédit
Risquedemarché
Risqued’intermédiation
Risquederèglement
Risquedetaux
Risquedeliquidité
Risquedesolvabilité
Risquecomptable
(autres)Risqueopérationnel
Risquedenon-conformité
RisqueLAB-FT
Risquedefraude
RisqueliéauxS.I
etc…
Continuitéd’activité
Nouveauxproduits
Politiquederémunération
Protectiondelaclientèle
etc…
Risquedecontrepartie
Risquedemarché
Risquedebilan
Risqueliéà
Risqueopéra
Risquedeno
juridique
R.S.S.I
Natures de risque
Regroupement en familles homogènes de risque (6 à 9?)
Autres points de vigilance
assimilables à des risques
Exemple :
Recommandation :
regrouper les contrôles
portant sur le risque de
non-conformité avec
les contrôles portant
sur le risque
opérationnel
Arrêté du 3 nov : pour une gestion et un contrôle selon un découpage par risques
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Risquedecontrepartie
Risquedemarché
Risquedebilan
Risqueliéàlaprod.comptable
Risqueopérationnel
Risquedenon-conformitéou
juridique
R.S.S.I
Vigilance transversale par le responsable/coordinateur
Contrôles permanents mutualisés (2nd
niv)
et
Entités opérationnelles et fonctionnelles de la banque
Audit - inspection
•Organe délibérant
•Organe exécutif
Dispositif de contrôle
permanent de
2nd
niveau
Dispositif de contrôle
permanent de
1er
niveau
Contrôle périodique
de 3ème
niveau
Recommandation :
structurer une
organisation de contrôle
interne de type pyramidal
qui met en exergue
l’importance et la
responsabilité des entités
opérationnelles (1er
niveau).
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Arrêté du 3 nov : pour une vigilance par silo de risque et complétée par une vision transversale
21
Plusieurs cartographies thématiques détaillées sous la responsabilité des pilotes de risque
Cartographie
des risques
opérationnels
Cartographie
des risques
LAB-FT
Cartographie
des risques de
non-conformité
Cartographie
des risques liés
aux S I
Cartographie
des risques
d’infrastructure
Autres
cartographies
Cartographie consolidé par le responsable (de la gestion des risques)
• Vision synthétique de tous les risques
• Suivi des risques majeurs
• Alertes
Reportings vers les organes exécutif et délibérant + superviseur
* identification des risques
• évaluation des risques
• liens avec des procédures opérationnelles, limites et délégations
• identification et restitution des contrôles permanents par rapport aux
risques
Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
Arrêté du 3 nov : autant de cartographies que de grandes natures de risques + consolidation
Chandara OK
Conseil en réglementation et risques bancaires
okchandara@yahoo.com
profil dans www.Linkedin.com
22Conférence : Conformité Contrôle Interne et régulation 28 mars 2014 - Chandara OK Arrow Inst.

Contenu connexe

Tendances

Finance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risquesFinance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risquesProfesseur Falloul
 
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
Exercice  tresorerie + ingenierie financiereExercice  tresorerie + ingenierie financiere
Exercice tresorerie + ingenierie financiereAnas Mansour
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptxDocPadraigCharafeddi
 
III Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataireIII Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataireJérémy Morvan
 
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...PECB
 
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.Mécanismes de transmission de la politique monétaire.
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.bouchra elabbadi
 
les Fondamentaux de l'audit interne
les Fondamentaux de l'audit interneles Fondamentaux de l'audit interne
les Fondamentaux de l'audit interneYoussef Bensafi
 
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)Andre JACQUEMET
 
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...Youcef Benchicou
 
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière Soufiane MERROUN OUAHHABI
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...Youcef Benchicou
 
Manuel d’audit interne usaid établissement publique
Manuel d’audit interne usaid établissement publiqueManuel d’audit interne usaid établissement publique
Manuel d’audit interne usaid établissement publiqueYoussef Bensafi
 
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditAudit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditJihaneMozdalif
 
Principes de technique bancaire
Principes de technique bancairePrincipes de technique bancaire
Principes de technique bancaireAbi Ishaq Hassan
 
controle-interne.pdf
controle-interne.pdfcontrole-interne.pdf
controle-interne.pdfssuser96a7321
 
Le manuel-d organisation-comptable
Le manuel-d organisation-comptableLe manuel-d organisation-comptable
Le manuel-d organisation-comptableAbdelhak Essoulahi
 
audit comptable et financier
audit comptable et financieraudit comptable et financier
audit comptable et financierSamira RIFKI
 
controle interne master.ppt
controle interne  master.pptcontrole interne  master.ppt
controle interne master.pptJabirArif
 

Tendances (20)

Finance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risquesFinance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risques
 
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
Exercice  tresorerie + ingenierie financiereExercice  tresorerie + ingenierie financiere
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
 
III Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataireIII Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataire
 
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
 
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.Mécanismes de transmission de la politique monétaire.
Mécanismes de transmission de la politique monétaire.
 
les Fondamentaux de l'audit interne
les Fondamentaux de l'audit interneles Fondamentaux de l'audit interne
les Fondamentaux de l'audit interne
 
Gestion De Tresorerie
Gestion De TresorerieGestion De Tresorerie
Gestion De Tresorerie
 
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)
Contrôle Interne d'un dispositif anti-blanchiment (LCB-FT)
 
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
 
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
 
Manuel d’audit interne usaid établissement publique
Manuel d’audit interne usaid établissement publiqueManuel d’audit interne usaid établissement publique
Manuel d’audit interne usaid établissement publique
 
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditAudit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
 
Principes de technique bancaire
Principes de technique bancairePrincipes de technique bancaire
Principes de technique bancaire
 
controle-interne.pdf
controle-interne.pdfcontrole-interne.pdf
controle-interne.pdf
 
Le manuel-d organisation-comptable
Le manuel-d organisation-comptableLe manuel-d organisation-comptable
Le manuel-d organisation-comptable
 
audit comptable et financier
audit comptable et financieraudit comptable et financier
audit comptable et financier
 
Réglementation de l’audit & contrôle qualité en Tunisie
Réglementation de l’audit & contrôle qualité en TunisieRéglementation de l’audit & contrôle qualité en Tunisie
Réglementation de l’audit & contrôle qualité en Tunisie
 
controle interne master.ppt
controle interne  master.pptcontrole interne  master.ppt
controle interne master.ppt
 

Similaire à Evolution du contrôle interne bancaire en France

Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...Alban Jarry
 
Pour un urbanisme du contrôle interne efficient
Pour un urbanisme du contrôle interne efficientPour un urbanisme du contrôle interne efficient
Pour un urbanisme du contrôle interne efficientkarim bouhafes
 
Audit comptable et financier au sein des PME
Audit comptable et financier au sein des PMEAudit comptable et financier au sein des PME
Audit comptable et financier au sein des PMESaraOurrais
 
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT Julien Sac
 
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency IIonepoint x weave
 
Les techniques bancaires en 52 fiches
Les techniques bancaires en 52 fichesLes techniques bancaires en 52 fiches
Les techniques bancaires en 52 fichesZouhair Aitelhaj
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Alban Jarry
 
Synthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and theSynthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and thehjhihvj
 
Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Melek Sellami
 
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?Wavestone
 
Conference Bloomberg sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...
Conference Bloomberg  sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...Conference Bloomberg  sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...
Conference Bloomberg sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...Alban Jarry
 
Principes de technique bancaire
Principes de technique bancairePrincipes de technique bancaire
Principes de technique bancaireZouhair Aitelhaj
 
Commissariat aux comptes
Commissariat aux comptesCommissariat aux comptes
Commissariat aux comptesZAKARIAE BRITEL
 
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2onepoint x weave
 
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)Alban Jarry
 
Initiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaireInitiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaireActions-Finance
 
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdfCours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdfAbdelghani19
 
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...Alban Jarry
 

Similaire à Evolution du contrôle interne bancaire en France (20)

Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
Publications dans la bibliothèque sur les réglementations et techniques finan...
 
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
Conference CAP FI : Surveillance des risques dans un organisme d’assurance so...
 
Pour un urbanisme du contrôle interne efficient
Pour un urbanisme du contrôle interne efficientPour un urbanisme du contrôle interne efficient
Pour un urbanisme du contrôle interne efficient
 
Audit comptable et financier au sein des PME
Audit comptable et financier au sein des PMEAudit comptable et financier au sein des PME
Audit comptable et financier au sein des PME
 
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
Reporting pilier 3 - Solvabilité 2 - Production QRT
 
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II[weave] Risk and Compliance - Solvency II
[weave] Risk and Compliance - Solvency II
 
Les techniques bancaires en 52 fiches
Les techniques bancaires en 52 fichesLes techniques bancaires en 52 fiches
Les techniques bancaires en 52 fiches
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
 
Synthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and theSynthèse Risk talking about the services and the
Synthèse Risk talking about the services and the
 
Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013
 
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
Bank Insight n°2 - MIF2 : contrainte ou opportunité ?
 
Conference Bloomberg sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...
Conference Bloomberg  sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...Conference Bloomberg  sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...
Conference Bloomberg sur les réglementations (AIFMD, Solvency 2, LEI, EMIR) ...
 
Droit bancaire: exposeé
Droit bancaire: exposeé Droit bancaire: exposeé
Droit bancaire: exposeé
 
Principes de technique bancaire
Principes de technique bancairePrincipes de technique bancaire
Principes de technique bancaire
 
Commissariat aux comptes
Commissariat aux comptesCommissariat aux comptes
Commissariat aux comptes
 
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
[Gestion des risques et conformite] solvabilite 2
 
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere  (@EIFR_news)
Conference EIFR - Rendez vous regulation financiere (@EIFR_news)
 
Initiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaireInitiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaire
 
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdfCours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
 
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...
Conference Forum GI - Comment satisfaire les exigences réglementaires et opti...
 

Plus de Arrow Institute

Will the next systemic crisis be cyber?
Will the next systemic crisis be cyber?Will the next systemic crisis be cyber?
Will the next systemic crisis be cyber?Arrow Institute
 
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Arrow Institute
 
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?Arrow Institute
 
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!Arrow Institute
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Arrow Institute
 
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...Arrow Institute
 
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...Arrow Institute
 
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...Arrow Institute
 
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...Arrow Institute
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Arrow Institute
 
Le Management par les Processus
Le Management par les ProcessusLe Management par les Processus
Le Management par les ProcessusArrow Institute
 
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...Arrow Institute
 
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...Arrow Institute
 
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...Arrow Institute
 
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métier
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métierUne approche Lean Innovante pour le pilotage métier
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métierArrow Institute
 
Risques emergents vs Contraintes reglementaires
Risques emergents vs Contraintes reglementairesRisques emergents vs Contraintes reglementaires
Risques emergents vs Contraintes reglementairesArrow Institute
 
Criminalité financière et risques numériques
Criminalité financière et risques numériquesCriminalité financière et risques numériques
Criminalité financière et risques numériquesArrow Institute
 
La coopération internationale dans la lutte à la corruption
La coopération internationale dans la lutte à la corruptionLa coopération internationale dans la lutte à la corruption
La coopération internationale dans la lutte à la corruptionArrow Institute
 
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?Arrow Institute
 
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...Arrow Institute
 

Plus de Arrow Institute (20)

Will the next systemic crisis be cyber?
Will the next systemic crisis be cyber?Will the next systemic crisis be cyber?
Will the next systemic crisis be cyber?
 
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
 
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?
Comment faire face aux visites inopinées des autorités de contrôle?
 
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!
Evolution des risques opérationnels, plongée dans un nouvel environnement!
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
 
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...
Regulatory reporting in the light of the SSM: Industry and supervisors new ch...
 
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...
De Bâle II à Bâle III : cette nouvel réglementation implique-t-elle un change...
 
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...
Les divergenes nationales dans l'application de Bâle III: Etat des lieux de l...
 
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
La nouvelle réglementation Bâle III implique-t-elle un changement des busines...
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2
 
Le Management par les Processus
Le Management par les ProcessusLe Management par les Processus
Le Management par les Processus
 
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...
De la nécéssaire évolution de nos méthodes de travail, en tant que profession...
 
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...
Règlement / Livraison et conservation des titres: Evolution des infrastructur...
 
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...
Il y a 3000 ans, des contrats d’Epargne et Crédits Rotatifs par Associations ...
 
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métier
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métierUne approche Lean Innovante pour le pilotage métier
Une approche Lean Innovante pour le pilotage métier
 
Risques emergents vs Contraintes reglementaires
Risques emergents vs Contraintes reglementairesRisques emergents vs Contraintes reglementaires
Risques emergents vs Contraintes reglementaires
 
Criminalité financière et risques numériques
Criminalité financière et risques numériquesCriminalité financière et risques numériques
Criminalité financière et risques numériques
 
La coopération internationale dans la lutte à la corruption
La coopération internationale dans la lutte à la corruptionLa coopération internationale dans la lutte à la corruption
La coopération internationale dans la lutte à la corruption
 
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?
Lutte contre la criminialité financière: Quelles évolutions pour les outils?
 
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...
Impact de la fiscalité sur le comportement des clients et évolution de l'offr...
 

Evolution du contrôle interne bancaire en France

  • 1. Evolution du contrôle interne bancaire en France …du règlement 97/02 à l’arrêté du 3 nov 2014 Chandara OK . Directeur Audit conformité risques . Conseil en conformité et risques Conférence annuelle : Conformité, contrôle interne et régulation 19 mars 2015 organisée par Arrow Institute
  • 2. 2Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre Sommaire Ie PARTIE Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés IVe PARTIE Enjeux et questions
  • 3. 3 Ie PARTIE Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 4.  Les réglementations bancaires internationales (Bâle et directives européennes) définissent assez clairement les règles prudentielles quantitatives mais restent limitées sur les principes en matière de surveillance ou de contrôle : >> c’est l’approche anglo-saxonne qui décrit les normes et les objectifs à atteindre, laissant ainsi les entreprises le soin de définir le ‘comment’ selon la coutume >> c’est le cas aussi notamment pour la comptabilité où les US Gaap et UK Gaap sont des normes alors que la France va jusqu’à détailler des plans de comptes et des schémas comptables  Un texte d’application tel que le règlement 97/02 est donc rare au sein des grands pays développés : celui-ci encadre assez clairement les modalités d’application des directives européennes ainsi que l’organisation du contrôle interne en place -> ce qui produit des dispositifs bancaires relativement homogènes en France  Le règlement 97/02 est généralement plus exigent que les textes internationaux et précurseur dans bien des domaines. C’est ainsi que les nouvelles directives n’entraînent pas de transpositions lourdes jusqu’ici 4 Ie PARTIE - Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 5. Quelques grandes étapes du règlement 97/02 :  1990 : fonction de responsable du contrôle interne (« RCI »)  1997 : publication de la 1ère version du règlement 97/02 (contexte : faillite de Pallas Stern en 1995, crise asiatique en 1997, faillite de LTCM en 1998, bulle internet …)  2005 : séparation entre contrôle permanent et contrôle périodique, formalisation de la fonction conformité et du risque de non-conformité  2007 : externalisation d’activités essentielles  2009 : création de la filière risques  2010 : encadrement de la rémunération  2014 : nouveau texte 5 Ie PARTIE - Le règlement 97/02 : 17 ans de contrôle interne bancaire à la française Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 6. 6 IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 7.  L’arrêté du 3 novembre 2014 est une évolution directe du règlement 97/02  Le document reprend le principe général de son prédécesseur avec : o un découpage une refonte des articles (plus morcelés) et de leur codification o des ajouts de mesures et des modifications issues principalement de la transposition de la directive CRD IV ainsi que du CRR o des précisions apportées par le régulateur qui permettent de confirmer notamment certaines bonnes pratiques  Il n’y a donc pas de grandes obligations fondamentalement nouvelles sur le fond. Attention néanmoins aux nuances et modalités !  Les principales évolutions : o gouvernance : modifications des organes de direction et de certaines des attributions o création de comités spécialisés obligatoires o précisions concernant les missions des corps risques et contrôles o formalisation de risques non identifiés auparavant o nouvelles modalités de gestion de certains risques comme la liquidité o développements en matière d’encadrement de la rémunération o des précisions ou amendements dans d’autres articles 7 IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 8.  Un texte ventilé en 7 grandes partie (appelées « titres ») et 280 articles 8 IIe PARTIE Du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre 2014 : les thèmes qui évoluent TITRE I : PRINCIPES ET DEFINITIONS TITRE II : LE SYSTEME DE CONTROLE INTERNE ET DES OPERATIONS •Chapitre I : dispositions générales •Chapitre II : dispositif de contrôle de la conformité •Chapitre III : dispositif LAB-FT •Chapitre IV : la surveillance des risques par la fonction de gestion des risques TITRE III : ORGANISATION COMPTABLE ET DU TRAITEMENT COMPTABLE TITRE IV : LES SYSTEMES DE MESURE DES RISQUES ET DES RESULTATS •Chapitre I : dispositions générales •Chapitre II : la sélection et la mesure des risques de contreparties •Chapitre III : la mesure des risques de marché •Chapitre IV : la mesure du risque de taux d’intérêt global •Chapitre V : la sélection et la mesure des risques d’intermédiation •Chapitre VI : la mesure du risque de liquidité •Chapitre VII : la mesure du risque de règlement-livraison •Chapitre VIII : la prise en compte des risques dans la politique de rémunération •Chapitre IX : la mesure du risque de levier excessif •Chapitre X : la mesure du risque opérationnel TITRE V : LES SYSTEMES DE SURVEILLANCE ET DEMAITRISE DES RISQUES •Chapitre I : dispositions générales •Chapitre II : conditions d’application en matière d’externalisation TITRE VI : ROLE DES DIRIGEANT EFFECTIFS ET ORGANES DE SURVEILLANCE DE L’ENTREPRISE ASSUJETTIE ET DE L’ ACPR TITRE VII : DISPOSITIONS DIVERSES Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 9. 9 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 10. 10 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre ARRETE DU 3 NOVEMBRE 2014 : LESPOINTS CLES (>> en italique) TITRE I : PRINCIPES ET DEFINITIONS o Art.1 à 10 >> Mise à jour des activités assujetties. Extension des obligations de la CRD IV et de cet arrêté aux établissements de paiement EP et établissements de paiement électronique EME. Les EP et EME bénéficient néanmoins d’une dispense pour certains articles contraignants (en matière de gouvernance et de gestion des risques) >> Distinction de nouveaux risques non identifiés auparavant et extension du dispositif de pilotage de risques (art.10 et plus loin dans le document), risques inclus souvent dans la famille du risque de contrepartie : •risque de base : var de la valeur du sous-jacent # la var de la valeur du contrat •risque de titrisation : en tant qu’investisseur, initiateur, sponsor, y c le risque de réputation •risque de levier excessif : résultant d’un levier nécessitant des mesures non prévues •risque lié au modèle : résultats liés à une erreur de conception du modèle ou de sa mise en œuvre •risque de dilution : risque de baisse montant d’une créance suite à l’octroi du débiteur de crédits •risque systémique : risque de perturbation pouvant avoir de graves répercussions sur le système financier ou l’économie réelle >> (art.10a et 10b) Organes de direction •l’ex-organe délibérant devient organe de surveillance •l’ex-organe exécutif est remplacée par une notion plus personnalisée de dirigeants effectifs (=dirigeants responsables).Il faut désigner 2 dirigeants effectifs >> PM : obligation de séparer les fonctions de président et de directeur général.
  • 11. 11 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre TITRE II : LE SYSTEME DE CONTROLE INTERNE ET DES OPERATIONS •Chapitre I : dispositions générales o Art. 11 à 27 >> (art.13) La notion de contrôle permanent de la conformité, de la sécurité et de la validation des opérations réalisées et du respect des autres diligences liées aux missions de la fonction de gestion des risques …. Similaire à celle du 97/02 >> (art.23) Les responsables du contrôle permanent et du contrôle périodique rendent compte aux dirigeants effectifs et à l’organe de surveillance ainsi que, le cas échéant, au comité des risques •Chapitre II : dispositif de contrôle de la conformité o Art. 28 à 42 >> (art.29) Le rôle du resp du contrôle de la conformité reste inchangé >> (art.30) Le resp du contrôle de la conformité rend compte de l’exercice de sa mission à l’un des dirigeants effectifs ou l’un des responsables du contrôle permanent ( ! comparer au resp de la gestion des risques) •Chapitre III : dispositif LAB-FT • Section 1 - organisation o Art. 43 à 56 • Section 2 - classification des risques o Art. 57 à 60 • Section 3 – procédures internes o Art. 61 à 70 >> (art.67) Les procédures LAB-FT prévoient les diligences pour la monnaie électronique : chargement, encaissement, remboursement, y c pour les distributeurs ou en cas de sous-traitance en cascade • Section 4 – système de contrôle
  • 12. 12 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre •Chapitre IV : la surveillance des risques par la fonction de gestion des risques o Art.74 à 83 >> L’ex-filière risques est remplacée par la fonction gestion des risques >> (art.77) Le responsable de la gestion des risques rend compte de l’exercice de ses missions aux dirigeants effectifs … Si nécessaire, en cas d’évolution des risques, il peut rendre compte directement à l’organe de surveillance ainsi que, le cas échéant, au comité des risque, sans en référer aux dirigeants effectifs >> (art.83) Le responsable de la gestion des risques ne peut être démis de ses fonctions sans l’accord del’organe de surveillance TITRE III : ORGANISATION COMPTABLE ET DU TRAITEMENT COMPTABLE o Art.84 à 93
  • 13. 13 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre TITRE IV : LES SYSTEMES DE MESURE DES RISQUES ET DES RESULTATS •Chapitre I : dispositions générales • Section 1 – systèmes de mesure des risques et procédures o Art. 94 à 103 >> (art.100 à 102) Obligation de disposer d’une cartographie des risques qui couvre tous les risques, externes ou internes • Section 2 – les comités spécialisés o Art. 104 à 105 >> (art.104) Lorsque le bilan conso dépasse 5 MdsEur, obligation de créer 3 comités spécialisés émanant del’organe de surveillance en application du L 511-89 du comofi : comité des risques, comité des nominations, comité des rémunérations Comité des risques : couvre tous les risques de l’établissement ainsi que sur les dispositifs de maîtrise (reprend une partie des missions de l’ex-comité d’audit) Comité des nominations : pour les membres de l’organe de surveillance essentiellement. Veille aussi à la politique de nomination des dirigeants, resp de la conformité, resp de la gestion des risques Comité des rémunérations : surveille politique de rémunération de l’établissement, yc pour les fonctions risques- contrôles. Couvre directement la rémunération du resp de la conformité et du resp de la gestion des risques >> Le comité n’est plus identifié en tant que tel mais continue à figurer dans le code du commerce art L823-19. Il devrait donc théoriquement être limité à l’examen de la qualité de l’information comptable et financière
  • 14. 14 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre •Chapitre II : la sélection et la mesure des risques de contreparties o Art. 106 à 121 >> Précision sémantique : on englobe les notions de risque de crédit et risque de contrepartie >> (art.114) Pour la notation en matière de risque de crédit, on ne peut passe contenter de la seule notation externe. Celle-ci doit être complétée •Chapitre III : la mesure des risques de marché o Art.122 à 133 >> La gestion du risque de marché est déclinée sous la même forme que les autres risques >> (art.130) On doit disposer du capital nécessaire pour la part de risque de marché non couverte par des fonds propres réglementaires •Chapitre IV : la mesure du risque de taux d’intérêt global o Art.134 à 139 •Chapitre V : la sélection et la mesure des risques d’intermédiation o Art. 140 à 147 •Chapitre VI : la mesure du risque de liquidité o Art. 148 à 186 >> Jadis limitées, les mesures liées à la gestion du risque de liquidité sont particulièrement développées, en transposition de la CRD IV. Les mesures sont nombreuses et s’apparentent à celles du risque de contrepartie : stratégie, politiques, procédures, outils, limites etc. On recherche une véritable gestion ‘active ‘de ce risque >> (art.186) Obligation d’informer l’ACPR en cas de modification importante de la position de liquidité actuelle, prévisionnelle ou de dépassement de limites •Chapitre VII : la mesure du risque de règlement-livraison o Art. 187 à 197
  • 15. 15 IIIe PARTIE Revue de l’arrêté du 3 novembre : les points clés Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre •Chapitre VIII : la prise en compte des risques dans la politique de rémunération • Section 1 – dispositions d’application du III de l’article L511-57 du Comofi o Art. 198 à 210 >> Rédaction de la politique de rémunération, en conformité avec la CRD IV et les articles L511-57 à 88 du comofi. >> (art.199) L’arrêté fixe le seuil d’application pour les groupes dont bilan > 10Mds Eur pour les articles L511-71 à 88 du comofi •Chapitre IX : la mesure du risque de levier excessif o Art. 211 à 213 •Chapitre X : la mesure du risque opérationnel o Art.214 à 215 TITRE V : LES SYSTEMES DE SURVEILLANCE ET DEMAITRISE DES RISQUES •Chapitre I : dispositions générales o Art. 216 à 230 •Chapitre II : conditions d’application en matière d’externalisation o Art.231 à 240 >> Externalisation : pas de modifications fondamentales TITRE VI : ROLE DES DIRIGEANT EFFECTIFS ET ORGANES DE SURVEILLANCE DE L’ENTREPRISE ASSUJETTIE ET DE L’ ACPR o Art. 241 à 270 >> (art.241) La responsabilité de la mise en œuvre du contrôle interne conformément à ce texte est toujours partagée entre organe de surveillance et dirigeants effectifs >> (art.242 et 243) La répartition des attributions entre ces 2 organes sont davantage précisées par rapport à l’art. 38 du 97/02 sans que ce ne soit complètement limpide. On comprend néanmoins que l’organe de surveillance est davantage un organe de fixation/validation des grands principes et de contrôle vs une fonction exécutive pour les dirigeants effectifs TITRE VII : DISPOSITIONS DIVERSES o Art. 271 à 280
  • 16. IVe PARTIE Enjeux et questions 16Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 17.  Du positif : o (+) des améliorations indéniables, notamment en matière d’harmonisation des mesures dans la gestion des risques, o (+) la confirmation de la gestion par les risques et donc d’un contrôle permanent axé selon les mêmes axes  Des regrets : o (-) refonte que partielle car la logique et la colonne vertébrale restent celles du 97/02 (avec ses faiblesses) o (-) position du responsable de la gestion des risques devenue plus ambiguë alors qu’elle paraissait plus claire précédemment o (-) la répartition des rôles entre les 2 organes de direction n’est pas suffisamment claire (art.242-243)  Options de rattachement et de communication pour les fonctions conformité-contrôle permanent, contrôle périodique et risques  A quand un « arrêté du 3 novembre » pour les assurances ?  A quand un « arrêté du 3 novembre » commun en Europe ? Avec l’union bancaire et la supervision centralisée par la BCE, il paraît logique de disposer d’un texte d’application unique 17 IVe PARTIE Enjeux et questions Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 18. 18 ANNEXE Vers quels dispositifs organisationnels ? Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 19. Risquedecrédit Risquedemarché Risqued’intermédiation Risquederèglement Risquedetaux Risquedeliquidité Risquedesolvabilité Risquecomptable (autres)Risqueopérationnel Risquedenon-conformité RisqueLAB-FT Risquedefraude RisqueliéauxS.I etc… Continuitéd’activité Nouveauxproduits Politiquederémunération Protectiondelaclientèle etc… Risquedecontrepartie Risquedemarché Risquedebilan Risqueliéà Risqueopéra Risquedeno juridique R.S.S.I Natures de risque Regroupement en familles homogènes de risque (6 à 9?) Autres points de vigilance assimilables à des risques Exemple : Recommandation : regrouper les contrôles portant sur le risque de non-conformité avec les contrôles portant sur le risque opérationnel Arrêté du 3 nov : pour une gestion et un contrôle selon un découpage par risques Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre
  • 20. Risquedecontrepartie Risquedemarché Risquedebilan Risqueliéàlaprod.comptable Risqueopérationnel Risquedenon-conformitéou juridique R.S.S.I Vigilance transversale par le responsable/coordinateur Contrôles permanents mutualisés (2nd niv) et Entités opérationnelles et fonctionnelles de la banque Audit - inspection •Organe délibérant •Organe exécutif Dispositif de contrôle permanent de 2nd niveau Dispositif de contrôle permanent de 1er niveau Contrôle périodique de 3ème niveau Recommandation : structurer une organisation de contrôle interne de type pyramidal qui met en exergue l’importance et la responsabilité des entités opérationnelles (1er niveau). Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre Arrêté du 3 nov : pour une vigilance par silo de risque et complétée par une vision transversale
  • 21. 21 Plusieurs cartographies thématiques détaillées sous la responsabilité des pilotes de risque Cartographie des risques opérationnels Cartographie des risques LAB-FT Cartographie des risques de non-conformité Cartographie des risques liés aux S I Cartographie des risques d’infrastructure Autres cartographies Cartographie consolidé par le responsable (de la gestion des risques) • Vision synthétique de tous les risques • Suivi des risques majeurs • Alertes Reportings vers les organes exécutif et délibérant + superviseur * identification des risques • évaluation des risques • liens avec des procédures opérationnelles, limites et délégations • identification et restitution des contrôles permanents par rapport aux risques Chandara OK – Evolution du contrôle interne bancaire en France : du 97/02 à l’arrêté du 3 novembre Arrêté du 3 nov : autant de cartographies que de grandes natures de risques + consolidation
  • 22. Chandara OK Conseil en réglementation et risques bancaires okchandara@yahoo.com profil dans www.Linkedin.com 22Conférence : Conformité Contrôle Interne et régulation 28 mars 2014 - Chandara OK Arrow Inst.