Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

03_Enquete_AAF_IR_Rasad2020.pdf

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
1
informations sur date, éditeur du moteur de recherche et logiciel du site ;
● présence d’accès à la recherche sur la page ...
C’est la RFG qui a contacté l’AAF suite au forum de St Etienne.
82,6% savent qu’ils peuvent trouver sur nos sites des inve...
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 66 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus par AssociationAF (20)

Plus récents (20)

Publicité

03_Enquete_AAF_IR_Rasad2020.pdf

  1. 1. 1
  2. 2. informations sur date, éditeur du moteur de recherche et logiciel du site ; ● présence d’accès à la recherche sur la page d’accueil du site ; ● types d’interrogation possibles pour accéder aux analyses ou aux images : formulaires, cadre structuré, autres ; ● étude des types de formulaires : recherche simple, recherche avancée, formulaires spécialisés ; ● étude de la recherche dans un cadre structuré : cadre de classement normalisé, cadre « maison » ; ● recherche cartographique, chronologique ; ● test sur le mot « lavoir » dans le formulaire de recherche simple pour analyser l’affichage des résultats obtenus ; ● test d’accès à l’IR d’une série ou sous-série (nombre de clics depuis page d’accueil) ; ● accompagnement du chercheur : FAQ, fiches méthodologiques, aides contextuelles pour la saisie, tutoriels. 2
  3. 3. C’est la RFG qui a contacté l’AAF suite au forum de St Etienne. 82,6% savent qu’ils peuvent trouver sur nos sites des inventaires ou références d’archives non numérisées. 72,3% savent qu’ils peuvent trouver sur nos sites des aides à la recherche. 17% ont utilisé un formulaire de recherche dédié au catalogue de bibliothèque. Parmi les sites internet que vous fréquentez pour vos recherches, y a-t-il des sites d’archives départementales ? Si vous avez répondu Oui à la question précédente : 2. Pourquoi fréquentez-vous ces sites (case à cocher, possibilité de réponses multiples) ? Pour consulter des documents en ligne Pour trouver une référence de document ou de livre en prévision d’un déplacement en salle de lecture Pour trouver une référence de document ou de livre pour une demande de reproduction 3. Ce que vous avez trouvé sur ces sites a-t-il répondu à vos attentes ? 4. En dehors de la consultation des documents numérisés sur ces sites, avez-vous fait une recherche pour trouver une référence d’autres archives? 5. En dehors de l’état-civil numérisé, savez-vous que les sites d’archives départementales peuvent proposer d’autres contenus? D’autres documents numérisés (recensements, registres matricules, hypothèques, cartes 3
  4. 4. postales…) : oui/non/je ne sais pas Des inventaires de séries ou sous-séries : oui/non/je ne sais pas Des aides à la recherche (fiches méthodologiques, tutoriels…) : oui/non/je ne sais pas Le catalogue de la bibliothèque : oui/non/je ne sais pas 6. Avez-vous utilisé sur l’un de ces ces sites un formulaire de recherche dédié aux ouvrages imprimés conservés dans la bibliothèque des archives: 7. Quel degré d’importance accordez-vous (sur une échelle croissante de 1 à 5, 1 étant le moins important et 5 le plus important) à chacun des aspects suivants quand vous faites des recherches sur ces sites : Facilité pour trouver une référence, une cote, ou accéder à un document numérisé : 1,2,3,4,5 Clarté de l’affichage des résultats de votre recherche : 1,2,3,4,5 Pertinence des résultats par rapport à la recherche : 1,2,3,4,5 Existence d’une aide en ligne sur le site Facilité pour trouver de l’aide en ligne sur le site : 1,2,3,4,5 Possibilité d’utiliser des filtres dans les résultats : 1,2,3,4,5 3
  5. 5. Permet de tester les logiciels Arkothèque, Thot, Bach, Mnesys, Archimaine, Ligéo Les testeurs ont fait remonter qu’ils avaient eu un peu de mal à s’adapter à sept sites différents dans les logiques de recherche en un temps contraint. Pour certains testeurs difficultés à comprendre l’exercice ou avec la formulation de certaines questions (ex : « quel champ de recherche avez-vous choisi dans le formulaire et pourquoi ? ») Occasion pour les lecteurs de découvrir certains principes de recherche ou d’archivistique : « nous avons fait découvrir à des lecteurs pourtant habitués l’intérêt de consulter la description générale du fonds ». « dans l’échange professionnel que nous avons eu ensuite, cet atelier était bien utile puisqu’il nous permet aussi de pointer quelques points négatifs du système que nous avons choisi » « avec certitude, nous travaillerons sur ce sujet dans les prochains mois » (AD05) Lecteurs contents d’avoir fait l’atelier car leur a permis de découvrir certains principes de recherche, France Archives (AD37) Nous avons fait découvrir à des lecteurs pourtant habitués France Archives, l'intérêt de consulter la description générale du fonds (avec le métrage, l'origine, l'historique du fonds,...).(AD34) Recherches non généalogiques : faire l’histoire d’une commune, faire une recherche sur 4
  6. 6. un thème (tramways, reconstruction), une sous-série, un fonds d’archives LISTE RECHERCHES : Rech 1, Val de Marne : Faire une recherche sur Maisons-Alfort, puis restreindre avec le thème « église » au XIXe siècle (1801-1900). Rech 2, Ille-et-Vilaine : Faire une recherche sur les tramways dans l’ensemble des fonds conservés. Puis saisir le terme tramway dans la rubrique « Recherche libre » du formulaire. Rech 3, Vaucluse : Trouver la description générale des archives du duché de Caderousse à partir du moteur de recherche (recherche libre) Rech 4, chercher l’inventaire des archives du duché de Caderousse en tapant dans Google : archives du duché de Caderousse. Rech 5, Calvados : Faire une recherche sur la Reconstruction, puis restreindre aux notices avec des images associées. Identifier le fonds d’archives et chercher une description plus détaillée de ce fonds. Restreindre la recherche à Lisieux. Rech 6, Maine-et-Loire : Rechercher des références sur Corzé (une commune du département) dans le bandeau de recherche simple de la page d’accueil puis dans les inventaires d’archives. Tester les affichages. Restreindre à Corzé pendant la période révolutionnaire 1789- an VIII Rech 7, Haute-Garonne : Chercher l’inventaire de la sous-série 3 X – Assistance sociale (1800-1940) en utilisant le cadre de classement. Le questionnaire comprend des consignes (exemple : ne pas utiliser le bandeau de recherche simple situé en haut de la page d’accueil, qui n’interroge pas les inventaires) Pour voir si la recherche a abouti, les questions portent souvent sur le nombre de réponses, les premières cotes obtenues, les cotes extrêmes, le résultat le plus récent, … Mais d’autres questions portent également sur : La compréhension des analyses L’identification du fonds ou de la description générale du fonds La pertinence des résultats obtenus La façon de procéder L’utilité du « contexte » / « fil d’Ariane » Une question a été systématiquement posée pour chaque recherche et exploitée : Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la recherche ? 4
  7. 7. 4 éditeurs se partagent majoritairement le marché (entre 10 et 22 clients, 71 sites à eux 4) : 1=2, Naoned Systems, V-Technologies et Archimaine. 12 sites sont des sites « maison » (CMS Open source PHP, Ez Publish, Typo3 (CMS), WordPress, Eolas, Spip/JQuery/Openlayer, Département….). Pas de grand changement depuis l’enquête d’Implissio 5
  8. 8. 6
  9. 9. 7
  10. 10. Les testeurs ont fait remonter qu’ils avaient eu un peu de mal à s’adapter à sept sites différents dans les logiques de recherche en un temps contraint. Certains testeurs avaient des difficultés à naviguer sur le web. Certains étaient très conditionnés par leurs recherches généalogiques habituelles et avaient du mal à s’adapter à d’autres types de recherches et à trouver les bons menus. Les lecteurs habitués aux salles des inventaires sont désorientés face aux sites. Qu’y-at-il et comment le retrouver ? A l’inverse, des internautes ont l’impression que si ce n’est pas en ligne, ce n’est pas disponible. Les recherches ont été trouvées « faciles » sur Google et le site du Calvados pour respectivement 48% et 45% des testeurs, y compris les archivistes. Pour les autres recherches, le pourcentage de participants n’ayant pas éprouvé de difficultés va seulement de 13 à 26% suivant les questions. Certains testeurs ne pensaient pas forcément à cliquer sur un résultat ou un fil d’Ariane pour obtenir une notice plus détaillée ou une information de niveau supérieur. 8
  11. 11. Les testeurs ont fait remonter qu’ils avaient eu un peu de mal à s’adapter à sept sites différents dans les logiques de recherche en un temps contraint. Certains testeurs avaient des difficultés à naviguer sur le web. Certains étaient très conditionnés par leurs recherches généalogiques habituelles et avaient du mal à s’adapter à d’autres types de recherches et à trouver les bons menus. Les lecteurs habitués aux salles des inventaires sont désorientés face aux sites. Qu’y-at-il et comment le retrouver ? A l’inverse, des internautes ont l’impression que si ce n’est pas en ligne, ce n’est pas disponible. Les recherches ont été trouvées « faciles » sur Google et le site du Calvados pour respectivement 48% et 45% des testeurs, y compris les archivistes. Pour les autres recherches, le pourcentage de participants n’ayant pas éprouvé de difficultés va seulement de 13 à 26% suivant les questions. Certains testeurs demandaient un site portail national pour faciliter leurs recherches et ne connaissaient pas France Archives (à 54%). Certains testeurs ne pensaient pas forcément à cliquer sur un résultat ou un fil d’Ariane pour obtenir une notice plus détaillée ou une information de niveau supérieur. 9
  12. 12. 10
  13. 13. Même si la recherche considérée la plus facile en atelier était la recherche Google, les testeurs sont deux fois plus nombreux à utiliser les sites d’AD pour leurs recherches plutôt que le moteur de recherche type Google. Arguments des testeurs : sites plus fiables, pertinents, spécialisés, « habitude » et « on va directement à la source d’informations, là où sont conservées les archives ». « Google ne propose pas souvent des résultats issus des « couches profondes du web » donc les résultats ne sont pas toujours aussi intéressants qu’en explorant vraiment le site des AD. Pour moi, Google a plutôt un rôle d’orientation. » [testeur externe aux AD]. Un participant indique que Google fait tomber sur des sites payants, que certaines pages polluent la recherche. La méconnaissance de FranceArchives concerne aussi les archivistes. 11
  14. 14. Dans les ateliers, les testeurs n’ont pas forcément repéré le formulaire de recherche simple, surtout quand la page d’accueil est très chargée (Val-de-Marne, Maine-et-Loire). Dans le cas du Val-de-Marne, moins de 50% des testeurs ont utilisé ce formulaire pour débuter leur recherche sur Maisons-Alfort. Avis d’un testeur : « l'aide est inutile si l'on place le moteur de recherche en gros, dès la page d'accueil, sans être pollué par des photos, des explications, des événements du jour. La base léonore du ministère de la culture est un excellent exemple du dépouillement de la page d'accueil dont tous les sites des Archives départementales devraient s'inspirer : pas d'images, pas de blabla, que des liens de recherche ! » Effort de précision sur le site du Calvados mais pas clair malgré tout : chercher dans tout le site / dans les documents / dans les pages. Pour les testeurs, les « pages » ce sont celles des documents ou inventaires et pas des contenus éditoriaux. « Dans tout le site » évoque pour eux le contenu éditorial uniquement. Maine et Loire : Quand on fait constater qu’il y a une différence entre les réponses si on choisit la recherche située dans le bandeau ou la recherche dans les inventaires, la majeure partie des testeurs ne sait pas pourquoi. 10% indique la bonne raison : la recherche située dans le bandeau ne porte que sur les contenus éditoriaux. Les testeurs apprécient que les caractères soient grands et lisibles et que les pages ne soient pas très chargées. De notre côté, deux exercices sur nos propres inventaires en ligne nous ont permis de 12
  15. 15. constater des différences de lecture entre les lecteurs et nous ; par exemple, notre regard d'archiviste ne se porte pas forcément sur les mêmes zones de l'écran que celui du lecteur, ou encore un affichage en rose (charte oblige !) attire forcément en premier lieu le regard du chercheur. (AD34) De même, les testeurs ont insisté sur l’importance d’avoir une navigation fluide et intuitive et de pouvoir facilement revenir en arrière. 12
  16. 16. Généralement, l’internaute tape un terme dans une case blanche (termes « faire une recherche, vous cherchez… ») ou présence d’un pictogramme (loupe par exemple) 13
  17. 17. Parfois juste sous le formulaire de recherche simple on a l’accès vers un formulaire de recherche avancée 14
  18. 18. La recherche simple n’est pas toujours sur la page d’accueil, ex : Maine et Loire. 15
  19. 19. AD51 : difficultés pour trouver là où faire la recherche. Même si certains allaient spontanément à la recherche simple figurant dans la page d’accueil (quand elle existait), la plupart étaient hésitants. Certains cherchaient dans « Archives départementales », « vos archives »… Le terme « moteur de recherche » ne semblait pas évocateur. De notre côté, deux exercices sur nos propres inventaires en ligne nous ont permis de constater des différences de lecture entre les lecteurs et nous ; par exemple, notre regard d'archiviste ne se porte pas forcément sur les mêmes zones de l'écran que celui du lecteur, ou encore un affichage en rose (charte oblige !) attire forcément en premier lieu le regard du chercheur. (AD34) 16
  20. 20. 17
  21. 21. En haut à droite, bandeau de recherche simple Dans le bandeau bleu Recherches : Archives en ligne, Rechercher sur l’ensemble du site, rechercher dans nos fonds Dans le pavé orange à gauche : Consulter les archives en ligne, Dans le pavé orange à droite : Préparer vos recherches / Rechercher dans nos fonds, effectuer une recherche globale AD Val-de-Marne 18
  22. 22. « Archives en ligne » donne accès au portail de recherche proprement dit. Le bandeau de recherche en haut à droite n’interroge pas les inventaires. 19
  23. 23. Sous moteur de recherche : recherche globale, état des fonds Rubrique « Vous ne trouvez pas » : indique plusieurs possibilités d’absence de réponses à une recherche mais laisse penser que tous les IR sont en ligne car il n’y a rien à ce sujet. 20
  24. 24. Le bandeau de recherche libre en haut à droite ne porte que sur les contenus éditoriaux. Inventaires d’archives donne accès au moteur de recherche et aux formulaires de recherche simple et avancée. A gauche, « Espace recherche » donne des informations pratiques pour venir consulter en salle de lecture et donne accès aux aides à la recherche. 21
  25. 25. Certains sites proposent des recherches guidées plutôt que des formulaires. Avis d’un testeur sur le cadre de classement : « Le cheminement d'un chercheur est souvent très différent de celui d'un archiviste et encore plus d'un informaticien. Il existe un cadre de classement commun à toutes les AD (A,B,C,D,E...) pourquoi ne pas le mettre en évidence dès le départ ? J’utilise le site des AD 16 tous les jours, j'ai mis un raccourci pour aller directement sur ce qui m'est utile sans être obligé de me poser la question de savoir si pour avoir accès aux matrices cadastrales il faut que je passe par généalogie par exemple. La présentation des sites est très orientée vers la recherche généalogique mais essayer de faire autre chose comme recherches (sur un bâtiment par exemple) devient plus compliqué ». Commentaire des tests: incompréhension de la structuration et de la logique des archives : fonds d’archives, description générale d’un fonds, lien entre notices d’un même fonds. 22
  26. 26. Exemple de recherche guidée avec plusieurs écrans et étapes 23
  27. 27. Exemple de recherche guidée thématique 24
  28. 28. 25
  29. 29. Cadre de classement maison utilisé comme champ de recherche pour le formulaire de recherche 26
  30. 30. Dans un atelier regroupant des étudiants connaissant le cadre de classement, les testeurs ne l’ont pas reconnu dans la présentation synthétique, sans les séries, de la Haute-Garonne (il fallait rechercher l’inventaire de la sous-série 3 X dans le cadre de classement). Ils ne connaissaient pas l’expression « état des fonds ». Il faudrait peut-être se dire que la recherche par cadre de classement ou arborescence ne s’adresse qu’à ceux qui le connaissent et qui doivent le reconnaître immédiatement. 27
  31. 31. IR d’une série ou d’une sous-série, jusqu’à l’introduction au moins Dans les ateliers, pour la recherche de la sous-série 3 X, plusieurs testeurs qui ne trouvaient pas le cadre de classement ont fait la recherche par la recherche simple. 28
  32. 32. Il faudrait affiner l’enquête sur la cartographie pour savoir si son absence est liée à un problème technologique ou pas (l’éditeur ne le proposant pas). A priori, il semblerait que non sauf peut-être pour Pleade (aucun des clients ne l’a). 29
  33. 33. La carte est un formulaire en soi (56%) ou une aide contextuelle (44%) 30
  34. 34. La Marne semble être le seul cas où la carte est présente sur la page d’accueil. 31
  35. 35. Sur certains sites elle est signalée et accessible par la page d’accueil 32
  36. 36. Très peu d’exemples de recherche au moyen d’une frise chronologique : ex Haute- Marne (une frise chronologique remplace le champ « date » du formulaire) et le Rhône qui a un formulaire de recherche consacré à la recherche par période. 33
  37. 37. Les recherches transversales posent plusieurs questions et notamment : - Les possibilités du logiciel ; - L’existence d’un ou plusieurs logiciels (dans ce dernier cas, cela peut rendre plus difficile la mise en œuvre d’une recherche transversale) ; - Le format des IR : si ce sont, par exemple, des PDF ou des exports HTML d’un logiciel archivistique. 34
  38. 38. Site Ille-et-Vilaine, recherche transversale sur les tramways : les participants ne savaient pas trop quel champ de recherche choisir et ont donc souvent choisi « objet » qui était le premier critère de recherche proposé et semblait le plus proche de « mot-clé ». On n’a pas le même nombre de réponses en utilisant l’un ou l’autre champ. Les points d’interrogation (picto) renvoient à un index. Certains testeurs pensaient que cela donnait accès à l’aide en ligne. Certains n’ont pas vu les conseils d’aide en bas à gauche. Suivant les sites, les pluriels, les majuscules ou les opérateurs booléens ne sont pas pris en compte, ce qui complique la recherche. 35
  39. 39. 72% de ces formulaires correspondent à une typologie de documents ou un fonds (cadastre, état civil, matricules…). 14% par domaine (ex. Grande Guerre) 36
  40. 40. 37
  41. 41. NB : plusieurs réponses possibles Sur 70% des sites proposant un accès par cadre structuré, l’internaute aboutit à un IR XML. Cela témoigne des efforts des AD pour mettre leurs IR au format XML-EAD alors que ce format est relativement récent. Dans plus de la moitié des cas, l’internaute aura (parfois en parallèle avec un IR xml) des notices descriptives ou des PDF océrisés. La forte présence de solutions alternatives au XML montre les efforts faits par les Archives pour mettre à disposition leurs IR même quand ces derniers ne se présentent pas sous forme XML. Le XML est important pour pouvoir proposer des fils d’Ariane et, grâce à l’indexation, des facettes. 38
  42. 42. Peut-être que ce qui compte avant tout, c’est la lisibilité. Réponses à la recherche sur « lavoir », affichées dans le cadre de classement. On ne sait pas pourquoi on a 16 réponses dans ce cas et 21 dans l’affichage par liste… AD56 : Quand le nombre de résultats s’avère élevé, nombre de lecteurs ont éprouvé une difficulté à utiliser les outils permettant de trier et d’affiner la recherche (par typologie des documents, par période historique…) Certains lecteurs apprécient les outils qui font ressortir des résultats en recherchant non pas l’expression exacte mais la proximité des mots entre eux. Beaucoup de résultats dans les recherches mais parfois mal organisés : « on est vite noyé par les résultats » (AD34) 39
  43. 43. AD Maine et Loire : Deux possibilités d’affichage des résultats après une recherche sur Corzé : par cadre de classement à gauche et par pertinence à droite. Parmi les participants qui se sont exprimés sur leur préférence pour un affichage cadre de classement ou pertinence sur ce site, l’affichage des résultats par le cadre de classement est préféré par la majeure partie des testeurs car : - il présente les archives de façon structurée par type d’archives et par période (25 réponses). Du coup, il donne l’impression d’être plus complet et en tout cas il « contextualise ». Il permet d’aller plus facilement à la période cherchée, il permet d’identifier plus facilement les archives; - il est plus clair, lisible (4 réponses), peut-être car la présentation est faite par producteur (1 réponse); - c’est mieux qu’une pertinence dont on ne connaît pas les critères (2 réponses); - les caractères sont plus grands (1 réponse); - c’est plus détaillé (1 réponse). La pertinence est préférée car : - La cote figure (6 réponses, dont 4 sont des agents d’AD); - C’est plus clair (5 réponses) et plus simple (1 réponse); - Il y a plus de détails (4 réponses); - On va directement au résultat (3 réponses). 40
  44. 44. Parfois il est possible de modifier l’apparence de la liste des résultats selon plusieurs critères 41
  45. 45. fil d’Ariane c’est-à-dire l’indication des divers niveaux supérieurs de description (cliquables) Commentaire des ateliers : incompréhension de la structuration et de la logique des archives : fonds d’archives, description générale d’un fonds, lien entre notices d’un même fonds. Certains testeurs ne pensaient pas forcément à cliquer sur un résultat ou un fil d’Ariane pour obtenir une notice plus détaillée ou une information de niveau supérieur. Beaucoup ignorent des pages importantes qui prennent beaucoup de temps comme la description générale d’un fonds, les descriptions physiques des documents figurés… (AD34) 42
  46. 46. AD Vaucluse, recherche sur les archives du duché de Caderousse : Les testeurs ne cliquaient pas spontanément sur le fil d’Ariane situé au-dessus de l’analyse, ni même sur l’analyse pour avoir plus de détails et pas non plus sur le pictogramme de l’arborescence jaune en fin d’analyse (la bulle « voir dans l’inventaire » n’apparaît que lorsque la souris est positionnée sur le pictogramme). Sur d’autres sites, on constate que les testeurs ne comprennent pas ou ne voient pas qu’ils peuvent avoir une notice plus détaillée : par exemple sur le site d’Ille et Vilaine, une icône indique « Fiche descriptive détaillée » quand on passe la souris dessus mais peu de testeurs semblent l’avoir vu. De façon générale, sur plusieurs sites, les testeurs ont eu du mal à trouver la description du niveau haut de l’IR. 43
  47. 47. AD Calvados, recherche sur la reconstruction : Pas de fil d’Ariane mais un « contexte » non cliquable Toutes les photos du fonds Goupil portent sur Lisieux mais cette information n’apparaît pas dans les notices « simples ». Il faut penser à cliquer sur l’analyse pour avoir plus de détails. 44
  48. 48. Pendant les ateliers et dans leurs commentaires, les testeurs se sont montrés sensibles à la question du retour en arrière. En ce qui concerne les filtres et facettes qui permettent de préciser la recherche : Les testeurs se sont montrés satisfaits d’avoir ces fonctions mais se posent souvent des questions, par exemple : faut-il valider à chaque critère ou à la fin ? Les filtres/ facettes s’appliquent-ils à la recherche en cours ou relancent-ils la recherche ? 45
  49. 49. 46
  50. 50. AD Val de Marne : filtres Des testeurs se sont questionnés sur le filtre Ressources (Inventaires, portail), d’autres sur l’articulation entre le contexte historique et les dates. 47
  51. 51. AD Calvados, exemple de facettes sur la recherche « reconstruction » Des testeurs ont hésité entre la facette multimedias et typologies. La facette lieux ne prend en compte que les analyses avec une indexation lieu Pour la facette périodes, les cotes « sans dates » figurent dans chacune des périodes de la facette. 48
  52. 52. Exemple de facettes 49
  53. 53. Dans certains cas, la surbrillance apparaît dans la liste des résultats (AD Gard). Dans d’autres, la surbrillance apparaît dans un deuxième ou troisième temps, après ouverture de l’instrument de recherche contenant les réponses (AD Côte d’Or). 50
  54. 54. 51
  55. 55. 52
  56. 56. Les outils les plus proposés sont les fiches méthodologiques et de loin. Tutoriels et FAQ sont assez rares. 44% des testeurs disent utiliser les aides en ligne en cas de difficultés. Aides préférées : fiches méthodologiques puis « autres » (dont demande d’aide au personnel quand venue en salle), puis tutoriels, puis FAQ D’après les résultats de l’enquête RFG, l’existence d’une aide en ligne et la facilité pour la trouver ont moins d’importance que la possibilité d’utiliser des filtres dans les résultats. 53
  57. 57. 54
  58. 58. • Spécificité Meurthe et Moselle : en fonction du profil du chercheur (particulier, notaire, généalogiste professionnel, géomètre ou bureau d'étude). 55
  59. 59. Les cas les plus classiques sont les fiches sur les fonds (cadastre, état civil, enregistrement…) ou sur les recherches les plus courantes conduisant à ces fonds (je cherche une personne, un lieu…). 56
  60. 60. 57
  61. 61. 58
  62. 62. 59
  63. 63. 60
  64. 64. On n’arrête pas de dire au public que les fonds et les types de classement sont homogènes d’un service d’AD à l’autre, mais ça n’apparaît pas du tout sur nos sites, alors que tous nos sites sont fréquentés par les mêmes typologies d’internautes. Il serait important de tenir compte de l’avis des internautes pour concevoir nos sites, plutôt que de passer beaucoup de temps à rédiger des fiches méthodologiques et autres aides qui sont peu lues. AD84 : Le nommage des rubriques, le mode de requête, l’affichage des résultats, etc. proposent une diversité à laquelle les internautes doivent s’adapter. Il leur faut avoir une certaine dose de patiente et d’obstination ! Afin de mettre davantage l’usager, l’utilisateur au centre de nos sites, ne pourrions-nous pas envisager une harmonisation de nos pratiques de publication en ligne et l’adoption d’un vocabulaire qui soit parlant pour les internautes (« état des fonds » semble peu compréhensible et serait à remplacer par quelque chose de plus clair : « ensemble des fonds » par exemple ?), voire l’adoption d’un même vocabulaire ? En retrouvant, pour les rubriques de recherche, les mêmes expressions et la même nature de contenus sur tous les sites visités, les internautes seraient mieux accompagnés. - Nous avons remarqué également que les opérateurs booléens n’étaient pas forcément valides sur tous les moteurs de recherche : les guillemets sont acceptés sur earchives.vaucluse.fr, ils ne le sont pas sur le site des archives du Maine-et- Loire. Une uniformisation serait là aussi la bienvenue. - Enfin, les utilisateurs des sites ont fait remarquer qu’ils pouvaient se perdre un peu 61
  65. 65. dans les différents accès aux fonds : inventaires en ligne, inventaires d’archives, archives en ligne, moteurs de recherche, ensemble des fonds, fonds d’archives, archives numérisées, ressources numérisées, etc. Faut-il réduire le nombre d’entrées ? Recherches guidées et formulaires spécialisés sont à la portée de tous les internautes. Les recherches transversales doivent être plus compliquées. Il y a une bonne marge de progression. Les aides sont souvent bien étoffées. Un gros effort de pédagogie. 61
  66. 66. 62

×