Curieuse, dynamique et passionnée par les
problématiques de développement durable, Audrey
analyse notre société et s’inves...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poster sujet de thèse : Précarité énergétique

266 vues

Publié le

Conférence ADEME, février 2015

Publié dans : Économie & finance
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Poster sujet de thèse : Précarité énergétique

  1. 1. Curieuse, dynamique et passionnée par les problématiques de développement durable, Audrey analyse notre société et s’investit activement dans la construction d’un monde plus juste. Ses expériences multidisciplinaires à vocation sociale, économique et environnementale font sa richesse. De formation ingénieur Supélec et économiste TSE, elle a travaillé dans l’évolution du réseau électrique pour l’ADEME afin de permettre d’intégrer plus d’énergies renouvelables et une meilleure maitrise de la demande. Elle a participé à l’évaluation et la promotion de programmes sociaux avec l’ONG OXFAM en Australie. Citoyenne du monde toujours à l’affut d’action, elle a initié le projet éducatif BeASeed en Birmanie. Sa détermination à réconcilier social et environnemental l’a maintenant conduite à réaliser un doctorat au CIRED sur la précarité énergétique et les enjeux d’équité sociale soulevés par la transition énergétique. #énergie #durable #social #transition #justice #précarité #inégalité #résilience #adaptation Audrey Berry Ingénieur-Economiste Doctorante EHESS 2014-2017 Laboratoire : CIRED Directeur de thèse : P. Quirion Encadrants : C. Guivarch, Y. Jouffe berry@centre-cired.fr Plan de travail • Acquérir une meilleure compréhension des déterminants de la précarité énergétique – Analyse statistique à partir d’enquêtes nationales – Croiser les éléments géographiques, techniques et so- cio-économiques – Caractériser l’hétérogénéité des populations à risque • Définir un ensemble d’indicateurs reflétant le niveau de vulnérabilité énergétique – Taux d’effort énergétique, mais aussi restriction – Energie domestique, mais aussi transport – Indicateur d’étendue, mais aussi d’intensité et d’inégalité • Etudier dans un modèle d’équilibre général les capacités d'adaptation face à un choc sur les prix de l’énergie – Différencier les ménages selon le revenu, la localisation, le logement, la mobilité – Construire des scénarios prospectifs d'évolutions con- trastés des contraintes court terme – Comparer l’efficacité et les effets redistributifs de différents mécanismes politiques Objectifs • Analyser les ménages qui sont victimes de la précarité / vulnérabilité énergétique, • Etudier les interactions entre différents sec- teurs : habitat, transport, territoire, emploi • Apporter des éléments d’aide à la décision pour orienter les politiques climat-énergie. Comment lutter contre la vulnérabilité des ménages face à l’augmentation des prix de l’énergie ? Induction des précarités énergétiques : Analyse des déterminants au croisement des dynamiques géographiques, techniques et socio-économiques. Comment la mesurer? Le Taux d’Effort Energétique est un indicateur simple mais limité (erreurs d’inclusion et d’exclusion). Parmi les alternatives possibles : le Bas Revenu Dépense Elevée et la Restriction. Un phénomène multidimensionnel... ...affectant notre société. Quels indicateurs de précarité énergétique dans le transport? Un « indicateur composite » est proposé afin de refléter les combinaisons de facteurs qui mettent les ménages en difficulté : une dépense en carburant élevée, des ressources financières limitées et l’inadéquation de ses conditions de mobilité. Cette étude, réalisée à partir de l’Enquête Nationale Transports et Déplacements 2008, concerne les ménages qui utilisent un mode motorisé privé dans leur mobilité contrainte travail-étude. La précarité énergétique transport se traduit par une forte dépense en carburant ou par une restriction d’usage de la voiture des ménages au bas revenu. Il est intéressant de compléter l’analyse avec les conditions de mobilité des ménages, en particulier la distance à parcourir, les offres d’alternatives et l’efficacité énergétique des véhicules utilisés. Quels sont les leviers d’action?Qui sont les ménages concernés? ...au croisement de 3 facteurs... La dépense en énergie augmente le nombre de précaires (taux de pauvreté) et exacerbe les inégalités (indicateur d’inégalité) en France. La précarité énergétique résulte de la combinaison de 3 facteurs : prix de l’énergie, revenu du ménage et performance énergétique du logement/véhicule. La caractérisation des populations affectées permettra la construction d’une typologie de ménages reflétant leur niveau d’exposition à l’augmentation des prix de l’énergie. L’identification des politiques d’accompagnement les plus justes et efficaces permettra de limiter le risque de voir plus de ménages basculer dans la précarité énergétique. QUISUIS-JE? MATHESE PREMIERSRESULTATSRECHERCHE Les besoins en énergie diffèrent : ils dépendent des caractéristiques géographiques, techniques et socio-économiques des ménages. Caractéristiques géographiques Revenu contraint Prix élevé de l’énergie Mauvaise performance énergétique Précarité énergétique Source: Legendre, Ricci, 2014 Augmente Taux de pauvreté Indicateur d’inégalité Revenu 17.6% 0.05 Revenu - Loyer 18.9% 0.06 Revenu - Loyer - Energie 20.9% 0.07 CONTEXTE Quels besoins en énergie d’un ménage? Caractéristiques techniques - Surface du logement - Type d’énergie/carburant - Isolation thermique Caractéristiques socio-économiques - Revenu - Taille du ménage - Profession Caractéristiques géographiques - Urbain/rural - Accessibilité sans voiture - Climat

×