Accord d’association : la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine signent un accord
d’association avec l’Union européenne ce 27 ...
Concernant la Moldavie, l’objectif est le même que celui de la Géorgie, permettre une
assistance dans les réformes commerc...
civile non armée de l’Union européenne sous les auspices de la mission EUMM (European
Union Monitoring Mission).
Angela Ma...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'Ukraine, la Géorgie et la République de Moldavie signent l'accord d'association avec l'UE

257 vues

Publié le

Ce vendredi 27 juin 2014, l'UE a signé l'accord d'association avec l'Ukraine, la Géorgie et la République de Moldavie

Publié dans : Droit
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'Ukraine, la Géorgie et la République de Moldavie signent l'accord d'association avec l'UE

  1. 1. Accord d’association : la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine signent un accord d’association avec l’Union européenne ce 27 juin 2014 Dans la matinée du vendredi 27 juin 2014, l’Union européenne a signé l’accord d’association avec l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie. C’est trois anciennes républiques soviétiques ont leur ticket pour se rapprocher de l’Europe occidentale, comme elles le souhaitaient et ce, malgré les pressions exercées par la Russie à ce sujet. M. Porochenko a signé vers 09H00 (07H00 GMT) dans le bâtiment du Conseil européen le second volet de l'accord d'association, celui-ci a d’ailleurs précisé qu’il s’agissait du « jour le plus important [pour l'Ukraine] depuis l'indépendance». C’est le fruit d’un travail de sept ans qui vient d’être signer pour l’Ukraine qui compte bien « utiliser cette opportunité pour moderniser le pays ». Le président ukrainien a également félicité la « solidarité » de l’Union européenne face à la crise ukrainienne. Ce sommet européen est également relatif à la question de la nomination du nouveau président de la Commission européenne, sujet également important dans la sphère politique européenne et, les dirigeants européens vont aborder la crise ukrainienne et les relations avec la Russie, notamment quant à d’éventuelles nouvelles sanctions à son encontre. Quel est l’intérêt des accords d’association ? Ils visent à approfondir l’association politique et l’intégration économique des pays signataires avec l’Union européenne. D’un point de vue économique, l’accord d’association instaure une zone de libre-échange approfondi et complet. Pour la Géorgie, cet accord d’association va surtout lui permettre de faciliter le commerce et les investissements, c’est un pays qui a connu et connait encore des conflits régionaux, il est nécessaire pour cela de booster sa croissance économique. La signature de cet accord d’association offrira non seulement de nouvelles perspectives d’intégration économiques mais également une assistance de l’Union européenne dans les réformes relatives au commerce avec pour objectif d’intégrer l’économie géorgienne dans le marché mondial. Grâce à cet accord d’association, la Géorgie va également bénéficier de nouvelles opportunités commerciales et un accès plus facile au marché européen entre autre.
  2. 2. Concernant la Moldavie, l’objectif est le même que celui de la Géorgie, permettre une assistance dans les réformes commerciales afin de contribuer à sa croissance économique et à une meilleure intégration de l’économie Moldave dans le marché mondial. Les provisions commerciales de l’accord d’association permettront à d’avoir de nouvelles opportunités commerciales et un accès facilité au marché européen. L’Ukraine quant à elle doit finir de signer son accord d’association, puis qu’un chapitre politique a déjà été signé le 21 mars dernier, aujourd’hui elle signe donc le volet commercial de cet accord d’association. L’Ukraine bénéficiera de nouvelles opportunités commerciales et d’un accès facilité au marché européen également. Elle va progressivement supprimer les droits de douanes et les quotas, harmoniser ses lois, normes et régulations dans les différents secteurs commerciaux et devra créer des conditions pour harmoniser les secteurs clés de son économie sur les standards européens. La Commission européenne estime que l’accord UE- Ukraine pourrait stimuler le revenu de l’Ukraine d’environ 1,2 milliards d’euros par an. Egalement, les exportations de l’Ukraine vers l’Union européenne pourraient augmenter d’un milliard d’euros par an avec la signature de l’accord. Cet accord d’association vise à arrimer l’Ukraine à l’Union européenne sans pour autant conclure à une négociation d’adhésion. Pour souligner le fait que la signature de ces accords d’association n’était pas anodine, le mercredi 28 mai dernier, la chancelière allemande avait rencontré les premiers ministres de l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie lors d’une rencontre informelle. Angela Merkel a assuré que les relations entre ces trois pays voisins et l’Union européenne ne sont pas une alternative aux relations entre ces derniers et la Russie. Une affirmation importante en cette période de crise ukrainienne. Ces trois pays signent un accord d’association avec l’Union européenne le 27 juin 2014 lors du Conseil européen à Bruxelles. C’est ce projet d’accord d’association qui à mis le feu aux relations entre l’Ukraine et la Russie. D’ailleurs, la Géorgie a connu cette situation en 2008, la Russie ne souhaitant pas perdre son champ d’influence sur ces territoires, elle a alors décidé de procéder à une intervention militaire et faisant perdre à la Géorgie une partie de son territoire : Abkhazie et l’Ossétie du Sud. Ce conflit a d’ailleurs donné lieu à une intervention
  3. 3. civile non armée de l’Union européenne sous les auspices de la mission EUMM (European Union Monitoring Mission). Angela Markel a rassuré les premiers ministres des trois pays en affirmant que les relations tant politique, qu’économiques et culturelles avec l’Union européenne seront plus étroites après la signature de ces accords d’association, même si le rapprochement avec l’Union européenne ne sera pas sans difficulté. Afin de parvenir à ce résultat, l’Union européenne devra maintenir le dialogue avec la Russie et ainsi favoriser la paix. Ce dialogue avait d’ailleurs été évoqué lors du G7 à Bruxelles, où les Chefs d’Etats et de gouvernements demandaient à la Russie d’entrer dans une phase de désescalade à moins de voir de nouvelles sanctions être mises en œuvre mais également, assuraient qu’il était nécessaire de maintenir un dialogue avec le Président Poutine pour stabiliser la situation et s’engager dans un processus de paix. Les trois premiers ministres ont quant à eux exprimés également des inquiétudes quant à l’avenir mais d’une manière générale, ils affirment que leurs pays sont des pays européen et qu’ « il n’y aura plus jamais de nouveau mur de Berlin en Europe » ! Audrey Lenne Pour en savoir plus : - « The EU’s Association Agreements with Georgia, the Republic of Moldova and Ukraine”, MEMO, Brussels, 23 June 2014 (EN) / (FR) - « L'accord économique entre l'Ukraine et l'UE sera signé le 27 juin », Le Monde, le 19 Juin 2014 (FR) - « Ukraine : l'accord d'association avec l'Union européenne signé », Le Monde, le 27 Juin 2014 (FR)

×