INFLUENCEURS GASTRONOMIE/OENOLOGIE

502 vues

Publié le

Portraits des artisans vignerons champenois les plus emblématiques. Avec l'aimable participation de Mr Anselme Selosse & Mr Olivier Collin.

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
502
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
156
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

INFLUENCEURS GASTRONOMIE/OENOLOGIE

  1. 1. Les artisans vignerons qui écrivent la nouvelle page de l’excellence champenoise Written By Aurélie Siou ll faut avoir du nez pour le flairer… Il faut un vrai nez pour en extraire sa rareté… Il faut tendre l’oreille pour écouter le parfum du vin nous raconter son auteur… Acquérir un grand vin tient du meme rituel que d’investir dans une œuvre d’Art. Un grand vin n’est ni soumis à la spéculation boursière, ni à l’uniformisation de ses arômes. Un grand vin est celui qui raconte une histoire, une histoire de passion, de création, l’oenologue au même titre qu’un créateur apporte sa vision personnelle au vin, sa signature. C’est l’homme qui influencera et suivra l’évolution du vin, composera avec ses notes, jouera un peu de sa couleur, de ses traits de caractère… on dit bien, du chef de cave qu’il élève le vin. Il est question de matières, de celle à l’état brut à celle qui remplira le flacon, car depuis le début l’homme doit dompter la nature, son sol, son climat … le vin est donc bien son oeuvre finale - Philippe Di Méo Alors que le monde du vin subit les méfaits d’une mondialisation du goût, nous entretenons l’effet de rareté en vous proposant des nectars signés par la main des plus grands vignerons. Les 4 créateurs de cuvées de légende que nous vous présentons signent le vin de leur seul nom. Ils sont une poignée de passionnés à redonner vie à des sols stérilisés par la chimie. Ils façonnent des vins de caractère dont on oublie presque les bulles, tant l’empreinte du fabuleux terroir de craie est forte. De la montagne de Reims à la vallée de la Marne, de la côte des Blancs à l’Aube, rencontre avec ces poètes...
  2. 2. Les vignerons sont les garants de valeurs de partage et d’exemplarité avec le respect d’un produit noble et la transmission d’un savoir-faire unique à travers les générations. Ils sont enracinés sur des terroirs représentatifs de traditions ancestrales. Vigneron Magazine Dans cet épisode, nous vous emmenons dans les coulisses des domaines viticoles champenois les plus prisés. Pascal & Nathalie Agrapart- Domaine Agrapart & Fils « Un millésime chaque année sur trois terroirs identifiés. Soucieux d’apporter toujours plus de dimension à nos Champagnes, nous combattons pour la vérité du terroir. Labour et compost “maison” favorisent l’enracinement et la vie microbienne des sols. Toutes nos Cuvées sont issues de vinifications parcellaires. Fermentation avec les levures indigènes des raisins. Elevage long sur lies en futs de chêne. » -Pascal Agrapart La maison Agrapart a fait le choix de ne travailler qu’un seul cépage :le chardonnay. Un choix dicté notamment par l’exceptionnel domaine qu’elle possède. Près de 10 hectares de vignes qui s’étendent sur les villages d’Avize, Oger, Cramant, et Oiry. Des terroirs parmi les plus beaux de la Côte des Blancs, où le chardonnay règne en roi absolu. Pascal Agrapart représente la 3e génération à la tête du domaine. A la tête de l’exploitation il a fait évoluer le style de la maison vers des vins plus matures, élevés en fût de chêne. Les cuvées Agrapart mettent en valeur plusieurs facettes du chardonnay, ce sont des cuvées avec de la matière, beaucoup de minéralité, et toujours une grande finesse. Des cuvées avec beaucoup de droiture, la maison mettant un point d’honneur à doser très faiblement ses cuvées pour laisser aux terroirs la place de s’exprimer. Des terroirs valorisés à la fois dans les chais, puisque chaque parcelle est vinifiée à part, mais aussi dans les vignes, puisque la maison Agrapart pratique une viticulture raisonnée. Remettre de la vie dans les sols, inciter les racines à creuser au plus profond de la craie et de l’argile. On en revient toujours à ça. Sauf que Pascal, lui, a trois décennies d’avance sur les autres. « En Champagne, aujourd’hui, 95 % des sols ne sont pas travaillés comme ils devraient l’être, assure-t-il. Les racines des vignes restent à la surface, nourries aux engrais. Et les herbicides ont stérilisé toute vie microbienne. Or, 75  % de la qualité d’un vin se situe au niveau des racines, 25 % seulement au niveau des feuilles et du climat. » Et puis, il y a la passion : “Moi, mes vignes, c’est toute ma vie”. Elevés trente-six mois en cave dans des bouteilles bouchées au liège, ses champagnes sont tranchants et généreux. Avec le temps, ils développent un nez de pierre à fusil et de champignons frais, caractéristique des grands terroirs calcaires. Il faut les humer, mais aussi les garder longtemps en bouche afin d’en capter toutes les nuances et toutes les épices. Après trente années de travail acharné, ce petit-fils de charretier a su hisser son domaine familial au firmament de la côte des Blancs. Issus des plus beaux crus de la région (Avize, Cramant, Oger), ses champagnes cristallins et ciselés sont devenus l’archétype du vrai blanc de blancs. « Au début, les gens se foutaient de moi quand ils me voyaient avec ma pioche et ma charrue, raconte-t-il. Maintenant, ils ont compris : un grand champagne, c’est un vin de terroir, et le terroir, ça se travaille… » Olivier Collin & Sandra- Champagnes Ulysse-Collin
  3. 3. Depuis 1703, la famille COLLIN œuvre aux métiers de la vigne et de la tonnellerie au cœur du village de Congy. Après des études de droit, Olivier COLLIN s’est installé, en 2003, sur le domaine familial situé au sud de la Côte des Blancs vers le vignoble du Sézannais. Avant de se lancer, il se forme pendant deux ans chez l’incontournable Anselme SELOSSE, qui le sensibilise à la culture raisonnée et au terroir. Dès 2004, il remet ses vignes en état et opte pour une vinification parcellaire sous bois, en levures indigènes et sans dosage. Il commercialise ses premières bouteilles en 2007, sous la marque Ulysse COLLIN en l’honneur d’un de ses ancêtres. C’est un succès ! La revue Cuisine et Vins de France à le coup de cœur pour ce champagne singulier. Aujourd’hui, Olivier a confirmé la qualité de son travail et ajusté le dosage pour rendre ses champagnes plus équilibrés. Il nous propose trois cuvées parcellaires à forte personnalité. Tout d’abord « Les Pièrrières », au sous-sol crayeux et parsemé de silex dans laquelle s’exprime une grande minéralité saline (Blanc de blancs 100% Chardonnay). Ensuite « Les Maillons », un Blanc de Noirs (100% Pinot Noir) produit depuis 2006, d’une gourmandise et d’une concentration exceptionnelle. Enfin, « Les Roises », issues d’une vieille vigne au faible rendement, qui demande un peu de temps pour se révéler, et produite seulement à 3600 exemplaires. Olivier fait partie de cette famille trop restreinte de vignerons champenois qui labourent intégralement leur vignoble, a la recherche de la plus juste expression de leur terroir. » Anselme Selosse- Domaine Jacques Selosse
  4. 4. Il est l’une des personnalités les plus marquantes de la Champagne de ces vingt dernières années. Génie de la vinification, ses expérimentations et sa recherche ont suscité la curiosité de la filière et l’intérêt des consommateurs. Figure de proue d’une certaine idée de la viticulture, il a marqué une génération de vignerons qui se sont inspirés de son travail. A la tête du domaine familial depuis 1974 fondé par Jacques Selosse, le père d’Anselme, son exploitation totalise aujourd’hui 7,5 hectares, répartis sur 47 parcelles. En tout, 8 500 pieds de pinots noirs et 65 000 pieds de chardonnays. Ecologiste et adepte de la méthode bourguignonne d’élevage des vins en barriques neuves, Anselme est l’un des premiers vignerons de France à mettre en pratique les avis de l’ingénieur agronome Claude Bourguignon, célèbre spécialiste des sols à qui l’on doit cette formule terrifiante : « Il y a plus de vie microbienne dans les sables du Sahara que dans les terroirs de Champagne ! ». Anselme se trace une voie originale en ramassant des raisins à haute maturité et à petits rendements - ce qui est en soi une révolution en Champagne -, élève les vins longuement en bois, les bâtonnant s’il le faut.Il en résulte des cuvées à forte personnalité et de très haute qualité. Face à la forte demande, les vins sont contingentés. Les champagnes de Solosse sont des vins profonds, gras et pleins de sève, aux parfums parfois inouïs de sous-bois, de truffe blanche, de noix et de miel. Toute une palette aromatique obtenue grâce à un élevage d’orfèvre qui laisse le vin aller là où il veut aller et non là où on aimerait qu’il aille. Des champagnes libres, en somme ! « Loin d’étouffer le terroir, les bulles de champagne – surtout si elles sont fines, en favorisent l’expression. Elles ont le pouvoir d’aérer la viscosité naturelle du vin qu’elles poussent à s’expanser » Anselme Selosse « Pionnier de la viticulture biologique en Champagne, Anselme Selosse a toujours visé la révélation du terroir dans ses vins. Couronnement de ses efforts, ses vignes produisent des bouteilles rares et recherchées ». LeMonde.fr Sources La Vie Champenoise http://laviechampenoise.blogspot.fr L’union l’Ardennais http://www.lunion.presse.fr/article/marne/la-philosophie-vigneronne-danselme-selosse Paris Match http://www.parismatch.com/Vivre/Gastronomie/Les-artisans-vignerons-l-ame-de-la-Champagne-2-3- 161848 Le Figaro Vin http://avis-vin.lefigaro.fr/vins-champagne/champagne/champagne/d15748-agrapart-fils La Revue du Vin de France http://www.larvf.com/,egly-ouriet,10601,401048.asp Ampelos : Le Blog des Créateurs de Champagne http://www.ampelos31.fr/le-blog/tag/createurs-de-champagne/

×