Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

avocat au barreau de paris - histoire de la ceremonie de la rentree solennelle.pdf

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Consultez-les par la suite

1 sur 1 Publicité

avocat au barreau de paris - histoire de la ceremonie de la rentree solennelle.pdf

Télécharger pour lire hors ligne

Histoire de la cérémonie de rentrée solennelle des Avocats au Barreau de Paris - extraits du bulletin du Bâtonnier des avocats au Barreau de Paris

Histoire de la cérémonie de rentrée solennelle des Avocats au Barreau de Paris - extraits du bulletin du Bâtonnier des avocats au Barreau de Paris

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

avocat au barreau de paris - histoire de la ceremonie de la rentree solennelle.pdf

  1. 1. PATRIMOINE La tradition d’une cérémonie de Rentrée nous vient de l’époque médiévale avec la célébration plus générale, chaque année, de la Rentrée du Parlement de Paris. Organisée au lendemain de la fête de la Saint Martin (soit le 12 novembre) elle suit un rituel bien établi débutant par une messe dédiée au Saint-Esprit : la première a lieu à Notre-Dame de Paris au XIIIe siècle, avant d’être célébrée au Palais de la Cité dans l’ancienne chapelle Saint-Nicolas, puis à la Sainte Chapelle. Tous les membres de la famille judiciaire de la juridiction (magistrats, avocats, huissiers, greffiers, notaires…) s’y rendent au son des cloches du Palais en costume d’apparat. Puis, les magistrats se dirigent en procession vers la Grand Chambre du Palais (ancienne première chambre du Tribunal de Grande Instance) pour l’audience de Rentrée, avant d’ouvrir les portes de la salle aux avocats et procureurs pour une lecture des ordonnances royales les concernant, ainsi que pour les prestations de serment – alors annuelles – des membres du barreau. Ces cérémonies ont donc pour fonction d’inaugurer un nouveau temps judiciaire après les vacances, mais aussi de mettre en scène la majesté de la cour vis-à-vis des acteurs judiciaires et du public. Après interruption lors de la période révolutionnaire, la tradition de la Rentrée solennelle reprend au 19e siècle selon un rituel similaire. Après la messe, l’audience de Rentrée concerne désormais tous les acteurs de la vie judiciaire et est à nouveau l’occasion de prises de parole. A la fin des discours, lecture du tableau des avocats est faite en public puis le bâtonnier et les membres du Conseil sont invités à renouveler leur prestation de serment. La messe du Saint-Esprit devient progressivement facultative avant sa disparition à l’occasion de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905. Quant à l’audience de Rentrée, elle se tient, depuis 1974, en janvier pour les magistrats, mais reste en novembre pour les avocats. Le barreau perpétue ainsi une tradition vieille de plusieurs siècles, occasion de rencontres et d’échanges qui rythment toujours la vie judiciaire française. Discours du bâtonnier Bernard de Bigault du Granrut lors de la Rentrée de 1983 ; à gauche Robert Badinter, à droite les deux Secrétaires de Conférence (cliché Studio Orop / coll. Ordre des Avocats de Paris). Les rentrées du barreau n’ont pas toujours eu lieu au théâtre du Châtelet : ici par exemple, elle se déroule à la première chambre de la Cour d’appel. HISTORIQUE DE LA RENTRÉE Messe célébrée à la Sainte-Chapelle, à l’occasion de la Rentrée judiciaire, le 3 novembre 1863 (coll. Ordre des Avocats de Paris) Avocats et magistrats à la rentrée de 1992, dans le vestibule de Harlay (peinture de Jacques Rohaut / coll. Ordre des Avocats de Paris)

×