SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  61
Télécharger pour lire hors ligne
Bonjour !
Risque cardio-vasculaire et métabolique
chez l’Adulte
Enquête sur les facteurs de risque cardiovasculaires à Tlemcen (Algérie(
A.YAHIA-BERROUIGUET (1(
K. MEGUENNI (2(
, M. BENYOUCEF (3(
, M. BROURI (4(
(1(
Médecine Interne - Diabétologie, (2(
Sce Epidémiologie, (3(
Lab. Biochimie, CHU Tlemcen
(4(
Médecine Interne, Arezki Kehal , El Biar - Alger
Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen
Faculté de Médecine Benaouda Benzerdjeb
Vol. 5 -
2011
Risque faible
>15%
Risque moyen
15-20%
Risque élevé
20-30%
Très haut risque
<30%
24 32.4 22.2 21.7
PA
normale
HTA
Nle
haute
HTA
grade 1
HTA
grade 2
HTA
grade
3
Pas d'autres FDR 22 4 6.9 6 -
1- 2 FDR 22.9 5.2
10.7
1.4 1
≥ 3 FDR, SM,
Diabète
4.5 3.1 3.6 0.4 4.2
Evénements CV 1.2 0.9 0.8 0.2 1.0
• Framingham (%)
• ESH-ESC- 2007 (%)
Framingham score JAMA. 2001; 285:2486-2497
2007 Guidelines for the management of arterial hypertension (task force ESH-ESC) - J Hypertens, 2007, 25, 1105-87
Elevé ou très haut risque ajouté : 16.4%
43.9%
Stratification du RCV (population totale)
p< 0.05
Conclusion !
 La maladie a une longueur d’avance sur la
médecine,
 La médecine a plusieurs longueurs d’avance
sur le Médecin…
Plus grave :
EVOLUTION DES CAUSES DE MORTALITE
B Sobel et al., Circ 2003; 107:636 (CDC, PMD(
-50
-40
-30
-20
-10
0
10
20
30
40
50
19801981
1982
19831984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
DIABETEDIABETE
CANCER
Mortalité toutes causes
Mortalité CVMortalité CV
ANNEES
Evolutiondepuis1979
Questions !
 La maladie qui tue le plus dans le monde ?
 Savez vous évaluer le Risque CVX ?
 Combien de Facteurs de risque ?
 Combien de Marqueurs de risque ? !!!
 Différence Facteur et marqueur de R. CVX ?
Nous allons essayer de ne
pas y répondre !
Transition And Health Impact in North Africa
(Transition épidémiologique et impact sur la santé en
Afrique du Nord)
TAHINA :
Causes de décès :
Maladies l'appareil circulatoire 40,57
Symptômes et signes 18,06
Tumeurs 11,23
Maladies endocriniennes 7,87
Maladies l'appareil respiratoire 7,59
Maladies l'appareil digestif 3,26
Causes externes de mortalité 3,13
Maladies de l'appareil urogénital 2,93
Maladies infectieuses 2,08
Lésions traumatiques 1,14
Maladies du système nerveux 1,02
Troubles mentaux 0,53
Maladies du sang 0,28
Maladies du système ostéo-articulaire 0,21
Maladies de la peau 0,09
Malformations congénitales 0,03
Risque :
Probabilité de survenue d’un événement
(maladie,
décès) à un instant donné ou pendant un
intervalle
de temps donné.
Risque Cardiovasculaire :
 Risque relatif: 2 – 3 fois
 Risque absolu: 15 – 20 %
 Cumul des risques….Démultiplicateur!
Mesure du risque :
Exemple :
FACTEUR DE RISQUE :
Un facteur de risque correspond à un état
physiologique, pathologique ou une
habitude de vie corrélée à une incidence
accrue d'une maladie.
Facteurs de risque cardio-vasculaire est un raccourci usité
pour parler des facteurs de risque d’athérosclérose.
CRITERES:
1. Force de l’association .
2. Association graduelle.
3. Cohérence dans le temps .
4. Cohérence entre différentes études.
5. Indépendance.
6. Caractère plausible de l’association.
7. Réversibilité***.
9 Facteurs de risques= 90%
1. HTA .
2. Tabagisme.
3. Hypercholestérolémies .
4. Diabète.
5. Obésité abdominale.
6. Sédentarité.
7. Stress.
8. Alimentation.
9. Alcool.SM*
On ne parlera pas des facteurs de
risque non modifiables:
 Age
 Sexe masculin
 Ménopause
 Antécédents personnels
 Antécédents familiaux
MARQUEUR DE RISQUE :
C’est une variable Associée « passivement » a
une pathologie sans lien de causalité
démontré.
Il y en a plus de … 200 !
 CRP* US
 Homocystéine *
 Fqce cardiaque*
 THS*
 Fibrinogène
 Albuminurie
 Fcts rénales
 EIMc
 Plaque carotidienne
 IPS
La cause :
L’athérosclérose!
Cible préférentielle:
HTA, (x 9)
LDL Ch / Diabète
Tabac et Diabète
Mortalité et facteurs de risque:
0
2
4
6
8
10
12
14
H
ig
h
B
P
T
o
b
ac
c
o
H
ig
h
ch
o
les
te
ro
lU
n
d
e
rw
eig
h
tU
n
s
a
fe
se
x
L
o
w
fru
it/v
e
g
in
tak
e
H
ig
h
B
M
I
P
h
y
sica
lin
a
ctivity
A
lc
o
h
o
l
U
n
s
a
fe
w
a
te
r
e
tc
.
Ezzati et al. Lancet 2002; 360:1347-60
Mortality
(%)
Ezzati et al. Lancet 2002: 360: 1347-60
1ère
cause de mortalité dans le monde
Dénutrition
Mauvaises hygiène & qualité de l’eau
Alcool
Sédentarité
BMI élevé
Faible apport en fruits & légumes
Rapports sexuels non protégés
Hypercholestérolémie
Tabac
HTA
0 1 2 3 4 5 6 7
Millions de décès
7 millions7 millions
Zones en voie de développement
Zones développées
L’épidémie en chiffres:
 35 % d’HTA ( SAHA)
 26 % : OMS
 24,93 % ( TAHINA ) ; 35 – 65 ans.
HTA et risque cardiovasculaire:
1. Relation linéaire sans seuil
2. PA systolique ++
3. Pression pulsée +++
4. Risque cérébral sup. risque coronarien.
5. Impact thérapeutique: baisse du risque d’AVC de 30 à 40
%, du risque d’accidents coronariens de 10 à 15 %.
Lewington et al. Lancet 2002;360:1903–13
CV mortality risk
0
2
4
8
115/75 135/85 155/95 175/105
6
Systolic BP/Diastolic BP (mmHg)
*Individuals aged 40–69 years
2X
risk
4X
risk
8X
ris
k
1X risk
Relation linéaire:
Enquête de Framingham:
 Facteur de risque cardio-vasculaire majeur
 HTA systolique pure : plus nuisible que l’HTA
systolo-diastolique ou l’HTA diastolique pure
 PAS ou pression pulsée : meilleurs indices
Impact thérapeutique:
-30
-25
-20
-15
-10
-5
0
AVC
Complications
cardiovasculaire
Evts coronaires
Mortalit
écardiovasculaire
Mortalit
é totale
Staessen J. Lancet 2000 11;355:865-72
%
−30%
−26%
−23%
−18%
−13
%
 Meta-analysis of 61 prospective,
observational studies
 1 million adults
 12.7 million person-years
2 mmHg
decrease in
mean SBP 10% reduction in
risk of stroke
mortality
7% reduction in
risk of ischaemic
heart disease
mortality
Lewington et al. Lancet 2002;360:1903–13
GFR
Proteinuria
Aldosterone release
Glomerular sclerosis
HTA
Atherosclerosis*
Vasoconstriction
Vascular hypertrophy
Endothelial dysfunction
LVH
Fibrosis
Remodeling
A V C
DECES
Hypertension
Insuf Card
IDM
Insuf Renale
Mécanismes :
Stratification du risque CV
4 Niveaux de risque CV:
 15 % Faiblement majoré
 15 – 20 % Modérément
 20 – 30 % Fortement
 Sup. 30 % Très Fortement
Autres
FdR, AOC
ou
maladies
Normale
PAS 120-129
ou PAD 80-
85
Normale
haute
PAS 130-139
ou PAD 85-89
HTA grade I
PAS 140-159
ou PAD 90-
99
HTA grade II
PAS 160-179
ou PAD 100-
109
HTA grade
III
PAS > 180
ou PAD >
110
Pas
d`autre
FdR
Risque
standard
Risque
standard
Risque
peu
majoré
Risque
modérément
majoré
Risque
fortement
majorée
1-2 FdR
Risque
peu
majoré
Risque
peu
majoré
Risque
modérémen
t majoré
Risque
modérément
majoré
Risque très
fortement
majoré
3 FdR ou
plus,
AOC, SM
ou
diabète
risque
modéréme
nt majoré
Risque
fortement
majoré
Risque
fortement
majoré
Risque
fortement
majoré
Risque très
fortement
majoré
Maladie
CV
établie
Risque très
fortement
majoré
Risque très
fortement
majoré
Risque très
fortement
majoré
Risque très
fortement
majoré
Risque très
fortement
majoré
Stratification du risque cardiovasculaire ( ESH-ESC 2007 )
Autres FdR,
Altération
infraclinique
ou maladie
Normale
PAS 120-129
ou
PAD 80-84
Normale haute
PAS 130-139
ou
PAD 85-89
HTA grade I
PAS 140-159
ou
PAD 90-99
HTA grade II
PAS 160-179
ou
PAD 100-109
HTA grade III
PAS > 180
ou
PAD > 110
Pas d`autre
FdR
Pas
d`intervention
sur PA
Pas
d`intervention
sur PA
MHD plusieurs
mois puis TRT
antihypertenseu
r si PA non
contrôlée
MHD plusieurs
semaines puis
TRT
pharmacologiqu
e si PA non
contrôlée
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
1-2 FdR MHD MHD
MHD plusieurs
mois puis TRT
antihypertenseu
r si PA non
contrôlée
MHD plusieurs
semaines puis
TRT
pharmacologiqu
e si PA non
contrôlée
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
> 3 FdR, SM
ou AOC
infraclinique
MHD
MHD, envisager
TRT
antihypertenseu
r
MHD
+
TRT
MHD
+
TRT
MHD
+
TRT
Diabète MHD MHD + TRT
antihypertenseu
r
antihypertenseu
r
antihypertenseu
r
antihypertenseu
r immédiat
Maladie CV
avérée ou
néphropathi
e
MHD + TRT
antihypertense
ur immédiat
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
MHD + TRT
antihypertenseu
r immédiat
Début d`un traitement antihypertenseur ( ESH-ESC 2007 )
Plus compliqué en réalité:
 4 Facteurs de RCV (tabagique, diabétique,
hypertendu et dyslipidémique) : RR =42
 9 Facteurs de RCV: RR = 333 !
Haut risque CV:
1. Coronarien, AVC, AOMI
2. DT2 + Atteinte rénale ou 2 FDR
3. Autres si RR sup. 20%
AFSSAPS
Que faut-il faire alors ?
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………… MHD. Activité physique. Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique.
6. Sédentarité:……………………………………Activité physique.
7. Stress.
8. Alimentation.
9. Alcool.
Prise en charge globale:
1. HTA:…………... MHD et TRT / Objectif TA
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: …….…………Sevrage
définitif.
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hyper Ldl Ch:….Régime + Trt. Objectif
LDL
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ………..……MHD… Objectif
HBA1c
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:..MHD. Activité
physique / objectif pondéral.
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique.
6. Sédentarité:………..………activité
physique.
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique.
6. Sédentarité:……………………………………Activité physique.
7. Stress.
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique.
6. Sédentarité:……………………………………Activité physique.
7. Stress.
8. Alimentation.
Prise en charge globale:
1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA
2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage
définitif.
3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL
4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c
5. Obésité abdominale:MHD. Activité physique/ objectif pondéral.
6. Sédentarité:……………………………………Activité physique.
7. Stress.
8. Alimentation.
9. Alcool.
Le Piège:
le risque d’infarctus
est multiplié par 7 au cours d’une
activité physique, par 56 chez un
sportif occasionnel.
Prévention primaire, secondaire:
1. Statines quelque soit le niveau initial LDL/Ch.
2. Antiagrégants plaquettaires: AAS, si diabète
après stabilisation TA.
Le traitement par aspirine n’est pas recommandé (HAS 2005) en prévention
primaire chez le patient hypertendu à faible risque cardiovasculaire, ni chez
le patient hypertendu à haut risque cardiovasculaire mais non diabétique (en
raison d’un bénéfice limité par le risque hémorragique. Il est en revanche
recommandé, à faible dose (75 mg aspirine/j) en prévention secondaire et
chez le diabétique hypertendu ou à haut risque cardiovasculaire.
Registre REACH, Bhatt, JAMA 2006;295:180-9 : 67 888 patients (> 45 ans , >
3 FdR ou maladie cardiovasculaire avérée), étude multinationale entre
décembre 2003 et juin 2004
Population insuffisamment traitée :
Statines : 69.4% Antiplaquettaires : 78.6%
HTA non contrôlée :
50.0%
La triste réalité:
Quelle est la première industrie
au monde ?
Dernière Question:
Si vous avez compris que vous
n’avez rien compris c’est que vous
avez tout compris, et c’est de ma
faute!
HTA et RISQUE
CARDIOVASCULAIRE
Hakim HITACHE
Médecine Interne
C’était…

Contenu connexe

Tendances

HTA et REIN
HTA  et REIN HTA  et REIN
HTA et REIN mahfay
 
Hypertension artérielle item 221
Hypertension artérielle item 221Hypertension artérielle item 221
Hypertension artérielle item 221Aymeric Menet
 
Formes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htaFormes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htamyahyab
 
Hta131
Hta131Hta131
Hta131mai13
 
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009rebas
 
Dr Hitache HTA et AVC
Dr Hitache HTA et AVCDr Hitache HTA et AVC
Dr Hitache HTA et AVCBENAOUDA67
 
Recommandations 2013 HTA
Recommandations 2013 HTARecommandations 2013 HTA
Recommandations 2013 HTAAlain Cmi
 
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicaux
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicauxCat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicaux
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicauxbilal abboub
 
Sna pvdb 15 10-2021 francais audio
Sna pvdb 15 10-2021 francais audioSna pvdb 15 10-2021 francais audio
Sna pvdb 15 10-2021 francais audiomohamedtrirach
 
Pression Artérielle Élevée
Pression Artérielle ÉlevéePression Artérielle Élevée
Pression Artérielle ÉlevéeMRSefeen
 
Hypertension arterielle Dr Khacha
Hypertension arterielle Dr KhachaHypertension arterielle Dr Khacha
Hypertension arterielle Dr KhachaKhaled Khacha
 
Pr Xavier Girerd
Pr Xavier GirerdPr Xavier Girerd
Pr Xavier Girerdall-in-web
 
Dr Hitache HTA et MAPA
Dr Hitache HTA et MAPADr Hitache HTA et MAPA
Dr Hitache HTA et MAPABENAOUDA67
 
Dr Hitache HTA ET SAS
Dr Hitache HTA ET SASDr Hitache HTA ET SAS
Dr Hitache HTA ET SASBENAOUDA67
 
Dr Hitache HTA et AOMI
Dr Hitache HTA et AOMIDr Hitache HTA et AOMI
Dr Hitache HTA et AOMIBENAOUDA67
 

Tendances (20)

HTA et REIN
HTA  et REIN HTA  et REIN
HTA et REIN
 
Hypertension artérielle item 221
Hypertension artérielle item 221Hypertension artérielle item 221
Hypertension artérielle item 221
 
Formes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htaFormes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'hta
 
Hta131
Hta131Hta131
Hta131
 
Hta qcm
Hta qcmHta qcm
Hta qcm
 
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009
Recommadations Hypertension ArtéRielle 2009
 
La syncope
La syncopeLa syncope
La syncope
 
Dr Hitache HTA et AVC
Dr Hitache HTA et AVCDr Hitache HTA et AVC
Dr Hitache HTA et AVC
 
Recommandations 2013 HTA
Recommandations 2013 HTARecommandations 2013 HTA
Recommandations 2013 HTA
 
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicaux
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicauxCat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicaux
Cat devant une urgence hypertensive.pptx paramedicaux
 
Sna pvdb 15 10-2021 francais audio
Sna pvdb 15 10-2021 francais audioSna pvdb 15 10-2021 francais audio
Sna pvdb 15 10-2021 francais audio
 
Pression Artérielle Élevée
Pression Artérielle ÉlevéePression Artérielle Élevée
Pression Artérielle Élevée
 
Xavier.Girerd
Xavier.GirerdXavier.Girerd
Xavier.Girerd
 
Hypertension arterielle Dr Khacha
Hypertension arterielle Dr KhachaHypertension arterielle Dr Khacha
Hypertension arterielle Dr Khacha
 
Urgene hypertensive
Urgene hypertensiveUrgene hypertensive
Urgene hypertensive
 
Pr Xavier Girerd
Pr Xavier GirerdPr Xavier Girerd
Pr Xavier Girerd
 
Dr Hitache HTA et MAPA
Dr Hitache HTA et MAPADr Hitache HTA et MAPA
Dr Hitache HTA et MAPA
 
Dr Hitache HTA ET SAS
Dr Hitache HTA ET SASDr Hitache HTA ET SAS
Dr Hitache HTA ET SAS
 
Dr Hitache HTA et AOMI
Dr Hitache HTA et AOMIDr Hitache HTA et AOMI
Dr Hitache HTA et AOMI
 
Antihypertenseurs
AntihypertenseursAntihypertenseurs
Antihypertenseurs
 

En vedette

Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013BENAOUDA67
 
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIEDR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIEBENAOUDA67
 
Cas clinique DT2 et RHD
Cas clinique DT2 et RHDCas clinique DT2 et RHD
Cas clinique DT2 et RHDBENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDDr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDBENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEBENAOUDA67
 
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIE
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIEDR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIE
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIEBENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIEDr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIEBENAOUDA67
 
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2BENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALE
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALEDr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALE
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALEBENAOUDA67
 
Dr hitache HTA ET COEUR
Dr hitache HTA ET COEUR Dr hitache HTA ET COEUR
Dr hitache HTA ET COEUR BENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEBENAOUDA67
 
Dr Hitache DT2 ET INCRETINES
Dr Hitache DT2 ET INCRETINESDr Hitache DT2 ET INCRETINES
Dr Hitache DT2 ET INCRETINESBENAOUDA67
 
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIE
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIEDr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIE
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIEBENAOUDA67
 
Cas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateCas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateurologiebj
 
Continual improvement tools
Continual improvement toolsContinual improvement tools
Continual improvement toolsRADHWEN HRIZI
 
Tableau recapitulatif medicaments diabète juillet 2013-1
Tableau recapitulatif medicaments diabète  juillet 2013-1Tableau recapitulatif medicaments diabète  juillet 2013-1
Tableau recapitulatif medicaments diabète juillet 2013-1Leyrissoux Catherine
 
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015webassoc .fr
 

En vedette (20)

Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE 2013
 
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIEDR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
 
Cas clinique DT2 et RHD
Cas clinique DT2 et RHDCas clinique DT2 et RHD
Cas clinique DT2 et RHD
 
Dr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDDr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHD
 
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
 
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIE
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIEDR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIE
DR HITACHE : HTA ET DYSLIPIDEMIE
 
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIEDr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE
Dr Hitache DT2 PHYSIOPATHOLOGIE
 
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
 
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALE
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALEDr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALE
Dr Hitache DT2 PRISE EN CHARGE GLOBALE
 
Dr hitache HTA ET COEUR
Dr hitache HTA ET COEUR Dr hitache HTA ET COEUR
Dr hitache HTA ET COEUR
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
 
Dr Hitache DT2 ET INCRETINES
Dr Hitache DT2 ET INCRETINESDr Hitache DT2 ET INCRETINES
Dr Hitache DT2 ET INCRETINES
 
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIE
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIEDr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIE
Dr Hitache HTA PHYSIO-PATHOLOGIE
 
Cas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateCas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostate
 
Pied diabetique
Pied diabetiquePied diabetique
Pied diabetique
 
Continual improvement tools
Continual improvement toolsContinual improvement tools
Continual improvement tools
 
Tableau recapitulatif medicaments diabète juillet 2013-1
Tableau recapitulatif medicaments diabète  juillet 2013-1Tableau recapitulatif medicaments diabète  juillet 2013-1
Tableau recapitulatif medicaments diabète juillet 2013-1
 
Icebergs asombrosos rayados
Icebergs asombrosos rayadosIcebergs asombrosos rayados
Icebergs asombrosos rayados
 
Brujas
BrujasBrujas
Brujas
 
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015
Clôture de la journée webassoc par JM Sémoulin, 29 janvier 2015
 

Similaire à Dr Hitache HTA et FDR CV

Le risque cardio-vasculaire global.ppt
Le risque cardio-vasculaire global.pptLe risque cardio-vasculaire global.ppt
Le risque cardio-vasculaire global.pptEttayibEttayib
 
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017Dr Riyadh Essefi
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007mai13
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDODr A. ILBOUDO
 
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIREUdsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIREudsp51
 
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014Islem Soualhi
 
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...oussama El-h
 
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risque
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risqueCas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risque
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risquemahfay
 
Hypertension artã©rielle essentielle
Hypertension artã©rielle essentielleHypertension artã©rielle essentielle
Hypertension artã©rielle essentielleBouhadjar Zenati Ziani
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimieJIB Congress
 
Statines 2014 Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-
Statines 2014  Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-Statines 2014  Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-
Statines 2014 Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-mahfay
 
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophiqueCardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophiqueimma-dr
 
HTA 2009
HTA  2009HTA  2009
HTA 2009rebas
 
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)Jean-Francois GIRMENS
 

Similaire à Dr Hitache HTA et FDR CV (20)

Le risque cardio-vasculaire global.ppt
Le risque cardio-vasculaire global.pptLe risque cardio-vasculaire global.ppt
Le risque cardio-vasculaire global.ppt
 
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
 
Presentation2015
Presentation2015Presentation2015
Presentation2015
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
 
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIREUdsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
 
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014
Risque ischémique et hémorragique cérébral dans la fibrillation Atriale 2014
 
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...
Comment et quand réaliser le bilan d’atteinte des organes cibles chez l’hyper...
 
AIT CH La Rochelle
AIT CH La RochelleAIT CH La Rochelle
AIT CH La Rochelle
 
Hta fdr cv
Hta fdr cvHta fdr cv
Hta fdr cv
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Cfci 2011 tavildari
Cfci 2011 tavildariCfci 2011 tavildari
Cfci 2011 tavildari
 
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risque
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risqueCas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risque
Cas clinique: évaluation, diagnostic et prise en charge de l'HTA à risque
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
 
Hypertension artã©rielle essentielle
Hypertension artã©rielle essentielleHypertension artã©rielle essentielle
Hypertension artã©rielle essentielle
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimie
 
Statines 2014 Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-
Statines 2014  Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-Statines 2014  Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-
Statines 2014 Arguments et controverses - Dr Mahmoudi-
 
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophiqueCardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophique
 
HTA 2009
HTA  2009HTA  2009
HTA 2009
 
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)
HTA et pathologie oculaire (JF.Girmens)
 

Dr Hitache HTA et FDR CV

  • 2. Risque cardio-vasculaire et métabolique chez l’Adulte Enquête sur les facteurs de risque cardiovasculaires à Tlemcen (Algérie( A.YAHIA-BERROUIGUET (1( K. MEGUENNI (2( , M. BENYOUCEF (3( , M. BROURI (4( (1( Médecine Interne - Diabétologie, (2( Sce Epidémiologie, (3( Lab. Biochimie, CHU Tlemcen (4( Médecine Interne, Arezki Kehal , El Biar - Alger Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Faculté de Médecine Benaouda Benzerdjeb
  • 4. Risque faible >15% Risque moyen 15-20% Risque élevé 20-30% Très haut risque <30% 24 32.4 22.2 21.7 PA normale HTA Nle haute HTA grade 1 HTA grade 2 HTA grade 3 Pas d'autres FDR 22 4 6.9 6 - 1- 2 FDR 22.9 5.2 10.7 1.4 1 ≥ 3 FDR, SM, Diabète 4.5 3.1 3.6 0.4 4.2 Evénements CV 1.2 0.9 0.8 0.2 1.0 • Framingham (%) • ESH-ESC- 2007 (%) Framingham score JAMA. 2001; 285:2486-2497 2007 Guidelines for the management of arterial hypertension (task force ESH-ESC) - J Hypertens, 2007, 25, 1105-87 Elevé ou très haut risque ajouté : 16.4% 43.9% Stratification du RCV (population totale) p< 0.05
  • 6.  La maladie a une longueur d’avance sur la médecine,  La médecine a plusieurs longueurs d’avance sur le Médecin…
  • 8. EVOLUTION DES CAUSES DE MORTALITE B Sobel et al., Circ 2003; 107:636 (CDC, PMD( -50 -40 -30 -20 -10 0 10 20 30 40 50 19801981 1982 19831984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 DIABETEDIABETE CANCER Mortalité toutes causes Mortalité CVMortalité CV ANNEES Evolutiondepuis1979
  • 10.  La maladie qui tue le plus dans le monde ?  Savez vous évaluer le Risque CVX ?  Combien de Facteurs de risque ?  Combien de Marqueurs de risque ? !!!  Différence Facteur et marqueur de R. CVX ?
  • 11. Nous allons essayer de ne pas y répondre !
  • 12. Transition And Health Impact in North Africa (Transition épidémiologique et impact sur la santé en Afrique du Nord) TAHINA :
  • 14. Maladies l'appareil circulatoire 40,57 Symptômes et signes 18,06 Tumeurs 11,23 Maladies endocriniennes 7,87 Maladies l'appareil respiratoire 7,59 Maladies l'appareil digestif 3,26 Causes externes de mortalité 3,13 Maladies de l'appareil urogénital 2,93 Maladies infectieuses 2,08 Lésions traumatiques 1,14 Maladies du système nerveux 1,02 Troubles mentaux 0,53 Maladies du sang 0,28 Maladies du système ostéo-articulaire 0,21 Maladies de la peau 0,09 Malformations congénitales 0,03
  • 15.
  • 16. Risque : Probabilité de survenue d’un événement (maladie, décès) à un instant donné ou pendant un intervalle de temps donné. Risque Cardiovasculaire :
  • 17.  Risque relatif: 2 – 3 fois  Risque absolu: 15 – 20 %  Cumul des risques….Démultiplicateur! Mesure du risque :
  • 19. FACTEUR DE RISQUE : Un facteur de risque correspond à un état physiologique, pathologique ou une habitude de vie corrélée à une incidence accrue d'une maladie. Facteurs de risque cardio-vasculaire est un raccourci usité pour parler des facteurs de risque d’athérosclérose.
  • 20. CRITERES: 1. Force de l’association . 2. Association graduelle. 3. Cohérence dans le temps . 4. Cohérence entre différentes études. 5. Indépendance. 6. Caractère plausible de l’association. 7. Réversibilité***.
  • 21. 9 Facteurs de risques= 90% 1. HTA . 2. Tabagisme. 3. Hypercholestérolémies . 4. Diabète. 5. Obésité abdominale. 6. Sédentarité. 7. Stress. 8. Alimentation. 9. Alcool.SM*
  • 22. On ne parlera pas des facteurs de risque non modifiables:  Age  Sexe masculin  Ménopause  Antécédents personnels  Antécédents familiaux
  • 23. MARQUEUR DE RISQUE : C’est une variable Associée « passivement » a une pathologie sans lien de causalité démontré. Il y en a plus de … 200 !
  • 24.  CRP* US  Homocystéine *  Fqce cardiaque*  THS*  Fibrinogène  Albuminurie  Fcts rénales  EIMc  Plaque carotidienne  IPS
  • 26.
  • 27. Cible préférentielle: HTA, (x 9) LDL Ch / Diabète Tabac et Diabète
  • 28. Mortalité et facteurs de risque: 0 2 4 6 8 10 12 14 H ig h B P T o b ac c o H ig h ch o les te ro lU n d e rw eig h tU n s a fe se x L o w fru it/v e g in tak e H ig h B M I P h y sica lin a ctivity A lc o h o l U n s a fe w a te r e tc . Ezzati et al. Lancet 2002; 360:1347-60 Mortality (%)
  • 29. Ezzati et al. Lancet 2002: 360: 1347-60 1ère cause de mortalité dans le monde Dénutrition Mauvaises hygiène & qualité de l’eau Alcool Sédentarité BMI élevé Faible apport en fruits & légumes Rapports sexuels non protégés Hypercholestérolémie Tabac HTA 0 1 2 3 4 5 6 7 Millions de décès 7 millions7 millions Zones en voie de développement Zones développées
  • 30.
  • 31. L’épidémie en chiffres:  35 % d’HTA ( SAHA)  26 % : OMS  24,93 % ( TAHINA ) ; 35 – 65 ans.
  • 32. HTA et risque cardiovasculaire: 1. Relation linéaire sans seuil 2. PA systolique ++ 3. Pression pulsée +++ 4. Risque cérébral sup. risque coronarien. 5. Impact thérapeutique: baisse du risque d’AVC de 30 à 40 %, du risque d’accidents coronariens de 10 à 15 %.
  • 33. Lewington et al. Lancet 2002;360:1903–13 CV mortality risk 0 2 4 8 115/75 135/85 155/95 175/105 6 Systolic BP/Diastolic BP (mmHg) *Individuals aged 40–69 years 2X risk 4X risk 8X ris k 1X risk Relation linéaire:
  • 34. Enquête de Framingham:  Facteur de risque cardio-vasculaire majeur  HTA systolique pure : plus nuisible que l’HTA systolo-diastolique ou l’HTA diastolique pure  PAS ou pression pulsée : meilleurs indices
  • 36.  Meta-analysis of 61 prospective, observational studies  1 million adults  12.7 million person-years 2 mmHg decrease in mean SBP 10% reduction in risk of stroke mortality 7% reduction in risk of ischaemic heart disease mortality Lewington et al. Lancet 2002;360:1903–13
  • 37. GFR Proteinuria Aldosterone release Glomerular sclerosis HTA Atherosclerosis* Vasoconstriction Vascular hypertrophy Endothelial dysfunction LVH Fibrosis Remodeling A V C DECES Hypertension Insuf Card IDM Insuf Renale Mécanismes :
  • 39. 4 Niveaux de risque CV:  15 % Faiblement majoré  15 – 20 % Modérément  20 – 30 % Fortement  Sup. 30 % Très Fortement
  • 40. Autres FdR, AOC ou maladies Normale PAS 120-129 ou PAD 80- 85 Normale haute PAS 130-139 ou PAD 85-89 HTA grade I PAS 140-159 ou PAD 90- 99 HTA grade II PAS 160-179 ou PAD 100- 109 HTA grade III PAS > 180 ou PAD > 110 Pas d`autre FdR Risque standard Risque standard Risque peu majoré Risque modérément majoré Risque fortement majorée 1-2 FdR Risque peu majoré Risque peu majoré Risque modérémen t majoré Risque modérément majoré Risque très fortement majoré 3 FdR ou plus, AOC, SM ou diabète risque modéréme nt majoré Risque fortement majoré Risque fortement majoré Risque fortement majoré Risque très fortement majoré Maladie CV établie Risque très fortement majoré Risque très fortement majoré Risque très fortement majoré Risque très fortement majoré Risque très fortement majoré Stratification du risque cardiovasculaire ( ESH-ESC 2007 )
  • 41. Autres FdR, Altération infraclinique ou maladie Normale PAS 120-129 ou PAD 80-84 Normale haute PAS 130-139 ou PAD 85-89 HTA grade I PAS 140-159 ou PAD 90-99 HTA grade II PAS 160-179 ou PAD 100-109 HTA grade III PAS > 180 ou PAD > 110 Pas d`autre FdR Pas d`intervention sur PA Pas d`intervention sur PA MHD plusieurs mois puis TRT antihypertenseu r si PA non contrôlée MHD plusieurs semaines puis TRT pharmacologiqu e si PA non contrôlée MHD + TRT antihypertenseu r immédiat 1-2 FdR MHD MHD MHD plusieurs mois puis TRT antihypertenseu r si PA non contrôlée MHD plusieurs semaines puis TRT pharmacologiqu e si PA non contrôlée MHD + TRT antihypertenseu r immédiat > 3 FdR, SM ou AOC infraclinique MHD MHD, envisager TRT antihypertenseu r MHD + TRT MHD + TRT MHD + TRT Diabète MHD MHD + TRT antihypertenseu r antihypertenseu r antihypertenseu r antihypertenseu r immédiat Maladie CV avérée ou néphropathi e MHD + TRT antihypertense ur immédiat MHD + TRT antihypertenseu r immédiat MHD + TRT antihypertenseu r immédiat MHD + TRT antihypertenseu r immédiat MHD + TRT antihypertenseu r immédiat Début d`un traitement antihypertenseur ( ESH-ESC 2007 )
  • 42. Plus compliqué en réalité:  4 Facteurs de RCV (tabagique, diabétique, hypertendu et dyslipidémique) : RR =42  9 Facteurs de RCV: RR = 333 !
  • 43. Haut risque CV: 1. Coronarien, AVC, AOMI 2. DT2 + Atteinte rénale ou 2 FDR 3. Autres si RR sup. 20% AFSSAPS
  • 44.
  • 45. Que faut-il faire alors ?
  • 46. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………… MHD. Activité physique. Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique. 6. Sédentarité:……………………………………Activité physique. 7. Stress. 8. Alimentation. 9. Alcool.
  • 47. Prise en charge globale: 1. HTA:…………... MHD et TRT / Objectif TA
  • 48. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: …….…………Sevrage définitif.
  • 49. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hyper Ldl Ch:….Régime + Trt. Objectif LDL
  • 50. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ………..……MHD… Objectif HBA1c
  • 51. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:..MHD. Activité physique / objectif pondéral.
  • 52. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique. 6. Sédentarité:………..………activité physique.
  • 53. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique. 6. Sédentarité:……………………………………Activité physique. 7. Stress.
  • 54. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:………………….MHD. Activité physique. 6. Sédentarité:……………………………………Activité physique. 7. Stress. 8. Alimentation.
  • 55. Prise en charge globale: 1. HTA:.. MHD et TRT immédiat Bi ou tri thérapie//Objectif TA 2. Tabagisme: ………………………………………..Sevrage définitif. 3. Hypercholestérolémies:……….Régime + Hypolip. / Objectif LDL 4. Diabète: ……………………………….………… Objectif HBA1c 5. Obésité abdominale:MHD. Activité physique/ objectif pondéral. 6. Sédentarité:……………………………………Activité physique. 7. Stress. 8. Alimentation. 9. Alcool.
  • 56. Le Piège: le risque d’infarctus est multiplié par 7 au cours d’une activité physique, par 56 chez un sportif occasionnel.
  • 57. Prévention primaire, secondaire: 1. Statines quelque soit le niveau initial LDL/Ch. 2. Antiagrégants plaquettaires: AAS, si diabète après stabilisation TA. Le traitement par aspirine n’est pas recommandé (HAS 2005) en prévention primaire chez le patient hypertendu à faible risque cardiovasculaire, ni chez le patient hypertendu à haut risque cardiovasculaire mais non diabétique (en raison d’un bénéfice limité par le risque hémorragique. Il est en revanche recommandé, à faible dose (75 mg aspirine/j) en prévention secondaire et chez le diabétique hypertendu ou à haut risque cardiovasculaire.
  • 58. Registre REACH, Bhatt, JAMA 2006;295:180-9 : 67 888 patients (> 45 ans , > 3 FdR ou maladie cardiovasculaire avérée), étude multinationale entre décembre 2003 et juin 2004 Population insuffisamment traitée : Statines : 69.4% Antiplaquettaires : 78.6% HTA non contrôlée : 50.0% La triste réalité:
  • 59. Quelle est la première industrie au monde ? Dernière Question:
  • 60. Si vous avez compris que vous n’avez rien compris c’est que vous avez tout compris, et c’est de ma faute!
  • 61. HTA et RISQUE CARDIOVASCULAIRE Hakim HITACHE Médecine Interne C’était…

Notes de l'éditeur

  1. Un grand privilège être encore une fois parmi vous. Les médecins de Touggourt peuvent être fiers de ce qui ce passe aujourd’hui.
  2. &amp;lt;number&amp;gt;
  3. &amp;lt;number&amp;gt;
  4. &amp;lt;number&amp;gt; Framingham: Selon cette équation le risque absolu (RA) de présenter un accident cardiovasculaire dans les dix ans est établi en fonction du niveau de la pression artérielle systolique et des facteurs : sexe, âge, tabagisme et cholestérol total ESH-ESC- 2007 L&amp;apos;estimation du RA d&amp;apos;événement cardiovasculaire fatal ou non dans les 10 ans, d&amp;apos;après ces guidelines est évalué selon du cumul de facteurs de risque et les lésions d&amp;apos;organes cibles Les probabilités de RCV calculé dans notre travail sont présentées avec les limites liées aux modèles mathématiques utilisés. En effet, l&amp;apos;évaluation du RCV portant sur une population d’hypertendus de la commune de Tlemcen, montre que celui prédit par le modèle de Framingham est supérieur à celui de l&amp;apos;approche ESH- ESC 2007 notamment pour les risques élevé et très élevé (16.4% versus 43.88%, p &amp;lt; 0.001).  Ce qui s&amp;apos;expliquerait par le fait que l&amp;apos;équation de « Framingham », a été validée sur une population d’origine Anglo-Saxonne d&amp;apos;une part et n&amp;apos;est donc pas directement extrapolables à notre population où un ajustement s&amp;apos;imposerait (compte tenu de la faible prévalence de maladies cardio-vasculaires dans notre population), et que d&amp;apos;autre part l&amp;apos;approche «ESH-ESC, 2007» plus pondérée évalue les sujets non seulement en fonction des niveaux de pression artérielle et les facteurs de risque cumulés, mais aussi les complications cardio-vasculaires objectivables
  5. Vous avez de la chance vous allez être soulagés, avec un programme aussi riche et aussi varié je ne vais pas en rajouter, et après la communication sur les FRCV du Dr Louchene qui a tout expliqué, il ne me reste plus rien à vous dire, je vais donc passer directement à la conclusion !
  6. C’est après avoir vainement tenté de préparer cette petite communication je suis arrivé a ce constat ! La médecine est loin derrière la maladie et le médecin encore plus loin de la médecine; je crois que nous sommes encore des appentis sorciers! Nous soignons souvent, nous guérissons parfois.
  7. Voilà une sérieuses étude sur la pratique médicale de ces 20 dernières années a montré l’acte médical clinique est en train de disparaître….
  8. &amp;lt;number&amp;gt; Un petit bémol quand même: le domaine ou la médecine a fait le plus de progrès c’est en cardiovasculaire, le dernier de la classe c’est le diabète qui se permet de faire moins bien que le cancer, étonnant? non?
  9. Quelques questions donc pour voir si on a bien compris la communication sur les FRCV:
  10. Connaissez vous La maladie qui tue le plus dans le monde ? Savez vous évaluer le Risque CVX global d’un patient ? Combien de Facteurs de risque connaissez vous? Combien de Marqueurs de risque connaissez vous? !!! Quelle est la entre Différence Facteur et marqueur de R. CVX ?
  11. Vous pouvez m’aider, car je ne suis pas sûr de connaître les bonnes réponses.
  12. &amp;lt;number&amp;gt; Prenons comme base de réflexion les résultat de enquête TAHINA en Algérie 2002 2003 et 2005 : Objectifs:mieu gérer la transition épidémiologique et prévention des maladies non transmissibles
  13. Nous avons choisi de voir de plus prés les causes de décès en Algérie:: Enquête mortalité générale : analyse des causes de décès année 2002 sur 12 Wilayas
  14. &amp;lt;number&amp;gt; Champion toutes catégories: les maladies cardiovasculaires et très loin derrière les cancers, plus de la moitiés des décès autant que les 15 autres causes de décès
  15. Il y a de quoi avoir peur n’est ce pas ?
  16. &amp;lt;number&amp;gt; Je ne vais pas revenir sur la notion de risque , mais je signale seulement que l’on parle actuellement de « CONCEPT DE RISQUE », la problématique étant plus complexe qu’il n’y apparaît.
  17. &amp;lt;number&amp;gt; Le calcule du risque est fait par des épidémiologistes et statisticiens par comparaison de groups malades et non malades soumis à certaines expositions. Le RR Probabilité par rapport à une personne saine ou non exposé au FRCV Le RA probabilité d’avoir un accident CV sur 10 ans, le risque nul n’existe pas § 2 – 3 et 15 20% sont des seuils d’intervention Un Accident CV : AVC IDM AOMI Calcul par sommation PB les FRCV n’on pas la même pondération Calcul par modélisation mathématique pratique utilisations de tables ou algorithmes de calculs NB le RR peut être inférieur à 1 (protecteur)
  18. &amp;lt;number&amp;gt; Avec cette plaque je voulais illustrer la difficulté de calcul des FRCV HTA RR 1.5 faux, tout dépend du grade de l’HTA, de l’HVG associée..(RR = 2)
  19. &amp;lt;number&amp;gt; Pour faire simple au lieur de dire FRCV : parler de FR d’athérosclérose
  20. &amp;lt;number&amp;gt; Réversibilité +++ critère en faveur de la démonstration du lien de causalité
  21. &amp;lt;number&amp;gt; Par ordre de fréquence Combien y a t il de FRCV: je ne sais pas mais les 9 suivants sont responsables de 90 % des RCV Sans oublier le syndrome métabolique qui un très puissant FR puisqu’il regroupe plusieurs FRCV
  22. &amp;lt;number&amp;gt; Pour l’age 50 et 60 pour l’HAS , 55 et 65 pour les JNC 7 et ESC Bien que le Sexe peut être modifiable ! H plus que la femme non ménopausée Accidents CV précoces parents de 1 degrés 55/65
  23. &amp;lt;number&amp;gt; On oublie ce qui vient être dit: un marqueur de RCV est un paramètre statistiquement lié a un RCV, si un lien de causalité est démontré il devient FRCV
  24. &amp;lt;number&amp;gt; A gauche des MRCV qui sont devenus des FRCV
  25. Terme barbare,
  26. Plus vrai , voilà l’aspect macroscopique d’une carotide,zone à risque: bifurcation , atteinte de intima, dépôt de lipides plaque d’athérome, ulcération, thrombose…
  27. Il existe des atteintes préférentielles selon le FRCV considéré
  28. Hta 1 cause de mortalité OK, cette plaque est en anglais mais pourquoi il n’y a pas le diabète dans ce classement Bpco 5 cause de mortalité ?
  29. &amp;lt;number&amp;gt; Exactement même plaque mais en français et avec une donnée supplémentaire inattendue: HTA maladie des pays développés ? Faux
  30. Je vous présente le tueur masqué, c’est comme ça que la célèbre revue « TIME de dec 2004 » a surnommé l’HTA; c’est la question que nous avons choisi pour illustrer la problématique de prise en charge des facteurs de RCV.
  31. On annonce la couleur presque 1/3 de la population à risque est hypertendue-
  32. Linéaire oui, sans seuil je ne sais pas puisque on parle de 11.5 comme début des complications CV Au début relation PAD et RCV démontrée puis c’est la PAS qui a démontré sa supériorité pronostique, mieux que la PP selon certains AVC déjà dit, par conséquence bénéfice thérapeutique au niveau des AVC
  33. &amp;lt;number&amp;gt; Démonstration de la relation linéaire Rappelez vous la plaque RR = 1.5 et HTA c’était bien faux!
  34. Tout le monde doit connaître l’histoire de enquête de framingham qui a produit des milliers d’articles scientifiques et qui continue toujours a la 3 eme génération.
  35. Bénéfice attendu : moins d’AVC +++
  36. Démonstration du bénéfice pour une baisse minime de 2 mm HG TAS
  37. &amp;lt;number&amp;gt; Exemple au niveau cardiaque (en plus de l’athérosclérose) HVG compensatrice seulement au début surtout concentrique avec une baisse de la réserve coronaire d’ou une ice coronaire fonctionnelle …. Ice Cardiaque IDM…
  38. Petit rappel: risque RA nle autour de 8 %, …intervention entre 15 et 20, haut risque sup 20
  39. Plusieurs échelles existes : échelle SCORE par exemple
  40. Application directe : décision et choix thérapeutique
  41. Plus compliqué ça existe!!!
  42. Plus pratique: pour le cas que l’on nous propose. Mais comment calculer le RR
  43. Facile avec algorithme de Framingham par ex.
  44. J’oubliais notre HTA à risque élevé ! CAD Question piège puisqu’il s’agit de prendre en charge l’ensemble des FRCV de notre patient **** Merci Dr BENAOUDA !
  45. &amp;lt;number&amp;gt; Il faut tout cela !
  46. &amp;lt;number&amp;gt; Ht risque Trt médical d’emblé voir immédiat si très ht risque sup 30 RR, RSS inf 6 g/j, Bi voir Tri thérapie, TA systolique 13 voir 12 plus cool si très agé
  47. &amp;lt;number&amp;gt; Non négociable, patch nicotine possible même si IDM, le risque existe à partir de 1 cigarette / j Apres une année moitié de déces, apres 3 ans le risque disparait
  48. &amp;lt;number&amp;gt; Ht risque objectif LDL inf 1 g/l cible 0.60 G/L AG poly insaturés oui poissons huile olive, viandes ovines abats beurre lait œufs Niet Statines essentiellement surtout en prévention 2 aire recommandation grade A, plus efficace si CRP élevée Fibrates si HDL bas et TG élevés
  49. &amp;lt;number&amp;gt; Par tous les moyens HBA1c raisonnable de 7 %
  50. &amp;lt;number&amp;gt; Périmètre abdominale est mieux corrélé à obésité abdominale dite androïde que le BMI Régime hypocalorique et exercice physique Le but perdre 50% de la surcharge pondérale, attention chez le sujet âgé sarcopénique
  51. &amp;lt;number&amp;gt; L’exercice physique est le seul médicament à prescrire !
  52. &amp;lt;number&amp;gt; Je serais tenté de classer ce FRCV comme facteur non modifiable
  53. &amp;lt;number&amp;gt; L’homme se tue en mangeant, au moins 5 fruits et légumes et huile d’olive, poisson poisson si l’on est riche voir très riche, moins de sucre, moins de sel, moins de viandes
  54. &amp;lt;number&amp;gt; 1ere cause de cardiomyopathie dilatée et augmente le risque d’AVC Ne pas encourager Savoir que 2 .3 verres action protectrice au delà effet inverse
  55. C’est donc un facteur de risque ! ECG voir épreuve effort
  56. Je n’allais pas oublier la prévention primo-secondaire aussi situations infra cliniques mais a risque
  57. Sans oublier les patient sur traités .19 %
  58. Un indice l’industrie automobile occupe la deuxième place.
  59. No comment
  60. Et au plaisir de vous revoir.