Dr Hitache HTA ET SAS

701 vues

Publié le

HTA SAS

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
701
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dr Hitache HTA ET SAS

  1. 1. Syndrome d’Apnées du Sommeil (S.A.S.) et HTA HITACHE Hakim Médecine InterneMédecine Interne hhitache@hotmail.comhhitache@hotmail.com Formation Intensive en Hypertensiologie 23 24 novembre 201223 24 novembre 2012
  2. 2. C’est quoi au juste le S.A.S. ?
  3. 3. Obstruction des voies aériennes supérieures qui provoque des apnées nocturnes
  4. 4. Le cerveau se réveille à chaque apnée ou hypopnée FRAGMENTATION DU SOMMEIL
  5. 5. Les causes, Le terrain
  6. 6. Obésité avec Répartition fasciotronculaire de la graisse Ne pas confondre avec Une acromégalie, Une Hypothyroidie, Une macroglossie, Une rétrognatie.
  7. 7. Physiopathologie du S.A.S.
  8. 8. S.A.S. et HTAS.A.S. et HTA  Les apnées induisent des poussées tensoniellesLes apnées induisent des poussées tensonielles transitoires au cours du sommeil (>30 mmHg)transitoires au cours du sommeil (>30 mmHg)  Les épisodes nocturnes d’hypoxémie, de microLes épisodes nocturnes d’hypoxémie, de micro éveils et de variations de pression intraéveils et de variations de pression intra thoracique peuvent conduire à une HTAthoracique peuvent conduire à une HTA permanente par augmentation du tonuspermanente par augmentation du tonus sympathique, altération des barorécepteurs etsympathique, altération des barorécepteurs et remodelage cardiovasculaireremodelage cardiovasculaire
  9. 9. S.A.S. et HTAS.A.S. et HTA MAPA: patients atteints de SAS: PA diurneMAPA: patients atteints de SAS: PA diurne plus élevée et chute de la PA nocturneplus élevée et chute de la PA nocturne SAS sévères souvent hypertendus etSAS sévères souvent hypertendus et résistants au traitement médicalrésistants au traitement médical HTA améliorée par le traitement duHTA améliorée par le traitement du SAS,mais rarement normaliséeSAS,mais rarement normalisée
  10. 10. Pics tensionnels et SASPics tensionnels et SAS
  11. 11. Epidémiologie
  12. 12. S.A.S. et âgeS.A.S. et âge
  13. 13. Peu connu mais certainement fréquent Entre 40 et 50 ans 4% des hommes 2% des femmes
  14. 14. SAS etSAS et morbi- mortalitémorbi- mortalité cardiovasculairecardiovasculaire Étude de suivi de 10 ans portant sur 3100Étude de suivi de 10 ans portant sur 3100 hommes de 30-69 ans: patientshommes de 30-69 ans: patients somnolents non traités avaient unesomnolents non traités avaient une mortalité par pathologie CVmortalité par pathologie CV doubledouble On estime qu’un index AIH > 15 multiplieOn estime qu’un index AIH > 15 multiplie les risques CVX d’un facteurles risques CVX d’un facteur 22
  15. 15. SAS et risque cardiovasculaireSAS et risque cardiovasculaire
  16. 16. SAS + HTA =SAS + HTA =
  17. 17. Définition
  18. 18. Apnée > 10 sec Ou Hypopnée ( du débit respiratoire) Plus de 10 par heure
  19. 19. Ou mieuxOu mieux Index apnées hypopnées / heure: normale: <Index apnées hypopnées / heure: normale: < 5 ou 85 ou 8 SAS léger: IAH/h <SAS léger: IAH/h < 1515 SAS modéré: IAH/h compris entreSAS modéré: IAH/h compris entre 15 et 3015 et 30 SAS sévère: IAH/h >SAS sévère: IAH/h > 3030
  20. 20. Clinique
  21. 21. • Ronflement (mais 19% de la population) • Interrogatoire du conjoint +++ : pauses… • Somnolence diurne : Questionnaire d’Epworth • Sommeil de mauvaise qualité • Sécheresse de la gorge au réveil • Céphalées matinales • Cauchemars, agitation nocturne • RGO nocturne • Pollakiurie nocturne,   libido et de l’érection • Dépression • Troubles de la mémoire • Troubles de concentration • Baisse des facultés intellectuelles
  22. 22. Les Complications !
  23. 23. 1. IDM 2.HTA 3. AVC 4. Troubles du rythme 5. Embolies pulmonaires
  24. 24. Diagnostic
  25. 25. Polysomnographie  EEG  EMG  EOG  Flux respiratoire  Mouvements respiratoires  Oxymétrie  ECG  Position  T.A.  Pression œsophagienne  EMG jambiers
  26. 26. Traitement
  27. 27. Le But : Maintenir les voies aériennes supérieures libres
  28. 28. D’abord les mesures simples Lutter contre l’Obésité Dormir dans de bonnes conditions: pas de tranquilisants ou de somnifères, pas d’alcool et dormir sur le dos
  29. 29. Les prothèses buccales Traitements médicamenteux et oxygénothérapie sans effets !
  30. 30. La C.P.A.P. (Continous Positive Airway Pressure ou Pression Positive Continue)
  31. 31. Trachéotomies /Avancement maxillomandibulaire / Résection basilinguale
  32. 32. Uvulopalatopharyngoplastie (UVPP)
  33. 33. Dépistage
  34. 34. Forte Moyenne Faible Jamais Avez vous une chance de vous endormir ?  > 12 : Hypersomnolence diurne modérée  > 15 : Hypersomnolence diurne sévère  > 18 : Hypersomnolence diurne majeure TOTAL 3210Dans une voiture immobilisée dans un embouteillage 3210Assis calmement après un repas sans alcool 3210Assis, en train de parler à quelqu’un 3210Allongé, l’après-midi, si vous le pouvez 3210Passager dans une voiture roulant pendant > 1 heure 3210Assis, inactif, dans un endroit public (cinéma..) 3210En train de regarder la télévision 3210Assis, en train de lire SOMNOLENCE : ECHELLE D’EPWORTH Forte Moyenne Faible Jamais Avez vous une chance de vous endormir ?  > 12 : Hypersomnolence diurne modérée  > 15 : Hypersomnolence diurne sévère  > 18 : Hypersomnolence diurne majeure TOTAL 3210Dans une voiture immobilisée dans un embouteillage 3210Assis calmement après un repas sans alcool 3210Assis, en train de parler à quelqu’un 3210Allongé, l’après-midi, si vous le pouvez 3210Passager dans une voiture roulant pendant > 1 heure 3210Assis, inactif, dans un endroit public (cinéma..) 3210En train de regarder la télévision 3210Assis, en train de lire SOMNOLENCE : ECHELLE D’EPWORTH

×