! 
Université de Caen Basse-Normandie 
! 
11-10-2014 
www.planete-mars.com 
L’exploration de 
Mars 
Docs. NASA
Les Mars Society 
Associations à but non lucratif visant à promouvoir l’exploration de 
Mars en particulier par l’homme 
M...
DEUX PLANÈTES SOEURS 
www.planete-mars.com 
Mais un 
ancien 
océan ? 
La planète 
océan 
La planète désert 
Une journée de...
Au sol: des mini tornades de 
poussière 
www.planete-mars.com 
ATMOSPHÈRE ET NUAGES 
Mais une pression de seulement 7 mb (...
PÔLES : CALOTTE AUSTRALE 
Jusqu’à 3,5 km d’épaisseur de glace 
2008: Mars Polar Lander posé sur de la glace 
Doc. NASA/Doc...
La calotte polaire par le radar de Mars Express 
Doc. ESA/NASA/JPL-Caltech/ 
University of Rome/ASI/GSFC 
Doc. Arizona Sta...
UNE PLANÈTE VOLCANIQUE 
OLYMPUS MONS : 22 KM DE HAUT 
Docs. NASA/JPL-Caltech 
www.planete-mars.com
GRANDES VALLEES DE DEBACLE 
Fonte de glace souterraine 
Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS www.planete-mars.com
L’EAU SUR MARS : GRANDES VALLÉES FLUVIALES ANCIENNES 
www.planete-mars. 
com 
Dernier écoulement 
Docs. NASA/JPL-Caltech/M...
PETITS ECOULEMENTS RECENTS 
Les écoulements du cratère Newton 
Docs. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
POURQUOI NOUS IRONS SUR MARS 
et pourquoi l’exploration du système solaire 
Doc. NASA/Pat Rawlings Doc. NASA/Pat Rawlings ...
UNE BREVE HISTOIRE DU TEMPS…COMPAREE ENTRE DEUX PLANETES 
4,56 4 3 2 1 milliards d’années 
Oxygène Organismes 
La lune mul...
Le voyage vers Mars : le budget Delta V 
Delta V total 
pour différentes missions 
! 
Orbite géostationnaire 11,7 Km/s 
At...
Doc. Von Braun/Rolf Klep 
Doc. ESA/CNES CSG/AE 
Comment les masses LEO des missions martiennes humaines ont décru en 50 an...
Exploration : les USA montrent la voie … 
Un lanceur lourd 
(80-130t) fin 2017 
Et autour de Mars vers 
1er vol 4/12 /2014...
Différents scenarios de mission martienne 
4Mars Direct par R. Zubrin 
! 
! 
! 
4DRA 5 NASA par S. Borowski 
! 
! 
! 
! 
4...
A chaque étape du voyage son ou ses modes de propulsion (ou freinage) 
Mise en orbite terrestre Chim. (et combien de rende...
Mars Direct, mission 100% propulsion chimique 
Caractéristiques 
6 t de H2 transportées depuis la Terre et produisant 116 ...
Le voyage de 6 mois (et même durée pour le retour) 
Les radiations et en particulier les éruptions 
solaires => refuge cen...
Quelques points clé 
Parachutes toujours 
possibles pour charges 
lourdes ? Ou freinage 
final tout propulsif ? 
Transport...
Deux ans plus tard : l’arrivée des hommes 
Doc. Manchu/APM 
Atterrissage à proximité du 
Véhicule pressurisé pour 
explora...
La mission DRA 5 NASA S. Borowski 
abort voisinage de 
Mars = rester en 
orbite 
8 lancements et 5 rendez vous pour 
assur...
6 mois de voyage en micro-gravité aller (et 6 
mois retour), l’orientation des panneaux solaire empêchant une 
mise en rot...
La propulsion électrique 
- Un développement progressif en cours dans le monde - 
Nasa HET 
essais à 75 kW = 
3 N 
Essais ...
Missions à propulsion électrique 
Caractéristique : une poussée très faible 
1MW 60 N 10 MW 600N 
300 j pour monter d’une ...
Mars One 
2011: Création par Bas Lansdorp et Arno Wielders au Pays Bas; projet 
d’envoyer des hommes sur Mars pour un voya...
« Inspiration Mars » 
Proposition de Denis Tito en 2013 : un aller retour Terre-Mars-Terre en 
500 j sans arrêt au passage...
Docs APM/R. Heidmann 
Les projets d’Elon Musk
En attendant l’homme, l’exploration robotique continue 
En orbite: 
Mars Express (Europe) 
Mars Odyssey (USA) 
Mars Reconn...
Docs. A. Souchier 
MSL Curiosity : la maquette du 
CNES à l’échelle 1 en 2011… et 
la réalité 2012 
Doc. NASA/JPL-Caltech
MSL Curiosity: une arrivée complexe 
et réussie… 
Qui préfigure probablement les 
missions humaines 
Doc. NASA/JPL-Caltech
MSL Curiosity : une arrivée complexe et réussie 
Doc. NASA 
Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona 
Doc. NASA/JPL-Caltech ...
Et après l’atterrissage: 
le matériel éparpillé sur le sol du cratère 
650 m 
Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
Les instruments de Curiosity 
Chemcam 
SAM Sample Analysis at Mars (détection C-H- 
O-N): 
-SAM GC (Chromatographe en phas...
Le cratère Gale et la mission de Curiosity 
Ancienne vallée 
d’écoulement 
Aeolis Mons / Mont 
Sharp: 5500 m 
Ancienne val...
Curiosity est d’abord allé à Glenelg 
À la confluence 
de 3 zones 
géologiques 
différentes 
Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS 
D...
Des traces d’alluvions confirmées 
Mars Terre 
En provenance de la vallée Peace 
Petits galets noyés dans un 
ciment natur...
1er forage effectué le 8/2/2013 et 
analyse du prélèvement 
Ǿ 1,6 cm 
Prof 6,4 cm 
Conclusion: 
l’eau qui 
s’écoulait ici ...
Curiosity est dans le delta alluvionnaire de la vallée Peace 
Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS
Curiosity est à l’extrémité du delta alluvionnaire de la vallée Peace 
Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
Curiosity est à l’extrémité du delta alluvionnaire de la vallée Peace 
Doc. NASA/JPL-Caltech/ 
Univ. of Arizona
Curiosity est à l’extrémité du 
delta alluvionnaire de la 
vallée Peace 
Doc. NASA/JPL-C Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS altech...
Au passage un peu d’astronomie locale 
Phobos (22km à 6240 km), Deimos 
(12 km à 20500 km) et la Lune (3474 
km à 384000 k...
Position de Curiosity Cooperstown le 
28 octobre 
Cooperstown le 
4 novembre 
Après un an de séjour 
dans la zone Glenelg ...
Son objectif: une vallée à la base du Mont Sharp/Aeolis Mons 
V 
V 
V 
Mais il lui 
faudra de 
nombreux 
mois 
Et les roue...
Position de Curiosity 
Le 12 septembre 2014 Curiosity 
a atteint les 1ères couches 
géologiques du Mont Sharp 
Docs. NASA/...
Trajet à venir 
Docs. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona 
Argiles Sulfates
Mars Express (Europe) depuis 10 ans en orbite 
OMEGA permet l’analyse des sols 
Docs. ESA/DLR/FU Berlin 
Doc. ESA/Omega/HS...
Opportunity sur un nouveau site 
X 
x 
X 
x 
Sur le bord du cratère 
Endeavour 
Murray Ridge 
L’ascension a commencé en 
o...
Mars Reconnaissance Orbiter (USA) 
CRISM permet l’analyse des sols 
24m x24 m 
Cone volcanique caldeira Nili Patera 
310 m...
MAVEN Mangalyaan 
Doc. NASA/Goddard 
Spaceflight Center 
Docs. ISRO
Utah (2002) 
Mars Society 
Simulations sur Terre 
Russie (2007 2011) 
NASA Floride -20m 
Antarctique 
Canada (2001) 
Objec...
PREPARATION ENTRAINEMENT ET SIMULATION 
Les installations de simulation permettent à des 
équipages d’opérer dans des cond...
L’INSTALLATION MDRS DE L’UTAH 
OBSERVATOIRE 
HAB 
Doc. APM/MDRS 43/A. Souchier 
SERRE (recyclage des eaux 
grises - 40% co...
MDRS 43 2006 
Doc. APM/MDRS 43
Et en 2015 la 
Mars Society 
organise une 
simulation de un 
an dans l’habitat 
arctique 
MDRS 43 2006 
Doc. APM/MDRS 43 
...
Simulation d’exploration de grottes martiennes (Dachstein – 26/4 au1/5/2012) 
organisée par le forum spatial 
autrichien Ö...
Doc ÖWF/Katja 
Zanella Kux 
Docs. APM/A. Souchier
Un mois de simulation d’exploration martienne en février 2013 organisé par l’ÖWF autrichien 
17 partenaires scientifiques ...
Restitution des 
efforts de 
pression 
Doc. ÖWF 
Le scaphandre Aouda (ÖWF) 
Transmission de nombreuses informations 
(ryth...
Delta (ÖWF) 
De combien s’allongent les durées 
d’opération lorsque l’on opère en 
scaphandre 
Le rover Magma (ABM space 
...
Une des principales expériences: 
l’organisation et la conduite d’une 
mission d’exploration 
Docs. APM/A.Souchier 
Doc. Ö...
Merci 
! 
! 
! 
Et….Adhérez à 
l’association Planète 
Mars 
planete-mars.com 
Simulation 
« Planète 
Mars » aux 
Vaches 
N...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'Exploration de mars

1 275 vues

Publié le

Présentation d'Alain Souchier (association Planète Mars) réalisée pour la conférence "L'Exploration de Mars" donnée le 11 octobre 2014 à la Bibliothèque universitaire Sciences-STAPS de Caen, dans le cadre de la Fête de la Science.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 275
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'Exploration de mars

  1. 1. ! Université de Caen Basse-Normandie ! 11-10-2014 www.planete-mars.com L’exploration de Mars Docs. NASA
  2. 2. Les Mars Society Associations à but non lucratif visant à promouvoir l’exploration de Mars en particulier par l’homme Mars Society US créée en 1998 par R. Zubrin Association Planète Mars Créée en 1999 par R. Heidmann Environ 140 membres Site: planete-mars.com Autres associations européennes Allemagne, Pays Bas, Suisse, UK, Italie, Pologne, Belgique, Autriche Les modes d’action sont de type promotion (conférences, articles, livres – sortie de « Embarquement pour Mars » le 10 mai chez A2C Médias -, TV) mais si opportunité des actions plus concrètes sont entreprises en particulier dans le domaine de la simulation Docs. APM/MDRS 43 Docs. APM/A. Souchier Docs. APM/A2C médias/Manchu
  3. 3. DEUX PLANÈTES SOEURS www.planete-mars.com Mais un ancien océan ? La planète océan La planète désert Une journée de 24h40mn Docs. NASA Doc. NASA/JPL/Goddard Spaceflight Center
  4. 4. Au sol: des mini tornades de poussière www.planete-mars.com ATMOSPHÈRE ET NUAGES Mais une pression de seulement 7 mb (150 fois plus faible que sur Terre) et une atmosphère de gaz carbonique Et des grandes tempêtes de poussière Docs. NASA/JPL-Caltech Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS
  5. 5. PÔLES : CALOTTE AUSTRALE Jusqu’à 3,5 km d’épaisseur de glace 2008: Mars Polar Lander posé sur de la glace Doc. NASA/Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS JPL-Caltech/Univ.of Arizona
  6. 6. La calotte polaire par le radar de Mars Express Doc. ESA/NASA/JPL-Caltech/ University of Rome/ASI/GSFC Doc. Arizona State University/Ron Miller Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS Doc. ESA www.planete-mars.com
  7. 7. UNE PLANÈTE VOLCANIQUE OLYMPUS MONS : 22 KM DE HAUT Docs. NASA/JPL-Caltech www.planete-mars.com
  8. 8. GRANDES VALLEES DE DEBACLE Fonte de glace souterraine Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS www.planete-mars.com
  9. 9. L’EAU SUR MARS : GRANDES VALLÉES FLUVIALES ANCIENNES www.planete-mars. com Dernier écoulement Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS Glace ? Doc. NASA JPL Nanedi Vallis ET PETITS ECOULEMENTS RECENTS
  10. 10. PETITS ECOULEMENTS RECENTS Les écoulements du cratère Newton Docs. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  11. 11. POURQUOI NOUS IRONS SUR MARS et pourquoi l’exploration du système solaire Doc. NASA/Pat Rawlings Doc. NASA/Pat Rawlings La dynamisation des sociétés, l’aventure, le rêve La politique (coopération mondiale, création de réseaux) Docs. NASA/JPL-Caltech Docs. NASA La technologie ( énergie, recyclage, robotique) La science (le « fonctionnement » des planètes, la naissance de la vie) Docs. NASA
  12. 12. UNE BREVE HISTOIRE DU TEMPS…COMPAREE ENTRE DEUX PLANETES 4,56 4 3 2 1 milliards d’années Oxygène Organismes La lune multicellules Hadéen Archéen Protérozoique Primaire Secon daire 1ères traces chimi-ques de vie Cellules à noyau (eucaryotes) 1ers micro fossiles Cellules sans noyau (procaryotes) Cristaux zircon - 4,4 TERRE MARS Fin du bombardement tardif Volcanisme actif Vallées de débâcle Lacs acides Sulfates Meridiani Oxydation de surface – Libérations d’eau sporadiques et violentes Valles Marineris Noachien Hespérien Amazonien Volcan Olympus Mons 10 Ma dernières laves et écoule-ments Oscillations axe 0,1 Ma ? Rivières Océan Argiles Disparition atmosphère ? Docs DR
  13. 13. Le voyage vers Mars : le budget Delta V Delta V total pour différentes missions ! Orbite géostationnaire 11,7 Km/s Atterrissage Mars * 11,5 Km/s Atterrissage Lune 13,5 Km/s Aller retour Terre Lune 16,1 Km/s Aller retour Terre Mars * 18,0 Km/s Aller retour Terre Phobos * 14,7 Km/s !!• Entrée directe ou aerofreinage • 1 à 4 km/s à ajouter si capture retropropulsée ! Doc. APM Au départ d’une orbite terrestre : 3,5 km/s pour atteindre Mars mais 10 km/s pour un aller retour . . Mercure Vénus
  14. 14. Doc. Von Braun/Rolf Klep Doc. ESA/CNES CSG/AE Comment les masses LEO des missions martiennes humaines ont décru en 50 ans 50 ans de projets : ! Des solutions de plus en plus légères • Ergols plus efficaces : hydrogène et oxygène ! • Utilisation de l’atmosphère martienne pour aérofreinage ⇒ masse ÷ 2 ! • Production sur Mars des ergols de retour ⇒ masse ÷ 2 ! • Autres : propulsion nucléothermique ou nucléoélectrique 1950: 37000 t en LEO ! Mais 70 astronautes ! 1960 : 2000 t 1990 : 400 t pour comparaison Ariane 5 = 20 t Doc. L’espace à quoi ça sert Doc. NASA/JSC
  15. 15. Exploration : les USA montrent la voie … Un lanceur lourd (80-130t) fin 2017 Et autour de Mars vers 1er vol 4/12 /2014 Module de service européen Docs. NASA Un vaisseau interplanétaire Orion 5875 km ! Capture d’astéroïde en 2025 Doc. L’espace à quoi ça sert
  16. 16. Différents scenarios de mission martienne 4Mars Direct par R. Zubrin ! ! ! 4DRA 5 NASA par S. Borowski ! ! ! ! 4Missions nucléoélectriques Mission 100% en propulsion chimique avec tout le carburant de retour produit sur Mars Propulsion nucléothermique et une partie (remontée en orbite martienne) des ergols de retour produits sur Mars/ Doc. L’espace à quoi ça sert Docs. NASA Doc. Safran 4Les cas particuliers de Mars One et Inspiration Mars 4Les projets d’Elon Musk
  17. 17. A chaque étape du voyage son ou ses modes de propulsion (ou freinage) Mise en orbite terrestre Chim. (et combien de rendez vous ?) Injection vers Mars Chim. – Nucl. Th. – Nucl. electr. Insertion en orbite martienne* Chim. – Nucl. TH. – Nucl. electr. – Aerobr. * Combinaisons possible Atterrissage sur Mars Aerobr. – Parachutes – Chim. - (airbags) Décollage de Mars Chim. Orbite martienne à la Terre* Chim. – Nucl. Th. – Nucl.electr. * Combinaisons possible Arrivée sur Terre Aerobr. – Parachutes Entrée directe possible (ex: Curiosity) Mais aussi prévoir les scénarios de repli si pannes ! Et différents scénarios concernant ce que l’on laisse en orbite martienne
  18. 18. Mars Direct, mission 100% propulsion chimique Caractéristiques 6 t de H2 transportées depuis la Terre et produisant 116 t d’oxygène et de méthane par réaction avec le CO2 de l’atmosphère martienne Image TMS - Lancement vers Mars d’un véhicule de retour avec les 6 t de H2 et l’unité de production d’ergols Redondance pour le retour (1er équipage) Redondance pour le retour (2ème équipage) - Lancement d’un 2ème véhicule de retour avec 6 t de H2 et une unité de production d’ergols en redondance - Lancement de l’équipage avec l’habitat martien - 3ème lancement d’un véhicule de retour avec 6 t de H2 et une unité de production d’ergols - Lancement d’un nouvel équipage, etc Doc. Mars Society
  19. 19. Le voyage de 6 mois (et même durée pour le retour) Les radiations et en particulier les éruptions solaires => refuge central abrité derrière 15 cm d’eau – dose totale de radiations sur 2,5 ans = 70 rems contre 100 à 400 rems autorisés sur une vie Microgravité=> gravité artificielle par rotation Comportement psychologique de l’équipage => processus de sélection à conduire sur des équipages et pas des individus Etage supérieur lanceur Habitat Docs. Mars Society Et la fiabilité/redondance et maintenabilité des systèmes sur une 9 octobre 2013 mission de 2.5 ans ! Doc. APM
  20. 20. Quelques points clé Parachutes toujours possibles pour charges lourdes ? Ou freinage final tout propulsif ? Transportés de la Terre Production automatique des ergols de retour 2 H2 + CO2 = CH4 + O2 Atmosphère martienne Pureté? Entrée atmosphérique Bouclier thermique de grande taille (déployable, gonflable); connaissance de l’atmosphère Conservation du LH2 sur 12 mois *; production automatique in situ ; source nucléaire 100 kW ; * isolation de type satellite:1 t évaporée en 6 mois sur 7 t initiales Doc. Manchu/APM Doc. NASA/JSC Doc. NASA Doc. NASA
  21. 21. Deux ans plus tard : l’arrivée des hommes Doc. Manchu/APM Atterrissage à proximité du Véhicule pressurisé pour exploration longue distance; tenue des maté-riels à la poussière (joints, des scaphandres en parti-culier); effet de la pous-sière sur les hommes; contamination planétaire (dans les 2 sens) module de retour Puis 500 jours d’exploration Et retour en chimique (2 étages) avec les ergols produits sur place Mise en orbite par aérocapture Les télécom-munications sur Mars, la navigation (GPS) Doc. NASA/Pat Rawlings Doc. NASA Doc. NASA Doc. ESA
  22. 22. La mission DRA 5 NASA S. Borowski abort voisinage de Mars = rester en orbite 8 lancements et 5 rendez vous pour assurer la mission Doc. NASA
  23. 23. 6 mois de voyage en micro-gravité aller (et 6 mois retour), l’orientation des panneaux solaire empêchant une mise en rotation pour gravité artificielle) Structures gonflables (intéressant sur Mars aussi) La mission NASA en propulsion nucléaire Doc. NASA Doc. NASA Doc. DR
  24. 24. La propulsion électrique - Un développement progressif en cours dans le monde - Nasa HET essais à 75 kW = 3 N Essais de 5 kW et 20 kW (1N) en Europe (Snecma) Beaucoup de satellites géostationnaires avec de la propulsion électrique pour le maintien à poste ; quelques missions interplanétaires avec de la propulsion électrique (Smart 1 Europe ; Deep Space 1, Dawn USA); 1 à 4.5 kW (AEHF) Chang Diaz VASIMR essais à 200 kW Opérations Démonstrations et développement Recherche Au-delà de 300 kw la question c’est la source de puissance. Il faut passer du solaire au nucléaire. La masse spécifique (kg/kW) est le facteur fondamental. Doc. ESA Docs. NASA Doc. Safran Doc. DR Doc. Ad Astra
  25. 25. Missions à propulsion électrique Caractéristique : une poussée très faible 1MW 60 N 10 MW 600N 300 j pour monter d’une 400/400 km à une 400/250 000 km (propulsion 1 MW pour charge utile 50 t) - Adapté aux missions cargo - Pour les missions humaines, il faut que les astronautes rejoignent le vaisseau à propulsion électrique après élévation de l’orbite Exemple de mission tout électrique: 10 MW - 355 t en orbite Radiateur de 125 m sur 102 110 t de xénon Nucléaire Radiateurs 42t 125m Doc. NASA/Glenn Research Center 160m Doc. NASA 102m Ensemble moteurs+ ergols + réservoirs : 68t x 2 9m Ø8,4m 58t 16m 24t 40t 51m Structures 11t 4,3m 9,3m Ensemble bouclier + Réacteur + cycle de conversion : 43t 25° Solaire Panneaux solaires ou réacteur nucléaire ; la puissance spécifique kg/kW (15 kg/kW atteignable en nucléaire ?) ; gestion des déformations d’orbite avant l’élancement final ; déploiement des panneaux ou du radiateur.
  26. 26. Mars One 2011: Création par Bas Lansdorp et Arno Wielders au Pays Bas; projet d’envoyer des hommes sur Mars pour un voyage sans retour; financement privé 2013 : Appel à candidatures; 202586 candidats Mai 2014 : Réduction à 705 2015 : Début de simulation sur Terre 2018 : Première mission robotique 2024 : Lancement d’un cargo lourd 2025 : Premier équipage sur Mars pour un budget de 6 milliards $ ? Docs. Mars One
  27. 27. « Inspiration Mars » Proposition de Denis Tito en 2013 : un aller retour Terre-Mars-Terre en 500 j sans arrêt au passage (« Fly By ») avec 2 personnes Objectif initial: ! - lancement en janvier 2018 - passage à 160 km de Mars en août 2018 - retour au printemps 2019 ! Report à une date indéterminé (2021?) Expérimentation en cours sur système de contrôle d’environnement Docs. Inspiration Mars
  28. 28. Docs APM/R. Heidmann Les projets d’Elon Musk
  29. 29. En attendant l’homme, l’exploration robotique continue En orbite: Mars Express (Europe) Mars Odyssey (USA) Mars Reconnaissance Orbiter (USA) *** X * Au sol: ! 2012 : Phobos Grunt (Russie) Retour d’échantillons de Phobos Rover Opportunity (USA) 2012: Rover MSL Curiosity (USA) ! A venir au sol: 2016: lander ExoMars 2016: InSight 2018: rover ExoMars 2020: Curiosity 2 2022-25: Phootprint … * ° ! Et depuis qqs jours : Maven (USA Mangalyaan (Inde) ! 2016 : orbiter ExoMars (Europe+Russie) ° Echec ! Succès ! * * ° ° °° Docs. NASA/JPL-Caltech Doc. NPO Lavochkin
  30. 30. Docs. A. Souchier MSL Curiosity : la maquette du CNES à l’échelle 1 en 2011… et la réalité 2012 Doc. NASA/JPL-Caltech
  31. 31. MSL Curiosity: une arrivée complexe et réussie… Qui préfigure probablement les missions humaines Doc. NASA/JPL-Caltech
  32. 32. MSL Curiosity : une arrivée complexe et réussie Doc. NASA Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona Doc. NASA/JPL-Caltech Doc. NASA/JPL-Caltech Doc. NASA/JPL-Caltech
  33. 33. Et après l’atterrissage: le matériel éparpillé sur le sol du cratère 650 m Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  34. 34. Les instruments de Curiosity Chemcam SAM Sample Analysis at Mars (détection C-H- O-N): -SAM GC (Chromatographe en phase Gazeuse) des laboratoires français LATMOS et LISA, -SAM QMS (Spectromètre de Masse Quadrupolaire) du Goddard SFC NASA -SAM TLS (spectroscope laser accordable) du Jet Propulsion Laboratory. -SAM comporte 77 fours dans lesquels les échantillons peuvent être chauffés jusqu’à 1100 °C. DAN 1%-2m REMS RAD Chemin APXS Chemcam : laboratoires français IRAP et CEA pour le laser, télescope, caméra et électronique de commande SAM Docs. NASA/JPL-Caltech
  35. 35. Le cratère Gale et la mission de Curiosity Ancienne vallée d’écoulement Aeolis Mons / Mont Sharp: 5500 m Ancienne vallée d’écoulement désignée Peace Doc. NASA/Milliken/Anderson and Bell/Ryan Anderson) Docs. NASA/JPL-Caltech/ESA/DLR/FU Berlin/MSSS
  36. 36. Curiosity est d’abord allé à Glenelg À la confluence de 3 zones géologiques différentes Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  37. 37. Des traces d’alluvions confirmées Mars Terre En provenance de la vallée Peace Petits galets noyés dans un ciment naturel : une roche désignée poudingue Docs. NASA/JPL-Caltech
  38. 38. 1er forage effectué le 8/2/2013 et analyse du prélèvement Ǿ 1,6 cm Prof 6,4 cm Conclusion: l’eau qui s’écoulait ici il y a 3,7 milliards d’année n’était ni salée ni acide donc propice (ou pas défavorable) à la vie Caractéristique argile (smectites) Caractéristique action perchlorates sur HC: local ou pollution ? Et phyllosilicates (argile) trouvés à Rocknest Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS Doc. NASA/JPL-Caltech/GSFC Doc. NASA/JPL-Caltech Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS Doc. NASA/JPL-Caltech
  39. 39. Curiosity est dans le delta alluvionnaire de la vallée Peace Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS
  40. 40. Curiosity est à l’extrémité du delta alluvionnaire de la vallée Peace Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  41. 41. Curiosity est à l’extrémité du delta alluvionnaire de la vallée Peace Doc. NASA/JPL-Caltech/ Univ. of Arizona
  42. 42. Curiosity est à l’extrémité du delta alluvionnaire de la vallée Peace Doc. NASA/JPL-C Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS altech/Univ. of Arizona
  43. 43. Au passage un peu d’astronomie locale Phobos (22km à 6240 km), Deimos (12 km à 20500 km) et la Lune (3474 km à 384000 km) Phobos passe devant le soleil Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS/Texas A et M University
  44. 44. Position de Curiosity Cooperstown le 28 octobre Cooperstown le 4 novembre Après un an de séjour dans la zone Glenelg – Yellow Knife Bay, Curiosity s’est mis en route vers la base de la montagne Sharp On peut suivre les aventures de Curiosity (et Opportunity) sur jpl.nasa.gov Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS Position le 19 juin Doc. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  45. 45. Son objectif: une vallée à la base du Mont Sharp/Aeolis Mons V V V Mais il lui faudra de nombreux mois Et les roues s’usent ! Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS Docs. NASA/JPL-Caltech/ESA/DLR/FU Berlin/MSSS
  46. 46. Position de Curiosity Le 12 septembre 2014 Curiosity a atteint les 1ères couches géologiques du Mont Sharp Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS Docs. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
  47. 47. Trajet à venir Docs. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona Argiles Sulfates
  48. 48. Mars Express (Europe) depuis 10 ans en orbite OMEGA permet l’analyse des sols Docs. ESA/DLR/FU Berlin Doc. ESA/Omega/HSRC Docs. ESA/DLR/FU Berlin
  49. 49. Opportunity sur un nouveau site X x X x Sur le bord du cratère Endeavour Murray Ridge L’ascension a commencé en octobre Docs. NASA/JPL-Caltech Docs. NASA/JPL-Caltech/MSSS Sur les bords de Murray Ridge le 5 juin
  50. 50. Mars Reconnaissance Orbiter (USA) CRISM permet l’analyse des sols 24m x24 m Cone volcanique caldeira Nili Patera 310 m de large / 160 m prof. Dépots hydrothermaux Opportunity au sol Phoenix en descente sous parachute Pont résiduel sur tube de lave effondré Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS
  51. 51. MAVEN Mangalyaan Doc. NASA/Goddard Spaceflight Center Docs. ISRO
  52. 52. Utah (2002) Mars Society Simulations sur Terre Russie (2007 2011) NASA Floride -20m Antarctique Canada (2001) Objectif Mars Concordia Mars 500 Hawaï HI-SEAS (2013) Comex (2012) NASA Arizona (2010) ÖWF (2011 -12-13) Doc. ESA Doc.MDRS 43/équipe FR2 Doc. Mars Society Doc.COMEX Doc. NASA Doc. NASA Doc. HI-SEAS Doc. A. Souchier Doc. T. Travouillon, UNSW Doc. IBMP
  53. 53. PREPARATION ENTRAINEMENT ET SIMULATION Les installations de simulation permettent à des équipages d’opérer dans des conditions proches de celles d’une installation sur une autre planète … mais la simulation n’est jamais à 100% Ce qui peut être expérimenté: - Adaptation des expériences scientifiques, des outils, des technologies, des méthodes aux conditions de l’exploration planétaire - Optimisation des stratégies d’exploration (avec soft et hardwares correspondants) - Facteurs humains - Organisation (comment combiner efficacement la vie de l’équipage et les activités dans des domaines multidisciplinaires) - Et un jour….l’entraînement des équipages Docs. APM/MDRS 43
  54. 54. L’INSTALLATION MDRS DE L’UTAH OBSERVATOIRE HAB Doc. APM/MDRS 43/A. Souchier SERRE (recyclage des eaux grises - 40% consommation) Ø 8 m – 2 étages Lien satellite avec la « Terre» Messages lus après 5 mn Sas n°1 Doc.MDRS 43/équipe FR2 Doc. ESA
  55. 55. MDRS 43 2006 Doc. APM/MDRS 43
  56. 56. Et en 2015 la Mars Society organise une simulation de un an dans l’habitat arctique MDRS 43 2006 Doc. APM/MDRS 43 Doc. Mars Society
  57. 57. Simulation d’exploration de grottes martiennes (Dachstein – 26/4 au1/5/2012) organisée par le forum spatial autrichien ÖWF Le Véhicule de Reconnaissance de Paroi de l’association Docs. APM/A. Souchier Docs. APM/A. Souchier/ ÖWF/J. Neuner
  58. 58. Doc ÖWF/Katja Zanella Kux Docs. APM/A. Souchier
  59. 59. Un mois de simulation d’exploration martienne en février 2013 organisé par l’ÖWF autrichien 17 partenaires scientifiques 23 pays La zone des Kess Kess – volcans fossiles sous marins de boue datant du Devonien (-416 à - 359 millions d’années) Volcans de boue (?) sur Mars Dunes Dust devil … comme sur Mars Docs. APM/A. Souchier Doc ÖWF/Katja Zanella Kux Doc. NASA/JPL-Caltech Doc. NASA/JPL-Caltech/MSSS
  60. 60. Restitution des efforts de pression Doc. ÖWF Le scaphandre Aouda (ÖWF) Transmission de nombreuses informations (rythme cardiaque, pressions partielles O2 et CO2, températures, voltages,…) Camera de casque Le véhicule de Reconnaissance de Paroi (APM) Doc ÖWF/Katja Zanella Kux Essais 92 à 109 réalisés au Maroc Docs. APM/A. Souchier Doc. APM/A. Souchier
  61. 61. Delta (ÖWF) De combien s’allongent les durées d’opération lorsque l’on opère en scaphandre Le rover Magma (ABM space education Pologne) Le rover Puli (Hongrie) Hunveyor (A R Univ. Hongrie) Docs. APM/A. Souchier SREC (ENCS Bordeaux/APM) Terrains accessibles aux quads Median (University College UK) Détection CH4 Abri déployable (Univ. Tech. Vienne) Micro EVA (NASA/JPL) Mesures de contamination des prélèvements Et Compstress, LTSM, MAT /SEG/ MEDINC, Geosciences, ERAS C3, Antipodes Doc ÖWF/Katja Zanella Kux
  62. 62. Une des principales expériences: l’organisation et la conduite d’une mission d’exploration Docs. APM/A.Souchier Doc. ÖWF Doc. ÖWF Doc ÖWF/Katja Zanella Kux Doc ÖWF/Katja Zanella Kux
  63. 63. Merci ! ! ! Et….Adhérez à l’association Planète Mars planete-mars.com Simulation « Planète Mars » aux Vaches Noires le 14 mars 2014 Docs. APM/Gargouille Productions/I. Ebran

×