Note technique 2013 reactualisée

452 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
452
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Note technique 2013 reactualisée

  1. 1. 23, Rue Dr Calmet – BP 4049 DAKAR- Tel : 33 822 39 26- Fax : 33 822 94013Courriel : ministeretourisme@tpsnet.sn Site : http://www.ministeretourisme.snRépublique du Sénégal N˚……..MTL/Cab/Doc/B.DUn Peuple-Un But-Une Foi Dakar, le*************MINSITERE DU TOURISMEET DES LOISIRS*************Bureau de la DocumentationNOTE A MONSIEUR LE MINISTRE DU TOURISME ET DES LOISIRSSuite à la note technique N°001 du mois de décembre 2012, dont l’objet faisait lasituation actuelle du Service de la Documentation, je viens par cette note, voussoumettre un projet de réflexion portant sur la mise en œuvre d’un observatoire dutourisme, qui serait un instrument de veille et d’impulsion d’une stratégie depromotion et de développement du tourisme.En effet, dans la précédente note, j’avais défini le rôle et les fonctions d’un servicedocumentaire. Il faut rappeler toutefois que les fonctions qui ont été énuméréesrenvoient à des activités qui, hormis les activités traditionnelles d’un servicedocumentaire, requièrent une attention plus particulière dans le secteur public dutourisme notamment pour les activités suivantes : La définition de la politique documentaire de l’administration du tourisme ; La gestion des acquisitions et de l’enveloppe budgétaire; L’élaboration, le suivi et la diffusion de produits documentaires utilisantnotamment : Les nouvelles technologies de l’information ; L’organisation du service dans ses relations avec ses utilisateurs ; La collecte, l’exploitation et la valorisation de la littérature grise del’administration du tourisme ; La contribution aux réseaux documentaires et d’informations duministère et des organismes partenaires.La grande mutation que nous connaissons aujourd’hui n’est pas celle de la société del’information mais, déjà, celle du passage de la société de l’information à la société deconnaissance. L’économie n’est plus fondée sur le travail et la production de biensmatériels mais sur le savoir, c’est-à-dire sur l’éducation, la formation et la recherche.Dès lors la veille est une activité continue en grande partie interactive visant à unesurveillance active de l’environnement technologique, concurrentiel, commercial,etc., pour en anticiper les évolutions. La veille pourrait se définir en ces termes :recherche et traitement dinformations pouvant intéresser une entreprise, unorganisme, une profession (Veille stratégique, concurrentielle). L’action de « veille »repose sur l’observation et l’analyse de l’environnement de l’objet autour duquels’organise l’activité de veille. Elle est une composante de l’intelligence économique.
  2. 2. 23, Rue Dr Calmet – BP 4049 DAKAR- Tel : 33 822 39 26- Fax : 33 822 94013Courriel : ministeretourisme@tpsnet.sn Site : http://www.ministeretourisme.snElle doit mener à la prise de décisions stratégiques. Les entreprises et les Etatsengagés dans un marché mondial compétitif sont constamment poussées soit àdévelopper leur position stratégique, soit à la sauvegarder. C’est en ce sens qu’ils fontappel à la fonction de veille qui peut être exercée par un seul individu (veilleur) oupar un groupe d’experts (groupe de stratégie, groupe de veille…).La documentation est appelée à participer activement à ces groupes et à cettenouvelle fonction.La veille seffectue sur une base continue et dans une perspective à long terme. Lesrésultats des travaux sont publiés au fur et à mesure, sous forme de courtes analyses.La veille doit nous permettre : De connaître les nouvelles tendances, d’anticiper les changementsstructurels ; De mieux adapter son produit, son service aux changements ; D’augmenter sa capacité et sa rapidité de réaction aux événements ; D’améliorer sa compétitivité, de renforcer son positionnementconcurrentiel.Totalement complémentaire au travail dobservation, la veille consiste à analyser et àdiffuser des informations stratégiques dans le Tourisme, dans le but de renforcer lepositionnement concurrentiel des entreprises du tourisme et de les aider à mieuxsadapter aux changements des marchés.Plus précisément, ce travail consiste à : « Rechercher, repérer, collecter, analyser etdiffuser de linformation à forte valeur ajoutée opérationnelle". Les sources utiliséessont nombreuses et variées : bases de données, enquêtes, études, revues spécialisées,colloques, etc.Ces informations et leur analyse doivent apporter une vision prospective sur dessujets stratégiques.Nos objectifs sont les suivants : recenser et diffuser de façon pérenne et ciblée de linformation récenteet analysée ; favoriser le partage dinformation pour le bénéfice delensemble de lindustrie touristique régional ; assurer une diffusion plus large des savoir-faire développés au Sénégalet à létranger, des nouvelles tendances de la demande ; sensibiliser les acteurs du Tourisme sur lavaleur stratégique de certaines informations.Dans un souci de contribution à la promotion du tourisme sénégalais, leGouvernement du Sénégal, à l’instar de ses collègues français et canadien devraitdisposer d’une telle structure.
  3. 3. 23, Rue Dr Calmet – BP 4049 DAKAR- Tel : 33 822 39 26- Fax : 33 822 94013Courriel : ministeretourisme@tpsnet.sn Site : http://www.ministeretourisme.snLa veille pourrait donc être perçue comme un dispositif d’observation permanent devariables communes à un objet et à son environnement (un segment de l’offretouristique).Ces variables intéressent aussi bien l’offre, l’interface offre -demande que lademande. La veille est exigeante sur le plan de la démarche et de la méthoded’observation et ce à plusieurs titres : elle suppose une observation à l’extérieur de l’objet ou du territoire ; elle suppose une finesse des variables d’observation ; elle suppose la construction d’indicateurs d’analyse qui répondent à lafinalité même du dispositif : être réactive en politique public ou enstratégie d’entreprise.En outre, cette veille devrait permette une parfaite synergie des différentes directionset démembrements de l’administration du tourisme. Parce que chaque directionapportera sa contribution, de même que les professionnels du tourisme quitravaillent dans le secteur privé. Toutes informations dont voudraient disposer lestouristes seront disponibles à partir d’un site internet qui sera mis à jour. Cecifaciliterait l’accès à l’informationGlobalement on pressent que le dispositif de veille est à la frontière culturelleprivé/public. Elle souligne la difficulté du secteur public à définir des indicateurspertinents pour impacter dans ses politiques une réalité économique. Il s’agit la d’unsecteur encore peu développé de l’observation touristique particulièrement dans lechamp public et donc rarement engagé à des échelles de territoires importants. Lapromotion du tourisme demeure un élément essentiel dans l’industrie touristique. Sinous arrivons à mettre à la disposition des touristes des informations fiables, carémanant de l’Etat, cela contribuerait positivement à un tourisme responsable.J’aimerais vous exprimer aussi, le souhait d’être reçu en audience afin de vousentretenir de vives voix, les tenants et aboutissements de cette réflexion.Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de ma considérationdistinguée et de mon entier dévouement.Le DocumentalisteBabacar DIA

×