SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
ECZEMA
CONSTITUTIONNEL ET DE
CONTACT
MR BADR
Définition
 L'eczéma, appelé aussi dermatite, est essentiellement une inflammation
non contagieuse de la peau qui s'accompagne de rougeurs, de fines
vésicules, de squames et de démangeaisons. Il peut commencer très tôt
dans la vie, et s'observe même chez les nourrissons. Les personnes
atteintes connaissent des périodes communément appelées « poussées
d'eczéma », durant lesquelles les symptômes s’aggravent. Ces poussées,
de durée variable, sont entrecoupées d'épisodes de rémission.
2/- Principaux types d'eczéma
 a) Eczéma atopique. C'est la forme la plus courante d’eczéma chronique.
C’est une « réaction allergique du corps qui se manifeste par la peau ». En
effet, c'est la réaction excessive du système immunitaire - en langage
médical, on parle d'hypersensibilité - à des allergènes qui entraîne ce type
d'eczéma.
 b) Dermatite de contact. L'eczéma porte le nom de dermatite de contact
lorsque les crises sont provoquées par une irritation de la peau au contact
de produits moussants pour le bain, de savon, de sueur, de salive, etc.
 ) Eczéma séborrhéique. Des plaques de peau grasses, jaunâtres et
squameuses se forment, le plus souvent sur le cuir chevelu. On l'appelle
communément « chapeau » chez les nourrissons. Il occasionne un grave
problème de pellicules chez les adultes.
 L’eczéma séborrhéique adulte s’étend parfois au visage, aux oreilles et à
la poitrine. Il peut être accompagné d'une infection aux champignons de
type Candida.
I / ECZEMA
CONSTITUTIONNEL
= DERMATITE ATOPIQUE
Introduction
 La dermatite atopique désigne l’ensemble des manifestations cutanées qui
surviennent chez un sujet prédisposé génétiquement au développement d’autres
affections atopiques : asthme, rhinite, conjonctivite.
( = 1 des manifestations d’hypersensibilité atopique)
 C’est la dermatose la plus fréquente chez l’enfant
 Sa prévalence est en augmentation 5% (1960) à 15 - 20% actuellement
 Elle débute dans 60 à 70 % des cas avant 6 mois (30 à 40 avant 3 mois), âge moyen
= 8 mois
Physiopathologie (1)
 Facteurs génétiques et immunologiques
-L’atopie est une tendance personnelle et/ou familiale à produire des Ac
(IgE) lors de l’exposition à des allergènes protéiques (acariens, poils,
salive d’animaux, pollens, aliments…)
ATOPIE
PEAU
ORL
OPH
BRONCHES
Allergène
Irritant
Surinfection
stress
Physiopathologie (2)
Deux types de Dermatite atopique:
-Dermatite atopique extrinsèque ou allergique: Hyper IgE sanguine et
IgE spécifiques élevés
-Dermatite atopique intrinsèque ou non allergique: pas d’hyperIgE et a
un risque moindre d’asthme
 Anormalies constitutives ou induite de la barrière épidermique (déficit
en fillagrine, augmentation des pertes insensibles en eau, anomalies des
lipides cutanés de surface )
Aspect clinique (1)
 L’eczéma est une inflammation superficielle de la peau accompagnée de
prurit, et caractérisée par une éruption polymorphe :
Érythème, vésicules, croûtes, squames et formant des placards à limites
émiettées.
 Le grattage manuel est souvent précédé de mouvements équivalents dès
le 2ème mois : frottements, agitation, trémoussement…
Aspect clinique (2)
Localisation
0 → 2 ans
 Zones convexes du visage: cuir chevelu,
front, joues, menton (épargnant le nez
et la zone péribuccale).
 Lobule des oreilles, fissure sous et
rétro-auriculaire.
 Pouce sucé.
 Face d’extension ou de flexion des
membres.
Après 2 ans
 Visage moins atteint (sillons rétro-
auriculaires, lèvres , péribuccal)
 plis de flexions (creux poplités, plis des
coudes).
 plis interfessiers
 Les mains, le cou, le dos des pieds,
chevilles.
0 → 2 ans Après 2 ans
Évolution
 Par poussées
 Facteurs déclenchants / aggravants : pneumallergènes, traumatisme
psychique, infectieux, irritation…
 La DA peut disparaître totalement ou persister jusqu’à l’âge adulte
 La résurgence à l’adolescence est possible
 Apparition d’un asthme vers 3 ans
Complications
 Surinfection bactérienne:
impétiginisation
 Surinfection virale
- Syndrome de Kaposi-
Juliusberg
= infection herpétique
fièvre élevée, AEG
 Dermite de contact aux
topiques
Bilan allergologique
 Prick-tests cutanés
 Le dosage des IgE seriques totales
 Les atopy patch-tests: lait de vache, farine, blé,œuf en cours
d’évaluation
 Régime d’éviction alimentaires à visée diagnostique
Prévention
 Aéroallergénique : EVITER +++
• Acariens: jouets en peluche rideaux, moquette
→Housse de matelas en polyuréthane
• Moisissures
• Poils et salive d’animaux domestiques
 diététique :
• allaitement maternel
• diversification lente
• Introduire après un an les aliments contenant de l’huile d’arachide, de l’œuf, du
poisson et des fruits exotiques.
Traitement (1)
 Lutte contre l’inflammation :
• Dermocorticoïdes +++:
de classe II pour le tronc et membres (Diprosone®) ou III pour le visage et le
siège ( Tridésonit®)
• Lors des poussées mieux vaut taper fort et pas longtemps!
• Contre-indication de la corticothérapie par voie générale (effets secondaires
constants, pas ttt courts efficaces)
• Tacrolimus par voie locale : Protopic® gel: 1appl x2/pdt six semaines puis ttt
d’entretien deux appl par semaine pour éviter la rechute
Traitement (2)
 Lutte contre la sécheresse cutanée (+++)
• Pain surgras, syndet : gel nettoyant liquide sans savon.
• Crème émolliente
 Cure thermale: Roche Posay, Avène, St Gervais
 TRAITEMENT D’EXCEPTION
• Photothérapie de type UVBTL01 à partir de 7-8 ans
• Ciclosporine chez l’adulte
 Lutte contre l’infection
• Bain tiède maximum 33°c avec solution moussante antiseptique : septivon®
• Antibiothérapie générale active sur staphylocoque
Traitement (3)
conseils hygiéno-diététiques
 Eviter les vêtement en laine ou synthétiques directement en contact avec la peau
(faire porter des sous-vêtements en coton)
 Couper les ongles (+/- port de mouffles, si prurit intense)
 Eviter les assouplissants et remplacer, si possible, la lessive par du savon de Marseille
en paillette
 Humidifier l’appartement
 Eviter les sujets atteints d’herpès
Traitement (4)
 Education thérapeutique: Nouvelle approche dans la dermatite atopique.
Son objectif principal est d’améliorer l’alliance thérapeutique entre le
soignant, le soigné et son entourage pour permettre une prise en charge
optimale. L’éducation thérapeutique augmente l’efficacité du traitement
sur le prurit et le sommeil. Elle semble bénéfique sur la compréhension
de la maladie et sa prise en charge
II / ECZEMA DE CONTACT
Aspect clinique (1)
 Phase érythémateuse
 Phase vésiculeuse
 Phase suintante
 Phase desquamative
Prurit
Placards à contours émiettés
A
Aspect clinique (2)
forme topographique
 Visage, organes génitaux : œdème
 Main et pieds : vésicules enchâssées
forme symptomatique
 Eczéma nummulaire
 dysidrose
forme photo-allergique
 Visage, membres sup et inf
Eczéma nummulaire
Eczéma dysidrosique
Étiologie (1)
 Interrogatoire +++
• Topographie initiale
• Circonstance de déclenchement
• Chronologie
• Traitements locaux utilisés
 Examen clinique
• topographie
 Tests épicutanés : patchs tests
Causes identifiées
 Allergènes professionnels, les plus fréquentes des maladies professionnelles
indemnisables
• Débutent aux mains, s’améliorent pendant les vacances
• Métier du bâtiment
• Métier de la coiffure
• Métier de la santé
 Médicament topique
 Cosmétique
 Produits vestimentaires
 Photo-allergènes
 Métaux : nickel
Allergènes suspectés?
Patchs tests
Évolution, complications
 Si éviction de l’allergène : guérison
 Si persistance, penser aux allergies aux corticoïdes
 Sinon :
• Surinfection
• Érythrodermie
• Retentissement socioprofessionnel
Traitement
 Éviction de l’allergène parfois difficile car ubiquitaire
 Liste d’éviction à remettre aux patients
 Corticoïde classe II, pas d’indication de corticothérapie systémique
 Si surinfection : antibiothérapie 7 jours sans retarder les traitements par
dermocorticoïdes
 Eczéma professionnel : arrêt de travail, tests cutanés, déclaration en maladie
professionnelle en collaboration avec le médecin du travail
 Prévention : gants, vêtement de protection

Contenu connexe

Similaire à dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt

Infections-cutanées.pptX.ppt
Infections-cutanées.pptX.pptInfections-cutanées.pptX.ppt
Infections-cutanées.pptX.pptBadrAbouAlia
 
Fiche de lecture
Fiche de lectureFiche de lecture
Fiche de lecturevinceyok
 
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...Nicolas Kluger
 
Poly dcem3-dermato 2016
Poly   dcem3-dermato 2016Poly   dcem3-dermato 2016
Poly dcem3-dermato 2016hajoura1971
 
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationSkin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptx
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptxDEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptx
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptxVincentAHADJI
 
les Lesions elementaires en dermatologie
les Lesions elementaires en dermatologieles Lesions elementaires en dermatologie
les Lesions elementaires en dermatologiebenkourdel mohamed
 
Sémiologie cutanée
Sémiologie cutanéeSémiologie cutanée
Sémiologie cutanéedastane
 
Tp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleTp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleYannick OLINDA
 
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea copie
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea   copieAllergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea   copie
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea copiehcinou
 
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptOeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptjoelamefiam
 
Maladies dermatologique et_cavite_buccale
Maladies dermatologique et_cavite_buccaleMaladies dermatologique et_cavite_buccale
Maladies dermatologique et_cavite_buccaleMede Space
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.commohammed sadek
 
Le manuel du généraliste 2 allergologie
Le manuel du généraliste 2 allergologieLe manuel du généraliste 2 allergologie
Le manuel du généraliste 2 allergologiedrmouheb
 
2 les-gales
2 les-gales2 les-gales
2 les-galesId' Riss
 
En savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les bruluresEn savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les bruluresdrcusse
 

Similaire à dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt (20)

Infections-cutanées.pptX.ppt
Infections-cutanées.pptX.pptInfections-cutanées.pptX.ppt
Infections-cutanées.pptX.ppt
 
Fiche de lecture
Fiche de lectureFiche de lecture
Fiche de lecture
 
Rhinite allergique
Rhinite allergiqueRhinite allergique
Rhinite allergique
 
Psoriasis
PsoriasisPsoriasis
Psoriasis
 
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
 
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...
Dermatite atopique: Histoire des idées de l'Antiquité à nos jours (Daniel Wal...
 
Poly dcem3-dermato 2016
Poly   dcem3-dermato 2016Poly   dcem3-dermato 2016
Poly dcem3-dermato 2016
 
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM FoundationSkin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
Skin, Soft Tissue and Bone (French) - The CRUDEM Foundation
 
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptx
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptxDEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptx
DEMARCHE INFIRMIERE DEVANT LES PEDICULOSE G5.pptx
 
les Lesions elementaires en dermatologie
les Lesions elementaires en dermatologieles Lesions elementaires en dermatologie
les Lesions elementaires en dermatologie
 
Sémiologie cutanée
Sémiologie cutanéeSémiologie cutanée
Sémiologie cutanée
 
Tp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleTp dermatologie originale
Tp dermatologie originale
 
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea copie
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea   copieAllergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea   copie
Allergie a la chenille processionnaire du pin thaumetopoea copie
 
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.pptOeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
Oeil Rouge et prise en charge en ophtalmologie.ppt
 
Maladies dermatologique et_cavite_buccale
Maladies dermatologique et_cavite_buccaleMaladies dermatologique et_cavite_buccale
Maladies dermatologique et_cavite_buccale
 
Pityriasis
PityriasisPityriasis
Pityriasis
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
 
Le manuel du généraliste 2 allergologie
Le manuel du généraliste 2 allergologieLe manuel du généraliste 2 allergologie
Le manuel du généraliste 2 allergologie
 
2 les-gales
2 les-gales2 les-gales
2 les-gales
 
En savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les bruluresEn savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les brulures
 

Plus de BadrAbouAlia

etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxBadrAbouAlia
 
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfsoins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfBadrAbouAlia
 
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdfBadrAbouAlia
 
lae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptlae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptBadrAbouAlia
 
NOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxNOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxBadrAbouAlia
 
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptLES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptBadrAbouAlia
 
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfcours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfBadrAbouAlia
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfBadrAbouAlia
 
gangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptgangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptBadrAbouAlia
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptBadrAbouAlia
 
1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.pptBadrAbouAlia
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptBadrAbouAlia
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptBadrAbouAlia
 
cinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptcinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptBadrAbouAlia
 
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptAnatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptBadrAbouAlia
 
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptAnatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptBadrAbouAlia
 

Plus de BadrAbouAlia (20)

etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptx
 
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdfsoins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
soins_relationnels_df-ve_16_mai_1.pdf
 
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf6-0365-transmissions-ciblées.pdf
6-0365-transmissions-ciblées.pdf
 
communication.pdf
communication.pdfcommunication.pdf
communication.pdf
 
lae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).pptlae-planification_(1).ppt
lae-planification_(1).ppt
 
NOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptxNOTION DE DROIT.pptx
NOTION DE DROIT.pptx
 
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.pptLES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
LES_DIFFERENTS_SECTEURS_D_ACTIVITES_DE_L_IDE___1.ppt
 
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdfcours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
cours-AS-présentation-du-corps-humain-converti-converti.pdf
 
CARDIO.pdf
CARDIO.pdfCARDIO.pdf
CARDIO.pdf
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdf
 
GUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdfGUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdf
 
gangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.pptgangrène gazeuse.ppt
gangrène gazeuse.ppt
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
 
1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt1- Osteomyelite aigue.ppt
1- Osteomyelite aigue.ppt
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
 
Myologie main.ppt
Myologie main.pptMyologie main.ppt
Myologie main.ppt
 
cinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.pptcinesiologie_du_tronc.ppt
cinesiologie_du_tronc.ppt
 
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.pptAnatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
Anatomie_physiologie_cardio_vasculaire_Schaub_.ppt
 
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.pptAnatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
Anatomie physiologie appareil locomoteur.ppt
 

Dernier

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...Khadija Moussayer
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 

Dernier (8)

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 

dermato6an_eczema_constitutionnel_et_de-contact.ppt

  • 2. Définition  L'eczéma, appelé aussi dermatite, est essentiellement une inflammation non contagieuse de la peau qui s'accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. Il peut commencer très tôt dans la vie, et s'observe même chez les nourrissons. Les personnes atteintes connaissent des périodes communément appelées « poussées d'eczéma », durant lesquelles les symptômes s’aggravent. Ces poussées, de durée variable, sont entrecoupées d'épisodes de rémission.
  • 3. 2/- Principaux types d'eczéma  a) Eczéma atopique. C'est la forme la plus courante d’eczéma chronique. C’est une « réaction allergique du corps qui se manifeste par la peau ». En effet, c'est la réaction excessive du système immunitaire - en langage médical, on parle d'hypersensibilité - à des allergènes qui entraîne ce type d'eczéma.  b) Dermatite de contact. L'eczéma porte le nom de dermatite de contact lorsque les crises sont provoquées par une irritation de la peau au contact de produits moussants pour le bain, de savon, de sueur, de salive, etc.
  • 4.  ) Eczéma séborrhéique. Des plaques de peau grasses, jaunâtres et squameuses se forment, le plus souvent sur le cuir chevelu. On l'appelle communément « chapeau » chez les nourrissons. Il occasionne un grave problème de pellicules chez les adultes.  L’eczéma séborrhéique adulte s’étend parfois au visage, aux oreilles et à la poitrine. Il peut être accompagné d'une infection aux champignons de type Candida.
  • 5. I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE
  • 6. Introduction  La dermatite atopique désigne l’ensemble des manifestations cutanées qui surviennent chez un sujet prédisposé génétiquement au développement d’autres affections atopiques : asthme, rhinite, conjonctivite. ( = 1 des manifestations d’hypersensibilité atopique)  C’est la dermatose la plus fréquente chez l’enfant  Sa prévalence est en augmentation 5% (1960) à 15 - 20% actuellement  Elle débute dans 60 à 70 % des cas avant 6 mois (30 à 40 avant 3 mois), âge moyen = 8 mois
  • 7. Physiopathologie (1)  Facteurs génétiques et immunologiques -L’atopie est une tendance personnelle et/ou familiale à produire des Ac (IgE) lors de l’exposition à des allergènes protéiques (acariens, poils, salive d’animaux, pollens, aliments…) ATOPIE PEAU ORL OPH BRONCHES Allergène Irritant Surinfection stress
  • 8. Physiopathologie (2) Deux types de Dermatite atopique: -Dermatite atopique extrinsèque ou allergique: Hyper IgE sanguine et IgE spécifiques élevés -Dermatite atopique intrinsèque ou non allergique: pas d’hyperIgE et a un risque moindre d’asthme  Anormalies constitutives ou induite de la barrière épidermique (déficit en fillagrine, augmentation des pertes insensibles en eau, anomalies des lipides cutanés de surface )
  • 9. Aspect clinique (1)  L’eczéma est une inflammation superficielle de la peau accompagnée de prurit, et caractérisée par une éruption polymorphe : Érythème, vésicules, croûtes, squames et formant des placards à limites émiettées.  Le grattage manuel est souvent précédé de mouvements équivalents dès le 2ème mois : frottements, agitation, trémoussement…
  • 10.
  • 11. Aspect clinique (2) Localisation 0 → 2 ans  Zones convexes du visage: cuir chevelu, front, joues, menton (épargnant le nez et la zone péribuccale).  Lobule des oreilles, fissure sous et rétro-auriculaire.  Pouce sucé.  Face d’extension ou de flexion des membres. Après 2 ans  Visage moins atteint (sillons rétro- auriculaires, lèvres , péribuccal)  plis de flexions (creux poplités, plis des coudes).  plis interfessiers  Les mains, le cou, le dos des pieds, chevilles.
  • 12. 0 → 2 ans Après 2 ans
  • 13.
  • 14. Évolution  Par poussées  Facteurs déclenchants / aggravants : pneumallergènes, traumatisme psychique, infectieux, irritation…  La DA peut disparaître totalement ou persister jusqu’à l’âge adulte  La résurgence à l’adolescence est possible  Apparition d’un asthme vers 3 ans
  • 15. Complications  Surinfection bactérienne: impétiginisation  Surinfection virale - Syndrome de Kaposi- Juliusberg = infection herpétique fièvre élevée, AEG  Dermite de contact aux topiques
  • 16. Bilan allergologique  Prick-tests cutanés  Le dosage des IgE seriques totales  Les atopy patch-tests: lait de vache, farine, blé,œuf en cours d’évaluation  Régime d’éviction alimentaires à visée diagnostique
  • 17. Prévention  Aéroallergénique : EVITER +++ • Acariens: jouets en peluche rideaux, moquette →Housse de matelas en polyuréthane • Moisissures • Poils et salive d’animaux domestiques  diététique : • allaitement maternel • diversification lente • Introduire après un an les aliments contenant de l’huile d’arachide, de l’œuf, du poisson et des fruits exotiques.
  • 18. Traitement (1)  Lutte contre l’inflammation : • Dermocorticoïdes +++: de classe II pour le tronc et membres (Diprosone®) ou III pour le visage et le siège ( Tridésonit®) • Lors des poussées mieux vaut taper fort et pas longtemps! • Contre-indication de la corticothérapie par voie générale (effets secondaires constants, pas ttt courts efficaces) • Tacrolimus par voie locale : Protopic® gel: 1appl x2/pdt six semaines puis ttt d’entretien deux appl par semaine pour éviter la rechute
  • 19. Traitement (2)  Lutte contre la sécheresse cutanée (+++) • Pain surgras, syndet : gel nettoyant liquide sans savon. • Crème émolliente  Cure thermale: Roche Posay, Avène, St Gervais  TRAITEMENT D’EXCEPTION • Photothérapie de type UVBTL01 à partir de 7-8 ans • Ciclosporine chez l’adulte  Lutte contre l’infection • Bain tiède maximum 33°c avec solution moussante antiseptique : septivon® • Antibiothérapie générale active sur staphylocoque
  • 20. Traitement (3) conseils hygiéno-diététiques  Eviter les vêtement en laine ou synthétiques directement en contact avec la peau (faire porter des sous-vêtements en coton)  Couper les ongles (+/- port de mouffles, si prurit intense)  Eviter les assouplissants et remplacer, si possible, la lessive par du savon de Marseille en paillette  Humidifier l’appartement  Eviter les sujets atteints d’herpès
  • 21. Traitement (4)  Education thérapeutique: Nouvelle approche dans la dermatite atopique. Son objectif principal est d’améliorer l’alliance thérapeutique entre le soignant, le soigné et son entourage pour permettre une prise en charge optimale. L’éducation thérapeutique augmente l’efficacité du traitement sur le prurit et le sommeil. Elle semble bénéfique sur la compréhension de la maladie et sa prise en charge
  • 22. II / ECZEMA DE CONTACT
  • 23. Aspect clinique (1)  Phase érythémateuse  Phase vésiculeuse  Phase suintante  Phase desquamative Prurit Placards à contours émiettés A
  • 24.
  • 25. Aspect clinique (2) forme topographique  Visage, organes génitaux : œdème  Main et pieds : vésicules enchâssées forme symptomatique  Eczéma nummulaire  dysidrose forme photo-allergique  Visage, membres sup et inf
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30. Étiologie (1)  Interrogatoire +++ • Topographie initiale • Circonstance de déclenchement • Chronologie • Traitements locaux utilisés  Examen clinique • topographie  Tests épicutanés : patchs tests
  • 31. Causes identifiées  Allergènes professionnels, les plus fréquentes des maladies professionnelles indemnisables • Débutent aux mains, s’améliorent pendant les vacances • Métier du bâtiment • Métier de la coiffure • Métier de la santé  Médicament topique  Cosmétique  Produits vestimentaires  Photo-allergènes  Métaux : nickel
  • 34. Évolution, complications  Si éviction de l’allergène : guérison  Si persistance, penser aux allergies aux corticoïdes  Sinon : • Surinfection • Érythrodermie • Retentissement socioprofessionnel
  • 35. Traitement  Éviction de l’allergène parfois difficile car ubiquitaire  Liste d’éviction à remettre aux patients  Corticoïde classe II, pas d’indication de corticothérapie systémique  Si surinfection : antibiothérapie 7 jours sans retarder les traitements par dermocorticoïdes  Eczéma professionnel : arrêt de travail, tests cutanés, déclaration en maladie professionnelle en collaboration avec le médecin du travail  Prévention : gants, vêtement de protection

Notes de l'éditeur

  1. Il existe plusieurs types d'eczéma, bien que les spécialistes ne s'entendent pas entre eux pour déterminer ce qu’englobe le terme « eczéma ».
  2.  Le tacrolimus est un immunosuppresseur 
  3. immunosuppressives.
  4. L'érythrodermie est définie comme un érythème qui couvre plus de 70% de la surface corporelle.
  5.  omniprésente dans un environnement.