Analyse	
  des	
  discours	
  	
  
scientifiques	
  non-­‐experts	
  	
  
dans	
  les	
  débats	
  en	
  ligne	
  relatifs	...
*  Vulgarisation	
  scientifique,	
  éducation	
  par	
  les	
  médias	
  :	
  
«	
  transmettre	
  »	
  une	
  connaissanc...
Etude	
  des	
  débats	
  non	
  experts	
  en	
  ligne	
  autour	
  du	
  
réchauffement	
  climatique,	
  sous	
  deux	
 ...
*  Importance	
  sociale	
  et	
  sociétale	
  de	
  la	
  thématique	
  du	
  
réchauffement	
  climatique	
  anthropique	...
*  Importance	
  des	
  scientifiques	
  :	
  
*  dans	
  la	
  définition	
  du	
  problème	
  
*  dans	
  les	
  recommand...
*  Contestation	
  du	
  «	
  consensus	
  du	
  GIEC	
  »	
  émanant	
  de	
  
différents	
  milieux	
  :	
  scientifiques,...
Contenu	
  de	
  la	
  contestation	
  ?	
  
	
  
*  Contestation	
  de	
  l’existence	
  du	
  réchauffement	
  
*  Contes...
Ø «	
  Climato-­‐sceptique	
  »	
  	
  :	
  Etiquette	
  qui	
  recouvre	
  beaucoup	
  
de	
  réalités	
  différentes	
  ...
L’idée	
  de	
  l’existence	
  d’un	
  tel	
  débat	
  est	
  plus	
  ou	
  moins	
  ignorée	
  des	
  
communautés	
  sci...
Les	
  thèses	
  «	
  sceptiques	
  »	
  et	
  le	
  débat	
  existent	
  surtout	
  sur/
grâce	
  à	
  Internet	
  :	
  
...
Quelques	
  caractéristiques	
  saillantes	
  a	
  priori	
  :	
  
	
  
*  Appropriation	
  de	
  questions	
  scientifique...
12	
  
Des	
  discussions	
  démarrant	
  au	
  quart	
  de	
  tour…	
  
13	
  
Proposition	
  de	
  distinguer	
  :	
  
	
  
*  Les	
  lieux	
  «	
  d’élaboration	
  »	
  :	
  sites	
  regroupant	
  de...
* Analyse	
  des	
  échanges	
  sur	
  deux	
  sites	
  
identifiés	
  a	
  priori	
  :	
  	
  
* Un	
  site	
  d’élaborati...
* Site	
  1	
  :	
  www.skyfall.fr	
  
*  Site	
  communautaire	
  et	
  collaboratif	
  «	
  sceptique	
  »	
  créé	
  en...
Travail	
  exploratoire	
  (2)	
  
17	
  
Travail	
  exploratoire	
  (2)	
  
18	
  
* Site	
  2	
  :	
  blog	
  Sciences2	
  de	
  Libération	
  
(sciences.blogs.liberation.fr)	
  
*  Blog	
  d’information	...
Travail	
  exploratoire	
  (3)	
  
20	
  
Travail	
  exploratoire	
  (3)	
  
21	
  
*  Suivi	
  longitudinal	
  quantitatif	
  
*  Analyse	
  de	
  contenu	
  d’un	
  corpus	
  restreint	
  
(échanges	
  de...
* Suivi	
  longitudinal	
  :	
  une	
  thématique	
  active	
  
*  Skyfall	
  :	
  115,8	
  commentaires/article,	
  avec	...
24	
  
Résultats	
  (1)	
  
Sciences2	
  (09/2010-­‐09/2013)	
  	
  
0,00
5,00
10,00
15,00
20,00
25,00
30,00
35,00
40,00
P...
* Analyse	
  de	
  contenu	
  :	
  contributeurs	
  
*  Concentration	
  des	
  commentaires	
  au	
  sein	
  d’une	
  com...
*  Absence	
  quasi-­‐totale	
  de	
  divergences	
  sur	
  le	
  RCA	
  :	
  
positionnement	
  «	
  sceptique	
  »	
  ré...
*  Dans	
  la	
  logique	
  du	
  nous	
  vs	
  eux,	
  revendication	
  
d’une	
  légitimité	
  scientifique	
  
*  Nous	
...
* Représentation	
  des	
  chercheurs	
  
Résultats	
  (5)	
  :	
  Skyfall	
  
28	
  
Trois	
  registres	
  
métaphoriques...
*  La	
  confrontation	
  entre	
  sceptiques	
  revendiqués	
  et	
  
défenseurs	
  du	
  RCA	
  structure	
  les	
  écha...
*  Représentation	
  des	
  chercheurs	
  :	
  construction	
  de	
  la	
  figure	
  de	
  
l’adversaire	
  pour	
  le	
  d...
*  Sciences	
  2	
  se	
  caractérise	
  par	
  une	
  opposition	
  de	
  
blocs	
  :	
  positions	
  assez	
  figées	
  e...
*  La	
  thématique	
  est	
  l’objet	
  d’un	
  véritable	
  investissement	
  
(temps,	
  passion,	
  idéologie)	
  d’in...
* Volonté	
  de	
  développer	
  un	
  projet	
  de	
  recherche	
  
plus	
  ambitieux	
  sur	
  cette	
  thématique	
  
*...
* Volonté	
  de	
  le	
  faire	
  dans	
  le	
  cadre	
  d’une	
  
collaboration…	
  	
  
*  Notamment	
  avec	
  le	
  Ce...
Baptiste	
  Campion	
  
Ruelle	
  de	
  la	
  Lanterne	
  magique,	
  14	
  bte	
  L2.03.02	
  
B1348	
  Louvain-­‐la-­‐Ne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séminaire GReMS - nov 2013

458 vues

Publié le

Présentation au séminaire du GReMS, Louvain-la-Neuve, 8 novembre 2013

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
458
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire GReMS - nov 2013

  1. 1. Analyse  des  discours     scientifiques  non-­‐experts     dans  les  débats  en  ligne  relatifs     au  changement  climatique   Baptiste  Campion   Séminaire    GReMS 8  novembre  2013   Baptiste.Campion@uclouvain.be   http://www.uclouvain.be/grems   GReMS
  2. 2. *  Vulgarisation  scientifique,  éducation  par  les  médias  :   «  transmettre  »  une  connaissance  spécialisée  du  spécialiste   vers  le  profane,  via  des  dispositifs  médiatiques  (médiateurs)   *  Mais  le  profane  peut  aussi  utiliser  des  dispositifs  médiatiques   pour  (essayer  de)  construire  une  connaissance  spécialisée  en-­‐ dehors  de  ce  schéma  «  traditionnel  »  spécialiste-­‐médiateur-­‐ grand  public,  notamment  dans  un  contexte  de  méfiance/ contestation  des  savoirs  experts   *  Exemples  :  le  nucléaire,  les  OGM,  le  réchauffement  climatique   Cadre  général  (1)   2  
  3. 3. Etude  des  débats  non  experts  en  ligne  autour  du   réchauffement  climatique,  sous  deux  angles  :     *  Les  représentations  de  la  science,  des  scientifiques  et   des  connaissances  qui  sont  élaborées  et  véhiculées   dans  ces  échanges  électroniques   *  Les  pratiques  des  intervenants  dans  ces  débats   *  «  Non  expert  »  =  Monsieur  Tout  le  Monde   Cadre  général  (2)   3  
  4. 4. *  Importance  sociale  et  sociétale  de  la  thématique  du   réchauffement  climatique  anthropique  (RCA)  et  de  ses   conséquences,  matérialisée  par  les  rapports  périodiques  du   GIEC   *  Recherche  scientifique  :  sur  les  causes  et  mécanismes  de   réchauffement  ;  sur  son  ampleur  ;  sur  l’évolution  attendue   (modélisation/prévisions)  ;  sur  les  conséquences     *  Débat  «  politico-­‐scientifique  »  :  sur  les  conséquences  et   adaptations  pour  les  sociétés  humaines  (politiques   environnementales)   Contexte  (1)  :  le  RCA   4  
  5. 5. *  Importance  des  scientifiques  :   *  dans  la  définition  du  problème   *  dans  les  recommandations  au  politique   *  Organes  à  portée  à  la  fois  scientifique  et  politique  (p.ex   GIEC)   *  Scientifiques  «  médiatiques  »  emblématiques    porteurs  de  la   thématique  (ex.  J-­‐P.  Van  Ypersele  en  Belgique)  ;  relais  du   discours  expert  par  des  non  scientifiques  (ex.  Al  Gore)   Contexte  (2)  :  Rôle  des  experts   5  
  6. 6. *  Contestation  du  «  consensus  du  GIEC  »  émanant  de   différents  milieux  :  scientifiques,  politiques  et   idéologiques,  industriels,  lobbies   *  Contestation  inversement  proportionnelle  à  la  proximité   du  contestataire  avec  les  sciences  du  climat  (consensus  in   vs  dissensus  out)   *  Semble  surtout  originaire  des  USA,  et  présente  dans  les   pays  anglo-­‐saxons  et  en  France  ;  contestation  peu   présente  ailleurs  (CAS  2012)   Contestation  des  experts  (1)   6  
  7. 7. Contenu  de  la  contestation  ?     *  Contestation  de  l’existence  du  réchauffement   *  Contestation  de  son  origine  anthropique  (volcans,  nuages,  cycles  solaires,   cycles  orbitaux…)   *  Contestation  des  outils  et  des  méthodes   *  Contestation  des  mesures  (fiabilité,  précision,  signification)   *  Contestation  des  prévisions/modélisations   *  Contestation  des  bases  scientifiques  (p.ex:  effet  de  serre,  rôle  du  CO2)   *  Contestation  des  chercheurs  et  mise  en  cause  de  leur  probité  ou  de  leur   sérieux  (p.ex  «  Hockey  Stick  »  et  «  climate  gate  »)   *  Contestation  des  politiques  environnementales   *  Contestation  de  l’honnêteté  du  traitement  médiatique  du  RCA  (question   de  la  «  balance  »,  «  28  gate  »,  etc.)   *  …   Contestation  des  experts  (2)   7  
  8. 8. Ø «  Climato-­‐sceptique  »    :  Etiquette  qui  recouvre  beaucoup   de  réalités  différentes  ;  mouvement  (?)  très  disparate   Ø Union  dans  le  rejet  de  la  science  «  mainstream  »  incarnée   par  le  GIEC  plus  que  dans  la  nature  ou  le  fond  des  critiques   Ø Depuis  2009,  émergence  de  quelques  figures  médiatiques   dans  l’espace  francophone  («  contre-­‐experts  »)  portant  la   thématique  :  Claude  Allègre  et  Vincent  Courtillot,  Benoît   Rittaud,  Istvan  Marko,  Drieu  Godefridi   Contestation  des  experts  (3)   8  
  9. 9. L’idée  de  l’existence  d’un  tel  débat  est  plus  ou  moins  ignorée  des   communautés  scientifiques  concernées  :   *  Les  travaux  «  sceptiques  »  sont  inexistants  scientifiquement  (Oreskes   2004;  Cook  &  al.  2013)  ou  réfutés  (divers  exemples)   *  Le  débat  se  situe  en  marge  des  institutions  et  procédures  scientifiques   habituelles  (cf.  infra)   *  Ce  n’est  pas  une  controverse  scientifique  stricto  sensu  (à  savoir  :   trancher  entre  plusieurs  hypothèses  scientifiques  concurrentes)  ;   s’adresse  à  un  public  non  spécialiste  et  non  aux  experts  (Godard  2011)   *  Plusieurs  dimensions  s’entremêlent  (scientifiques,  organisationnelles,   politiques,  idéologiques,  économiques)   Contestation  des  experts  (4)   9  
  10. 10. Les  thèses  «  sceptiques  »  et  le  débat  existent  surtout  sur/ grâce  à  Internet  :   *  Inexistence  relative  dans  les  mass  medias  (Comby  2009,  2012)   *  Expression  d’opinions  marginales  sur  le  plan  scientifique  :   décalage  science/Web  (exemple  :  les  travaux  de  Gerlich  et   Tscheuschner  2009)   *  Accessibilité  de  sources  primaires  et  secondaires  de  nature  à   alimenter  le  débat   *  Relais  d’organisations  militantes…  mais  pas  que  !   *  Réactivité,  réticularité,  arguments  tournant  en  boucle   Un  débat  en  ligne  (1)   10  
  11. 11. Quelques  caractéristiques  saillantes  a  priori  :     *  Appropriation  de  questions  scientifiques  pointues  par  des   «  amateurs  »  profanes    (Flichy  2010)   *  Prétention  à  contester  les  scientifiques  sur  leur  propre  terrain  («  science   alternative  »)   *  Les    «  amateurs  »  se  confrontent  à  la  littérature  (primaire/ spécialisée)   *  Investissement  parfois  très  important  (centaines  de  contributions)   *  Anonymat  (et  paradoxe  autour  de  l’argument  d’autorité)   *  Marginalité,  donc  imprévisibilité  (relative),  réactivité     Un  débat  en  ligne  (2)   11  
  12. 12. 12   Des  discussions  démarrant  au  quart  de  tour…  
  13. 13. 13  
  14. 14. Proposition  de  distinguer  :     *  Les  lieux  «  d’élaboration  »  :  sites  regroupant  des   personnes  aux  opinions  convergentes  qui  débattent   pour  élaborer  des  positions  acceptables  par  l’ensemble   de  la  communauté  des  utilisateurs   *  Les  lieux  «  de  confrontation  »  :  sites  où  des  personnes   d’opinions  divergentes  débattent  et  argumentent  pour   faire  valoir  la  justesse  de  leur  point  de  vue  et/ou   convaincre  les  gens  au  point  de  vue  différent   Un  débat  en  ligne  (3)   14  
  15. 15. * Analyse  des  échanges  sur  deux  sites   identifiés  a  priori  :     * Un  site  d’élaboration  «  sceptique  »   * Un  site  de  confrontation   * Analyse  de  contenu  :  représentations  des   scientifiques  et  de  la  science   Travail  exploratoire   15  
  16. 16. * Site  1  :  www.skyfall.fr   *  Site  communautaire  et  collaboratif  «  sceptique  »  créé  en   2006   *  Centré  exclusivement  sur  le  climat   *  Un  des  principaux  sites  sceptiques  francophones,  très   actif  (661  articles  et  76551  commentaires  en  6  ans)   *  Structure  proche  d’un  blog  :  article  puis  commentaires;   classement  chronologique  et  thématique   *  Pas  d’inscription  nécessaire  pour  contribuer   Travail  exploratoire  (2)   16  
  17. 17. Travail  exploratoire  (2)   17  
  18. 18. Travail  exploratoire  (2)   18  
  19. 19. * Site  2  :  blog  Sciences2  de  Libération   (sciences.blogs.liberation.fr)   *  Blog  d’information  créé  en  2008  par  un  journaliste  de  Libé   (Sylvestre  Huet),  très  actif  (plus  de  1200  billets)   *  Informations  générales  sur  l’actualité  des  sciences,  dont  le   climat   *  Huet  est  étiqueté  «  réchauffiste  »  par  certains  à  cause  de   deux  de  ses  ouvrages   *  Discussions  nombreuses  et  vives  sur  le  climat  en   commentaires  :  lieu  de  confrontation   *  Evolution  du  système  de  modération  sur  la  période   considérée   Travail  exploratoire  (3)   19  
  20. 20. Travail  exploratoire  (3)   20  
  21. 21. Travail  exploratoire  (3)   21  
  22. 22. *  Suivi  longitudinal  quantitatif   *  Analyse  de  contenu  d’un  corpus  restreint   (échanges  de  septembre  2011)   *  5  articles  et  346  commentaires  pour  Skyfall   *  5  articles  et  305  commentaires  pour  Sciences2   *  Synthèse  compréhensive  des  logiques  à   l’œuvre  (centrée  sur  les  représentations  de  la   science  et  la  figure  de  l’expert)   22   Méthode  et  corpus  
  23. 23. * Suivi  longitudinal  :  une  thématique  active   *  Skyfall  :  115,8  commentaires/article,  avec  variations   *  Sciences2  :  les  billets  «  climat  »  sont  2  à  5  fois  plus   commentés  que  ceux  portant  sur  les  autres  thématiques   (nucléaire  excepté),  suivant  le  système  de  modération   (40  à  94  commentaires/billet)   *  Exception  :  les  billets  sur  le  nucléaire  à  la  suite  de  l’accident  de   Fukushima  (26%  de  la  totalité  des  commentaires)   Résultats  (1)   23  
  24. 24. 24   Résultats  (1)   Sciences2  (09/2010-­‐09/2013)     0,00 5,00 10,00 15,00 20,00 25,00 30,00 35,00 40,00 Proportion(parrapportaunombretotal) Thématiques Proportion articles et commentaires / thématique Proportion posts Proportion   commentaires   Nucléaire   Japon  
  25. 25. * Analyse  de  contenu  :  contributeurs   *  Concentration  des  commentaires  au  sein  d’une  communauté   restreinte  mais  très  active  et  permanente  sur  la  période   *  Skyfall  :  41  contributeurs,  mais  9  commentateurs  sont  à   l’origine  de  50%  des  commentaires   *  Sciences2  :  44  contributeurs,  mais  6  commentateurs  sont  à   l’origine  de  50%  des  commentaires  ;  les  ¾  des  commentaires   sont  l’œuvre  de  10  intervenants   *  Peut  s’expliquer  par  la  structure  des  échanges  :  intervention-­‐ réponse-­‐contre  réponse,  etc.   Résultats  (2)   25  
  26. 26. *  Absence  quasi-­‐totale  de  divergences  sur  le  RCA  :   positionnement  «  sceptique  »  répété  et  assumé   *  Opposition  d’un  nous  (la  communauté  de  Skyfall,   la  communauté  sceptique,  les  citoyens  lucides  et   critique)  et  d’un  eux,  objet  du  discours  (les   scientifiques  «  officiels  »,  les  défenseurs  du  RCA,  la   presse  française,  les  citoyens  naïfs)   Résultats  (3)  :  Skyfall   26  
  27. 27. *  Dans  la  logique  du  nous  vs  eux,  revendication   d’une  légitimité  scientifique   *  Nous  défendons  la  «  vraie  science  »   *  Eux  défendent  une  science  dévoyée,  la  science  du  climat   *  La  «  vraie  science  »  implique  le  doute,  l’observation  de   la  nature,  le  débat  contradictoire   *  La  science  dévoyée  est  «  pétrie  de  certitudes  »,  c’est   un  «  dogme  »,  elle  repose  sur  des  modèles  détachés   de  la  réalité,  le  débat  est  interdit   Résultats  (4)  :  Skyfall   27  
  28. 28. * Représentation  des  chercheurs   Résultats  (5)  :  Skyfall   28   Trois  registres   métaphoriques  :   mafia,  religion  et   totalitarisme   politique   Vraie   science   Scientifiques  sceptiques   Actifs,  bienfaisants   Héros  positifs   Honnêteté,  probité,   désintéressement,  rigueur   [Science  ?]   Scientifiques  quotidiens,   anonymes   Passifs,  «  objets  »  qu’on   convoque  comme   arguments   Adjuvants  de  circonstance   Science   dévoyée   Scientifiques  du  GIEC,   «  science  officielle  »   Actifs,  malfaisants   Anti-­‐héros   Malhonnêtes,  dévoyés,   menteurs,  avides  (de  pouvoir,   d’argent),  dogmatiques.     Pb  de   l  ’articulation   marginalité-­‐ scientificité  
  29. 29. *  La  confrontation  entre  sceptiques  revendiqués  et   défenseurs  du  RCA  structure  les  échanges   * Logique  d’opposition  dans  les  intervenants  :  4  vs  4   dans  une  série  de  joutes  ou  duels   * Logique  d’opposition  dans  le  discours  :  chaque   «  camp  »  dénie  à  l’autre  la  légitimité  scientifique  de   ses  arguments  et  références   *  Pour  les  sceptiques  :  car  la  science  ne  peut  être   «  sectaire  »  ou  méprisante   *  Pour  les  pro-­‐RCA  :  car  les  arguments  sceptiques  sont   simplement  hors  science   Résultats  (6)  :  Sciences2   29  
  30. 30. *  Représentation  des  chercheurs  :  construction  de  la  figure  de   l’adversaire  pour  le  dénigrer  (essaient  de  faire  croire  que  son   propre  anti-­‐héro  est  le  héro  de  l’autre)   Résultats  (7)  :  Sciences2   30   Dirigeants  du   GIEC   (malhonnêtes   et   dogmatiques)   Scientifiques   sceptiques   (honnêtes  et   produisant  des   résultats)   Scientifiques   (qui  travaillent   sans  se   préoccuper  des   sceptiques)   Charlatans,   escrocs,   amateurs  
  31. 31. *  Sciences  2  se  caractérise  par  une  opposition  de   blocs  :  positions  assez  figées  et  stéréotypées   (confrontation  comme  exercice  de  style,  attendu   et  normé  ?)   *  Il  y  a  peu  d’échanges,  même  sur  Skyfall  :  soit   renforcement  de  l’opinion  initiale,  soit   déconsidération  de  l’opinion  contraire  au  nom  du   respect  de  la  communauté  (nous  vs  eux)   Résultats  (5)  :  élaboration  et   confrontation   31  
  32. 32. *  La  thématique  est  l’objet  d’un  véritable  investissement   (temps,  passion,  idéologie)  d’individus  peu  nombreux  mais   très  actifs  se  constituant  en  communautés   *  Les  échanges  sont  bien  révélateurs  de  conceptions  sous-­‐ jacentes…  mais  restent  stéréotypés  (répétition  de  positions   existant  par  ailleurs)   *  Les  cas  les  plus  intéressants  semblent  être  les  cas  de   dissension  internes  à  une  position  (ex.  positions   créationnistes  de  Spencer  sur  Skyfall)   *  Intérêt  à  rencontrer  des  commentateurs  pour  approfondir   leur(s)  pratique(s)  d’intervention   Conclusions  (provisoires)   32  
  33. 33. * Volonté  de  développer  un  projet  de  recherche   plus  ambitieux  sur  cette  thématique   *  AXE  1  :  Etude  des  échanges  en  ligne     *  Mettre  au  jour  les  représentations  de  la  science  et  des  scientifiques   véhiculées  et  élaborées  dans  ces  échanges  en  ligne   *  AXE  2  :  Etude  des  pratiques  des  intervenants   *  Mettre  au  jour  les  facteurs  et  pratiques  de  contribution  en  ligne,  en   particulier  «  d’amateurs  »  abordant  des  savoirs  très  spécialisés   Prolongements  (1)   33  
  34. 34. * Volonté  de  le  faire  dans  le  cadre  d’une   collaboration…     *  Notamment  avec  le  Centre  Edouard  Branly  (ICP,  Paris)   *  Contacts  en  cours   * Nécessité  de  construire  un  cadre  de   collaboration  pour  développer  le  projet   * Intérêt  social  et  sociétal   * Challenges  propres  à  la  thématique   Prolongements  (2)   34  
  35. 35. Baptiste  Campion   Ruelle  de  la  Lanterne  magique,  14  bte  L2.03.02   B1348  Louvain-­‐la-­‐Neuve  (Belgique)     Baptiste.Campion@uclouvain.be   http://www.uclouvain.be/baptiste.campion   http://www.uclouvain.be/grems     Questions  ?   35  

×