Les Midi de l'Innovation par Bernhard Adriaensens

801 vues

Publié le

Dans le cadre des « Midis de l’Innovation » organisé par le Centre Héraclès, Bernhard Adriaensens, Consultant International en Marketing et Management, donne régulièrement des conférences pour les entrepreneurs wallons. Voici le synopsis de la conférence donnée le 12 avril 2006.

Centre Héraclès
Le Centre Héraclès propose aux créateurs d’entreprises et responsables de PME une large gamme de services destinés à accélérer et faciliter la mise en œuvre des projets.
Avenue Général Michel 1E
6000 Charleroi
Tél. : + 32 (0)71 270 311
Fax : +32 (0)71 316 735
E-mail : heracles@heracles.be
Site Internet : www.heracles.be

--------------------------------------
© 2009 - Best Of Marketing - http://www.bestofmarketing.com - Bernhard Adriaensens – Consultant et Conférencier International en Marketing et Managemen

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
801
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Midi de l'Innovation par Bernhard Adriaensens

  1. 1. Les Midis de l’Innovation Bernhard Adriaensens IGRETEC - Charleroi - 12 avril 2006 1
  2. 2. Il n’est pas aisé de prévoir les marchés... 2
  3. 3. “ En 1993, la durée de vie moyenne dans le monde sera de 150 ans “ Un groupe de 74 savants réunis à Chicago en 1893 à l’occasion de l’Exposition Universelle qui se tenait dans cette ville. “ Dans le futur, le poids des ordinateurs ne dépassera pas 1,5 tonnes “ (Popular Mechanics Magazine, USA, 1949) Aujourd’hui, il y a plus de puissance dans une caméra vidéo que dans le premier PC. Il existe des ordinateurs logés dans une montre bracelet. “ Nous n’aimons pas leur style de musique et de toute façon la guitare est sur le déclin. “ Le patron des disques Decca qui refusait de signer, en 1962, un contrat avec les... Beatles 3
  4. 4. “ Quelques soient les progrès de la science, l’homme n’ira jamais sur la lune. “ Dr. Lee de Forest un grand scientifique et l’un des pionniers de la radio, en 1967 Deux ans, plus tard Neil Armstrong et Buzz Aldrin foulaient le sol de la lune et en 2004, des engins terrestres atteignaient Mars. Il n’y a aucune raison qui puisse pousser quiconque à avoir un ordinateur à la maison. “ Ken Olsen, Président et Fondateur Digital Equipment Corporation 1977 “ 640 K, c’est suffisant pour n’importe qui. “ Bill Gates, Microsoft 1981 4
  5. 5. Le plus grand obstacle à une découverte n’est pas l’ignorance... mais l’illusion de la connaissance. (Daniel J. Boorstin) 5
  6. 6. Un exemple, l’innovation en architecture 6
  7. 7. Verra-t-on jamais ces projets de construction se réaliser ? Oui ! Ils sont en cours de construction à Beijing. 7
  8. 8. 8
  9. 9. Beijing 30 mats 2006 9
  10. 10. Les nouveaux design 10
  11. 11. Le téléphone bracelet (Nokia) 11
  12. 12. L’écran 42” (Microsoft) 12
  13. 13. Le papier électronique (Lunar MicroMedia) 13
  14. 14. “Momento” Digital Video Player by Philips 14
  15. 15. ou encore... Dans l’esprit du débutant, il y a beacoup de possibilités Dans l’esprit de l’expert, il y en a très peu. Shunryu Suzuki 15
  16. 16. Voici un graphique de tendance... Comment voyez vous le futur développement de celui-ci ? 16
  17. 17. Ce qui est le plus probable ! 17
  18. 18. La créativité, c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, casser des règles, faire des erreurs et s’amuser. (Mary Lou Cook) 18
  19. 19. Que faut il retenir de ces anecdotes ? Le futur n’est plus ce qu’il était. Quelle était votre vision de l’an 2000 il y a vingt ans, il y a dix ans, il y a cinq ans, aujourd’hui Les choses auxquelles nous nous attendons n’arrivent que lentement. Ce sont les surprises qui nous prennent de court. (John Naisbitt, Megatrends & The Global Paradox) 19
  20. 20. Dans les trente prochaines minutes, n’importe quoi peut arriver. Souvenez-vous de ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 20
  21. 21. Il y a quelques années encore de nombreuses entreprises pensaient être capables de prévoir scientifiquement le futur. Elles n’ont pas été capables de prévoir : - l’effondrement du mur de Berlin, - l’ouverture de l’Europe Centrale et de l’Est à l’économie libérale, - la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, - la fantastique explosion des marchés d’Asie du Sud-Est, - l’apparition de nouvelles puissances locales (l’Inde et le Brésil, par exemple) - la puissance économique de la Chine d’aujourd’hui,... 21
  22. 22. Le cas de Rank Xerox Rank Xerox est connue comme une entreprise tournée vers l’innovation et le futur. Elle n’a pas été capable de prévoir, dans les années 60, l’arrivée des Japonais sur le marché des photocopieurs. Le Président de Xerox, Paul Allaire, a commenté comme suit le phénomène “ Nous n’avons perçu le danger japonais que lorsque nos profits ont reculé de 50 % en un ans. “ 22
  23. 23. Des entreprises comme General Motors, IBM, Kodak, et bien d’autres se sont trompées très largement dans leur vision du futur de leur industrie. General Motors a oublié de prévoir des détails comme les crises pétrolières des années 70. IBM a raté la marche vers le PC. Kodak n’a pas bien réalisé l’avenir de la photographie digitale,.. Comment expliquer une telle myopie dans le chef des chercheurs et des chefs d’entreprise ? 23
  24. 24. Probablement à cause de notre système éducatif qui suit un modèle linéaire. En effet, il a été mis en évidence par des chercheurs tels que James Dale Davidson et William Rees-Mogg (The Great Reckoning) : “ Il y a de nombreuses évidences qui tendent à prouver que les attentes humaines sont linéaires. “ A l’origine, il faut se souvenir d’Isaac Newton et du paradigme Newtonien qui veut qu’en physique le processus du changement est linéaire, continuel et dans une certaine mesure prévisible. 24
  25. 25. C’est le processus qui veut que l’horloge aille de manière systématique et régulière de 0 H vers 3 H, 6 H, 9 H, pour arriver à 12 H. 25
  26. 26. • De nombreuses organisations humaines ont donc été construites sur base de la planification, de la prédictabilité et du contrôle. • Penser au futur était invariablement une question de planification stratégique, de scénarios stratégiques et de systèmes de ce genre. • Le résultat ressemble à une situation totalement artificielle, irréelle. • Nos esprits sont pré-programmés selon le modèle newtonien. Nous tirons donc de fausses conclusions quant à l’avenir du monde, des affaires, du changement, de l’innovation, du futur. 26
  27. 27. Un spécialiste de la science-fiction très connu a écrit que : “ La théorie du chaos nous enseigne que la pure linéarité que nous considérons trop souvent comme acquise pour toutes les disciplines, de la physique à la fiction, n’existe tout simplement pas. La linéarité est une vue artificielle du monde. “ L’auteur de ce texte est l’écrivain Michael Crichton et la citation est extraite de l’ouvrage : “Jurassic Park “ 27
  28. 28. Oublions donc ce monde idéal où les entreprises se sentaient sécurisées par leur propension à vouloir prédire le futur et surtout à le gérer. Les mots comme plan, contrôle, prévision sont dépassés. “ Il ne sont pas très utiles dans un monde qui semble plus flotter qu’être stable... L’ennui c’est que les entreprises doivent prendre des décisions. Parfois à dix ans de distance. Il faudra donc être prêt à renverser la vapeur ou à abandonner les plans prévus s’ils s’avèrent mauvais. “ (Charles Handy - The Age of Paradox) 28
  29. 29. Le même auteur nous donne probablement la meilleure clé du succès dans un monde incertain : “ La façon de réagir face au futur, pour les organisations, pour les entreprises, pour notre vie personnelle, c’est de prendre en charge le futur. Pas d’y répondre.” 29
  30. 30. ... en d’autres mots Le futur est entre vos mains. Arrangez vous pour en faire quelque chose de bien 30
  31. 31. Au lieu de consacrer du temps et des ressources afin d’essayer de prévoir le futur, les entreprises feraient mieux de se préparer à y faire face en s’organisant pour être flexible et réactive 31
  32. 32. Arrêtez de parler en terme de limitations. Commencez à penser en terme de possibilités. 32
  33. 33. Le système d’entreprise traditionnel est mort depuis longtemps mais peu de chefs d’entreprise en sont réellement conscients 33
  34. 34. L’économie industrielle Système de production Système de distribution Système de clientèle Segment 1 Les Les Les Le producteur filiales grossistes détaillants Segment 2 Segment 3 Le but essentiel des entreprises traditionnelles est de concevoir, produire et vendre des produits à travers des circuits de distribution. 34
  35. 35. L’apparition de l’économie de marketing valeur Economie de marketing Economie industrielle temps 35
  36. 36. Dans l’économie de marketing Dans l’économie industrielle, le produit est condamné à disparaître lorsqu’apparaît un concurrent plus performant ou moins cher Dans l’économie de marketing, la marque surpasse le produit en valeur et permet une durée de vie plus longue pourvu que la marque suive (ou précède légèrement) les attentes des consommateurs. Exemple : la Golf est devenue une marque plus qu’un produit 36
  37. 37. Sans une marque forte, oubliez l’espoir d‘attirer l’attention du consommateur. C’est vrai dans le monde physique et sur Internet. 37
  38. 38. La nouvelle étape : l’économie de valeur Economie de valeur 38
  39. 39. La place dans l’esprit des gens devient de plus en plus rare. Cette tendance va encore s’amplifier. Les entreprises devront prendre des places de valeur dans l’esprit des clients d’un segment particulier. Nous évoluons vers une société et une économie de valeur où il faudra offrir des valeurs uniques et être très différents des offres concurrentes. 39
  40. 40. La force Economie centrifuge donne de valeur naissance à la nouvelle économie de Valeur unique valeur Mondialisation Economie de marketing Communication Economie industrielle 40
  41. 41. Internet a libéré la communication Structure Structure traditionnelle avec Internet La communication La communication est contrôlée est libre centralement 41
  42. 42. Résultat Tout se sait. On ne peut plus rien cacher. Les réputations et les valeurs sont partagées, en bien ou en mal. 42
  43. 43. La nouvelle valeur : le rêve La force centrifuge créée par la communication entre des milliards d’individus change la réalité des entreprises. Mais la force de la marque va continuer à rendre les entreprises uniques. Elle facilite le rêve. On rêve d’un iPod... et on recommence à acheter un  43
  44. 44. On peut créer des technologies uniques comme le WAP ou des softwares comme Microsoft ou mieux des studios “DreamWorks” (Steven Spielberg) le rêve cela marche... 44
  45. 45. Etes vous bon à expliquer vos rêves ? On peut créer de la valeur de multiples façons Ce qui est vraiment important est de créer quelque chose... que personne d’autre n’a. Aujourd’hui, les entreprises doivent être consistantes dans tout ce qu’elles font car elles sont devenues aussi transparentes que le verre le plus fin. 45
  46. 46. Est-il suffisant d’être connu ? • Il faut savoir que 100 % de notoriété rapporte rarement plus que 25 % de part de marché. • Par contre, ce sont les consommateurs qui vont définir la “valeur” de l’entreprise. • Et la communiquer aux autres ! 46
  47. 47. Attention si vous êtes un leader de marché Est-ce un avantage de possèder 50 % d’un marché ? Non, si cela ne vous donne pas de la “valeur” et une “identité bien définie”. C’est une mauvaise nouvelle pour les très nombreuses entreprises qui ont tout misé sur la domination d’une catégorie de produit. 47
  48. 48. L’expérience Coca Cola La marque est en difficulté depuis près de cinq ans. Qu’est-ce qui ne va pas ? Rien dans l’ancienne économie - Tout dans la nouvelle économie. Coca n’a pas réussi à entrer en relation bilatérale avec ses consommateurs. Coca est devenu... quelque chose de quasi générique. 48
  49. 49. De l’ancienne vers la nouvelle économie L’économie de valeur Créer Créer un Redéfinir une système son haute de valeur entrepris valeur liant la pour unique marque s’intégrer avec une et ses dans la marque valeurs nouvelle forte économie 49
  50. 50. Innovation ? 50
  51. 51. ©BAA Contact : Bernhard Adriaensens Consultant International en Marketing & Management E-mail : bernhard@baa-consulting.com www.bestofmarketing.com Avril 2006 51

×