Sommaire                                   Introduction ------------------------------------------------------------------...
CHARTE                                      D’APPROVISIONNEMENT BONDUELLE 2007               L’ ambition du Groupe BONDUEL...
Pour rendre son application plus opérationnelle, un guide d’audit et un document de références qualitatives sont disponibl...
1) PREPARATION ET MAITRISE DE LA CULTURE               BONDUELLE mandate ses services agronomiques pour :                 ...
1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE                    Attribution                                                              ...
1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE                    Attribution                                                              ...
ENVIRONNEMENT (POLLUTION, CORPS ETRANGERS)                                                                         RISQUE ...
1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE                    Attribution                                                              ...
•   Aux   programmes de production, pour sécuriser la production en qualité et en quantité.                               ...
1.2 - LE CHOIX DE LA SEMENCE OU DU PLANT                    Attribution                                                   ...
1.3 - L’IMPLANTATION DE LA CULTURE                    Attribution                                                         ...
1.4 LA CONDUITE DE LA CULTURE               La conduite raisonnée de la culture contribue à assurer la production de légum...
RISQUE CHIMIQUE                                                                                          Maîtriser la prés...
1.4 - LA CONDUITE DE LA CULTURE                    Attribution                                                            ...
1.5 LA FERTILISATION MINERALE ET ORGANIQUE               Les services agronomiques encouragent la gestion raisonnée des fu...
1.5 - LA FERTILISATION MINERALE ET ORGANIQUE                    Attribution                                               ...
RISQUE PHYSIQUE                                                                                                           ...
1.6 L’IRRIGATION               Bonduelle est sensible à la gestion de la ressource en eau tant en quantité qu’en qualité. ...
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Charte d'approvisionnement Bonduelle
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Charte d'approvisionnement Bonduelle

1 650 vues

Publié le

L’ambition du Groupe Bonduelle est de promouvoir sans cesse les bienfaits de la nature au travers des légumes, tant en
préservant la santé du consommateur qu’en respectant l’environnement. Cette Charte d’approvisionnement a pour
but de maîtriser la qualité des approvisionnements des légumes destinés à la transformation et à la commercialisation par le
groupe Bonduelle et ses partenaires.

Découvrez tous les engagements du Groupe Bonduelle en matière de développement durable : http://www.bonduelle.com/fr/developpement-durable/nos-engagements.html

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Charte d'approvisionnement Bonduelle

  1. 1. Sommaire Introduction ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 1 1) Préparation et maîtrise de la culture 1.1 Le choix de la parcelle --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 3 1.2 Le choix de la semence ou du plant ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 7 1.3 L’implantation de la culture --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 9 1.4 La conduite de la culture -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 11 1.5 La fertilisation minérale et organique ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ page 14 1.6 L’irrigation ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 17 2) Récolte et acheminement du produit vers la transformation 2.1 La récolte--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 18 2.2 La logistique d’approvisionnement ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 22 3) Sélection et évaluation des fournisseurs 3.1 La sélection des fournisseurs ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ page 25 3.2 Evaluation des fournisseurs ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 26 Conclusion ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- page 27 Documents joints : Guide audit et Références qualitatives C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd C4 20/06/07 12:08:27
  2. 2. CHARTE D’APPROVISIONNEMENT BONDUELLE 2007 L’ ambition du Groupe BONDUELLE est de promouvoir sans cesse les bienfaits de la nature au travers des légumes, tant en préservant la santé du consommateur qu’en respectant l’environnement. Cette nouvelle Charte d’approvisionnement a pour but de maîtriser la qualité des approvisionnements des légumes destinés à la transformation et à la commercialisation par le groupe BONDUELLE et ses partenaires. Après avoir établi ses premières exigences qualitatives en matière de Sécurité Alimentaire en 1993 ; et encouragé les pratiques de l’Agriculture Raisonnée Respectueuse de l’Environnement en 2003, le Groupe BONDUELLE diffuse désormais à ses partenaires planteurs, fournisseurs, entrepreneurs et transporteurs, cet outil de prévention des risques, pour les rendre véritables acteurs de l’amélioration continue de leur production agricole. Cette charte est un outil d’aide à l’identification des risques à maîtriser par tous les fournisseurs de légumes : elle détermine leur responsabilité dans le processus d’approvisionnement. Cette charte s’inscrit dans les processus qualité des sites industriels. Applicable dans toutes les zones de production et pour toutes les technologies du groupe BONDUELLE (Conserve, Surgelé, Frais et Traiteur), ce document a pour vocation d’être la Référence, fixant les règles minimales de maîtrise des risques dans le processus d’approvisionnement. Cette charte peut être renforcée par des cahiers des charges spécifiques. En tout état de cause, ces règles de prévention seront applicables en sus du respect des réglementations en vigueur et seront formalisées dans les contrats d’achats entre BONDUELLE et ses fournisseurs. GROUPE 128p Charte Appro 302x215.indd 1 20/06/07 12:08:28
  3. 3. Pour rendre son application plus opérationnelle, un guide d’audit et un document de références qualitatives sont disponibles à la fin du présent document. Le déploiement de cette charte s’applique non seulement à tous les producteurs, mais aussi à tous les fournisseurs engagés dans le processus d’approvisionnement BONDUELLE. Avec l’aide et sous le contrôle de ses services agronomiques ou achats, chaque acteur s’engage à mettre en place les actions préventives nécessaires à la maîtrise des risques sur le légume. Pour être exhaustive, cette charte s’organise selon la logique de production et d’approvisionnement des légumes définie selon 8 étapes : • Le choix de la parcelle • La fertilisation organique et minérale • Le choix de la semence ou du plant • L’irrigation • L’implantation de la culture • La récolte • La conduite de la culture • La logistique d’approvisionnement Un chapitre supplémentaire concernant “la sélection et l’évaluation des fournisseurs” complète la prévention des risques sur les légumes achetés dans le cas où l’approvisionnement n’est pas suivi par les services agronomiques. BONDUELLE considère la conformité réglementaire et l’application de la Charte d’Approvisionnement comme un pré requis à toute démarche de production agricole. © 2007 - Bonduelle C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 GROUPE 228p Charte Appro 302x215.indd 2 20/06/07 12:08:29
  4. 4. 1) PREPARATION ET MAITRISE DE LA CULTURE BONDUELLE mandate ses services agronomiques pour : - collaborer avec les organismes nationaux scientifiques et techniques pour adapter les techniques culturales à l’évolution des connaissances scientifiques ; - référencer les agriculteurs sur leurs caractéristiques d’exploitation ; - sélectionner les parcelles satisfaisant aux critères recherchés permettant : • De se situer sur des terroirs propices aux cultures légumières. • D’être adaptées aux exigences particulières des espèces implantées. • De répondre aux spécificités des cahiers des charges. Les risques énoncés dans ce chapitre sont à prendre en considération par tous les partenaires, producteurs ou prestataires de service, impliqués au moins dans l’une de ces étapes. 1.1 LE CHOIX DE LA PARCELLE : Les services agronomiques rappellent les pratiques respectueuses de l’environnement : • Effectuer les rotations adaptées pour préserver l’intégrité des sols vis-à-vis des complexes parasitaires afin de minimiser le recours à la lutte chimique. • Adapter les techniques culturales et agro-environnementales pour limiter l’érosion des sols. Le producteur doit, quant à lui, proposer des parcelles : • dont l’accès est adapté au matériel de récolte et de transport. • dont la surface est suffisamment grande pour l’implantation de la culture. • dont le sol est homogène, ressuyant facilement et drainé si nécessaire, pour avoir une végétation de légume homogène et permettant le passage des engins agricoles. • dont le sol est indemne de trace de traitement antécédent pouvant être préjudiciable à la culture à implanter. • dont la pente ne dépasse pas 7%. • ayant un dispositif d’irrigation et une ressource en eau suffisante en fonction de la culture à implanter. C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 3 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 3 20/06/07 12:08:29
  5. 5. 1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE ETAT DU SOL RISQUE PHYSIQUE Eviter tout corps étrangers au deçà du seuil nuisible en fonction de la culture • Evaluer la présence et le nombre • Verre de corps étrangers et du corps étranger. • Plastique • Mettre à disposition une parcelle • Métaux conforme Conseil du producteur Ne pas épandre de boues et de composts associés dans • Ne pas laisser sur la parcelle et autour Comptage Corps • Corps inertes minéraux les 2 ans précédents la mise (cailloux) des détritus (plastique, bouteille…) étrangers en culture Acceptation ou refus de la parcelle • Corps organiques par les services agronomiques (résidu cultural, morceau • Si l’épandage de boues a déjà été de BONDUELLE BONDUELLE de bois, résidus de défriche) pratiqué sur toute la parcelle : refuser la parcelle Frais • Autre Ne pas épandre de boues et de composts associés • Si le curage des fossés est pratiqué, n’épandre que sur les zones enherbées non cultivées • Les adventices et les repousses de culture précédente Adventices, • Connaître la nature et la pression constituent des corps étrangers Maîtriser la présence Acceptation de la parcelle repousses exercée par les adventices végétaux, elles font compétition des adventices en fonction par les services agronomiques de culture aux légumes et peuvent être de la culture • Respecter le plan de désherbage de BONDUELLE précédente vecteurs de maladies et de parasites C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 4 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 4 20/06/07 12:08:30
  6. 6. 1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE ETAT DU SOL RISQUE CHIMIQUE • Identifier les parcelles à risque Ne pas avoir de légumes (molécules rémanentes ou précédent Traçabilité du précédent Résidus • Certaines molécules sont contenant des traces de à risque). phytosanitaires rémanentes et présentent résidus phytosanitaires Analyse de résidus sur légume liés à la culture un risque pour les cultures • Suivre les recommandations de supérieures aux TMR du précédente suivantes traitements des services agronomiques Refus éventuel de la parcelle pays de consommation de BONDUELLE RISQUE CHIMIQUE ET BACTERIOLOGIQUE Historique de désinfection de la • Exclure si désinfection au Brome du parcelle : (date, nom du produit BONDUELLE Pour la culture de salade, Résidus • Certaines molécules sont sol d’une parcelle moins d’un an avant et dose) éviter toute parcelle dont Frais phytosanitaires rémanentes et présentent implantation de salade sur cette même le sol a été désinfecté au liés à la culture un risque pour les cultures parcelle Analyse de résidus inopinée Brome dans l’année qui précédente suivantes précède son implantation • Interdire les désinfections au Brome Refus de la parcelle si usage de Brome Préserver l’innocuité des • Respecter la législation (périmètre+suivi) Traçabilité des apports d’amende- Pollution sols ments de la parcelle. • Respecter la conformité de l’apport aux du sol : seuils définis par BONDUELLE Contrôle de la qualité des apports Absence de boues et de • Eléments mélanges à base de boues et du sol. • Informer les services agronomiques Traces • L’agriculteur a pu épandre dans les 2 ans précédents de BONDUELLE des apports réalisés Refus de l’amendement ou de la Métalliques des amendements organiques la mise en culture sur la parcelle parcelle si épandage déjà effectué (ETM) et minéraux facteurs de pollution • Micropolluants du sol de la parcelle organiques BONDUELLE Ne pas épandre de boues Si l’épandage de boues, de composts associés ou de composts fermentescibles Frais • Flore de composts associés et de Refus de la parcelle par les services pathogène composts fermentescibles a déjà été pratiqué sur toute la parcelle : agronomiques alimentaires Refuser la parcelle C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 5 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 5 20/06/07 12:08:30
  7. 7. ENVIRONNEMENT (POLLUTION, CORPS ETRANGERS) RISQUE PHYSIQUE • Verre • Implanter une zone de sécurité ou une Corps • Plastique culture écran (haie, filet, culture…) étrangers liés Eviter tout corps étranger Comptage à la proximité • Branche d’arbre au deçà du seuil nuisible, • Entretenir les bordures et les haies Acceptation de la parcelle par de routes en fonction de la culture et • Privilégier les paillages biodégradables les services agronomiques de d’habitations • Feuille d’arbre du corps étranger BONDUELLE de culture… • Résidus de culture voisine • Contrôler l’absence de corps étrangers (maïs)... sur la parcelle et autour RISQUE CHIMIQUE Contamination • Se renseigner sur la présence de sites par l’air : • Proximité d’usines ou d’activités ou d’activités à risque autour de la Mise en place d’un plan présentant un risque de rejets Ecarter les parcelles parcelle de surveillance • ETM, polluants dans l’air (cimenterie, exposées à des pollutions incinérateur, aéroport, grande atmosphériques • Informer les services agronomiques Refus de la parcelle en cas • Micropolluants, de BONDUELLE sur tout risque éventuel agglomération) de risque réel • Hydrocarbures RISQUE QUALITE PRODUIT • Isoler sa parcelle de toute culture de maïs OGM. Recenser les parcelles Culture maïs de maïs OGM avoisinantes. Organismes Evaluation du risque par le service • Les cultures de maïs peuvent être Empêcher toute Génétiquement • Etablir un croquis d’identification agronomique de BONDUELLE contaminées par des cultures de contamination par du maïs Modifiés sur la nature des cultures adjacentes pour accepter ou refuser maïs OGM voisines OGM (OGM) à la parcelle. la parcelle • Informer le service agronomique de BONDUELLE LA RESSOURCE EN EAU RISQUE CHIMIQUE • Dans certaines régions les Respecter les seuils • Se renseigner sur la qualité de l’eau Qualité de l’eau eaux d’irrigation peuvent être Mise en place d’un plan de de qualité choisis par d’irrigation auprès des autorités d’irrigation contaminées (nitrate et résidus surveillance systématique BONDUELLE compétentes. d’herbicide…) C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 6 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 6 20/06/07 12:08:31
  8. 8. 1.1 - LE CHOIX DE LA PARCELLE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE LA RESSOURCE EN EAU RISQUE BACTERIOLOGIQUE • Se renseigner sur la qualité de l’eau d’irrigation auprès des autorités compétentes. Mise en place d’un plan de surveillance systématique • Avoir un plan de surveillance avec analyse bactériologique si nécessaire Ne pas contaminer • Faire au minimum une analyse Qualité de l’eau • Contamination bactérienne le légume avec l’eau bactériologique de l’eau une fois par an. BONDUELLE Frais d’irrigation des légumes par l’eau d’irrigation Faire en priorité l’analyse sur les eaux à plus fort risque (eau de surface, proximité Contrôle de l’analyse d’eau d’habitations et de pâtures) Conseil du service agronomique • Interdiction d’utiliser des eaux de rejet de BONDUELLE usines • Veiller au nettoyage du réseau 1.2 LE CHOIX DE LA SEMENCE OU DU PLANT BONDUELLE choisit les variétés et achète les semences et les plants : • Il travaille en partenariat avec les firmes semencières qui sélectionnent et multiplient les variétés correspondant aux besoins de fabrication et exigences des cahiers des charges de produits finis. • Pour réduire les applications en végétation, il privilégie les traitements de semences. Il préconise le choix des produits de traitement de semences conformes à la réglementation et respectueux de la faune et de la flore. • Il exige des semences issues d’un schéma classique de sélection excluant les organismes génétiquement modifiés validé par un certificat. • Il choisit les variétés adaptées aux types de sol et aux périodes de semis. Pour que les producteurs achetant eux-mêmes leurs semences ou plants suivent les bonnes pratiques respectueuses de l’environnement, les services agronomiques rappellent que les variétés choisies doivent être adaptées : C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 7 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 7 20/06/07 12:08:31
  9. 9. • Aux programmes de production, pour sécuriser la production en qualité et en quantité. • Aux spécificités qualitatives des produits finis. • Aux conditions pédoclimatiques. • Aux terroirs. Pour aider au choix des variétés, les services agronomiques contribuent à l’expérimentation de nouvelles variétés et à la mise en place de parcelles d’essais. 1.2 - LE CHOIX DE LA SEMENCE OU DU PLANT Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE ACHAT RISQUE PHYSIQUE & CHIMIQUE BONDUELLE Persistance • Le pelliculage protégeant • Ne pas semer profond Contrôle de l’absence de trace Frais Empêcher la présence de pelliculage lors de la récolte de l’enrobage les semences reste parfois • Irriguer la culture d’enrobage sur le légume de graines sur la plante Refus si présence • Couper la salade au dessus du collet RISQUE QUALITE PRODUIT Spécifique Ibérique, • Utiliser les semences ou plants BONDUELLE Frais en accord avec le service agronomique Pologne et Pureté de la • Apparition de variétés Respecter les seuils BONDUELLE Contrôle de la traçabilité semence indésirables dans la culture. de pureté variétale • Le producteur ne doit pas reproduire de la semence (étiquette) sa propre semence et doit se référer à la législation en vigueur de son pays • Utiliser les semences ou plants fournis Etre en conformité avec par le service agronomique Distribution de la semence ou plant • Légume non conforme par Qualité les besoins de fabrication de BONDUELLE le non respect du planning Visite de contrôle du chef de plaine du légume et les exigences des cahiers de semis ou de plantation • Respecter les dates de semis fournies par des charges du produit fini Traçabilité le service agronomique de BONDUELLE RISQUE REGLEMENTAIRE Traitement de la semence Ne semer que • Traitement de semences • Contrôler l’étiquette produit, aide dans les cas des semences conformes Contrôle de la traçabilité non-conforme à la réglementation possible du service agronomique de où la semence à la réglementation de la semence (étiquette) du pays de production BONDUELLE est achetée par du pays le producteur C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 8 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 8 20/06/07 12:08:32
  10. 10. 1.2 - LE CHOIX DE LA SEMENCE OU DU PLANT Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE CONDUITE DU PLANT RISQUE REGLEMENTAIRE • Non respect par le producteur Avoir à disposition Contrôle inopiné de plants : la traçabilité des lots. de la documentation Plants achetés Les traitements chez le producteur - de la réglementation • Demander la traçabilité d’une livraison ou produits par phytosanitaires doivent phytosanitaire au producteur de plants Déréférencement du producteur le producteur être conformes à la - de la traçabilité des traitements de plants en l’absence d’action réglementation en vigueur du phytosanitaires et n° de lot corrective pays du fournisseur de plants. 1.3 L’IMPLANTATION DE LA CULTURE Une préparation du sol et une implantation réussie (profondeur, densité…) contribuent à sécuriser l’approvisionnement de l’usine en qualité et quantité. Tout en atteignant cet objectif, les services agronomiques recommandent de préparer les terres en limitant les façons culturales pour préserver la structure du sol, éviter l’érosion (labour perpendiculaire à la pente, couverture végétale entre deux cultures…) et encouragent le recours aux outils combinés pour éviter le tassement des sols (pneus basse pression, jumelage). Enfin lorsque la désinfection des sols des cultures sous abris est indispensable, les méthodes naturelles (solarisation…) sont à privilégier. C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 9 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 9 20/06/07 12:08:32
  11. 11. 1.3 - L’IMPLANTATION DE LA CULTURE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE PREPARATION DU SOL RISQUE PHYSIQUE Empêcher la présence Visite de contrôle du chef de plaine • Risque de perte de pièces • Mettre en œuvre les plannings de corps étrangers dans mécaniques ou autre de maintenance appropriés Refus du légume si détection Corps le légume étrangers liés à l’utilisation • La préparation du sol Eviter tout corps étranger de matériel peut laisser apparaître au deçà du seuil nuisible Visite de contrôle du chef de plaine de nouveaux corps étrangers en fonction de la culture • Contrôler et retirer les corps étrangers Refus du légume si détection (souche, pierre, plastique…) et du corps étranger RISQUE CHIMIQUE Fuite d’hydro- • Contamination du sol par Ne pas avoir de trace Visite de contrôle du chef de plaine • Mettre en œuvre les plannings carbure des fuites d’hydrocarbure d’hydrocarbure ou de graisse de maintenance appropriés Refus du légume si détection et de graisse ou de graisse… dans le légume • Appliquer le produit à un stade précoce Traitement • Persistance du traitement Empêcher la présence Visite ponctuelle de chef de plaine en priorité en bordure de parcelle anti-limace anti-limace de granulé dans le légume Refus du légume si détection • Assurer une répartition homogène SEMIS OU PLANTATION RISQUE PHYSIQUE Culture Obtenir une culture homogène • Nettoyer systématiquement le semoir Visite de contrôle du chef de plaine • Mauvais nettoyage du semoir hétérogène à maturité entre deux semis de variétés différentes Refus du légume si détection Ne pas laisser d’emballage Visite de contrôle du chef de plaine Corps • Oubli des emballages ou de résidus d’emballage • Récupérer les emballages étrangers de semences ou plants Refus du légume si détection dans l’environnement RISQUE QUALITE PRODUIT • Respecter les conditions d’implantation Garantir un approvisionnement Visite de contrôle du chef de plaine Qualité • Non respect des conditions • Informer le service agronomique conforme aux exigences du légume d’implantation du légume de BONDUELLE lorsque le semis Capacité de récolte des usines ou la plantation a été effectué C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 10 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 10 20/06/07 12:08:33
  12. 12. 1.4 LA CONDUITE DE LA CULTURE La conduite raisonnée de la culture contribue à assurer la production de légumes tant en qualité qu’en quantité en obtenant une matière première saine, loyale et marchande conforme aux cahiers des charges BONDUELLE et en respectant l’environnement (eaux de nappe, faune et flore des sols). Pour protéger les cultures contre les mauvaises herbes, les parasites et les maladies fongiques tout en garantissant la sécurité des aliments, le service agronomique sensibilise les planteurs à une gestion raisonnée de l’emploi de Produits Commerciaux Phytosanitaires (P.C.P.). Hormis pour certaines maladies où la lutte ne peut être que préventive, les planteurs devront raisonner la protection phytosanitaire à partir des réseaux d’observations (réseaux de piégeages, modèles de prédiction, avis de traitements ciblés ou observations au champ). Pour diminuer leur emploi, l’usage de la technique du faux semis et du désherbage mécanique permettra de limiter l’usage d’herbicides. Une approche écologique consistera à alterner les substances actives pour diminuer les problèmes d’accoutumance et à utiliser de préférence des substances actives à dégradation rapide. Pour la protection des utilisateurs et pour limiter tout impact sur l’environnement proche, les planteurs doivent se mettre en conformité avec la réglementation relative à leur usage et leur stockage, ainsi qu’avec celle relative aux emballages vides. 1.4 - LA CONDUITE DE LA CULTURE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE PROTECTION PHYTOSANITAIRE RISQUE PHYSIQUE • Connaître la nature et la pression des • Présence de mauvaises Maîtriser la présence des adventices par l’observation des cultures Adventices herbes ou végétaux étrangers adventices et des végétaux • Respecter le plan de désherbage et végétaux Visite de contrôle du chef de plaine (repousses de précédent) étrangers en fonction étrangers • Désherbage manuel ou mécanique éventuel dans le légume de la culture • Sortir du champ les végétaux arrachés Usage • Utiliser une bouillie incolore, irriguer après de bouillie • Traces bleues laissées Eviter les traces de bouillie Visite de contrôle du chef de plaine traitement, respecter le DAR bordelaise ou de par la bouillie bordelaise bordelaise Refus si détection sur légume produits colorés • Eviter les traitements sous forte chaleur C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 11 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 11 20/06/07 12:08:34
  13. 13. RISQUE CHIMIQUE Maîtriser la présence des • Connaître la nature et la pression des • Présence d’adventices toxiques adventices par l’observation des cultures Visite de contrôle du chef de plaine adventices pour garantir Adventices pour le consommateur l’absence de corps étrangers • Respecter le plan de désherbage. Refus du légume si détection (fruits toxiques, champignons…) dans le produit fini • Désherbage manuel ou mécanique éventuel • Utiliser les réseaux d’observation pour traiter. Recourir à votre service agronomique BONDUELLE si nécessaire. • Utiliser exclusivement les produits appropriés • Produit de traitement non à la lutte requise, conformes autorisé sur le légume Respecter les consignes à la législation en vigueur Contrôle de la conformité de l’étiquette du produit, • Privilégier l’alternance des substances actives de la fiche parcellaire Mauvaise • Dépassement des doses avant récolte du légume la législation en vigueur, utilisation homologuées ou spécifiées dans • Privilégier les substances actives et/ou plan de surveillance le cahier des charges des P.C.P. le cahier des charges à dégradation rapide (analyse ou audit) et les consignes du chef • Non respect des délais avant de plaine • Privilégier des produits sélectifs Refus en cas de non-conformité récolte (DAR) • Respecter les consignes de l’étiquette du produit et de la législation en vigueur • Enregistrer avec précisions les traitements dans la fiche parcellaire (nom du produit employé, dose/hectare, date d’application) Analyses de résidus inopinées • Respecter les conditions d’emploi diffusées par les services agronomiques Teneur Surgelé et Conserve Respecter la législation de BONDUELLE pour respecter la TMR Maximale • Dépassement des TMR du pays de consommation ou des cahiers en résidus des pays BONDUELLE en Résidus du pays de consommation des charges plus stricts Conservation en chambre froide de consommation (TMR) • Calculer la quantité de mélange d’un échantillon de chaque lot du pulvérisateur pour couvrir au plus juste réceptionné suivant la DLUO la surface à traiter du produit C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 12 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 12 20/06/07 12:08:34
  14. 14. 1.4 - LA CONDUITE DE LA CULTURE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE PROTECTION PHYTOSANITAIRE RISQUE CHIMIQUE PULVÉRISATEUR : • Avoir un appareil en parfait état de fonctionnement et calibrage Teneur • Eviter les croisements de rampe BONDUELLE demande Respecter la législation en Maximale • Dépassement des TMR le contrôle du réglage résidus des pays • Traiter dans de bonnes conditions en Résidus du pays de consommation des pulvérisateurs par de consommation (vent, hygrométrie, température) (TMR) un professionnel agréé • Rincer la cuve et épandre les eaux de rinçage sur une partie non- traitée (jachère) ou traitée si la dose recommandée n’est pas dépassée RISQUE QUALITE PRODUIT Obtenir un bon et Qualité • Légume présentant des défauts • Appliquer les préconisations du technicien Contrôle dans la parcelle et/ou beau légume (qualité du légume (maladies, piqûre d’insecte…) spécialiste du légume à la réception du légume à l’usine nutritionnelle) Repérer les floraisons sur les parcelles voisines Culture maïs • Contamination par pollinisation Empêcher toute • Informer les services agronomiques Contamination Réalisation de tests bandelettes croisée avec les parcelles contamination de BONDUELLE, du début de la floraison OGM sur les parcelles environnantes environnantes par du maïs OGM des parcelles voisines Analyse PCR si tests bandelettes positifs C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 13 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 13 20/06/07 12:08:34
  15. 15. 1.5 LA FERTILISATION MINERALE ET ORGANIQUE Les services agronomiques encouragent la gestion raisonnée des fumures par : • Une analyse physico-chimique de la parcelle tous les 5 ans. • L’établissement d’un plan de fumure. • L’implantation des “cultures pièges” et le recours au fractionnement des apports de fertilisants pour limiter la fuite des éléments minéraux (nitrates…) vers les nappes. • La fertilisation organique permettant de maintenir les qualités du sol. 1.5 - LA FERTILISATION MINERALE ET ORGANIQUE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE APPORT D’AMENDEMENT ORGANIQUE RISQUE PHYSIQUE • Granulométrie de l’amendement : - Verre Eviter tout corps étranger • Contrôler visuellement l’absence de Autoriser l’épandage Corps au deçà du seuil nuisible corps étranger dans l’amendement - Plastique épandu. Visite de contrôle du chef étrangers en fonction de la culture - Bois et du corps étranger • Demander l’autorisation d’épandage de plaine - Et autre RISQUE CHIMIQUE Respecter le référentiel. Ne pas épandre de boues et de composts associés dans les 2 ans précédents la mise Contrôle du justificatif d’analyse Usage en culture • Dépassement des seuils de l’amendement par rapport au de boues et • Exiger le certificat d’analyse de composts références d’ETM et la traçabilité avant épandage référentiel et micropolluants BONDUELLE associés Ne pas épandre de boues et Refus en cas de non-conformité Frais de composts associés dans les 5 ans précédents la mise en culture C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 14 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 14 20/06/07 12:08:35
  16. 16. 1.5 - LA FERTILISATION MINERALE ET ORGANIQUE Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE APPORT D’AMENDEMENT ORGANIQUE RISQUE SANITAIRE • Utiliser uniquement des fientes Contrôle du certificat Usage de • Contamination par la grippe Empêcher tout risque hygiènisées dont la traçabilité est fientes de grippe aviaire et de la traçabilité aviaire établie. Exiger le certificat de traitement avicoles Refus en cas de non-conformité et la traçabilité de l’apport RISQUE BACTERIOLOGIQUE Utilisation • Respecter les conditions d’épandage Visite de contrôle du chef de de déjections spécifiques pour certains légumes plaine • Contamination bactériologique Ne pas contaminer le légume animales du légume • Epandre un amendement suffisamment Refus possible pour certaines (fumier, lisier…) dégradé ou stabilisé cultures RISQUE QUALITE PRODUIT Impact orga- • S’assurer d’un délai suffisant avant noleptique • Dégradation de la qualité Ne pas dégrader l’odeur implantation de la culture en fonction Contrôle du produit à réception des déjections gustative du légume et la saveur du légume des quantités apportées animales RISQUE REGLEMENTAIRE • Vérifier la composition du compost sur l’étiquette • Présence éventuelle de boues ou Traçabilité Connaître l’origine • Demander au fabricant l’analyse de de déchets issus du tri sélectif Autoriser l’épandage des composts et la composition du produit compost et vérifier sa conformité dans les composts • Demander l’autorisation d’épandage C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 15 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 15 20/06/07 12:08:35
  17. 17. RISQUE PHYSIQUE Visite de contrôle du chef de Usage plaine Empêcher la présence • S’assurer que les engrais apportés d’engrais • Certains engrais laissent de de résidus d’engrais soient dissous en totalité en cours légers dépôts sur les feuilles Contrôle du produit à réception sur le légume à la récolte via l’irrigation de culture Refus du légume si détection RISQUE CHIMIQUE • Raisonner les apports en nitrates suivant les besoins de la culture Conseil adapté au légume et les réserves du sol (reliquat et bilan sur la base du bilan azoté. • Une fertilisation excessive Minimiser la teneur azoté) et enregistrer ces apports de Teneur peut conduire à une en nitrates dans le légume fertilisants dans la fiche parcellaire Vérification des applications en nitrates concentration importante et respecter la législation sur la fiche parcellaire du légume • S’assurer du bon réglage des appareils dans le légume en vigueur d’épandage Contrôle de la teneur en nitrates • Respecter les préconisations des sur le produit fini services agronomiques de BONDUELLE RISQUE QUALITE PRODUIT • Raisonner les apports en nitrates suivant les besoins de la culture et les • Port végétatif excessif réserves du sol (reliquat et bilan azoté) Conseil sur la base d’analyses = Matière végétale et enregistrer ces apports de fertilisants et contrôle des fiches Excès de dans le produit Eviter les excès d’azote dans la fiche parcellaire parcellaires. végétation dans la plante • Sensibilité aux maladies accrue • S’assurer du bon réglage des appareils Analyse et contrôle d’épandage sur produit fini • Fragilité (laitue)… • Respecter les préconisations des services agronomiques de BONDUELLE C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 16 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 16 20/06/07 12:08:36
  18. 18. 1.6 L’IRRIGATION Bonduelle est sensible à la gestion de la ressource en eau tant en quantité qu’en qualité. Le sol étant la première source d’alimentation en eau de la culture, il est important de préserver la qualité du sol par : • Le choix de techniques culturales adaptées (préparation du sol, implantation favorable au développement racinaire, respect de la structure du sol). • Le choix variétal adapté au type de sol et par des périodes de semis ou plantations adéquates. LA RESSOURCE EN EAU : L’irrigation doit uniquement compléter les besoins en eau de la culture que le sol ne peut pas fournir. L’approche du déficit hydrique sera appréciée par : l’utilisation du tensiomètre, la méthode des bilans hydriques et/ou l’observation de la culture. LA QUALITE DE L’EAU : L’eau utilisée au titre de l’irrigation des cultures a différentes origines : l’eau de forage, l’eau de rivières et les retenues collinaires. La qualité de cette eau reste sous le contrôle du planteur. LA TECHNIQUE D’IRRIGATION Les services agronomiques recommandent l’utilisation de matériel favorisant des apports homogènes et économiseur d’eau le plus adapté au type de culture. 1.6 - IRRIGATION Attribution Engagement Suivi et contrôle Nature Description du risque Objectif du producteur BONDUELLE CONDUITE RISQUE QUALITE PRODUIT • Le manque d’eau ou une irrigation irrégulière peut entraîner : En cas de production irriguée : - un mauvais développement • Adapter l’apport en eau aux besoins de des plantes la plante en s’appuyant sur la méthode - un stress entraînant un dégra- des bilans hydriques, en enregistrant les Croissance dation du produit (fils sur haricot…) Obtenir un peuplement besoins à l’aide de tensiomètres ou en et qualité homogène et un légume observant la culture dans ses différents Contrôle à la réception - un manque de fraîcheur du légume de la qualité du légume du légume exempt de défaut stades de végétation - une culture hétérogène • Respecter la réglementation locale sur • L’excès d’eau ou une mauvaise l’irrigation dans le cas de déficit hydrique irrigation peut entraîner : nuisible pour la qualité du légume. - une dégradation de l’état sanitaire • Utiliser un matériel adapté et fiable des plantes (Mildiou, Septoriose…) C h a r t e d ’ A p p r o v i s i o n n e m e n t 2 0 0 7 17 GROUPE28p Charte Appro 302x215.indd 17 20/06/07 12:08:36

×