3eme concertation rue kleber

1 898 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 898
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 169
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

3eme concertation rue kleber

  1. 1. Concertation Rue Kléber3ème séance – 22 novembre 2010Paroles d’habitants
  2. 2. Sur la démarche d’aménagement rue Kléber  « Moi, ça me plait » « Il y a de la générosité dans ce projet »« Les jardins, ce serait la cerise sur le gâteau » « En arrivant, notre rêve c’était qu’en sortant de notre local on puisse rencontrer ses voisins, trouver un vrai lieu de solidarité. Visiblement avec ce projet, on va pouvoir faire tout ça »
  3. 3. Sur la démarche d’aménagement rue Kléber    « Je vous le dis, c’est très bien, mais franchement c’estune utopie » « On peut pas faire plaisir à tout le monde »« Vous avez cerné certains problèmes, il y en a d’autresque vous ne sentez pas : on y vit nous dans la rue Kleber »    
  4. 4. Sur le sentiment d’appartenance à la rue Kléber   « Faut qu’on soit bien dans notre rue ! » « Il y a une vraie question de culture dans notre rue » « La convivialité, ça se décide pas, ça existe ou ça existe pas » « Il y avait au moins une vingtaine de bars jusqu’à il n’y a pas si longtemps dans notre rue »    
  5. 5. Sur les « bacs Kléber »   « C’est une très bonne idée les bancs, ça me parle et ça m’attire. Par contre les bacs à fleurs, je n’y crois pas trop »« Pour ces bacs, il faut faire quelque chose de classe, quidonne envie de s’asseoir ». « Ça me rappelle des souvenirs [...], les gens sortaient tous les chaises et vivaient dehors, on faisait comme ça à la campagne avant ».« Que ça marche ou pas, on doit tester pour le vérifier ».    
  6. 6. Sur le logement et l’espace public rue Kléber  « C’est mettre la charrue avant les bœufs que de seconsacrer à l’espace public avant de s’attaquer auxconditions de logement » « Le risque, c’est la spéculation : avec tous ces aménagements, je pourrais vendre ma maison 3 fois le prix d’achat et m’installer ailleurs ! »« Si la rue bouge, les propriétaires vont s’occuper de leurslogements »    
  7. 7. Sur les nuisances constatées rue Kléber   « Il y a des choses à faire parce que franchement, là, c’est lamentable »« Les poussettes, elles passent pas. Si, sur la route. C’estle seul endroit où elles passent. C’est ça la rue Kleber » « Derrière chez moi, il y a un karaoké. Nos jardins communiquent, c’est pas normal »« Pour moi, c’est pas des nuisances, c’est la vie »
  8. 8. Sur le stationnement rue Kléber  « Il n’y a pas la place pour tout le monde pour se garer,c’est mathématique » « Si vous mettez des taxis à prix abordable, moi je prends le taxi ! Bordeaux en voiture c’est vraiment pas un plaisir »« Toutes les maisons ne sont pas équipées de garage alorson fait comment quand on a une voiture ? J’ai un bout dechou de 2 ans, je vais pas aller me garer place AndréMeunier »

×