Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163              ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Début d...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Mais je...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                   An 163       Pour c...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                   An 163       Banat ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                              An 163  ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                    An 163       Bilan...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Situati...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Avec la m...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                    An 163       Prépa...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Prévisi...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec   An 163
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                        An 163       P...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                        An 163       L...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec   An 163
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Prépara...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163             E...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                   An 163             ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Exemple d...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Bilan sai...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                    An 163       Prépa...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163             ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163             ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                  An 163                             E...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163              ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Bilan sai...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163       Préparat...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163       Le table...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                             An 163             Maghr...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                   An 163            ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Du coup, ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                             An 163             Est :...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                    An 163       Prévi...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec   An 163
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                  An 163       Prépara...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                   An 163             ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                               An 163             Cen...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163             n’...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                An 163       Prévision...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                              An 163       J’échoue au...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                      An 163       dél...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163       Préparat...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                               An 163       une région...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                 An 163       Prévisio...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                            An 163       Bilan saison ...
Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec                                      An 163          ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte-rendu d'Euro163

1 975 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 975
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 324
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte-rendu d'Euro163

  1. 1. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Euro163, le Loup s’est loupé [NB : Merci à James pour les cartes globales des premiers tours. Ce compte-rendu ne reflète que ma vision de joueur, en tant qu’Amiral Pyrrheus, sur les différents faits qui se sont succédés tout au long de la partie, et je ne peux que vous inviter à réagir et à rebondir sur des propos que vous souhaiteriez éclairer depuis un point de vue complémentaire !]
  2. 2. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Début de la campagne, préparation saison 1: Découverte de la carte : Suspense, suspense, la résolution se termine à peine et la nouvelle Euro163 est révélée : le casting est plutôt sympa, donc je suis très impatient ! Et le verdict tombe : mon Amiral Pyrrheus atterrit en Romagna ! Sur le coup, je suis un peu déçu : je viens de combattre dans cette région avec Euro158, donc même si je marche sur les traces d’un trône, ça reste un tantinet répétitif, et puis autre motif de souci, c’est la densité de bons seigneurs dans mon entourage : en voisins directs, j’ai l’honneur d’avoir le Roy en personne (Méliadus), Raymond de Tripoli, FrogOfWar et aussi un Mutsu que je ne connais pas trop. Préparatifs : Clairement, Raymond est ma priorité côté alliance, parce qu’il a une bonne position mais aussi parce que le choix de la direction de sa première guerre définira son alignement : s’il part côté Ouest, contre moi ou Mutsu, je sais que je finirai par être son ennemi à coup sûr. Mais s’il part plutôt vers l’Est, j’ai une chance de conclure avec lui une alliance durable. Je contacte ensuite FrogOfWar, et lui propose d’emblée un partage de terres afin de m’attirer ses bonnes grâces : il est toujours plus tentant de se rapprocher d’un seigneur qui vous propose de suite des plans concrets plutôt que d’un seigneur qui va répondre laconiquement à votre demande d’alliance. De plus, je soumets rapidement à Raymond l’idée de former un trium-virat avec FrogOfWar : cela ne peut qu’amener Raymond et FrogOfWar à avoir confiance dans les projets abordés, mais aussi à ancrer l’idée qu’aucun d’eux n’a besoin de venir dans ma direction. Vient ensuite le tour de Mutsu, avec lequel j’adopte la même tactique que FrogOfWar : proposition de partage des terres qui nous séparent et formation d’un trium-virat entre lui, moi et Raymond. Bien entendu, Mutsu et FrogOfWar ne sont pas mis au courant que nous avons un trium-virat avec chacun d’eux, afin de pouvoir les monter l’un contre l’autre si besoin au cours de la campagne. J’envoie enfin une missive pleine d’enthousiasme à Méliadus, mon seul voisin au Sud, lui proposant un partage Nord/Sud de l’Italie qui me paraît correct. Mais contrairement aux trois précédents seigneurs, aucune réponse. Rien. Bon, c’est le Roy en même temps, il n’a peut-être pas le temps.
  3. 3. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Mais je reçois des échos à droite à gauche comme quoi il trouve de quoi écrire à plusieurs autres seigneurs. Donc son silence est volontaire. Le tableau s’est donc très vite dessiné : je me suis fait un cocon protecteur tout autour des Alpes, de la Corse à la Slovénie en passant par le Tyrol, de sorte que je n’aurai pas de frontières avec d’autres seigneurs que mes trois alliés potentiels FrogOfWar, Mutsu et Raymond, et je fonce bille en tête vers le Sud, pour me défaire de Méliadus. Imposition 9, redistribution normale, levée pour 6000 écus d’armées et appel de 5 chevaliers : me voilà paré pour le combat. Je n’aime pas les guerres précoces en 1 contre 1, mais force est de constater que je n’ai pas le choix. Mais plusieurs facteurs me font positiver : Méliadus a des voisins grecs serrés comme des sardines et un seigneur maltais qui peut rapidement s’apercevoir que la Tunisie sera bouchée avant qu’il ne puisse y débarquer. Je ne comprends toujours pas pourquoi il n’a pas décidé de jouer la montre à mon encontre, tant il était certain d’être menacé sur ses deux autres fronts. Deuxième motif, c’est la comparaison de l’expansion à court terme : grâce à mes accords avec mes voisins le long des Alpes, je peux avoir 7 provinces à la fin du tour 2, tandis que Méliadus est au mieux à 5, et encore, donc financièrement et en RG, j’aurai l’avantage. Côté RP, je fais simple : Amiral à la retraite, sur les mêmes bases que pour Euro157 où cela m’avait souri. Depuis quelques parties, je joue sur le terme de « loup », tant pour sa proximité avec le renard que pour son caractère un peu sombre, parfois solitaire, parfois en meute... Bref, j’aime bien utiliser cet animal comme représentation, il figure d’ailleurs dans le blason de Pyrrheus. Ce sera donc Amiral Pyrrheus, loup de Romagna. Et puis comme je suis en Italie, on peut faire une petite histoire avec la louve qui intervient dans la légende de la fondation de Rome. Prévisions : J’ai pris la peine de contacter de nombreux seigneurs en sus de mes voisins immédiats et je n’ai qu’une guerre. Malgré l’imposition féroce de Romagna, je pense pouvoir arriver dans les 10 premiers en RG à l’issue du tour, si mes chevaliers ne sont pas trop mauvais. Je croise les doigts pour ne pas être félon sur Méliadus en Spoleto, mais théoriquement il devrait faire un peu attention, la faute à des expériences précédentes peu glorieuses [cf. premier tour de la partie « France »] Bilan saison 1, préparation saison 2: Découverte de la carte : Mince alors, 1er au classement ! Fiou, avec une imposition 9 au premier tour, ça ne m’est pas arrivé souvent. Bon il n’y a pas beaucoup d’écart avec les autres logiquement, mais merci à mes nombreuses alliances, c’est toujours plus sympa de pouvoir lever à bon coefficient quand on a un conflit précoce. D’ailleurs parlons-en de ce conflit : Méliadus s’est rendu en Campania, ça m’embête un peu, mais on va voir ce que l’on peut faire.
  4. 4. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Pour ce qui est du reste de la carte, le seigneur maltais peut débarquer en Italie ce tour-ci, et les Grecs ne sont pas loin d’Epirus, donc je risque d’avoir de l’opposition après Méliadus. Parmi mes proches alliés, Raymond est 2ème en RG, juste derrière moi, tandis que Mutsu et FrogOfWar sont plus dans le milieu du tableau. Préparatifs : Mes chevaliers secondaires ne sont pas exceptionnellement bons. Mais j’en ai un qui a presque la carrure d’un chevalier-seigneur, et les autres sont capables de combattre. Il faut donc que je prenne Verona, Lombardy, Tuscany et Latium cette saison, en plus de mon conflit contre Méliadus. Mon chevalier-seigneur est donc en Spoleto avec environ 1000 soldats. Le chevalier-seigneur de Méliadus n’a que 250 hommes à peu près sous son commandement en Campania. Je le vois mal faire une grosse attaque en Spoleto, et ses chevaliers ne sont pas assez bons pour faire une défense d’Apulia (d’autant plus que ça ne lui ramènerait pas de terre neutre, et donc pas d’argent). Il ne peut pas vraiment attaquer Calabria, sous peine d’être félon. Il peut attaquer Epirus, mais seulement s’il pille ses terres parce que les Grecs pourraient être tentés de s’y rendre. En gros, il n’y a que Latium qu’il puisse prendre sans risque et avec son chevalier-seigneur, et c’est donc là que je peux espérer combattre son armée principale. Le souci, c’est que si je dis à mon chevalier-seigneur d’attaquer Latium, il se retrouvera en plein milieu de l’Italie sans aller grappiller de précieuses terres côté italien. Donc je prends une décision relativement dangereuse : mon chevalier-seigneur va partir avec une petite armée (300h) prendre Apulia, verrou stratégique entre l’Italie et la Grèce. Mes petits chevaliers de niveau correct iront prendre les terres neutres d’Italie du Nord, tandis que mon très bon chevalier secondaire va pouvoir attaquer Latium en force avec la grande majorité de mes armées. Ainsi, dans le pire des cas, Méliadus devrait ne conserver que Campania et Epirus, peut-être Spoleto aussi, soit une seule nouvelle terre dont les écus iraient remplir ses coffres. Mais si Méliadus passe en force et bat mon chevalier secondaire en Latium... autant dire que j’aurai du mal à le stopper sur mes terres du Nord peu militarisées. Je m’entends par ailleurs avec Raymond, palatin de Bakony, pour un échange de terres bloquantes : il achète Spoleto en première intention (et Romagna en achat de secours), tandis que je lui achète
  5. 5. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Banat en première intention (et Bakony en achat de secours). Cela me permettra de réduire le nombre de terres à défendre contre Méliadus, qu’il prenne Spoleto ou non cette saison. De son côté, Raymond se protège aussi un peu contre son ennemi Hyriath. Conversation avec Aligar, seigneur de Serbie : le joueur Aligar semble assez débutant, mais son seigneur a une bonne position. Alliés au gré de la première saison, je le vois comme un allié potentiellement fort utile pour contrer les Grecs et donc les empêcher de se diriger vers l’Italie. Il me promet donc de faire tout son possible pour battre Zoulou, maître d’Attica. Conversation avec Consul Pompée, seigneur de Malte : alors que je m’attendais à le voir prendre la direction de Calabria, il me contacte afin de m’annoncer qu’il me laisse toute l’Italie. Lors de notre premier contact de politesse au premier tour, il avait sous-entendu pareille décision, mais je n’y avais pas accordé plus de crédit que celui vu le manque de place au Maghreb. Mais le seigneur de Kabylie, qui aurait pu prendre Tunisia lors du premier tour, a finalement été ONR : autant dire que cela a dû motiver le seigneur maltais pour aller s’y étendre en toute tranquillité. Entre lui et Aligar, mes prévisions concernant mes ennuis en Italie du Sud s’améliorent à vue d’œil ! Mais il va quand même falloir que je m’étende quelque part... On peut remarquer que j’ai accepté un partage des terres alpines peu à mon avantage. Mais j’ai bon espoir que ce manque apparent d’appétit ne puisse que m’être utile pour la suite. Détail technique des attaques : j’ai calculé pour chaque chevalier secondaire les effectifs minimaux dont il aura besoin pour attaquer les terres neutres autour de Romagna. J’ai alors fait une levée globale sur un des chevaliers secondaires, pour transférer ensuite à chacun ses propres soldats. Mon meilleur chevalier secondaire attaque donc Latium (avec plus de 1200h), mon chevalier-seigneur attaque Apulia avec 250 soldats, un bon chevalier secondaire prendre Verona, l’autre Lombardy, et le plus nul s’attaque à Tuscany. Le choix de quel chevalier attaque quelle terre ne se fait pas au hasard : les garnisons de paysans qui défendent chaque province étant plus ou moins fortes en fonction du nombre de provinces neutres alentours, mieux vaut faire attaquer votre moins bon chevalier sur la terre qui possède le moins de voisines neutres. Prévisions : Si tout se passe bien, je peux être à 6-7 terres et je n’aurai plus trop de frais à engager contre Méliadus. Je suis obligé d’imposer Spoleto à 9, mais mon échange avec Raymond devrait me permettre de conserver une bonne RG.
  6. 6. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Vue générale des 2 triumvirats, avec illustration du partage des provinces et des objectifs militaires. Avec le Sud, je ne suis pas le mieux loti en terme de réservoir de terres, mais j’ai l’avantage de progresser sur des fronts étroits où ma supériorité militaire peut mettre fin rapidement aux combats. En cette seconde saison, le seigneur Conrad von Hadistat tente de donner corps à une grosse coalition centrale. J’appuie cette initiative, car elle se ferait clairement au détriment des Anglais, car elle renforcerait mes alliances avec Raymond et Mutsu et car elle isolerait un peu FrogOfWar, qui pourrait alors incarner un futur ennemi de choix pour mon expansion au Nord de l’Italie. Il me suffira de trouver un casus belli et la coalition, qui sera finalement appelée « SACRe » [d’ailleurs, j’ai loupé le mail qui parlait du choix du nom, j’imagine qu’il y a une signification ? « Sainte Alliance Catholique et Romaine » ?], n’aura plus qu’à contempler le fait accompli. Membres : Guillaume le Conquérant (orange), Conrad von Hadistat (vert clair), Mutsu (bleu foncé), Raymond de Bakony (bleu clair), Amiral Pyrrheus (marron)
  7. 7. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Bilan saison 2, préparation saison 3: Découverte de la carte : Toujours 1er en RG, sympa. Par contre, j’ai perdu un chevalier. Et bêtement en plus : il n’avait pas assez de soldats pour battre ls paysans de Tuscany... Par contre, la bonne nouvelle, c’est que j’ai tué Méliadus, il va râler . Je vais aller revendiquer son assassinat sur le site de l’ASGP, histoire d’en garder une trace. L’échange avec Raymond s’est bien passé, même si de mon côté il ne bloque plus d’ennemi. Il me suit toujours de près en RG, tandis que Mutsu est toujours en retard et que FrogOfWar s’est fait surprendre par l’armée de Meule. Tiens, côté Grèce, mon allié Aligar est allé se féloniser volontairement sur Zoulou en Attica... Il pensait le tuer par surprise ? En tout cas c’est raté. Préparatifs : Bon, déjà, je vais lancer une nouvelle attaque sur Tuscany. Liguria, Savoy et Switzerland sont toujours neutres, et je doute que FrogOfWar puisse toutes les prendre cette saison. Mais je vais être réglo. Idem pour Slovenia/Carinthia côté Est. Par contre, je vais booster le bonheur de Lombardy, qui est une terre centrale et qui pourrait donc devenir une terre de levée rapidement, aux dépends des populations voisines de Mutsu/FrogOfWar. Mon chevalier victorieux en Latium, où Méliadus a trouvé la mort, va prendre Campania cette saison. Pour Calabria, j’hésite : soit j’envoie mon chevalier-seigneur (Apulia) la prendre, soit je n’envoie personne. Comme je compte attaquer les Grecs rapidement (Zoulou, en vert, n’a plus qu’une terre, tandis qu’Aligar, le gris, est félon et n’a plus de sous), je vais garder mon c-s et mes soldats en Apulia : Consul Pompée m’a promis que Calabria me revenait, donc je pourrai la prendre le tour prochain, avec un chevalier venu du Nord (celui qui attaque Campania ou celui de reno 17 qui se déplace en Apulia).
  8. 8. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Situation dans le voisinage de l’Italie : - Consul Pompée (vert foncé) : il a débarqué en Tunisie comme promis et va donc pouvoir s’y étendre. Nous nous entendons bien donc j’espère pouvoir faire durer notre alliance. Je lui demande de prendre rapidement pied en Sardaigne, pour la simple et bonne raison que FrogOfWar pourrait prendre Corsica cette saison, et je ne veux pas qu’il puisse encore descendre aux portes du Maghreb ensuite. De plus, il serait possible d’attaquer FrogOfWar à deux avec le Consul si jamais j’avais besoin de m’étendre du côté de la Provence. - Grecs (Zoulou en vert clair, Aligar en gris) : ces deux seigneurs sont en guerre. Aligar n’existe déjà plus militairement parlant, mais Zoulou va vraiment manquer d’écus. Leur petite guerre intestine m’est très utile, d’une part parce que cela va me demander peu d’efforts pour m’étendre dans la région, d’autre part parce qu’ils gênent l’expansion de Raymond du côté de Dalmatia/Bosnia. Je suis actuellement allié à Aligar et neutre envers Zoulou. Je déclare donc la guerre à Zoulou et planifie une déclaration de guerre en un tour à l’encontre d’Aligar. Puisque Zoulou est très proche de son voisin Godefroi (qui sévit du côté de la Mer Égée) et qu’il redoute un conflit contre mes armées, je déclare aussi la guerre à Godefroi. Et puisque Lightinoc est l’allié de Zoulou et de Godefroi et qu’il est actuellement du côté de la Crète, encore une déclaration de guerre. Avec cela, je vais être opposé quasiment à toute la zone grecque. Cela va plomber un peu ma RG pour l’instant, mais je n’aurai pas de nouveau conflit à déclarer dans le coin pour un moment et mon blason devrait être moins bien placé dans la hiérarchie européenne (il ne faut pas être premier trop longtemps au début). - Raymond (bleu clair): il a une guerre facile contre son ennemi de l’Est, qui fuit quasiment le combat. Mais comme je le disais ci-dessus, il est gêné pour s’étendre à ses frontières Sud. - Mutsu (bleu foncé): il n’est pas très efficace, dans le sens où il a énormément d’espace mais qu’il n’arrive pas à exploiter cet énorme avantage. Son ennemi de l’Ouest fuit aussi les combats en filant vers la France. - FrogOfWar (vert militaire): un peu surpris par la grosse armée de son ennemi Meule, il me demande de déclarer la guerre à son ennemi, quitte à ce que j’obtienne des terres censées lui revenir initialement. J’accepte.
  9. 9. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Avec la mort un peu idiote de mon chevalier en Tuscany, une position centrale qui va me demander pas mal de chevaliers en Italie du Nord et du côté de la Grèce et l’absence de levée d’armée cette saison, je décide d’appeler 5 nouveaux chevaliers. Cela risque de me coûter cher, mais avec 10 commandants, j’aurai de quoi voir venir. Et puis la terre d’Apulia avait un coef de richesse de 0.4 lorsque je l’ai prise à Méliadus : ça fait du bien aux finances. Au niveau de la SACRe, Conrad et Guillaume se sont pris les pieds dans le tapis. Conrad a dû oublier des ordres d’attaque ou de levée d’armée, et Guillaume n’avait peut-être appelé aucun chevalier secondaire au tour 1, je ne me rappelle plus. Quoiqu’il en soit, ça fait du vide au Nord, qui contraste avec toutes les terres occupées du côté des îles grecques, où la densité des blasons n’a d’égale que la qualité des Lignées qui s’y affrontent. En vue d’un débarquement facilité en Grèce, je décide de céder Apulia à Captain Universe (seigneur en rouge au sud-ouest du Maghreb), en échange d’El Golea. Il me protègera d’attaques de Zoulou, tandis que je le mettrai à l’abri de son ennemi félon Elmithas. Prévisions : +2 terres donc (total de 8 possessions), et un échange pour soigner un peu la RG, appel de 5 nouveaux chevaliers et l’entame de ma croisade vers la Grèce, je vais commencer à découvrir mes cartes. Bilan saison 3, préparation saison 4: Découverte de la carte : Tout s’est bien passé, Raymond est passé devant moi en RG. Conrad von Hadistat s’est bien développé, et n’est donc pas loin la hiérarchie. Mutsu et FrogOfWar sont toujours un peu en retrait. Guillaume le Conquérant est quant à lui félon, pour avoir bêtement déclaré la guerre à un allié lointain. Une erreur qui risque de coûter cher puisqu’il bloque les Anglais et donc qu’il va sans doute devoir batailler ferme. Raymond et FrogOfWar ont chacun tué leur ennemi du début de la campagne. Économiquement, je suis large cette saison car Campania aussi a un coef de 0.4 : décidément, ma guerre contre Méliadus aura été providentielle !
  10. 10. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : La coalition SACRe va pouvoir entrer en piste. D’emblée, j’instaure un dialogue global visant à porter secours à Guillaume, membre de la coalition, félon et bientôt à la merci des Anglais. Déjà, la saison passée, nous l’avions conseillé au mieux afin de gêner autant que possible le débarquement de James (prise de Ponthieu et Hollande à la place des Anglais). Là, nous allons passer à la vitesse supérieure, avec un réel plan à long terme visant à sauvegarder les intérêts de Guillaume contre les Anglais James et Kablan Khan : déplacement de chevaliers de Mutsu et Conrad vers les côtes de la Manche, création de terres de levée pour Conrad et Mutsu à proximité des points de débarquement anglais , planification d’aide financière de Raymond et moi pour Conrad et Mutsu, joutes chez Guillaume, échanges bloquants sur les terres de débarquement... Bref, James et Kablan devrait avoir du mal à débarquer. À titre personnel, cet engagement en faveur de Guillaume revêt plusieurs intérêts : celui d’aider, d’éclairer et de conseiller un joueur encore novice, ce qui ne peut, je pense, que lui servir par la suite ; celui de freiner James, qui est un concurrent pour la couronne à plus d’un titre ; celui de me faire « bien voir » par les membres de la coalition voire de me poser comme un élément utile afin que ma guerre contre FrogOfWar passe mieux. En parallèle, je m’arrange pour demander à FrogOfWar de venir aider notre coalition : ça tombe bien, son ennemi Handyn va amener ses armées vers le Nord de la France, donc pas d’incohérence. Il accepte. J’avais peur que Mutsu demande quelques garanties territoriales (car FrogOfWar gêne un peu son développement), mais qui ne dit mot consent. Cela va dégarnir les frontières alpines de mon voisin provençal, de quoi faciliter ma future guerre à son encontre. Côté conquêtes, je mets le paquet pour attaquer Epirus (2700h quasiment), car Zoulou a un très bon chevalier-seigneur qui m’attend peut-être de pied ferme. Les Grecs gênent toujours Raymond, qui ne peut pas avancer en Dalmatia notamment. Je planifie aussi une attaque en Calabria et une offensive en Corse avec deux petits chevaliers. La prise de la Corse irait à l’encontre du partage prédéfini avec mon voisin FrogOfWar, mais l’importance stratégique de cette province est trop grande pour que je me prive de tenter le coup. Je déplace mon chevalier 114 vers Apulia, afin qu’il puisse défendre Epirus le tour prochain. Un petit chevalier (17) ainsi qu’un chevalier nouvellement appelé (39) vont se déplacer en Epirus afin de pouvoir attaquer plusieurs terres une fois sur le sol grec. En Italie du Nord, je déplace mes chevaliers (anciens et nouveaux) du côté de Tuscany/Lombardy, à portée de FrogOfWar donc.
  11. 11. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Prévisions : Je prévois donc l’achat de la Hollande à Guillaume, ce qui empêchera les Anglais d’y débarquer, et l’attaque de 3 terres : un +4 à l’horizon, avec 12 possessions à la clé si tout se passe bien. Bilan saison 4, préparation saison 5: Découverte de la carte : Mon fief est assez marrant, avec 3 terres achetées dans trois régions bien distinctes, mais je suis bien à 12 terres. Par contre, je n’ai plus beaucoup de soldats : le combat en Epirus a dû être disputé ! Au Maghreb, mon allié Captain Universe a tué son ennemi de la première : le voilà avec tout le Maghreb Occidental à sa portée, si les Espagnols ne viennent pas lui en prendre un bout. L’action de notre coalition SACRe a vraiment surpris les Anglais, qui pensaient peut-être débarquer la fleur au fusil : cela va clairement être un coup d’arrêt pour eux, sauf pour James qui a un petit chevalier en Normandie capable d’aller visiter la Bretagne ou le Maine. En RG, je suis de nouveau premier, mais pour quelques points seulement : le trio Conrad von Hadistat/moi/Raymond se détache du lot.
  12. 12. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163
  13. 13. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Côté coalition SACRe, nous poursuivons les discussions en groupe pour freiner au mieux les Anglais. Guillaume va prendre Maine au cas où le petit chevalier de James situé en Normandie essaierait de s’y étendre. Les chevaliers de Mutsu et Conrad ne vont pas tarder à arriver près de la Hollande et du Ponthieu, ça risque d’être compliqué pour Kablan Khan, un peu moins pour James. Raymond est désormais un peu bloqué au Nord par son allié Allistere, mais il n’a pas encore trop bougé contre les seigneurs de Grèce. Il me demande de lui laisser Dalmatia pour qu’il la prenne la saison prochaine, mais c’est une terre neutre, donc 5000 écus potentiels. Ça ferait cher le coup de pouce. Et puis même si je ne raisonne pas qu’en terme d’Empires [cf les Ordres adéquats sur le site de l’ASGP], je suis potentiellement capable d’unifier l’Empire de Constantinople, auquel Dalmatia appartient. Je vais donc prendre cette terre avec un chevalier annexe depuis Epirus, tandis que mon c-s attaque Attica. Mon chevalier d’Apulia se charge de défendre Epirus avec 4000h. Pourquoi autant, alors que Zoulou n’a plus que 200h ? Parce que Godefroi pourrait lui prêter 2000h et qu’il possède encore une terre à 40 de bonheur dans les îles : autant ne rien laisser au hasard. FrogOfWar me demande de lui revendre Corsica. Je tiens un discours très rassurant, tout en m’arrangeant pour qu’il fonce plein Nord avec ses chevaliers. Puisque lui et moi sommes neutres (ma guerre à Lightinoc la saison passée a aussi annulé mon pacte avec lui), je donne l’ordre de lui déclarer la guerre. État des forces au début du tour. Noter la grande densité de chevaliers à la frontière de FrogOfWar
  14. 14. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 La révolte de Banat/Spoleto permet à chacun de récupérer sa terre la saison prochaine en l’attaquant, sans bloquer le seul achat autorisé chaque saison. Prévisions : 2 attaques, 2 révoltes, 1 achat et 1 vente, donc stagnation côté possessions, mais avec l’importante levée en Epirus et la prise des terres stratégiques (Dalmatia pour les finances, Attica pour sa position-clé vers les îles), cela devrait être la dernière saison coûteuse dans la région. Bilan saison 5, préparation saison 6: Découverte de la carte : Tout s’est passé comme prévu, Zoulou est mort dans les combats. Ma guerre contre FrogOfWar semble l’avoir pas mal surpris, la coalition SACRe a continué de me soutenir, et Guillaume a plutôt bien joué le coup contre James en le privant de la Normandie et surtout des précieux écus du Maine (mais il a remporté la joute royale...). Allistere est mort à l’Est, Raymond et Steve ont un festin à se partager... Totoboy, côté Espagnol, se fait littéralement manger par SilentRequim (gris) et Eronnor (violet).
  15. 15. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163
  16. 16. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Bon, la première joute royale marque très souvent l’entrée de la campagne dans une nouvelle dimension. Jusqu’alors, on pouvait se contenter d’attaquer un seigneur simplement en estimant avoir des chances de remporter l’affrontement. Mais dorénavant, il faut aussi et surtout apprendre à décrypter la situation sur l’ensemble des frontières d’un seigneur-cible.  Grèce : Avec Zoulou mort et Aligar félon et confiné en Serbie, je pense pouvoir m’étendre tranquillement. Godefroi (bleu) pourrait attaquer Attica depuis les îles grecques voire tenter de prendre les terres qui nous séparent côté Thessaly, mais je lui propose la paix, en échange de sa non-revendication des terres que je peux attaquer cette saison. Ainsi, j’espère qu’il ira s’entretuer proprement avec Octave (vert) du côté de la Thrace, ce qui continuera de m’ouvrir un boulevard. Duc Marchal (rose), mon allié, a signé la paix avec son ennemi de toujours, Lightinoc (jaune). Cela ne me plaît pas trop, car toutes les terres que va prendre mon allié dans les îles grecques seront des possessions en moins pour moi. Lightinoc, qui est accessoirement mon ennemi, espère aussi que Duc Marchal me bloquera, tout en prenant Kyklades. Mais par le biais de la diplomatie, je vais m’arranger pour que Duc Marchal me laisse accéder à Kyklades, tout en continuant de faire croire à Lightinoc qu’il veut coopérer avec lui. Comment ? C’est tout bête : Duc Marchal va ordonner l’attaque de Kyklades, mais en spécifiant un retrait offensif supérieur à ses effectifs réels. Ainsi, dans le fichier COMMUN du tour, Lightinoc pourra voir que Duc Marchal a tenté de prendre Kyklades, mais qu’une étourderie l’a empêché de me bloquer. Dans la zone, je prévois donc un +3 terres, tout en sachant que je rendrai Kyklades à Duc Marchal le tour prochain.  Maghreb : Pendant que Lightinoc pense être protégé côté libyen, il se dirige vers la Tunisie. Son vis-à-vis est Consul Pompée, mon allié du début de saison, à qui je propose logiquement de l’aide et avec qui nous conversons pas mal. Toutefois, il préfère accepter un plan de Lightinoc : Lightinoc prendrait Tunisia, signerait la paix avec le Consul et attaquerait Captain Universe. C’est son choix. Consul va donc déclarer la guerre à Captain Universe, afin de récupérer quelques terres du Maghreb Occidental.
  17. 17. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Espagne : Eronnor et SilentRequiem, anciens ennemis, font décidément la paire contre Sir Totoboy, et les deux Espagnols remontent vers les Pyrénées sans trop d’opposition. La saison passée, lorsque j’ai déclaré la guerre à FrogOfWar, ce-dernier était allié à Totoboy, donc je ne pensais pas être mal vu par les Espagnols. Manque de pot, FrogOfWar a annulé son alliance avec FrogOfWar et s’est allié à SilentRequiem et Eronnor... Je me retrouve à attaquer l’allié des Espagnols, ce qui ne peut qu’être handicapant à l’heure où ils vont devoir choisir entre s’étendre vers le Nord de la France ou bien vers les Alpes. Du coup, je les contacte et leur propose une coopération sur les prochaines saisons, mais ils ne semblent pas convaincus par ma proposition, pourtant sincère. Nous verrons bien la suite.  France : FrogOfWar n’a aucun chevalier à mes frontières, sauf un 75 en Provence, qui est pillée. Je donne donc l’ordre d’attaquer Savoy, Switzerland et Liguria avec trois bons chevaliers, tout en défendant mes positions (Lombardy et Corsica). Un petit chevalier (85) reçoit l’ordre d’attaquer la Provence, mais je me ravise : puisque c’est le seul endroit que FrogOfWar peut défendre cette saison, et puisqu’il va devoir piller les trois terres bien portantes que j’attaque en force, cela lui fait 20 000 écus de dégagés pour une levée de soldats. Comme mes chevaliers sont précieux, je préfère assurer mes 3 terres et ne pas être trop gourmand. Je m’en mordrai les doigts si j’ai été trop prudent, mais tant pis.  Est : Raymond risque de pouvoir s’étendre à souhait sur les anciennes terres de feu le sire Allistere. Mais un message de Steve me redonne espoir, car il me dit revendiquer au moins 3 terres. Conrad, de son côté, risque de ne pas en profiter beaucoup. Raymond ne peut pas trop s’étendre à proximité de Godefroi, près de ma zone, car il ne lui a pas déclaré la guerre : décidément, il aura perdu beaucoup de temps et quelques provinces en étant assez frileux pour déclarer ces guerres pourtant nécessaires. Conrad et Raymond vont devoir faire face à un problème potentiellement épineux en la personne de Steve, qui va se retrouver enfermé au Nord-Est. L’attaquer ? C’est dangereux pour Conrad avec les Anglais qui arrivent. Un peu moins pour Raymond. Mais Raymond ne doit pas vouloir s’enfermer là-bas car il redoute un possible retournement de veste de Conrad
  18. 18. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 à son encontre. Il faut dire que les principaux favoris actuels sont tous issus de notre coalition, alors difficile de ne pas commencer à redouter les trahisons.  Centre : Pour soutenir la coalition dans son effort de guerre contre les Anglais, Conrad propose que je lui achète une terre 2000 écus, et que je lui revende 2 tours plus tard. Pourquoi pas. Mais je propose finalement à Mutsu de faire un échange Swabia contre Campania pour 1 écu, ça m’économisera de l’argent et ça lui donnera une meilleure RG pour combattre James. Il accepte. De plus, je l’encourage à prendre Carinthia cette saison : Raymond la laisse neutre depuis trop longtemps, et si je pouvais la prendre moi-même je n’aurais pas hésité un seul instant. J’imagine que Raymond essaie de jouer la carte psychologique, en ne prenant pas toutes les terres à sa portée, affichant donc un moins grand nombre de possessions et paraissant donc moins près du trône. Mais tout jeu implique des risques. Je continue de conseiller Guillaume par l’intermédiaire de la coalition SACRe pour continuer de gêner autant que possible les Anglais. Nous décidons de laisser James débarquer en Normandie/Ponthieu, mais allons essayer de repousser Kablan Khan en Hollande et de priver James de nouveaux écus en prenant Poitou. La prise de la Bretagne est aussi votée, car cela obligera James à venir récupérer cette terre dans un cul-de-sac, ce qui le privera d’un chevalier sur son front continental principal. Pendant ce temps, les chevaliers de Mutsu et de Conrad vont prendre position aux frontières de Ponthieu et de Hollande : ça ne va pas tarder à faire des étincelles dans le coin. Je propose aussi à Guillaume de m’acheter temporairement Corsica pour 1 écu. Cela est la juste compensation pour mon achat de la Hollande peu avant, et puis ça me permettra de ne pas craindre d’assaut en force de FrogOfWar depuis la Provence, de sorte que je pourrai concentrer mes chevaliers et mes armées sur le continent. De plus, cette vente sans achat me permet aussi de paraître moins « gros » que je ne le suis déjà (comme Raymond si mes soupçons sont fondés), du moins pour quelques temps...
  19. 19. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Exemple de topo stratégique au sein de la coalition SACRe : Prévisions : 6 conquêtes, 2 ventes, 1 achat, peut-être la perte de la Hollande, un +4 à l’horizon donc, 16 terres en ligne de mire. Trois nouveaux chevaliers vont me rejoindre, histoire de me permettre, avec un peu de chance, de conserver une bonne logistique en Grèce (mes chev s’éloignent des terres peuplées comme Attica, il va me falloir des chev-relais) et en France (idem par rapport à Lombardy). Côté RG, je devrais repasser derrière Conrad/Raymond sans être trop loin quand même, tandis que militairement j’aurai plus de chevaliers et largement plus de soldats qu’eux : de bon augure pour la suite.
  20. 20. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Bilan saison 6, préparation saison 7: Découverte de la carte : Aaaargh ! C’est quoi ça ?! Alors déjà je suis assez loin en RG, genre plus de 100 points de retard sur Raymond... J’suis pas félon, ouf. En fait, c’est parce que je n’ai presque plus d’alliés. Pourquoi ? Parce que Mutsu m’a déclaré la guerre en un tour ! Alors il ne m’a pas vendu Swabia, il a pris soin d’acheter Campania, et il a essayé de me faire une déclaration de guerre en un tour en passant par une guerre contre Consul Pompée ! Heureusement, il s’est raté : nous sommes en guerre, mais il est félon ! Pour le reste, nickel, côté Grec Godefroi a tué Octave mais a perdu presque toutes ses armées et Duc Marchal a respecté notre accord ; côté France FrogOfWar a défendu Provence avec pas loin de 6000h je pense : heureusement que je n’y suis pas allé ! Les autres terres sont tombées sans aucun heurt. Du coup, je suis à 15 terres.
  21. 21. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Il va falloir remettre de l’ordre dans tout ça. Je suis le mieux placé en terres actuellement si l’on prend en compte mes possessions « cachées » : Campania, Spoleto, Corsica et Tuscany. Mais je n’arriverai jamais à 31 provinces si je dois guerroyer partout.  Grèce : Heureux que Duc Marchal ait accepté de jouer le jeu. Lightinoc ne se doute de rien. Je vais déplacer mon chevalier-seigneur en Crète cette saison, et nous attaquerons donc les terres africaines de notre ennemi dès la saison prochaine. Lightinoc propose à Duc Marchal qu’ils se déclarent une fausse guerre afin que mon allié puisse prendre sa terre africaine avant moi, embrayant alors sur une annulation d’alliance qui me renverrait en Attica... Un peu trop tiré par les cheveux tout ça, je me contente de proposer à Duc Marchal que l’on avance côte à côte en Afrique avec un partage territorial 50/50 pendant que je lui laisse le monopole des terres turques en plus de la cession de Kyklades : cela devrait lui plaire davantage, à n’en point douter. Plus au Nord, Godefroi a tué Octave, mais possède moins de 800 survivants au total, sans compter que toutes ses terres sont ruinées. Je vais donc pouvoir avancer tranquillement en Bulgaria et en Macédoine, tout en laissant des soldats en garnison sur Thessaly et Serbia au cas où Godefroi voudrait faire des attaques bloquantes minimes. Raymond s’est enfin décidé à déclarer la guerre à Godefroi, mais à cause de Mutsu, nous sommes neutres et je suis largement moins renommé : Bulgaria va donc passer sous ma protection. Toutefois, comme je ne veux pas créer volontairement de casus belli avec lui, je prends l’initiative de négocier et de lui laisser la Thrace la saison prochaine (dont la population avoisine les 27 000 paysans). Nous tombons même d’accord sur une guerre factice assortie d’un respect de no man’s land à nos frontières afin de réduire le risque de félonie entre nous, puisque nos diplomaties respectives ne nous permettent pas d’espérer une nouvelle alliance cette saison ou la prochaine. J’espère qu’il respectera sa parole à ce niveau là. Sur zone, je vise le +1 (2 conquêtes mais vente de Kyklades).
  22. 22. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Maghreb : Captain Universe n’est pas content, je le comprends. SilentRequiem a douté de lui, n’a pas respecté leur partage de terre, a fait une vente bloquante, et désire désormais s’étendre au Maghreb, tandis que Consul Pompée lui a déclaré la guerre pendant que Lightinoc reste bien au chaud en Tunisia. Bon, Consul Pompée veut aussi trahir Lightinoc le tour prochain, mais bon, ça commence à être un peu brouillon dans la région, et je n’aime pas trop quand c’est brouillon à mes frontières. Je vais donc prévoir d’appeler 3 nouveaux chevaliers, histoire de pouvoir affecter des commandants à la surveillance de la Sardaigne et de la Sicile. Je compte un peu sur Captain Universe pour ramener un peu d’ordre aussi, car c’est le seul sur zone à pouvoir battre Lightinoc et donc éviter que je doive le faire moi-même. SilentRequiem a débarqué depuis l’Espagne pour prendre Morroco, qu’il a immédiatement vendu à Raymond : sans doute a-t-il craint, inutilement, à une coopération entre moi et Captain Universe pour leur tomber dessus ? Il n’en reste pas moins qu’il a rompu son accord avec Captain Universe, et que ce dernier n’aime jamais trop ça. Bon, pour l’instant, ils sont encore alliés, mais je doute que cela dure. Le point positif pourrait être l’île des Baléares que SilentRequiem et Captain Universe pourraient prendre tous les deux : cela va obliger SilentRequiem à ne pas booster ses terres, et donc à conserver un taux de levée médiocre pour la saison prochaine : ce sera toujours ça de pris si je dois l’affronter.
  23. 23. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Espagne-France-Mutsu : Les Espagnols ont annulé leur alliance avec FrogOfWar. C’est impressionnant combien de temps peuvent perdre mes voisins avec la diplomatie, des alliances qu’ils n’auraient jamais dû parapher, des guerres qu’ils hésitent à officialiser... Mais je ne me plains pas, cela me donne toujours un avantage de quelques terres. Je profite de ces annulations et de la trahison de Mutsu pour proposer la paix à FrogOfWar : il a presque 8000h et un bon chevalier-seigneur, en plus des quelques terres encore correctes qu’il a sous la main. Autant dire que si je peux éviter de me le prendre de plein fouet, je n’hésite pas. Nous parvenons à un accord de non-agression, que je ne respecterai pas, mais qui me permet d’espérer que FrogOfWar n’attaque pas mes terres en forces. Avec un peu de chance, si je n’attaque pas son chevalier-seigneur cette saison, peut-être se déplacera-t-il vers l’Espagne ? Ok, je rêve... Allez, attaque de la Provence et défense de mes lignes, avec une petite levée d’armée pour compléter mes forces existantes. Du côté de Mutsu, l’outil de suivi des chevaliers m’apprend qu’il a 2, peut-être 3, chevaliers à mes frontières. Le meilleur a 109 de renommée, et sa terre de levée frontalière, en Tyrol, n’est pas défendue. Je défends donc Switzerland en force tout en attaquant Tyrol. L’un de mes chevaliers nouvellement appelé en Romagna se charge de défendre mes positions côté italien. La trahison de Mutsu m’a prise au dépourvu, et si ce tour je suis plutôt dans l’optique « défense », la saison prochaine promet d’être assez dévastatrice pour Mutsu. En espérant qu’il ne pille pas tout en fonçant sur Switzerland, car j’ai la flemme de lever une trop grosse armée, il faut que je soigne un peu ma RG quand même. Ah oui, à part ça, je vais racheter Tuscany à Captain Universe, et vais attaquer Campania pour ne pas la laisser à Mutsu. Je garde Spoleto neutre, et je rachèterai Corsica à Guillaume la saison prochaine. Du coup, sur zone, je vise sans grande prétention un +4 terres (3 conquêtes + 1 achat), en croisant les doigts pour ne pas rencontrer d’armée disproportionnée sur mon chemin. Concernant les Espagnols, leur conflit face à Captain Universe va sans doute m’amener à guerroyer contre eux. Néanmoins, si j’assume ce choix ouvertement dès aujourd’hui, ils risquent de se rapprocher un peu trop de James à mon goût. Donc je simule des propositions de coopération, en leur détaillant des plans que nous pourrions mettre sur pied. Non pas pour qu’ils les acceptent (mes conditions sont bien trop à mon avantage pour cela) mais pour qu’ils sentent que je ne suis pas sûr de mon coup si je devais me les farcir. Alors que dans les faits, c’est FrogOfWar l’ennemi le plus puissant entre eux et lui, donc peu m’importe d’avoir à les combattre. Leurs conditions de coopération avec moi sont simples : je signe immédiatement la paix et je ne vais pas au-delà de Provence/Lyonnais. Je vais respecter l’accord presque entièrement : j’ « oublie » juste la paix avec SilentRequiem, le seul que je pourrais combattre depuis la Provence le tour prochain.
  24. 24. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Exemple de plan de coopération proposé aux Espagnols :
  25. 25. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Centre : James a débarqué comme prévu là où nous l’attendions. Mais la félonie de Mutsu et son départ de la coalition SACRe rendent notre rideau défensif caduc : James ne va pas avoir beaucoup de résistance, et nous allons donc devoir nous contenter de le ralentir, et non plus de le combattre. De mon côté, je m’assure d’être relativement en de bons termes avec lui : la paix est même programmée, de même qu’avec Kablan Khan. Si la mesure est symbolique, ma RG va quand même apprécier. Guillaume, Conrad et Raymond vont annuler leur alliance avec Mutsu, de quoi le faire plonger définitivement dans la hiérarchie, s’il n’a pas déjà tout pillé d’ici là. Raymond me maudit pour être en guerre contre un félon, me permettant d’avoir encore un coup d’avance. Pour une fois, personne n’y peut rien. Du coup, comme il n’a pas grand-chose à se reprocher, j’essaie de me montrer conciliant en lui proposant un partage équitable des terres de Mutsu (4 chacun). Les terres de Mutsu hors des pointillés rouges correspondent aux terres que les Anglais prendront sans doute avant moi. J’espère que c’est aussi un moyen de m’assurer une coopération honnête pour quelques saisons encore avec Raymond. Bon, heureusement que j’avais poussé Mutsu à lui chiper Carinthia quand même, sinon il aurait peut-être été moins intéressé. Prévisions : +5 terres, pour peut-être arriver à 20. Sachant qu’il me restera Spoleto et Corsica à récupérer, donc 22 officieusement. La saison prochaine devrait me donner l’occasion de regonfler ma RG tout en levant de nouvelles armées en masse du côté de l’Italie. Avec un peu de chance, mes nouveaux chevaliers tomberont près de chez Duc Marchal en Grèce ou près de chez Consul Pompée en Italie : ce serait le pied si je devais boucler la campagne assez rapidement d’ici quelques tours.
  26. 26. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Bilan saison 7, préparation saison 8: Découverte de la carte : Reprise de la première place en RG, parfaitement ex-æquo avec Raymond, joli ! Par contre, je suis resté à 18 terres seulement... Perte de Savoy et Switzerland... Raymond m’a déclaré une guerre factice, Guillaume est mort face aux Anglais et Conrad a décidé de faire la paix avec eux. Mutsu risque d’être plumé de partout, il est en guerre avec presque toute la carte.
  27. 27. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Clairement, ça sent la coalition contre moi. Et contre Raymond aussi, puisque Conrad vient de lui déclarer la guerre. Petite présentation de la carte en fonction de l’alignement : Note : Mon fief s’avère être entouré de zones tampon ou bien d’alliés, c’est tout bénéf’.
  28. 28. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Le tableau peut paraître peu à notre avantage. Mais il reste une semaine de diplomatie pour inverser la tendance. La guerre factice contre Raymond est, par exemple, un avantage énorme : Conrad va croire son offensive relativement peu freinée, tandis que ceux qui s’inquiètent de mon nombre de provinces espèrent que cela me ramène « à la normale » rapidement. Procédons par zone :  Balkans : Je laisse Raymond prendre les terres à sa portée, et étudie avec lui la possibilité d’un conflit contre Duc Marchal dans la foulée. Je laisse à Duc Marchal le soin de prendre Bithnia et l’assure de la vente de Lybia à son avantage, et étudie avec lui la possibilité d’un conflit contre Raymond. L’idée n’est pas tellement de nuire à mes alliés mais bien faire miroiter à chacun des conquêtes à venir, car si je ne leur permet pas de s’étendre, forcément qu’ils réfléchiront à un possible retournement de veste.
  29. 29. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Maghreb : Captain Universe est un peu enfermé entre Lightinoc et SilentRequiem. Mais ça pourrait s’annoncer plutôt bien. Au fil de la saison, Raymond préfère tenter de continuer le double-jeu (ce qui pourrait lui permettre de dresser les Anglais contre Conrad notamment). Donc il préfèrerait ne pas se griller en ne vendant pas Morroco à Captain Universe. Cela amène des discussions animées un jour seulement avant la résolution. Finalement, Morroco sera vendue le tour prochain, et nous obtenons de Captain Universe qu’il déclare la guerre à SilentRequiem et à Lightinoc dès cette saison.
  30. 30. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Centre : FrogOfWar (178) a 5700h en Switzerland, tandis qu’un chev secondaire (132) a 1500h en Savoy. Je m’attends à une grosse attaque en Tyrol, une secondaire en Lombardy voire de petites incursions en Liguria/Provence. Comme je ne croule pas sous les bons chevaliers, je dois m’organiser. Et comme je ne croule pas non plus sous les écus, je dois sacrifier quelques positions.  Est : Conrad utilise un peu Steve comme bouclier. Et il doit penser que Raymond aura la majorité de ses forces contre moi. Mais d’une part ce ne sera pas le cas, et d’autre part il risque gros : il a très très peu de chevaliers (11 pour 17 terres) et surtout ils sont assez mal placés. Raymond pourrait se régaler.
  31. 31. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Du coup, je décide de me lancer dans un couronnement rapide. Au diable les traités, les ententes : la coalition ne pourra que constater les dégâts, ses membres ne pourront pas faire grand chose. Ce changement de plan s’applique à plusieurs régions :  Balkans : Il faut que j’engrange des terres et que je me positionne en vue d’une (multi)félonie le tour prochain. Je vais donc attaquer Thrace en force, prendre une terre à Raymond, signer la paix avec lui (c’était prévu dans le cadre de notre guerre factice temporaire) et annuler mon alliance avec Duc Marchal en « oubliant » la vente de Lybia à son profit. Cette saison, le résultat ne sera pas extraordinaire (+3 provinces), mais en terme de potentiel pour le tour prochain, c’est énorme.
  32. 32. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Est : Concernant l’échange, je vais « oublier » la vente de Calabria. De plus, une armée s’occupera de Carinthia, malgré la présence prévisible d’une armée de Raymond, et une autre de Slovénia, en espérant qu’elle ne soit pas défendue.  Centre : Grosse défense de Lombardy, en espérant y anéantir une des deux armées de FrogOfWar (malheureusement, j’imagine que son armée principale, menée par son c-s, ira en Tyrol), ce qui me faciliterait la tâche la saison prochaine. Le but de mes mouvements est surtout de « condenser » mes frontières exposées, de quoi m’offrir le luxe de progresser sur ce front le tour prochain normalement.
  33. 33. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Prévisions : Bon, je joue un peu avec le feu. Mais avec un peu de chance, je peux arriver à 26-27 terres, et beaucoup de frontières neutres à ma disposition derrière. Je croise les doigts. Très fort ^^. Ma diplomatie auprès de certains membres de la coalition formée contre moi me permet d’espérer qu’ils seront pris un peu au dépourvu quand même. Bilan saison 8, préparation saison 9: Découverte de la carte : La résolution commence. J’actualise la carte, je réactualise la carte. Plusieurs dizaines de rafraîchissements (de carte) plus tard, ça bouge enfin. Suspens... 1 er en RG ! Mais 24 terres seulement, mince. Où ai-je raté ? Bon déjà Lombardy qui s’est révoltée, ça veut dire qu’elle a perdu 6 points de bonheur à cause de mes levées... Mince. Carinthia n’est pas tombée, argh j’ai oublié de donner l’ordre de l’attaquer. Pi Godefroi m’a pris Bulgaria, bon ça on s’en fiche un peu. Le poursuivant le plus proche en RG est James (quelques points de RG nous séparent), et en conquête Conrad est à l’affût avec 18 terres. Avec 6 d’avance, j’ai de quoi voir venir. Héhé, les 2 terres prises à Raymond sont bien riches, ça me fait un +17 000 écus. Mais Mutsu a pris Bakony, il doit avoir décroché le pactole lui (elle était bien riche, avec 46 000 habitants). Raymond est donc le grand perdant de ce tour, mais pas trop à cause de moi. En plus, on ne peut pas dire que j’ai été mauvais conseiller : Conrad a attaqué pile comme je l’avais prédit, en force en Slovakia, et petit contingent en Carpathia.
  34. 34. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163
  35. 35. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Bon, j’ai plus qu’un allié officiel, Captain Universe, avec qui je n’ai pas de frontière commune. Mais comme il a un chevalier chez moi depuis son achat de Tuscany, je pense lui proposer un petit truc tout simple : je lui donne quelques soldats pour qu’il attaque Lombardy, qui s’est révoltée contre moi à cause de trop grosses levées d’armées, et en retour il me vend une terre du Maghreb. Lui ça lui fait un +0 terre mais il obtient une province à 30 000 de pop, et moi ça me ferait déjà un +1 terre.  Afrique : Sardinia s’est révoltée comme je l’espérais. Lightinoc, en cherchant à me nuire, m’aura finalement permis de reprendre la Corse sans danger, de prendre la Sardaigne et Lybia, voire peut-être d’autres provinces cette saison. Avec seulement Calabria comme perte. En discutant avec le Consul Pompée, j’essaie même d’organiser un échange, au cas où mon achat avec Captain Universe ne serait pas validé. Bien sûr, j’oublierais une nouvelle fois la vente, je vais clairement être à une terre près je pense. Côté Lybia, j’ai le choix : attaquer sans défendre, défendre sans attaquer... Je pense finalement faire simple : attaquer Addifah avec un petit contingent, parce que Lightinoc n’y lèvera pas d’immenses armées, et défendre Lybia avec une garnison de 1500h si possible, ça résisterait à l’attaque de 700h de Lightinoc. Espérons qu’il ne lève pas plus, mais j’ai bon espoir qu’il garde autant de ressources que possible pour Calabria où il doit espérer m’embêter. Nous verrons bien. Objectif dans la région : +2 terres (2 attaques, 1 terre perdue, 1 défense réussie, 1 achat).
  36. 36. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Côté Maghreb, personne ne peut prendre Morroco, car Raymond est neutre avec tout le monde dans le coin. Donc ça va chauffer entre Algeria et Baelerics, où SilentRequiem a sans doute déjà 4000 à 5000 hommes j’imagine. Ajoutons à cela sa guerre contre Lightinoc côté tunisien, et je pense pouvoir le convaincre de me céder un lopin de terre en échange de Lombardy : mettre fin à la campagne cette saison, ce serait lui permettre de prendre Kabylia et Tunisia sans trop d’efforts et de ne perdre qu’Algeria, avec l’espoir j’imagine de passer au moins devant Eronnor au classement.  Balkans : C’est ici qu’il faut faire profil bas. J’ai annulé mon alliance avec Duc Marchal sans lui vendre Lybia, et j’ai trahi Raymond en lui prenant Slovenia, Bosnia et Thrace, puis en signant la paix avec lui. Tout d’abord, ça passe par une certaine prise de recul de leur part : je dis à Duc Marchal qu’il y avait des rumeurs de trahison (ce qui était vrai), et à Raymond pareil, sans compter qu’il ne m’a pas informé de son coup avec Steve (il s’est retourné contre Conrad), qu’il s’est dangereusement rapproché des Anglais (empêchant ainsi volontairement notre propre rapprochement), que ses changements de plan à proximité de la réso m’a intrigué, qu’il n’a pas fait l’échange que nous avions prévu mais aussi que je ne lui ai pas vraiment pris Slovenia puisque Mutsu s’en était emparé avant lui, outre le fait qu’il lui ai chipé Bakony sous le nez. Bon, s’ils acceptent ça, c’est sympa de leur part, mais je n’ai pas d’autres arguments à mettre de mon côté malheureusement. Le but est surtout de les empêcher de m’en vouloir au point de se rendre félons volontairement sur moi pour me priver de terres. Reste que dans les faits, je prépare une multi-félonie en vue de mon couronnement, donc je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère. Je vais attaquer partout où j’en ai l’occasion, en essayant de ne pas tomber sur trop d’armées ennemies. J’aurais vraiment dû mettre une garnison en Macédoine/Bulgaria la saison passée, ça m’aurait évité le souci de Godefroi à l’heure actuelle. Mais bon, il est trop tard : je vais donc attaquer Macédoine et étudier les possibilités de garnisons dans les terres alentours au où il tenterait des attaques multiples malgré sa pauvreté et son faible nombre de soldats. Objectif dans la région : +5 terres (6 attaques, 1 terre prise par Godefroi)
  37. 37. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163  Centre : Le quatuor de l’Ouest (2 Anglais + 2 Espagnols) ne va pas tarder à me tomber dessus. Mais seul SilentRequiem est à mes portes, près de la Provence où ma garnison a repoussé victorieusement une attaque de FrogOfWar. C’est donc la dernière saison où je suis relativement tranquille à mes frontières, surtout si Mutsu, après la prise de Bakony à Raymond, continue sur ses terres au lieu des miennes. Au niveau du placement des chevaliers, la révolte de Lombardy m’ennuie quand même pas mal : je n’ai personne en Tuscany pour faire la liaison entre Liguria et Latium, et Liguria est trop éloignée de Tyrol quand on passe par Savoy/Switzerland. Donc obligé de lever en Suisse (28 700 habitants) pour mon chevalier 126 de Liguria, où je n’ai que 4600 soldats à portée. D’après mes estimations, SilentRequiem doit avoir 2000 à 3000 hommes en Languedoc sous les ordres de son chevalier 141. L’avantage, c’est qu’il n’a pas de chevalier-relais en Catalogne, donc obligé de lever en Languedoc (soit à coef 0.7 seulement). L’inconvénient, c’est que Eronnor, qui a une armée en Aquitaine et une en Limousin, n’a que le Lyonnais à attaquer, et pourrait donc transférer une bonne partie de ses 4000 soldats à Silent. Enfin ça dépend : si FrogOfWar le chatouille, notre ami risque d’être un peu occupé quand même. Je croise les doigts, avec un peu de chance, je pourrais me contenter de lever 2000 soldats de plus pour être certain de contrer l’armada espagnole. D’ailleurs, FrogOfWar a signé la paix avec Mutsu, donc dans l’absolu, revenir en Lyonnais pour lui, ce serait un risque de félonie ET l’assurance de plus ou moins se faire dépecer par une armée de James. Y’a de quoi espérer qu’il joue sa survie contre Eronnor. Personne en Lyonnais pour m’attaquer si je ne m’abuse : ça c’est sympa. Petit coup de pouce du destin : avec la révolte de Lombardy, mon meilleur chevalier (293) qui s’y trouvait a migré anonymement en Suisse. Un autre chevalier (127) que j’ai déplacé de Verona en Lombardy s’est du coup carrément déplacé de Verona vers la Suisse en un tour ! Là où mes adversaires
  38. 38. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 n’attendent peut-être qu’un chevalier de qualité moyenne (138), ça pourrait leur faire une petite surprise. Cette incertitude pourrait aussi jouer en ma faveur : si mes ennemis tentent de savoir combien de provinces je pourrais m’emparer, leurs prévisions pourraient s’appuyer sur un placement hasardeux de ces chevaliers « invisibles », et les convaincre que je ne serai pas en mesure de jouer la félonie, du moins cette saison. James a deux chevaliers à portée de Lyonnais et Burgundy, toutes deux à ma portée. L’un de ces chevaliers est son chevalier-seigneur. L’idéal serait que mon meilleur chevalier sache donc quelle terre James va attaquer avec son chevalier-seigneur, de quoi avoir –qui sait ?- une chance de le tuer, et surtout, d’avoir le potentiel de vaincre ses deux armées, tant en Lyonnais qu’en Burgundy. Si je me trompe dans mes prévisions, mon meilleur chevalier n’aura aucun mal à battre le chevalier secondaire de James, mais mon autre commandant risque de prendre une rouste contre son chevalier-seigneur. Étant donnée la configuration de la région, je mise donc sur la présence de son chevalier-seigneur en Burgundy, que je vais donc attaquer avec une armée massive en mon meilleur commandant. Un chevalier plus modeste ira en Lyonnais. Reste à savoir si Mutsu s’en prendra à moi ou non. Son armée en Bakony ne pourra pas être stoppée si elle reste sous le commandement d’un seul chevalier, et je prie pour qu’elle défende Bakony ou bien pour qu’elle fonce sur Raymond. Le souci, c’est qu’il m’est très difficile de lire dans le jeu de Mutsu, dont les choix ne suivent pas une logique limpide : une déclaration de guerre contre moi avec la certitude d’y perdre beaucoup, des promesses de se concentrer sur moi pour finalement porter un coup sévère à Raymond... Mais il ne faut pas exclure la pression que mettront sur lui les principaux outsiders du continent : les Anglais, les Espagnols, et peut-être Steve voire Raymond, et pourquoi pas Conrad doivent prier pour qu’il se dirige contre moi. D’ailleurs, étrange comportement de Conrad aussi : alors qu’il vient de se faire méchamment trahir par tous ses voisins, il n’a pas encore saisi la perche de coopération que je lui ai tendu peu après la résolution... Nous verrons bien si j’ai un écho ces prochains jours. Bon voilà, on y est. Vendredi, veille de la réso. Page des ordres encore vierge, va falloir que je me décide. Silence radio côté Raymond. En même temps, il n’a pas beaucoup de temps pour G&P. S’il ne veut pas coopérer avec moi, je le vois quand même mal se rendre félon sur mes positions. Donc je programme des attaques contre lui (Ilyria + Walachia) sans défendre mes terres frontalières. J’ai réussi à rassurer Duc Marchal je pense, attaque de 3 de ses terres (Thrace, Morea, Kyklades). L’incursion de Godefroi est gênante, mais j’attaque Macédoine et place de petites garnisons autour au cas où il tenterait des attaques multiples. Lightinoc s’attend peut-être à ce que je fonce en Tripolitania : je vais placer une garnison en Lybia et attaquer Addifah. Mon chevalier corse prend Sardinia tandis que j’abandonne Calabria. Un commandant en Ligurie défend Provence contre les assauts de SilentRequiem, un autre s’occupe du Lyonnais tandis que mon meilleur chevalier se dirige en Burgundy. Une défense de la Suisse est prévue avec un assaut de Swabia le cas échéant, une incursion en Bavaria et en Carinthia viennent clôturer les offensives. J’achète une terre à Captain Universe en échange de soldats pour qu’il prenne Lombardy. Bref, si tout se passe (très) bien, je prends 13 terres, et j’en perds 2 ou 3. Si tout se passe comme je l’espère (plus modérément), je prends 11 terres et j’en perds 4. Le principal étant que je fasse un +7 terres pour arriver à 31. La clé de la réussite reste la taille des armées : je pille donc une bonne partie de mes terres riches et compense partiellement avec un boost de terres pauvres (dont Switzerland 40 de bonheur / 0.1 de richesse imposée à 0), ce qui me dégage 40 000 écus net de levées. Comme je n’ai pas envie de finir avec la RG la plus pourrie de la carte, que j’aimerais conserver un coef de levée acceptable et attaquer après Raymond, je réinvestis assez d’écus pour n’avoir qu’un malus de 50 points de RG après imposition.
  39. 39. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Prévisions : Au moins 31 terres normalement, et fin de la partie. Cela tombe à point puisque la partie spéciale Diplo3 va commencer, et va donc me demander pas mal de temps. Bon allez, je pars en IRL à Lille et en Belgique, je croise les doigts pour la réso ! Bilan saison 9, préparation saison 10: Découverte de la carte : ARGHHHH........ ! 30 TERRES ! Mer...credi !
  40. 40. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 J’échoue au pied du trône pour une malheureuse terre. Pourtant, tout avait bien commencé : Godefroi s’est contenté d’une simple attaque en Thessaly, Duc Marchal n’a rien fait pour m’empêcher de prendre Bithnia, Kyklades et Morea, j’ai pris Addifah et j’ai défendu victorieusement Lybia, j’ai logiquement perdu Calabria pendant que je m’emparais sereinement de Sardinia, je reprenais Provence avec 5000 soldats face aux 4000 boucliers de SilentRequiem, je prenais Lyonnais avec une petite armée et mettait le paquet Burgundy, je défendais Switzerland contre Mutsu et lui prenais Bavaria ainsi que Carinthia, tandis qu’il me prenait logiquement Slovenia et Tyrol. Et Raymond ne pouvait pas faire grand-chose contre mes attaques en Ilyria et Walachia. J’échangeais AlHauts contre Lombardy avec Captain Universe... Mais. Mais James est allé en force en Lyonnais : si j’avais inversé mes deux armées (la grosse en Lyonnais, la petite en Burgundy), j’en serais sorti largement victorieux. Mais FrogOfWar m’a pris Romagna parce que j’avais complètement zappé que son chevalier, une fois battu en Lombardy, n’avait pas été chassé de cette terre, la faute à sa révolte contre mon autorité. Mais mon petit chevalier de reno 17 chargé d’attaquer Macédoine non-défendue s’est retrouvé avec une armée de 600 hommes au lieu de 900. 300 têtes de différence qui ont causé sa déroute en Macédoine. C’est ici que je perds le trône, sur une fainéantise à lever davantage de troupes, qui a
  41. 41. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 délaisser un peu ma bonne RG, quitte à finir un peu plus bas dans le tableau de la partie. Mais j’ai tenté le diable, et il ne m’a pas loupé. Préparatifs : Bon, ben c’est clairement fini pour moi. Il me reste 4 chevaliers et 4000h, mon c-s est à 18 de reno. J’ai encore une bonne RG, mais puisque j’ai des ennemis partout et un fief très exposé, ça va très très vite plonger. Je vais essayer d’aider Conrad à monter sur le trône, on verra bien s’il est capable de gagner : avec 21 terres, il pourrait s’en sortir plutôt bien, notamment avec un conflit pas trop dur contre Steve à l’Est, contre un Raymond qui va fondre sur moi au Sud-Est voire contre moi du côté des Alpes. Son seul adversaire sera James, que je ne peux pas gêner, mais que ses alliés risquent de ralentir (convergence de Kablan Khan et des Espagnols). Je vais piller la plupart de mes terres, et transférer mes écus à Conrad de manière graduelle, afin qu’il me protège un peu (je n’ai pas vraiment envie de mourir) et qu’il puisse gagner si possible assez rapidement. Avec plus de 70 000 écus dans mes coffres, il y a moyen que ça lui soit utile. 70 000 écus qui m’auraient largement permis de quoi avoir 300 soldats supplémentaires en Macédoine... Dans les terres dont je me suis emparé cette saison, celles de Raymond sont encore gonflées à bloc : Ilyria me donne 8000 écus, et Walachia m’en donne 11 000. Bon, je vais pouvoir faire une joute pour Conrad avec une récompense de 88 000 écus, la flemme d’espacer ça dans le temps. Je ne vais pas lui dévoiler le montant, ça lui fera une belle surprise lors de la réso ^^. Et accessoirement un boost immédiat de 176 pts de RG pour son blason. Je vais aller faire le figurant à la joute royale, on ne sait jamais, des fois que je pourrais y redorer un peu mon blason, mais avec 18 points, ça m’étonnerait fort ^^. Prévisions : La Bérézina ! Bilan saison 10, préparation saison 11: Découverte de la carte : Aucune surprise pour moi, entre mes pertes et les terre pillées, j’ai aujourd’hui une RG de 0, 4 terres à très faible bonheur, 2500 soldats et 1000 écus dans mes coffres. Conrad, de son côté, a bien réceptionné mes écus, et a gagné la joute royale : il possède les deux meilleurs chevaliers du royaume et compte plus de 110 000 écus dans ses coffres ! Avec 21 terres, il est clairement en position de l’emporter. Principaux blasons encore en lice :
  42. 42. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Préparatifs : Ben pas grand-chose de prévu, je vais proposer une terre à Conrad s’il le souhaite. Mon transfert massif d’écus n’est pas sans soulever quelques critiques dans le camp de mes ennemis. La présence de mon argent dérange, mais si j’avais utilisé cet argent pour mes armées la saison précédente, j’aurais remporté la partie. Donc le fait que ces fonds servent à favoriser le couronnement du seigneur de mon choix ne me paraît pas aberrant. D’autant plus que personne d’autre n’est venu me proposer son soutien en échange de mes écus. Mon goût pour la vassalité lorsque les chances de couronnement personnel disparaissent n’est pas nouveau, Conrad est donc mon suzerain. Prévisions : Lente agonie pour mon fief, et -j’espère- ascension vers le trône pour Conrad. Bilan saison 11, préparation saison 12: Découverte de la carte : Finalement, agonie plus rapide que prévue, puisque j’ai pris Carinthia mais elle s’est révoltée immédiatement (je l’avais pillé 2 tours avants), j’ai vendu Lybia à Conrad et j’ai perdu Slovenia, Corsica ainsi que Sardinia. Captain Universe me porte le coup mortel, le traître ! ^^ Sinon, sur le reste de la carte, y’a eu du changement ! Alors déjà, Conrad a presque tout investi, dans de nouveaux chevaliers et dans des armées. Le voilà avec quasiment 45 000h. Il a tué Steve -> la Russie est vide. Raymond a pillé la plupart de ses terres, pour donner 40 000 écus à James -> encore
  43. 43. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 une région assez vide. Lord Eronnor a lui aussi pillé ses terres pour donner 69 000 écus à James -> la moitié de l’Espagne est vide. James a donc reçu un don de 109 000 écus en réponse au don que j’avais réalisé en faveur de Conrad (88 000 écus). J’adore cette campagne ^^.
  44. 44. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Prévisions : James a un énorme potentiel désormais, sauf qu’il n’a pas tellement de terres à se mettre sous la dent. Du moins sans devoir envisager une félonie volontaire. Alors que Conrad a toute la Russie et une grande partie de l’ancien fief de Raymond à grignoter tranquillement, en conservant sa RG. Les affrontements risquent d’être chauds du côté de Kablan Khan, qui pourrait perdre gros avec son rôle de tampon entre les deux énormes fiefs. Il n’en reste pas moins que la victoire devrait se jouer cette saison, ou la prochaine si vraiment les combats sont équilibrés ce trimestre. Je mise une petite piécette sur Conrad, parce que Steve s’est fait hacher menu et parce que Raymond a préféré aider James financièrement plutôt que de gêner la progression de Conrad militairement. N’empêche, j’ai rarement vu ça sur la fin d’une Euro, entre la quinzaine de terres laissées neutres par mes révoltes il y a deux tours et les 30 terres actuellement neutres, les conquêtes ne sont pas si difficiles ! Conséquence directe, les chevaliers ont un niveau assez faiblard, en-dehors de ceux qui combattent vraiment (c-à-d surtout Conrad, quelques c-s et un peu James). Allez, on croise les doigts pour notre favori !
  45. 45. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 Bilan saison 12, couronnement: Un grand bravo à Conrad ! Couronné avec 31 terres, avec pour seul concurrent au final James avec 23 terres, qui a soigné sa RG pour finir en bonne position ! Voir la carte finale en ligne
  46. 46. Récit de campagne, Europe, Amiral Pyrrheus, loup de Romagna / Bricec An 163 GRAPHIQUE ÉVOLUTION DES FIEFS : 35 30 25 20terres 15 10 5 0 T0 T1 T2 T3 T4 T5 T6 T7 saisons Amiral Pyrrheus Raymond de Bakony Conrad von Hadistat Mutsu Totoboy Zoulou Consul Pompée Lightinoc Captain Universe SilentRequiem Eronnor FrogOfWar James Guillaume le Batard Steve Allistere NoSparte Octave Godefroi Duc Marchal Kablan Khan Elmithas

×