Retour d’expérience
Orange
Nadia Magarino, Christophe Dufour
Ordre du jour
25 juin 2015, Paris 2
1. Mise en œuvre du métier chez Orange
2. Exemple dans un projet Big Data
Retour d’exp...
Mise en oeuvre du métier
chez Orange
Orange
25 juin 2015, Paris 4
244 millions
clients dans le monde
156 000 salariés
(99 400 en France)
220 pays
(29 pays acti...
Le Business Analyst, les 4 étapes clés
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 5
Besoins - Expliciter, documenter e...
Les différentes étapes de mise en œuvre
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 6
2. Guide
méthodologique
Activités...
• Document qui synthétise les activités, méthodes
et techniques qui gravitent autour du BA
• Avec des templates pour chaqu...
Un guide méthodologique 2/2 1/2
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 8
L’expression de besoins
Que doit faire pr...
Les compétences et la définition du
métier
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 9
Comportementales
Raisonnement
...
Les compétences et la définition du
métier
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 10
1. Module de base
- Interne s...
Les compétences et la définition du
métier
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 11
Méthodologie pour partager et...
Exemple dans un projet Big Data
Les compétences et la définition du
métier
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 13
 Un marché en émergence : un...
En mode Lean Startup (scrum et kanban)
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 14
Pilote
Business
Model Canevas
Min...
BMC et démarche MVP
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 15
BMC, un modèle partagé par tous les intervenants du ...
le Business Model Canvas +
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 16
Le BMC décrit la manièredont une
organisation...
De l’idée au MVP
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 17
De l’idée au Business Model par l’approche
Business Mod...
Big data, BMC : entrer dans le projet
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 18
Des Users Stories aux exigences
Ma...
Business Analyst chez Orange, pour
conclure
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 19
• Plébiscite des Business An...
Merci !
25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 20
Nadia Magarino
Business Analyst
mobile: +33 6 76 67 29 18
nadia....
Collaboration et
raccourcissement des mondes
Mélanie POULAIN, informatique banques populaires
25 juin 2015, Paris
Mélanie Poulain, melanie.poulain@i-bp.fr
 22 banques,
30.000 utilisateurs
 SI valorisé à 900.000 points de
fonction
 1.100 collaborateurs
 PIA de 160.000 j.h
...
Est-ce que vos réunions sont
efficaces ?
16
ans
89 %
Je vais raconter une histoire
2012
La genèse
La « performance par les processus »
Notre cheminement…
En parallèle, le baromètre culturel
SAVANTE
REPLIÉE SUR SOI CONQUÉRANTE
ENTREPRENEUR
IALE
Méthodes, normes
Expertise
Hiéra...
Changer de cap
« Mieux travailler ensemble »
2013
L’enfance
Les ateliers du midi
Les vertus du jeu
Engagement Expérience Mémorisation
Les ateliers à la demande
J F M A M J J A S O N D
2 à 3
ateliers/mois
≈30 ateliers/mois
2014
L’âge adulte
Ébauche de management participatif
Se synchroniser
efficacement,
s’améliorer en
continu
Le stand-up
La rétrospective en ét...
Le jeu des « pratiques à
la carte »
Le kit collaboratif
Les 40 possibles
La sagesse
2015
La sagesse
Les balades apprenantes
1 seul message à retenir ?
Nos inspirations sont plurielles
Lean/agilité
Inspiration 2 : marketing & créativité
• Crescendo sur la couleur de l’image
Créativité &
marketing
Théâtre & improvisation
Dans la longue histoire du
genre animal, ce sont ceux qui
ont appris à collaborer et à
improviser efficacement qui
l’ont e...
Et moi, BA, c’est quoi
mon rôle dans tout ça
Exemple du raccourcissement des
mondes entre les métiers et la DSI
Dans la longue histoire du genre animal, ce sont
ceux qui ont appris à collaborer et à improviser
efficacement qui l’ont e...
Dans la longue histoire du genre animal, ce sont
ceux qui ont appris à collaborer et à improviser
efficacement qui l’ont e...
Dans la longue histoire du genre animal, ce sont
ceux qui ont appris à collaborer et à improviser
efficacement qui l’ont e...
Dans la longue histoire du genre animal, ce sont
ceux qui ont appris à collaborer et à improviser
efficacement qui l’ont e...
Dans la longue histoire du genre animal, ce sont
ceux qui ont appris à collaborer et à improviser
efficacement qui l’ont e...
Une dose de formation
Bref…
Un BA qui s’efface pour
créer les conditions du
dialogue et de l’efficacité
entre les métiers et les
développeurs
La raison d’être d’une
organisation est de permettre à
des gens ordinaires de faire
des choses extraordinaires
Peter DRUCK...
Merci
Mélanie Poulain
melanie.poulain@i-bp.fr
Organisation & Processus Internes (OPI)
CONTACT
Jean BOUCHER– Nathalie JOSEPH
25 juin 2015 – BAFS 2015
L’organisation Allianz
et l’initiative Digitale
L’accélération digitale chez Allianz : les enjeux
 Le marché
- Le digital : un enjeu business significatif
- Des tendance...
L’accélération digitale Allianz France : quelques
réalisations 2014
Application
client
Application
Tablette pour les
force...
62
Dévelop-
pements
Conception
IT et pilotage
de projet
Les projets digitaux s’articulent autour de 3 acteurs clefs
 Proc...
L’organisation agile : les valeurs
Les processus et les
outils
Les individus et
leurs interactions
>>
Documentation
exhaus...
Planning
d’Itération
Démo
Product Owner
Equipe projet
Equipe projet
 Product owner (expérience utilisateur)
 Chef de pro...
65
Les bénéfices d’une organisation agile
 Parallélisme des différentes phases plutôt qu’une approche
séquentielle
 Prio...
…. Mais les outils digitaux sont souvent connectés
à des systèmes de Back Office
traités classiquement en méthode de cycle...
Projet ITBusiness
Cycle en V Agile
Le positionnement du Business
ojet ITBusiness
Projet
Le rôle du
business
(expérience
ut...
Projet ITBusiness
Cycle en V Agile
Le positionnement du Business Analyst
ojet ITBusiness
Projet
Le rôle du
business
analys...
Une adaptation du rôle du Business Analyst:
- au nouveau contexte
- à la spécificité de chacun des projets
Les qualités in...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Panel Retour d'expérience BAFS 2015 Paris

521 vues

Publié le

Panel Retour d'expérience BAFS 2015 Paris -
Orange : Nadia MAGARINO - Innovation, Marketing
Banque Populaire : Melanie Poulain - Informatique
Allianz : Nathalie Joseph et Jean Boucher - Digital Market Management

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
521
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • The “Manifesto for Agile Software Development” consists of these four core values and 12 principles.
  • Privilégier de le dessiner quelque part.
    3 roles, 3 cérémonies, 3 artefacts : Scrum est simple !
  • Panel Retour d'expérience BAFS 2015 Paris

    1. 1. Retour d’expérience Orange Nadia Magarino, Christophe Dufour
    2. 2. Ordre du jour 25 juin 2015, Paris 2 1. Mise en œuvre du métier chez Orange 2. Exemple dans un projet Big Data Retour d’expérience Orange
    3. 3. Mise en oeuvre du métier chez Orange
    4. 4. Orange 25 juin 2015, Paris 4 244 millions clients dans le monde 156 000 salariés (99 400 en France) 220 pays (29 pays activité mobile) 5000 salariés dédiées à l’innovation 1 engagement “Faire du numérique un accélérateur de progrès pour tous”, Stéphane Richard, PDG 39,4 milliards d’€ de CA 47% en France 450 000 kms de câbles sous-marins (assez pour faire 10 fois le tour de la Terre!) + de 3000 multinationales clientes Retour d’expérience Orange
    5. 5. Le Business Analyst, les 4 étapes clés 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 5 Besoins - Expliciter, documenter et analyser les besoins Vérification Exigences métiers Assurer le lien entre le business et la technique - Traduire les besoins en exigences métiers (Business Requirement) - Etudier l’intérêt du lancement du projet pour l’entreprise - Vérifier que la solution proposée réponde aux besoins Opportunité
    6. 6. Les différentes étapes de mise en œuvre 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 6 2. Guide méthodologique Activités du BA Cas concret 1. La genèse Projet avec 1 BA Etude opportunité du métier Interne Externe 4. Formation5. Pilote BA & Roll Out Recrutement/suivi Généralisation 3. Ressources Humaines Identification des compétences Fiche métier GPEC
    7. 7. • Document qui synthétise les activités, méthodes et techniques qui gravitent autour du BA • Avec des templates pour chaque livrable • Des propositions de formation pour chaque étape • Un cas concret Un guide méthodologique 1/2 1/2 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 7
    8. 8. Un guide méthodologique 2/2 1/2 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 8 L’expression de besoins Que doit faire précisément ce produit? L’étude d’opportunités Devons-nous lancer ce produit? L’ examen de la solution La conception du produit à fabriquer est correcte? La validation métier Le produit fabriqué est bien correct? La gestion des changes Adaptons rapidement ce produit à la réalité ! 1 2 5 4 3
    9. 9. Les compétences et la définition du métier 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 9 Comportementales Raisonnement analytique Outils/méthodes Connaissances techniques Connaissances business  Créativité  Prise de décisions  Assimilation d’un nombre important d’informations  Résolution de problèmes  Capacités d’analyse avancées (relations entre entités, processus, technologie)  Capture du besoin (brainstorm, workshop, role playing, use cases)  Ingénierie des exigences  Outils de modélisation  Architecture des services existants  Architecture fonctionnelle  Technologies  Principes business de l’entreprise (RH, finances, IT, process)  Connaissances sectorielle  Connaissances organisationnelles de l’entreprise  Connaissance des solutions et produits existants  Aptitude à communiquer  Facilitation et négociation  Leadership et influence  Travail d’équipe  Organisation personnelle  Fiabilité (il doit gagner la confiance des parties prenantes clés) Le Business Analyst assiste et accompagne le Business Owner dans le cadre de l’étude d’opportunités auprès du Marketing, prend en compte les besoins métier, les opportunités d’évolution et recommande des solutions qui permettent au Groupe d’atteindre ses objectifs. Il garantit que les évolutions correspondent à de réelles demandes métier. Il assure l’interface entre le Business et le porteur de la Solution.
    10. 10. Les compétences et la définition du métier 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 10 1. Module de base - Interne sur le guide méthodologique - 2 jours - Externe avec un BA (10 ans d’expérience) - 4 jours 2. Module complémentaire - Orange Architectes Essentiels, initiation au marketing, analyse de la valeur, business plan, Lean Start up 3. Des cas concrets, exercices, templates 4. Methodes et outils de la BA
    11. 11. Les compétences et la définition du métier 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 11 Méthodologie pour partager et travailler en commun sur une problématique d’un Business Analyst Workshop de co- développement 4 Apporter un support aux BA dans la réalisation quotidienne de leur travail Assurer une montée en compétence des BA sur la maîtrise du rôle et les méthodes Permettre aux BA de partager leurs travaux et bonnes pratiquesPartage d’expérience1 Montée en compétence 2 Accompagnement opérationnel 3
    12. 12. Exemple dans un projet Big Data
    13. 13. Les compétences et la définition du métier 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 13  Un marché en émergence : un intérêt croissant pour la donnée au sein des entreprises  Des premières expérimentations ont été engagées par certaines entreprises  Objectifs : démontrer la pertinence et la valeur ajoutée des cas d’usage métiers, de l’organisation et de l’architecture technique  Orange étudie les opportunités sur ce marché
    14. 14. En mode Lean Startup (scrum et kanban) 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 14 Pilote Business Model Canevas Minimum Product Viable Idée
    15. 15. BMC et démarche MVP 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 15 BMC, un modèle partagé par tous les intervenants du projet : • Outil de communication interne, pour mieux partager la stratégie • Outil d’auto-diagnostic (identifier les enjeux business ou techniques, les assets de l’entreprises et comment les mettre en valeur • Outil d’analyse concurrentielle mieux cerner sur quoi se basent les concurrents • Outil de conception d’un nouveau business model avec différentes approches possibles Démarche MVP (Minimum Viable Product) • Réaliser rapidement un prototype de produit minimal • Afin de vérifier l’existence d’un besoin, d’identifier le marché associé, et de valider les hypothèses business telles que la rentabilité 1 2
    16. 16. le Business Model Canvas + 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 16 Le BMC décrit la manièredont une organisation, crée, délivre et capture de la valeur Partenaires clés Activités clés Proposition de valeur Relation clients Segments Clients Ressources clés Canaux de distribution Structures de coûts Structure de revenus C$ R$ SolutionsProblèmes Proposition de valeur unique Avantage sur la concurrence Client cœur
    17. 17. De l’idée au MVP 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 17 De l’idée au Business Model par l’approche Business Model Canvas 1 - Réaliser le Business model Canevas avec les parties prenantes - SWOT Valider les besoins/solutions et la proposition de valeur auprès des clients 2 Définir le Minimum Viable Product (MVP) 3 - Définir un MVP simple - Organiser le test client / utilisateur d'un MVP - Faire évoluer le BMC+ et préparer le MVP complexe - Dessiner le BMC + par le « triangle d’or» ( proposition de valeur correspondants aux problèmes et solutions) - Organiser les interviews avec les clients
    18. 18. Big data, BMC : entrer dans le projet 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 18 Des Users Stories aux exigences Map fonctionnelle Une Map fonctionnelle de référence qui restructure les user stories, après une analyse fonctionnelle réalisée par les BA Exigences Un document Excel ou contenant la liste des exigences enrichie de nombreux attributs => Jira Elles sont rédigées de façon à être comprises par toute l’équipe projet User Stories Un outil « Feature Map » pour « brainstormer » sur les epics et users stories L’objectif de cette activité est de capturer, formaliser, qualifier et prioriser les besoins en provenance des diverses parties prenantes
    19. 19. Business Analyst chez Orange, pour conclure 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 19 • Plébiscite des Business Analyst dans les domaines où ils interviennent • Difficultés de recrutement sur un métier qui requiert une multi compétence • Meilleure traçabilité des décisions et culture sur les exigences • Gain de coût sur les fonctionnalités qui sont développées (priorisation) • Meilleure adéquation entre besoin & solution • Meilleure communication sur le projet • Mieux travailler ensemble / désiloter
    20. 20. Merci ! 25 juin 2015, Paris Retour d’expérience Orange 20 Nadia Magarino Business Analyst mobile: +33 6 76 67 29 18 nadia.magarino@orange.com Christophe Dufour Head of architecture and Business Analysis mobile: +33 6 88 83 92 23 christophe.dufour@orange.com
    21. 21. Collaboration et raccourcissement des mondes Mélanie POULAIN, informatique banques populaires
    22. 22. 25 juin 2015, Paris Mélanie Poulain, melanie.poulain@i-bp.fr
    23. 23.  22 banques, 30.000 utilisateurs  SI valorisé à 900.000 points de fonction  1.100 collaborateurs  PIA de 160.000 j.h  7 millions de clients  Puissance 16.000 MIPS et 5.000 serveurs  8 sites géographiques  Age moyen 44 ans  Médiane projet = 1.000 jours en 10 mois
    24. 24. Est-ce que vos réunions sont efficaces ?
    25. 25. 16 ans
    26. 26. 89 %
    27. 27. Je vais raconter une histoire
    28. 28. 2012 La genèse
    29. 29. La « performance par les processus »
    30. 30. Notre cheminement…
    31. 31. En parallèle, le baromètre culturel SAVANTE REPLIÉE SUR SOI CONQUÉRANTE ENTREPRENEUR IALE Méthodes, normes Expertise Hiérarchie Contrôle Indifférente Repli Rivalités Chacun pour soi invention Dialogue Collaborative Sincérité ouverture Echanges intuition imagination Echanges forts : ouverture Echanges faibles : fermeture Organisation empirique Organisation structurée
    32. 32. Changer de cap « Mieux travailler ensemble »
    33. 33. 2013 L’enfance
    34. 34. Les ateliers du midi
    35. 35. Les vertus du jeu Engagement Expérience Mémorisation
    36. 36. Les ateliers à la demande J F M A M J J A S O N D 2 à 3 ateliers/mois ≈30 ateliers/mois
    37. 37. 2014 L’âge adulte
    38. 38. Ébauche de management participatif Se synchroniser efficacement, s’améliorer en continu Le stand-up La rétrospective en étoile Le management visuel
    39. 39. Le jeu des « pratiques à la carte » Le kit collaboratif Les 40 possibles
    40. 40. La sagesse 2015 La sagesse
    41. 41. Les balades apprenantes
    42. 42. 1 seul message à retenir ? Nos inspirations sont plurielles
    43. 43. Lean/agilité
    44. 44. Inspiration 2 : marketing & créativité • Crescendo sur la couleur de l’image Créativité & marketing
    45. 45. Théâtre & improvisation
    46. 46. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN
    47. 47. Et moi, BA, c’est quoi mon rôle dans tout ça
    48. 48. Exemple du raccourcissement des mondes entre les métiers et la DSI
    49. 49. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN Pas d’élixir miracle…
    50. 50. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN Une dose d’organisation
    51. 51. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN Une dose de créativité
    52. 52. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN Une dose de pilotage
    53. 53. Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté. Charles DARWIN Une dose de fun
    54. 54. Une dose de formation
    55. 55. Bref… Un BA qui s’efface pour créer les conditions du dialogue et de l’efficacité entre les métiers et les développeurs
    56. 56. La raison d’être d’une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires Peter DRUCKER
    57. 57. Merci
    58. 58. Mélanie Poulain melanie.poulain@i-bp.fr Organisation & Processus Internes (OPI) CONTACT
    59. 59. Jean BOUCHER– Nathalie JOSEPH 25 juin 2015 – BAFS 2015 L’organisation Allianz et l’initiative Digitale
    60. 60. L’accélération digitale chez Allianz : les enjeux  Le marché - Le digital : un enjeu business significatif - Des tendances fortes : ATAWAD (Any Time, Any Where, Any Device) - Evolutions rapides, comportement utilisateur difficile à anticiper  La situation Allianz à mi-2012 - Retard technologique - Organisation traditionnelle  Des moyens - Un sponsoring au plus haut niveau - Un budget et une équipe  Une organisation adaptée - Pilotage des projets digitaux en mode agile - Forte collaboration avec les équipes « back-end » ayant conservé leur mode de fonctionnement
    61. 61. L’accélération digitale Allianz France : quelques réalisations 2014 Application client Application Tablette pour les forces de vente Tarification Expresss Souscription en ligne
    62. 62. 62 Dévelop- pements Conception IT et pilotage de projet Les projets digitaux s’articulent autour de 3 acteurs clefs  Processus client multi-accès  Parcours utilisateur digital  Design des interfaces  Prototypes et tests utilisateurs Expérience utilisateur 1 2 3 * based on projects run in 2013 and 2014 – measured by ratio overall project man days volume if compared to pure IT development volume  Pilotage du projet IT du démarrage jusqu’à la mise en production  Conception  Spécifications (= PBI dans le monde agile)  Spécifications techniques  Développements  Tests d’intégration Collaborateurs rapprochés au sein d’une même structure organisation- nelle (Centre de Solution Digital) Collaborateurs colocalisés, rattachés à la filière informatique
    63. 63. L’organisation agile : les valeurs Les processus et les outils Les individus et leurs interactions >> Documentation exhaustive Les résultats >> La négociation contractuelle La collaboration avec les clients >> Le suivi du plan L’adaptation au changement >> Manifeste agile - 2001
    64. 64. Planning d’Itération Démo Product Owner Equipe projet Equipe projet  Product owner (expérience utilisateur)  Chef de projet et concepteur  Scrum master  Test Mêlée quotidienne 46 projets ont été menés en 2014 chez Allianz sur la base d’une organisation agile
    65. 65. 65 Les bénéfices d’une organisation agile  Parallélisme des différentes phases plutôt qu’une approche séquentielle  Priorisation granulaire des fonctionnalités en fonction de leur valeur business Réduire les délais 1 Diminuer les coûts 2 3 * based on projects run in 2013 and 2014 – measured by ratio overall project man days volume if compared to pure IT development volume Optimiser la solution  Méthodologie permettant la détection rapide d’incompréhensions  Documentation limitée au nécessaire  Corrélation coût / durée de projet  Efficacité : + 20 % versus mode d’organisation classique  Approche collaborative au quotidien entre les différents acteurs pour optimiser le couple valeur business / investissement : experience utilisateur / conception / développements /….
    66. 66. …. Mais les outils digitaux sont souvent connectés à des systèmes de Back Office traités classiquement en méthode de cycle en V Projet SA 3 SA 2  SuiteSA 1 Maintenance et modifications et gestion des versions SA capitalisation Etude Préalable (EP) Conception d’Ensemble (CE) Conception Fonctionnelle Détaillée (CFD) Conception Technique Détaillée (CTD) Réalisation (REA) Intégration (INT) Pré-recette (PR) Recette (REC) MEP et Déploiement (MEP) JD-CE JD-CFD JD-PR JD-REC JD-MEP JD-EP JD- XXX Jalon de décision Etape du cycle de vie import
    67. 67. Projet ITBusiness Cycle en V Agile Le positionnement du Business ojet ITBusiness Projet Le rôle du business (expérience utilisateur) • Expression de Besoins servant d’inputs à des cahiers des charges • Réaction si difficulté constatée en cours de projet • Constat des résultats en fin de cycle • Mise en marché • Expression de Besoins et maquettes utilisées directement par les développeurs • Priorisation, participation à la planification des développements • Participation au quotidien au projet, arbitrage dans une logique de recherche de solutions • Tests utilisateur en cours de vie du projet et prise en compte des retours avant la fin des développements • Mise en marché BA BA
    68. 68. Projet ITBusiness Cycle en V Agile Le positionnement du Business Analyst ojet ITBusiness Projet Le rôle du business analyst • Challenge des besoins du business • Compréhension du processus de bout en bout et optimisation • Construction de la solution fonctionnelle digitale • Vérification de l’adéquation de la solution au besoin • Accompagnement du changement • Challenge des besoins au quotidien directement avec le business • Consolidation du processus digital avec les autres processus de l’entreprise • Participation à la construction de la solution digitale et analyse sur les autres solutions de l’entreprise • Vérification de l’adéquation de la solution dans son ensemble • Accompagnement du changement des acteurs internes face à ce projet digital BA BA
    69. 69. Une adaptation du rôle du Business Analyst: - au nouveau contexte - à la spécificité de chacun des projets Les qualités incontournables: - l’adaptabilité - la transversalité 69

    ×