SAISON CULTURELLE    DOSSIER: BUSSY LA SPORTIVE       BUSSY BIENTÔT CLASSÉ PAR L’UNESCO?   BUSSY RUNNING    PAGES 4 & 5   ...
4 Vie de la cité13 Dossier15 Vie municipale20 Le magazine21 Sport24 Pratique                                          Somm...
4                                                                         Vie de la cité                                  ...
Vie de la cité                                                                                                         5c’...
6                                                                            Vie de la cité                               ...
Vie de la cité                                                                                              7             ...
8                                                                        Vie de la cité    L          e lundi 5 décembre, ...
Vie de la cité                                                                                                    9       ...
10                                                                                     Dossier              Bussy la sport...
Dossier                                                                                    11                          Des...
12                                                                         Dossier                                        ...
Dossier                                                                               13                      Les travaux ...
14                                                                     Vie municipale                                     ...
Vie municipale                                                                                              15            ...
16                                                                  Vie municipale     Le quartier cultuel classé par l’Un...
Vie municipale                                                                                                    17Réduct...
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 139

2 023 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 023
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 139

  1. 1. SAISON CULTURELLE DOSSIER: BUSSY LA SPORTIVE BUSSY BIENTÔT CLASSÉ PAR L’UNESCO? BUSSY RUNNING PAGES 4 & 5 PAGES 10 À 13 PAGE 16 PAGE 23 n°139Bussy Le magazi ne muni ci paL d’ i nformati ons - décembre 2011 Saint-Georges
  2. 2. 4 Vie de la cité13 Dossier15 Vie municipale20 Le magazine21 Sport24 Pratique Sommaire - Edito 3 Bonnes fêtes et bonne année 4 & 5. La culture fait feu de tout bois! « quand même ». 6. Scènes de crimes à la médiathèque en janvier 2 012 va bientôt succéder à 2011 7. Salon des vins et gastronomie de France et j’use quasiment de la même 8. Cérémonie commémorative de la guerre d’Algérie 9. Spielberg en avant-première avec le Rotary formule pour vous présenter mes vœux, tant les exercices se suivent et se ressemblent à Bussy Saint-Georges sous le signe de la crise. Le « quand même » qui figure en titre de cet éditorial renvoie aux obstacles nombreux qui se présentent devant nous. Depuis 1998, rien n’a changé quand à la volonté de l’Etat de tourner la page des villes nouvelles. Les dotations et subventions qui nous permettaient de supporter notre forte croissance, voulue 10 à 13. Bussy «sporte» bien par les pouvoirs publics au nom de la demande de logement en Ile-de-France, se sont évanouies : il ne reste plus rien depuis 1999 de la dotation globale d’équipement spécifique aux villes nouvelles (DGE) ; dès 2005 les différés d’amortissement – ces prêts à taux zéro accordés par l’Etat et la Région pour nous aider dans nos investissements - se sont étiolés, nous n’en avons plus qu’un vague souvenir. En 2008, pire encore, Nicolas Sarkozy a supprimé uni- latéralement la subvention d’équilibre, cette somme qui permettait à Bussy, comme son nom l’indiquait, d’équilibrer ses budgets structurellement défi- 14 & 15. Débat d’orientations budgétaires citaires en raison de son statut de support unique d’agglomération nouvelle. 16. Bussy bientôt classé par l’UNESCO 17. Semaine de la réduction des déchets Sans compter qu’en 2012, le nouveau quartier du Sycomore devrait prendre 18. RER A: les problèmes persistent son élan. Je n’ai, du reste, jamais vu une telle incompréhension pour ce dos- 19. Séjours d’hiver: tous à la montagne! sier décisif pour notre avenir. L’Etat le veut toujours plus dense et comprenant une part non négligeable de logement social. Pour ma part, je l’ai souhaité rési- dentiel et pavillonnaire. La déclinaison du Grenelle de l’environnement rend désormais impossible le scénario que je chérissais. Certains pourtant à Bussy s’obstinent à ne pas comprendre que les politiques d’État réécrivent peu à peu avec autorité le visage que nous donnons à ce nouvel ensemble humain. D’autres croient qu’il est encore possible de réclamer la jachère pour les ter- rains concernés, alors que les dispositifs d’aides aux collectivités locales établis 20. Offrez des fleurs avec Happy par le gouvernement et la région Ile -de-France sont conditionnés aux loge- ments produits. J’ai beau déclamer de toutes mes forces ce qu’il faut bien appeler un impéra- tif de réalité, la démagogie d’une opposition prompte à faire prendre des ves- sies pour des lanternes à ceux qui l’écoutent ou encore les positions versatiles de notre députée sortante, bercent d’illusions les Buxangeorgiens, qui n’ac- ceptent pas d’être confrontés au conflit qui s’annonce. Conflit, le mot est sans doute un peu fort en cette période de fêtes, mais il a le mérite d’expliquer que 21. De nouveaux équipements pour le collège notre survie comme ville des parcs et jardins, largement résidentielle, à l’équi- Cousteau libre sociologique actuellement conservé, découle de combats incessants, d’un 22. Le Team Phoenix engrange les médailles Verdun politique où chaque pas en arrière est interprété par l’ennemi comme 23. Bussy Running n’en finit pas de courir une capitulation. L’année 2012 ne se présentera pas autrement qu’un interminable bras de fer. Les véritables vœux que j’adresse aux habitants de Bussy Saint-Georges consis- tent à croire qu’il est encore possible de bâtir, sur les ruines du volontarisme français en matière de villes nouvelles, un lieu où il fasse bon vivre. n 24. Courrier des lecteurs Hugues Rondeau 25. Tribunes Maire de Bussy Saint-Georges 26. Etat civil 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  3. 3. 4 Vie de la cité SAISON CULTURELLE Photographie, danse, rock et Malher au menu! Le mois de novembre a de nouveau été fort chargé sur le plan culturel avec une série de rendez-vous qui ont attiré un grand nombre de visiteurs dans les différentes structures. Photographie, concert lyrique, musiques actuelles et danse étaient au programme. Petit tour d’horizon de ces quelques rendez-vous artistiques. Roland Lagoutte (accroupi), Patrice Fautrat, le fondateur du Mois de la photo, et Claude Louis, adjoint au maire, entourent les protagonistes de cette édition 2011. Portraits, corps en mouvement, peinture: tous les genres était représentés pour cette 10e édition du Mois de la photo. offrir un bel espace d’expression. Prochaine soirée prévue le 17 février… On ne présente plus GUSTAV MALHER, célèbre chef d’orchestre autrichien. L’année même du centenaire de sa mort, c’est à l’évoca- our la 10e année consécutive, la photo- avec des passages digne des scènes parisiennes. tion de quelques-unes des relations de jeunesse P graphie contemporaine était à lhonneur à la médiathèque. Ce 10E MOIS DE LA PHOTO était cette année consacré aux femmes. Grâce à ce nouveau rendez-vous, les jeunes musiciens en herbe de la ville se voient ainsi de cet immense artiste, mais surtout de l’ultime relation amoureuse, à la fois folle, tumultueuse et féconde avec Alma Schindler, elle-même Le vernissage s’est déroulé le vendredi compositrice, que le concert programmé le 25 novembre devant un public venu en nombre samedi 26 novembre en l’église du village nous admirer la centaine de clichés exposés. Corps en invitait. La voix chaleureuse de la mezzo- mouvement, portraits, peintures sur corps: tous soprano Malika Bellaribi, accompagnée par l’or- les styles y étaient représentés. On pouvait y chestre du Val-Maubuée, a magnifié l’œuvre de découvrir les œuvres de Jocelyne Garcia, Malher. Le public ne s’y est pas trompé en accor- Lorianne Gouley, Brigitte Pougeoise, Marion dant une standing ovation aux musiciens. Entre Vercelot, Nanda Lavaquerie, Nadège Paineau et chaque morceau, l’équipe de l’association Sarah Schmidt-Whitley, ainsi que les artistes du Résonances a narré des extraits de lettres club photo BleuVertRouge: Thierry Salard, La première soirée des Bars en scène, idéale pour envoyées par Malher à ses conquêtes. Un lieder, découvrir de jeunes groupes locaux, a fait salle Roland Lagoutte, Patrice Fautrat et Raphaël Soret. comble au Duplex c’est beau à entendre, mais quand on comprend A noter lors de ce vernissage les prestations de la contorsionniste Florence Peyrard et de Roland Lagoutte, qui a déclamé en slam une belle his- toire d’amour. Pour une première, ce fut un coup de maître! La première soirée des BARS EN SCÈNE, l’une des nouveautés de la saison culturelle, a été une belle réussite. Le Duplex était en effet rempli le vendredi 18 novembre pour les concerts du col- lectif MusicAct, qui promeut les groupes locaux. Le temps d’une soirée, le Duplex a vu son res- taurant devenir une salle de concert avec une prestation en live des groupes The White Bow- ties, Laure Lucas, Heart Beats, The Concom- Le concert hommage à Gustav Malher bers, Superboys. Ambiance agréable et détendue s’est achevé sous les acclamations du public. Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  4. 4. Vie de la cité 5c’est mieux ! Pour ce faire, les paroles Noël, qui a proposé au public buxangeor-étaient projetées sur le mur de l’église. A gien des extraits du Lac des cygnes denoter également lors de ce concert le Tchaïkovski et du Boléro de Ravel. Unesuperbe travail de Jean-Michel Henry, remarquable prestation des quatre dan-chef d’orchestre bien connu des Buxan- seurs, Nicolas Noël, Yu Hori, Carolinegeorgiens, auquel Claude Louis, adjoint Lemière et Ikki Oshino, à laquelle étaientau maire délégué à la Culture, a rendu un étroitement associées les jeunes danseurs duhommage mérité. conservatoire Jean-Sébastien-Bach.Voilà une programmation culturelle exemplaire,La qualité était également au rendez-vous qui se poursuivra en début d’année avec ladu BALLET présenté le samedi venue à Bussy de l’immense JACQUES3 décembre par le chorégraphe Nicolas WEBER (voir ci-dessous)… n Les jeunes danseuses du Conservatoire étaient également associées à cette soirée. Caroline Lemière et Nicolas Noël sur l’un des ballets du Lac des cygnes, de Tchaïkovski. Jacques Weber dans « Eclats de vie », c’est le dimanche 15 janvier ! est sans aucun doute l’un des temps On reconnaît Musset, Baudelaire, Rimbaud, Flaubert, C’ forts de la saison culturelle 2011/2012: la venue au gymnase Michel-Jazy d’un acteur qui figure parmi les plus grands du théâtre Claudel, Molière, Corneille, mais aussi Marguerite Duras ou Raymond Devos. A travers ces textes clas- siques ou contemporains, célèbres ou inédits, on suit français: JACQUES WEBER. Il viendra présen- le parcours du comédien, livré sur le ton de la confi- ter son nouveau spectacle, « Eclats de Vie », dence. « Je viens seul, la voix brute et à mains nues, un l’aboutissement d’un spectacle longuement mûri, cahier sous le bras, jouer à rire, à pleurer, à réfléchir avec héritage de « Seul en scène », déjà acclamé par la des mots que je trouve beaux et qui ne me font plus peur, presse et le public. Après avoir fait mouche auprès affirme Jacques Weber. « Eclats de vie » est composé de la critique et du public lors du dernier festival comme un tour de chant, pourtant il s’agit bien de théâtre; d’Avignon, Jacques Weber invite les Buxangeor- une histoire se raconte malgré moi, qui n’ai pour instru- giens à découvrir ces «Eclats de Vie»,spectacle dans ment que mes mains et ma voix.» lequel il nous convie à un partage vivant et chaleu- Voilà quarante ans que ce grand comédien trans- reux de ce qui le fait vibrer par-dessus tout : met sa passion du théâtre au public français. Plus le théâtre. Au sommet de son art, celui qui incarna de quarante années pendant lesquelles Jacques un inoubliable Cyrano, y mêle avec plaisir cita- Weber pensa ce spectacle qui, aujourdhui, tions, textes classiques et contemporains, célèbres atteint sa maturité parfaite et le place au sommet ou inédits, liant les rires les plus francs et généreux de son art. Autant dire que cet évènement san- à l’émotion la plus dense… telle une grande confi- nonce comme un grand moment de théâtre qu’il dence attendrie et joyeuse faite au public. serait bien dommage de manquer… n « Eclats de Vie », le dimanche 15 janvier à 20h30 au gymnase Michel-Jazy Renseignements et réservations auprès du service culturel au 0164666001 Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  5. 5. 6 Vie de la cité L’ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE La littérature sous toutes ses coutures! Le début d’année 2012 sera placé sous le signe de la littérature à la média- thèque de l’Europe, avec un coup de projection sur le polar, genre littéraire très prisé par les lecteurs, et l’attribution du Prix de l’Europe 2012, le samedi 14 janvier, pour lequel six auteurs européens sont en lice… Scènes de crimes à la médiathèque es mois de janvier et de février s’annoncent SAMEDI 28 JANVIER À 15H30 L noirs à la médiathèque de l’Europe… Les bibliothécaires vous proposeront en effet de découvrir les différents genres de la LITTÉRA- Enquête à la médiathèque Les bibliothécaires invitent parents et enfants à venir participer à un « Cluedo » grandeur nature. TURE NOIRE et POLICIÈRE pour les jeunes et Saurez-vous découvrir qui est le meurtrier? les adultes. A cette occasion, diverses expositions, rencontres et animations seront organisées durant SAMEDI 11 FÉVRIER À 16H ces deux mois. Au détour d’une balade dans les dif- Café polar férents espaces de la médiathèque, les visiteurs pour- Entre romans et BD, les bibliothé- ront découvrir l’univers du roman policier à travers caires et les libraires de « La Plume et trois expositions: « Coup de jeunes sur le polar », l’Ecran»vous guideront dans les nou- « Le roman policier » et « Scènes de crimes, des détec- veautés et les classiques de la littérature tives d’hier aux experts d’aujourd’hui ». policière pour un panorama du genre. Voici le programme complet de ce mois du polar De quoi partager conseils de lecture et coups de qui ravira les amateurs du genre: cœur autour d’un verre de l’amitié. VENDREDI 6 JANVIER À 20H30 SAMEDIS 11 FÉVRIER À 16H Rencontre avec Claude Cancès ET 18 FÉVRIER À 15H30 (ancien directeur de la Police Judi- De l’écrit à l’écran: projection de deux films pour ciaire) et Charles Diaz (contrôleur vous plonger dans des enquêtes policières. général de la Police Nationale), qui présenteront leurs ouvrages et par- MERCREDI 22 FÉVRIER À 16H tageront leur expérience concernant les affaires cri- Après-midi jeux (A partir de 7 ans) minelles, la naissance de la police scientifique… En clôture de « scènes de crimes », la médiathèque Les auteurs dédicaceront leurs ouvrages à l’issue MERCREDI 18 JANVIER À 16H met en place un après-midi jeux de société, de la rencontre. Histoires d’enquête (lecture d’histoires) les jeunes participants auront l’occasion de mener (Introduction musicale par les chanteurs de l’as- Les bibliothécaires emmèneront les jeunes lecteurs l’enquête, résoudre des énigmes, se lancer dans l’aven- sociation Résonances) dans les méandres de la littérature policière jeunesse. ture, trembler, rire aussi, parfois s’émouvoir… n Prix littéraires… la suite PETIT RAPPEL DE LA SÉLECTION DE CETTE ANNÉE : Jean-Philippe BLONDEL: G229, Buchet-Chastel (Français) epuis 2 ans, le début de l’an- tuée en fonction de critères définis Cristina COMENCINI: Quand la nuit, Grasset (Italienne) D née à la médiathèque de l’Europe est symbolisé par un évènement littéraire: l’attribu- dans un règlement. A partir du mois de septembre, les lecteurs qui le sou- haitent peuvent s’inscrire pour deve- Claire KEEGAN: Les trois lumières, Sabine Wespieser Editeur (Irlandaise) Goran PETROVIC: Sous un ciel qui s’écaille, Les Allusifs (Serbe) tion du PRIX DE L’EUROPE. Ce nir membre du jury et lire la Per PETTERSON: Maudit soit le fleuve du temps, Gallimard prix littéraire, organisé en partena- sélection retenue. Deux rencontres (Norvégien) riat entre la médiathèque et la librai- entre tous les membres du jury sont Dorothea RAZUMOVSKI: Les vaches rouges ou un dernier amour, Buchet Chastel (Allemande) rie « La Plume et l’Ecran », a pour objectif de organisées. Celles-ci permettent de connaître faire découvrir la littérature européenne les auteurs, les critiques littéraires françaises et Si vous souhaitez assister au débat du jury et au vote qui contemporaine et de distinguer l’un de ses européennes, mais aussi et surtout, d’exprimer désignera le lauréat du 3e Prix de l’Europe, rendez-vous à auteurs par un prix honorifique. Le principe est son point de vue sur les romans. Tout cela avant la médiathèque le samedi 14 janvier à 16 h 30. Pour plus de renseignements, contactez la médiathèque le suivant: une sélection de 6 romans est effec- de se réunir en janvier pour le vote final. n de l’Europe au 01 64 66 30 85 Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  6. 6. Vie de la cité 7 16e édition du salon Vins et Gastronomie de France Le terroir se porte comme un charme ! å ç å Hugues Rondeau en compagnie de Franck Tavian, l’un des organisateurs de ce salon et producteur de Côte de Brouilly. ç Cette 16e édition a une nouvelle fois attiré de nombreux visiteurs venus déguster quelques spécialités de notre terroir. e 16E SALON VINS ET GASTRONO- toutes les régions de France, les visiteurs s’en sont veaux produits. Ces salons sont volontairementL MIE DE BUSSY s’est déroulé les 26 et 27 novembre à la salle Maurice-Koehl.Organisé par Vins et Gastronomie de France, ainsi donné à cœur joie. Créée en juillet 1998, l’association Vins et Gas- tronomie de France est née de la volonté d’un de petite taille (pas plus de 30 exposants) afin d’of- frir une ambiance conviviale. Les visiteurs retrou- vent ainsi le plaisir de prendre le temps du contactune association réunissant 35 producteurs de petit groupe de vignerons, qui souhaitaient direct avec le producteur pour déguster les nou-vins et de spécialités gastronomiques de toute la retrouver les vacanciers venus sur les domaines. veaux millésimes et les spécialités gastrono-France, ce salon attire toujours nombre de Pour assurer une représentation des différents ter- miques. Les Buxangeorgiens ne s’en sont pasBuxangeorgiens, attirés par des produits de qua- roirs, d’autres producteurs sont venus rejoindre privés pour préparer au mieux leurs menus delité et sans doute par l’approche des fêtes de fin petit à petit l’association. Chaque année, les pro- fête… Ils ont pu y déguster des vins aussi variésd’année. Ce week-end a donc comblé tous les ducteurs donnent rendez-vous aux visiteurs à l’oc- que le Sancerre, le Vosne-Romanée, le St-Véran,gastronomes et autres amateurs de bonne chère. casion des 5 salons d’hiver et 6 salons de ou encore quelques spécialités gastronomiques deAutour de produits du terroir en provenance de printemps pour découvrir et déguster les nou- nombreuses régions françaises. nProchain rendez-vous à noter pourles vignerons:la Saint-Vincent,le dimanche 22 jan- Eric Zenon, conseiller municipal déléguévier, pour célébrer aux commerces, en grande discussion avecleur Saint patron. Pascal Pizivin, le président de l’union des commerçants buxangeorgiens. Plus de 150 personnes lièrement pour travailler la vigne, ce qui n’est pas une mince affaire. Les vignerons buxangeor-à la huitième nuit du Beaujolais giens, conseillés par des œnologues avisés, ont appris sur le tas ce travail et sont désormais bien e vin, il en était également question le ven- campagnard, canapés, viande, charcuterie, fro- rodés. Ils sont aujourd’hui 72 au sein de l’asso-D dredi 18 novembre lors de la HUITIÈME ÉDITION DE LANUIT DU BEAUJOLAIS, organisée par l’as- mages, pâtisseries et fruits de saison avaient été installés pour accompagner cette dégustation. Il ne fallait donc pas manquer cette soirée festive au ciation, mais ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Si le cœur vous en dit, vous êtes les bienvenus pour les rejoindre et participer à la pré-sociation des Coteaux de la Brosse. Plus de 150 cours de laquelle on pouvait également s’enqué- servation du patrimoine viticole francilien. npersonnes avaient répondu à l’appel des vigne- rir de l’action des Coteaux de la Brosse. Cette Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le siterons buxangeorgiens pour partager ce moment association œuvre depuis 2004 pour la démo- de l’association: http://sites.google.com/site/les-de convivialité autour du vin nouveau. Buffet cratisation du vin. Ses membres se relaient régu- coteauxdelabrosse Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  7. 7. 8 Vie de la cité L e lundi 5 décembre, l’AMICALE DES ANCIENS COMBATTANTS, présidée par Robert Msili, s’est réunie pour rendre un hom- Cérémonie commémorative mage solennel aux « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie, les combats du Maroc et de la Tunisie. de la Guerre d’Algérie Hugues Rondeau, Olivier Martel, adjoint au maire délégué à la Prévention et à la Sécurité, Narany An et Lucien Mangenot, conseillers municipaux, ont égale- ment participé à cette commémoration. «Ils furent plus de 23000 à tomber au champ d’honneur, sur ce sol algé- rien âprement disputé, a rappelé Robert Msili dans son discours. Dans le même temps, la liste des victimes civiles n’eut de cesse de s’allonger, pendant le conflit, mais aussi après le cessez-le-feu. Notre conscience collective nous å ordonne de ne jamais les oublier. » C’est en 2003 qu’a été instaurée cette journée nationale d’hommage. å Robert Msili, Hugues Rondeau, Olivier « Symbole de l’unité du monde combattant, cette journée Martel, Narany An et Lucien Mangenot ne vise pas à commémorer une date historique, affirme rendant hommage aux 23 000 soldats tombés lors des conflits d’Afrique du Nord. Robert Msili. Il ne s’agit pas davantage de célébrer la fin d’un conflit, mais de rendre hommage aux compagnons ç Le maire de Bussy dépose la gerbe de la ç municipalité en compagnie de Narany An, d’arme tués dans l’accomplissement de leurs services. » n conseillère municipale. Collecte de la Banque alimentaire Des Buxangeorgiens généreux e ROTARY CLUB VAL-DE-BUSSY, 26 novembre. C’est un beau résultat qui L qui était responsable de la collecte pour la Banque alimentaire au maga- sin « Carrefour Market » à Bussy, tient démontre que la générosité et la solidarité envers les familles les plus démunies, hélas de plus en plus nombreuses, sont à remercier chaleureusement la des valeurs importantes pour beau- population de Bussy et des environs coup d’entre nous. Un grand merci à pour la générosité des dons. Plus de tous et à l’année prochaine… pour 3000 personnes ont en effet permis de collecter encore plus! n Michel Renault et Jean-Marie Poinssard, Gouverneur du récolter 2,7 tonnes de produits alimentaires District 1770, peuvent se satisfaire de la générosité des Rotary Club Val-de-Bussy Buxangeorgiens lors cette collecte 2011. durant les journées de vendredi 25 et samedi Site web : www.rotary-valdebussy.org Téléthon 25 ans et bien des victoires plus tard l’occasion du 25E TÉLÉ- Lions dans le Téléthon et leur a A THON, le Lions Club de Lagny/Val-de-Bussy s’est associé à un ambitieux projet : donné une visibilité renforcée auprès de la population locale. Le pari a été relevé grâce au soutien rebaptiser pour un jour ou pour sans faille de la municipalité de toujours une rue, une place ou tout Bussy Saint-Georges. Hugues autre lieu public au nom du Télé- Rondeau, le maire de la ville, et thon et, en association avec la Claude Louis, adjoint au maire mairie, en organiser l’inauguration. délégué aux Affaires culturelles, étaient d’ailleurs présents lors de C’est chose faite à Bussy depuis le cette inauguration officielle. n samedi 3 décembre ! La nouvelle plaque a été posée cour Pomponne- Hugues Rondeau, Claude Louis de-Bellièvre. Cette implantation a et les membres du Lions Club ont bravé la pluie pour inaugurer permis une réalisation à la hauteur la plaque célébrant les 25 ans de l’engagement historique des du Téléthon. Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  8. 8. Vie de la cité 9 « Espoir en tête » Une action des Rotariens de France eudi 26 janvier 2012 à 19h30, Dans 350 cinémas en France, unJ à l’appel des Rotariens français, des dizaines de milliers de spec-tateurs assisteront à l’avant-première mois avant sa sortie officielle, les pas- sionnés de chevaux et d’aventure à grand spectacle sont attendus ledu film « CHEVAL DE GUERRE » même jour, à la même heure, pourréalisé par STEVEN SPIELBERG. découvrir en avant-première, la for-Le Rotary Club de Val-de-Bussy midable odyssée de « Cheval deappelle les Buxangeorgiennes et guerre », où s’entremêlent amitié,Buxangeorgiens à se rendre nom- découverte, aventures… Une histoirebreux au cinéma « Le Cinq » de Lagny émouvante entre un jeune garçon etpour assister à la projection de ce film son cheval, riche en péripéties, qui seinédit. Pour participer à cette projec- déroule pendant la Première Guerretion, il suffit de réserver, par e-mail, à Mondiale.l’adresse suivante: jeanpierre.soli- Tout au long de l’année, les Rota-gnac@neuf.fr. Le prix d’entrée est de riens multiplient les opérations15 euros. concrètes au niveau international,Espoir en tête est une action natio- national et local, en faveur dunnale destinée à collecter, par le biais monde meilleur. Ils sont particuliè-d’avant-premières, des fonds pour la rement actifs dans les domaines:recherche sur le cerveau. Depuis Ë de la santé:éradication de la polio2005, la générosité du public a dans le monde, recherche contre lespermis de financer l’achat d’un mon- maladies du cerveau en France,tant dépassant les 4 millions et demid’euros de matériels de recherche sur Ë humanitaires: lutte contre laappels d’offres organisés par la FRC faim, fourniture deau potable et das-(Fédération pour la recherche sur le sainissement,cerveau). La Fédération poursuit un Ë de la formation des jeunes géné-but précis: stimuler une recherche rations: alphabétisation, échanges deappliquant différentes approches lycéens d’un an entre pays, boursespour explorer et comprendre le cer- d’études, aide aux jeunes professionnels,veau, son fonctionnement, ses mala-dies telles la maladie de Parkinson, Plus d’informations sur le site du Rotary : www.rotary-valdebussy.org Ë et plus généralement de l’entente Avant-première de « Cheval de guerre », le nouveau film de Steven Spielberg,d’Alzheimer, l’épilepsie et la sclérose le jeudi 26 janvier 2012 à 19 h 30 au cinéma « Le Cinq » à Lagny-sur-Marne. entre les peuples et en faveur de laen plaques. Réservations par mail à cette adresse : jeanpierre.solignac@neuf.fr paix dans le monde… n Amalgamme bientôt en concert à Bussy association AMALGAMME vous proposera un concert le vendredi L’ 3 février à 20h en léglise du village. Venez découvrir un programme varié allant du classique au rock, en passant par la variété et le blues, proposé par des guitaristes de tous âges et de tous niveaux. Chaque année, chacun prend à cœur de produire le meilleur avec sa guitare, quelle soit clas- sique, folk ou électrique. Les ateliers guitare sont présents depuis 15 ans sur la ville de Bussy, grâce à linves- tissement des adhérents de lassociation et de leur professeur, Ludovic, qui leur fait bénéficier de sa formation et de ses rencontres avec de grands noms de la guitare: Pedro IBANEZ, M. PONS, Roberto AUSSEL, Raul MALDONADO,..... Venez partager ce moment de convivialité, où tout le monde a le plaisir de se retrouver autour des guitaristes.n Association AMALGAMME Permanence téléphonique les mardis et jeudis de 10h à 13h au 01 60 06 65 50 Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  9. 9. 10 Dossier Bussy la sportive ! Franck Laurent, Cécile Munch, responsable du service, Olivier Demarez, coordinateur, 5500 : c’est le nombre de licenciés que comptent les associations sportives de la ville. Aline Dassonville et Daniel Piris, une équipe Près de 30% de la population buxangeorgienne pratique donc un sport. Pas de doute, de choc au service Bussy est bien une ville sportive, et c’est le service municipal des sports qui orchestre des sportifs buxangeorgiens ! tout cela, avec une mission principale: susciter et promouvoir le sport pour tous… our ce faire, le service mène de nombreuses actions tout au long de STAGES MULTISPORTS: Le service des sports met en place des « stages P l’année, visant notamment à renforcer l’accès des jeunes aux sports. Organiser, promouvoir, développer la pratique sportive pour tous, quel que soit le niveau (initiation, loisirs ou compétition): telles sont les missions du service dirigé depuis juin 2010 par Cécile Munch, qui travaille étroitement avec ses deux élus de référence: Lynda Amami, adjointe multisports » pour les enfants de 8 à 13 ans pendant les vacances scolaires (sauf vacances de Noël), encadrés par des éducateurs sportifs diplômés (voir page 12). EVÈNEMENTS SPORTIFS: Le service des sports organise des évè- au maire déléguée aux Sports, et Stéphane Barnier, conseiller municipal délé- nements à caractère sportif, comme la Fête du sport, qui reviendra au gué aux associations sportives. Le service s’occupe également de la planifica- printemps 2012, le Forum des associations, les Virades scolaires ou le tion des salles, pour accueillir les clubs et les associations dans les meilleures cross des écoles. Il met à disposition des établissements scolaires les équi- conditions. Ses principaux domaines d’intervention sont les suivants: pements sportifs de la ville et soutient les manifestations organisées par les associations sportives. Entretien et développement du patrimoine sportif Soutien aux associations sportives locales La ville de Bussy agit au titre de l’intérêt général pour le développement spor- Une des principales missions du service municipal des sports concerne l’en- tif sur son territoire, recherchant l’accès au sport pour le plus grand nombre, tretien du parc d’équipements sportifs (stades, gymnases, plateaux EPS) et avec des équipements et des structures sportives diversifiées et de qualité. Le le développement de ce patrimoine en fonction de l’évolution des pratiques service des sports mène ainsi une politique incitative et vient en aide aux asso- sportives. Par ailleurs, le service est le garant du respect de l’éthique, des ciations par l’intermédiaire d’une mise à disposition gracieuse des équipe- règles, des normes, des homologations et de la sécurité. Il entend assurer ainsi ments, de bureaux, de support logistique, administratif et bien entendu par aux usagers des conditions d’hygiène et de sécurité optimales. l’octroi de subventions votées chaque année en conseil municipal. « Nous veillons à répartir au mieux les subventions que nous accordons aux associations, Éducation et animation sportive assure Lynda Amami, en regardant le nombre de licenciés, les activités proposées SPORT SCOLAIRE: 3 éducateurs sportifs municipaux interviennent au sein et le niveau du club. Le sport et sa pratique véhiculent des valeurs essentielles pour des écoles élémentaires (cycle 3) pour développer avec les enseignants la pratique tous: valeur éducative, valeur de l’effort obligatoire pour réussir, valeur de cou- sportive des élèves. Dispensant 24 heures d’enseignement hebdomadaire, ils rage et de persévérance, d’ambitions et de respect. C’est parce que nous sommes veillent à conduire et coordonner sur les plans technique, pédagogique et édu- attentifs à toutes ces valeurs que nous soutenons autant la pratique et la passion catif les activités physiques et sportives envers les enfants des groupes scolaires du sport à Bussy ». Une passion qui n’est pas près de s’éteindre… n élémentaires. Au cours de l’année scolaire 2011/2012, ils ont mis en place, en collaboration avec l’Inspection académique, des activités aussi différentes que SERVICE DES SPORTS les arts du cirque, l’accro gym, le double dutch et le football. La pratique du hand- Espace Charlemagne, 2 passage Carter Tél.: 0164666001 ball, très en vogue actuellement du fait des succès des équipes de France mas- Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi: 8h30 à 12h30 et 13h30 à 18h. culine et féminine, est à l’étude l’année prochaine. L’embauche d’un éducateur Fermeture au public le mardi sportif à temps plein est également prévue pour septembre 2012. Courriel : sports@bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  10. 10. Dossier 11 Des équipements sportifs au service de tous accroissement de la population fait que Bussy manque aujourd’hui cruellement d’un gymnase, indispensable pour faireL’ face au nombre de licenciés que comptent les clubs de la ville. Il n’en reste pas moins que les équipements mis à la disposition des associations demeurent très compétitifs. Le service des sports travaille également à la mise en place d’unskate parc, pour satisfaire les nombreux skaters, et d’un boulodrome. Voici la liste des équipements sportifs de la ville :COMPLEXE SPORTIF MICHEL-JAZY(Tél. : 01 64 66 32 37)- Une salle multisports avec gradins- Salle polyvalente- Salle de judo- Salle de danse- Petite salle de gymnastiqueInstallations extérieures :- Double plateau EPS et 4 couloirs- Terrain de football engazonné- Mini terrain de foot avec gradins cieux) et à son équipe pédagogique dyna- - Un pas de tir à l’arc mique, comprenant 1 breveté d’Etat 2e degré, Installations extérieures : 4 brevetés d’Etat 1er degré et 6 initiateurs. - Terrain de football d’honneur engazonné - Terrain de football d’entraînement stabilisé TCVB - Piste d’athlétisme « Stéphane-Diagana » 13 bis, allée des Deux-Châteaux Tél. : 01 64 76 79 26 - Double plateau EPS Contact : tcvb2@wanadoo.frPhilippe Lamand, Farouk Patrick et Laurent Kliber - Un pas de tir à l’arcveillent au bon fonctionnement du gymnase Ouverture des gymnases: du lundi au vendrediMichel-Jazy. GOLF DE BUSSY de 8h à 17h20 pour les établissements scolaires et de 17h20 à 22h30 pour les associations spor- Le golf de Bussy-Guermantes est l’un desCOMPLEXE MAURICE-HERZOG tives, le samedi de 8h30 à 20h et le dimanche plus importants golfs d’Ile-de-France. de 8h30 à 19h. Il compte au total 3 parcours :(Tél. : 01 64 66 14 61)- Une salle multisports - Un parcours de 18 trous – par 72 – dont- Une salle polyvalente « Patrick-Chéroux » la réputation n’est plus à faire. Grands- Un mur d’escalade plans deau et greens surélevés, un par-- Une salle de gymnastique spécialisée cours sportif et technique. - Un parcours de 9 trous qui fait office de par- cours d’entraînement ou d’apprentissage. - Un parcours de 5 trous. Les 5 trous d’initia- tion permettent aux plus jeunes et aux débu- tants de faire leurs premiers pas sur le parcours. Ce parcours compact convient tout à fait aux débutants ( greens, bunkers…) COMPLEXE DES TENNIS Le Tennis Club du Val-de-Bussy permet à tous GOLF DE BUSSY-GUERMANTES de pratiquer agréablement, toute l’année, un Promenade des Golfeurs tennis de qualité grâce notamment à ses équi- Tél. : 01 64 66 00 00 Site internet :David Figueiredo, Minh Nguyen et Stéphane Buis- pements (3 courts intérieurs chauffés, 4 courts www.golfbussyguermantes.comson, les trois gardiens du gymnase Herzog. extérieurs enrobé poreux et 1 club house spa- courriel : golfbussy@wanadoo.fr n Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  11. 11. 12 Dossier Stages multisports 2010/2011 Des records de fréquentation å Cet été, les jeunes stagiaires ont appris les rudiments de la voile L es STAGES MULTISPORTS organisés à la base de loisirs de Vaires-Torcy. à chaque période de vacances sco- ç Initiation au tennis, avec l’un des gestes les plus difficiles à réaliser : le service ! laires (excepté celles de Noël) par le é Installation du trampoline pour quelques petites séances de saut. service des sports connaissent un succès gran- dissant auprès des jeunes Buxangeorgiens âgés de 8 à 13 ans. En cette année 2011, L’objectif de ces stages est également de faire sorties estivales. Ces cours sont assurés par ceux-ci n’ont en effet jamais été aussi nom- découvrir aux enfants de nouveaux sports des maître-nageurs de la piscine UCPA de breux à s’inscrire pour s’initier aux côtés des qu’ils n’ont pas l’occasion de pratiquer à Marne-et-Gondoire. éducateurs de la ville. Il faut dire que le nombre d’activités sportives pratiquées tout l’école, comme la boxe française, le tchouk- ball, la voile, l’accrobranche, le BMX, ainsi Outre la pratique du sport, ces stages ont au long de l’année est assez impressionnant: du sport collectif aux sports de raquettes, en que les bases de loisirs aux alentours: base également pour vocation d’apprendre aux passant par les sports de ballons, il y en a UCPA de Vaires-sur-Marne, base de loisirs enfants à vivre en collectivité et à partager pour tous les goûts! de Cergy-Pontoise, Buthiers, qui sont tout des moments ensemble. Pour ce faire, la autant appréciées par les jeunes stagiaires. pause déjeuner quotidienne est idéale pour Les éducateurs proposent d’autres activités, tisser des liens d’amitié et de fraternité. Avec comme l’ultimate, le jeu d’opposition, la lutte, La demande d’apprentissage à la natation une moyenne de 50 enfants par jour, équi- les jeux de cordes à sauter, le double dutch, étant plébiscitée par nos jeunes Buxangeor- tablement répartis entre garçons et filles, la l’escalade, le trampoline, le golf, le vélo, la giens, le service des sports a mis en place fréquentation de cette année a donc atteint course d’orientation, l’art du cirque… depuis de nombreuses années des stages des records. Le battre sera l’un des défis La finalité de ces séances est de développer d’apprentissage et de perfectionnement, qui 2 012 de l’équipe du service des sports. la psychomotricité fine par le maniement ont lieu pendant les vacances de Pâques et Pour ce faire, de nouvelles activités pourraient d’engins, l’équilibre et la dissociation seg- de la Toussaint. Ils permettent à nos stagiaires être proposées et un séjour vacances spor- mentaire. La pratique d’une même discipline de pouvoir obtenir leur brevet de natation et tives est même envisagé, à plus ou moins à la semaine est privilégiée afin de suivre les de profiter pleinement des activités nautiques long terme… n acquisitions sur plusieurs séances. avec leurs parents ou les éducateurs lors des Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  12. 12. Dossier 13 Les travaux réalisés en 2011 dans les gymnases CAU GYMNASE MAURICE-HERZOG : haque année, le service des sports consacre une bonne partie de son budget- Réfection du vestiaire 8 (carrelage, aux travaux d’entretien de ses équipements. 2011 n’a pas dérogé à la règle, douche) avec une liste de travaux assez conséquente !- Changement des vitres endommagées du complexe (une 10ène)- Peinture dans les 4 vestiaires attenants à la salle de gymnastique et à la salle Patrick- Chéroux- Vérification de toute l’électricité et change- ment de l’éclairage en salle Patrick-Ché- roux et gymnastique.- Réparation de l’éclairage des deux par- kings du complexe.- Achat de tapis de gymnastique pour la pratique scolaire et associative.- Changement du Trampoline de la salle de gymnastique.- Changement de l’auto-laveuse.- Equipement outillage. gym/couloir grande salle - Changement de l’auto-laveuse, aspirateur.- Changement des filets de football et de - Faux plafond salle de judo et bureau du judo - Equipement outillage handball - Peinture des sanitaires du hall - Réfection des terrains de tennis- Acquisition d’un garage pour le range- - Changement des vitres ment du matériel d’athlétisme - Aménagement du local de rangement de En 2012, deux gros chantiers sont d’ores et la grande salle/création d’un local de ran- déjà programmés: la réfection du sol de laAU GYMNASE MICHEL-JAZY : gement pour les tatamis. grande salle de Maurice-Herzog et la réfec-- Faux plafond salle de volley/couloir - Traçage de la piste d’athlétisme. tion de la salle de danse de Michel-Jazy. n Bussy, capitale départementale du judo !N on content d’avoir un club dejudo très performant,présidé par StéphaneBischoff, la ville deBussy est depuis bien-tôt deux ans le siègedépartemental de laLigue de judo. Avec 156 clubs et près de15000 licenciés, la Ligue de Judo de Seine-et-Marne est la deuxième ligue d’Ile-de-France, et elle figure dans le top 5 national.Les résultats de ses clubs ne cessent de pro-gresser. Lors des derniers championnats deFrance de 1re division, la Ligue a ainsi rem-porté neuf médailles. Malgré ces excellentsrésultats sportifs, la Ligue n’en oublie paspour autant la formation, puisque ses actionsse tournent en priorité vers la masse. « Nous accordons une grande importanceaux licenciés de base, souligne ainsiLaurent Perrin, responsable du secteur sportif,et nous mettons un point d’honneur à ne lais- LIGUE DE SEINE-ET-MARNE DE JUDO Tél. : 01 60 94 05 65 - Fax : 01 60 94 05 62ser aucun club sur la touche ». 3 bis Grand Place Courriel ligue77judo@wanadoo.fr Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  13. 13. 14 Vie municipale Débat d’Orientation Budgétaire Entre rigueur et ambitions e Débat d’Orientation Budgétaire L (DOB) est une étape essentielle et obli- gatoire dans la vie démocratique d’une collectivité, prévue par le Code Général des Collectivités Territoriales dans le cycle budgé- taire. Il permet d’informer les élus sur l’envi- ronnement économique et la situation de la ville, afin d’éclairer leur choix lors du vote du budget primitif. Ainsi, lors du conseil munici- pal du 12 décembre dernier, les élus ont pu aborder ce Débat d’Orientation Budgétaire, avec comme points : - La situation internationale ; - Le contexte national ; - Les grandes orientations budgétaires propo- sées pour 2 012. Dans un contexte international de crise, et face au contexte national de rigueur, la ville de Bussy Des dotations d’Etat en chute libre Saint-Georges entend porter un budget muni- cipal volontariste et rigoureux, qui vise à pro- téger les administrés de toute nouvelle hausse France est de l’ordre de 300 milliards d’eu- ment. D’autres communes ont connu des de la fiscalité, tout en poursuivant les priorités ros, 1/5 de la dette ! croissances similaires, mais notre ville cumule engagées, qui ont d’ores et déjà donné à notre - Une baisse de la masse salariale de l’Etat de d’une part le fait que nous traversons une crise ville une image et une attractivité renouvelées. 0,25 % présentée de façon surprenante économique et financière très grave, et d’autre comme un facteur positif par le gouverne- part que l’Etat réduit d’année en année ses Le contexte national: ment. aides. Pourtant, Opération d’Intérêt National, notre ville se voit dans l’obligation, sous la une rigueur annoncée - Et enfin, la confirmation du gel, en euros férule de l’établissement public d’aménagement Les prévisions de la Loi de Finances 2012, courants, des concours de l’Etat aux collecti- de Marne-la-Vallée (EPAMarne) de répondre diffusées fin septembre, sont venues confirmer vités jusqu’en 2 014 ; soit une baisse en aux objectifs de l’Etat en matière de construc- les orientations précédentes et notamment : volume de ces ressources, servant à financer tion de logements. les politiques de proximité au service des - Une croissance pour 2 012 revue à la baisse, habitants. En effet, en 1998, il existait toute une panoplie de 2,25 % initialement à 1,75 % après une d’aides destinées aux villes nouvelles pour première révision. A ce jour, les effets de la mise en œuvre des nou- contribuer à leur fournir les équipements col- Depuis la transmission des hypothèses de veaux mécanismes de « péréquation horizon- lectifs que leur croissance imposait. Peu à peu, la Loi de Finances, le contexte économique, tale » prévus au projet de loi de Finances 2 012 d’année en année, ces aides ont disparu. Par et donc les prévisions de croissance pour ne sont pas connus, mais ils pourraient exemple, en 1999 la Dotation Globale d’Equi- 2012, se sont encore dégradées. Aujour- conduire à une ponction supplémentaire sur les pement (DGE) spécifique, qui représentait d’hui, Bercy ne table plus que sur une crois- dotations de certaines collectivités, singulière- jusqu’à 30 % du financement de construction sance de 1 %, tandis que les économistes de ment les grandes villes (au profit des plus d’une école, a disparu, laissant à la commune l’OCDE envisagent un scénario encore petites), en fonction des critères de péréquation le soin de construire ses groupes scolaires. De plus pessimiste, avec une croissance de seu- qui seront retenus. la même façon, depuis le début des années lement 0,3 %, et même une possibilité de 2000, nous avons également été privés des dif- récession pour plusieurs pays européens, dont la France. Le contexte local: férés d’amortissement, ces prêts à taux 0 consentis par l’Etat et par la Région pour nous une ville en expansion; aider à réaliser nos équipements. En 2008, - Une dette publique estimée à plus de un Etat qui se désengage. l’Etat a tiré un trait sur la subvention d’équi- 1 600 milliards d’euros en fin 2012, soit plus Bussy Saint-Georges continue son expansion libre qui, chaque année, nous permettait d’évi- de 84 % du PIB, avec une progression de démographique à un rythme très supérieur à ce ter d’augmenter la pression fiscale de façon 18 % en 3 ans ; rappelons que le budget de la que les autres communes connaissent actuelle- déraisonnable. Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  14. 14. Vie municipale 15 Hugues Rondeau et son premier adjoint, Jean-Claude Lamagnère, travaillent sur un budget 2012 rigoureux, mais non dénué dambitions. Côté orientations, la municipalité entend, dans le cadre des discussions budgétaires 2012, travailler prioritairement sur une baisse de la taxe dhabitation : 10 % de baisse sont envisa- geables, ainsi que la hausse de lenveloppe glo- bale de subventions. Le tout financé - dans un esprit de continuité - par la maîtrise des dépenses de fonctionnement. Budget 2012 : rigueur et ambitions Il est nécessaire de prévoir dès à présent les équi- pements indispensables à l’accueil des nou- veaux Buxangeorgiens. Un plan pluriannuelC’est dans ce contexte difficile que la municipalité Vers une baisse de la d’investissements pour les cinq ans à venir esta commencé en 2011 une réorganisation interne, donc en cours de finalisation, en collaborationdifficile mais nécessaire, afin d’apporter plus de taxe d’habitation en 2012? avec l’EPAMarne. Ce plan, à la fois réaliste etrigueur dans la gestion municipale. Les efforts Avec la « triple crise » de la zone euro, de la dette ambitieux, doit être exécuté sans avoir recoursconsentis ont commencé à porter leurs fruits, dans de lÉtat et économique et du flou entourant à une augmentation de la fiscalité. Le coût totalla mesure où en maîtrisant mieux ses dépenses, la le projet de loi de finances 2012, dont dépen- des investissements prévus sur la périodeville peut réaliser des économies substantielles. dent les dotations des collectivités territoriales, 2 012/2 016 et leur planification permettra deL’année 2011 peut être considérée comme une la commune se base sur le principe de gel de définir les priorités et d’adapter le budget auxannée charnière qui a permis à la municipalité d’as- lévolution de ces dotations pour trois ans, ressources de la ville.sainir sa gestion en soldant des arriérés, issus d’un décidé par le gouvernement. La ville compteabandon progressif des villes nouvelles, et en réor- aussi sur une gestion toujours plus rigoureuse, Les axes majeurs en seront le renforcement deganisant ses services. L’année 2012 devra être une accompagnée d’un désendettement croissant, la politique éducative, les politiques culturelleannée de consolidation des résultats acquis, au pour tenter de concilier poursuite de l’inves- et sportive, les équipements structurants, lacours de laquelle les efforts devront être poursuivis. tissement et baisse de la fiscalité directe. sécurité et les services au quotidien. n Une partie de la population sera recensée entre le 19 janvier et le 25 février 2012 e RECENSEMENT, ce n’est pas seule- Lorsque ceux-ci sont remplis, ils doivent êtreL ment compter le nombre d’habitants vivant en France, c’est aussi suivre chaqueannée lévolution de la population, des com- remis à l’agent recenseur par vous-même, ou en cas d’absence, sous enveloppe, par un tiers (voisin, gardien, etc.). Vous pouvez aussi lesmunes et plus généralement de la société. Que ce retourner à la mairie ou à la direction régionalesoit en matière de crèches, d’hôpitaux, de phar- de l’Insee au plus tard le 25 février 2012.macies, de logements, de transports publics, de Les quelques minutes que vous prendrez pourrénovation de quartiers ou d’infrastructures spor- répondre aux questionnaires sont importantes.tives, vos réponses sont essentielles pour aider les La qualité du recensement dépend de votre par- rendra à votre domicile à partir du 19 janvierélus à mieux répondre à vos besoins. ticipation. C’est avant tout un acte civique, mais 2012. Vous pourrez le reconnaître grâce à saEn 2012, une partie de Bussy Saint-Georges sera carte officielle tricolore comportant sa photo- aussi une obligation légale en vertu de la loi durecensée. En effet, chaque année, une enquête graphie et la signature du maire. 7 juin 1951 modifiée. Toutes vos réponses sontest organisée par la mairie et l’Insee dans les com- confidentielles. Elles sont transmises à l’Insee et Il vous remettra une feuille pour le logementmunes de 10000 habitants ou plus, auprès dun ne peuvent faire l’objet d’aucun contrôle admi- recensé, un bulletin individuel pour chaque per-échantillon de 8 % de leur population. Ainsi, il nistratif ou fiscal.n sonne vivant dans ce logement et une noticese peut que vous soyez recensé cette année, alors d’information sur le recensement. Si vous le sou- Pour savoir si vous êtes recensé cette annéequ’un membre de votre voisinage ne l’est pas. haitez, l’agent recenseur peut vous aider à rem- ou pour obtenir des renseignements complémen-Si vous êtes concerné, un agent recenseur se plir les questionnaires. taires, contactez la mairie au 01 64 66 24 24. Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  15. 15. 16 Vie municipale Le quartier cultuel classé par l’Unesco olérance, respect de l’autre, développe- T ment multiculturel et ouverture sur le monde étaient les maître-mots de la conférence interreligieuse qui s’est déroulée le å ç jeudi 24 novembre à la salle Maurice-Koehl. Etaient présents les représentants des quatre asso- ciations édifiant actuellement leurs lieux de cultes sur la ZAC du Sycomore, ainsi que l’Eglise catholique, par le biais du père Pierrick Lemaître. Une belle soirée lançant officiellement ce lotisse- ment comprenant deux pagodes, une mosquée et une synagogue, au cours de laquelle les repré- sentants du Fo Guang Shan et des associations å Hugues Rondeau, qui a porté ce projet depuis sa genèse, peut se féliciter à l’heure de la signa- J’Buss, Tawba et des Moines bouddhistes lao ont ture de la charte fondatrice du quartier. signé la Charte fondatrice du quartier cultuel et ç Les représentants des 4 associations, ainsi que le père Pierrick Lemaître, réunis à la salle Maurice- interculturel. Par cette charte, les usagers du site Koehl pour un grand moment d’échanges et de partage. s’engagent dans une démarche de dialogue, d’ou- verture et d’écoute, afin d’apprendre à se la ville, dans une dynamique de cohésion sité, Bussy Saint-Georges est bien le carrefour connaître et à apprécier différences et valeurs sociale et de dialogue. C’est lors de cette confé- de toutes les cultures à travers ce projet d’enver- communes qui les lient les uns aux autres. rence que Rosa Guerreiro a annoncé le classe- gure sans doute unique en France, voire même ment de Bussy Saint-Georges dans les villes en Europe. A l’issue de ce chantier, nous ver- « Une expérience unique » UNESCO pour le dialogue interreligieux. Un rons en effet cohabiter sur cet espace commun beau symbole et un travail dimage non négli- des cultures et des cultes si différents, mais fina- selon l’UNESCO geable pour notre ville, dont « linitiative devrait lement également si proches. La presse ne s’est Animée par Rosa Guerreiro, spécialiste de l’in- servir de modèle aux autres villes à travers le d’ailleurs pas trompée en s’emparant de ce sujet. terreligieux dans la section interculturelle de monde, et nous nous y emploierons, a affirmé Rosa Après Canal Plus, Europe 1, Le Mouv, lAFP, l’UNESCO, et Anne Fornerod, chargée de Guerreiro. Ce beau projet présente un caractère France Soir, ce sont France 3 Région, BFM TV, recherche au CNRS, la conférence ayant suivi exceptionnel et constitue une expérience unique Le Nouvel Observateur, Le Point ou encore la la signature de cette charte avait pour objectif qui fera de Bussy Saint-Georges un carrefour des presse spécialisée, comme Témoignage Chrétien, d’accompagner le projet et de renforcer religions et des cultures, une ville où la population qui sont venus jusqu’à nous pour visiter ce l’échange entre les communautés, afin d’offrir sera réunie sous la bannière du métissage, de la chantier et rendre compte de cette belle unité à ce quartier cultuel une véritable ouverture sur tolérance et de la coopération ». Forte de sa diver- qui règne dans notre ville. n Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011
  16. 16. Vie municipale 17Réduction des déchets: à Bussy, on se mobilise! a ville de Bussy a participé àL la Semaine européenne de réduction des déchets, enorganisant plusieurs évènementsde sensibilisation auprès desenfants, destinés à leur apprendreà réduire les déchets à la source. Enmoyenne, chaque Buxangeorgienproduit plus de 1 kg de déchets par A l’école Louis-Guibert,jour. Il s’agit donc d’un sujet à Avenance avait installé des poubelles spéciales pour peser les déchetsprendre au sérieux, car les impacts à la fin des repas.environnementaux et écono-miques ne sont pas négligeables. peu de parents et d’enfants se sontL’une des actions a porté sur les rendus à ce rendez-vous. En revanche,déchets de la restauration scolaire. les enfants des centres de loisirs ont étéPendant une semaine, les enfants nombreux à profiter de l’exposition iti-de l’école Louis-Guibert ont pesé Kim Ngouansavanh, adjointe au maire nérante sur l’histoire d’un hérisson plein d’idées pour réduire ses déchets. Cette déléguée au développement durable,leurs restes alimentaires, et ont a participé à la journée ludique mise exposition a été commentée par le personnel municipal lors de pauses méridiennesmesuré les quantités de pain jetées en place par la municipalité et le ou le soir. Ces manifestations sur le thème de la réduction des déchets se sont clô- SIETREM, le mercredi 23 novembre.à la fin du service. Les résultats turées par une pièce de théâtre jouée par des professionnels intitulée « Le show dumontrent des chiffres en dessous de la moyenne nationale ! Un premier pas, tri » : tout un programme !quand on sait que chaque Français jette en moyenne 20 kg daliments par an à L’ensemble de ces actions de sensibilisation s’inscrivaient dans le cadre dela poubelle. l’AGENDA 21 de Bussy, plan d’actions de développement durable, sur lequelLa municipalité avait également organisé avec le SIETREM un mercredi ludique vous pouvez encore participer en vous rendant sur le site internet de la ville,autour de jeux : le « cabas malin » et le « jeu de l’oie du tri ». Malheureusement, rubrique Développement durable /Agenda 21. n Restauration scolaire Le GEMRCN c’est quoi? epuis le 4 mai 2007, les professionnels de la restauration suivent unD texte de référence sur la nutrition: la recommandation du GEMRCN (Groupe d’étude des marchés restauration collective et nutrition).Cette recommandation vise à améliorer la qualité nutritionnelle des repas;elle détaille les objectifs à atteindre, la structure des repas et l’élaboration desmenus selon les âges (maternelle, élémentaire, adulte).Le GEMRCN fait partie du dispositif gouvernemental de lutte contre l’obé-sité. Dans un contexte marqué par la montée du surpoids et de l’obésité chezles jeunes (actuellement 1 jeune sur 5 est en surpoids ou obèse en France),les axes clés sont les suivants:Ë Augmenter la consommation des fruits et légumes.Ë Limiter les produits gras ou sucrés.Ë Veiller à l’excès d’apport en sodium (sel), qu’il soit ajouté en cuisine ou à table.Ë Supprimer le ketchup, la mayonnaise et toutes les sauces en libre-service. Ë Pas plus de 4 entrées à plus de 15 % de matière grasse sur 20 repas consécutifs.Ces préconisations rejoignent les objectifs du Programme National Nutrition Ë Au moins 8 fruits frais sur 20 repas.Santé. Ë Légumes en accompagnement du plat principal 10 repas sur 20.Ce projet de loi et ces recommandations ont un caractère obligatoire depuis le Ë Des tailles et portions définies par tranches d’âge pour éviter les excès et2 octobre 2011 dans tous les restaurants scolaires. la gaspillage.Toute la population scolaire, de la maternelle au lycée, est concernée par ce dis-positif. L’équilibre alimentaire se construit sur le long terme et non sur un seul AVENANCE, prestataire de la ville de Bussy, a intégré ces priorités dès l’appa-repas. C’est pourquoi le GMERCN recommande d’élaborer des plans de rition du texte en 2007.menus sur 20 repas. Les offres de menus sont donc conformes au cadre défini par le GEMRCNDes fréquences d’apparition des plats sont à respecter, comme par exemple: depuis cette date. n Bussy Saint-Georges N° 139 - Décembre 2011

×