SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Télécharger pour lire hors ligne
FORMATION à la PREVENTION DU
HARCELEMENT EN MILIEU
SCOLAIRE
Depuis novembre 2012 Eric Debarbieux coordonne
la politique de lutte contre le harcèlement
La loi d'orientation du 8 juillet 2013 prévoit, que la lutte contre toutes les formes de
harcèlement constitue une priorité pour chaque établissement d’enseignement
scolaire- plan de prévention obligatoire
Novembre 2015
Nouveau n° vert 30 20
Site « NAH »: outils pour les professionnels, parents et élèves
Formation pour 200 Formateurs référents
CAMPAGNE DE 2011 et NOVEMBRE 2013
SUR QUOI LE HARCELEMENT SE FONDE-T-IL ?
DÉFINITION DU HARCÈLEMENT. Dan Olweus (1999)
Un élève est victime de harcèlement lorsqu'il subit, de façon
répétitive, des actes négatifs de la part d'un ou plusieurs élèves.
Les 3 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire
La violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves
et une ou plusieurs victimes. :« Intentionnalité agressive, induisant une relation
dominant-dominé, qui se répète régulièrement visant à intimider, manipuler ou blesser
autrui » (Peter K. Smith, Yohji Morita, Richard Catalano et Josine Junger-Tas, 1999).
La répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une
longue période. « Abus de pouvoir agressif et systématique à long terme » (Dan Olweus,
1993).
L’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible
physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.
ENQUETE DE VICTIMATION
Enquête collégiens 2011
https://youtu.be/ZE8BC3GipVs
LES DIFFÉRENTES FORMES DE HARCÈLEMENT
LE HARCÈLEMENT PHYSIQUE se traduit par
 Des coups, pincements, tirage de cheveux…
 Des bousculades, jets d’objets, bagarres organisées par un ou plusieurs
harceleurs
 Des vols et du racket
 Des dégradations de matériel scolaire ou de vêtements
 Des enfermements dans une pièce
 Des violences à connotation sexuelle : voyeurisme dans les toilettes,
déshabillage et baisers forcés, gestes déplacés…
 Des « jeux » dangereux effectués sous la contrainte: 63% des 6/15 ans
connaissent un «jeu » d’évanouissement, 23% se sont déjà vu proposer un tel
jeu et 10% y ont déjà participé.
LE HARCÈLEMENT MORAL
plus difficile à détecter
 le harcèlement verbal
 utilisation de surnoms dévalorisants
 des moqueries, insultes, menaces
 le harcèlement émotionnel
 des humiliations, chantages, des propagations de fausses rumeurs
 des pratiques de discrimination, d’exclusion et de mise à l’écart
 le harcèlement sexuel
 provocations sexuelles verbales, gestes déplacés
LE cyber-HARCÈLEMENT
 Définition: cyberviolence
Acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe aux moyens de médias
numériques à l’encontre d’une ou plusieurs personnes
 Un autre type de harcèlement moral
 Place la victime dans un état d’insécurité permanent
 Facilités offerts par l’anonymat, sentiment d’impunité
 Peut vous atteindre partout et tout le temps
 Quelques exemples
 Moqueries en ligne, propagation de rumeurs par téléphone mobile ou internet
 Création d’une page ou d’un profil à l’encontre d’une autre personne
 Envoi de photographies sexuellement explicites ou humiliantes
 Publication d’une vidéo où la victime est en mauvaise posture
 Envoi de messages injurieux ou menaçants par SMS ou courrier électronique
LA RELATION TRIANGULAIRE
VICTIME
LE HARCELEMENT : UNE DYNAMIQUE
 Mettant en scène : la victime , le harceleur, les spectateurs.
 Tout groupe d’enfants ou d’adolescents s’auto-organise. Cette organisation :
• se rigidifie aux périodes clés de la construction de la personnalité ;
• se rigidifie dans des conditions particulières : conflits entre adultes, situation
stressante (pression scolaire), sentiment d’insécurité.
 Dans certains lieux : Tous ceux qui ne sont pas surveillés par les adultes :
• ceux réservés à l’intimité ou au monde des enfants et adolescents : les toilettes, mais •
aussi les réseaux sociaux (Face-book, MSN…) ;
• ceux où les adultes ne pensent pas avoir besoin d’intervenir : bus scolaire, couloirs,
recoins de cour de récréation, abords de l’école.
LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT DE LA VICTIME
 La victime présente une différence (absolue ou relative) ; elle ne perçoit pas
immédiatement le sens de l’agression ;
 De ce fait, elle ne répond pas par une attitude susceptible de faire cesser l’agression
 L’incompréhension sidère la pensée et renforce le sentiment de vulnérabilité
chez la victime et justifie l’attaque du harceleur.
 Enfants sensibles ayant du mal à contrôler leurs émotions. Attitude ambivalente par
rapport à la violence ;
 Parfois porteurs de difficultés instrumentales (motricité, langage), parfois langage
corporel de peur ou au contraire avance développementale (enfants précoces) ;
 Les enfants victimes provocatrices sont souvent immatures et ont un passé carentiel ou un
vécu abandonnique.
LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT : LE HARCELEUR
Il présente lui aussi des vulnérabilités psychiques et/ou psychosociales
(mêmes risques en terme d’évolution à l’âge adulte)
L’agression restaure son narcissisme ;
 L’attitude sidérée de la victime renforce son pouvoir et légitime son acte « c’est un faible»
 Il a besoin de spectateurs.
Modèle parental valorisant l’immédiateté des réponses et/ou violence éducative ;
 Manque d’affection ;
 Force non canalisée, refuse toute attitude d’obéissance assimilée à de la soumission ;
 Cherche à exercer une emprise pour éviter la dépression ;
 Parfois victimes directes de violences mais toujours exposés à la violence (sur fratrie ou entre les
parents) d’où leur impulsivité.
LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT : LES SPECTATEURS
Le témoin est un acteur clef de prévention du harcèlement
et d’amélioration du climat scolaire
La violence fascine (dégoût ou jouissance) ; elle est souvent
ambivalente ce qui retarde d’autant la dénonciation ;
Spectateur timoré : « mieux vaut lui (elle) que moi » ;
Spectateur agressif rétracté : « j’aimerai être à la place du
harceleur, mais j’ai trop peur ».
LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT
des caractéristiques communes
 Harcelés et harceleurs partagent les mêmes vulnérabilité comme le montrent les
enquêtes longitudinales (Farrington, 2011) :
 même risque psychiatrique et psychosocial, mais expressivité
différente.
 Une éducation rigide ou laxiste produit les mêmes effets sur la
construction de l’estime de soi.
 Lutter contre la tentation du psychologue pour la victime et du juge
pour le harceleur.
DES CONSÉQUENCES POUR TOUS LES ACTEURS DU
HARCÈLEMENT
la victime, l’agresseur, le témoin sont exposés à de
multiples conséquences à court, moyen ou long
terme.
Le harcèlement peut également avoir de graves
conséquences
scolaires,
sociales, physiques et
psychologiques à long terme
LES RISQUES POUR LA VICTIME
À COURT TERME dans l’année
Absentéisme et décrochage scolaire
Troubles de la mémoire, de la concentration et
difficultés de raisonnement…
Insécurité
Baisse soudaine des résultats
Repli sur soi.
LES RISQUES POUR LA VICTIME ET LE HARCELEUR
VICTIME
COURT TERME
AUTEUR
COURT TERME
Absentéisme et décrochage
scolaire
L’indisponibilité psychique
Le sentiment d’abandon
Troubles du métabolisme et
du comportement
Isolement relationnel
Manque d’empathie
Rapport à la violence
VICTIME
MOYEN ET LONG TERMES
AUTEUR
MOYEN ET LONG TERMES
Troubles anxio-dépressifs
Comportement suicidaire
Comportements violents
Troubles de la socialisation
Marginalisation
Comportements violents
Troubles de la socialisation
Troubles psychiques
LES RISQUES POUR LA VICTIME ET LE HARCELEUR
À LONG TERME
LA PREVENTION AVEC LES TÉMOINS
 Programme Kiva prévention du harcèlement en Finlande.
 C’est l’affaire de tous et de chacun.
 Quelques chiffres
 12% sont des victimes
 8 % sont harceleurs, 7 % des assistants, 20 % renforcent le harceleur,
 1 7% des défenseurs des victimes, 24 % neutres
 Le rôle des enseignants est primordial. Ce programme Kiva a permis de réduire de 20 % les
situations de harcèlement
 79,4 %des cas de harcèlement ont stoppé complètement
LA RESPONSABILITÉ DES ADULTES
 La responsabilité du personnel éducatif
L’éducation nationale a un rôle fondamental à jouer dans la transmission des valeurs liées
à un usage responsable d’internet, et
s’engage donc à informer les élèves sur :
 l’importance de parler des problèmes rencontrés avec les adultes de l’établissement et de
venir en aide aux victimes
 les risques liés à l’utilisation des nouveaux médias la protection de leurs données
personnelles et de leur vie privée
 le respect de la vie privée et du droit à l’image de leurs camarades
 Le Brevet informatique et internet (B2i) permet d’inculquer un usage responsable
d’internet.
 Le personnel éducatif doit favoriser un usage sûr et éthique d’Internet et des téléphones
et développer une culture d’entraide et de non tolérance à quelque forme de violence que
ce soit
LA RESPONSABILITÉ DES PARENTS
 ils ont une réelle méconnaissance des règles de fonctionnement ou des
risques encourus. Les jeunes oublient souvent sur Internet les règles de bon
sens, les principes de précaution ou de respect de soi et des autres.
 il faut qu’enseignants et parents puissent se faire confiance (savoir écouter
l’autre).
 Il faut régler tout problème en privé et faire de la prévention pour le groupe
(toute l’école)
 Des formations pour les parents peuvent être utiles en terme de prévention
pour les nouvelles technologies mais aussi au niveau de la
prévention du harcèlement « classique ».
COMMENT DETECTER UNE SITUATION DE HARCELEMENT ?
 Détecter une situation de harcèlement n’est pas chose facile
 actes cachés, espacés dans le temps
 actes perçus comme de simples chamailleries ou taquineries enfantines
 le mal-être de certaines victimes peut être interprété comme une
manifestation du tempérament
 la méconnaissance des mécanismes du harcèlement retarde la prise de
conscience de l’entourage. peu sociable de l’enfant
COMMENT DETECTER UNE SITUATION DE HARCELEMENT ?
En étant attentif aux changements de comportement des enfants et des
adolescents.
 Les parents
• troubles du sommeil
• Irritabilité
• Agitation
• Susceptibilité troubles liés à l’anxiété et/ou au stress (maux de ventre, eczéma
etc.)
 Les équipes éducatives
• baisse des performances scolaires (l’anxiété diminue les capacités d’attention)
• troubles du comportement
• attitude provocante
• repli sur soi etc.
QUE DIT LA LOI ?
 Une injure ou une diffamation publique peut être punie d’une amende de 12.000€ (art. 32
de la loi du 29 juillet 1881).
 Pour le droit à l’image, la peine maximum encourue est d’un an de prison et de 45.000 €
d’amende (art. 226-1, 226-2 du code pénal).
 L’usurpation d’identité peut être punie d’un an d’emprisonnement et de 15.000€
d’amende (art. 226-4-1 du code pénal).
 La diffusion de contenus à caractère pornographique concernant un mineur de quinze ans
est passible de 5 ans d’emprisonnement et de 75.000€ d’amende (art.227-23 du code
pénal).
 La loi du 4 août 2014 (art41) institue un nouveau délit spécifique au harcèlement
allant de 3 ans d’emprisonnement et 45000€ d’amende
LE CLIMAT SCOLAIRE
REFERENCES
 Ressources Internet
• « Non Au Harcèlement »: outils – ressources- vidéos- affiches à
destination des professionnels, parents et élèves
• « Guide Agir sur le climat scolaire pour les collèges et lycées »
• Site magistère Equipe Mobile de Sécurité de Montpellier
• « Soyons net sur le net »
• « Internet sans crainte »
• « Stop la violence »– Serious game
 Vidéos
• « Mieux armer les enfants contre le harcèlement » Emmanuelle Piquet
• « Avez-vous déjà été dans une situation pareille » Conseil de l’Europe

Contenu connexe

Tendances

Conduite du Changement et Gestion des Conflits
Conduite du Changement et Gestion des ConflitsConduite du Changement et Gestion des Conflits
Conduite du Changement et Gestion des ConflitsAgilbee (Patrice Petit)
 
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation AprilL"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation Aprilfondationapril
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stressYan156
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?CEEI NCA
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxTOUAFRI
 
Le team building
Le team buildingLe team building
Le team buildingMouad Sahif
 
La bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteLa bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteCedric Komi ASSIGNON
 
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNEL
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNELL’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNEL
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNELDocuments
 
Comment gérer les clients difficiles
Comment gérer les clients difficilesComment gérer les clients difficiles
Comment gérer les clients difficilesFirst CO
 
Atelier cohésion d'équipe
Atelier cohésion d'équipeAtelier cohésion d'équipe
Atelier cohésion d'équipeEnactusFrance
 
La violence contre les femmes (1).pptx
La violence contre les femmes (1).pptxLa violence contre les femmes (1).pptx
La violence contre les femmes (1).pptxADRAOUIMOULAYABDELHA
 
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...FMDH
 
L'expérience Client
L'expérience ClientL'expérience Client
L'expérience ClientCyrille Morel
 

Tendances (20)

Atelier gestion-stress
Atelier gestion-stressAtelier gestion-stress
Atelier gestion-stress
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stress
 
Conduite du Changement et Gestion des Conflits
Conduite du Changement et Gestion des ConflitsConduite du Changement et Gestion des Conflits
Conduite du Changement et Gestion des Conflits
 
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation AprilL"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
L"influence du Stress sur la Santé - Fondation April
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stress
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
 
Le stress au travail
Le stress au travailLe stress au travail
Le stress au travail
 
Gestion des conflits interpersonnels
Gestion des conflits interpersonnelsGestion des conflits interpersonnels
Gestion des conflits interpersonnels
 
Le team building
Le team buildingLe team building
Le team building
 
stress
stress stress
stress
 
La bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteLa bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violente
 
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNEL
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNELL’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNEL
L’HARCELEMENT MORAL EN MILIEU PROFESSIONNEL
 
Comment gérer les clients difficiles
Comment gérer les clients difficilesComment gérer les clients difficiles
Comment gérer les clients difficiles
 
Atelier cohésion d'équipe
Atelier cohésion d'équipeAtelier cohésion d'équipe
Atelier cohésion d'équipe
 
La violence contre les femmes (1).pptx
La violence contre les femmes (1).pptxLa violence contre les femmes (1).pptx
La violence contre les femmes (1).pptx
 
Gestion de Stress
Gestion de StressGestion de Stress
Gestion de Stress
 
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...
FMDH - La violence éducative ordinaire : Etat des lieux par Brigitte El Andal...
 
L'expérience Client
L'expérience ClientL'expérience Client
L'expérience Client
 
Gestion de stress
Gestion de stressGestion de stress
Gestion de stress
 

En vedette

Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et Agir
Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et AgirSanté Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et Agir
Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et AgirHR SCOPE
 
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité cliniqueLes violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité cliniqueMédiathèque de Nilvange
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsMelek Sellami
 
Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2Marchitecture
 
Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015mariesautier
 
Rapport CPA, contribution de Bernard Gazier
Rapport CPA, contribution de Bernard GazierRapport CPA, contribution de Bernard Gazier
Rapport CPA, contribution de Bernard GazierFrance Stratégie
 
CPF présentation en Région
CPF présentation en RégionCPF présentation en Région
CPF présentation en Régioncpe-c2r
 
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...IMAQuebec
 
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RH
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RHForum Finopsys 2015 - Table ronde RH
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RHFinopsys
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle chokri SOLTANI
 
5 clés - la résilience
5 clés - la résilience5 clés - la résilience
5 clés - la résilienceNicolas Rigaux
 
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in India
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in IndiaPrevention of Sexual Harassment at Workplace in India
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in IndiaAdv Rajasekharan
 
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013Sukanya Patwardhan
 
Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezPhilippe Porta
 
Logiciel fiches individuelles pénibilité.
Logiciel fiches individuelles pénibilité.Logiciel fiches individuelles pénibilité.
Logiciel fiches individuelles pénibilité.Yann Lucas
 
Formation à la résolution positive des conflits
Formation à la résolution positive des conflitsFormation à la résolution positive des conflits
Formation à la résolution positive des conflitsMary Abéguilé
 
Questions réponses accessibilité vf2
Questions réponses accessibilité vf2Questions réponses accessibilité vf2
Questions réponses accessibilité vf2Marchitecture
 
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...Marchitecture
 

En vedette (20)

Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et Agir
Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et AgirSanté Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et Agir
Santé Sécurité au Travail : Harcèlement - Comprendre et Agir
 
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité cliniqueLes violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuels
 
Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2
 
Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015
 
Rapport CPA, contribution de Bernard Gazier
Rapport CPA, contribution de Bernard GazierRapport CPA, contribution de Bernard Gazier
Rapport CPA, contribution de Bernard Gazier
 
CPF présentation en Région
CPF présentation en RégionCPF présentation en Région
CPF présentation en Région
 
Réalité vs Fiction
Réalité vs FictionRéalité vs Fiction
Réalité vs Fiction
 
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...
Assurer un milieu de travail sain: mécanismes de prévention du harcèlement ps...
 
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RH
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RHForum Finopsys 2015 - Table ronde RH
Forum Finopsys 2015 - Table ronde RH
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
 
5 clés - la résilience
5 clés - la résilience5 clés - la résilience
5 clés - la résilience
 
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in India
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in IndiaPrevention of Sexual Harassment at Workplace in India
Prevention of Sexual Harassment at Workplace in India
 
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013
Indian Law on Sexual Harassment of Women at Workplace - 2013
 
Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorez
 
Logiciel fiches individuelles pénibilité.
Logiciel fiches individuelles pénibilité.Logiciel fiches individuelles pénibilité.
Logiciel fiches individuelles pénibilité.
 
Formation à la résolution positive des conflits
Formation à la résolution positive des conflitsFormation à la résolution positive des conflits
Formation à la résolution positive des conflits
 
Questions réponses accessibilité vf2
Questions réponses accessibilité vf2Questions réponses accessibilité vf2
Questions réponses accessibilité vf2
 
L'essentiel ad'ap
L'essentiel ad'apL'essentiel ad'ap
L'essentiel ad'ap
 
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...
Cerfa n°15247 01 erp rendu accessible entre le 1er janvier 2015 et 27 septemb...
 

Similaire à Pp formation harcèlement cpe doc 3 fév 16

activité-classe-violence-et-intimidation.pptx
activité-classe-violence-et-intimidation.pptxactivité-classe-violence-et-intimidation.pptx
activité-classe-violence-et-intimidation.pptxmathese001
 
Nah clg-cadet 2015-2016
Nah clg-cadet 2015-2016Nah clg-cadet 2015-2016
Nah clg-cadet 2015-2016c_filleul
 
school violence scolaire
school violence scolaire school violence scolaire
school violence scolaire zalderoc
 
Palabre 30 éducation
Palabre 30 éducationPalabre 30 éducation
Palabre 30 éducationboprat
 
La maltraitance des enfants
La maltraitance des enfantsLa maltraitance des enfants
La maltraitance des enfantsCosp Draria
 
Lutte contre les conduites à risque.
Lutte contre les conduites à risque.Lutte contre les conduites à risque.
Lutte contre les conduites à risque.jc WECKERLE
 
OUI au respect / NON à l'intimidation
OUI au respect / NON à l'intimidationOUI au respect / NON à l'intimidation
OUI au respect / NON à l'intimidationremirob
 
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...ménard ASD
 
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèves
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèvesAgir contre le harcèlement et les discriminations entre élèves
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèvesXavier Monty
 
Lianny et beatriz. la violence chez les ados
Lianny et beatriz. la violence chez les adosLianny et beatriz. la violence chez les ados
Lianny et beatriz. la violence chez les adosanaisruiz
 
Ariannemaynard PréSentatique
Ariannemaynard PréSentatiqueAriannemaynard PréSentatique
Ariannemaynard PréSentatiqueariannemaynard
 
Troubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationTroubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationZakariaLH1
 
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréalLouis Cournoyer
 
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webactesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webSarah Colomé
 

Similaire à Pp formation harcèlement cpe doc 3 fév 16 (20)

activité-classe-violence-et-intimidation.pptx
activité-classe-violence-et-intimidation.pptxactivité-classe-violence-et-intimidation.pptx
activité-classe-violence-et-intimidation.pptx
 
PLaquette
PLaquettePLaquette
PLaquette
 
Nah clg-cadet 2015-2016
Nah clg-cadet 2015-2016Nah clg-cadet 2015-2016
Nah clg-cadet 2015-2016
 
#NonAuHarcèlement
#NonAuHarcèlement#NonAuHarcèlement
#NonAuHarcèlement
 
school violence scolaire
school violence scolaire school violence scolaire
school violence scolaire
 
Palabre 30 éducation
Palabre 30 éducationPalabre 30 éducation
Palabre 30 éducation
 
La maltraitance des enfants
La maltraitance des enfantsLa maltraitance des enfants
La maltraitance des enfants
 
Lutte contre les conduites à risque.
Lutte contre les conduites à risque.Lutte contre les conduites à risque.
Lutte contre les conduites à risque.
 
La violence conjugale
La violence conjugaleLa violence conjugale
La violence conjugale
 
OUI au respect / NON à l'intimidation
OUI au respect / NON à l'intimidationOUI au respect / NON à l'intimidation
OUI au respect / NON à l'intimidation
 
Fo05 sonja perren_fr
Fo05 sonja perren_frFo05 sonja perren_fr
Fo05 sonja perren_fr
 
Together against mobbing FR
Together against mobbing FRTogether against mobbing FR
Together against mobbing FR
 
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...
PresentationVoisin-es, ami-es et familles et Conséquences possibles de la vio...
 
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèves
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèvesAgir contre le harcèlement et les discriminations entre élèves
Agir contre le harcèlement et les discriminations entre élèves
 
Lianny et beatriz. la violence chez les ados
Lianny et beatriz. la violence chez les adosLianny et beatriz. la violence chez les ados
Lianny et beatriz. la violence chez les ados
 
Ariannemaynard PréSentatique
Ariannemaynard PréSentatiqueAriannemaynard PréSentatique
Ariannemaynard PréSentatique
 
Troubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentationTroubles du comportement presentation
Troubles du comportement presentation
 
La violence
La violenceLa violence
La violence
 
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
 
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webactesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
 

Dernier

Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 

Dernier (18)

Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 

Pp formation harcèlement cpe doc 3 fév 16

  • 1. FORMATION à la PREVENTION DU HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE
  • 2. Depuis novembre 2012 Eric Debarbieux coordonne la politique de lutte contre le harcèlement La loi d'orientation du 8 juillet 2013 prévoit, que la lutte contre toutes les formes de harcèlement constitue une priorité pour chaque établissement d’enseignement scolaire- plan de prévention obligatoire Novembre 2015 Nouveau n° vert 30 20 Site « NAH »: outils pour les professionnels, parents et élèves Formation pour 200 Formateurs référents CAMPAGNE DE 2011 et NOVEMBRE 2013
  • 3. SUR QUOI LE HARCELEMENT SE FONDE-T-IL ? DÉFINITION DU HARCÈLEMENT. Dan Olweus (1999) Un élève est victime de harcèlement lorsqu'il subit, de façon répétitive, des actes négatifs de la part d'un ou plusieurs élèves. Les 3 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire La violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes. :« Intentionnalité agressive, induisant une relation dominant-dominé, qui se répète régulièrement visant à intimider, manipuler ou blesser autrui » (Peter K. Smith, Yohji Morita, Richard Catalano et Josine Junger-Tas, 1999). La répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période. « Abus de pouvoir agressif et systématique à long terme » (Dan Olweus, 1993). L’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.
  • 4. ENQUETE DE VICTIMATION Enquête collégiens 2011 https://youtu.be/ZE8BC3GipVs
  • 5. LES DIFFÉRENTES FORMES DE HARCÈLEMENT LE HARCÈLEMENT PHYSIQUE se traduit par  Des coups, pincements, tirage de cheveux…  Des bousculades, jets d’objets, bagarres organisées par un ou plusieurs harceleurs  Des vols et du racket  Des dégradations de matériel scolaire ou de vêtements  Des enfermements dans une pièce  Des violences à connotation sexuelle : voyeurisme dans les toilettes, déshabillage et baisers forcés, gestes déplacés…  Des « jeux » dangereux effectués sous la contrainte: 63% des 6/15 ans connaissent un «jeu » d’évanouissement, 23% se sont déjà vu proposer un tel jeu et 10% y ont déjà participé.
  • 6. LE HARCÈLEMENT MORAL plus difficile à détecter  le harcèlement verbal  utilisation de surnoms dévalorisants  des moqueries, insultes, menaces  le harcèlement émotionnel  des humiliations, chantages, des propagations de fausses rumeurs  des pratiques de discrimination, d’exclusion et de mise à l’écart  le harcèlement sexuel  provocations sexuelles verbales, gestes déplacés
  • 7. LE cyber-HARCÈLEMENT  Définition: cyberviolence Acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe aux moyens de médias numériques à l’encontre d’une ou plusieurs personnes  Un autre type de harcèlement moral  Place la victime dans un état d’insécurité permanent  Facilités offerts par l’anonymat, sentiment d’impunité  Peut vous atteindre partout et tout le temps  Quelques exemples  Moqueries en ligne, propagation de rumeurs par téléphone mobile ou internet  Création d’une page ou d’un profil à l’encontre d’une autre personne  Envoi de photographies sexuellement explicites ou humiliantes  Publication d’une vidéo où la victime est en mauvaise posture  Envoi de messages injurieux ou menaçants par SMS ou courrier électronique
  • 9. LE HARCELEMENT : UNE DYNAMIQUE  Mettant en scène : la victime , le harceleur, les spectateurs.  Tout groupe d’enfants ou d’adolescents s’auto-organise. Cette organisation : • se rigidifie aux périodes clés de la construction de la personnalité ; • se rigidifie dans des conditions particulières : conflits entre adultes, situation stressante (pression scolaire), sentiment d’insécurité.  Dans certains lieux : Tous ceux qui ne sont pas surveillés par les adultes : • ceux réservés à l’intimité ou au monde des enfants et adolescents : les toilettes, mais • aussi les réseaux sociaux (Face-book, MSN…) ; • ceux où les adultes ne pensent pas avoir besoin d’intervenir : bus scolaire, couloirs, recoins de cour de récréation, abords de l’école.
  • 10. LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT DE LA VICTIME  La victime présente une différence (absolue ou relative) ; elle ne perçoit pas immédiatement le sens de l’agression ;  De ce fait, elle ne répond pas par une attitude susceptible de faire cesser l’agression  L’incompréhension sidère la pensée et renforce le sentiment de vulnérabilité chez la victime et justifie l’attaque du harceleur.  Enfants sensibles ayant du mal à contrôler leurs émotions. Attitude ambivalente par rapport à la violence ;  Parfois porteurs de difficultés instrumentales (motricité, langage), parfois langage corporel de peur ou au contraire avance développementale (enfants précoces) ;  Les enfants victimes provocatrices sont souvent immatures et ont un passé carentiel ou un vécu abandonnique.
  • 11. LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT : LE HARCELEUR Il présente lui aussi des vulnérabilités psychiques et/ou psychosociales (mêmes risques en terme d’évolution à l’âge adulte) L’agression restaure son narcissisme ;  L’attitude sidérée de la victime renforce son pouvoir et légitime son acte « c’est un faible»  Il a besoin de spectateurs. Modèle parental valorisant l’immédiateté des réponses et/ou violence éducative ;  Manque d’affection ;  Force non canalisée, refuse toute attitude d’obéissance assimilée à de la soumission ;  Cherche à exercer une emprise pour éviter la dépression ;  Parfois victimes directes de violences mais toujours exposés à la violence (sur fratrie ou entre les parents) d’où leur impulsivité.
  • 12. LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT : LES SPECTATEURS Le témoin est un acteur clef de prévention du harcèlement et d’amélioration du climat scolaire La violence fascine (dégoût ou jouissance) ; elle est souvent ambivalente ce qui retarde d’autant la dénonciation ; Spectateur timoré : « mieux vaut lui (elle) que moi » ; Spectateur agressif rétracté : « j’aimerai être à la place du harceleur, mais j’ai trop peur ».
  • 13. LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT des caractéristiques communes  Harcelés et harceleurs partagent les mêmes vulnérabilité comme le montrent les enquêtes longitudinales (Farrington, 2011) :  même risque psychiatrique et psychosocial, mais expressivité différente.  Une éducation rigide ou laxiste produit les mêmes effets sur la construction de l’estime de soi.  Lutter contre la tentation du psychologue pour la victime et du juge pour le harceleur.
  • 14. DES CONSÉQUENCES POUR TOUS LES ACTEURS DU HARCÈLEMENT la victime, l’agresseur, le témoin sont exposés à de multiples conséquences à court, moyen ou long terme. Le harcèlement peut également avoir de graves conséquences scolaires, sociales, physiques et psychologiques à long terme
  • 15. LES RISQUES POUR LA VICTIME À COURT TERME dans l’année Absentéisme et décrochage scolaire Troubles de la mémoire, de la concentration et difficultés de raisonnement… Insécurité Baisse soudaine des résultats Repli sur soi.
  • 16. LES RISQUES POUR LA VICTIME ET LE HARCELEUR VICTIME COURT TERME AUTEUR COURT TERME Absentéisme et décrochage scolaire L’indisponibilité psychique Le sentiment d’abandon Troubles du métabolisme et du comportement Isolement relationnel Manque d’empathie Rapport à la violence
  • 17. VICTIME MOYEN ET LONG TERMES AUTEUR MOYEN ET LONG TERMES Troubles anxio-dépressifs Comportement suicidaire Comportements violents Troubles de la socialisation Marginalisation Comportements violents Troubles de la socialisation Troubles psychiques LES RISQUES POUR LA VICTIME ET LE HARCELEUR À LONG TERME
  • 18. LA PREVENTION AVEC LES TÉMOINS  Programme Kiva prévention du harcèlement en Finlande.  C’est l’affaire de tous et de chacun.  Quelques chiffres  12% sont des victimes  8 % sont harceleurs, 7 % des assistants, 20 % renforcent le harceleur,  1 7% des défenseurs des victimes, 24 % neutres  Le rôle des enseignants est primordial. Ce programme Kiva a permis de réduire de 20 % les situations de harcèlement  79,4 %des cas de harcèlement ont stoppé complètement
  • 19. LA RESPONSABILITÉ DES ADULTES  La responsabilité du personnel éducatif L’éducation nationale a un rôle fondamental à jouer dans la transmission des valeurs liées à un usage responsable d’internet, et s’engage donc à informer les élèves sur :  l’importance de parler des problèmes rencontrés avec les adultes de l’établissement et de venir en aide aux victimes  les risques liés à l’utilisation des nouveaux médias la protection de leurs données personnelles et de leur vie privée  le respect de la vie privée et du droit à l’image de leurs camarades  Le Brevet informatique et internet (B2i) permet d’inculquer un usage responsable d’internet.  Le personnel éducatif doit favoriser un usage sûr et éthique d’Internet et des téléphones et développer une culture d’entraide et de non tolérance à quelque forme de violence que ce soit
  • 20. LA RESPONSABILITÉ DES PARENTS  ils ont une réelle méconnaissance des règles de fonctionnement ou des risques encourus. Les jeunes oublient souvent sur Internet les règles de bon sens, les principes de précaution ou de respect de soi et des autres.  il faut qu’enseignants et parents puissent se faire confiance (savoir écouter l’autre).  Il faut régler tout problème en privé et faire de la prévention pour le groupe (toute l’école)  Des formations pour les parents peuvent être utiles en terme de prévention pour les nouvelles technologies mais aussi au niveau de la prévention du harcèlement « classique ».
  • 21. COMMENT DETECTER UNE SITUATION DE HARCELEMENT ?  Détecter une situation de harcèlement n’est pas chose facile  actes cachés, espacés dans le temps  actes perçus comme de simples chamailleries ou taquineries enfantines  le mal-être de certaines victimes peut être interprété comme une manifestation du tempérament  la méconnaissance des mécanismes du harcèlement retarde la prise de conscience de l’entourage. peu sociable de l’enfant
  • 22. COMMENT DETECTER UNE SITUATION DE HARCELEMENT ? En étant attentif aux changements de comportement des enfants et des adolescents.  Les parents • troubles du sommeil • Irritabilité • Agitation • Susceptibilité troubles liés à l’anxiété et/ou au stress (maux de ventre, eczéma etc.)  Les équipes éducatives • baisse des performances scolaires (l’anxiété diminue les capacités d’attention) • troubles du comportement • attitude provocante • repli sur soi etc.
  • 23. QUE DIT LA LOI ?  Une injure ou une diffamation publique peut être punie d’une amende de 12.000€ (art. 32 de la loi du 29 juillet 1881).  Pour le droit à l’image, la peine maximum encourue est d’un an de prison et de 45.000 € d’amende (art. 226-1, 226-2 du code pénal).  L’usurpation d’identité peut être punie d’un an d’emprisonnement et de 15.000€ d’amende (art. 226-4-1 du code pénal).  La diffusion de contenus à caractère pornographique concernant un mineur de quinze ans est passible de 5 ans d’emprisonnement et de 75.000€ d’amende (art.227-23 du code pénal).  La loi du 4 août 2014 (art41) institue un nouveau délit spécifique au harcèlement allant de 3 ans d’emprisonnement et 45000€ d’amende
  • 25. REFERENCES  Ressources Internet • « Non Au Harcèlement »: outils – ressources- vidéos- affiches à destination des professionnels, parents et élèves • « Guide Agir sur le climat scolaire pour les collèges et lycées » • Site magistère Equipe Mobile de Sécurité de Montpellier • « Soyons net sur le net » • « Internet sans crainte » • « Stop la violence »– Serious game  Vidéos • « Mieux armer les enfants contre le harcèlement » Emmanuelle Piquet • « Avez-vous déjà été dans une situation pareille » Conseil de l’Europe