11er congrès national CJD SénégalThème : « Entreprenariat et Développement »Conférence de presse : mardi 11 juin 2013 Novo...
2ARTICLE PARU DANS : DIRECFT-INFO (12/06/13)
3ARTICLE PARU DANS : L’ENQUETE (12/06/13)
4PARUTION DU SOLEIL : (15/06/13)http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=29633%3Alutte-contre-l...
5déclaré le patron du Cjd. Il a salué l’enthousiasme des jeunes dirigeants d’entreprises du Sénégal etles a invité à entre...
6PARUTION DE L’OBSERVATEUR : 15/06/13L’OBSERVATEUR : SUITE (15/06/13)
7PARUTION : MAGAZINE MENSUEL REUSSIR JUIN 20135 PUBLICATIONS ONLINE : SENECOPLUS – SOCIAL INPUT – SUNUAFRIK - APS – SLATE ...
8»Cette réflexion, menée par de jeunes dirigeants, dans le contexte singulier du chômage des jeunes,me paraît de bon augur...
9Et le défilé des discours continua. Au tour de Mme Ndèye Marième Fall présidente de CJD Sénégal deprendre la parole. Mme ...
10 Création d’un espace de partage et formation pour le développement des performances entreles chefs et cadres d’entrepr...
11http://www.aps.sn/articles.php?id_article=114260Conférence de presse du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise-Sénéga...
12QUELQUES PHOTOS DE L’EVENEMENTM. ABDOUL MBAYE, PREMIER MINISTRE DU SENEGAL, ABDOULAYE DAOUDA DIALLO, MINISTREDU BUDGET, ...
13UNE PARTIE DES JD SENEGAL ET JD INTERNATIONAUX AU COCKTAIL (NOVOTEL)AMADOU ALY MBAYE, IBRAHIMA SAR, EX MINISTRE DU BUDGE...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Revue de presse 1er congrès national CJD Sénégal 2013

526 vues

Publié le

Couverture médias presse du 1er Congrès national du Centre des Jeunes Dirigeants Sénégal organisé en juin 2013

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
526
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Revue de presse 1er congrès national CJD Sénégal 2013

  1. 1. 11er congrès national CJD SénégalThème : « Entreprenariat et Développement »Conférence de presse : mardi 11 juin 2013 Novotel DakarCérémonie douverture : vendredi 14 juin 2013 Novotel DakarSuite des travaux : samedi 15 et dimanche 16 juin 2013 Domaine de NianingREVUE DE PRESSEPARTENAIRES
  2. 2. 2ARTICLE PARU DANS : DIRECFT-INFO (12/06/13)
  3. 3. 3ARTICLE PARU DANS : L’ENQUETE (12/06/13)
  4. 4. 4PARUTION DU SOLEIL : (15/06/13)http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=29633%3Alutte-contre-le-chomage-abdoul-mbaye-annonce-la-creation-de-fermes-agricole-pour-linsertion-des-jeunes-&catid=78%3Aa-la-une&Itemid=255Lutte contre le chômage : Abdoul Mbaye annonce la création de fermesagricole pour l’insertion des jeunesLe Premier ministre, Abdoul Mbaye, a demandé hier, à la jeunesse sénégalaise d’engager et degagner la bataille du développement agricole. Ainsi, il a annoncé la création de fermes pour lespionniers du développement.Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, a annoncé la création de fermes pour les pionniers dudéveloppement agricole disséminées dans tout le territoire national. Selon lui, ces fermes devraientconstituer une réponse rapide à l’urgence de l’insertion massive des jeunes demandeurs d’emploi. Ilprésidait, hier à Dakar, l’ouverture du premier Congrès national du Centre des jeunes dirigeants duSénégal (Cjd). Il s’agira aussi de prendre en compte des règles et normes d’aménagement desterroirs de façon aussi attractive et incitative que possible, pour fixer les jeunes. M. Mbaye a profité dela tribune du Cjd Sénégal pour faire un vibrant plaidoyer pour la promotion de l’emploi des jeunesdans le secteur de l’agriculture. « Il faut s’adapter à l’évolution du monde, aller vers une véritablerévolution des mentalités car un pays comme le Sénégal, avec ses importantes surfaces cultivables,de l’eau en qualité appréciable et des marchés aujourd’hui satisfaits par l’extérieur, gagneraitsingulièrement à engager et à remporter le combat du développement agricole », a déclaré M. Mbaye.En réalité, poursuit le Premier ministre, l’agriculture est le secteur le plus riche pour l’insertion de lajeunesse qui pourrait y trouver le cadre et les moyens d’une vie active, saine et utile à elle-même et àla collectivité. La présence en grand nombre des jeunes dans ce secteur stratégique serait aussi unecontribution de taille à l’amélioration de la production agricole, au renforcement de la sécuritéalimentaire, à la modernisation de l’agriculture et au rétablissement de l’équilibre des comptesextérieurs de la nation. Le secteur sera un lieu d’accumulation primitive de capital pour la constructionultérieure de chaînes de valeur et donc d’une économie d’ensemble mieux structurée et moinsdépendante de l’extérieur.Promouvoir une économie à visage humain.Le Centre des jeunes dirigeants du Sénégal (Cjd) dont le thème du congrès est lié à l’entreprenariat etau développement, entend faire un pari sur l’homme en vue de préparer ses membres au leadership.La présidente nationale sortante, Ndèye Marième Fall a insisté sur le lien entre l’entreprenariat et ladignité humaine. Depuis deux ans, cette organisation de jeunes leaders a réussi à promouvoir l’auto-entreprenariat et à organiser une caravane routière Dakar-Nouakchott-Casablanca pour permettre àcinquante jeunes porteurs de projets d’aller au Maroc et échanger avec des chefs d’entreprises. Invitéd’honneur du congrès, le président du Cjd international, Gontran Lejeune est conscient que notre paysn’a pas besoin de faire du copier-coller. « Seule l’identité profonde apporte de vraies réponses », a
  5. 5. 5déclaré le patron du Cjd. Il a salué l’enthousiasme des jeunes dirigeants d’entreprises du Sénégal etles a invité à entreprendre, dans la promotion, d’une économie au service de l’Homme. M Lejeune adéploré la rudesse d’un contexte international marqué par des crises profondes et une financiarisationà outrance de nos économies. Gontran Lejeune a appelé les jeunes leaders à davantage travaillerpour la dignité et l’épanouissement professionnel des salariés.SOLEIL : ARTICLE DE L’EDITION PAPIER (15/06/13)
  6. 6. 6PARUTION DE L’OBSERVATEUR : 15/06/13L’OBSERVATEUR : SUITE (15/06/13)
  7. 7. 7PARUTION : MAGAZINE MENSUEL REUSSIR JUIN 20135 PUBLICATIONS ONLINE : SENECOPLUS – SOCIAL INPUT – SUNUAFRIK - APS – SLATE AFRIQUEhttp://www.senecoplus.com/index.php/le-pr-ministre-abdoul-mbaye-insiste-sur-le-role-citoyen-de-lentrepriseLe Premier ministre Abdoul Mbaye a insisté vendredi à Dakar sur le rôle citoyen que doivent jouer lesentreprises, dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).« La question n’est pas simplement de créer des entreprises, de la richesse. Elle est aussi une prise encompte du renforcement du rôle citoyen de l’entreprise dans la lutte contre la pauvreté, (pour)contribuer à l’avènement d’un management engagé dans la promotion de la responsabilité sociétaledes entreprises’’, a-t-il dit.Abdoul Mbaye s’exprimait à l’ouverture du Congrès national du Centre des jeunes dirigeants duSénégal (CJDS). Cette rencontre de deux jours est axée autour le thème : « Entreprenariat etdéveloppement »’. Les présidents de CJD de France, du Québec, de Tunisie, du Maroc, d’Algérie, deCôte d’ivoire y prennent part.
  8. 8. 8»Cette réflexion, menée par de jeunes dirigeants, dans le contexte singulier du chômage des jeunes,me paraît de bon augure pour identifier et indiquer des voies neuves et inédites, pour donner à notrejeunesse, des raisons solides de garder espoir’’, a dit le Premier ministre.Selon lui, la réalisation de ces différentes voies, suppose une adaptation à l’évolution du monde et deschoses, une transformation des visions et un renversement de perspectives, en somme une grandeévolution et une véritable révolution des mentalités.»Empruntant la voie de rupture et de remise en cause profonde, poursuit Abdoul Mbaye, un payscomme le Sénégal, avec ses importantes surfaces cultivables, de l’eau en quantité appréciable entresautres, gagnerait à engager et à remporter la bataille du développement agricole ».‘’Dans le contexte économique et social que nous connaissons, les entreprises, et notamment lesPetites et moyennes en entreprises (PME), constituent des éléments de base de la politique decroissance, et jouent un rôle important dans la création de richesses et d’emplois, en même temps quede relais et de partenariat avec les grandes entreprises’’, a souligné le Premier ministre.La présidente de CLDS, Ndèye Marième Fall, a indiqué pour sa part que son organisation mène depuis2011, plusieurs types d’activités allant de l’auto-entreprenariat à la formation technique en passant parle développement du personnel.‘’Nous voulons montrer aux jeunes qu’ils peuvent être entrepreneurs dans tous les métiers embrassés.Dans le but de les accompagner dans le développement de leurs activités génératrices de revenus, nousleur fournissons une formation adéquate’’, a-t-elle expliqué.(Le Soleil)http://www.redac.socialinput.fr/congres-du-cjd-jour-1/Hola !Avez-vous remarqué ce courant d’air ? Oui, difficile de s’en apercevoir mais il est bien là, le courantde l’entrepreneuriat qui sillonne notre continent, principalement au pays de la Téranga. Depuis cettemoitié d’année, nous notons une importante prise d’initiatives pour faire avancer les choses. Chosepromise, chose due. Comme soulevé précédemment dans cet article (CJD), nous nous sommes rendusà la cérémonie d’ouverture du premier congrès national du CJD Sénégal.Au programme de cette journée, la réunion du bureau international du CJD dans la matinée, suiviedans l’après-midi par la cérémonie d’ouverture.Trois personnalités ont marqué cette ouverture par leur discours. A commencer par le président deCJD international en la personne de Gontran Lejeune. Celui-ci dans son discours, à soulevé lamission du CJD à travers la formation des jeunes dirigeants, des discussions pour une prise dedécisions des décideurs. Il a également rappelé que la finalité de l’entreprise est la richesse apportée àla société civile… “ l’identité profonde apporte la vraie réponse”…, comprenez là qu’il ne faut pasfaire du copier-coller, c’est-à-dire éviter de copier ce qui se fait au niveau du CJD France pourl’appliquer au Sénégal. Le Sénégal doit trouver les activités qui conviennent le mieux à l’améliorationde sa communauté.Pour finir le M. Lejeune a félicité Mme Ndèye Marième Fall présidente de CJD Sénégal pour sesactions au cours de son mandat. Ceci se résume par cette phrase qu’elle a su mettre en pratique : «servir et se mettre aux services des autres …»
  9. 9. 9Et le défilé des discours continua. Au tour de Mme Ndèye Marième Fall présidente de CJD Sénégal deprendre la parole. Mme Fall a cité notre cher Héros africain, notre légende adoré Nelson Mandela.Alors Madiba disait : « une vision qui ne s’accompagne pas d’action n’est qu’un rêve » alors pouréviter de vivre dans l’utopie, le CJD est passé à l’offensive avec des actes autour de l’auto-entrepreneuriat, de l’entrepreneuriat des jeunes …CJD Sénégal veut : redorer le blason des métiers nobles (mécanicien, maçon, éboueur, …), les valoriser, pousserles jeunes à ne pas négliger ces métiers (ce sont ces métiers qui montre le sens del’entrepreneuriat). Faire une proposition de loi sur l’entrepreneuriat (+1, cela permettra de mettre un écosystèmequi répond au besoin de nos jeunes entrepreneurs) Susciter l’auto-entrepreneuriat au niveau des jeunes dans les différentes structures scolaires(+1, on ne se forme pas pour être dans un bureau climatisé, sous la direction d’une autrepersonne. Nous pouvons être notre propre directeur. )Le CJD s’est inscrit dans la lutte contre le SIDA; en participant à la traduction en wolof d’un modulede sensibilisation contre le VIH/SIDA.Et enfin c’est autour du Premier Ministre de la république du Sénégal, M. Abdoul Mbaye d’ouvrirle premier congrès. Mais avant ses mots d’ouverture, le PM voit le CJD comme une promotion duleadership, de l’inventivité de l’audace.Le CJD joue : un rôle dans la recherche et la croissance économique pour participer au renforcement de lacompétitivité. un rôle citoyen de l’entreprise dans la lutte contre la pauvreté. Dans la révolution des mentalités.Le PM évoque le bienfait que peut apporter la création de fermes dans notre pays. Cela moderniseral’agriculture et créera une économie d’ensemble moins structurée.M. Aboul Mbaye a demandé à ce que les jeunes diplômes accordent quelques mois aux activités deleurs communautés en y partageant leurs connaissances.Je pense que c’est un point important qu’a soulevé Monsieur le premier ministre. En posant ces actesnous ferons avancer notre pays, nous le mettrons sur une bonne voie pour en faire un exemple de paysémergent.Après ce dernier discours le congrès s’est ouvert et a vu dans les minutes qui suivent tenir sa premièreconférence. Le thème de ce panel est « la vision de l’entreprise par le CJD pour un Sénégal Emergent.Les panelistes sont en grande majorité des responsables des CJD. Eux tous ont fait une présentation dece qui a réussi dans leur pays respectifs. On peut noter : La promotion de la valorisation des métiers. Mise en place des incubateurs pour l’accompagnement des créateurs d’entreprises. Mise en place des outils libres et accessibles pour une plus large diffusion.
  10. 10. 10 Création d’un espace de partage et formation pour le développement des performances entreles chefs et cadres d’entreprises. Mise en place d’un calendrier du dirigeant. Mise en place d’un programme SOS au niveau des CJD pour l’amélioration des business enAlgérie pour rompre l’isolement des cadres.Les panelistes ont rappelé que le CJD prône le développement des relations de confiance entre lesmembres, d’où cette phrase « pour aller vite, il faut aller seul. Pour aller plus loin il faut allerensemble.Une activité que j’ai trouvée intéressante est la mise en place des forums métiers pour permettre auxjeunes écoliers de rencontrer des jeunes entrepreneurs, des chefs d’entreprises. Et la mise en placed’un portail de retour d’expériences.Pour conclure voici les trois leviers pour une entreprise : La stratégie La responsabilité Le managementPour l’heure nous n’avons pas encore touché l’aspect financement. Alors selon vous quel financementpour l’entrepreneuriat ? Peut–on avoir un financement pour l’entrepreneuriat propre au Sénégal ?http://www.sunuafrik.com/afrique/revue-de-presse-senegalaise-du-samedi-15-juin.htmlRevue de presse samedi 15 juin (extrait)Le Soleil revient sur les déclarations d’Abdoul Mbaye qui annonce la création de fermes agricole pourl’insertion des jeunes afin de lutter contre le chômage.Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, a demandé hier, à la jeunesse sénégalaise d’engager et de gagnerla bataille du développement agricole. Ainsi, il a annoncé la création de fermes pour les pionniers dudéveloppement.Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, a annoncé la création de fermes pour les pionniers dudéveloppement agricole disséminées dans tout le territoire national. Selon lui, ces fermes devraientconstituer une réponse rapide à l’urgence de l’insertion massive des jeunes demandeurs d’emploi. Ilprésidait, hier à Dakar, l’ouverture du premier Congrès national du Centre des jeunes dirigeants duSénégal (Cjd). Il s’agira aussi de prendre en compte des règles et normes d’aménagement des terroirsde façon aussi attractive et incitative que possible, pour fixer les jeunes. M. Mbaye a profité de latribune du Cjd Sénégal pour faire un vibrant plaidoyer pour la promotion de l’emploi des jeunes dansle secteur de l’agriculture. « Il faut s’adapter à l’évolution du monde, aller vers une véritablerévolution des mentalités car un pays comme le Sénégal, avec ses importantes surfaces cultivables, del’eau en qualité appréciable et des marchés aujourd’hui satisfaits par l’extérieur, gagneraitsingulièrement à engager et à remporter le combat du développement agricole », a déclaré M. Mbaye.En réalité, poursuit le Premier ministre, l’agriculture est le secteur le plus riche pour l’insertion de lajeunesse qui pourrait y trouver le cadre et les moyens d’une vie active, saine et utile à elle-même et àla collectivité. La présence en grand nombre des jeunes dans ce secteur stratégique serait aussi unecontribution de taille à l’amélioration de la production agricole, au renforcement de la sécuritéalimentaire, à la modernisation de l’agriculture et au rétablissement de l’équilibre des comptesextérieurs de la nation. Le secteur sera un lieu d’accumulation primitive de capital pour la constructionultérieure de chaînes de valeur et donc d’une économie d’ensemble mieux structurée et moinsdépendante de l’extérieur…
  11. 11. 11http://www.aps.sn/articles.php?id_article=114260Conférence de presse du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise-Sénégal, mardiDakar, 7 juin (APS) - Le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD)-Sénégal organise uneconférence de presse, mardi à 10 heures, au Novotel (Dakar), en prévision de son congrès prévu du 14au 16 juin prochain, indique un communiqué transmis à l’APS.La cérémonie d’ouverture du congrès sera présidée par le Premier ministre Abdoul Mbaye, selon leCJD-Sénégal. Il précise que le cngrès se tiendra au Novotel, le 14 juin à 15h30, sur le thème : "Lavision de l’entreprise par le CJD, pour un Sénégal émergent". Ce congrès est placé sous le hautpatronage de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), selon le communiqué. Il annonceque le cngrès aura lieu en présence "de nombreux invités, jeunes dirigeants internationaux, notammentles présidents du CJD International, des CJD France, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie et Québec"."Fort de ses 75 ans d’existence, le CJD est une association regroupant plus de 5.000 jeunes dirigeants(chefs d’entreprises et cadres dirigeants), à travers 13 pays", rappelle la même source. Selon ledocument, cette organisation travaille à "la promotion et l’appui à l’atteinte de la performance globaleet responsable des entreprises". Le CJD est présenté comme "un cadre d’échanges et de formationpour les jeunes entrepreneurs"."Au Sénégal, la structure arrive à la fin de deux années charnières, bien chargées pour le CJD-Sénégal,que nous allons couronner par l’organisation d’un congrès national", expliquent ses membres dans lecommuniqué. FD/ESFAnnonce de la conférence de presse reprise aussi sur www.slateafrique.comLISTING PASSAGES TV ET RADIO :MEDIAS SUPPORTS EMISSION DATESTV SEN TV JT 20H 11 JUIN 2013RTS KENKELIBAA 12 JUIN 2013RTS JT 20H* REPORTAGE DE 5 MN 15 JUIN 20132STV JT20H 14 JUIN 2013RADIOS BLOUM FM JOURNAL EN COURS DE VERIFICATIONRFM JOURNAL EN COURS DE VERIFICATIONRTS JOURNAL EN COURS DE VERIFICATIONANIMATION PAGE FACEBOOK CJD SENEGAL 15 JOURS DE CAMPAGNE 30 MESSAGES PUBLIES 60 PARTAGES ET PLUS DE 100 MENTIONS J’AIME
  12. 12. 12QUELQUES PHOTOS DE L’EVENEMENTM. ABDOUL MBAYE, PREMIER MINISTRE DU SENEGAL, ABDOULAYE DAOUDA DIALLO, MINISTREDU BUDGET, GONTRAN LEJEUNE PRESIDENT CJD INTERNATIONAL, WAFA MAKHLOUF SAYADIPRESIDENTE CJD TUNISIE, MARIEME FALL PRESIDENTE CJD SENEGALLES CONGRESSISTES AU DOMAINE DE NIANING
  13. 13. 13UNE PARTIE DES JD SENEGAL ET JD INTERNATIONAUX AU COCKTAIL (NOVOTEL)AMADOU ALY MBAYE, IBRAHIMA SAR, EX MINISTRE DU BUDGET, MARIEME FALL, ZAKARIAFAHIM, PAPA LANDING MANE, A L’ISSUE DE LA CONFERENCE SUR LE THEME « FINANCEMENTSCLASSIQUES VS FINANCEMENTS ALTERNATIFS : QUEL MODELE POUR L’ENTREPRENEURSENEGALAIS ? »

×