Cannabis et risque routier 
J.MEHSSANI, Z.LAKHADER, A.OUANASS 
Séminaire du Comité National de Prévention des Accidents de...
Introduction 
• Le cannabis est une substance dérivée d’une 
plante (chanvre ou Cannabis sativa). 
• Principe actif: tetra...
Épidémiologie 
• Véritable problème de santé publique 
• Le cannabis reste de loin la principale substance 
illicite produ...
Données générales 
• Les politiques varient de la répression à la 
légalisation 
• Les troubles liés à l’usage de cannabis...
• Actions du cannabis sur le cerveau:
Les effets cliniques d’une 
consommation de cannabis 
• Les effets neuropsychiques du cannabis fumé 
apparaissent environ:...
• En fonction de la dose absorbée et de la 
tolérance du consommateur: 
– augmentation du temps de réaction 
– difficulté ...
• Le cannabis diminue: 
– les capacités de mémorisation 
– les capacités d’apprentissage 
• des symptômes psychiatriques :...
• À un niveau de consommation élevé: 
– Un risque de dépendance (psychique surtout) 
– des problèmes relationnels 
– des p...
Les effets du cannabis au volant : les 
résultats des études expérimentales 
« L’ensemble des études expérimentales montre...
Toutefois, les conducteurs conscients d’une diminution 
de leurs capacités modifieraient leur comportement 
en conséquence...
Données expérimentales et statistiques 
• expériences de conduite sur route: 
– difficulté à maintenir son véhicule dans l...
Effets d’une dose forte ou modérée de cannabis sur 
la conduite:
Rôle du cannabis dans les 
accidents mortels de la route 
• L’étude SAM (Stupéfiants et accidents mortels de la 
circulati...
• Autres études épidémiologiques françaises: 
présence de cannabis chez environ 10 % des 
conducteurs accidentés (résultat...
Méthodes et difficultés de détection 
du cannabis 
• Actuellement, le cannabis est détecté dans les 
urines ou dans le san...
Les conducteurs positifs au cannabis 
sont-ils davantage responsables 
d’un accident mortel ? 
• l’analyse SAM: comparaiso...
Conclusion 
• Augmentation de la conduite sous l’influence 
du cannabis 
• Banalisation de l’usage du cannabis 
• Dangeros...
Je vous remercie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cannabis et risque routier

1 507 vues

Publié le

Intervention du Pr Jamal MEHSSANI, Professeur agrégé de psychiatrie lors du séminaire, tenu à Rabat le 06 mai 2014, sur les dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 507
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
134
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cannabis et risque routier

  1. 1. Cannabis et risque routier J.MEHSSANI, Z.LAKHADER, A.OUANASS Séminaire du Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation Dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant 06 Mai 2014
  2. 2. Introduction • Le cannabis est une substance dérivée d’une plante (chanvre ou Cannabis sativa). • Principe actif: tetrahydrocannabinol (THC) • Inscrit sur la liste des stupéfiants. • Différentes formes à concentration très variable : – l'herbe (kif) – La résine (haschich) – L'huile (peu répandue au Maroc).
  3. 3. Épidémiologie • Véritable problème de santé publique • Le cannabis reste de loin la principale substance illicite produite et consommée dans le monde. • La prévalence* de son usage a légèrement augmenté par rapport aux estimations de 2009. • 180,6 millions de consommateurs • 3,9 % de la population âgée de 15 à 64 ans • Prévalence au Maroc: ? • Début de consommation: adolescence • Prédominance masculine *[World Drug Report 2013]
  4. 4. Données générales • Les politiques varient de la répression à la légalisation • Les troubles liés à l’usage de cannabis vont de l’abus/dépendance aux troubles induis. • Présence de cannabis chez plus d’un conducteur sur dix hospitalisés pour accident dans la majorité des enquêtes menées notamment en France
  5. 5. • Actions du cannabis sur le cerveau:
  6. 6. Les effets cliniques d’une consommation de cannabis • Les effets neuropsychiques du cannabis fumé apparaissent environ: – 15 à 20 mn après son inhalation chez un consommateur occasionnel – un peu plus tard chez un usager régulier • euphorie modérée • sentiment de bien être • Somnolence • Affaiblissement de la mémoire à court terme • Troubles de l’attention
  7. 7. • En fonction de la dose absorbée et de la tolérance du consommateur: – augmentation du temps de réaction – difficulté à effectuer des tâches complètes – troubles de la coordination motrice susceptibles d’augmenter les risques associés à la conduite – prise de cannabis potentialise en outre les effets de l’alcool
  8. 8. • Le cannabis diminue: – les capacités de mémorisation – les capacités d’apprentissage • des symptômes psychiatriques : – hallucinations – troubles anxieux très intenses • Une consommation soutenue peut conduire: – un désintérêt pour les activités habituelles – une fatigue physique et intellectuelle – des difficultés de concentration et de mémorisation – une humeur dépressive
  9. 9. • À un niveau de consommation élevé: – Un risque de dépendance (psychique surtout) – des problèmes relationnels – des problèmes scolaires – des problèmes professionnels • L’usage régulier de cannabis peut, par ailleurs, accompagner ou aggraver l’apparition de troubles psychiatriques .
  10. 10. Les effets du cannabis au volant : les résultats des études expérimentales « L’ensemble des études expérimentales montre une nette détérioration de certaines facultés sous l’influence du cannabis : capacité de contrôle d’une trajectoire amoindrie, temps de décision allongé, mécanismes d’attention en déficit, réponses en situation d’urgence détériorées ou inappropriées. Sur simulateur ou en situation réelle, les effets sont parfois peu sensibles, et le sont généralement plus nettement aux fortes doses. BIECHELER M.-B., Cannabis, conduite et Sécurité routière : une analyse de la littérature scientifique, Observatoire interministériel de Sécurité routière, 2006, 23 p.
  11. 11. Toutefois, les conducteurs conscients d’une diminution de leurs capacités modifieraient leur comportement en conséquence par une moindre prise de risque : ils allongeraient les interdistances sur autoroute, seraient moins enclins à dépasser et rouleraient à des vitesses moindres. Les effets défavorables du cannabis sur la conduite peuvent ainsi apparaître relativement restreints en situation normale, mais il est des situations où l’influence de la consommation de cannabis peut être très dangereuse : les situations d’urgence, la conduite prolongée monotone et le cannabis mélangé avec d’autres drogues, particulièrement l’alcool. »
  12. 12. Données expérimentales et statistiques • expériences de conduite sur route: – difficulté à maintenir son véhicule dans la voie de circulation (zigzags) – difficulté à respecter la distance entre les véhicules – tendance à l’augmentation de l’altération en fonction de l’accroissement de la dose – manque d’attention – mauvaise coordination – un allongement du temps de réaction – augmentation des taux d’erreur dans les tâches complexes ces effets aigus après consommation de cannabis persistent pendant deux à six heures.
  13. 13. Effets d’une dose forte ou modérée de cannabis sur la conduite:
  14. 14. Rôle du cannabis dans les accidents mortels de la route • L’étude SAM (Stupéfiants et accidents mortels de la circulation routière) en France • Entre octobre 2001 et septembre 2003 • Près de 11 000 conducteurs impliqués dans un accident mortel • Dépistage de stupéfiants • Rendue publique fin 2005 • 7 % de conducteurs positifs au cannabis (THC sanguin supérieur à 1 ng/ml) • 2,8 % ont également consommé de l’alcool • La prévalence du cannabis passe à 17 % chez les moins de 25 ans.
  15. 15. • Autres études épidémiologiques françaises: présence de cannabis chez environ 10 % des conducteurs accidentés (résultats variables entre 6 et 14 %). • Ces résultats sont légèrement plus élevés que ceux de SAM mais, outre des différences au niveau de la population de conducteurs étudiée et de la taille des échantillons, ce sont les différences de méthodes de détection qui expliquent le mieux les écarts observés (urine et/ou sang ; recherche de THC et/ou THC-COOH).
  16. 16. Méthodes et difficultés de détection du cannabis • Actuellement, le cannabis est détecté dans les urines ou dans le sang • tests salivaires sont très prometteurs, mais non encore validés • Pas de dispositif légal prévoyant un dépistage urinaire au Maroc? • généralisation pour un dépistage de masse n’est pas envisageable, car trop coûteuse et trop complexe à organiser.
  17. 17. Les conducteurs positifs au cannabis sont-ils davantage responsables d’un accident mortel ? • l’analyse SAM: comparaison [conducteurs responsables vs conducteurs non responsables] • Les conducteurs cannabis +: 1,8 fois plus de risque d’être responsables d’un accident mortel • Si cannabis + alcool: le risque augmente fortement, approchant 15 • Pour l’alcool seul: risque = 8,5 . • Augmentation du risque de façon significative avec la concentration sanguine en THC passant de: 1,6 (THC <1 ng/ml) à 2,1 (THC >5 ng/ml).
  18. 18. Conclusion • Augmentation de la conduite sous l’influence du cannabis • Banalisation de l’usage du cannabis • Dangerosité de la conduite sous l’effet du cannabis sous estimée voire même niée • Nécessité d’une approche multidisciplinaire
  19. 19. Je vous remercie

×